Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Images d’archives : Jeane Manson chante avec la secte pédophile des Enfants de Dieu

« Jeane Manson, c’est quand même quelqu’un qui fait partie des Enfants de Dieu, une secte qui prône la pédophilie et l’inceste. »

Surprenant ! Aucun média français n’a été capable de vérifier les dires de Coline Berry à propos de son ex-belle-mère Jeane Manson, qu’elle accuse donc de « complicité d’inceste ». Serait-ce parce que les conclusions risquent fort d’alourdir certains dossiers, celui du collectionneur de montres Richard Berry (de son vrai nom Richard Élie Benguigui) en premier lieu ?

 

 

Il existe pourtant des preuves : visionnez plutôt les deux vidéos ci-dessous retrouvées par E&R. Tirées de l’émission Paris 76 diffusée en janvier 1977 sur TF1 (mais enregistrée en 1976 sur les quais de Paris), on y voit l’ex-playmate américaine (d’origine juive polonaise par sa mère) Jeane Manson [1] chanter les choeurs de la chanson Gospel de Nicole Rieu, en compagnie des autres membres de la secte des Enfants de Dieu, puis prendre la guitare à la fin du morceau Passionnément présent pour entamer sa propre mélodie sur ces mots : « Ton amour a fait de moi une femme ».

 

 

 

 

Un autre fait non développé par la presse mainstream : les véritables origines de David Brandt Berg, le fondateur de la secte des Enfants de Dieu. Présenté comme un « ancien pasteur », un « chrétien », voire un « antisémite », celui qui se faisait appeler Moïse-David est en réalité un descendant de juifs allemands convertis au protestantisme au milieu du XVIIIe siècle et ayant émigré en Amérique en 1745 (suite à la persécution des Dunkard Brethren, une secte anabaptiste à laquelle s’étaient affilés les ancêtres de David Brandt Berg).

 

 

Fondée en 1968 à Huntington Beach en Californie (donc en plein essor du mouvement hippie libertaire), la secte des Enfants de Dieu est officiellement dissoute en 1978 mais continue d’exister sous d’autres noms (La Famille internationale, La Famille) jusqu’à atteindre son apogée dans les années 1980, réussissant à rassembler 150 000 adeptes à travers le monde (la filiale française était gérée par un mystérieux « Joseph »), parmi lesquels les parents de Joaquin Phoenix (d’origine juive par sa mère Arlyn Sharon Dunetz) ou ceux de Rose McGowan (dont elle s’échappera avec son père à l’âge de 10 ans).

Les « assistants » du fondateur sont alors David Hoyt (ancien membre ou fondateur de sectes comme le Temple de Krishna, la Maison de Juda, le Peuple de Jésus...) et Linda Meissner (ancienne employée du programme Teen Challenge de David Wilkerson, fondatrice de la Jesus People Army).

 

 

En 1993, un an avant la mort de David Brandt Berg (qui avait annoncé la fin du monde pour 1993), plus de 70 % des 10 000 membres de la secte étaient âgés de moins de 18 ans. À partir de 1994, l’organisation est gérée par Karen Zerby (dite Maria), la seconde femme du « roi David ».

 

 

« Beaucoup de jeunes qui ont grandi dans les Enfants de Dieu sont morts, de suicide ou d’overdose. » (Amoreena Winkler, rescapée italienne des Enfants de Dieu, née dans la secte)

Pédophilie, inceste, prostitution [2], enlèvements, abus sexuels : derrière les jolies chansonnettes et le culte de l’amour, combien de vies détruites ? Le propre fils du gourou, Aaron Berg, s’est suicidé en se jetant d’une falaise. Quant à son fils adoptif Ricky Rodriguez (de son vrai nom David Moses Zerby), le petit brun que vous avez vu en photo plus haut, il se suicide à 29 ans après avoir assassiné l’une de ses « nounous » (comprendre l’une des nombreuses femmes, dont sa mère, ayant sexuellement abusé de lui dès sa plus tendre enfance)...

Surtout, ces crimes résonnent fortement avec des affaires récentes : l’affaire Richard Berry donc (l’acteur étant accusé par sa fille de « viols ou d’agressions sexuelles incestueux, et de corruption de mineure »), l’affaire Duhamel-Kouchner par exemple (n’y est-il pas question de « grande famille » là aussi ?), mais aussi pourrait-on évoquer les noms de Woody Allen, de Jeffrey Epstein et d’autres...

D’ailleurs, cette « famille », ne serait-il pas temps de la nommer ? [3]

 

Bonus :
Quinze piliers de la « pensée » évolutive de la secte

 

- Dieu aime le sexe, car le sexe est amour.

- Satan déteste le sexe, car le sexe est magnifique.

- L’inceste ne pose aucun problème : il n’y a pas de meilleure façon pour un jeune homme d’apprendre à faire l’amour qu’avec sa propre mère.

- Les filles peuvent être enceintes à 11 ans, alors pourquoi ne pourraient-elles pas avoir de rapports sexuels ?

- Coucher avec son grand-père est autorisé.

- Tout le monde peut se marier avec tout le monde.

- Les enfants doivent être instruits par leurs parents jusqu’à l’obtention du brevet des collèges puis, s’ils souhaitent continuer, c’est aux parents d’obtenir l’accord de La Famille.

- Les photos de fidèles nus constituent de bons marque-pages, notamment lorsque vous lisez la Bible.

- Mentir aux non-croyants afin de protéger l’œuvre de Dieu ne pose aucun problème.

- Les gays ne sont pas acceptés au contraire des lesbiennes, qui sont excitantes donc acceptées.

- La masturbation est un rapport sexuel avec Jésus.

- Lors d’un rapport sexuel avec Jésus, les « mots d’amour » sont encouragés. En voici quelques-uns (les plus soft) :

Serre moi, je T’aime. Entre en moi.

Je Te veux en moi ! Donne moi Ta semence.

Jésus, Tu es l’Amant de tous les amants.

- Les mots vulgaires à connotation sexuelle sont autorisés, mais pas encouragés.

- Les prophéties de Jésus sont appelées les « semences dorées » et le meilleur moyen de les recevoir est donc de sucer le « membre doré » du Christ.

- Le viol offre à la femme l’opportunité de convertir son violeur.

 

Notes

[1] Mère de la chanteuse franco-israélienne Shirel.

[2] Le "flirty fishing" ou la "prostitution sainte" incitait les femmes de la secte à coucher pour recruter.

[3] Un acte qui ne viendra pas de la Miviludes !

En lien, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

71 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants