Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Des lieux d’écoute dans toutes les facs contre le harcèlement sexuel

Par le ministre de l’Enseignement supérieur ou de la Surveillance sexuelle ?

« Une cellule d’écoute dans chaque université, à partir de la rentrée 2018, pour que les victimes de harcèlement ou de violences qui souhaitent s’exprimer puissent être écoutées et accompagnées si nécessaire vers la justice », c’est le souhait qu’a exprimé le ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, dans la matinale de CNews, lundi 19 février [2018].

[...]

 

Ce n’est pourtant pas une nouveauté. Le dispositif est déjà en place dans une vingtaine d’établissements en France, dont Rennes 1, Rennes 2, l’ENS de Rennes, l’université de Bretagne occidentale de Brest, et l’université de Bretagne Sud à Lorient et Vannes, depuis 2016. Le ministre souhaite ainsi voir se généraliser ces cellules dans toutes les facs.

Des lieux d’écoute et « d’accompagnement de la victime, avec un médecin, un psychologue, une assistance sociale, un service juridique », expliquait à Ouest-France Rozenn Texier-Picard, vice-présidente diversité et responsabilité sociétale à l’ENS de Rennes. « Mais aussi la protection de la victime. En interdisant à la personne mise en cause de revenir dans l’établissement, en signalant les faits au procureur, en saisissant la section disciplinaire…  » En novembre 2017, un an après leur mise en place, les cellules de Rennes avaient déjà été saisies trois fois.

[...]

En attendant la mise en place de ces cellules d’écoute, une campagne nationale de prévention sur le harcèlement sexuel aura lieu en mars prochain dans les campus. Une opération menée par les associations et les syndicats étudiants.

Lire l’article entier sur jactiv.ouest-france.fr

Amour, drague et bestialité,
tout est sur Kontre Kulture

 

Le harcèlement, nouveau bélier du féminisme, voir sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • J’espère que c’est l’UNEF qui sera chargé de faire la chasse au violeur !

     

  • Après le divorce, l’avortement, la pilule contraceptive (et ses dérivés), l’incitation à l’adultère, voici l’interdiction de la drague victime collatérale d’une psychose collective du viol.

    La mise en place d’une guerre entre les deux sexes est une ingénierie sociale et a des relents eugénistes. S’agirait-il de stériliser la société française et justifier ainsi l’invasion migratoire ?

     

    • Comment faire l’Homme nouveau standardardisé, comment l’arracher de ses "déterminismes" sans casser la dynamique érotique (l’homme drague, conquiert, la femme subjuguée, se donne) ?

      L’homme blanc qui ne drague déjà plus subit un matraquage idéologique dès l’enfance visant à l’emasculer, à tuer en lui tout désir de conquête, présenté comme la perversion absolue, tandis que la femme, sevrée d’attention masculine, s’habille d’une façon si provocante, qu’elle aurait fait rougir une prostituée des années 90.


    • Ce sont les filles qui choisissent les mecs, pas l’inverse . Si vous ne plaisez pas à une fille d’emblée, vous pouvez toujours faire le beau et les pieds au mur vous ne parviendrez pas à vos fins . Nos mères ont raison qui nous disent : " Laisse les venir ".


    • @Norbert
      Les filles choisissent les mecs... Parmis ceux qui les draguent !


  • 18-25 ans c’est pas l’âge où l’on drague le plus ? Beaucoup et souvent maladroitement ? On est jeune, frais, plein de testostérone mais on a pas forcément l’expérience de l’approche sexuelle que l’on peut avoir à 40 ans...A quand un "Code de la drague politiquement correct" à l’attention des "étudiants mâles dominateurs hétero-centrés" ? Je suis sûr que Marlène Shiappa planche déjà dessus. Je plains ces pauvres étudiants.


  • ils disent tous qu’il est bon et bien de baisser librement partout ils installent des distributeurs de capote dans l’enceinte même des établissements scolaires et ensuite ils veulent surveiller si il n’y à pas des abus sexuels dans leurs murs alors que c’est eux qui depuis des décennies installent cette idéologie du cul libérateur du carcan de l’éducation chrétienne

     

    • Je me disais la même chose il y a quelques jours. En me baladant dans une rue, je vois pour la première fois un distributeur de capotes, là comme ça sur un mur, c’est la première fois que j’en vois un. En plus sur le trottoir d’en face il y a une église catholique comme par hasard (je suis musulman).


    • #1905011

      J’y avais pas pensé mais vous avez entièrement raison, il en va de même pour les distributeurs de préservatifs dans les métros.
      Du sexe partout mais pas pour tout le monde, le sexe est un domaine qui ne concernent que les riches.
      En fait on est toujours dans cette même discrimination catégorique d’admission et d’exclusion pour les uns et pour les autres.
      La société a une force incroyable pour rejeter les autres.


  • #1904951
    le 21/02/2018 par Laurent Wauquiez a fait du ER.
    Des lieux d’écoute dans toutes les facs contre le harcèlement sexuel

    Laurent Wauquiez avait bien raison " Macron c’est la dictature."


  • Quel homme dans cette fac, ira inviter une fille à prendre un verre, sachant que si elle refuse, ça veut dire qu’elle était pas consentante, que c’était du harcèlement et qu’il peut se faire exclure de la fac ?
    Mais bon, il faudrait pas qu’une jeune fille à la fac rencontre un mari et fasse des gosses, quelle horreur !


  • Lieux d’écoute ou de dénonciation ?
    Le fait de se plaindre sans passer par la case judiciaire peut conduire à tous les excès.
    Les mondialistes veulent le chaos et la guerre de tous contre tous. La guerre des sexes n’en est qu’un aspect.


  • Foutaises, blabla, ... Les lois existent, mais ne sont pas respectées par le monde judiciaire. Quand donc mes compatriotes vont-ils cesser d’imaginer que le meilleur est devant nous ?

     

    • C’est d’autant plus vrai qu’il se connait nombre de cellules d’écoute « insoupçonnées » sans que l’on puisse pour autant serrer quelqu’un, quel que soit le délit, la meilleure preuve étant celles et ceux qui viennent nous le chouiner les yeux dans les yeux...


  • Celui qui osera dire, ne serait-ce que : bite, couille, trou du cul, sera jugé et enfermé dans les oubliettes de la fac .Seul sera autorisé ,verge, scrotum,rectum. Enfin un peu de fermeté dans nos facs ,merde !


  • Quelle drôle de société dans laquelle nous vivons ! A croire que les facs sont devenus des repères de violeurs ! 20 ans en arrière, j’ai bien pu voir quelques mains baladeuses à 4h00 du mat au cours de soirée BDE ou autres ou encore entendu que certaines gonzesses passaient sous le bureau de certains profs pour avoir leurs semestres (toujours avec consentement du reste) mais de là à dire que le harcèlement est un problème prioritaire au cours des études supérieurs, c’est que les choses ont bien changées et que la société est devenue vraiment terrible. Pourquoi ? quelles en sont les causes ? ... (bon , c’est vrai, je n’ai jamais fréquenté les milieux gauchistes donc je ne peux pas dire ce qu’il s’y passait) En attendant, le véritable problème des étudiant, c’est après leur cursus. Mais ça, tout le monde s’en fout.


  • Je peux témoigner ici que cela existe depuis un moment... Je dirais même que j’étais encore en classe de terminal L. Je me souviens que nous étions invités aux portes ouvertes des universités, une étape fortement recommandée !

    Etaient présents les enseignants, étudiants et professionnels de l’orientation pédagogique... En gros, on nous expliquait que nous "futurs étudiants" découvrons pour la première fois, la vie étudiante et associative extrêmement dynamique sur les campus, etc... Dans la foulée, un responsable nous a expliqué qu’une cellule de veille et d’information était mise en place pour les victimes de harcèlement sexuel. Je veux dire que ça ne date pas d’aujourd’hui...


  • De l’argent dépensé pour des structures INUTILES.
    Dans les facs ???!!!! Ont-il mis les pieds dans les soirées médecine-pharma (pipi caca popo et cie) les faluchards (hommes et femmes) qui arborent fièrement leur pins sur leur béret en fonction du nombre de nanas ou mecs qu’ils ou elles ont baisé.... j’ai vu des nanas se mettre à poil pour moins que ça dans ces soirées afin d’augmenter leur côte de popularité à la fac ......HYPOCRISIE.


  • Il faudrait élargir les couloirs.
    Bon je rigole, mais là on en est encore à l’université.
    Ne vous faites pas d’illusions bientôt ce sera au tour du collège et puis viendra celui de l’école.
    Et à coté de ça on laisse libre un type qui a des relations avec une gosse de 11 an, et les bonimenteurs LGBT +++ viennent faire leur saletés grotesques devant les mômes. Cherchez l’erreur.


  • Il y a encore quelques dizaines d’années, les harcèlements, le nombre de viols étaient, par rapport à notre époque contemporaine, marginaux.

    La moralité était dispensées au travers le cathé, la messe, et même l’école laïque par l’enseignement par les cours de morale et d’instruction civique qui ont été jetées aux orties et remplacées par l’enseignement du sexe et des interventions en milieu scolaire des associations LGBT...

    Il y avait même des lieux d’écoutes, pour ceux qui le souhaitaient... dans lesquels officiaient les prêtres.....cela s’appelait des confessionnaux !!! ...c’était encore une époque ou l’on essayait de tirer la culture et le peuple vers le haut !!!..depuis, la laïcité, faux nez de l’obscurantisme à fait son œuvre.....et c’est pas fini..

    En 1948 , il y avait en France 20000 personnes incarcérées (toutes raisons confondues) . En 2018, elles sont plus de 70000, auxquelles il faut ajouter les 30000 condamnés bénéficiant de bracelet électronique, faute de place dans les prisons . En 70 ans les chiffres ont été multipliés par 5 !!!!!!!!...et c’est pas fini !!!

    Voilà la société civile (évoluée) que nous ont concoctée les Loges.


  • Celui qui "laissera tomber" sa relation pour une autre a du souci à se faire.


  • L’oligarchie qui croit dur comme fer qu’en plus de ses redoutables forces de frappe pour parachever sa domination du monde : la finance,les médias et vider la démocratie de sa substance en recourant à la corruption des politiques,pour parachever sa domination du monde,le recours à la noyade des nations dans l’abîme du chaos est une autre force de frappe des plus féroces. L’éventail de cette arme mortelle est large,très large. Elle englobe l’infantilisation de la société,l’abrutissement par la futilité,l’apologie des bas instincts,la destruction des structures séculaires qui assurent la cohésion des sociétés et donnent sens à leurs civilisations,en balayant,notamment,l’institution sacrée du mariage,le sapement des fondements du savoir scientifique,et culturel,...Et cet éventail s’étale,hélas,à l’infini.
    C’est dans cet univers diabolique qu’il faut inscrire cette campagne,abjecte et sentant le souffre,contre le"harcèlement",le"viol" de la femme. La supercherie ne vise évidemment pas la protection de la dignité de la femme,mais des objectifs à peine voilés et horribles de la mafia oligarchique : briser à tout jamais l’entente belle et naturelle entre les deux beaux gardiens de la continuité de la vie humaine ici bas ; à savoir : l’Homme et la Femme. Une fois ce lien sacré,Homme - Femme,est rompu par le venin meurtrier de la rancune,de la haine et de la suspicion ,il ne reste aux deux communautés des hommes et des femmes que de s’exiler dans la solitude et chercher"consolation"dans"l’union" : homme - homme,ou femme - femme. Et la "boucle" est"bouclée".
    Devant l’ampleur effrayant du désastre,et dans l’absurde espoir d’atténuer les effroyables dévastations que nous inflige l’oligarchie,nous recourons aux mensonges,c’est à dire mentir à nous-mêmes,au point de ne plus distinguer aucune vérité,ni en nous,ni autour de nous. Et c’est là une autre terrible tragédie : au lieu d’orienter nos forces pour repousser le Mal,on détourne nos regards pour aller se réfugier dans le monde des illusions.
    Il n’y a,au final,de pire aveugle que celui qui refuse de voir...


  • Nouveaux réseaux fondés sur de nouveaux concepts pour placer les petites amies, les femmes, les maîtresses et les épouses à des postes salariés "d’écoutantes", de conseillères etc. Puis on fera de la pédagogie, en faisant intervenir des conférenciers, des consultants tous proches... Il faudra penser à la com’ et faire taffer des créatifs, des infographistes et même des imprimeurs (des obligés). Quand tout sera prêt, on mettra en place une "prog", théatre, musique ou art contemporain, histoire de balancer des cachets à des intermittents.

    Le harcellement c’est pas bien. La subvention et les jobs très tranquilles c’est mieux.


  • Eloigner un peu plus les hommes des femmes, mais derrière ce programme, il y a surtout la volonté d’espionner et clouer au piloris ultérieurement les étudiants qui ont des idées pas très "inuito-compatible". Ce sera très certainement à l’UEJF de faire la police politique dans les campus.
    La fac est un univers sensible pour Shlomo, il faut pour lui commencer la sélection "républicaine" bien en amont.


  • A 5 ans on va leur apprendre à mettre un préservatif et comment bien se faire enc....
    A 20 ans, on met en place des cellules d’écoute psychologique.
    Logique...


  • #1905309

    J’me souviens quand j’étais à la fac de lettres (on fait tous des erreurs) on baissait à c..... rabattues et ça s’passait bien. Y’avait tous ces problèmes.


  • Très bonne mesure pour dissuader les traficants d’influence, d’enfant, de gamètes, d’embryon et d’organe .
    La fac est un sinistre mélange de Promotion canapé et des Ripoux, devant vite être nettoyée comme un boxon aux allures de porcherie industrielle délabrée ....
    Malheureusement les mafia nourries par les commanditaires de viol - parent acheteur d’enfant, medecin vérreux transplanteur d’organe vendu à prix d’or, vieille ou vieux bourgeois dévoreuse de semence etc etc - ces mafia, vont s’infiltrer dans les structures de surveillance pour réguler le baiseness, à leur façon ....
    Seul moyen de lutte : s’approprier la surveillance, faire les écoutes ou vidéos soi-même, de tous les crimes de ces ordures, puis les mettre dans les mains de la Justice.... Espérons qu’elle puisse encore sévir, avant que les gens se vengent eux-mêmes .
    Dans le genre de mesure plus efficace, une divulgation complète des fichiers de filiation testée par ÀDN pour tous les citoyens - déja fichée en secret - et dépistage systématique d’organe manquant par scanner - rein pour exemple le plus classique - voilà de quoi couper la motivation pecuniaire des violeurs d’homme .
    Contre le viol de femme - bien moins fréquent car nombreux hommes sont impuissants - l’apprentissage de l’art galant parait plus que nécessaire chez les pécors.... Sans parler de l’augmentatiin et de l’égalité des salaires, pouvant réduire les motivations d’une femmes ou d’un homme, à vendre ses charmes pour un bout de pain ou de la poudre aux yeux .


Commentaires suivants