Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Élisabeth Moreno, ministre de l’Esclavage des filles pauvres qui vendent leur bébé

JPEG - 364.6 ko
Qui se cache derrière Macron
et qui pousse à la GPA ?

 

Le progressisme étant une dinguerie, seule une irrationnelle ou une ambitieuse (ce qui est pire puisque l’intelligence couplée au mal décuple la dangerosité pour la société) peut incarner le ministère du Progrès sociétal, que l’on nomme parfois ministère des Droits des femmes, du Droit des femmes, de l’Égalité entre les femmes et les hommes, et autres dénominations laborieuses.

 

 

Car comment peut-on faire cohabiter le respect des personnes, le sacro-saint principe d’égalité, et l’esclavage moderne qui se profile derrière ces jeunes femmes désargentées qui loueront leur ventre à des couples homosexuels, d’homosexuels, voire de pédophiles ?
Mais ces contradictions majeures n’ont pas l’air d’effrayer les tenants d’un progressisme (en réalité un recul absolu de l’humanisme) qui chaque jour détricote un peu de notre société fondée sur le christianisme et l’hellénisme, la morale chrétienne et la culture grecque.

Après Schiappa, l’hydre mondialiste nous sert une autre précieuse ridicule, Élisabeth Moreno, qui a l’avantage d’être noire par rapport à la gauchiste Schiappa, jugée peut-être trop blanche pour le poste. Moreno, voulant aller plus loin que sa consœur, s’enferre chaque jour un peu plus dans les cordages du mondialisme. Un jour Napoléon est un vilain misogyne, ensuite c’est la GPA qui est une avancée majeure dans l’égalité des droits. Les couples de pédophiles qui vont acheter des bébés à de jeunes Grecques en salivent d’avance, avant que ce soit le tour des étudiantes françaises de revendre le leur pour 30 000 euros.

 

 

Déjà que le trafic de chiots rapporte, qu’est-ce que ça va être avec les chiots humains !
Heureusement, la partie lucide de la population réagit à la menace du progressisme, qui n’est que le déguisement du Diable :

 

 

 

C’est pour cette raison, entre autres, que l’Église est attaquée en permanence et par tous les moyens imaginables (tabassage médiatique, incendies et vandalisme, actions en justice) par les forces du pouvoir profond, car seule une foi bien chevillée au corps et à l’âme peut s’opposer au rouleau compresseur de la désagrégation sociale mondialiste. La majorité des Français, tout à ses soucis de santé et de boulot, ne se sent pas concernée par ce glissement de civilisation, la plaque du Bien passant progressivement sous celle du Mal, comme en tectonique. Mais les résultats en seront bientôt visibles. L’Amérique, qui devient folle sous l’action du gauchisme, nous en donne chaque jour des exemples éclatants.

Le collectif La Manif pour tous, relayé par Le Figaro, qui conserve quelques traces de catholicisme pour son vieux lectorat, a réclamé la peau de la progressiste en chef :

« Les propos d’Élisabeth Moreno sont particulièrement choquants puisqu’elle est en charge, au sein du gouvernement, de l’égalité entre les femmes et les hommes. Comment peut-elle continuer à défendre les femmes en se disant favorables à leur asservissement à travers la GPA ? »

Le Figaro revient justement sur la rouerie des gouvernements libéraux libertaires successifs qui n’ont eu de cesse de préparer l’innommable :

Lors de l’examen du projet de loi de bioéthique, le gouvernement avait clairement indiqué la ligne rouge : « l’ouverture de la PMA aux couples de femmes et aux femmes seules ne peut et ne doit, en aucun cas, conduire à autoriser la GPA au nom du principe de non-discrimination » avait précisé en janvier 2020 Nicole Belloubet. La prédécesseure d’Élisabeth Moreno à ce poste, Marlène Schiappa, avait également clairement affirmé son opposition à une telle mesure.

Toutefois en décembre 2019, la Cour de Cassation avait validé l’entière transcription à l’état civil des actes de naissance d’enfants nés par GPA à l’étranger y compris dans le cas de deux couples d’hommes. Lors de l’examen de la loi bioéthique, les parlementaires ont débattu des modalités de cette transcription, qui permet donc de fait aux parents d’intention d’élever en France un enfant né d’une mère porteuse à l’étranger. Certains ministres, tels Gabriel Attal ou Barbara Pompili, ne font pas mystère non plus de leur souhait de voir un jour la GPA définitivement autorisée en France.

Effectivement, le mignon l’a suggéré dans un portrait très flatteur de Libération, solidarité LGBT oblige :

« Le jeune homme parle pourtant librement de son homosexualité et laisse entendre qu’il ne serait pas contre une GPA “éthique”, pour avoir un enfant, si c’était légal en France. »

Cinq mois plus tôt, il avait un autre avis sur RTL :

RTL  : « Il ne vous a pas échappé que les opposants à la PMA pour toutes les femmes font un lien entre PMA et GPA qui permet à des couples d’hommes et d’homosexuels d’avoir un enfant par mère porteuse, qu’est-ce que vous dites pour empêcher cette ambiguïté ? »

Gabriel  : « C’est un espèce de fantasme qui est agité depuis des années par ceux qui sont opposants à l’égalité des droits. »

 

La vraie fonction de Moreno

 

Moreno et la GPA, sur E&R :

 






Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • L’argent ne justifie pas tout.
    Si il y a des femmes prête a porter un enfant qu’elle delaisseront à un tiers pour un an de salaire... tant pis, on ne peut pas toujours accuser le haut de pervertir la base.

    La misère à toujours sévit, l’argent façile aussi, et pourtant, on a jamais assisté à une pareille déchéance morale.

    Arrêtez de présenter la mère porteuse comme une victime des conditions ambiantes. C’est un choix conscient qui requiert des mois d’investissement personnel.

    Donc le fait est qu’il y a des fournisseurs et des clients, donc un marché, si la morale à faillit, c’est bien en amont de ces transactions et des lois qui les autoriseraient.
    La loi ne ferait ici encore que de reconnaitre l’usage.

    On a des personnes prêtent a se servir de leur appareil biologique pour autrui, et d’autre qui sont prêt a payer pour un enfant né de la sorte.
    On ne pourra même plus dire "fils de p" car c’est l’enfant lui même est l’objet de la transaction, donc la prostituée.
    Mais si les gens veulent ça....au nom de quoi la loi on le leur refuserait ?
    Aucune loi ou constitution n’interdit d’être totalement décadement,immonde et ammoral.

     

    Répondre à ce message

  • "L’antisémitisme touche a la dignité humaine"
    Elisabeth Moreno
    Et l’avortement c’est la liberté
    "Je fais ce que je veux de mon corps"
    "C’est par amour que j’élimine une vie"

     

    Répondre à ce message

  • Eric Morena, Nadine Morano, Elisabeth Moreno. Comme dirait le gros Moretti : faut pas "sang mêlé" les pinceaux en prononçant les noms.

     

    Répondre à ce message

  • #2682375
    Le 9 mars à 18:58 par Mains propres, mains sales...
    Élisabeth Moreno, ministre de l’Esclavage des filles pauvres qui vendent leur (...)

    N’oublions pas !
    Chaque fois qu’il y a un coup tordu, une action anti-France (éradication de nos valeurs fondamentales, parfois partagées par d’autres issus d’ailleurs pour des raisons de bon sens), ce sont toujours des « nègres de maison » ou des « maghrébins de maison » qui s’y cognent (Taubira, Belkacem, Avia, et là celle-là)... Certaine communauté (singulier) n’intervient que ponctuellement pour les grandes lignes directrices (l’avortement, les organes). Le porte-parole a parlé..,

     

    Répondre à ce message

    • Effectivement.... Et souvent des femmes (plus dociles pour appliquer les directives ?).
      Ça permet d’accuser leurs détracteurs de mysoginie et de racisme ou tout du moins de les soupçonner.
      Même chose pour les ministres de la défense. De plus en plus de "démocraties vertueuses occidentales pro-américaines" nomment des femmes à ce poste. Juste pour bien déviriliser les militaires, les taquiner et laisser planer au dessus de leurs têtes l’épée de Damocles de l’accusation de mysoginie. De plus, c’est un ministère très facile à diriger du point de vue du personnels. Pas de grèves, pas de syndicats, pas de contestations, pas de mouvements sociaux, la "Grande Muette" qui accepte toujours de servir de variable d’ajustement budgétaire.... Et si par malchance un général l’ouvre un peu trop, on lui trouve aussitôt une mutation-promotion dans un joli port de pêche ! Le ministère rêvé pour une femme qui veut prendre sa revanche sur son papa !

       
  • #2682592

    Je suis contre la GPA mais je trouve gênant ce raccourci "couple d’homosexuels, voire de pédophiles", comme s’il y avait une simple gradation dans l’infamie. L’homosexualité n’est PAS un crime, la pédophilie est LE pire des crimes. Vous avez l’air de sous-entendre qu’un enfant confié à un couple homosexuel aurait plus de risques d’y faire l’expérience de la pédophilie, mais il n’en ai rien : les tribunaux sont plein de grands-pères hétéros oncles heteros, cousins heteros, voisins heteros, inconnus heteros, qui sont pédophiles (et des femmes aussi, bien sûr).

     

    Répondre à ce message

  • #2682610

    notre société toute belle, toute propre sur elle-même,
    donneuse de leçons à la moindre occasion

    et tu autorises que des femmes louent leur ventre ?
    on est vraiment rien que du bétail

     

    Répondre à ce message

  • #2682615

    un enfant acheté, un autre offert ?

    moins 50% sur le prochain ?

    rien n’a plus de sens, aujourd’hui
    toutes les valeurs sont bradées

    le pire, les flics, qui encadrent cet effondrement
    lol, ils se rendent même pas compte qu’ils sont un paradoxe jetable

    ou alors, avec la chiasse au cul,
    mais ça se voit pas trop, dans l’uniforme

     

    Répondre à ce message

  • Le monde s’est d’abord construit sur la notion de progrès matériel et technique, tout au long des siècles et de manière plus rapide avec les différentes révolutions industrielles, c’est maintenant au tour du progrès sur la base d’un nouveau projet sociétal qui se dessine pas à pas. Avec l’égalité en bandoulière, mais une égalité tronquée, dirigéé vers l’amoralité et le déraisonnable. Les ingénieurs du sociétal et non pour moi du social façonne les esprits en les encourageant à désirer plus d’égalité non pas entre les êtres, mais donc entre des catégories, qui ne devraient pas en être. Nous sommes des êtres, en premier lieu, et voire aussi en dernier. Ainsi et à travers tout cela s’annonce une fusion entre l’humain et le technique, la chirurgie certes noble à ces débuts et encore aujourd’hui en a posée les premiers jalons. Et ainsi l’être dans son esprit, son corps et sa chair, perdra toujours un peu plus de son humanité. Soldats du mal contre soldats du bien, soldats du mondialisme progressiste contre soldats citoyen. Ou pourrait-on dire : Esprit mondialiste versus esprit localiste. Pour une vue d’ensemble

    La Terre est une belle pomme et il y a un ver dedans, ou plutôt plusieurs, ou plutôt dessus. Pour l’image.

     

    Répondre à ce message

  • "Je suis pour, mais de manière très encadrée". C’est presque mot pour mot ce que disait Simone en 73.
    J’allais écrire mort pour mort

     

    Répondre à ce message

  • je suis l’enfant de quelqu’un,
    ou je suis l’enfant de personne

    gestation pour autrui :
    y’a plus aucun respect

    louer un ventre de gamine de pauvres
    va falloir payer
    c’est pas anodin

    l’addition arrive

    tu vas le sentir,
    tu vas kiffer

    miam-miam banlieue

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents