Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Floutage de gueule

« Pourquoi Félix Niesche apparaît en flou ? ; moi, j’ai envie de le connaître et de le voir en vrai ; j’ai lu des extraits de lui, et il m’a beaucoup plu » interroge langoureusement Maryam, en se faisant l’écholalique échotière de beaucoup d’autres, qui se sont sentis filoutés par ce flouté peu artistique.

J’habite à peine à un tir de kalachnikov du boulevard Richard-Lenoir. Mon quartier est un authentique Village-Charlie. Tout le monde se connaît et tous y sont Charlie avec ostentation. À peine descendu sur les pavés luisants d’excréments canins, je me vois entouré de Charlie.
« Mon nom est Charlie car nous sommes Légion » Manuel (5,9)
Dans les boutiques, on ne dit plus bonjour madame au revoir monsieur, comme au bois de Boulogne, mais bonjour Charlie, merci Charlie, ou Charlie, Charlie ! vous oubliez votre parapluie !...

En vérité ce qui me pousse à l’indistinction est un souci d’homogénéité. Je veux me fondre dans la nasse, passer inaperçu dans le filet, rester discret, obscur, ignoré. Je suis un passager clandestin, mon incognito me protège de la lapidation Charia Hebdo, puisque tel fut le nom d’un avatar Charlie.

Privé de ressources comme tous les lapicides [1]du Mausolée de l’ex-France, je n’ai pas les moyens de recourir aux protections mercenaires, et les Nègres [2] qui écrivent mes livres refusent de me prêter main-forte en cas de coup dur.
Ainsi, si je dévoilais mes traits puissants qui font l’admiration de toutes, il est à craindre, chère Maryam, qu’on ne me retrouverait plus qu’en extraits.

Ambiance d’un quartier Charlie ordinaire

Charlie est atteint du syndrome totalitaire. Il porte au front les stigmates de la Rhinocérite fameuse diagnostiquée par le docteur Ionesco. [3]
Son sinciput s’orne d’une corne naissante, sortant comme une hargneuse kératine de sa peau épaissie et durcie, couleur de plomb. C’est aussi la couleur de la lourde chape qui pèse sur son esprit.
La carapace du Rhino-Charlie n’est que la somatisation de son Surmoi rigide, nécessaire pour contenir ses pulsions bestiales.
Depuis que les Services Vétérinaires Secrets ont fait abattre plusieurs de leurs mâles dominants, ils se sentent tous orphelins et pataugent de conserve dans leur déjections scatologiques ; la Nuit on les entend barrir vers les étoiles bleues de l’État policier !
Travaillés au corps par la pulsion de reproduction grégaire ils grognent d’impatience. On les sent avides d’user de leur récente force, de foncer à travers les feuillages et les rameaux touffus de la dissidence, défonçant tout ce qui pousse un peu librement, au nom de la défense de la liberté expresse de Sion d’empêcher toute liberté d’expression. 

Un Rhino-Sénateur lippu y vient exhiber fièrement sa ramure avec une écharpe rouge, entouré de serfs patibulaires et surmontés, il harangue les foules rhinocérines comme un César, un Tribun, le Sauveur Suprême des volailles.
Une dénommée Caro [4] toute vêtue de cuir noir avec un casque de moto, trimbale son excroissance sous la forme d’un énorme olisbos retenu par un appareillage compliqué de sangles.
On la devine prête à tout défoncer, vulves, podex, et testicules soraliens, avec son gros gourdin luisant.

Bonjour l’Ambiance.

Portrait psychologique

Au moral, les Charlie sont les copié-collé des Rhino-rédacteurs récemment défunctés par intolérance au gluten des pains halals. Les Rhino-Charlie sont faits au moule, tous gens de même farine. Lisez l’Hebdo et vous aurez le portrait moral du Charlie moyen.
Le voici.

Il va se récrier conte la « morale » mais baver de moraline en quantité double.
Il veut abolir les frontières et fait blinder la porte de son appartement.
Il veut bien que l’on tue des enfants à Gaza, mais ne veut pas qu’il y ait la Peine de Mort.
Il veut bien qu’il y ait des Arabes en ex-France mais dans le même temps il veut les bafouer.
Je ne dis pas que les Charlie-rosses se réjouissent de voir la France couverte d’Arabes parce que ça ferait plus de monde à insulter, mais que de la main gauche ils les invitent à venir, et de la droite ils leur font un doigt d’honneur !
C’est-à-dire qu’ils approuvent en barrissant l’Immigration, et ils offensent les immigrés dans ce qu’ils ont de plus sacré.
Ainsi ces pachydermiques imbéciles renforcent non seulement la cause matérielle, mais aussi la cause efficiente du « terrorisme ».
N’est-ce pas farce, quand même ?
Ce doit être ça qu’on appelle l’humour hebdo, je pense.

Ils approuvaient que l’on bombarde la Syrie après avoir approuvé la destruction de la Libye. Mais ils ne veulent pas que les mercenaires, une fois rentrés en France au service du gouvernement qui les arme et finance, disent Allahou akbar (الله أَكْبَر) comme là-bas dit !
Ils veulent qu’ils lisent Charlie ! et se trémoussent sur les chars de la Gay Pride !

Déjà, lors de la destruction de l’Irak, C.H. multipliait les caricatures sur Saddam-Hitler.
Lors de l’opération « Plomb durci » il brocardait les Palestiniens.
Lors du référendum sur la Constitution, partisan fanatique du oui, il dessinait le NON sous les traits du beauf, avec béret, baguette et braguette ouverte.
Or NOUS, la vraie France, avons dit NON à 55 % !

Charlie Hebdo avec ses caricatures ne pouvait hélas que blesser profondément les musulmans. Bien sûr cela ne méritait pas l’exécution, mais un droit à la critique. Cette attitude volontairement offensante révèle leur imposture fondamentale et la facticité de leur indignation. Car s’il s’agissait de pédagogie ce n’est pas comme ça qu’on s’y prendrait. On ne renverse pas des millénaires de préjugés semi-féodaux en quelques libelles, fussent-ils aussi subtils et aériens que ceux de cet Hebdo de beaufs new-look et rhinocérisés.

Marx a écrit : «  La détresse religieuse est, pour une part, l’expression de la détresse réelle et, pour une autre, la protestation contre la détresse réelle. La religion est le soupir de la créature opprimée, l’âme d’un monde sans cœur, comme elle est l’esprit des conditions sociales d’où l’esprit est exclu. Elle est l’opium du peuple. »
La critique vulgaire, la sale petite critique vulgaire de la religion comme « connerie », ne révèle que la Connerie infiniment supérieure et la Médiocrité de celui qui la fait.

Telle est l’explication de cette gueule, floue comme une journée brumeuse dans la grisaille oppressive de la sinistre dictature Valls.
En résumé, nous vivons sous un gouvernement-rhinocéros 49 ter de terreur sociale et de décomposition morale : Les Charlie sont les pro-gouvernementaux.

Notes

[1] Graveurs sur pierre

[2] Nègre littéraire : qui écrit anonymement les livres.

[3] Le Rhinocéros. Pièce en trois actes et quatre tableaux d’Eugène Ionesco. Ou Comment on devient Charlie.

[4] Toute ressemblance avec des Caro, des Caroline, des Carolingiennes encore en activité, serait pure fortuité.

Prenez un carton avec Félix chez Kontre Kulture !

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1124541
    le 20/02/2015 par lefort
    Floutage de gueule

    Quant au Ceratotherium simum ou cottoni, le rhino blanc au naturel, il aura lui bientôt disparu...


  • #1124545
    le 20/02/2015 par savonarole
    Floutage de gueule

    Maestro !!!


  • #1124552
    le 20/02/2015 par georges 4bitbol
    Floutage de gueule

    Dans mon coin au bord de l’océan, plutôt anti-charlie ou en ayant rien à cirer, aujourd’hui une parisienne est venue me débiter sa diatribe "charlie" : de la paranoïa pure.


  • #1124595
    le 20/02/2015 par criterium
    Floutage de gueule

    ... et dans la version plurielle équivalente largement répandue du "Nous sommes tous Charlie", se cache finalement l’idéologie du clonage : le transhumanisme.
    Ce Charlie n’est pas du tout la victime de son maître sur laquelle on devrait tous pleurer et adhérer, çà va plus loin, ce Charlie est un futur nous-mêmes, notre propre version bio/techno... "Les esprits sont prêts, Maître"...


  • #1124624
    le 20/02/2015 par krissy59
    Floutage de gueule

    Bravo et merci pour cette analyse du "charlitanisme"


  • #1124657
    le 20/02/2015 par Ouioui
    Floutage de gueule

    J’en connais une qui va être contente.


  • #1124684
    le 20/02/2015 par solaine
    Floutage de gueule

    Cher Félix Niesche,
    “Pour vivre heureux, vivons cachés” tel pourrait être votre devise !
    Vous lire ne suffit pas encore faut-il vous comprendre, vous nous gratifiés d’un véritable jeu de piste à chaque fois difficile à comprendre de prime abord (un dico ne serait pas d’une grande aide je pense, héhéhé !), vous êtes un maestro de la langue française et vous lire est un vrai délice.
    Merci.


  • #1124720
    le 20/02/2015 par le corbeau
    Floutage de gueule

    Il a fait une quenelle !
    Il a dit qu’il n’était pas charlie !
    Ma préférée c’est celle-là ... " T’es charlie ou t’es pas charlie !? "
    Pour eux c’est comme héroïque et dire " T’es collabo ou résistant !?"
    Je les laisse savourer leur moment de gloire...

     

    • #1124903
      le 21/02/2015 par léon
      Floutage de gueule

      Un moment de gloire la tête au fond des wc... l’époque produit des situations incroyables,surréalistes, en fait c’est presque une oeuvre d’art.
      Si on a un peu d’humour, c’est assez rigolo ce qui se passe.
      Un genre de "démonstration par l’absurde " à grande echelle...pour les Charlie le reveil va être dur..


  • #1124738
    le 20/02/2015 par Snoey76
    Floutage de gueule

    Pffiou ! Il est trop fort ce Felix. J’ai son coffret depuis peu et je me suis littéralement régalé avec le Vis Comica que j’ai dévoré en premier ! Vivement que j’attaque le prochain...


  • #1124783
    le 20/02/2015 par Guillaume
    Floutage de gueule

    En un mot, magique. Merci !


  • #1124811
    le 21/02/2015 par pasquale
    Floutage de gueule

    Merci pour vos vers
    Ils réchauffent notre hiver


  • #1124832
    le 21/02/2015 par MagnaVeritas
    Floutage de gueule

    Vous faites très bien de rester caché, Félix Niesche, comme le recommandent les meilleurs tacticiens de l’extrême-gauche véritable. Sortir dans la lumière des viseurs de l’empire, c’est ce qu’attendent de nous nos adversaires.
    Le floutage ne gâche pas le propos, au contraire c’est un signe de piraterie anti-impériale, un peu comme le rieur dans Ghost in the Shell !

    Très bien vu le portrait psychologique des charlie-féroces qui révèle la dissonance cognitive de ces derniers. Puisqu’ils sont les petits robots de l’empire ils ont les mêmes contradictions que lui ; finalement, c’est logique.
    J’imagine bien l’oppression que ce doit être de vivre dans ces miasmes moutonniers. Déjà quand les charlies étaient charlies à leur insu c’était insupportable, mais alors maintenant qu’ils ont un nom eh bien... tout est dans l’article.

    En revanche, je n’adhère pas à ce que raconte marx. La religion catholique est beaucoup plus que cela : c’est une galaxie à elle seule, qui contenait déjà marx presque 2000 ans avant sa naissance. Et c’est le refus catégorique de religion qui au contraire est le soupir de la créature opprimée, par elle-même.

    C’est incroyable ce Rhinocéros. Quelques jours après que quelqu’un en a parlé dans les commentaires du site, je trouve le livre dans la rue, abandonné.


  • #1124924
    le 21/02/2015 par zaka
    Floutage de gueule

    Les chefs des Charlies, ce sont les nazis qui dirigent le Mind Control, la répression par satellite qui surveille le monde. Pour rétablir les libertés en France, il faut dénoncer la répression secrète qui vise notamment les internautes.

    https://secure.avaaz.org/fr/petitio...

     

    • #1125764
      le 22/02/2015 par Jean porte fermée
      Floutage de gueule

      C’est quoi cette bêtise sans nom ? comment peut on croire à cela ?


  • #1124933
    le 21/02/2015 par Vaslet
    Floutage de gueule

    C’était la déclinaison du Charlie... Jusqu’au lot de char . Si on retourne l’éventail le clown blanc disparaît ...


  • #1124957
    le 21/02/2015 par LE PRISONNIER- THE PRISONER
    Floutage de gueule

    Bonjour Rhinocharlie ;
    Que pensez-vous de comparer toute cette foultitude de "Yes man" à des Catoblépas ?
    >>Catoblépas = Animal fabuleux supposé avoir la tête si lourde que celle-ci est toujours inclinée vers le bas. Dans l’antiquité son regard passait pour être mortel.
    " Car le budget que vous présentez (...) on pourrait aussi bien le comparer à cet animal fabuleux, le catoblépas, qui se dévore lui-même ; il n’a même pas la force de lever la tête, celle-ci traîne à terre, et il dévore ses propres jambes." (Alain Peyrefitte [1])

    Bonjour chez vous .


  • #1124969
    le 21/02/2015 par whynot
    Floutage de gueule

    charlie-ment-votre !


  • #1125057
    le 21/02/2015 par ZZZ
    Floutage de gueule

    Excellent ! Quelle verve ! Quelle plume ! De la poésie des plus sarcastiques.On en redemande.


  • #1125165
    le 21/02/2015 par zlika911
    Floutage de gueule

    C’est fin, ça se mange sans faim.


  • #1125247
    le 21/02/2015 par Marteau
    Floutage de gueule

    Belle production.
    Encore et hélas réservé à des gens qui ont une culture et une instruction certaines, mais bon, il en faut pour tout le monde, et si certains se contentent d’infectes et ignobles resucées rappeuses, ce n’est pas notre cas...
    Que de travail encore !


  • #1125263
    le 21/02/2015 par BLEDDARD
    Floutage de gueule

    Enfin j’ai presque tout compris...Merci !!!!


  • #1125530
    le 21/02/2015 par Janus
    Floutage de gueule

    Je jubile... J’adore son style !!!
    Les Châtiments d’Hugo avec de l’humour en plus !


  • #1125657
    le 22/02/2015 par noel
    Floutage de gueule

    Exellent !


  • #1126472
    le 23/02/2015 par Simone Choule
    Floutage de gueule

    Magnifique Félix, comme toujours tu remue le Carambar dans la Carie de notre contemporanéité du subjonctif !


  • #1127809
    le 24/02/2015 par karimbaud
    Floutage de gueule

    Charlie, sans ses drôles de dames, c’est déjà moins charmant et assurément moins drôle !


Afficher les commentaires suivants