Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le stage pour lutter contre le harcèlement de rue

L’association Les Aliennes vient en aide aux femmes qui n’ont pas de moyens de défense contre le harcelement de rue.

 

Idée : faire venir Frédéric Haziza (gratuitement) pour que les cours soient plus réalistes.

 

La femme, cet être complexe,
lire sur Kontre Kulture :

Sur la spécialité de Frédéric Haziza, voir chez E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

45 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1860977
    le 14/12/2017 par Emilien Chaussure
    Le stage pour lutter contre le harcèlement de rue

    Gratuitement n’est pas Haziza.


  • #1860988

    MDR, on se demande comment ce nabot haineux d’Haziza a pu harceler. Il est clair que ce n’est pas par son physique imposant mais sa position imposante, parce qu’entre nous, n’importe quelle fille se débarrasse de cet avorton en moins de temps qu’il ne m’en a fallut pour l’écrire ! Quand on le voit frapper Vincent Lapierre, Hazézette à ce moment-là ignore totalement et irresponsablement que si un jour le vent tournait...
    ...ben il viendrait de l’autre côté (hop, j’suis perché, Le syndicat de la magistrature ne peut pas me faire chabite) ^^
    Ce serait bien qu’il fasse un petit séjour en taule quand même, merde, quand même ! Quand t’es un sioniste de combat très connu, c’est une expérience d’être enfermé dans une taule du 93...
    Comme dit l’patron : lui en taule il fait les pipes et l’café ! ^^

     

    • #1861152
      le 14/12/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Le stage pour lutter contre le harcèlement de rue

      Non : Naziza aurait vite fait de repérer qui a le pouvoir dans la taule, pour justement ne pas "faire les pipes et l’café".
      Du moins, pas à n’importe qui dont il ne pourrait pas profiter.

      C’est toute une "éducation" millénaire, derrière, hein...


  • #1860990

    LE CINÉMA EST PARTOUT !

     

    • #1861331

      Assurent-ils le SAV de ces nouvelles assertives qui vont faire face physiquement à leur agresseur ? "Mainfenant que ve fui defenue affertif vfe manfe de la puréef à fous les repafv !"


  • #1860991
    le 14/12/2017 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Le stage pour lutter contre le harcèlement de rue

    "Idée : faire venir Frédéric Haziza (gratuitement) pour que les cours soient plus réalistes."

    lol, ’ttention, on parle de "harcèlement de rue", là...
    Naziz’, opèrerait plutôt dans des espaces socialement privilégiés, d’un pouvoir feutré...
    Merde, quand même !


  • #1861002
    le 14/12/2017 par réGénération
    Le stage pour lutter contre le harcèlement de rue

    Les aliénées par définition ne savent pas elles-mêmes qu’elles sont à la fois victimes et actrices de la lutte des sexes pour le grand bonheur du lobby LGBT mondialiste !...

    Alors que les femmes devraient plutôt se disposer à la réconciliation avec le genre masculin (et réciproquement), elles décident de s’investir dans la défensive... ce qui ne va que renforcer les conflits de part et d’autre.

    Rappel : l’individualisme (dont la sous-idéologie le féminisme est issue) est la négation des besoins de l’individu. Nous sommes des êtres de liens, croire qu’on a simplement besoin d’un portable et d’une carte bancaire pour trouver son équilibre et être heureux, est une fausse croyance issue de cette idéologie individualiste, une hérésie d’un point de vue ontologique. "Tout seul, on ne fait rien." - AS

    C’est plutôt le fait de dénier (par réflexe narcissique, individualiste, consumériste etc) ce lien fondamental à l’autre qui met fin à ce qui fait société...


  • #1861010

    Le meilleur moyen en cas d’agression (une vraie) dans la rue : un bon coup de pied dans les couilles et crier !

     

    • #1861119

      Le coup de pied dans les testicules, c’est infaisable. D’une part parce que les harcelées n’oseront jamais, et ensuite parce que c’est un coup très facile à éviter. Bref, c’est une solution irréaliste.


    • #1861308

      N’importe quelle fille peut donner un coup de pied dans les couilles, c’est radical, ça coupe le souffle et ça vous met à genoux pour deux minutes, je le sais j’ai expérimenté la chose ! Je suis rentré dans mon studio à quatre pattes !


  • #1861012

    Au plus haut sommet de la politique suisse en ce moment, une sorte de cellule psychologique est en train d’être mise en place pour les femmes se sentant mal à l’aise de par les agissements masculins à leur encontre. Certains ont osé dire que lorsqu’un politicienne se présente toujours en quasi minijupe il était normal que des têtes se retournent. Cela va beaucoup trop loin ! Ils vont réussir à ce que toute forme de drague soit diabolisée. En fait, ça tombe pile poil au moment même où l’on parle beaucoup des robots sexuels !!!

     

    • #1861188

      "lorsqu’un politicienne se présente toujours en quasi minijupe...".

      Mais vous-même, là, camarade que faîtes-vous ? Votre pensée indignée à juste titre lors de l’ évocation de ce fait inadmissible, scandaleux, est -elle claire ? Ne mélange t-elle pas les genres elle aussi ?


    • #1861257

      Pour être plus claire, je désapprouve les habits pouvant être provocants sur le lieu de travail et dans la rue.


  • #1861018

    1:38 > 100% des utilisatrices des transports en commun ont été l’objet au moins une fois de harcèlement sexiste ou d’agression sexuelle.

    Ce qui revient à dire que 100% des utilisatrices des transports en commun ont été approchées et questionnées à ce propos. Et si ça ce n’est pas un gros foutage de gueule. Au moins dire, 100% des utilisatrices des transports en commun interrogées. Mais non.

    De toute façon, un sondage qui prétend un score de 100% est déjà totalement impossible, à moins que la question soit si vaste et si floue qu’elle ne permette rien d’autre qu’une réponse qui va dans le sens voulu.

    A quand un sondage avec : 150% des femmes se font violer au moins 1 fois par jour par un homme dans les transports en commun. Tant qu’à dire des conneries autant y aller à fond.

    Le pire c’est que quelque part il doit bien exister des femmes lambda que personne ne calcule qui doit se dire, merde, moi j’aurais bien aimé être approché par des mecs, même un peu lourd. De quoi générer des frustrations supplémentaires chez des filles qui n’ont rien demandées à ces pétasses.

     

    • Fréquentant toute sorte de lignes de transports parisien depuis 10 ans, j’ai remarqué environ 10% tentatives d’approches plus ou moins physiques envers des femmes. Un peu moins si on enlève la drague orale et maniérée.
      Voila mon compte-rendu terrain.


  • #1861043

    Alors que des stages pour aborder comme un gentleman il y en a plein le net.


  • #1861047

    100 pourcent des femmes se seraient faites harcellées dans le métro , il faut croire que l’homme est bon il donne sa chance à toutes même aux vilaines, cela redonne foi en l’humanité.

    À mais je crois que j’ai comprit , ces femmes ne supportent tout simplement plus de croiser des hommes autre part que sur Meetic ou facebool/ youporn, on arrive à une époque où juste adresser la parole à une femme autrement que virtuellement pourra être considéré comme du harcèlement.

    En plus elles mettront des coups , faibles forcément , gare aux malheureux qui auront la mauvaise idée de se défendre face à cette agression parano féministe . Mais c’est peut être le but que cela finisse dans la violence réele ? Le paroxysme de la perversion de l’égalité des sexes, égalité qui n’existe évidemment pas sans le support des tribunaux enlevant tout droit aux hommes de rester des hommes. Sinon ils pourront choisir de devenir des emmasculés comme le gus au milieu qui joue à faire le harceleur ...

    Triste époque vivement la fin.


  • #1861070

    Triste constat, stage d’auto défense pour les femmes, après 50 ans de féminisme.
    Voilà le résultat lamentable de la politique socialo féministe.
    Dans les années "soixante", une femme ne risquait pas de se faire agresser à tous les coins de rue, si cela par exception, cela se produisait, il ne manquait pas un homme pour protéger la victime.
    Aujourd’hui les femmes ne sont plus protégées, car soit disant indépendantes et autonomes.
    Lorsque l’on ne protège pas les mères, c’est la civilisation qui court à sa perte.
    Encore faut il que ce soit des mères avérées ou potentielles.

     

  • #1861071

    Oué bof... ce que j’ai compris c’est que si vous adressez la parole à une inconnue vous êtes forcément un harceleur. Et le "100% des femmes affirment avoir été harcelée au moins une fois dans les transports", je sais pas d’où sort ce chiffre mais perso je n’y crois pas. Ils continuent à vouloir monter les femmes contre les hommes. Je ne dis pas que le phénomène n’existe pas mais de là à faire tout ce ramdam... ce sont les techniques des "anti-racistes" utilisés contre les hommes.
    Ai-je besoin de préciser que je ne suis ni sexiste, ni misogyne.


  • #1861088

    Il serait intéressant de demander à ces demoiselles comment draguer correctement selon elles. J’ai l’impression qu’il n’y a soit pas de façon correcte de le faire, soit il n’y a que des porcs incapables de pratiquer la chose, pour ces mannequins harcelé à cause de leur beauté sans commune mesure.


  • #1861099

    Dernière phrase à côté de la plaque : "...une fois sorties, il leur faudra enfiler un masque et s’affirmer "
    Enfiler un masque ? Au contraire il faut être authentique dans la démarche car rien ne fonctionne qui ne vienne du cœur. Les hommes s’attaquent rarement aux femmes qui se sentent bien dans leur peau mais à celles dont la démarche mais aussi l’expression du visage prouvent qu’elles ont peur.
    La liberté, c’est être authentique !

     

    • #1861537

      Exact !

      L’homme (le harceleur, j’entends), dans ce contexte, considère la femme comme une proie. Le prédateur est opportuniste. Il s’attaque en priorité aux plus faibles.

      La femme confiante le remballera directement. L’autre se laissera "victimiser".

      Il faut être des lionnes, Mesdames. Elles savent le lion plus fort qu’elles, mais ne se laissent pas faire pour autant.

      Peut-être qu’un vrai lion (un type courageux) passera dans le coin pour vous épauler.


  • #1861113

    Pousser qu’avec les bras n’est pas efficace, faut le faire avec les jambes ou plutôt tout le corps. Le problème c’est que pour y arriver, il faut apprendre la verticalité, ré-apprendre à se déplacer, gommer les gestes parasites et inutiles, jusqu’à ce que le mouvement devienne naturel car en situation de stress, on n’a pas bien le temps de réfléchir. Bref, il s’agit d’un apprentissage sur une longue période et ce n’est pas en quelques séances que l’on arrive à gérer la self-défense.


  • #1861158

    "en attendant une amie sur un banc public" avec un livre !?... Toutes les nanas, et sans aucune exception, qui vont lire dans un jardin public y vont pour se faire draguer ! Si elles voulaient avoir la paix elles resteraient chez elles, et si elles attendent quelqu’un elles n’emportent pas de livre. On emporte un livre quand on sait qu’on va en avoir besoin (pour se donner une contenance par exemple), sinon on ne s’emmerde pas à en trimbaler un.

     

    • #1861238

      Je sais bien que Alain Soral avait parlé du sujet sur une vidéo, et qu’il était globalement d’accord avec ce que vous dites, il a tout de même précisé que certaines pouvaient authentiquement réviser des examens par exemple... Honnêtement, mieux vaut parfois sortir un bouquin qu’un téléphone lorsque l’on veut se divertir et qu’on attend. Certaines personnes lisent énormément. Je ne pense vraiment pas que ce genre de fille qui lit des livres dans les jardins publics cherchent à systématiquement "poser", prendre une posture, en espérant se faire draguer, par contre, ce que je pense c’est que ce sont davantage en général des femmes romantiques, à fleur de peau, très sensibles... Toutes les femmes ne se sentiraient pas à l’aise avec cela surtout dans une grande ville. Donc, pour celles qui n’utiliseraient pas le livre comme un prétexte pour se faire aborder, je pense que le dragueur se doit de s’adapter un minimum à son interlocutrice et à son environnement s’il veut la conquérir, et en connaissance de cause et en l’occurrence, opter pour une drague subtile, romantique, délicate et progressive, dans ce genre de contexte. Pour ceux que cela intéresse, essayez, à mon humble avis de femme, de vous imaginer, lorsque vous l’observez, le type d’homme dont elle rêve, les scénarios qui peuvent la faire vibrer, et tentez de lui renvoyez une image pas trop éloignée ou du moins si possible prendre en compte ces éléments dans votre tactique de drague, que cela soit dans la gestuelle ou dans les paroles. Comme dit Alain Soral sur le sujet, il me semble, il faut être malin.


  • #1861171

    Qui fait chier dans la rue et les transports en commun ? Les blonds aux yeux bleus ?... Hypocrites, il n’y a que les racailles arabes et quelques blancs paumés qui parlent mal à tout le monde et en particulier aux femmes. Ce sont des crevards et pas besoin d incriminer meetic ou les rencontres exclusivement via le Net. Du point de vue des filles, et vu la quantité de débiles mentaux qui trainent dans les rues et qui mériteraient un bon fracassage une fois dans leur vie, cela se comprend même.


  • #1861234

    Les racailles vous emmerdent dans les rues de Paris ? Allez à Berlin, vous serez tranquilles .

     

    • #1861325

      Les filles de Berlin se plaignent de ne plus être abordées par les garçons !

      Je propose donc qu’au lieu de sortir avec un masque dans Paris comme indiqué.

      Il faudrait qu’elle porte un badge avec inscrit dessus "abordable (*) sans engagement".
      Comme ça "from Paris to Belin", comme la chanson, les garçons reconnaîtront celles qu’ils pourraient approcher ou discuter avec sans se faire traiter de violeur !

      Love is in the air ...


  • #1861309

    100% des femmes qui prennent les transports en commun, ah ouais on s’emmerde même pu avec les virgules là, carrément 100% des femmes... d’accord...


  • #1861352

    C’est marrant, parce que dans les films américains, on nous montre toujours des gonzesses de 45 kg qui cassent la gueule à 5 malabars en même temps.

     

    • C’est bien de l’avoir remarqué au moins. Mais ça fait au moins dix ans que les femmes tiennent ce rôle de parangon, que ce soit dans les séries tv avec des inspectrices ou des commissaires de choc. De frêles gamines, infligent des corrections aux malabars, eux restent au sol en sueur et à moitié mort tandis qu’elles fraîches comme des roses éclatent tout, autour d’elles.
      Souvenez-vous de la scène dans Die Hard 4 (retour en enfer) avec la fille dans le bureau d’informatique, c’était en 2007.
      Le système est rôdé, il est à l’ouvrage depuis belle lurette.


  • #1861372

    A une époque pour gagner confiance en moi j’ai commencé à aborder des inconnue. Je ne découvre rien, Soral à déjà tout dit sur le sujet.

    Déjà il y une grande partie des femmes qui sont scotchée sur leurs smartphone, celle la sont d’office fermée à la discutions, ça ne sert à rien d’aborder ces légumes sociaux. Quand un autre humain leur parle elles sont déjà obligée de retirer leurs écouteurs avec un air de princesse blasée. Elles doivent certainement se sentir agressée.


  • La grande majorité des femmes se complaisent hypocritement dans le sexisme le plus minable, Elles se plaignent de l’agressivité des hommes tout en croyant stupidement que c’est aux hommes d’être actifs et déterminés. Elles se plaignent d’être manipulées, mais veulent toujours qu’on leur sorte le "grand jeu"($). Elles se plaignent qu’on les traite de connasses, mais ne se soucient pas de savoir d’où vient le fric et comment sont faites leurs godasses (pour la rime ;).

    Bref, si les femmes moins à leur avantage (phys et psy) assumaient leur propre sexualité (tabous religieux), si elles allaient spontanément vers les hommes moins à leur avantage, au lieu de se prendre pour les princesses ou les saintes qu’elles ne seront JAMAIS, donc, il y auraient plus que probablement moins de frustrations et d’agressions, c’est mathématique.

     

    • #1861636

      Je vous suis sur le délire mais il me semble - pour les femmes normales, libres et disponibles - qu’il est un aspect de la mémoire collective qui leur colle à la peau : comme toute Grande Horizontale du XIX e siècle le savait, une femme qui se laisse (ou se fait) prendre, sait qu’elle met son avenir en danger : celui d’enfanter d’un larron, quand bien même les possibilités contemporaines offrent d’y échapper ; mais je crois cette prégnance plus forte encore que la contraception (ou l’avortement) portée à la raison. Aussi se doivent-elles de faire un choix draconien, ce qui nécessite obligation de recul, d’où la mise à distance préalable de l’inconnu.
      C’est bien ici, surtout, que le type peut passer pour harceleur s’il n’a pas été détecté comme un « bon parti » au regard des critères de la demoiselle...
      Ainsi, je suis certain que, au-delà des viols et autres agressions caractérisées dont il serait état, si Weinstein et consors avaient été des éphèbes - au sens esthétique du terme -, en plus de leur pouvoir d’intercession, certaines plaintes pour harcèlement seraient passées à la trappe.

      Tient, en parlant de Trappes : le fameux « I want to fuck you » de la bouse du comique chez Cauet, (plagiat de Serge Gainsbourg à Whitney Houston, déjà), c’était de l’humour ?
      Ou bien ?


    • Je comprends... il ne s’agit pas de multiplier les partenaires, mais juste que les "laidrons" hommes et femmes arrêtent respectivement de croire aux clichés de la "Pin-Up" et du "prince charmant" parfaits, et commencent déjà par s’accepter tels qu’ils sont.

      Pour le remake de Gainsbar, oui, c’est ce qu’on appelle de l’intégration par le rire.. si j’ose dire, c’était parfaitement mesuré et monté. Stigmatisant et Immonde.


  • #1861553

    Intéressant, les commentaires de cet article.
    mon expérience à moi, homme de 42 ans, un peu chauve, pas très grand, c’est que depuis au moins une décennie je ne drague plus. Je suis couvert de femmes au point où je dois planquer ma bite pour avoir la paix.
    les filles sentent la menace du désintérêt masculin.
    je pense que c’est le porno généralisé qui désengage massivement les hommes. À mi-vie, la statistique devient carrément favorable pour les hommes désirables "normaux" (ni alcoolos, ni paranos, ni crados.)
    Cette histoire de harcèlement ne concerne que les femmes de moins de 30 ans, en ville, et qui s’étonnent de n’avoir de sollicitations pressantes que de frustrés sans éducation, à un âge où elles cherchent un prince pétri de qualités contradictoires impossibles à réunir, pour porter culotte dans un mariage "constructif"

     

    • #1862575

      "je suis couvert de femmes"
      Un peu chauve,pas très grand,tu nous fais bien rire en tout cas.A moins que tu ais beaucoup d’argent ou une position sociale enviée sinon les seules femmes que tu as elles sont en plastiques ,rémunérées ou derriere une camera.


  • #1861625

    100% des femmes victimes au moins une fois d’une agression sexiste ? C’est tout ? Moi je dirais que c’est plutôt 200% et peut être même 300% !
    Plus sérieusement, dans 15 ou 20 ans ces mêmes femmes chialeront parce que plus aucun mec ne prêtera attention à leur visage et corps de pré-ménopausées prématurément usée par une vie moderne et décousue. Les Européennes, tout particulière celles de l’Ouest, sont particulièrement sensibles aux effets de la cigarette, de l’alcool, d’une alimentation malsaine et plus généralement d’un mode de vie déréglé typique de la modernité. A même pas 40 ans l’usure du corps et de l’esprit est déjà visible chez beaucoup d’entre elles, et les tartines de crèmes anti-rides et les séance de yoga ne sont d’aucune aide face aux dégâts occasionnés...
    Pour un peu tempérer mes cruels propos (rassurez-vous, je pourrais en dire autant sur le mâle occidental...) il faut quand même admettre qu’en France il y a une certaine faune en provenance des quartiers défavorisés qui ont une manière de "draguer" les filles plutôt agressives. En général cela ne va pas jusqu’à l’agression physique à proprement parlé mais cela n’en est pas moins angoissant, humiliant et parfois effrayant pour une femme esseulée dans la rue ou une rame de métro d’être confrontée à cette faune. Malheureusement une femme ne peut rien faire contre cela, à part endurer...la résolution de ce phénomène est très complexe et ne pourra pas se faire tant que la pornographie et l’incitation à la débauche sont omniprésentes dans cette société. Une société ne peut pas d’une part faire de la femme un objet sexuel constamment exhibé et d’autre part en interdire l’accès et la jouissance aux hommes jeunes et plein de testo...

    Pour l’anecdote il y a une quarantaine d’années mon arrière-grand mère fut victime d’une tentative de viol, non j’déconne, de vol à la tire de son sac à main. Elle a coupé court à cette tentative en ayant dit à son agresseur "Je pourrais être ta mère !" Le type s’est figé et s’est barré en courant ! Comme quoi parfois il subsiste une étincelle de moralité et d’humanité dans certaines âmes corrompues...

     

    • #1863205

      La résolution de ce "phénomène" n’a rien de complexe.Ca c’est ce que te dit la tv.
      Il ne faut pas mettre dans le meme sac les hommes qui essaient de séduire une femme avec plus ou moins de dignité et de perseverance pour ce faire et les individus qui abordent une femme avec une volonté claire de l’agresser,de ne pas chercher son consentement,bref de lui faire du mal,il vaut mieux distinguer les situations.
      Mettre dans le meme sac est stupide et lache,cela est fait par les "féministes" frustrées pas suffisamment intelligentes et toujours prêtes a agresser les hommes.Celles ci sont les instruments de l’oligarchie sataniste qui souhaite déviriliser les hommes pour mieux les controler,ils souhaitent faire du mal une femelle comme une autre.

      Il est normal parfois qu’un homme insiste auprès d’une femme.C’est la nature elle même qui veut cela.La femme au début parfois aime bien dire non pour tester la resistance et la volonté de l’homme qui la veut,elle a envie d’etre conquise.Un certain nombre d’ailleurs a des fantasmes de viol.Ce qui ne veut pas dire qu’il faut rendre le viol legal evidemment.
      Simplement il faut absolument distinguer une tentative de seduction et une agression.
      Ne pas les distinguer comme les medias le font actuellement est criminel.
      Dans une agression il y a une volonté d’obliger une femme contre sa volonté,et une volonté de la detruire.Cela doit etre puni par la loi,de maniere proportionnée a l’agression.
      Dans une tentative de seduction il n’y a pas de volonté de la detruire car un homme doit avoir un certain respect pour les femmes qu’il essaie de conquérir.On peut au lit ensuite avoir envie de rabaisser la femme,de la dominer,mais la plupart apprécient cela si par ailleurs elles ont du respect et qu’elles ont choisi leur partenaire.

      Pour en revenir aux racailles qui sont mal elevées,ou qui agressent des femmes,la société lache et qui veut s’en prendre aux hommes blancs ne les désignent pas alors que ce sont eux le probleme principal dans la rue.Pour régler le probleme cela est simple,les policiers doivent les apprehender quand ils les voient s’en prendre a une femme.Ensuite il faut reduire le nombre d’immigrés avec des politiques migratoires appropriées,renvoyer les délinquants etrangers dans le pays qu’ils aiment,demollir les quartiers,et reduire la pauvreté avec un gouvernement non soumis a l’oligarchie sataniste.


  • #1861817

    Gratuit pour Haziza ? Non, jamais.


  • mais quelles sont moches et cons aucune chance de se faire draguer

     

  • #1862548

    Avant de faire des stages, elles auraient peut être du réfléchir avant de voter (?). Quoi c’est difficile pour certaines.


Commentaires suivants