Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

France et Belgique : les plus pauvres relèguent leur santé au second rang

Rien de neuf sous le soleil : la pauvreté et les inégalités sociales nuisent gravement à la santé de la population. C’est ce que révèle une nouvelle étude réalisée par la mutualité Solidaris en Belgique qui expose les effets pervers du manque de moyens pour les personnes et familles les moins aisées, qui ne peuvent se soigner correctement.

 

 

Il y a deux ans, des constats semblables avaient été faits en France. Pourtant, dans un pays comme dans l’autre, ce sont les politiques d’austérité qui priment, aux dépends de ceux dont les revenus sont les plus bas, mais aussi du fonctionnement des services publics de santé.

En Belgique, « les inégalités de santé ne se résorbent pas ces dernières décennies, au contraire » notait cette semaine la mutualité Solidaris, en Belgique. Dans une étude qualitative réalisée auprès des personnes affiliées, l’organisme met en lumière de manière chiffrée ce dont beaucoup se doutaient déjà : les personnes les plus précaires sont plus exposées aux maladies et aux problèmes de santé. Autrement dit, il existe « une étroite relation entre l’état de santé d’un individu et son appartenance à un groupe social ».

[...]

En France, les plus pauvres obligés de reléguer leur santé au second rang

C’est en tout cas l’une des conclusions d’une étude réalisée en 2016 en France. Le baromètre Ispos/Secours populaire établissait que les Français les moins aisés sacrifiaient souvent leur santé pour des raisons financières, un phénomène qui s’aggrave depuis la crise financière de 2008.

64% des personnes appartenant à un ménage dont le revenu mensuel net est inférieur à 1 200 euros avaient déjà rencontré des difficultés pour payer des frais médicaux et pour la moitié d’entre eux il était arrivé de renoncer à consulter un dentiste. Les enfants sont également concernés, puisque pour 10% d’entre eux, des soins dentaires ou optiques ont été repoussés pour des questions de moyens.

[...]

 

Lire l’article entier sur mrmondialisation.org

Abandonné par l’élite, le peuple prend soin de lui-même,
lire sur Kontre Kulture

 

L’aide sociale en France, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il n’y a pas que les politiques d’austérité, mais aussi la déresponsabilisation générale de populations qui adulent l’Etat providence en oubliant que tout a un coût.
    Evidemment l’électoralisme est un point clé, ce qui me fait dire que la démocratie ne peut tenir qu’avecune population suffisamment informée et éduquée pour privilégier le bien social sur le long terme au lieu des intérêts particuliers à court terme,

     

  • Merci au lobbies mondialistes, qui se contrefichent des pauvres qui ne peuvent se soigner !

     

    • Les lobbies n’ont rien à voir dans cette affaire. L’invasion migratoire ET ILLÉGALE coûte un pont à l’ État qui doit bien récupérer des fonds quelque part. Les malades, les sans-emploi, les personnes âgées et fragilisées, sont les victimes expiatoires idéales.

      J’en profite pour rappeler aux étudiants français, qui chialent pour la seconde ponction sur leurs APL, qu’ils comptent parmi les plus grands ethnomasochistes de la population. On les a formatés à être demandeurs de toujours plus de racailles.

      C’est comme vous voulez les mecs ! Après tout, parait que vous êtes les... "élites" de demain, non ? Alors, en attendant raquez ! Raquez pour vos petits protégés d’envahisseurs ! Mais faites-le en silence ! Ça rime à décence et même à... cohérence...


  • A force de s’acharner a vouloir conserver tel quel cette exception francaise a l agonie qu’est la secu, on a fait un tapis rouge aux assurances complémentaires privées qui coutent une fortune et font leur loi.
    Elles sont largement avantagées par l’état qui fait passer tout un tas de lois les favorisant voir en les rendant obligatoires. quel cadeau ! bien sûr toujours sous l ’argument fallacieux d’’accès aux soins pour tous, qui normalement devrait etre du ressors de l’état.
    Ces complémentaires santé remplacent progressivement une secu défaillante qui dans bien des cas coute plus chère a ses cotisants qu’elle ne rembourse leurs soins.
    C’est évidemment pareil avec les mutuelles sauf qu’elles ne sont pas tenue de faire du socia, l et c’est la toute la différence, c’est pas les mutuelles qui cotisent pour la CMU..
    Les assurances santé privées sont comme les banques , extremements puissantes au point qu’elles sont même parvenues a faire imposer aux professionels de santé leur propres tarifs pour leurs éviter a elles de rembourser plus . c est pas beau ca ? du jamais vu ! Mais qui pour imposer aux assurances privées leurs tarifs ? évidement personne c’est open augmentations d’une année a l’autre pour conserver les juteux bénefs
    La sécu est déficitaire et les mutuelles riches a million, voila encore un bel exemple de la privatisation des bénefs et la collectivisation des pertes dans un secteur d’activité.
    Ajoutez a cela la deresponsabilisation complete des francais vis a vis de leur propre santée , la plupart rechignent a participer a hauteur de 20€ a leurs soins mais ne voient aucun probleme a payer 120€ chez un coiffeur.

     

  • L’accès aux soins est une chose. Mais à quoi sert d’accéder à des services médicaux de moins en moins fiables. Des dentistes qui vous arrachent des dents saines, des médecins qui vont prélever des organes sans absolue nécessité, un grand encadrement administratif qui vampirise des budgets à la baisse avec sa bénédiction, des professionnels intéressés à vous vendre des médicaments pour avoir leur ristourne, servant ainsi l’industrie pharmaceutique qui fait les patientèles dépendantes à vie et donc accentue les baisses de pouvoir d’achat des plus défavorisés. Entre autres..


  • manque de moyens pour les personnes et familles les moins aisées, qui ne peuvent se soigner correctement.
    Mais dites-moi, si la sécu n’a plus les moyens pour ces familles, pourrait-on me dire comment vont-ils faire pour tous les migrants qui débarquent, et comment vont-ils les soigner ? avec quel argent ? eux qui n’ont pas cotisé ? moi, j’ai ma petite idée là-dessus , faudra bien qu’il y en soit qui paient pour tout ça, ce n’est pas gratuit .À moins qu’on préfère soigner un migrant plutôt qu’un bon Français (sans racisme) mais avec un peu de bon sens .Ou alors la question serait-elle compliquée..

     

    • C’est déjà le cas avec l’AME. Beaucoup de français ne peuvent pas se payer une mutuelle, et n’ont pas le droit à la CMU. Pour être soigné en France, il vaut mieux être un étranger pauvre (ou non) qu’un français pauvre. Le premier qui n’a rien aura tout "gratuit" (avec l’argent des français), le second peut bien crever, même s’il a cotisé toute sa vie. De plus, faire venir la famille du bled pour les faire soigner en France, c’est devenu une vraie filière. Pendant ce temps dans les campagnes... Un scandale qui devrait à lui seul faire bouger les conscience, mais non, même pas... En résumé, la nationalité fr et travailler sert aux étrangers, pas au français, qui sont esclaves chez eux.
      Voilà pourquoi je n’ai plus d’espoir pour ce pays et ce continent même, qui préfère prendre soins des autres plutot que de ses voisins ou sa famille...


  • Rembourser des vaccins dont la populace, dans sa grande majorité, à compris que c’est une arnaque pour enrichir des labos, ça se fait aux dépens de qui ?

    Que va-t-on cesser de rembourser pour que la sécu engraisse les copains et le mari de la busyn(ess) ?


  • Et les morts ?
    Comment les comptabiliser en des zones où ils ne le sont même pas lorsqu’ils. Et elles ? Sont vivantes et vivants ??!?
    Les campagnes loin de tout avec les services de santé "qui coûtent trop cher" et aussi les banlieues plus les zones pavillonnaires pour des endettées et endettés qui ne sont plus dans le circuit et aussi .... Tous ces "dons" étatiques attribués par la gouvernance car les présidences successives généreuses et donc ?
    La France ?
    Sans une pression de divers endroits peut elle encore survivre dans ces zones précitées ... ??

     

  • Allez français sacrifiez votre santé, pendant que Macron fait refaire sa vaisselle pour une fortune et va se faire construire sur notre dos une piscine au fort de Brégançon.


  • Cet article me concerne.
    Je gagne moins de 1200 € par mois. (35 heures)
    J’ai un loyer qui représente plus d’un tiers de mon salaire.
    Je paye des impôts.
    Je vais pas vous expliquer’ le coût de la vie...etc etc, je fais mon possible pour ne pas m’endetter mais...
    La santé pour moi est passée au troisième rang, le second c’est déjà du luxe...