Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Crise grecque : le réferendum est-il la bonne solution ?

Attention : suite à une erreur technique de BFM Business, la vidéo se lance automatiquement.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

13 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1220441
    le 03/07/2015 par Nicolas Black Mamba
    Crise grecque : le réferendum est-il la bonne solution ?

    Tiens, ils n’ont pas invités Olivier Delamarche cette fois. A la place ils ont pris Dupond et Dupont. Histoire d’êtres certains que rien ne serait dit qui pourrait aller a l’encontre de la propagande officielle.

     

    • Charles Sannat "Dupond et Dupont" ?! Vous devriez lire son blog "Le contrarien matin" avant de dire ça. D’ailleurs Sannat est bien plus antisystème qu’un Delamarche.


    • Olivier Delamarche, le type qui ne remet pas en cause la loi de 1973 ?


    • delamarche c’est le lundi tout simplement
      charles sannat est très bien et son blog le contrarien aussi


    • Sannat une soumise par rapport à Delamarche ??

      hmmm tu le connais pas ça se sent, enfin je le trouve trop gentil aussi même si il est taquin.
      Sur ObjectifEco je préfère le style de Dereeper, il m’a bien fait rire dernièrement sur la tour de 50 étages construite en 3 semaines en Chine et ses vannes sur Bouygues et la dernière tour de Londres qui a mis des années à s’ériger.
      Puis aussi son article en gros "les marchés en ont rien à foutre de la Grèce, la preuve l’euro n’a pas sourcillé".


  • #1220495

    de toute façon, l’Empire du diable ne laissera pas la Grèce sortir de l’UE ni de l’euro... pas encore...

     

    • L"UE ne laissera pas sortir la Grèce ??? Je n’en suis pas certain. Tout peut, dès lundi matin, aller très vite. Par contre, ce qu’aucun intervenant ne précise (par omission ou par ignorance), c’est qu’il est impossible de sortir de la zone euro sans sortir de l’Union européenne. En effet, aucun article ne prévoit de sortir de la zone euro. Seul l’article l’article 50 du TFUE permet une sortie de l’Union européenne.


  • Un nœud cornélien, je ne connais pas. Par contre, je lui conseillerai d’employer l’expression plus appropriée de " nœud gordien " définissant un problème inextricable, finalement résolu par une action brutale. Je pense que c’est plutôt cela qu’il a voulu exprimé (le rouquin, excusez-moi j’en ai oublié son patronyme) mais ce n’est pas la seule coquille linguistique qu’il utilise à mauvais escient.

     

  • Mort de rire c’est le passe-plat qui explique. Ben qu’il fasse l’émission tout seul et là on sera bon.Merci BFM.


  • #1220659

    L’heure est grave les mecs, est-ce où pas la bonne solution ?
    Il faut couper le noeud à Gorgien, une fois pour toute.


  • #1220816

    Oui le référendum grec est une bonne chose pour le Nouvel Ordre Mondial. Il va donner l’aval du peuple grec et par défaut l’aval des peules européens à ceux qui manoeuvrent le N.O.M. pour qu’ils l’intensifient. Pour ces derniers c’est au-delà de toute espérance.


  • #1224375

    Charles Sannat dit une grosse bêtise qui mérite absolument d’être reprise : la construction Européenne avance hors consensus depuis un bout de temps.
    Il faut absolument que les patriotes éclairés se passe le discours anti-Maastricht du brave Mr Seguins, il explique bien : "en fait ce traité est un anti-compromis de Luxembourg".
    Depuis le traité de Maastricht, les décisions ne sont plus prise par consensus, mais à la majorité qualifié après un simulacre de votation démocratique au parlement européen, c’est à dire que si vous êtes contre et mi minorité, vous êtes forcé de vous y plier sous peine d’amende (OGM, farine animale, privatisation...). Les exemples délétères que ça implique sont légions et c’est bien pour ça les Anglais veulent partir.
    Plus qu’avant, l’UE avance par des réglementations et des directives passées à la majorité et des jurisprudences passées par des juges hors de tout contrôle démocratique et de toute exposition médiatique. Et une fois de temps en temps, un nouveau traité, non-amendable, à accepter ou à rejeter, est ratifié à l’unanimité et vient condenser et sacraliser les dernières avancés. Ensuite pour "réformer" les mesures qui ont été décidé et imposé en bloc aux peuples minoritaires, il faudra obtenir l’unanimité, ce qui rend tout retour en arrière impossible de fait.
    D’autre part et surtout, les traités Européens ne sont plus en accord avec les droits de l’homme et la constitution Française depuis le traité de Maastricht. Pour ainsi dire, la France n’a plus de constitution et nos élus s’agitent dans le vide. Mais à coté de ça, l’Allemagne à réussi à introduire dans les textes, que les mesures décidés par Bruxelles doivent impérativement être en accord avec la constitution Allemande, conférant de fait un droit de véto à la cours constitutionnelle de Karlsruhe.
    Depuis le traité de Maastricht, les décisions Européennes se prennent à la majorité qualifiée AVEC un droit de véto de l’Allemagne réunifiée. C’est purement et simplement un traité inégal qui confère à l’Allemagne la prédominance en Europe, lui permettant d’imposer sa volonté aux autres sans que les autres ne puissent lui imposer quoi que ce soit. Dès lors, tous les outils européens (BCE, CEDH, secrétariat au plan de la Commission, siège à l’OMC...) sont devenus des armes entre les mains allemandes pour couler ses partenaires à son profit.