Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

Ce n’est pas toujours le cas, mais il arrive que des conflits sociaux surviennent dans lesquels un côté a entièrement raison et l’autre côté a complètement et totalement tort. Lorsqu’il s’agit du débat sur les « droits des trans » et l’exposition des enfants à l’idéologie trans, la nouvelle gauche politique n’a aucune défense logique. Ils ont tort jusqu’à la folie pure, et comme la plupart des fous, ils choisissent de doubler et tripler leurs illusions de toute façon.

 

Ils le font parce qu’ils le doivent : leur identité entière dépend de cette nouvelle religion, une religion construite autour du culte des perceptions personnelles ambiguës, du culte narcissique de soi et d’une obsession malsaine pour les fétiches sexuels.

L’objectif des gauchistes est de normaliser l’idéologie trans dans notre culture ; non seulement cela, mais de rendre cette idéologie sacro-sainte et protégée de toute critique rationnelle. Les conservateurs se sont longtemps battus contre cela pour un certain nombre de raisons, mais il y en a deux qui sont les plus importantes :

 

- 1) Le mouvement trans est construit sur un mensonge. Le sexe biologique est le seul identifiant scientifiquement prouvé des hommes et des femmes. La fluidité du genre, telle que les gauchistes la présentent, n’a AUCUNE base scientifique dans la réalité. Il n’existe aucune preuve de son existence, et encore moins de preuves suffisantes pour justifier l’idée que des lois doivent être introduites pour la défendre et que la censure doit être appliquée pour la sauver du « sectarisme ». C’est un fantasme, fabriqué par des scientifiques sexuels charlatans (comme le défenseur des pédophiles John Money) dont les objectifs vont bien au-delà de la simple observation du comportement.

La seule science légitime entourant l’identité de genre implique l’étude d’un état psychologique extrêmement rare appelé « dysphorie de genre », également connu sous le nom de trouble de l’identité de genre, une maladie mentale. Ces dernières années, le monde de la psychiatrie a tenté de s’éloigner du mot « trouble », non pas parce que l’étiquette est inexacte, mais parce que les gauchistes ont fait pression sur les scientifiques pour qu’ils abandonnent leur objectivité au nom de la bienséance politique.

 

- 2) La perpétuation de ce mensonge est motivée par l’idéologie et vise à bouleverser nos fondements culturels. Les liens entre les gauchistes d’aujourd’hui et les tactiques « marxistes » du passé sont nombreux, et la cible la plus importante de tout régime collectiviste est la famille et spécifiquement la prochaine génération (les enfants).

Les gauchistes parlent parfois de « décolonisation du genre » dans le but étendu de démanteler la société occidentale et le capitalisme.

L’Union soviétique et la Stasi de l’Allemagne de l’Est étaient connues pour les mesures étendues qu’elles prenaient afin de perturber la cohésion familiale, d’amener les familles à se méfier les unes des autres et même d’enlever des enfants et des bébés. Dans l’État gauchiste, les enfants sont considérés comme la propriété du gouvernement. Les mouvements d’aujourd’hui ressemblent beaucoup aux mouvements de l’URSS, de la Chine et d’autres nations communistes qui ont précédé la prise de pouvoir autoritaire. Ils utilisent les mêmes méthodes pour créer une division de masse et saper les valeurs et principes traditionnels. Une fois que la société cible est dans le chaos, les gauchistes interviennent pour en prendre le contrôle et la reconstruire d’une manière qui leur soit la plus profitable.

 

De nombreux analystes ont déjà examiné en profondeur la question de « l’identité sexuelle » et en ont démystifié toutes les prémisses. Je ne suis pas ici pour débattre du manque de science derrière le mouvement trans, il y a des enjeux plus importants. Je dirai seulement qu’il est bizarre de constater combien d’argent et d’efforts sont consacrés à la promotion de l’idée que les transsexuels sont beaucoup plus nombreux qu’ils ne le sont réellement.

Les estimations statistiques concernant les personnes diagnostiquées comme souffrant d’un trouble de l’identité sexuelle vont de 0,005 % à 0,014 % d’une population donnée. Cependant, il est important de noter que de nombreuses personnes s’identifiant comme « trans » n’ont pas reçu de diagnostic de TIS. Environ 0,6 % de la population américaine se dit transsexuelle et ce chiffre est en augmentation ces dernières années. Comment cela est-il possible ?

Il est important de réaliser que le mouvement trans est en fait un « mouvement ». En d’autres termes, il s’agit d’une minorité fabriquée ARTIFICIELLEMENT et motivée par des préoccupations politiques et un traitement spécial. C’est pourquoi nous appelons souvent ces personnes des « trans trenders » ; beaucoup d’entre elles adhèrent parce qu’elles y voient une opportunité de gain personnel et la chance de faire partie d’un club qui leur donnera un sentiment d’acceptation et de succès sans aucun effort de leur part.

Il existe certainement des motivations individuelles pour devenir trans hors norme, mais les conditions sociales en Occident au cours des cinq dernières années sont le moteur évident de la tendance trans. Dans un monde où la théorie critique des races est prise au sérieux malgré ses nombreuses inexactitudes et où les préoccupations des LGBT ont été élevées au sommet du totem de l’oppression gauchiste, il est important de réaliser qu’être une victime est un gros business de nos jours.

L’obtention de ce statut vous permet d’être embauché pour de nombreux emplois malgré un manque de talent, un manque de mérite ou un manque de réussite antérieure. Il existe une infinité d’organisations à but non lucratif qui se consacrent à garantir « l’égalité des résultats » pour les minorités plutôt que l’égalité des chances. Enfin, en tant que minorité, il est devenu socialement acceptable de rejeter la responsabilité de tous vos échecs sur « le système » ou le « patriarcat » au lieu d’être obligé de prendre ses responsabilités.

Si vous ne faites pas partie d’une minorité facilement identifiable, vous n’êtes pas concerné. Vous pouvez toujours être un « bon allié », mais vous n’obtiendrez JAMAIS les cadeaux et les applaudissements que les autres obtiennent au sein des groupes gauchistes. Cela dit, il existe un moyen magique de profiter de la fête de la pitié – il suffit de dire que vous êtes trans.

La beauté de cette arnaque est que tout le monde peut le faire et qu’il est impossible de prouver une négation. Personne ne peut prouver de manière concluante que vous n’êtes « pas trans ». La négation impossible à prouver est l’un des plus vieux trucs de propagande du livre. Vous pouvez dire que votre identité de genre est dans votre tête et un produit de votre psychologie, et puisque personne ne peut entrer dans votre tête pour voir si vous mentez ou si vous êtes simplement fou, la société vous donne un laissez-passer pour participer aux Olympiades de l’oppression.

Ce que les gauchistes et le mouvement trans demandent, essentiellement, c’est que l’ensemble de notre société accepte l’idée que beaucoup plus de personnes souffrent de dysphorie de genre que ce qui est statistiquement possible ou prouvé. Et, que nous devons tous embrasser cette maladie mentale comme s’il s’agissait d’une minorité légitime qui nécessite des protections spéciales et une plus grande conformité publique. Nous devons changer nos comportements et notre culture pour les accommoder.

Voyez les choses ainsi : si un schizophrène proclame qu’il est Joe Biden, devons-nous le reconnaître et l’accepter comme un fait simplement parce qu’il « sent » que c’est vrai, puis lui donner un siège dans le bureau ovale ?

Ce n’est peut-être pas le meilleur exemple... Si un schizophrène prétend être un hippocampe, un extraterrestre ou Napoléon, acceptons-nous ses sentiments comme des faits ? Non, de toute évidence, nous ne le faisons pas. Pourquoi pas ? Parce qu’il est destructeur pour la société d’embrasser la folie et de permettre aux fous d’occuper des postes où ils peuvent dicter nos normes culturelles. L’humanité a écarté les fous de la grande société depuis l’aube de l’histoire. Au minimum, nous avons essayé d’éviter de donner aux fous un accès à l’influence sur la tribu. Nous les envoyions parfois dans des huttes dans les bois et les appelions « hommes médecine », mais nous gardions généralement les enfants loin d’eux.

La société occidentale a été manipulée pour qu’elle abandonne ce principe vital de survie. Au lieu de cela, nous donnons aux personnes mentalement dérangées un immense pouvoir par crainte d’être traitées de « bigots ». En fait, nous leur donnons tellement de pouvoir qu’ils se sentent parfaitement à l’aise pour s’en prendre à nos enfants.

Pourriez-vous imaginer, il y a seulement dix ans, entendre des arguments en FAVEUR de l’exposition des enfants au transgendérisme au point qu’ils soient manipulés pour absorber des contenus sexualisés et participer à des spectacles de drag queens où ils remettent des dollars à des danseurs en bikini ? L’accélération de ce climat est sans précédent et l’objectif qui le sous-tend est crapuleux.

Les gauchistes « gaslightent » le public et affirment que ces événements ne se produisent pas ou ne sont pas de nature sexuelle, mais les preuves sont innombrables. Des textes scolaires trompeurs aux brochures et livres graphiques et sexuels, en passant par les parents et les écoles qui invitent des danseurs et des militants trans à influencer directement leurs enfants. Gardez à l’esprit que cela est souvent fait non seulement dans l’intention de normaliser le transgenre, mais aussi pour convaincre les enfants qu’ILS sont également transgenres et qu’ils doivent participer.

La fureur qui éclate chez les gauchistes lorsque ce comportement est révélé au public vous dit tout ce que vous devez savoir. S’ils croyaient vraiment qu’il n’y a rien de mal à cela, alors ils n’encourageraient pas activement les enseignants à le cacher, ils n’essaieraient pas de censurer les organisations qui l’exposent et ils n’attaqueraient pas les conservateurs qui le filment comme preuve.

Par exemple, le groupe Twitter Libs of TikTok a été bloqué à plusieurs reprises pour avoir simplement reposté des vidéos de gauchistes et avoir critiqué les spectacles de drag-queens pour enfants. De nombreuses personnes ont été expulsées de plateformes de médias sociaux pour avoir exprimé leurs préoccupations. Toute personne qui soutient que les enfants ne devraient pas être impliqués dans des activités sexualisées est ciblée pour être annulée.

La vraie question est de savoir ce qui se passe avec les gauchistes et leur obsession de cibler les enfants.

Tout ce qui concerne le mouvement trans et la plupart des éléments du mouvement LGBT est lié au sexe. Leur identité entière tourne autour des personnes avec lesquelles ils couchent et de la transformation de ces habitudes en activisme. Je ne pense pas que cela soit vraiment discutable ; il suffit de regarder n’importe quelle parade de fierté et toute l’affaire est centrée sur la sexualisation. Alors, pourquoi ressentir le besoin d’amener les enfants dans cet environnement alors qu’ils sont loin d’être assez matures pour le comprendre et qu’ils peuvent même en souffrir.

De nombreuses études ont montré que lorsque les enfants sont soumis à des environnements sexualisés, cela peut entraîner des comportements dangereux et destructeurs chez les jeunes adolescents. Cela peut également conduire à la dépression et aux tendances suicidaires.

Il s’agit bien de groomers [1] et de prédation, mais il ne s’agit pas uniquement de pédophilie. Dans certains cas, c’est le cas, mais l’objectif le plus important ici est la préparation idéologique.

L’objectif est de perturber le développement normal des enfants et de les attirer dans le giron gauchiste en leur montrant qu’il est facile de se récompenser et d’être accepté en se conformant à une tendance que les gauchistes approuvent. Il peut s’agir de la théorie critique des races, du transexualisme, du transhumanisme ou de toute autre chose ; le but est de déconnecter les enfants de la réalité et de leur faire croire que la fantaisie et la perception sont identiques aux faits objectifs.

Une fois qu’un enfant a été endoctriné pour ignorer la logique et la raison, il ne peut plus revenir en arrière. Il sera désormais un enfant perpétuel avec des dépendances perpétuelles et des illusions perpétuelles. Ils seront brisés et incapables d’assumer des responsabilités d’adultes. En d’autres termes, les enfants sont préparés à devenir des esclaves politiques pour le reste de leur vie.

La racine de la propagande gauchiste dans son ensemble est cette idée que « la perception est la réalité ». Ils prétendent que ce que vous croyez est plus important que ce qui est réellement. Rien n’incarne mieux ce cauchemar que l’idéologie du genre. C’est pourquoi aucun compromis n’est possible et qu’aucun quartier ne peut être fait. Les gens sont libres de croire ce qu’ils veulent, mais cela ne signifie pas qu’ils méritent le respect, le pouvoir ou l’accès à la prochaine génération. Cet accès doit être supprimé de façon permanente.

Pour cela, nous devons cesser de nous préoccuper des accusations vides de « sectarisme », car le sectarisme englobe désormais presque tout, y compris la logique et la vérité. Ce mot est dénué de sens. Il faut agir au niveau local et au niveau de l’État pour éliminer l’idéologie trans et la fluidité du genre des écoles et de tous les autres lieux où des enfants sont régulièrement présents. Si cela nécessite la mise en place de lois, comme l’ont fait des États comme le Texas et la Floride, alors qu’il en soit ainsi. Il est triste que notre société en soit arrivée à un point où nous devons expliquer pourquoi il est mal de sexualiser les enfants, mais si nous voulons arrêter ce train de destruction culturelle, nous ne pouvons plus nous retenir.

Brandon Smith

 

À ne surtout pas louper, sur E&R !

Du même auteur, sur E&R :

 
 






Alerter

21 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2987418
    Le 5 juillet à 18:03 par L’abbesse du Thaud de Profy
    Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

    Blanquer a publié une circulaire pour "obliger " les enseignants à accompagner les enfants qui sont en voie de transition ...
    Les syndicats demandent aux enseignants de nommer ces enfants avec le prénom qu’ils choisissent sans tenir compte de l’avis des parents..
    Bref, tous ces sujets : féminisme, Lgbtisme, IVG, etc.. ont pour but de détruire la famille.
    La finalité étant de transformer chaque individu en marionnette...
    Du coup (!) : Quand on prend la peine de découvrir les ficelles, on se sent moins marionnette...”

     

    Répondre à ce message

  • #2987427
    Le 5 juillet à 18:20 par anonyme
    Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

    Ce qui a surtout été dénoncé pendant ce "mois de fiertés" sur tous les réseaux dissidents, c’est la présence prédominante de mères avec leurs gosses à tous ces événements de dégénérés. Ce constat était des plus flagrants à tel point que même quelqu’un comme Sargon Akkad (il gère maintenant le podcast The lotus eaters) s’était demandé ouvertement "si les musulmans n’avaient pas raison au sujet des femmes ?". Un type qui est ouvertement islamophobe ! Il ne fait plus aucun doute que les femmes seront le fer de lance, si ce n’est pas déjà le cas, dans la normalisation de la pédophilie. Adam Green qui gère le site know more news et qui a eu, comme invité, plusieurs fois Laurent Guyénot racontait qu’en se promenant dans un parc, il avait rencontré une mère qui avait maquillé son petit gosse comme une fille. On le dira jamais assez : les mamans solos sont les véritables reines des putes !

     

    Répondre à ce message

    • #2987539
      Le 6 juillet à 02:05 par Juanito
      Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

      Tout à fait.
      J’en ai une dans mon entourage, un cas d’école.
      Militante écologiste, divorcée du père de son enfant. Contente de l’être, puisque ça lui permet de passer ses weekends sans le petit, pour se faire troncher tranquille.
      Le gosse ressemble à une fille dans la façon de s’habiller et la coupe de cheveux, et il a même un prénom neutre. C’est comme si tout était fait pour qu’il ne sache pas ce qu’il est.
      Et si jamais un jour il dit qu’il se sent fille, maman sera contente car elle pourra poster sa petite story sur instagram pour montrer à quel point elle est progressiste.

       
    • #2987591
      Le 6 juillet à 07:32 par marksus
      Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

      En vérité, ce ne sont pas les musulmans, mais tous les croyants qui ont raison. Même si Dieu n’existe pas, les religions du Livre dictent la conduite de l’humain et lui donne des règles de vie "naturelles" qui s’opposent aux règles culturelles que veulent nous imposer les défenseurs des droits de l’homme satanistes !

       
    • #2987611
      Le 6 juillet à 08:29 par toto l’asticot
      Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

      A lire vos commentaires, je repense au pèlerinage de Chartres, où les petites filles étaient des filles et les petits garçons étaient des garçons, les jeunes filles étaient de futures mère et les jeunes gens des hommes . Tous dorés et souriants.
      Le retour à la civilisation des junckies aux cheveux bleus et probablement prostitués a été violent !
      .
      Le Pèlerinage de Chartres est un ost pacifique de la vie.

       
  • #2987491
    Le 5 juillet à 21:29 par ici la monnaie
    Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

    Hier je suis passé devant les locaux de fr tv,une énorme affiche fait la promotion de leur future série "drag race france !"
    Toute cette bande de dégénéré(e)s, présente, en gros plan sur la dite affiche,fait peur a voir,l’un(e) d’entre ielles porte même une grosse paire de...... cornes de bouquetin ou je ne sais quoi.En bref, toute cette saloperie symbolise ouvertement leur affection pour le $atanisme et ils la montre au grand jour.
    Désespérant...

     

    Répondre à ce message

  • #2987518
    Le 5 juillet à 23:13 par Alain Soral
    Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

    L’auteur, comme souvent les Américains, fait un contresens absolu quand il pense que le mouvement trans, et derrière le gauchisme, est là pour attaquer et détruire le Capitalisme.
    Comme je l’ai démontré dans le dernier Qui-Qui ? et comme Michel Clouscard l’a démontré avant moi, le mouvement trans, dernier avatar du gauchisme, est là au contraire pour sauver et étendre le pouvoir du Capital. Le sauver face à l’authentique menace sociale issue du sérieux marxiste, l’étendre comme nouveau Marché.
    Brandon Smith est bien gentil, mais il reste coincé dans cette illusion très américaine que le libéralisme est la liberté, et que le libertaire est enfant du marxisme, quand toute l’histoire de l’Occident, depuis mai 68 jusqu’à la chute de l’URSS, est là pour nous démontrer le contraire...
    Encore un effort Brandon !
    AS.

     

    Répondre à ce message

    • #2987715
      Le 6 juillet à 11:17 par Déclinologue
      Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

      Merci Patron, pour faire preuve de retenue concernant Brandon Smith.
      Il écrit par ailleurs des articles, à mon (humble) avis, salutaires pour une certaine partie du peuple "états-unien", dont pourrait venir une partie de la solution à la décadence occidentale (ce que j’aurais eu du mal à croire il y a une 20aine d’années).

       
    • #2987840
      Le 6 juillet à 15:11 par Link
      Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

      Évidemment, c’est le patron qui a -une fois de plus- raison.

      Le mouvement trans, et le woke d’une façon générale, ne gêne en rien le capitalisme, bien au contraire. Très prosaïquement, on constate combien ses adeptes sont des consommateurs exemplaires : on les retrouve en nombre parmi les "influenceurs" et autres "youtubeurs", pour se faire les auxiliaires zélés (plus ou moins bien rémunérés selon leur notoriété) du marché, en particulier celui des cosmétiques et des fringues. Le phénomène avait été initié dès les années 80 avec la communauté homosexuelle (reste à prouver qu’une orientation sexuelle définit une "communauté" homogène) et la promotion d’une prétendue "culture gay" (là aussi, reste à prouver qu’une orientation sexuelle définit une "culture") férocement encouragée par tous les pouvoirs (politique, médiatique et économique).
      Comme disait Alain Soral : « S’enc*ler est une activité de loisirs, pas une catégorie politique » !

      Deuxièmement, le fait que le wokisme est un produit d’importation venu des États-Unis prouve qu’il est non seulement compatible avec le capitalisme, mais qu’il en est le fruit et le serviteur.
      Je n’ai d’ailleurs jamais vu ces activistes haineux se mobiliser sur des questions sociales et politiques autres que leur bien-être catégoriel (ce qui est la marque de l’esprit bourgeois).

      Enfin, un signe qui ne trompe pas, c’est justement le prosélytisme qui entoure toute cette mouvance. Quand on enverra les CRS contre la Gay-Pride et les manifestations LGBTQIA+, alors on pourra émettre l’hypothèse que ces mouvements gênent les pouvoirs...

       
  • #2987541
    Le 6 juillet à 02:25 par politzer
    Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

    On se demande si l’ excellente analyse de ce mouvement ultra minoritaire vaut un article et si ce n est pas leur accorder cette importance qu’ils recherchent .
    Quant à lier cette secte qui est en parfaite adéquation avec les objectifs des mondialistes, au Marxisme ( même mis entre parenthèses), c est tomber dans un délire anti communiste qui s’accorde tout à fait aux objectifs des mondialistes dont le mot d ordre c est "tout" sauf la lutte des classes, absente des plateaux TV alors même que les grèves ouvrières se déclarent dans tout l hexagone, et qui sont loin d être circonscrites à la sncf. Quant au gauchisme, on conseille aux libertariens de lire "la maladie infantile du communisme , le gauchisme" où Lénine le créateur du premier état ouvrier au monde , l urss, en formule le concept scientifique. En France on appelle gauchisme abusivement la gauche de la sociale démocratie ( Mélenchon) qui n a rien à voir avec nos authentiques gauchistes , Poutou et le NPA, qui se réclament de la Révolution et qui relèvent de la tradition gauchiste ( sectarisme et aventurisme) dénoncée par les communistes français, jusqu’à leur ralliement au réformisme. Au mieux BS introduit avec brio l analyse scientifique dans l idéologie ( au sens d Althusser) bourgeoise ; il devrait s en inspirer dans sa critique sociale, mais ça serait du coup reconnaître qu il est lui et ses pareils, de la même eau libérale que Mélenchon et consorts !

     

    Répondre à ce message

  • #2987570
    Le 6 juillet à 05:32 par Augustin
    Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

    C est pas punis par la loi de se mettre a poil devant Un mineur ou de lui montrer des trucs pornographique ?

     

    Répondre à ce message

    • #2987617
      Le 6 juillet à 08:34 par toto l’asticot
      Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

      .
      Oh vous savez, la loi, les juges toussatoussa
      .
      Une chose est sûre c’est qu’au Jugement Dernier, il vaudra mieux avoir suivi le bon sens. Comme disait Pascal, "dans le doute, croyons".

       
  • #2987590
    Le 6 juillet à 07:30 par marksus
    Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

    La chose est simple : le capitalisme, l’Empire pour Alain Soral, élude la réalité de la lutte des classes par la diversion. La "division" par le sexe est le dernier instrument sorti du chapeau. Après la division par la race et la religion, il je ne vois pas quels autres instruments il pourra diviser pour mieux régner ... En vérité, le capitalisme mourra de lui-même, de ses contradictions et de ses crises. Les peuples doivent se préparer à subir militairement leur joug ... à moins de s’armer et de changer les choses !

     

    Répondre à ce message

  • #2987732
    Le 6 juillet à 12:02 par Patrie Haute
    Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

    Ceci n’est qu’une instrumentalisation parmi d’autres, des parias (forcément en minorités) et autres déchets de la société, en bras armé pour inversion brutale et complète des valeurs fondamentales de l’humanité et contamination de leur maladie à l’ensemble de celle-ci.

    Plus la société est malade et pervertie, plus elle est docile et rentable.

    L’abondance matérielle facile est une drogue surpuissante, ceux qui y sont accrocs sont prêts à détruire l’humanité, que dis-je, sont en train de détruire l’humanité, plutôt que d’y renoncer.

     

    Répondre à ce message

  • #2988232
    Le 7 juillet à 10:37 par ty
    Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

    Jordan Peterson dans une interview sur Odysee s’indigne des pousse-au-crime qui transforment physiquement des petits garçons en eunuques par "traitement" ou des filles en malades mentales prétendues garçons, avec l’accord des mères (des pères ?).
    C’est un scandale qui progresse. il y aurait beaucoup de petites victimes, probablement plutôt blanches.
    Et ce dès un âge très tendre.

     

    Répondre à ce message

  • #2994043
    Le 17 juillet à 13:41 par RKrishna
    Gardez vos fluides sexuels loin des enfants !

    Si un schizophrène prétend être un hippocampe, un extraterrestre ou Napoléon, acceptons-nous ses sentiments comme des faits ? Non, de toute évidence, nous ne le faisons pas.



    Faux ! Nous l’acceptons et nous l’acceptons d’autant plus si cela fait partie d’une mode. René Guénon a précisément dénoncé les délires de vies antérieures (se prendre pour Napoléon etc.) qui avaient cours dans les milieux spirites socialistes. Et je rappelle que ces foutaises étaient cautionnées par des médecins.

    Lentement, mais sûrement, une espèce de folie s’est emparé de la société sous forme de mode, et il y a fort à parier que des personnes qui profitent de cette mode comme par exemple l’actrice Ellen Page (dont on peut clairement voir qu’elle est sous puissant antidépresseur) auront beaucoup de mal à se réveiller de leur bêtise.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents