Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Jacques Sapir : "L’Italie est une Grèce en devenir !"

Jacques Sapir, économiste et directeur d’études à l’EHESS commente l’actualité économique du jour : la hausse des taux obligataires, les négociations sur la dette grecque, et le ralentissement économique de la Chine.

 

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

8 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Et la France est une Italie en devenir et l’ Allemagne est une France en devenir...^^


  • #1183340
    le 12/05/2015 par lampel dadoun benhamou chelli
    Jacques Sapir : "L’Italie est une Grèce en devenir !"

    Les politiciens véreux aux salaires trop élevés, qui me demande de faire des efforts... j’ai envie de leur casser le nez bien que je ne soit pas violent !
    Ils arrivent très bien à faire des lois pour doubler la durée de leur versement d’indemnités, trop d’argent perçus lorsqu’ils sont en poste, des assistés aux parachutes dorés, comme autant de subvention inutile pour les journaleux, leur priorité leur portemonnaie !


  • #1183593

    Cher Monsieur Sapir, vos analyses sont toujours bien détaillées, mais il me semble que l’Euro n’est pas encore défait. Pourtant, vous annonciez sa fin imminente. Je veux bien que les indicateurs économiques ne soient pas optimum, mais on voit la reprise partout, sauf dans l’Eurozone.

     

    • #1183703

      La planche à billet (acceptée, on se demande comment, par les allemands) offre un sacré sursis à la zone euro...mais soyons clairs ! Ce n’est qu’un sursis.


    • #1183762
      le 13/05/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Jacques Sapir : "L’Italie est une Grèce en devenir !"

      @ vincesampras

      Pouvez-vous me préciser où se situe la reprise que l’on constate ? A moins que vous ne parliez pas d’économie...
      Il y a en effet une reprise du totalitarisme le plus ignoble dans nos pays occupés, est-ce de celle-ci dont vous parlez ?


    • @ vincesampras

      Tout à fait sans compter son analyse sur le prix qui du pétrole qui devait remonter en flèche au mois de mars.
      Bon après avoir écouter tout ses économistes (Sapir, Delamarche, Prescott etc) je n’ai pas fait les bons choix, désormais je prends beaucoup de recul.


    • #1184106

      @ Ashoka
      Vous devriez sans doute prendre encore plus de recul, mais faites attention de ne pas tomber, car ce que vous dites est faux.
      Je comprends que vous fassiez partie des sceptiques impatients comme @ vincesampras par exemple, mais pas d’inquiétude, vous allez bientôt ressentir vraiment les effets néfastes de la crise, annoncés depuis des années par ces "économistes alternatifs" et brillants que vous critiquez. Si vous n’avez pas compris que nous sommes à la fin d’un cycle, qui va être brutal, vous devez vous documenter davantage et approfondir vos analyses.
      Quant à la soi-disant annonce de la forte hausse du baril faite par M. Sapir pour le mois de mars, je crois que l’avez révée :
      http://www.egaliteetreconciliation.fr/Rouble-la-hausse-a-venir-31403.html
      “La hausse des prix du pétrole. Le mouvement de baisse semble désormais arrêté. On peut s’attendre à ce que les prix remontent dès le début de cet été, pour atteindre, vers le mois de novembre 2015, entre 70 USD et 80 USD le baril.”
      Si vous trouvez un article venant contredire ceci, je suis preneur.


    • @ Louis Delga

      Contrairement à vous, je ne crois pas que nous soyons déjà à la fin du cycle.
      Il ne faut pas oublier que l’épargne des Européens est supérieure au montant total des dettes des Etats et que l’U.E a doté les pays et les banques d’une possibilité d’écrémer cette épargne pour éviter la banqueroute.
      A mon avis, la fin de cycle ne devrait réellement arriver qu’après la concrétisation de ce vol légalisé et la durée du sursis qu’il aura engendré.