Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Drague, sexe, féminisme : quand Slate fait la pub d’Alain Soral

Dès qu’on voit le mot « glaçant » prononcé par un journaliste, on ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire gras. Car, en général, ce qui glace les bien-pensants, ce sont des choses très naturelles, ou trop naturelles. Démonstration avec cet article de Slate (le pure player de l’ancien dirlo du Monde Jean-Marie Colombani, soutenu par Jacques Attali et financé par un Rothschild), qui titre :

Ces terrifiants coachs en séduction dont les conseils « frisent un peu le viol »

Un détail, noté par notre rédacteur en chef, extrêmement vigilant : la citation féministement choquante dans l’article de Slate provient de Sociologie du dragueur et non de Confessions d’un dragueur, que l’auteur semble prendre pour un livre... Pas sérieuse, l’enquête !

Pour en savoir un peu plus sur la psychologie (ou la duplicité) féminine, dont la connaissance permet au dragueur de pénétrer dans le saint des saints, on va commencer par le témoignage glaçant de Jeanne, qui s’est vu refuser l’entrée du musée d’Orsay pour cause de « gros seins »...

 

 

– La Rédaction d’E&R –

 


 

Paul Conge, journaliste à Marianne, vient de publier aux éditons Arkhê Les grand-remplacés, enquête sur une fracture française, à propos des angoisses de certains hommes blancs face à une société française plurielle. Pour son chapitre dédié à « La reconquête au masculin », il s’est infiltré dans l’univers des coachs en séduction dont certains, sous couvert d’aider les hommes timides, véhiculent des messages glaçants. Nous en publions des extraits.

 

Léo s’est fait connaître en s’opposant à la drague des « racailles » et des « clones de la drague ». « La racaille est autant méprisée par les femmes que le sentimental : l’un parce qu’il manque de subtilité, l’autre parce qu’il manque d’agressivité », explique le jeune homme dans des vidéos qui cumulent des centaines de milliers de vues. Son credo : faire du clic en relevant d’absurdes défis, comme le fait d’accoster de jeunes filles en pleine rue avec des punchlines de Soral ou de Papacito, en forme de clins d’œil à son public. Il réalise également des vidéos plus didactiques, notamment sur l’homosexualité ou la friendzone, dans lesquelles il invite les hommes à se comporter en « prédateurs sexuels civilisés ».

 

 

Ces quelques aphorismes lui apportent des clients pour Les Philogynes, son club, voué corps et âme à la séduction. Pour intégrer la communauté de quatre-vingt-quinze membres, il faut débourser 15 euros par mois, et au minimum 150 euros pour une séance privée. Objectif : décoincer les hommes vis-à-vis de la drague de rue.

« Plus vous entrerez sèchement, plus votre sentiment de la pénétrer sera fort. Quant à elle, son plaisir étant parent de la douleur, croyez qu’elle appréciera ce surcroît de virilité. » (Alain Soral, « Confession d’un dragueur »)

Détenteur d’un master en Psychologie à l’université Paris Descartes, Léo revendique une approche scientifique de la séduction, basée sur la biologie et la psychologie évolutionniste. Mais son « art » est aussi fortement irrigué par les leçons d’idéologues, Éric Zemmour et Alain Soral en tête. Ces références, le psychologue les ingère dès ses 17 ans. Il rejoint à cette époque le très select Cercle des Players Parisiens, un légendaire réseau de dragueurs de rue de Paris, dont les quarante membres, élus sur cooptation, compulsent les livres de Soral, de Sociologie du dragueur à Confessions d’un dragueur. Dans ces bibles du genre, on peut lire ce type de conseils : « Plus vous entrerez sèchement, plus votre sentiment de la pénétrer sera fort. Quant à elle, son plaisir étant parent de la douleur, croyez qu’elle appréciera ce surcroît de virilité. »

Dans un café Starbucks du Nord de la capitale, Léo se remémore l’âge d’or du Cercle des Players, à base d’orgies et de clubs BDSM : « C’étaient des gros queutards, ils filmaient des trucs, c’était chaud. » […]

Comme un fils spirituel, Léo recommande chaudement la lecture des livres antiféministes de Soral à ses ouailles, à l’instar d’autres titres de Kontre-Kulture, la maison d’édition de l’essayiste. Féroce détracteur de la féminisation, le psychologue propose même à ses membres un guide d’autodéfense contre le féminisme, qu’il associait tout net, en 2017, à un « régime totalitaire, au même titre que le communisme et le nazisme ». […]

En privé, sur le forum des Philogynes, où chacun tient son journal de bord à jour et où quelques-uns postent même des enregistrements de leurs interactions avec des filles, le chef commente les progrès des uns et des autres. Et le ton change.

« Devenez un sale pervers », écrit-il à l’impératif, déplorant que les hommes aient perdu cette aptitude naturelle « à force de rabâchements féministes ». De l’abordage dans la rue aux coups de reins sous les draps, Léo a des philtres d’amour adaptés à chaque situation : « D’expérience, au lit, j’ai remarqué que les filles étaient les plus excitées (à la limite de l’hystérie) quand elles se sentaient dominées, écrasées, souillées durant l’acte sexuel. » Au bas de chacun de ses messages, sa devise : « Volez la chatte des vierges et le cœur des salopes. » […]

Entrepreneur, Léo use et abuse d’un marketing tribal pour fidéliser sa communauté de la séduction. Il admet s’adresser en priorité aux hommes de droite en colère contre « l’idéologie dominante » et confie recevoir entre cinq et dix demandes de coaching par semaine. À ces garçons au départ timides ou malchanceux, il fournit certes des conseils personnalisés en séduction, mais aussi le sentiment d’appartenir à un groupe, élitiste et fermé.

 

On « frise un peu » le viol

Les Philogynes est un boy’s club se voulant de qualité : il est donc sélectif à l’entrée. Un candidat sur deux est retoqué. En plus de la cotisation, il est attendu des futurs entrants qu’ils fournissent des réponses motivées. Parmi les 250 inscrits, la plupart âgés entre 20 et 30 ans, beaucoup d’ingénieurs et d’étudiants, des développeurs web, des psychiatres… Essentiellement des jeunes gens diplômés et aisés, auxquels il faut ajouter quelques professions plus populaires, comme des caristes et ou des gardiens de la paix. « Je suis jeune et pauvre. Tout ce que je peux apporter à une femme, c’est mon énergie sexuelle », écrit Azer, l’un des plus modestes, pour qui la séduction fonctionne comme un mécanisme de compensation sociale. On trouve ici aussi bien des hommes vierges que de coureurs de jupon ayant « quatre à sept partenaires par semaine », dixit un Philogyne.

Lire l’article entier sur slate.fr

 

Sur ce sujet glissant

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

91 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est un peu intime mais étant élevé au grain du féminisme, j’ai été très doux avec ma femme. Douceur qui l’a lassé au bout d’un moment, à mon grand étonnement, elle réclamait la fessée et que ça y aille !!! Ma femme est macho ! On se rend compte de l’hypocrisie de beaucoup de femmes qui traitent les hommes de machos mais rêvent secrètement de se faire attraper sauvagement. Ce n’est pas une généralité mais presque. Le pauvre type qui est englué dans le féminisme va perdre sa virilité, et sa femme ! Double peine !

     

    • #2544873
      le 12/09/2020 par lefoutagedegueulepermanent
      Drague, sexe, féminisme : quand Slate fait la pub d’Alain Soral

      N’importe quoi ! La France, leader mondial de l’athéisme et de l’arrogance, est en train de partir en vrille, c’est tout... Jusqu’ici tout va bien... Elle ne crois plus en rien et quand elle croit, c’est en zemmour... Tans pis...


    • @lefoutagedegueulepermanent

      Je ne comprends pas votre réponse. Je suis très croyant et pratiquant. Honorer les demandes intimes de ma femme ne m’empêche pas de m’efforcer, chaque jour que Dieu fait, d’essayer d’être un meilleur chrétien. Et ce n’est pas pour cela que nous avons une sexualité débridée et malsaine. Bref je ne sais pas pourquoi je me justifie mais ne voulez vous pas regarder la poutre que vous avez dans l’oeil ?


  • Petit rappel : en 2006, Colombani, alors directeur du monde, écrivait : " Depuis 1945 le monde s’organise afin qu’ Auschwitz ne puisse plus se reproduire " . Noble aveu .


  • " Heureux ceux à qui le bordel suffit " (Céline, Voyage) .


  • #2544501

    Moi aussi j’ai des gros seins, mais c’est dû à une nourriture trop riche, en pâté en croûte, en boudin, saucisson, bière, fromage, magret, confit, gésier, pinard, mais comme je ne met pas de décolleté, personne ne me dit rien, et puis si on me disait quelque chose, je crierais à la grassophobie


  • Pffff, revenir a la base de la nature féminine : la femme cherche le meilleur mâle pour faire un enfant. Donc, propre, bien habillé , jolie montre et chaussures, jolie voiture, cabriolet de préférence , et surtout beaucoup d’humour. Trouver un angle de prise de contact original pour rentrer dans sa bulle : les basiques comme "il fait vraiment très chaud aujourd’hui " , ou oser " on se les gèlent aujourd’hui , oups pardon mademoiselle". "Il est vraiment très joli votre sac, c ’est l anniversaire de ma sœur demain, vous l’avez acheté ou ? Évitez si possible de démarrer la conversation par une question. Rester cool, détaché, la regarder dans les yeux, s’intéresser a elle, ne pas parler de soi même, et a la première opportunité, lui faire un cadeau, l’inviter au cinéma ou au restau, rentrer dans une boutique et lui acheter quelque chose.....

     

    • Selon ma modeste expérience, je crois que la femme sent bien à qui elle a affaire. En étant naturel, si vous lui plaisez, point n’est besoin de gros stratagèmes. Il suffit d’être comme l’on est sans chercher un quelconque aboutissement et en principe le lien est fait. Lui dire par exemple qu’elle vous plaît à conditions que cela soit vrai. Son intuition fait le reste. Etc...


    • @ Draner

      Exactement, je rajouterai même que sexualiser la conversation au premier rendez-vous (sans être vulgaire bien entendu, ce qui implique donc de la jugeote et de la maîtrise) est bien ce qui plait le plus aux femmes.

      C’est le gros drame de notre époque, comme les hommes ont, via les médias (tenus par vous-savez-qui) accès au point de vue féminin sur les relations hommes-femmes, le sexe, les sentiments, etc. On aboutit à une génération d’hommes qui débute toute communication avec une femme avec, en tête, le point de vue féminin qui mêle toujours vulgarité (les mecs d’aujourd’hui ne sont pas assez bien montés), brutalité (les hommes sont tous nuls ! On est beaucoup mieux sans eux ! Ce sont des menteurs ! Ils pensent qu’à ça !) et les paradoxes typiquement féminins (J’aime pas les mecs méchants ... mais qu’est-ce qu’ils baisent bien !). Sex & The City ou le journal de Bridget Jones ont un impact immense sur la société occidentale.

      En fait, ce n’est pas vraiment le féminisme, la nourriture où l’on ingère trop d’œstrogènes ou la fin du service militaire qui rendent les hommes moins habiles avec les femmes ... Je constate de plus en plus que le développement des médias (cinéma, T.V., internet, etc.) a, volontairement ou pas, mis au centre du débat le point de vue féminin, alors cantonné à la littérature et à la presse féminines.

      Jusque là, les 2 points de vues s’ignoraient. L’homme abordait la femme avec un mélange de préjugés positifs (romantisme adolescent) et négatifs (point de vue des hommes plus âgés que le jeune homme, inexpérimenté ne comprenait pas toujours) mais lui permettaient d’entrer en contact sans idéaliser ni diaboliser les femmes et surtout sans les considérer comme des êtres supérieurs à lui ou purement antagonistes.

      Or, comme le point de féminin a été largement diffusé dans les médias depuis les années 60-70, les hommes étant curieux par nature (ce sont les hommes qui font des boulots d’ingénieurs et à qui on doit 99% des innovations techniques qui nous entourent) ben depuis les années 60-70, la barrière de séparation a été brisée et le point de vue féminin est constamment mis en avant.

      A force d’entendre des femmes se plaindre (à tort ou à raison) des hommes tout le temps, un jeune homme finira par s’estimer, inconsciemment, minable à côté d’une femme et l’abordera avec tout un tas de tabous dans la tête qui vont brimer ce qui le rendrait attirant auprès d’elle (la fougue, l’audace voir un peu d’agressivité).


    • @ Draner

      Exactement, je rajouterai même que sexualiser la conversation au premier rendez-vous (sans être vulgaire bien entendu, ce qui implique donc de la jugeote et de la maîtrise) est bien ce qui plait le plus aux femmes.

      C’est le gros drame de notre époque, comme les hommes ont, via les médias (tenus par vous-savez-qui) accès au point de vue féminin sur les relations hommes-femmes, le sexe, les sentiments, etc. On aboutit à une génération d’hommes qui débute toute communication avec une femme avec, en tête, le point de vue féminin qui mêle toujours vulgarité (les mecs d’aujourd’hui ne sont pas assez bien montés), brutalité (les hommes sont tous nuls ! On est beaucoup mieux sans eux ! Ce sont des menteurs ! Ils pensent qu’à ça !) et les paradoxes typiquement féminins (J’aime pas les mecs méchants ... mais qu’est-ce qu’ils baisent bien !). Sex & The City ou le journal de Bridget Jones ont un impact immense sur la société occidentale.

      En fait, ce n’est pas vraiment le féminisme, la nourriture où l’on ingère trop d’œstrogènes ou la fin du service militaire qui rendent les hommes moins habiles avec les femmes ... Je constate de plus en plus que le développement des médias (cinéma, T.V., internet, etc.) a, volontairement ou pas, mis au centre du débat le point de vue féminin, alors cantonné à la littérature et à la presse féminines.

      Jusque là, les 2 points de vues s’ignoraient. L’homme abordait la femme avec un mélange de préjugés positifs (romantisme adolescent) et négatifs (point de vue des hommes plus âgés que le jeune homme, inexpérimenté ne comprenait pas toujours) mais lui permettaient d’entrer en contact sans idéaliser ni diaboliser les femmes et surtout sans les considérer comme des êtres supérieurs à lui ou purement antagonistes.

      Or, comme le point de féminin a été largement diffusé dans les médias depuis les années 60-70, les hommes étant curieux par nature (ce sont les hommes qui font des boulots d’ingénieurs et à qui on doit 99% des innovations techniques qui nous entourent) ben depuis les années 60-70, la barrière de séparation a été brisée et le point de vue féminin est constamment mis en avant.

      A force d’entendre des femmes se plaindre (à tort ou à raison) des hommes tout le temps, un jeune homme finira par s’estimer, inconsciemment, minable à côté d’une femme et l’abordera avec tout un tas de tabous dans la tête qui vont brimer ce qui le rendrait attirant auprès d’elle (la fougue, l’audace voir un peu d’agressivité).


    • Quand j’étais jeune ma mère me disait : " Laisse les venir " . Ce sont les femmes qui choisissent . Si vous ne plaisez pas à une femme vous aurez beau vous décarcasser ça ne marchera jamais . Plaire ou ne pas plaire that is the question .


    • @ draner. Elles ne sont pas des idiotes, elle comprend très vite qu’elle vous plaît, sinon pourquoi vous l’abordez. Plutôt la rassurer, lui faire des compliments subtils.....
      En fait, et à mon humble avis, la séduction , ce n’est pas du prêt a porter, mais du sur mesure. C’est cela qui fait son charme. A chaque femme rencontrée , a chaque situation, il y a une manière originale de l’aborder et d’établir une relation. La clé est qu’elle doit éprouver du plaisir à être en votre companie.
      Parler de sexualité a la première rencontre , pourquoi pas, mais cela dépend de l’endroit ou vous êtes. Dans la drague de rue, je déconseille. Mais a la plage, a la piscine, oui,
      Ps : "le journal d’un séducteur" de kieerkegaard estt très intéressant . Pour les artistes de la séduction.


  • Comme la gonzesses aux beaux nichons, les filles exigent de pouvoir s’exhiber, provoquer, tout en se faisant respecter . Cela fait partie de l’infantilisme féminin .

     

    • #2544709
      le 12/09/2020 par Jean De La Femme Fontaine
      Drague, sexe, féminisme : quand Slate fait la pub d’Alain Soral

      J’ai montré la vidéo à mon fils de 16 ans , il a dit : « waoooow la paire de nichons !!! »
      C’est sorti tout seul, j’ai eu un regard désapprobateur mais avec un sourire.

      Je lui ai dit d’écouter ce qu’elle disait, mais il n’en avait rien à foutre...

      C’est vrai que c’est comme s’adresser à une nymphomane en te présentant torse nu quand tu as un corps d’athlète qui a une bosse conséquente dans le pantalon, on va voir si elle s’intéresse à toi et ta personnalité, ou alors ta faconde en sus.

      ps : mon fils suit une formation de tailleur de pierre, et il n’y a aucune femme qui semble vouloir faire ce travail noble avec des contraintes physiques.


  • Slate c’est la poubelle de la poubelle, si on considère que le journalisme d’État est de la merde.
    S’en prendre à Léo qui n’a rien d’un révolutionnaire, mais est un jeune homme curieux, montre l’effondrement. C’est pas Boris le Lay Léo.
    Néanmoins, on se rend compte dans ses vidéos, que les filles de qualité sont inéluctablement bcbg et blanches. Et Léo est blanc.

     

  • #2544523

    Je me demande bien "quelles gueules " avaient les agents de sécurité du Musée pour refuser son entrée à la jeune fille et si ce sont des blancs,c’est encore plus "déplorable".
    Les coincés,dehors,on est en France,pays des belles femmes.

     

    • et des catins ?

      On est en Europe, pas au fin fond d’un pays des tropiques faut pas déconner.
      Mais bon, après, faut pas venir chouiner que la "France d’avant est morte patati patata". Je pense pas que les femmes du XIXème ou du XIVème au pif se baladaient avec des décolletés comme la fille de la vidéo, faut quand même pas abuser.

      Bref, les vigiles ont simplement du lui indiquer l’adresse du cabaret le plus proche et elle l’a mal pris mais faut pas se mettre dans des états comme ça. En plus, faut un minimum savoir s’habiller dans un lieu de culture, on est pas au barbecue chez mamie ...

      Et pour finir, tu sais qu’il y a de très belles femmes qui n’exhibent pas leurs formes ? Parait même que cette sensation de découverte et de conquête progressive de l’intimité d’une femme aurait un certain effet érotisant ... Mais bon après, c’est sûr qu’il n’est pas question de se décharger tout de suite donc si c’est ça le but, oui c’est vrai que la pudeur vestimentaire et l’élégance ça parait surfait ...

      ... Bel image de l’homme français et encore plus de la femme française, la classe !


  • Du coaching de séduction pour attrape-nigaud, comme si des choses aussi naturelles avaient besoin qu’on dépense de l’argent pour les apprendre.


  • Une féministe, ou même, maintenant, une demoiselle lambda, considérerait sans difficulté qu’un homme pratiquant le culturisme et ayant une chemise avec tous les boutons du haut ouverts n’aurait d’autre but que de se faire voir, de montrer ses pectoraux ; mais en revanche, qu’une femme avec un décolleté plongeant, c’est juste pour se faire plaisir, se sentir bien, uniquement par le port d’une telle robe, pas par les regards induits en retour. Va quand même falloir se départir d’une forme de connerie aiguë, à un moment.


  • Moi je vais y aller avec un short de marathonien bien remonté, un décolburnes, juste le bord d’une couille à l’air de chaque côté et que l’on ne vienne pas me faire une remarque sexiste hein... je ne suis pas une paire de couilles. Et j’aurais mon masque bien sur ce qui est bien plus important que tout au monde.


  • Des hommes qui aiment les femmes.
    En effet, c’est glaçant.

     

  • #2544561
    le 11/09/2020 par Jean De La Femme Fontaine
    Drague, sexe, féminisme : quand Slate fait la pub d’Alain Soral

    Cette jolie jeune femme à grosses boules voulait juste voir « l’origine du monde » de Courbet, rien de provocant là dedans...


  • #2544562

    Pour ceux qui ne comprennent pas comment marche une femme (et son Level carabiné, la Parisienne) : la drague ca va très vite, c’est instinctif, il faut taper donc profondément dans le désir féminin.. par conséquent, il n’y a que deux leviers possibles : le physique et la notoriété (ou status). Si vous êtes dépourvu de ces deux attributs, vous pouvez battre le pavé pendant des siècles, ca ne servira à rien.

    ce coach qui veut votre bonheur (et accessoirement un abonnement à son programme) a un physique très avantageux (visage / taille / cheveux.. on est à Paris, le muscle c’est pour Venice Beach), tout comme Soral à l’époque ou il chassait. En plus, un physique dans l’air du temps (mélange androgyne / ryan Goslin / latino).. dés lors, ce qu’il raconte a peu d’importance, il faut comprendre que ce n’est pas extrapolable pour Monsieur tout le monde. flash news : la vie est injuste.

    Les hommes doivent jouer sur d’autres tableaux et laisser venir les femmes à eux. le dragueur aujourd’hui a une image de ringard et de loser, car ce n’est plus un truc d’esthète, c’est du bullshit 2.0 vendu en séminaire pour des hommes esseulés et impuissants socialement. les femmes l’ont comprit.

     

    • merci.
      excellent commentaire avec lequel je suis en pur accord.

      (je suis un homme)


    • ’’ Le physique et la notoriété ’’ ... ’’ Être grand ’’ ...

      T’as jamais entendu Alain parler de Laurent Le Kabyle ? ( Saïd Taghmaoui dans Confessions d’un dragueur ) ?

      Le physique est jamais un obstacle dans la séduction.

      Faut jouer selon ses qualités et bousculer la fille, pas hésiter à lui rentrer dedans.

      J’ai la flemme de disserter là-dessus à cette heure-ci, mais le physique est un critère secondaire dans le processus de sélection féminin.

      Suffit de les connaître et de discuter avec elle.

      Tu remarqueras d’ailleurs qu’un homme qui a le choix, une célébrité par exemple, finit toujours avec une belle femme.

      Les femmes qui ont le choix finissent souvent avec des types qui ressemble à rien physiquement.

      Tu crois vraiment que Mélissa Theuriau pouvait pas se trouver plus beau, plus riche, plus grand, et moins handicapé que Jamel Debbouze ?
      Tu crois vraiment que Bardot, à qui le monde entier faisait la cour avait pas d’autres choix que Roger Vadim ?

      Le physique chez l’homme facilite l’approche, mais il compte très peu dans le choix de la femme en dernière instance.

      D’ailleurs je connais plein de types qui se sont tués à la salle de sport, qui ont affiché leurs muscles sur Tinder mais qui au final, en tiraient pas une parce qu’ils avaient rien à leur dire.

      Ça m’étonne que certains aient toujours pas compris fonctionnent les femmes en fait :

      Les hommes choisissent par goût, les femmes choisissent par instinct.


    • #2544803

      @Aino Corona : Kabyle ne veut pas dire "moche".. j’en voit souvent qui ont les yeux bleus ou qui ont un look très Européen. On ne sait pas à quoi ressemblait le pote Kabyle de Soral, mais un physique au dessus de la moyenne reste la norme.

      je souris encore des exemples eternels que sont Debbouze, Gainsbourg ou le petit Claude François.. la notoriété devance le physique évidemment, mais batir une notoriété ou être multi-millionaire n’est pas à la portée de tout le monde.


    • @LecteurSoralien

      Relis ( puisque ton pseudo indique que t’as déjà du le lire Sociologie du Dragueur dans ce cas.

      Laurent le Kabyle c’est l’anti-beaugosse qui est devenu maître dans l’art de faire oublier son physique en jouant sur d’autres qualités. D’où le choix de Taghmaoui d’ailleurs.

      Quant à la deuxième partie de ton propos, tu bottes en touche. Si le physique était un critère surdéterminant pour les femmes, comment se fait-il que des femmes qui ont un choix quasi illimité de partenaires, se retrouvent avec des types qui ressemblent à rien ?

      Tu me parles de la célébrité, mais les filles que je t’ai cité baignent dans le star-system.

      Donc je réitère ma question, est-ce que tu crois vraiment que Brigitte Bardot n’aurait pas pu trouver un type plus beau, aussi connu, et aussi riche que Roger Vadim ?

      Même question pour Mélissa Theuriau.

      Même question pour Beyoncé avec Jay-z ( l’argument financier tombe à l’eau, elle gagne autant si ce n’est plus d’argent que lui).
      C’est une des filles les plus belles du star-system, et pourtant, elle a choisi le rappeur le plus laid.

      Comment tu expliques tout ça ?

      Tu peux pas, ta démonstration est prise à défaut.


    • Les Kabyles ont la réputation d’être très beaux justement, donc vous dites n’importe quoi.
      De l’autre côté, avoir un look Européen ne vous rend pas du tout forcément beau ahah ! Vous dites ça comme si ça faisez de facto de vous un le beau d’avoir un look Européen. Vous êtes très drôle ahah !
      Vous y connaissez vraiment rien... le mec parle d’un Kabyle et vous croyez que ça veut dire que le mec serait moche parce que Kabyle ? Ahah ! Et juste après, un autre rajoute que ce serait un critère de beauté de ressembler à un Européen de souche ! Ahahah !!


    • @Salvador

      Vous me lisez au moins ? Où est-ce que j’ai dit que les Kabyles étaient laids ?

      Je parle de Laurent le Kabyle, parce que c’est son nom.
      Il se serait appelé Laurent le Gascon, ça aurait été la même chose.

      Vous faites une fixette sur ses origines, alors que c’était absolument pas mon propos. On se croirait chez SOS Racistes.

      Je parlais juste d’un type dont le nom est Laurent le Kabyle, et qui mise sur d’autres atouts que son physique pour séduire c’est tout.

      Y’a pas de quoi vermifuger un abribus.

      Et puisque il faut montrer patte blanche, je vais pas raconter ma vie, mais je suis d’origine Algérienne, et des Kabyles, y’en a plein mon arbre généalogique.

      Alors, pas la peine de venir me chercher des poux sur ce sujet.


    • #2545291

      Quant à la deuxième partie de ton propos, tu bottes en touche. Si le physique était un critère surdéterminant pour les femmes, comment se fait-il que des femmes qui ont un choix quasi illimité de partenaires, se retrouvent avec des types qui ressemblent à rien ?



      pas vraiment. il s’agit d’hypergamie basique : pour une nana comme Beyonce, avec argent et notoriété, très peu de mecs sont "au dessus" d’elle, il faut en plus qu’il y ait une domination symbolique (Jay Z étant producteur et dominant dans son domaine, il peut jouer le role de mentor).

      Melissa Theriau aurait pu trouver un dentiste bourgeois et stylé, elle a choisi un humoriste connu et multi-millionnaire. si Jamel était un humoriste lambda, meme marrant, elle ne se serait pas marié avec lui.

      il n’y a rien de plus sérieux que la reproduction, meme si ca semble frivole et sujet au romantisme, si on prend les données globalement, vous trouvez que les hommes riches et puissants n’ont pas vraiment de problème en séduction et que les plus belles femmes s’offrent à eux. Nous autres "normaux" devons par contre "travailler sur notre personnalité" et autres cache misère, mais finalement il n’y a pas de miracles, les couples qu’on voient dans la rue s’expliquent facilement.


    • @LecteurSoralien

      Et Sonia Rolland, miss France qui finit avec Rocancourt ? Un escroc de seconde zone, taulard sans un sou ?

      Et toutes les relations qui se nouent en prisons ? ( Illich Carlos qui s’est marié en taule avec une avocate,il avait ni le physique pour lui, ni la situation sociale ).

      Quant à Mélissa Theuriau, tu plaisantes forcément.
      Une fille qui présente des émissions en prime-time sur M6 allait pas finir avec un dentiste.
      Mais au sein de son groupe social, elle a choisit ce qu’il y avait de pire physiquement. Elle aurait pu choisir un footballeur, plus attirant physiquement, avec un meilleur compte en banque. Non, elle a choisi Jamel, je vais pas répéter ce qu’il est.

      Or, même les femmes qui ont les moyens financiers finissent par choisir des types qui ressemblent à rien. C’est ce que je me tue à te dire.

      Réduire les critères de sélection de la femme à la seule dimension économique de leur partenaire est faux.
      D’autres critères prévalent.

      L’hypergamie est un concept qui a ses limites.

      Surtout lorsqu’on parle de drague, et pas de relation à long terme.

      Tu nous dis que les femmes choisissent en fonction ’’ du physique ’’ ou bien qu’elles sont ’’ hypergame ’’ . C’est totalement contradictoire. C’est soit l’un, soit l’autre.
      T’essaies juste de nous expliquer que les hommes de la classe moyenne, qui comprennent plus rien aux femmes, et qui sont totalement paralysés par toute la propagande médiatique de ces 40 dernières années.

      Je conclue rapidement sur un dernier point. Y’a rien de plus faux que de dire que les femmes prêtent attention au physique.
      Pourquoi ? Parce que la beauté n’est pas une catégorie masculine.
      Il y a des hommes attirants, et d’autres non, c’est indéniable. Mais des hommes ’’ beaux ’’ ça n’existe pas.
      T’as déjà entendu un homme dire ’’ cette fille est pas belle, mais je sais pas, elle me fait rire, du coup j’ai envie de coucher avec elle ’’ ? Jamais.
      Par contre, chez les femmes ça arrive en permanence.

      Il n’y a pas d’universalité de la beauté masculine. Je te mets au défi de trouver un mec qui fasse l’unanimité chez les femmes de tout âge, toutes classes sociales confondus.
      Pas même Brad Pitt, pas même Clooney.
      Personne.

      Par contre Jennifer Lopez, elle met tous les hommes d’accord.


    • #2546051

      pour infos, dentiste ca gagne plutot bien sur Paris. j’aurais pu dire Notaire ou Avocat ..



      Surtout lorsqu’on parle de drague, et pas de relation à long terme.



      je ne parle que de relations longues. les femmes riches qui se tapent leurs prof de yoga, il y en a la pelle.
      es exempes de taulards que tu as cité rejoignent le fameux exemple de Marilyn Manson, qui s’est marié avec une jeune de 20 ans quand il était au trou et qui recevait des centaines de lettres d’admiratrices.. encore cette dimension de notoriété dont j’ai parlé (l’argent n’est qu’un aspect du triptyque : status / notoriété / physique).

      sur le long terme donc, une femme ne s ’installera pas avec un mec parce qu’il a du "game", il faut qu’elle s’y retrouve à un moment donné. si la nana est jolie, donc qu’elle a le choix, elle choisira certainement quelqu’un qui a plus de moyens que les autres, ou plus de notoriété.. ca ne l’empêche pas d’être malin et sociable, mais il n’aura pas eu besoin de lire DeAngelo ou s’inscrire au séminaire 3.8 sur le kino ou faire un "bootcamp" avec les philygones. il lui suffira juste de se pointer, d’être un minimum soigné et d’annoncer la donne.

      en gros le game sert dans du très court terme et son objectif principal est de projeter une image de puissance social pour "tromper" la femme le temps de conclure. les coachs qui réussissent à se poser avec une belle femme sont ceux dotés d’atouts financiers sérieux.


  • La fille au décolleté, elle prend les gens pour des cons. Elle est vraiment méchante. Elle est trop excitante et ce n’est pas normal. Les valeurs et les principes, elle les a jetés à le poubelle. Une saleté.

     

    • Ses beaux gros nichons, ne me laissent pas indifférent, malgré les conneries, qu’elle débite
      D’ailleurs elle le sait, elle sait qu’on le sait, elle, ça lui plaît, que ça nous plaise, c’est un jeu de dupe
      Et tout le monde l’a compris, elle, nous, tout le monde
      Un jeu de séduction plutôt sain 
      Mais vu son talent de séduction, je pense que cette charmante femme, serait jolie, même en bleu de travail et en bottes caoutchouc, les deux pieds dans la bouse de vache, avec une fourche et un chapeau de paille
      Amicalement


    • #2544648

      Vous n’êtes pas bien :
      frustré ?complexé ?
      Ou voyez-vous qu’elle soit méchante ? Trop excitante ?Qu’elle ait jeté les valeurs à la poubelle ?
      Vos valeurs ?
      C’est une nana normale qui est tombé sur des c..,voilà tout.


    • #2544670

      la fausse naiveté, tout en se signalant au maximum d’hommes.
      décider ce qu’on porte c’est communiquer l’image qu’on veut aux autres, elle ne peut pas dire "c’est la faute aux autres qui me sexualisent".


  • leo s est inspiré du legendaire Kovac !!! ( seul les vrais auront la ref )
    a force , il devenait tellement balaise qu il s imposé des handicap a lui meme !
    Genre draguer en boite avec des lunettes et un tee shirt d actup ptdr


  • .."on m’ a réduite à mon corps, mes seins, ma condition de femme, alors que j’ avais rien demandé.." mwouuuhahaaa !! qu’ est-ce qu’elle peut se foutre de la gueule du monde...ceci dit, si elle avait appartenu à la bonne communauté, sa tenue aurait été montrée en exemple dans les magazines people/de mode, et son clivage enscensé par toute la lie journalo-paufiasse de la capitale.

     

    • #2544629
      le 11/09/2020 par une autre façon de voir les choses
      Drague, sexe, féminisme : quand Slate fait la pub d’Alain Soral

      Elle y appartient forcément, sinon on n’en aurait jamais entendu parler. Remarque bien qu’elle jouissait d’être interdite, tout ça était intentionnel. Elle a même dûe en rajouter dans la provoc histoire d’être sûre de se faire interdire l’entrée. Enfin elle en fait partie, même si elle est maghrebino française elle en fait parti. Elle aurait porté le voile et sorti un discours similaire d’eternelle victime elle en aurait aussi fait parti.
      Aujourd’hui au liddle j’ai croisé un couple de femmes, dont une etait juste habillée d’une culotte qui laissait apparaître ses fesses. Et un tatouage de porte jartelles pour tout habillage, elle n’avait pas de tres grod seins donc elle portait un haut moulant. Elle était sereine. Sa copine aussi, et les femmes voilées derrière aussi. Seulement les vieilles étaient un peu dérangées (que leurs vieux mattent son cul dénudé , comme les jeunes)
      Première fois que je vois ça. J’ai hésité a lui demandé combien c’était après lui avoir touché le cul violemment sans lui demander.
      Putes en strings ou femmes voilées, je ne fais plus aucune différences. Elles sont copines. Même communauté.


  • Je suis beau gosse, 101 matches à date sur Tinder et je trie selon mon agenda politico culturelle, autant dire à la truelle. Le problème ? A 99% elles ont pas le niveau. Remarquez ma soeur se plaint dans le sens inverse.


  • Ça me rappelle un épisode de Groland, je ne le retrouve pas.
    "Les femmes s’habillent en putes pour prouver qu’elles sont pas des putes"

     

  • #2544656
    le 11/09/2020 par Pintade citadine (le lobbie)
    Drague, sexe, féminisme : quand Slate fait la pub d’Alain Soral

    Ne réduisez pas cette charmante jeune femme à des gros seins et un beau cul.... Non c’est aussi un cœur une âme et une pensée profonde
    Non j’dèconne !!


  • #2544659

    C’est pour ça que les migrants sont attirés en occident... Pour chasser de la blanche (blonde de préférence).


  • Pour la drague la course à la baise, en avoir 6 où 7 par semaine et tenir un carnet de compte je trouve que c’est une triste passion.... mais le gars à la beauté pour lui sur son visage, et c’est rare que je vois la beauté chez un mec.

    Mais Robert le souscripteur un peu bedonnant avec la calvitie qui démarre, une tronche bof... tous les conseils du dieu grecque ne feront pas grand chose pour qu’il s’en sorte de son célibat, je pense.. ce qui convient à un dieu grecque ne convient pas à un pauvre mortel...

    Pour la femme a grosses boules... je m’imagine avec le même décolleté (déjà je me sens gêner) et puis avec un pan de mon pantalon coloré sur mes propres boules, mises en avant et en valeur avec une petite ouverture pour laisser les autres voire un peu (et je porterais un slip qui met bien les boules en avant comme un wonder bra).

    Mais non, rien de sexuel la dedans. Mensonge. Après je ne juge personne mais il faut au moin être honnête.


  • Soyez vous même le reste c’est de la branlette

     

  • #2544719
    le 12/09/2020 par Sainte Marie la Femme parfaite ?
    Drague, sexe, féminisme : quand Slate fait la pub d’Alain Soral

    Les sujets de réflexion de femme...
    "J’ai montré mes seins, on m’a dit ’on a autre chose à foutre que de voir tes seins’, on m’a manqué de respect."

    En fait la femme ne vaut pas mieux que ça, elle ne vaut que ça.
    La femme accomplie, intellectuelle, bac+50 000, QI de 50 000... roulement de tambour... montre son cul et ses seins. Rien de plus.
    Même l’ingénieure se pointe en tailleur, même la doctorante se pointe avec du maquillage.
    Bah ouais, c’est une femme. Son cul, ses seins. Rien de plus.

    Enfin, je veux dire, la femme non religieuse hein, et je parie mes testicules que cette sal... cette p... pardon, cette FEMME (FEMME dans le sens le plus schiappesque possible du terme), est une athée.

    Comme quoi, quand on traite d’idiotes soumises les femmes catholiques comme les bonnes soeurs, les femmes musulmanes voilées, etc etc, on remarquera qu’aucune d’elles ne se pointe les nibards à l’air dans un musée en attendant que l’Univers l’applaudisse pour un acte d’une telle supériorité intellectuelle.

    Bientôt "toutes des putes" sera remplacé par "toutes des athées".
    Ce jour là les hommes comprendront beaucoup de choses aux femmes, et surtout au monde qui les entoure.

    En tous cas beaucoup plus que ce que ne pourront jamais comprendre les sacs de viande à forte poitrine (qui finissent seules, la quarantaine passée, le vagin ravagé, attendant la vieillesse puis la mort avec un verre de vin et un pitit chien cromignon).

    La femme athée n’est ni notre égal ni notre supérieure, elle est vraiment très très très en deçà.

    Le cul, les seins, et après ?
    "Misogyne !"

     

    • Athées ou croyantes... Ça reste des accros du porte monnaie potentiel du gars et de son rang social.

      Intérêssez vous à l’histoire des prophètes avec les femmes de leur époque, vous comprendrez que c’est pas une histoire de foi, mais de constitution de la femme de ce monde.
      En tant que pervers narcissique, je préfère les femmes qui se disent athées, au moins elles ne peuvent pas te tromper sur l’essenciel, c’est à dire qu’ au moins elles assument de ne vivre que pour leur confort social et leurs plaisirs hédonistes , elles se planquent pas derrière un voile et une religion en te la faisant à l’envers en utilisant l’imam du coin et ses adeptes pour arriver à leurs fins (lol)


  • #2544722

    Toutes les époques ont un cycle...ce serait bien que celle qu’on vit arrête sa promotion d’attardés histoire de nous laisser souffler un peu...

    Y a encore des femmes qui jouent la carte de la provocation et qui s’indignent que des gens fassent respecter la "loi" sur la pudeur, t’as un décoté qui descend jusqu’au nombril mais comme les standards en terme de pudeur ont été établi par instagram c’est normal de se balader comme une escorte...Le pire c’est qu’elle doit obligatoirement jouer les victimes si elle veut faire parler d’elle, il serait préférable qu’elle assume sa provocation qui commence par le choix de ses vêtements, quand elle se maquille devant son miroir, elle va pas nous faire croire qu’elle a pas conscience de ses actes. Même quand elle dit "c’est juste un décolté" on sent qu’elle en joue comme une actrice porno -16 ans.

    Et ce léo...j’irais pas prendre des cours de drague chez lui perso, sur la première vidéo j’ai l’impression qu’il fait de la copie, il a lu des livres et il essaie de les reproduire...en moins bien. La preuve, sur la première vidéo il s’emmêle tout seul les pinceaux lol...

    La rue c’est le dernier endroit pour draguer, c’est d’ailleurs là ou les excuses bidons sont les plus répandues (j’ai un mec, j’ai pas le temps, je suis au tel etc), aussi l’endroit ou tu as le plus de chance sur une clocharde qui va te gueuler dessus (parce que simplement dire qu’elle est pas intéressée, c’est dépassé, c’est pas assez #metoo). La drague de rue n’est possible que pour un certain nombre de mecs et demande beaucoup trop de travaille pour le résultat.

    Si la nature ne vous a pas gâté(beau gosse, blindé d’argent), ce qui ne nécessite aucune drague de votre part, il vaut mieux privilégier les petites soirées ou structures (bar à la française) ou encore les expositions (le sujet sera encore plus simple à aborder, c’est le thème de la soriée !) et en groupe de 3 mecs (beaucoup plus simple), propre, sans en faire trop et sans être trop évident dans la démarche, bon c’est pas pour trouver votre femme...mais perso je cherche plus à passer la bague à une femme, c’est pas rentable.


  • Slate est détestable mais toutes ces recettes de drague de rue me font pitié et surtout, cette armée de clébards qui tournent autour des femmes leur donne une importance dont le féminisme tout puissant n’avait pas besoin.


  • En réalité, il n’y a pas de science exacte pour tremper son biscuit et ceux qui vous disent le contraire sont des branleurs . De plus débourser 150 € pour une séance de coaching , autant aller voir une pute . Le gars se sent « irrigué » par Zemmour et Soral , voyez vous ça, si le patron d’ ER est un fin connaisseur de la gente féminine, son film confession s d’ un dragueur est une bonne référence, on peut être dubitatif pour le petit Zemmour . Ce dernier est plus connu pour avoir pompé sans vergogne les analyses de Alain Soral que pour une hypothétique réputation de Don Giovanni. Une autre de ses inspirations , Papacito , du même camp sioniste que Zemmour laisse deviner une drague qui se voudrait plus subtile, celle des patriotes Soraliens par les pro Israël.


  • La fille à gros seins c’est une synthèse.
    Je comptais aller au musée d’Orsay la queue à l’air et poser mes couilles sur le comptoir pour prendre mon ticket. Mais je pense que je vais me faire "sexualiser" !

    Cette conne fait semblant de ne pas comprendre qu’il y a des limites, que les musées sont aussi fréquentés par des enfants et qu’elle n’est pas obligée d’afficher sa tenue indécente au regard de tous. Qu’elle fasse la pute chez elle.

     

    • Avoir une robe à décolleté généreux, ce n’est pas être habillée en pute !
      C’est scandaleux qu’on lui ait refusé l’entrée du musée. Cet excès de zèle est certainement le fait d’un employé de sécurité d’origine étrangère.


    • C’est notre société actuelle qui a fait des seins un objet de désir sexuel.
      Tu regardes dans les sociétés "primitives" les seins peuvent être découvert car ils ne sont pas un organe sexuel.
      "la queue à l’air et poser mes couilles sur le comptoir"
      C’est une démonstration claire de tes organes sexuels. Même dans les sociétés primitives, personne ne ferait ça !


    • #2544856

      C’est vrai pratana. Dans les sociétés primitives, ils portent au moins un étui pénien quand ils sortent en société !


    • Salut Titus - c’est une employée qui n’était pas d’accord qu’elle rentre stylé “lune de miel à la plage”. L’employée est allez chercher un homme pour lui imposer un gilet/manteau. Donc en gros une étudiante (sûrement trop sensible) se fait un peu malmené par une autre femme (un peu jalousée) qui cherche à l’humilier devant un homme (qui fait la police). Et On nous fait une histoire à la TV.....qui demontre quoi en gros à pars qu’elle a une robe.....jusqu’où va-t-on descendre bordel.


    • Je ne trouve pas du tout sa tenue indécente, mais plutôt charmante.
      J’étais enfant dans les années 70 et question décolleté, petite jupe, haut ultra moulant, il y avait de quoi faire, cela ne m’a jamais traumatisé ni perverti, et je m’en souviens à peine, mais les photos d’époque parlent d’elles-même.


    • #2546241

      Les putes, au moins, se font payer... Ces femmes sont pires que des putes, mais ne s’en rendent pas compte à cause d’une éducation complètement à côté de la plaque.


  • Une Femme vêtue décemment fait Honneur à toutes les Femmes.

     

    • #2545162

      La pureté des filles est l’honneur du père, raison pour laquelle je surveille de près les miennes jusqu’au mariage, malgré les puissantes injonctions contraires du système et de toute la société, et ne leur permettrais certainement pas une situation qui les exposerait à ce genre de pervers ("voler la chatte des vierges" etc), avec la grâce de Dieu.
      Toutes ces pathétiques élucubrations d’ados irresponsables (ou de vieux ados attardés comme notre temps en regorge) ne doivent leur généralisation que grâce à la pillule contraceptive. Non pas que la séduction et les préoccupations de cet ordre ne soient pas naturelles et légitimes en leur heure, mais cette consommation boulimique et stérile est le symbole même de la décadence et de l’aéantissement civilisationnel que l’on prétend déplorer par ailleurs, mais dans lequel de toute évidence on se complaît parfaitement. Je ne jète pas la pierre (surtout sur ER, fondé en quelque sorte par un descendant de Stendhal et de Casanova, ça serait un coup dans l’eau fort déplacé), mais c’est surtout pour faire entendre une autre voix, celle de la conscience, aux âmes de bonnes volontés.


  • Donc ça choque personne qu’elle se fasse virer pour sa tenue ?! le fait qu’il faille porter des masques partout dans n’importe quel lieu culturel ?!
    Bravo les soumis !
    Une paire de seins et y’a plus personne..... on n’est pas sorti.

     

    • Donc selon toi, si j’ai rendez-vous pour un entretient d’embauche, ce serait normal que j’y aille en claquette, survêtement de kéké et que je retire pas la veste de mon survêtement ? Si je n’obtient pas le travail, c’est de la faute de l’employeur, parce qu’il trouve que c’est inapproprié alors que moi si ? On parle pas de nudité ici mais de principe.

      C’est grâce à l’attitude de gens comme toi que la France s’est soumise à qui on sait, parce qu’il existe des gens comme toi pour soutenir ces clochardes qui pourraient faire un effort de mettre un décolleté légèrement moins voyant, nous évitant de fait ces débats stériles qui gangrènent la société depuis plus de 20 ans déjà.

      Même les animaux savent mieux se tenir en public...


    • #2546211

      D’ailleurs chose intéressante, ceux qui sont attentifs auront remarqué la différence entre la robe provocante portée le jour ou elle s’est fait mettre dehors et la robe qu’elle affiche pour jouer les victimes, on remarque que le décolleté n’y est plus, pourquoi ? Ça me rappelle les youtubers dans la tourmente qui doivent éteindre une polémique, ils troquent leur décor flashy, leur bonne humeur habituel et surtout, SURTOUT, mettent leur plus beau pull/pyjama/basket.

      Si elle est dans son droit, elle devrait y aller franco et nous ressortir une robe de ce style...Elle aurait mis cette tenue, on en parlerait pas...


  • Cette femme s’assumant vache laitière est en mission soft porn. il s’agit pour le média qui la relaie ou lui dicte son discours de faire du clic, et aussi de continuer la provocation "Origine du Monde". C’est dans ce musée je crois qu’une pauvre fille était allée allumer/terroriser les malheureux gardiens (de toutes couleurs et genres) sous un pieux prétexte fuministe en étalant ses parties les plus intimes sous le tableau de Courbet.
    En passant, la belle se moque des hommes qu’elle excite sans rien donner. Et surtout de toutes les personnes décentes en se faisant appuyer par la djiuoustizz avec un pharisianisme maximal.
    Il s’agit de marteler aux Français qu’ils n’ont aucune tradition ni aucun pouvoir de faire respecter une tenue minimale dans un lieu de culture prestigieux. Et que leurs plus jolies filles sont vouées à la sottise et à l’exhibition, faisant passer la jeune "Française" pour une écervelée pneumatique, à disposition au moins visuelle de n’importe quel clampin du vaste monde.


  • Suite :
    Ceci étant, il n’est pas nécessaire de recenser cette galerie d’instagrameuses ridicules et stupides, ou du moins de s’en souvenir, une fois qu’on a compris.
    Les jeunes femmes d’aujourd’hui seraient plutôt intéressées par la maison, l’ordre, les petits... au détriment certes de leur QI bien malmené par la déculturation. Elles en deviennent insignifiantes. Mais restent plutôt discrètes, en général. Celles qu’on voit qui s’exhibent sont une active minorité, à la recherche de revenus faciles (incluant un mariage éventuel avec un gogo pourvu).
    Ah et autre chose : les filles aiment qu’on les aime ; c’est sensible, une fille, c’est plus délicat qu’un homme. Elles l’ont oublié, on leur dit le contraire ; il convient de le leur rappeler. La nature, c’est puissant.


  • Y’a pas de quoi hurler aux arguments "glaçants" ! Comme toujours la presse de caniveaux, dont le travail est de formater au ras des mottes, a consciencieusement choisi les propos de quelques bas du front pour tenter d’enfoncer un peu plus le genre masculin dans son ensemble.
    C’est tellement énorme qu’on se marre avec Greg !
    N’en déplaise aux femmes à gros seins refoulées d’un musée ou aux féministes contradictoires (vouloir être désirée sans l’ombre d’une attitude de séduction de la part des hommes) hommes et femmes sont organiquement différents, et même beaucoup, et nos stratagèmes respectifs répondent à des exigences physiologiques précises.


  • C’est peut être pas terrifiant mais dommageable... Le rôle de l’homme est d’être responsable de sa femme, pas de toutes les prédater. Il faut une bonne dose de virilité pour être protecteur, mais une saine virilité. Chassez le naturel, il revient au galop. A vouloir castrer les hommes, nous nous retrouvons avec des fiottes, des jouisseurs et des prédateurs frustrés.
    Super !


  • @pratana Simplement là, on est pas chez les Mbororos ni chez les Dogons et même pour ces peuplades les seins sont un attribut sexuel contrairement à ce que vous laissez entendre donc je souscris totalement à ce que dit Nicolas D.


  • #2544900

    J’aime bien les gars qui veulent des femmes intellectuelle, avec beaucoup de discussion, cultivées, diplômées et en même temps belle , mais pour quoi faire au juste ?
    Une femme c’est soit pour la chopper pour le simple keutar ou c’est la personne avec qui vous allez construire quelque chose, faire une histoire, fonder une famille
    Dans l’un comme dans l’autre cas c’est pas tout ça qui va changer grand chose
    Ce qui compte pour celle avec qui vous voulez construire (les autres ne sont que des trophées) c’est sa gentillesse, quel soit fidèle et qu’elle vous suive quoi que vous fassiez, qu’elle vous offre confiance et amour
    Une épouse c’est pas une personne avec qui vous allez parlez politique, scolastique ou philosophie, non c’est une personne avec qui vous allez partager le plus grand nombre de moments et de temps
    Elle deviendra la mère de vos enfants, elle vous réconfortera des dures journées en amour sexuel ou affectif, tendre ou fougueux
    Elle s’occupera de laver vos slips chaussettes et tout le ménage de votre petit nid douillet, elle vous fera de bons plats
    En échange vous travaillerez, la protégerez, lui donnerez attention et amour
    C’est pas une question de culture, de diplôme, d’intellect ou de grandes discussions
    C’est un contrat, un échange, des sentiments, du temps et de l’amour, rien de plus rien de moins
    Je pense que ceux qui recherchent une femme belle cultivée intelligente avec une grande discussion ne trouveront jamais de femmes (sauf peut être 1 sur 10 millions mais je ne parle pas des exceptions)
    Amicalement

     

    • Ben si, chez nous on parle politique et scolastique(certes pas ts les jours), c’est pas parce qu’on lave slips et chaussettes que notre cerveau n’a pas besoin de s’élever.
      En revanche, il est effectivement difficile de trouver une femme qui vs ressemble intellectuellement, ce sera dc à vous de lui apprendre ce que vs savez. Si vs trouvez une femme qui craint Dieu(et pas seulement qui y croit) ça sera un très bon départ.


    • #2545108

      @agar
      Faut que tu me dises en quoi c’est utile, c’était le sens ironique de mon commentaire
      Et puisque tu lances le débat
      Élevons nous un peu ensemble
      Sainte Germaine de Pibrac, illettrée, ne savant ni lire ni écrire, est-ce que tu ne l’aurais point marié ?
      Je crois en Dieu mon épouse aussi mes garçons servent la messe le dimanche, mes filles mettent une mantille quand elles rentrent dans l’Eglise
      J’ai un niveau CAP, j’ai du lire 150 livres dans ma vie (BD comprise quand j’étais enfant) mon épouse n’a pas non plus fait de grandes études, on ne parle ni scolastique, ni politique, on reste à notre place et condition sociale elle nous convient et de toute manière on l’a accepté
      Ça ne nous empêche pas de nous aimer, d’avoir eu beaucoup d’enfants, d’être plutot heureux et moi de travailler
      Donc je repose ma question. puisque tu es de l’exception (tu me diras combien de couplé marié parlent scolastique à table) en quoi c’est utile pour s’aimer se marier fonder un foyer et une famille
      Merci


    • #2545154

      @agar
      Ça doit être super sympa vos soirées, un peu de scolastique, un peu d’économie, un peu de politique, pas mal de philosophe, del à théologie aussi, non ?
      Dire que moi, avec ma femme, on boit un petit coup de rouge à table, on plaisante, et on est bien trop fatigué pour avoir des sujets aussi sérieux, elle entre les gosses, le ménage, les papiers, les repas et moi le travail, les crédits, et toutes les charges, on trouve pas le temps ne serait-ce que pour regarder un film
      Et on est pas malheureux pour autant
      Quel travail, quel salaire, combien d’enfants, vous avez ?
      En tout cas j’en suis très heureux pour toi, mais a-t-on pour autant,besoin d’une culture scolastique, politique philosophique, pour vivre heureux ?
      Est-ce que les petites gens, ne sont point heureuse, sans un grand savoir, culture, connaissance ?
      Le bonheur est il synonyme d’intellect de connaissance ?
      Le chouan est-il moins heureux que l’aristocrate ?
      S’est pourtant lui qui s’est battu pour la monarchie
      Le paysan auvergnat de 1914 est-il moins heureux que le bourgeois parisien ?
      S’est pourtant lui qui est allé dans les tranchées
      Le travailleurs à la chaine de 1955 est-il moins heureux que le banquier versaillais ?
      S’est pourtant lui qui a bossé pour reconstruire cette France
      Le bourgeois, l’aristocrate, le banquier ont sûrement plus de savoir que le paysan, le chouan, le travailleur à la chaîne
      Amicalement camarade E&R


    • J’avais compris qu’en employant le terme "scolastique" tu étais ironique, je ne sais d’ailleurs pas vraiment à quoi ça renvoit, mais se demander pourquoi on est sur Terre, c’est bien de la philosophie ; essayer de comprendre des passages des Ecrits Saints, chercher et proposer des explications..., c’est qd même mieux que de regarder un film et il n’est pas nécessaire de savoir lire et écrire pour conceptualiser.
      Pour ce qui est de l’économie, ya pas besoin d’en parler longtps, qd on est lecteur ER on a vite compris de quoi il en retourne ; d’ailleurs on a forcément bcq de sujets à deviser qd on est lecteur ER.
      Effectivement, avoir un travail frustrant et qui ns prend tte notre énergie ne ns permet pas de penser à autre chose que le quotidien.
      Enfin, mon dernier conseil était pour les célibataires ; si je puis m’en permettre un pour les parents, c’est de faire l’école à la maison.
      Que Dieu vous protège.


    • #2545275

      @agar
      Il n’y avait aucun mépris de classe ou de jugement
      C’est juste que parfois sur les commentaires, j’ai l’impression d’un décalage
      Les gens se prennent pour Soral
      Ça cite a tour de bras des livres des auteurs
      Trop d intellectualisme
      Je suis bien d’accord avec toi pour l’école à la maison
      Salut l’ami en union de prière
      Force et honneur


    • #2545279

      @agar
      Un lien avec ce Agar ?
      https://www.egaliteetreconciliation...
      Sa vidéo m’avait beaucoup plu
      Salutation


    • Entièrement d’accord. cf "Pauvres mais beaux" de Dino Risi. La fin du film illustre votre propos.


    • #2545357

      @agar
      Il n’y avait aucun mépris de classe ou de jugement 
      C’est juste que parfois sur les commentaires, j’ai l’impression d’un décalage 
      Les gens se prennent pour Soral 
      Ça cite a tour de bras des livres des auteurs 
      Trop d intellectualisme 
      Je suis bien d’accord avec toi pour l’école à la maison 
      Salut l’ami en union de prière 
      Force et honneur

      @agar
      Un lien avec ce Agar ?
      https://www.egaliteetreconciliation...
      Sa vidéo m’avait beaucoup plu
      Salutation


    • Agar est le prénom d’une femme. Bon dimanche.


  • Au moins, je vois qu’il y en a qui ont de vrais soucis, la France est en train de disparaître, nous vivons une dictature sanitaire, et nous acheminons vers une dictature tout court, les enfants, les jeunes , les vieux, tous sont persécutés, une crise économique, sociale, culturelle, idenditaire et de sens sans précédent s’installe, et quoi, le décolleté d’une petite bourgeoise vous choque, à l’epoque du porno de Jacquie et Michel, remet en cause vos principes ou bien les conforte, merde alors ! La révolution n’est pas pour demain

     

    • Vous voyez des gars choqués par son décolleté ici ?

      Des gars qui en ont marre des conasses dans son style et de ceux qui les soutiennent , oui, certainement. La révolution passe aussi par là. Dire aux conasses ferme ta gueule si t’es mal baisée pas besoin d’aller au musée d’Orsay pour pouvoir montrer tes nibards à tout le monde, t’as Jacky et Michel pour ça.


  • On est loin de Casanova. Culture de masse, tourisme de masse, séduction de masse...Tout élevé à la puissance masse.

     

  • #2545039

    Et comme dit Yvan Gilles : si on te tripote le sein droit, tend le sein gauche !

     

    • #2545228

      Précision , c’est seulement les racailles orientales qui sont méprisées par les femmes, Les racailles noires et blanches n’ont aucun problème à pécho, En fait c’est l’homme oriental tout court qui est méprisé par les femmes, peu importe son physique ou statut social.


    • #2545638

      @moloss alexandre:la "racaille orientale" en France ne dépasse pas en nombre les 1% de la gent racailleuse,et ses membres sont plus connus sous le nom de "migrants"...
      Pour beaucoup de "réfugiés" afghans illettrés et à la mentalité islamiste et tribale, le viol n’est qi’une "technique un peu lourde de séduction".


  • #2545172

    Avec le "féminisme" les oligarques utilisent la nature faible et influençable de la femme pour désorganiser la société et faire avancer leurs plans. Ces drôles "d’anti-féministes", leur pitoyables rabatteurs, au lieu de choisir une femme pour la protéger et la guider, utilisent ces faiblesses féminines pour assouvir leur prédation, trahissant leur manque de virilité et de caractère, et à coup sur, renforcent le féminisme.


  • #2545351
    le 13/09/2020 par Anachorète sans foi réelle
    Drague, sexe, féminisme : quand Slate fait la pub d’Alain Soral

    Jeanne, pintade moderne typique de ce triste siècle numérique, a reçu ce à quoi elle et bon nombre de ses consœurs d’ici ou d’ailleurs semblent durement "accro", l’attention. Avec en prime, ce n’est pas négligeable, un supplément grosse-victime qui lui collera aux basques pour son plus grand plaisir (et pour le restant de ses jours). Même si elle affirme qu’elle n’a pas cherché à "faire le buzz", considérant qu’une pipo-blogueuse australienne avait vécu la même tempête dans un verre d’eau deux ans auparavant et avait elle aussi posé ensuite sur les réseaux dits sociaux avec l’objet du crime, on pourrait presque avoir quelques doutes et crier au coup monté. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise publicité ai-je lu quelque part. Que ne ferait-on pas pour un petit rush de dopamine. Et quelques instants sous les feux de la rampe.


  • Cette femme avec une paire de seins a été bloquée à l’entrée par...une autre femme ! Et là, qui est-ce qu’elle accuse cette cruche...le sexisme ! Le patriarcat a encore frappé on dirait ; c’est du vrai n’importe quoi. Elle n’est pas belle la solidarité féminine ! Les jalousies entre femmes ne cesseront jamais de m’impressionner ; la plupart des insultes sexistes et des violences verbales contre les femmes proviennent en général d’autres femmes. La portière au musée a dû piquer une grave crise de jalousie lorsqu’elle a aperçu la jeune demoiselle à la poitrine généreuse approcher. Cette dernière étant là probablement pour séduire de riches touristes étrangers avec son buste. Lorsque vous captez le raisonnement féminin, plus rien ne pourra vous surprendre des femmes. Leur façon de se vêtir a pour but d’attirer au maximum l’attention, l’attention des mâles alpha plus précisément. La gardienne le sait, d’où son agressivité, puisqu’elle se sent désarmée face à sa rivale, dans la compétition sur le marché sexuel où tous les coups sont permis, quitte à inventer une pseudo règle sur la tenue pour mettre en échec son adversaire. Une belle paire de nichons est une arme de destruction massive tout comme une jolie chute de rein ou un postérieur arrondi.


Commentaires suivants