Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

L’Europe va-t-elle mourir de l’immigration ?

En 1973, l’écrivain Jean Raspail écrivait son roman "Le camp des saints" qui à l’époque préfigurait ce qui était considéré comme une scène de science-fiction : un million de "miséreux" prennent d’assaut des cargos pour tenter de rejoindre un Occident riche mais incapable de leur faire modifier leur route.

Finalement les bateaux finirent par s’échouer en France, sur la Côte d’Azur, sous l’œil de pouvoirs publics désarmés et l’affaiblissement d’une armée française sans ordres et incapable de réagir à cette "invasion pacifique".

Si un tel scenario pouvait sembler totalement irréaliste il y a un peu plus de 40 ans, les dernières semaines ont clairement laissé comprendre que ce scenario n’est plus celui d’un futur proche mais la réalité qui est celle de la France et de l’Europe d’aujourd’hui, réalité face à laquelle l’été 2015 nous a violemment confronté.

Selon les chiffres du Haut-Commissariat aux Réfugiés des Nations Unies (HCR), ce sont déjà près de 224.000 réfugiés et migrants qui sont arrivés en Europe via la Méditerranée entre janvier et juillet de cette année. Toujours selon le HCR, les Syriens constituent le groupe le plus important parmi ces arrivants, (34%) suivis par les Érythréens (12%), les Afghans (11%), les Nigérians (5%) et les Somaliens (4%). Les estimations basses envisagent que cette année, entre un demi-million et un million de migrants tenteront de rejoindre les côtes européennes.

Ces chiffres qui ne sont que des chiffres officiels traduisent le volume de migrants qui souhaitent fuir des zone en guerre et rejoindre une Europe en paix et considérée comme l’eldorado.

Sans surprises, l’arrivée massive de ces migrants entraine des troubles dont l’intensité ne cesse au cours des derniers mois d’augmenter, surtout dans l’Europe des périphéries et des frontières déjà en prise avec une profonde crise économique. En Italie, Lampedusa connait depuis maintenant quelques années des émeutes régulières opposant les migrants à la police Italienne ou à la population locale. Cet été c’est Rome qui a été visé par des incidents violents entre la police et la population d’un quartier de la ville qui s’opposait à l’installation forcée de clandestins par les autorités locales. Débordées, les autorités italiennes ont cet été demandé à l’Europe la prise en charge de dizaines de milliers de clandestins que le pays ne pouvait absorber tandis que le nombre d’arrivants ne cesse lui de croître. Certains villages dépeuplés sont passés de quelques centaines à plusieurs milliers d’habitants puisque les autorités locales ont décidé d’y implanter et d’y laisser séjourner ses nouveaux habitants.

Autre avant-poste de l’immigration clandestine en Europe, la Grèce fait face à une situation tout aussi grave que Rome puisque le pays fait face à une vague migratoire sans précédent. La situation est particulièrement grave sur les îles Grecques puisque certaines se situent à seulement quelques centaines de mètres des côtes turques. Des incidents d’une rare violence ont par exemple éclaté sur l’Ile de Kos, dont les 30 000 habitants font désormais face à 7 000 migrants majoritairement issus de Syrie et d’Afghanistan.

La Turquie ne pose pas du reste problème qu’à la Grèce mais également à la Bulgarie. Le pays a décidé de prolonger de 130 kilomètres le mur anti-migrants, érigé le long des 275 kilomètres de frontière du pays avec la Turquie et ayant pour but de stopper l’afflux de réfugiés, principalement syriens.

Plus au nord et au centre de l’Europe, le tandem franco-allemand n’est pas épargné non plus puisque la seule Bavière par exemple a fait face cet été a une augmentation importante du nombre de réfugiés qui se monte à 6.560 pour les 5 premiers jours d’aout, soit près de 1 500 par jour. Le pays a du reste accueilli 79 000 demandeurs d’asile, principalement venus de Syrie, d’Irak et d’Afghanistan, pour le seul mois de juillet 2015. La locomotive de l’Europe semble l’être également sur le domaine migratoire puisque Berlin envisage d’accueillir à elle seule 600 000 réfugiés cette année, le pays ayant besoin de 500 000 nouveaux migrants chaque année pour faire face à la pénurie d’enfants de sa population de souche. L’accueil de ces réfugiés se passe de façon plus ou moins chaotique puisqu’au sein de certaines municipalités, des consignes civiques sont imposées aux populations de veiller à ne pas choquer les arrivants afin d’éviter tout malentendu. En clair que les enfants ne portent plus de t-shirts et de chemises transparentes, ni de shorts ou de jupes trop courtes. Dans le même temps où l’on explique aux jeunes Allemandes qu’elles ne sont plus libres de mettre des jupes chez elles, des élus allemands visiblement "éclairés" ont décidé de montrer l’exemple en accueillant chez eux des réfugiés érythréens, un exemple suivi par déjà près de 100 000 citoyens, tandis que le nombre d’attaques contre les réfugiés est lui fortement en hausse.

La France n’est pas épargnée par ces flots humains face auxquels les autorités semblent, tout comme dans le camp des sains, incapables de faire face. De Calais à Dunkerque des bidonvilles regroupant jusqu’à plusieurs milliers de personnes sont apparues au cours des derniers mois, ressemblant à d’authentiques bidonvilles africains mais implantés au cœur de la campagne française. Certaines nuits ce sont plusieurs centaines de migrants qui tentent de traverser le tunnel sous la manche pour rejoindre l’Angleterre en déstabilisant totalement le trafic routier entre les deux pays. A l’autre bout de l’hexagone, les migrants affluent également à la frontière franco-italienne, puisque nombre d’entre eux souhaitent rejoindre la Scandinavie, l’Angleterre ou la France.

Pour freiner le flot de réfugiés qui arrivent du sud-ouest et du sud-est de l’Europe, Bruxelles envisage de pénaliser les pays tiers et candidats comme la petite Serbie, où les élites européistes envisagent de créer un camp de 400 000 réfugiés, soit l’équivalent de 5% de la population du pays.

La situation est en effet tellement grave que c’est la Hongrie qui désormais doit faire face à de ce flux de migrants qui souhaite rejoindre la vieille Europe. Les autorités hongroises ont ainsi et tout comme les autorités bulgares également constitué un mur de près de 175 kilomètres le long de la frontière avec la Serbie pour "protéger l’Europe".

Il y a une totale schizophrénie dans le comportement de la grande majorité de nos élites, qu’elles soient nationales et surtout supranationales.

Elles imposent à l’Europe et à ses populations d’absorber et de subir une immigration à haut risque, immigration créée en grande partie par leur propre politique extérieure, que l’on pense à la folle politique européenne et occidentale en Irak, Libye ou Syrie.

Dans le même temps la suppression des frontières nationales s’est accompagnée d’une situation de non préparation à cette pression migratoire auquel le droit-de-l’hommisme totalitaire n’a finalement aucune réponse, si ce n’est celle d’imposer aux européens de se taire et subir.

Alors que l’on a vendu aux peuples européens le mythe d’une Europe en paix et libérée de toutes frontières, voilà que s’érigent des murs et des territoires occupés, finalement sur le modèle d’un Orient dont personne ne devrait souhaiter qu’il ne préfigure l’avenir de notre continent hormis les "ennemis de l’Europe".

Des ennemis de l’Europe dont la cinquième colonne devra sans doute, un jour ou l’autre, être chassée de la structure de gouvernance globale qu’elle occupe et tue, à petit feu, l’Europe en tant que civilisation.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

61 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1247751

    A partir de combien de millions d’immigrés clandestins un peuple commence t-il à s’énerver ?

     

    • #1247783

      à partir de 6 j’imagine....


    • #1247802

      qu’ils soient clendestins ou pas , ce n’est pas le problème , le problème c’est s’ils sont ethniquement culturellement religieusement différents du peuple qui les accueille bon grés souvent mal grés , ça débouche sur un conflit ethnique , souvent voire toujours , les derniers arrivés deviennent vite agressifs puis assassins... alors que s’ils étaient resté minoritaires ils se seraient intégrés , fondus dans la population .


    • De quel peuple parles-tu ?
      Je ne vois qu’une populace amorphe et incapable de se révolter.

      Diviser pour mieux régner, voilà la raison de l’immigration. Et plus il y en a qui débarque, et moins on a la capacité populaire de faire une révolution.


    • #1247983

      Le mot "peuple" semble aujourd’hui inadéquat pour désigner la population autochtone de ce pays. La France, qu’on peut voit se terminer à l’aube des années 60, aura résulté du mélange relativement homogène, historiquement constitué sur plusieurs millénaires, de population blanches, européennes, essentiellement celtiques, germaniques, latines, ibères. Mais, il aura suffit d’une centaine d’années tout au plus, par l’instillation toujours plus intense d’idées internationalistes, mondialistes, gauchistes, pour finir par extirper de l’inconscient du peuple français, toute idée de fierté ethnique, de préservation raciale. Ce "peuple", n’est plus qu’un ramassis de consommateurs, jouisseurs matérialistes inconscients, dépourvu de tout idéal commun, porteur de sens pour la nation. Il faut le craindre, que cette population soir désormais probablement incapable de préserver son identité dans le maelström mondialiste métisseur en cours de réalisation en Europe de l’ouest.


  • #1247754

    "Le livre La Chute de Rome et la Fin de la Civilisation (2005, traduction française en 2014) de Bryan Ward-Perkins, compose les arguments les plus classiques et nuancés et affirme que la « mort » de l’empire était apportée par un cercle vicieux d’instabilité politique, d’invasion étrangère, et une réduction des revenus des taxes." (source wikipedia) ...ça laisse rêveur non ?


  • #1247757

    Si les chiffres avancés sont vrais, les Allemands sont complètement cinglés d’accueillir autant d’immigrés chez eux - sauf s’ils souhaitent se saborder en tant que peuple...concernant le reste de l’article, cela fait froid dans le dos et augure mal de la suite des évènements ; l’Europe semble condamnée à terme et, sauf à reprendre les commandes du pays et d’imposer un fort taux de remigration, la France est foutue en tant que pays, peuple et civilisation...
    Je n’ai rien contre les immigrés en tant que personnes ( il y a sûrement des gens très bien parmi eux ), mais il faut bien voir que le substrat éducationnel de ces populations diffère en tout des populations de souche européenne. Il est impossible que les choses se passent bien, à terme.

     

    • Les Allemands sont dans la même situation que nous.
      http://www.horizons-et-debats.ch/in...

      Cela dit, là-bas on croit peu à l’assimilation. D’ailleurs Erdogan, étant de passage, s’est adressé aux émigrés turques pour leur dire que « l’assimilation est un crime contre l’’humanité ».

      Les étrangers restent entre eux pour ne pas défigurer le foyer culturel germanique (qui subit tout de même des attaques de l’intérieur par l’acculturation des jeunes générations). Et pour beaucoup, ils ont vocation à retourner chez eux un jour.


  • #1247759

    Vases communicants : l’Afrique déverse son trop plein dans une Europe qui se vide de ses habitants .

     

    • #1247768

      on peut voir les choses comme ça, trop d’hédonistes en Europe qui ne pensent qu’à leurs nombrils, tandis que des populations surnuméraires rêvent d’un autre chose, évidement y a complaisance des puissants qui pour certains ont un grand projet et les enjeux géopo, et l’idéologie du moment qui a besoin sans cesse de sang neuf comme un vampire.

      triste monde, mais monde marchand voila tout.


    • « une Europe qui se vide de ses habitants »
      J’ai dû rater un épisode... Moi qui pense que l’Europe est surchargée, qu’il y a une crise du logement et de la modernisation, un chômage galopant, une urbanisation destructrice... et surtout que dans notre monde les ressources ne sont pas illimitées.

      Quid des 200 000 Français qui s’expatrient chaque année ? Est-ce vraiment nécessaire ? D’autant plus que c’est un échange d’autochtones contre 200 000 immigrés qui n’est pas en notre faveur (le niveau de qualification n’est pas du tout équivalent, les cerveaux fuient et les assistés débarquent).


  • #1247766

    Peut être que la Serbie qui n’est pas dans l’Europe va réagir et s’opposer au camps de réfugiés que Bruxelles veut lui farcir. Avec ce que la Serbie a subie, perte du Kosovo, bombardements sur Belgrade. Je parle du peuple qui n’a certainement pas oublié. A moins qu’il ne se prenne une seconde douche en cas de refus !

     

    • #1247934

      Cela ne changerait rien, ils l’a contournerons tout simplement, via la Bulgarie/Roumanie ou l’albanie/croatie. Ils mettrais juste plus de temps...

      PS : Le kosovo et la métochie ne sont pas perdus mais juste occupé, tout comme la Palestine ou Chypre "du nord" ;-)


  • #1247769

    En gros c’est "on leur laisse la Vieille Europe et en échange on s’arroge le droit moral de piller tant et plus leurs matières premières"...

     

    • #1247784
      le 17/08/2015 par Josselin Bigaut
      L’Europe va-t-elle mourir de l’immigration ?

      "On" ? Personnellement je n’ai pillé aucune ressource naturelle, et je ne bénéficie pas des acquis du pillage orchestré par l’État, pillage qui profite souvent à un certain pays tiers d’outre Atlantique.
      En revanche, si je ne bénéficie des revenus du pillage comme tout le monde ou presque en France, j’en subit les conséquences, là encore, comme tout le monde ou presque. Et quand je vois la passivité ambiante, au risque qu’on me traite de décliniste, nous sommes foutus, la population autochtone refuse d’ouvrir les yeux. L’idée même de choc des civilisations me fait rire, car cela implique que notre civilisation soit au moins un tout uni, or, on ose pas se rassembler racialement ( car en définitive c’est de cela dont-il s’agit ) car ce ne serait pas politiquement correct.

      L’Europe crèvera pour rester politiquement correcte et ne pas blesser les sentiments de nos envahisseurs.

      PS : Qu’on évite de me sortir le couplet des immigrés qui sont avant tout des victimes, l’ex Yougoslavie sous les bombes de l’OTAN n’a pas débité le même torrent humain, les habitants là bas avaient les couilles et la décence d’être prêt à combattre et mourir pour préserver leur pays plutôt que de foutre le camp avec l’intention ferme de tout faire pour ne pas s’intégrer.
      Je rappellerai aussi qu’un passeur coûte 7000 euros par tête, et je connais peu de Français qui pourraient fournir cette quantité de fric.

      Si quelqu’un trouve parmi tous les scénarios futurs éventuels un seul ou ça ne se finira pas dans le sang ou la soumission des peuples européens, qu’il nous la relate, avec ce genre de nouvelles, j’aurais bien besoin de rire un bon coup.


    • #1247805

      Les matières premières sont achetées et non volées. Mais ça n’a rien à voir avec la politique d’immigration folle de nos gouvernements. C’est une politique de dissolution des nations européennes, vieux projet messianique d’une certaine communauté.


    • #1247836

      Qui pille des matières premières à qui ? Les pays producteurs de matières premières qui savent s’organiser sont en train de racheter tout Paris, des appartements aux clubs de foot. Si on leur avait pillé quoi que ce soit, on n’en serait pas là. Après, que certaines élites de certains pays soient incapables de faire fructifier ces ressources en dehors de leurs comptes en banque, c’est un autre problème, mais il faut sortir de ce vieux refrain sans aucun fondement d’un quelconque pillage des ressources. Les conquistadors, c’est fini depuis un demi millénaire.


  • #1247788

    Résumé brillantissime et lucide ;
    L’Europe ne peut pas supporter de tels flux sur une période de plus de 10, voir 20 ans....Le changement de paradigme civilisationnel qui en résulterait serait trop brutal pour les peuples (ai vu dans ma rue à Paris quatre afghans de 15 ans env. assez nerveux et pas bien intentionnés, si on voit ce que je veux dire, et ce n’est que le début...)
    Comme la solution prônée par les identitaires n’est pas viable (ils écrivent aux feutres sous les digicodes "patriotes, faites plus d’enfants"...ou comment avoir une France de 100 millions d’hab ! plus d’espace et de ressources possibles, plus les querelles intestines, ce pays serait un enfer)

    Malheureusement, cela ne peut que mal se terminer, vu que toute issue ne peut être que malthusienne, dans la mesure ou pour la 1ere fois de son histoire, l’europe lutte pour sa survie, son équilibre interne tenant sur son substrat civilisationnel, et que si les affrontements migrants/autochtones comme à Rome se multiplient, cela pourrait être le début d’un immense combat gigantomachique...

     

    • "L’Europe ne peut pas supporter de tels flux", bien sûr que si, c’est ce que tous les députés répètent à longueur de temps, nous devons relever le défi, yes we can etc.

      L’élite qui est en coulisse ne maîtrise strictement rien, pas plus l’immigration que l’économie à mon avis, ils appliquent à la lettre leur destinée messianique au nom de leur peuple élu, c’est-à-dire au nom de quelque chose qui n’a aucune réalité, un pur mysticisme : "nous, nous devons faire comme çà, les députés à notre botte se chargent d’appliquer nos plans, pour ce qui est des conséquences, démerdez-vous".

      Et la conséquence première à éviter dans notre intérêt c’est évidemment le piège de la violence.

      Il est grand temps que les peuples se bougent autrement plus efficacement en ayant à l’esprit que cette élite, hormis toute considération mystifiante, ne doit être considérée que comme une bande de fous irresponsables qui conduit l’Europe sur une très mauvaise pente, qu’ils ont tous les pouvoirs, et qu’ils ont une manière de raisonner qui n’est pas la nôtre.

      Donc nous sommes livrés à nous-mêmes, aux peuples de s’organiser dans le respect humain, c’est ce que j’entends par "révolte des nations". Peut-être que la barrière de la langue va encourager les gens à essayer de se comprendre avant de se taper dessus.


  • #1247789

    Tout cela va poser de gros problèmes économiques, sanitaires, sociologiques et religieux (vivre ensemble), favorisant le terrain au communautarisme de tout bord, et à terme de la délinquance et des conflits de plus en plus grands.
    Prémisses bien entamés du "choc des civilisations" voulu par les mondialistes.


  • #1247795

    Non l’europe de mourra pas de l’immigration.

    Sur fond de mondialisation, elle mourra des causes suivantes :

    1> Son incapacité à préserver l’altérité de sa culture autrement que l’exceptionnalisme et l’esprit néo-réactionnaire face au mondialisme sauvage.
    2> Sa léthargie hédoniste à concevoir un modele sociologique préservant sa spécificité dans un cadre socio-démographique nomade.
    3> Son incapacité avérée depuis le 19 eme siècle à porter sa science sociale en dehors de la sphère judéo-chrétienne blanche.
    4> Sa persistance à préserver des mythes mystifcateurs datant du 19eme siècle à l’époque ou internet érige l’opinionologie comme science à part entière.
    5> Son incapacité à renouveller sa matière économique autrement que par la violence et l’injustice vis à vis du non occidental

    L’europe sera balayée et n’aura qu’à elle meme à qui s’en prendre.

     

    • #1247820

      "4> Sa persistance à préserver des mythes mystifcateurs datant du 19eme siècle à l’époque ou internet érige l’opinionologie comme science à part entière. "

      Mais tu exprimes à travers cette liste ton.


    • #1247839

      C’est à peu près n’importe quoi. Le modèle économique européen s’est très bien exporté. Une partie très large du monde est en train de se développer grâce à lui, mêlant marché et intervention de l’Etat. Les pays dans la misère sont justement ceux qui restent sur des vieux schémas dépassés.
      Pour le reste, oui l’Europe est une exception, comme chacun des autres continents, et je ne vois aucune raison de devoir accepter de changer d’histoire, de culture, ou de façon de voir le monde pour faire plaisir à des gauchistes dont l’activité principale consiste à dénoncer à quelle point l’Europe est le centre du mal mondial. En fait, l’Europe est tellement le centre du mal que c’est là que veulent venir tous ces migrants.


    • #1247916

      Olivier ; à mon avis, pimpote fait du 2nd degré.....(voir l’europe comme cherchant irrémédiablement a continuer à préserver son modèle intrinsèque, comme si c’était de la provocation !)


    • #1248255

      Oui, effectivement, c’est une possibilité. Je préférerais en fait, j’aime bien l’idée d’avoir un endroit sur le net où il est possible d’échapper au forum de Libé.


  • #1247797
    le 17/08/2015 par Ulfberht (Mansur)
    L’Europe va-t-elle mourir de l’immigration ?

    Tendre l’autre joue, puis tendre son pays, sa femme, ses enfants...


  • #1247798

    Je souscris totalement à cet article qui sonne comme un cri d’alarme mais est totalement vrai. Il ne faut pas s’en prendre à ces migrants qui pour beaucoup, fuient une situation dramatique mais notre hyper classe qui cherche deux choses : avoir une main d’oeuvre bon marché et une Europe "métissée" et orientée vers une culture "mcDo" hors sol et sans passé pour qu’on soit tous des consommateurs qui ne se posent aucune question. Dans un article de la BBC de 2011, le commissaire de l’ONU Peter Sutherland expliquait tout tranquillement qu’il souhaitait que les homogénéités ethniques des pays d’Europe soient mises en péril et affaiblies.

    Le problème aussi est que ces migrants rencontrent des civilisations mises à mal par l’effondrement des naissances, la perte de repères, le rejet des religions traditionnelles, des musiques ou des danses ancestrales grâce à des décennies de propagande..... J’ai trop souvent rencontré des gens imbibés de "culture" made in USA, dont les enfants portent des prénoms issus des séries télé qui se plaignent de ces envahisseurs (surtout les musulmans). Ils oublient que c’est l’abandon de nos propres valeurs qui est la menace principale pour les cultures européennes.


  • #1247811

    Dans l’immédiat, il y a un remède indirect mais à effet très rapide : la réquisition administrative de TOUS les logements de fonction des élus, puis, si ça ne suffit pas, de ceux de tous les fonctionnaires européens, puis s’il en faut encore, de tous les fonctionnaires nationaux, afin d’y loger l’envahisseur.
    Ces catégories sociales DOIVENT une solidarité élémentaire évidente, puisque leurs salaires et autres émoluments leur permettent de se reloger par eux-mêmes, évidemment au prix de sacrifices à consentir par eux, qui garantiront qu’ils comprennent la signification de l’invasion dont ils sont SEULS SOLIDAIREMENT RESPONSABLES et PERSONNE d’AUTRE.


  • #1247815

    @ Josselin bigaut : moi cette histoire d’argent 7000 €uros, j’ai toujours eu des doutes là dessus. Ça fait tout de même un sacré paquet de pognon à avoir ! Je pense que c’est archi exagéré, ou alors se sont les riches qui se barrent ! Ils doivent plutôt raconter des conneries, genre c’est toutes nos économies, on est pauvres mais on a racque pour venir ici, pour faire pleurer dans les chaumières ! Les gars arrivent dans l’illégalité totale, donc un pipeau de plus ou de moins.

     

    • #1247864

      Vous avez du mal... Le passeur fait un prêt/menaces. C’est un réseau mafieux.


    • #1248028

      Le passeur fait un prêt/menaces. C’est un réseau mafieux.

      Comment ? Le passeur prête 7000€ qui lui sont redonné immédiatement pour la traversée et ensuite comment fait le "réseau mafieux" pour revoir le pognon ? Les clandestins sont pucés RFID et suivit par un satellite du réseau mafieux aussi ?

      Ça n’a pas de sens et aucun crédit. Cette histoire de racket c’est bon pour la traite des blanches (ou des noires) qui finissent dans des bordels en Europe et sont sous la coupe d’une mama du pays qui tient les livres de comptes et maintient les damoiselles en esclavage avec menace sur la famille restée au pays grâce aux papiers d’identité qui sont confisqués. Ici ça n’a rien a voir.

      Je maintiens que c’est du pipeau et c’est dommage que certains comme toi (tu n’est pas le seul) trouvent des excuses pour servir le discours mensonger sur ce fléau. Et s’il y avait autant de pognon dans les poches des clandestins en devenir, il y aurait des vrais groupes mafieux avant même la traversée qui détrousserais les candidats au départ.


  • #1247852

    "Alors que l’on a vendu aux peuples européens le mythe d’une Europe en paix et libérée de toutes frontières, voilà que s’érigent des murs et des territoires occupés, finalement sur le modèle d’un Orient dont personne ne devrait souhaiter qu’il ne préfigure l’avenir de notre continent hormis les "ennemis de l’Europe".""

    Régis Debray avait dit chez FOG, lors de la sortie de son livre "Eloge des frontières" :" lorsqu’on abat les frontières, on érige des frontières dans la tête".

     

    • #1247880
      le 18/08/2015 par Jojo l’Affreux
      L’Europe va-t-elle mourir de l’immigration ?

      Les frontières sont l’équivalent pour une société de la peau pour un organisme humain : un zone de transit qui laisse passer certaines substances dans un sens et d’en l’autre tout en filtrant les éléments nuisibles. Si on le prive de sa peau, l’organisme humain meurt.
      L’éloge des frontières est un petit livre très rafraichissant à lire. Tout les juifs ne sont pas des ennemis.


  • #1247865

    On assiste à quelque chose de terriblement angoissant. Les seuls pays épargnés par cette invasion sont la Pologne, la République tchèque la Slovaquie et les pays baltes, ainsi que quelques pays balkaniques. Mais jusqu’à quand ? Il faut une inversion radicale de la politique européenne pour arrêter cette invasion.


  • #1247886

    Cette immigration est voulu par nos dirigeants Européistes ,ça c’est incontestable,pendant ce temps la population des pays Européens regardent la déferlante migratoire sans broncher ,à croire qu’ils en ont rien à foutre ,(personnellement oui) ils vont revenir tous bronzés,remplir le réfrigérateur et la fête continue ,pendant qu’ils sont en train de se faire baiser dans tous les sens. J’espère qu’ils en ont bien profité,car un jour et il est proche ,tout ça va s’arrêter brusquement,et il faudra pas se demander pourquoi.
    Je suis stupéfié de voir qu’il n’y a aucune réaction de cette population grasse et amorphe ,d’un égoïsme à couper le souffle.
    Je pense que nos dirigeants savent à qui ils ont à faire.

     

    • #1247945

      Bien sûr que nous dirigeants savent parfaitement quel peuple ils gèrent : des égocentriques, hédonistes, un vaste troupeau de bétail nourri à la télé et au Mc Do, ni plus ni moins. Et ce peuple n’a que ce qu’il mérite.
      La Résistance nous réserve de rudes moments, mais avec la Transcendance qui nous anime, Force et Courage !


  • #1247924

    Cet été dans les quelque fêtes de villages des alentours, il y a avait des drapeaux tricolores et ça chantait la Marseillaise. Je n’avais encore jamais constaté ça, quand j’étais petit puis plus jeune, la fête était seulement une fête, elle devient aujourd’hui une forme de revendication. Il semble y avoir comme un changement dans les nouvelles générations dans les zones péri-urbaines. Les responsables ne sont que peu identifiés mais les futurs adversaires oui (faut dire qu’ils sont visibles...). L’échiquier est en place, reste à savoir si ça va vraiment jouer.


  • #1247926
    le 18/08/2015 par réveillez-vous
    L’Europe va-t-elle mourir de l’immigration ?

    L’Europe est déjà morte...regardez-donc autour de vous...c’est l’hallali final
    Y aura aucun retour en arrière

     

    • Il reste toujours la possibilité et l’espoir de créer une société alternative à ce monde décadent.
      Même si on est une minorité, tant qu’elle est constituée d’authentiques européens (des dépositaires de la tradition), l’Histoire européenne n’est pas morte, mais seulement éclipsée momentanément par une ère éphémère.


    • #1248033

      @Dex

      réveillez-vous n’a pas tout à fait tord, sans sombrer dans le fatalisme, une simple extrapolation entre le numérique et la volonté politique (souviens toi des discours de Sarko sur le métissage des peuples européens) et quelque part on est effectivement déjà mort.

      Je serais presque d’accord avec toi sur la réversibilité si toutefois il existait un horizon (même lointain) favorable à un retour à la normale, mais c’est plutôt tout le contraire. Au bout du tunnel c’est pas la lumière, c’est les ténèbres.

      Maintenant, c’est la guerre idéologique. Et la seule arme c’est la propagande. Ils veulent du métissage ? Alors vantons une préservation sur le modèle juif et celui qui ose venir parler de racisme, d’eugénisme ou de connerie de la sorte tu lui balance que tu prend modèle sur "l’avant-garde" de la république.

      Il n’y a rien d’autre à faire surtout face à des gauchistes plus ou moins extrêmes dont le chant est "L’internationale sera le genre humain", et des suiveurs totalement lobotomisés ou castrés plus ou moins par les mêmes.

      Et je ne parle même pas de la pire racaille de cette république qui est la leur, les franc-maçons. C’est eux qui sont derrière tout les désordres sociétaux.


    • #1248297

      Il y a quelque années j’avais vu un reportage sur l’attribution de visa touristique français en Afrique.
      Le gouvernement craignant que ces visas touristiques n’ouvrent la porte à une immigration clandestine "masquée" avait décidé de durcir les conditions à savoir qu’il fallait prouver que le futur touriste pouvait vivre sur place le temps du séjour à x Euros / jour ce qui représentait une somme de plusieurs milliers d’euros. Rien n’y a fait, il y avait toujours autant de candidats dans les consulats et ambassades. Les types se ramenaient (car jamais de femmes) avec une énorme liasse de billets de banque en plus de tous le papiers nécessaires. En fait, c’était la famille élargie (parents, cousins, oncles) qui se cotisait pour payer le voyage.
      7000 EUR ? c’est sur que ça fait une somme mais je ne suis pas étonné que les candidats à l’immigration puissent les payer.


  • #1247930
    le 18/08/2015 par jean d’Artois
    L’Europe va-t-elle mourir de l’immigration ?

    trêve de commentaires , un seul slogan et d’une même voix : DEHORS ! ...( rassemblement dimanche à 9h sur les places de chaque village et villes de France , avec les banderoles addhoc ...par exemple ! ) .


  • #1247972

    Vous avez remarqué que l’on ne donne jamais la parole à ces "migrants" ? On ne sait rien d’eux, d’où ils viennent, pourquoi etc... Est-ce que les médias ont peur que le peuple de France y voit autre chose que des pauvres réfugiés fuiyant la guerre ?

     

    • #1248058

      Pareil ! Pourtant avec les compléments d’enquêtes, grand zoom, etc... On devrait être un peu mieux renseignés. J’ai vu des blacks, qui cachaient leur visage ! Avec ça on est vachement avancé. Vraiment à part le mot migrant + des foules filmées de loin, rien ! Vraiment on ne sait rien d’eux, et je pense qu’on ne veut pas trop qu’on sache ! Ah ! Si, il me revient un nom , leonarda, elle, même François lui a parlé !


  • #1248009

    à propos d’immigration commanditée, l’attentat de Bangkok d’hier est révélateur (et pourtant E&R ne l’a pas relayé)
    on commence en Thailande à y voir plus clair : le suspect est un farang avec une perruque blonde qui la jette après avoir posé sa bombe, immédiatement la piste extérieure musulmane est privilégiée,
    pourquoi ? petit retour en arrière, beaucoup d’ ouigours musulmans quittent la chine par la Thailande, et il y a un mois,le gouvernement Thai, débordé par ces migrants en a renvoyé une partie en Chine pou dissuader les autres de suivre cet itinéraire.
    Levée de bouclier droit de l’hommiste, USA, UE et la Turquie ,gardienne autoproclamée des musulmans sommant la Thailande d’accepter ces migrants.
    refus poli des Thais et un mois après boum

     

    • #1248466

      « beaucoup d’ ouigours musulmans quittent la chine par la Thailande, et il y a un mois,le gouvernement Thai, débordé par ces migrants en a renvoyé une partie en Chine pou dissuader les autres de suivre cet itinéraire. »

      intéressant, chaque Empire se débarasse de ces populations indésirables, le soucis c’est qu’en France l’indésirable est le de souche.

      mais comment se fait il que ce pays ait encore un roi ? pas décapité encore ? pas si dissident.


  • #1248022

    paie ta dette et fait la cuisine pour les autres...
    c’est le programme .
    pendant ce temps à bruxelles , ça se goinfre , ça se paradis fiscalise et ça a son petit pied à terre "ailleur" (constitution basique du nbon donneur d’ordre et de leçons).

    le joueur de flute , trés bon conte...


  • #1248142

    Ils détruisent une civilisation, par l’instauration d’une autre qu’ils créent de toute pièce plus enclin à leurs aspirations .

     

  • #1248156

    Nous sommes condamnés à devenir une nation multi-ethniques comme les Etat-unis et le Bresil, mieux vaut s’y faire plutôt que de rêver à un retour en arrière.

     

    • #1248244

      On sera pas une nation multi-ethnique " comme les Etat-unis et le Bresil", rien à voir, on va être submergés et détruits !
      La problématique n’est pas du tout la même, on est face à une guerre qui nous est faite pour nous anéantir ...

      Cela dit, on l’a bien mérité et je pense que c’est un châtiment, la nature a horreur du vide !


    • #1248257

      Les Etats-Unis ont la chance d’avoir des Etats avec des politiques locales spécifiques fortes et la possibilité de n’être pas en permanence dans le "vivre ensemble". Nous n’aurons pas cette chance. Ce sera ambiance banlieue pour tout le monde.


    • #1248269

      Un retour en arrière dans le temps est par définition impossible. Mais un retour en arrière de certains dans l’espace est encore possible. Il faudra bien envisager sérieusement la "remigration" pour une partie d’entre eux. C’est même à cette seule condition que nous pourrons tenter de préserver ce qui nous reste d’intégrité et une certaine paix civile. Sinon, ce sera le Kosovo ou le Liban, à terme.

      A vrai dire, une nation multi-ethnique n’est plus vraiment une nation, du moins pas dans le sens que lui ont donné des siècles d’histoire européenne, où les nations se sont constituées autour de la réalité d’un peuple sur une terre, avec sa culture et son génie propre. C’est pourquoi la comparaison avec deux pays artificiels depuis l’origine (maçonnique), comme les États-Unis et le Brésil, n’a aucun sens, si ce n’est celui de renvoyer à la mort totale de nos nations. Ce n’est pas parce que l’on subit un populicide qu’il faille pour autant "s’y faire". Peut-être même que l’hétérogénéité ethnique permettra, par un effet mécanique paradoxal, de redéfinir le peuple français restant autour de l’identité autochtone.


    • #1249942

      La multi-ethnicité n’est pas un problème à la limite. Le problème c’est la surpopulation. L’Europe est le plus petit continent du monde après l’Océanie. Il n’y a pas de place pour tout le monde ici, et par-ailleurs, comme disait l’autre le destin d’un Africain (respectivement d’un asiatique, etc.) n’est pas d’aller vider des poubelles en Europe.
      Il faut que ces migrants fassent demi-tour. C’est aussi dans leur intérêt dans la mesure où tant qu’ils n’auront pas détruit l’Europe (malgré eux), celle-ci sera encore en mesure de leur venir en aide chez eux. Si nous les laissons venir, nous serons rapidement dans la même misère qu’eux, et il restera peu de peuples prompts à nous aider (vu du Mexique en tout cas, Oncle Sam a pas l’air très rassurant de ce point de vue...)


  • #1248242

    Aristote nous prévenait déjà voilà 25 siècles sur les dangers du mélange des peuples à doses forcées ...

    _________________

    Est aussi facteur de sédition l’absence de communauté ethnique tant que les citoyens n’en sont pas arrivés à respirer d’un même souffle.
    Car de même qu’une cité ne se forme pas à partir d’une masse de gens pris au hasard, de même ne se forme-t-elle pas dans n’importe quel espace de temps.
    C’est pourquoi parmi ceux qui ont, jusqu’à présent, accepté des étrangers pour fonder une cité avec eux ou pour les agréger à la cité, la plupart ont connu des séditions.
    Ainsi des Achéens fondèrent Sybaris avec des Trézéniens, puis les Achéens devenus majoritaires chassèrent les Trézéniens, d’où la souillure qui échut aux Sybarites.
    Et à Thouroi des Sybarites entrèrent en conflit avec ceux qui avaient fondé cette cité en même temps qu’eux parce qu’ils s’estimaient en droit d’avoir plus qu’eux sous prétexte que c’était leur propre pays : ils en furent chassés.
    ARISTOTE


  • #1248291

    Angoissant tout ça ! Je me souviens d’une chanson qui passait sur une radio libre. _ Dangereux _ de pierre wassillu ! Si ça peut détendre les neurones, après tout on est presque tous dans le même bateau !


  • #1248308

    La mondialisation ,et l’industrie tuent l’énergie européenne et la capacité individuelle, l’Europe agonise et se meurt dans un climat où nous restons en vérité loin de l’information salutaire.
    Nous assistons à un changement climatique financier, politico-social de désarroi de population, nous sommes faible face à ce que décident les pouvoirs et les autorités qui gèrent notre avenir sur la planète.


  • #1248560

    @ wazz. C’était il y a quelques années dans un reportage TV. Et pour obtenir un visa touristique, tu l’écris toi même au consulat ou embrassade ! Là il on parle de migrants/clandestins, qui donnneraient 7000 euros à des passeurs ! Mais ça tient pas la route ! Ils savent que l’allemagne/France/Suède etc.... Les laisseront passer. Le tel, internet ils connaissent aussi. Appel d’air, ils seront nourrit, logés, argent de poche, et soins gratis ! Et après, c’est les cousins, freres, qui arrivent. (Ils se disent pourquii pas moi).D’un côté faut bien comprendre que comme c’est voulu, ils auraient tort de se priver ! Mais 7000 € un passeur ! Tiens monsieur jack lang vient de m’envoyer un mandat cash de 10000 euros ! Pipeau bien sûr.


  • #1248660

    Malheureux de voir le pays sombrer de la sorte.
    Les différents commentaires expliquent bien le processus qui conduit à la désintégration du pays.
    Ce qui est étonnant c’est que le pays subit une immigration noire africaine massive et le français moyen ne voit comme ennemi et épouvantail que "l’arabe".

    Je vois que les unes des magazines, les journaux TV ont fait le boulot.
    Franchement des arabes je n’en vois quasiment plus dans mon quartier, ils se sont de plus en plus installés en zone pavillonnaire et semblent s’intégrer malgré tout ce qu’on peut dire.
    Quant aux africains il ne semble pas du tout être une" préoccupation" malgré l’immigration massive.
    Je précise, je ne souhaite ni violence contre qui que ce soit, mais ou va t’ on comme cela ?
    Même lorsqu’on évoque l’Islam, ce qui vient à l’esprit, c’est "l’arabe".


  • #1249158

    * Si certains se posent la question de la raison, une chose est sûre il y a une vague de dépopulation... la raison serait tout autre qu’une simple ong (droit de l’’homme), résutat on peut canarder ceux qui restent pour s’approprier les ressources...
    * Si certains y voient de l’aide, alors n’oubliez pas qu’on a aucune source de leur identité, complètement inapproprié dans un contexte où on est sous des menaces "terroristes", et oui ils peuvent très bien se mêler dans la masse...
    * Si certains ont remarqués que des immigrants payaient toujours pour migrer en "EU(SA)", ce qui expliquerait qu’ils n’ont plus besoin de passeurs (mais toujours débiteurs envers l’EU)...

    Alors vous aurez tout compris...


  • #1254248

    L’immigration est une arme.

    Si demain la France fermait ses frontières de manière hermétique => personne ne rentre et personne ne sort, les blancs (appelons nous les hyperboréens comme l’écrivait Dominique Venner) seraient minoritaires (- 50% de la pop) sur leurs terres historiques d’ici 2050-60.

    Les arabes ne sont pas la première menace. Avec 90 millions de maghrébins, les hyperboréens ne sont pas menacés par les arabes sur le plan démographique. Le véritable enjeu se situe au niveau des populations noires qui atteindront 1 milliards de gens en 2050 et 2 milliards en 2100.

    Les maghrébins doivent entendre ceci, si l’Europe tombe sous l’immigration africaine, le Maghreb tombera aussi.

    Plus que jamais, une terre un peuple. Les sociétés multiculturelle sont synonymes de chaos et de divisions. C’est ainsi que les 1% de la population gouverne les 99% restants.


Afficher les commentaires suivants