Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

"Expliquer pour aider le bien à s’accomplir" : entretien avec Alain Soral autour de Comprendre l’Époque et de l’actualité

 

Alain Soral répond aux questions de Kenza Bennis
à propos de Comprendre l’Époque

 

Au sommaire :

- 00:00 Teaser
- 02:19 Intro
- 05:49 Idée centrale de Comprendre l’Époque
- 16:30 L’économie domine la politique
- 25:34 Great Reset
- 32:33 La France peut-elle renouer avec l’eschatologie ?
- 41:11 Quel rang pour la France ?
- 45:22 #JeanMichelTrogneux
- 46:11 Esprit Charlie
- 53:44 Extrême droite en France
- 01h00:57 Matzneff
- 01h11:27 Zemmour

 

 

 

Ils parlent de Comprendre l’Époque, sur E&R !

 






Alerter

86 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • merci Patron pour toutes ces explications.
    quelle culture universelle, comme dit dans les commentaires :
    vous êtes le père idéal.

     

    Répondre à ce message

  • La discipline (accord mutuel) contre le contrôle satanique
    Tenir et croître. Intégrité et résolution.
    Dieu ne guide pas les injustes.

    Le travail d’Alain Soral que l’on voit à travers Comprendre l’époque, son récent ouvrage, nécessite une quantité prolongée d’efforts soutenus pour des résultats qui peuvent ne pas être bien visibles. C’est comme un petit arbre prenant des années avant de fournir de l’ombre. Axé sur la croissance, il lui faut assez de croissance et d’éveil pour être visible et compris.

    Pour créer une réussite génératrice d’épanouissement, vous devez construire votre fondation de l’intérieur vers l’extérieur. Lorsque vous modélisez la nature, vous voyez la progression, la façon dont les grandes choses ont leurs débuts dans les petites. Alain Soral sait décrypter, voir dans l’accumulation de ces petits éléments, le jaillissement de tendances, l’émergence de liens structurels, l’articulation de blocs méta sociologiques.

    Comprendre l’époque décrit les liens et les ruptures entre deux mondes : l’ancien traditionnel et le nouveau progressiste qui tente de faire disparaître le premier, créant par là une situation de blocage, faisant bouillonner d’immenses contradicitons cachées provoquant l’affrontement. Dans ce monde inversé qui nous promet le changement par la paralysie, nous invite au faux, promeut l’inhumain, le message d’Alain Soral est de ralentir, de réfléchir, de devenir conscient.

    Alain Soral est tiraillé par la vitesse de sa pensée et son envie d’accélérer les choses afin de diminuer les souffrances du monde. Il travaille sur la patience et l’interaction authentique. A avoir raison trop tôt, il se retrouve isolé et incompris. Pour un temps seulement, celui de la maturation, du dévoilement qui valide ses analyses et lui apporte des soutiens convaincus.

    Nous entrons dans un temps de bouleversements qui mènera soit vers l’union soit vers les conflits. Aujourd’hui il est nécessaire d’être patient, d’avoir de la discipline, d’établir une organisation, des règles, de déléguer, de varier ses moyens. Si nous nourrissons chaque jour une approche authentique, gardons à l’esprit notre intention tout en nous ouvrant aux événements nourrissants qui se déploient pour nous affiner, nous pouvons créer un sentiment d’épanouissement et d’opportunité qui mènera au succès.

     

    Répondre à ce message

  • Impressionnante interview
    De la précision de l’analyse à la sagesse.

     

    Répondre à ce message

  • @Protegeons laPalestine
    Monsieur, vous êtes bien mal venu pour me donner des leçons.
    Ne serais-ce pas plutôt vous qui me faites un procès d’intention ?
    Je n’ai jamais dénié à cette personne une certaine intelligence ou curiosité intellectuelle. Par ailleurs, il est de bonne guerre, pour une journaliste, d’essayer de piéger son interlocuteur, quand on a des vues opposées, sans pour autant qu’il s’agisse de perversité.
    J’avoue simplement ne pas être en phase avec l’intervieweuse sur certaines questions sociétales et vous me surprendriez si vous me disiez que ses idées ne sont pas clairement féministes (ce qui est son droit le plus strict).
    Mais pour ma part, voyez-vous, j’ai toujours eu horreur du discours dominant et j’aime les véritables rebelles, on ne se refait pas.

     

    Répondre à ce message

  • #2885323

    Voici un condensé pour les Nuls (j’ai dû me la repasser 3 fois) :
    1- Soral nous explique comment l’échappée folle de la Raison qui s’affranchit de la Révélation au lieu de la servir, produit, dans un mouvement d’orgueil déicide, une doctrine de gestion du monde concurrentielle à la morale : la mathématique.
    2- Cette mathématisation managériale des rapports sociaux détruit les hiérarchies et les différenciations naturelles, au profit d’une égalité culturelle qui, parce qu’elle est purement algorithmique et en aucun cas philanthropique, (re)produit les inégalités qu’elle prétend corriger.
    3- Ce paradoxe est diabolique, car né de l’arrogance d’une Raison qui s’imagine pouvoir faire l’économie des vertus de la Révélation.
    4- Afin de combattre le capitalisme, qui est l’illustration la plus saillante de la hardiesse technocratique de la Raison et de sa présomption à supplanter l’ordre divin, par essence hiérarchique, il serait judicieux que l’homme de bonne volonté compose un programme politico-eschatologique qui associe les principes moraux / la sagesse des Révélations aux prémisses et aux conclusions de l’analyse marxiste sur la lutte des classes. Seule cette alliance entre la droite des valeurs (Dieu) et la gauche du travail (Marx) permettra de venir à bout d’une techno-tyrannie qui, sous couvert de rationalisation managériale, travaille à la domestication des corps et des esprits.

    L’allocution est magistrale et doit faire date, parce qu’avec cette offre intellectuelle d’une convergence d’intérêts entre marxisme et kantisme, la philosophie d’Alain Soral vise, par le dépassement des querelles d’écoles, à réinscrire l’action publique dans une axiologie (ou échelle de valeurs) universelle. L’humilité de la Raison ainsi recherchée et la rétrogradation du surhomme au statut d’homme, confèrent à ce développement, une coloration théosophique en congruence avec la sagesse politique d’un Nelson Mandela.

     

    Répondre à ce message

  • youtube ? vraiment ? Encore Google Youtube ?

     

    Répondre à ce message

  • #2885376

    Merci de nous éveiller, il est dur de tout comprendre dans ce monde , cette époque, si on a pas un bagage comme le votre
    J’avoue que moi, même a mon âge, je n’en serai pas là, sans plus de 10 ans de vous, vos analyses, vos livres et votre site
    Je ne sais pas comment vous faites, pour tenir la dragée haute, tel que vous le faites
    Le monde dans lequel vous évoluez ,est un véritable nid de tartuffes, de menteurs et de traîtres
    Vous êtes un véritable homme d’honneur et c’est admirable
    Vous avez tout mon respect
    Je vous remercie et vous souhaite que vous soyez remercié un jour pour tout ça
    L’histoire de toute manière (la vraie pas celle des dominants) vous rendra hommage
    Force et honneur camarade Alain Soral
    Que Dieu vous garde

     

    Répondre à ce message

  • un autre exemple des plus flagrants, concernant l’inversion du sens : Pour votre sécurité physique, la légitime défense est très encadrée, c’est à dire concrètement , pratiquement interdite...

     

    Répondre à ce message

  • C’est aprés avoir écouté un entretien comme celui-ci que des livres comme "Les bouffons de la haine" prennent toute leur saveur..........de m.......

     

    Répondre à ce message

  • Un point que je voudrais néanmoins rajouter et qui semble inexistant dans la pensée présentée est que la Raison existe aussi dans la transcendance (ou Révélation) et est naturellement incluse dans celle-ci. La Révélation ou Transcendance, peu importe son étiquette (Christianisme, Islam, Vaisnavisme) ne se limite pas à des prises de conscience brutes et relativement floues mais contient en elle-même des développements intellectuels trés élaborés, rigoureux, nuancés, basés sur une logique transcendantale trés sricte et qui seuls peuvent amener à la perfection dans ce champ. Chaque domaine possède sa raison et donc sa logique mais celle dans le champ spirituel est plus inconnue du public, même religieusement pratiquant, car elle ne débute vraiment qu’à un stade relativement avancé spirituellement parlant. En dessous de ce niveau, on en reste â un stade trés sentimental où on pense précisément que la raison et la logique n’ont pas leur place dans ce domaine ce qui est donc archi-faux et témoigne simplement du peu d’avancement spirituel de la personne en question. J’ai personnellement pléthores d’exemple de ce type auprès de mes co-religionnaires, ce qui est normal puisque il s’agit d’une évolution naturelle.
    Donc la Raison dont parle Alain est celle qui s’est détachée ou tend à se détacher de Dieu et entre en concurrence avec Lui. A terme et comme on le voit actuellement, celle-ci amène même à dépasser le stade de l’athéisme pour en arriver à celui du satanisme qui possède lui aussi sa propre "Raison" qui est bien sûr, en vérité, une Déraison totale et absolue qui mène fatalement et vise consciemment ou pas à la destruction totale de tout ce qui est. Chaque domaine possédant donc sa propre Raison, il est en conséquence inutile de vouloir coûte que coûte associer et trouver une entente entre la Révélation (ou Transcendance) et la Raison mathématique que nous connaissons faute de quoi nous resterons au stade de la dévotion mixte à Dieu à savoir une dévotion encombrée de concepts et attachements matériels, impropre à nous permettre d’atteindre la perfection spirituelle qui, seule, pourra nous permettre de nous libérer des travers de ce monde, individuellement et collectivement. Il vaut mieux donc s’enquérir de la Raison spirituelle qu’inclut laTranscendance qui permet, elle aussi, même dans ce bas-monde, de gérer la vie individuelle et collective. L’existence sur cette Terre n’est compliquée que parce que le matérialisme la complique à souhait.

     

    Répondre à ce message

    • Et c’est parce que les religions passées ont eu tendance à être statiques dans la pratique qu’en avaient leurs adeptes et pas assez évolutives et ascensionnelles dans le sens spirituel et donc qu’elles se sont cantonnées à une sorte de conservatisme qu’elles ont pu être rongées peu à peu par l’athéisme ou les déviations philosophiques qui l’ont précédé. Seul le (bon) mouvement permet d’échapper à ce phénomène destructeur, le seul immobilisme conservateur y est impuissant. Qui n’avance pas recule fatalement, tôt ou tard. C’est la nature de ce monde.

       
    • #2885679

      Oui, exactement. Je venais ajouter ceci, lorsque j’ai eu le bonheur de vous lire : la Révélation est Raison ; la Révélation et la Raison constituent, à l’origine, une unité organique, mystique, et diachronique. Le schisme entre Raison et Révélation fut opéré à la faveur d’une insurrection jalouse et orgueilleuse de la conscience anthropothéiste, pour vider la Révélation de sa substance rationnelle et la réduire au magistère du Verbe et de la fable. Les penseurs conséquents ont compris que le divorce Révélation / Raison est intenable.

       
Afficher les commentaires précédents