Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

L’attentat de Christchurch revisité

Pas la peine d’être un nationaliste blanc pour commettre un meurtre de masse dans un lieu de culte comme à Christchurch, quoique, si vous ne lisez que les médias officiels, vous soyez probablement tenté de les associer, les nationalistes blancs, avec ce genre de dépravation. Je n’ai aucune intention de chercher des excuses pour ce crime, et tout en rejetant les théories conspirationnistes, je voudrais contextualiser l’événement, enquêter sur les forces politiques à qui profitent la chose, et sur l’assignation de la culpabilité que les libéraux ont mis en œuvre.

 

Les nationalistes blancs ne sont pas des gens à part. Un musulman aurait pu en faire autant. En Égypte, des extrémistes musulmans ont massacré, en avril 2017, 45 chrétiens dans deux églises coptes. Il y a une longue liste d’attaques contre des églises en Égypte, en Syrie et en Irak, par des extrémistes islamiques. Ils tuent également des musulmans pas assez dévots à leur goût : 300 fidèles musulmans furent massacrés par des extrémistes musulmans (voir Wikipedia) dans une mosquée du Sinaï en novembre 2017. Les atrocités de Daech se situent à un autre niveau (pire) dans l’ensemble, même si les médias les sous-évaluent parce qu’ils préfèrent diaboliser Assad avec ses alliés russes et iraniens. Il y a beaucoup d’attaques musulmanes contre des chrétiens qui ne sont pas diffusées, parce que les médias obéissent à la règle visant à maintenir les nationalistes locaux de souche sous pression, et que des reportages complets leur feraient rater leur cible. En septembre 2018, un individu a répandu du pétrole et tenté de mettre le feu à une rame de métro à Stockholm. Il en a été empêché par des passagers, arrêté, et condamné à quatre ans de prison. Mais on n’en a pas vu trace dans les médias, à une exception près, et on n’a pas communiqué son nom pour une bonne raison : c’est un nom musulman. En même temps, les crimes dits de haine sont très abondamment commentés.

Et dans le cas d’un juif, ça peut aller encore plus loin. Le Dr Benjamin Goldstein (ah, ces benjamins, vous savez [1]...) avait envoyé ad patres d’une seule main environ 50 fidèles à la mosquée d’Halil/Hébron, en Palestine, à la veille de Pourim en 1994. Il avait aussi causé des blessures à environ 150 fidèles de plus, à cette réserve près que des soldats israéliens présents sur les lieux lui auraient prêté main forte. Ils avaient peut-être pensé que la chasse était ouverte pour tous.

Ce Benajmin (dit Baruch) Goldstein est considéré comme un héros sanctifié par le martyre dans sa communauté, celle des chauvinistes juifs féroces de Hébron. Il vont sur sa tombe et lui demandent d’intercéder pour eux après du Tout-puissant. Les jeunes filles s’adressent à lui pour trouver un prétendant. On allume des bougies constamment renouvelées à sa mémoire. Un livre a été publié en son honneur, et son nom est fréquemment mentionné par les colons. Ils prétendent (sans la moindre preuve ni base factuelle) que ce carnage a sauvé les juifs d’un massacre par des musulmans.

Tandis que les vidéos des nationalistes blancs ont été retirées des plateformes, Youtube ne voit rien à redire à celle qui disculpe et glorifie le massacreur juif. Le Premier ministre Netanyahou (encore un Benjamin !) a décidé de faire rentrer dans sa coalition gouvernementale le parti des fans de Goldstein, Otzma Yehudit, ce qui n’a en rien interféré dans ses démarches triomphales en vue de la conférence de l’AIPAC devant se tenir le 24 mars, juste après Pourim.

Goldstein avait eu des prédécesseurs. Le 26 juillet 1983, un groupe terroriste juif s’en était pris à un collège islamique avec des grenades et des mitraillettes ; trois élèves avaient été tués et trente autres blessés. Les assaillants furent appréhendés par hasard, jugés et rapidement pardonnés par le Président israélien après une grande campagne publique : plus de 70% des juifs israéliens avaient demandé leur grâce.

À l’approche de Pourim, l’activité autour de la tombe de Goldstein atteint des sommets. Un mystique pourrait penser que le tonton flingueur néo-zélandais était passé à l’acte dans le cadre de l’effervescence que suscite la fête de Pourim. En même temps, on évite toujours de mentionner le nom du Benjamin tueur juif dans les médias occidentaux, et les officiels juifs américains, tout en exprimant leur horreur (justifiée) et leur indignation à l’égard des tueurs de Christchurch, ne font jamais allusion à leurs coreligionnaires qui ont précédé et inspiré Brenton Tarrant. Certains vont jusqu’à affirmer que rien de semblable au carnage de Christchurch n’avait jamais eu lieu.

Or donc, les nationalistes blancs ne sont pas des exceptions. Ce qui est peu banal, dans le cas de Tarrant, c’est que la composante haineuse était faible, dans son crime ; c’était essentiellement un crime de gamer. Apparemment, on éprouve des envies, à partir des jeux vidéo, de faire pleuvoir les balles sur « la vermine ». Si vous êtes amateur de jeux vidéo, vous voyez ce que je veux dire. Une sorte de FPS (ces jeux à qui tirera le premier First Person Shooter Games) où vous remplacez un zombie par votre ennemi préféré.

Et maintenant, passons à l’étape suivante, considérons les gens bien réels comme des zombies. aucun besoin de haine pour cela, et Tarrant ne haïssait pas ses victimes, d’après ce qu’il avait écrit. Il avait même écrit sur les grands amis qu’il s’était faits en Turquie.

La frontière entre le jeu vidéo et la réalité est devenue floue, avec les techniques de guerre modernes. La vidéo Collateral Murder, première révélation sensationnelle de Julian Assange et Wikileaks, nous donne le FPS d’un pilote américain qui tue des innocents et des gens sans armes dans les rues de Bagdad. Les filles soldates israéliennes actionnent un système de tuage par télécommande, par-dessus les barbelés de Gaza. Cela s’appelle le système Spot and Shoot . Elles font exactement ce qu’a fait Tarrant, c’est leur boulot de tous les jours. De même pour les opérateurs de drones, rivés à leurs fauteuils, qui tuent de très loin des enfants : pour rendre la chose plus facile, ils appellent leurs victimes des« terroristes rigolos » (« Fun size terrorists »).

Les jeux vidéo qui vous entraînent à tirer sans ressentir de haine sont un substitut de ce genre de tueries. J’ai participé à des guerres, j’ai vu et j’ai éprouvé ces choses-là en vrai. Pas besoin de haïr pour tuer l’ennemi. Si vous savez qui est votre ennemi, vous pouvez le descendre sans haine, et c’est ce que font la plupart des soldats la plupart du temps.

Pas de quoi être horrifié. Il nous faut reconnaître l’agressivité comme un élément nécessaire, dans notre mental. Ce n’est ni bien ni mal, c’est ce que nous sommes, selon l’expression favorite de Mrs. Pelosi. Nous avons un sens inné de la chasse et de la guerre, et c’est ce qui pousse un petit garçon à faire « pan ! pan ! » avant même de savoir parler.

Nous sommes câblés. Les gens aiment en flinguer d’autres ; s’ils n’ont pas le droit de le faire dans la vraie vie, il le font dans les jeux. Mais ils rêvent de le faire pour de vrai, de se battre, de tuer, et peut-être d’y rester. Cette pulsion, comme d’autres tendances destructrices, se voit normalement canalisée, voire sublimée. L’instinct de chasse et de guerre d’un garçon se voit transformé en actions héroïques, en défense de son foyer ou de sa patrie, ou en exploits herculéens. Sans cela, nous en serions encore à partager des bananes dans la jungle africaine.

Seulement voilà, nous vivons dans une société féminisée où les exploits sont hors la loi. Ce ne sont pas seulement les vêtements et les toilettes qui sont devenus unisexes, mais aussi l’endoctrinement. La propagande sur la fluidité de genre vise à éradiquer la masculinité à la racine. Un jeune homme de la classe ouvrière a très peu d’options dans sa vie. Il peut tout au plus trouver un job temporaire mal payé et sans assurance pour le lendemain. Et il peut déverser son indignation et tout ce qui le démange dans une salle de jeux vidéo ou dans des fight clubs. Ou bien consommer encore plus de drogues et d’alcool.

Les jeux, et les jeux de guerre en particulier, sont très populaires parce qu’ils servent à satisfaire des besoins de base, tout comme la pornographie. Ils sont tellement populaires que le gamer suédois mentionné par Tarrant a 90 millions de followers : infiniment plus que ne peut rêver d’en toucher un journaliste pour un article. Il y a donc beaucoup d’hommes frustrés et insatisfaits. Les jeux suffiront-ils à évacuer ces tensions exacerbées et refoulées ? Peut-être ; le porno a certainement pesé sur les relations sexuelles, au point que bien des hommes sont moins intéressés par la pratique en situation réelle.

Ce n’est pas dans l’intérêt de l’humanité, tout ça. Pour le genre humain, il vaut mieux que les hommes soient intéressés par les femmes et fassent preuve de bravoure au service de l’humanité pour gagner l’amour de celles-ci. Mais pour les gens qui se considèrent comme nos maîtres, il y a d’autres priorités. Ils veulent avoir des troupeaux calmes, de vaches et de bœufs, car les taureaux sont des fauteurs de troubles. Cette comparaison est cependant biaisée, parce que nous les humains ne sommes pas des herbivores, nous sommes plus rebelles, plus intelligents, et nous avons de la suite dans les idées.

Pour étouffer notre esprit d’insoumission, nos aspirants à la domination inventent des pièges et des dérivatifs frelatés. Greta Thunberg et ses rassemblements contre le réchauffement climatique fournissent ainsi des exutoires bidon pour la révolte. Les Gilets jaunes en France eux sont en train de fomenter une rébellion réelle, et c’est la raison pour laquelle les médias les diabolisent.

Notre société devrait être réorganisée de façon à ce que les hommes jeunes puissent réaliser des exploits bien réels. Ils veulent sauver le monde, et tout ce qu’on leur offre, c’est des hamburgers à faire sauter ou des manettes pour jouer.

Ce désir de sauver le monde est évident, dans le Manifeste de Tarrant. Il décrit le monde dans lequel avec d’autres jeunes travailleurs ils se retrouvent écartés, et même si la solution qu’il propose (le terrorisme) n’est pas la bonne, le problème, lui, est bien réel. Il voit les gens se faire remplacer par les immigrants, et il cherche quoi faire avec. Le remplacement est bien réel, mais les coupables ne sont pas les immigrants qu’on lui substitue à son poste. Ce sont les gens qui organisent le remplacement, qui bombardent les pays musulmans de façon à rendre la vie impossible aux habitants du Moyen-Orient et de l’Afrique du nord, régions jadis prospères, ceux qui amènent les réfugiés en Europe (et dans l’extrême Europe que sont l’Australie et la Nouvelle-Zélande), ceux qui vous endoctrinent sur le thème de la xénophobie au lieu de dénoncer le moteur que constitue la rapacité.

De fait, Tarrant en est bien conscient. Il avait écrit dans son Manifeste :

« Le plus gros facteur pour l’importation de non Européens en Europe est cet appel d’air et cette volonté d’acquérir de la force de travail bon marché. Rien n’attire plus l’invasion et rien n’est plus urgent à bloquer que cette rapacité qui exige des travailleurs bon marché... Au final, la rapacité humaine et le besoin d’augmenter leurs marges de profit chez les tenants du capital, c’est ce qu’il faut combattre et briser. »

Il a parfaitement raison sur ce coup-là. L’avarice du capital, toujours avide, devrait être réduite à néant afin de sauver l’humanité, mais tuer des musulmans n’est certes pas le bon moyen pour y parvenir.

On peut très bien comprendre que Tarrant se fasse du souci à propos de la faible natalité des Européens, mais cela pour une seule raison : il considère incontournable la demande de main-d’œuvre bon marché, et la course au chiffre d’affaires. Or cela ne constitue nullement des nécessités devant absolument être satisfaites. Si la rapacité est fermement contrôlée et vaincue, et que l’immigration est bloquée, la population peut décliner doucement jusqu’à ce qu’un nouvel équilibre durable soit trouvé. Pendant un certain temps, la population va vieillir, c’est vrai ; mais c’est là un effet temporaire. Nous ne sommes pas condamnés à avoir une population en croissance constante, ni des profits et des chiffres d’affaires toujours en augmentation, ni des actions toujours à la hausse, ni une expansion sans fin. Tout cela peut être modifié.

Et nous devrions nous y atteler, parce qu’autrement, nos supposés « maîtres » vont organiser une effusion de sang géante, une nouvelle grande guerre afin de faire de millions de jeunes gens subissant des privations autant de Tarrant à leur service, comme ils l’ont fait en 1914 et en 1930.

L’humanité va devoir tordre le cou à l’avarice et mettre en chantier un avenir meilleur, sans quoi elle se retournera contre elle-même : elle est là, la principale leçon à tirer du massacre de Christchurch.

Traduction : Maria Poumier.

Notes

[1] Ilhan Omar, représentante au Congrès des États-Unis a présenté des excuses quelque peu équivoques pour avoir tweeté que le pouvoir sioniste était « une question de Benjamins », (all about the Benjamins) (NdT : un « Benjamin » est un billet de 100 dollars, portant le portrait de Benjamin Franklin, et All about the Benjamins est le titre d’une chanson de rap sur l’argent). Quelques semaines plus tard, elle ne s’excusait pas du tout pour avoir suggéré que les représentants du Congrès américain ne devraient pas avoir à prêter serment à Israël. (unz.com, traduction Egalité et réconciliation) https://www.egaliteetreconciliation...

Les prolongements israéliens de la tuerie de Christchurch, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2165639

    La grande différence entre Goldstein et Tarrant c’est que Goldstein est considéré comme un héros en Israël, alors que Tarrant est considéré comme un cinglé par les Blancs .

     

    • #2166120
      le 25/03/2019 par Tony Glandil
      L’attentat de Christchurch revisité

      Non je pense que Tarrant.B doit être un héros pour Jean Robin ,Conversano, Merkado ,Papacito, Raptor dissident, quelques skinheads adolescents , les quelques supporters un peu neuneu fafs de club de football ou pour les fans de démocratie participative et peut-être aussi quelques collégiens blanc de banlieues du 93 
      On a les fans que l’on mérite


  • #2165667
    le 24/03/2019 par René
    L’attentat de Christchurch revisité

    C’est une immigration de consommation qui vient en Europe, il n’y a plus de travail bien que les tâches parasitaires souvent coûteuses aient été conservées. Avec la communautarisation à l’anglo-saxonne, ils forment une armée d’occupation aidée et protégée par l’OTAN/UE.


  • #2165801
    le 24/03/2019 par mesencephale
    L’attentat de Christchurch revisité

    « Le plus gros facteur pour l’importation de non Européens en Europe est cet appel d’air et cette volonté d’acquérir de la force de travail bon marché. Rien n’attire plus l’invasion et rien n’est plus urgent à bloquer que cette rapacité qui exige des travailleurs bon marché... Au final, la rapacité humaine et le besoin d’augmenter leurs marges de profit chez les tenants du capital, c’est ce qu’il faut combattre et briser. »

    Donc pour combattre la rapacité des véritables RAPACES, on tue et massacre l’autre instrument de la rapacité, l’autre, celui qui ne me ressemble pas. Le petit de 3 ans, le père et le fils, l’épouse et la soeur....normal...

    Attaquez les causes du MAL et les producteurs du MAL si vous êtes de vrais BONHOMMES.

    Le courage....tuer et massacrer des innocents....le courage....FDP

     

    • #2166046

      Tu devrais lire son manifeste.
      La tuerie n’a été commis uniquement afin d’accélérer la répression du pouvoir envers les européens de souche qui refuse la politique actuel (Ou ceux qui se battent pour eux)...
      Il avait même prévu que les armes serait interdit en Nouvelle Zélande...
      Il appelle ça l’accelerationisme je crois.


    • #2166305

      Est ce que c’est si difficile de comprendre que le facteur clef dans tout ça c’est le capitalisme ? C’est le capitalisme qui détruit la culture française, c’est le capitalisme qui détruit les pays arabes. C’est le capitalisme qui rassemble tout le monde sur un même territoire sous la bannière de la consommation de masse. C’est le capitalisme qui avec un minimum de moyen triangule les tensions sociales pour ne pas être cibler comme le grand méchant loup. Et le capitalisme a déjà tellement tout détruit qu’on est même plus capable d’imaginer autre chose qu’un monde capitaliste et c’est pour ça qu’on fonce tête baisser dans la triangulation du conflit.
      Égalité et Réconciliation bordel ! Égalité et Réconciliation ! Arrêtez de jouer le jeu de l’ennemi. On a aucune raison de se mettre sur la gueule.


  • #2165814
    le 24/03/2019 par adolfo stalini
    L’attentat de Christchurch revisité

    Offrir au peuple des têtes de Turc facilement haïssables, n’est-ce pas là l’une des règles de base qu’enseigne Nicolas Machiavel dans son petit ouvrage intitulé "Le Prince" ?! En fait, l’immigration criminogène ne présente que des avantages pour les gouvernants occidentaux. C’est la raison pour laquelle ils la favorisent.

    Liste des avantages :
    1) peser sur les salaires (c’était valable dans les années 60-70, maintenant, ça ne présente plus aucun intérêt en raison du chômage endémique).
    2) Faire monter le racisme (ce qui permet de dévier la colère de la population contre des boucs émissaires).
    3) Faire monter l’insécurité (ça rend la population hagarde et stressée et permet de fabriquer des mentalités de chiens battus).
    4) L’afflux de population fait tourner le commerce et l’industrie.
    5) La partie productive de la population (les gens qui se lèvent tôt) est amenée progressivement à travailler à mort pour conserver un niveau de vie décent car les taxes en tout genre pleuvent sur ces malheureux qui doivent nourrir des millions de parasites mal lunés.
    6) L’organisation artificielle de la montée du racisme envers les populations extra-européennes est un excellent dérivatif aux haines ancestrales, ce qui permet de faciliter la construction d’une union européenne constituée à la base de peuples souvent ennemis depuis des siècles. Une haine chasse l’autre comme un clou chasse l’autre.
    7) Enfin, en application de la théorie du sociologue serbe Andreï Simic, l’afflux d’une populace dangereuse et criminelle venue d’autres continents permet de compenser les effets pervers qu’amène avec lui le confort de la vie moderne : les populations européennes se sont dangereusement embourgeoisées, au point de verser dans des excès de débonnaireté qui les rendent extrêmement vulnérables. La présence d’effrayeurs publiques (les trop fameux bandits du désert et les sauvages cannibales venus d’Afrique tropicale) agit comme une espèce de vaccin contre la débonnaireté excessive en forçant le bourgeois européen à s’endurcir au contact de la violence crapuleuse, de l’insécurité quotidienne et d’une incivilité paroxystique.

    On voit donc qu’à l’usage, l’immigration est un merveilleux outil permettant de gouverner commodément les peuples en les pressurant à mort sans que ceux-ci ne puissent ne serait-ce qu’imaginer pouvoir se révolter.

     

    • #2166132
      le 25/03/2019 par Un français
      L’attentat de Christchurch revisité

      hé oui, mais qu’est-ce que ces têtes de turques font ici ?
      ils ont bien pris cette décision là d’abandonner leur pays
      et dans le cas de l’article, il y a aussi volonté de s’approprier le nouveau pays
      donc dans le meilleur des cas ils sont mus par des intérêts individualistes (abandon du pays pour meilleur vie) dans le pire, c’est un esprit de conquête, ces deux motivations ne sont pas compatibles avec la pérennité d’une nation
      et puis à un moment donné il va falloir faire un choix, la libre circulation des capitaux et marchandises pose problème, celles des personnes aussi, ne pas le reconnaître c’est refiler le problème à ses gosses, ce qu’ont fait les générations précédentes, et on voit aujourd’hui ce que ça donne... des générations de français sacrifiés, vivant dans la précarité, obligés de fuir les zones ethnicisés, quant ils ne se sont pas eux mêmes fait agressés
      combien de temps encore allons nous supporter cela ?
      rien que ce massacre démontre qu’on ne peut pas faire vivre des groupes ethniques différents sur un même sol, pas en Europe en tout cas, et ne rien faire, c’est laisser la porte grande ouverte à encore plus de massacres, la situation, inévitablement, pourrira, en conflit, alors qu’elle aurait pu avant être solutionner sans doute de manière moins violente, mais la volonté y était elle ? de la part des européens et des immigrés ? là est la vraie question, pourquoi cette absence de volonté d’un côté comme de l’autre ? les raisons en sont elles recevables ? si au final on aboutit à des conflits, je dirai que non, et vous ?


  • #2165823
    le 24/03/2019 par observateur
    L’attentat de Christchurch revisité

    « L’humanité va devoir tordre le cou à l’avarice et mettre en chantier un avenir meilleur, sans quoi elle se retournera contre elle-même : elle est là, la principale leçon à tirer du massacre de Christchurch. »

    Vrai ! Mais elle se retourne déjà contre elle-même l’humanité : elle bousille sa planète, sa terre, la branche sur laquelle elle est assise.

    Faudrait déjà commencer par se bouger dans la bonne direction, au lieu de se goinfrer dans le confort !

    Quand les GJ demandent + de pouvoir d’achat, moi je me marre ! La révolution c’est pas çà hein !

     

    • #2165980

      Les Gilets jaunes demandent plus de pouvoir d’achat car ils n’ont pas le droit de s’exprimer sur les vrais sujets... c’est de l’auto censure... typique des démocratures ! On imagine mal la pancarte GJ "STOP IMMIGRATION" ou "MARRE DES BOBOS PARISIENS"


    • #2166102

      @observateur

      Vous avez tout faux mon cher.
      Dans un système où l’argent est roi, CAD où l’argent fait faire aux hommes les actions qu’ils font pour survivre, exiger plus d’argent (au nom du pouvoir d’achat ou non) c’est attaquer frontalement le pouvoir et son idéologie en pressant sur le nerf de la guerre.

      Le pouvoir politique en Occident c’est le Capital.
      Vous pensez que Xi Jinping, Poutine et Trump pourraient tenir tête au pouvoir mondialiste judéo-protestant sans être eux-même milliardaires (donc non corruptible dans une certaine mesure) ?

      C’est le riche qui explique au pauvre en faisant de la "moraline" qu’il n’est pas encore assez pauvre comparé aux pauvres qu’il fait venir du tiers-monde (Kassovitz, si tu nous regardes FDP). L’armée de réserve du capital a une fonction... Soral et Cousin en parlent assez non ?


    • #2166103
      le 25/03/2019 par Demain soleil !
      L’attentat de Christchurch revisité

      @observateur
      Personne ne parle de révolutions des GJ, mais d’un mouvement populaire agissant pour remodeler les institutions afin que le citoyen issu du peuple seule entité légitime dans une démocratie non biaisée se retrouve au centre des décisions dans sa patrie, en soi ça serait un changement radical pour le pouvoir obscur ou élu. Une révolution ou dite comme telle est un renversement de la table, ce n’est absolument pas le cas concernant les GJ. Car nous savons que du chaos ne naît qu’un autre chaos.


    • #2166133
      le 25/03/2019 par Un français
      L’attentat de Christchurch revisité

      ils demandent plus de pouvoir d’achat car ils n’arrivent pas à nourrir leurs gosses, remballez votre hargne indécente


    • #2168097
      le 28/03/2019 par JeanBourrin
      L’attentat de Christchurch revisité

      Les GJ ont raison de réclamer moins de taxes donc plus d’argent. Plus d’argent c’est plus de pouvoir aux citoyens, et de pouvoir réel. Aucune surprise donc à ce que les gens de gauche comme vous fassent tout leur possible pour leur faire peur avec l’argent, les tromper en leur disant que la vérité est ailleurs, dans d’autres valeurs non-monnayables donc inoffensives. Car l’argent est une arme. La raison d’être de ce genre de discours est de faire en sorte que l’argent retourne le plus vite possible aux mains des riches, et que le système se perpétue.

      Le R.I.C, les referendums, les votes, les droits, les grands débats, ... tous ces joujoux offerts gracieusement par l’État ne sont que monnaie de singe pour pauvres. Des joujoux qu’ont met dans la main des pauvres pendant que le pouvoir sonnant et trébuchant est férocement détenu par les cartels des banques et les caisses publiques.

      D’autre part, réduire l’argent à un simple "pouvoir d’achat" est une filouterie, un mensonge devant les faits, une infantilisation des citoyens qu’on réduit au statut de consommateur passif. L’argent est un pouvoir multiforme : pouvoir d’investir, pouvoir d’épargner, pouvoir de capitalisation, pouvoir d’entrer au capital d’une entreprise, pouvoir de s’organiser, pouvoir de créer ses infrastructures, pouvoir de se fédérer, etc. Tous ces pouvoirs que les gens comme vous veulent réserver à un petit nombre d’élites surpuissantes.


  • #2165887
    le 24/03/2019 par ricardo
    L’attentat de Christchurch revisité

    La différence entre Goldstein et Tarrant c’est que Tarrant est une aimable fiction, un conte de fées macabre inventé par les élites satanistes pour jeter l’opprobre sur ceux qui les combattent... et pour les désarmer.

    Ne vous laissez pas prendre par le "storytelling" des maîtres du jeu.


  • #2165949
    le 24/03/2019 par Jocko
    L’attentat de Christchurch revisité

    "L’humanité va devoir tordre le cou à l’avarice et mettre en chantier un avenir meilleur".

    L’avenir ne sera meilleur que quand nous retrouverons justement notre humanité.
    Je suis assez d’accord avec Cousin dans la prolongation de Marx et la notion d’être générique, plus l’on s’éloigne de ce qui fonde l’humanité, l’individu qui naît et n’est que dans la communauté de l’être, qui s’accomplit par la maîtrise et la conscience de son propre reproduire, et plus l’on s’enfonce dans l’aliénation, la division et la dépossession, plus l’avarice prend une place laissée vacante.

    Les gilets jaunes se réappropriant les biens communaux, et en produisant les moyens de durer dans le temps par l’entraide et la joie d’être enfin réunis au delà des clivages frelatés, ne renversera pas le pouvoir, mais créera, réactivera ce qui résonne encore en nous, s’accomplir par et pour le groupe.
    C’est par la pelle et la pioche, voir la faucille et du marteau, que nous créerons les conditions de l’inéluctable insurrection.
    Après avoir goûté au bonheur et au sens historique de produire ensemble, plus personne ne voudra retourner dans son boulot merdique, même si c’est le meilleur des boulots merdiques.

    Fuir les villes, ressentir le bonheur de manger ce que l’on a fait pousser, construire le toit qui est au dessus de sa tête, et se soumettre de moins en moins à l’argent, est à mon sens ce que l’on doit célébrer chaque samedi, jusqu’à ce que le changement s’impose presque inconsciemment comme ce qui s’est passé avec un banale taxe sur l’essence.

    Sinon on se tapera du RIC ou de la FI qui aboutiront exactement à la même chose dans dix ans.


  • #2166001
    le 24/03/2019 par Je suis pas Charlie
    L’attentat de Christchurch revisité

    Pas convaincante l’analyse de Shamir. En somme, Brenton Tarrant est dépourvu de haine selon lui. Accro aux jeux vidéo, il éprouvait simplement le besoin irrésistible de "jouer dans la réalité". Comme il lui fallait un prétexte pour céder à ses pulsions meurtrières, c’est l’immigration qui lui sert de combustible. Mais Shamir occulte le fait que ce terroriste a prémédité son acte depuis 2 ans, que le "grand remplacement" de Camus l’a beaucoup affecté et qu’il a séjourné en Israël.

     

  • #2166097

    Petit texte mais précieuse synthèse de ce qui se joue.
    Rien de nouveau pour nous, mais il faut sans cesse reformuler les analyses. C’est un bon entrainement et c’est très encourageant de voir que d’autres dans d’autres pays font le même constat.
    Bien joué cher Adam Shamir.


  • #2166124
    le 25/03/2019 par Eric Z’humour
    L’attentat de Christchurch revisité

    Et oui la faute à ces vilains jeux vidéos... Le mec qui a écrasé des gens à Nice était certainement un grand joueur de GTA.

    Qu’on le veuille ou non à la différence des "islamistes" :
    - on se refuse de parler clairement d’attentat terroriste (le terroriste étant le nouveau nazi)
    - son auteur n’a pas été abattu et aura le droit à un procès en cabine climatisée
    - on a le droit en prime à la médiatisation de son manifeste (ce qui participe à "comprendre" son geste et à l’humaniser)
    - Pas de pancartes "je suis mosquée al noor", diffusées en boucle dans les médias du monde entier.

    Clairement son traitement est plus proche d’un Goldstein que d’un Merah.

     

    • #2167158
      le 26/03/2019 par Duval
      L’attentat de Christchurch revisité

      Mais quand allez vous vous mettre à la place d’un flic, qui agira forcément en fonction de la menace :

      - Un islamiste considère les flics comme faisant partie des cibles légitimes, il se retranchera donc et fera feu dès l’intervention commencée

      - Un tueur de masse islamophobe ne tire pas sur les flics, il se rend (breivik etc).Je prévois même du futurs suicides sur place, lors d’immanquables prochaines fois

      Est-ce si dur à comprendre ou croyez vous franchement que la différence vient du comportement des flics ?


  • #2166167
    le 25/03/2019 par Rusty James
    L’attentat de Christchurch revisité

    J’adore un des commentaires qui ecrit : ’Poutine et Trump milliardaire donc incorruptible’. Ca m’a beaucoup fait rire
    Je suis egalement un peu sceptique sur ce texte puisqu’il faudrai prendre pour hypothese que ce scenario hollywoodien est authentique
    Il me semble que l’oligarchie nous envoie 2 messages : 1 pour les US avec le desarmement et 1 pour l’Europe et en particulier la France avec le grand remplacement
    Il est a craindre que quelque chose de gros se trame en France a court terme
    Soit ca sera un musulman histoire d’attiser un peu plus le clash des civilisations qu’on nous vend depuis 9/11 soit ca sera un autre blanco du style Tarrant pour imposer definitivement l’agenda mondialiste (culpabilite du blanc, avortement, immigration de masse, euthanasie, suicide, drogue, pornographie, transhumanisme, etc ...)


  • #2166249
    le 25/03/2019 par Boris
    L’attentat de Christchurch revisité

    C’est un article d’après coup venant proposer une lecture du massacre en Nouvelle Zélande. Il tente d’expliquer cela par la féminisation grimpante en Occident, le manque de grisement, le penchant à l’instinct de chasse et le phénomène d’immigration qui touche l’Europe.. Il finit par désigner un coupable : les maîtres ou l’élite qui asservit et qui veut détruire la civilisation européenne. Je ne veux pas entrer dans le déroulé de la démonstration (je renvoie les lecteurs aux travaux de Umberto Uco sur la notion de héros) mais aller à l’essentiel qui vise à parler du maître sans le nommer et sans lui donner un contour physique à même de l’identifier comme l’Actant primordial dans le foutoir mondial ponctué de guerres asymétriques et d’attentats d’envergure. Pour cela il faut deviner ses desseins (oui deviner car le politique tait son nom, les journalistes le défendent et la majorité silencieuse laisse parfois pondre une théorie du complot à son encontre) deviner ou plonger dans certaines lectures peu connues, ou alors connues de certains uniquement qui présage l’entrée de l’humanité dans un cycle qui va sanctifier dans un monde post-apocalyptique, les yeux horrifiés de certains, Jérusalem comme capitale mondiale. Tel est le dessein. L’Europe est sacrifiée tout comme le moyen orient dont l’entrée dans l’air du terrorisme coïncide comme par magie avec la création d’israel.


  • #2166455
    le 25/03/2019 par Druide
    L’attentat de Christchurch revisité

    Ça tombe bien pour Israel que ce soit un non-juif qui fasse une tuerie dans une mosquée : Israel était bien embarrassée ces temps-ci par la présence de politiciens kahanistes aux côtés de Netanyahou dans la course électorale, une présence gênante rappelant un peu trop le souvenir de la tuerie à la mosquée du Tombeau des Patriarches par Baruch Goldstein, un autre fanatique de Meir Kahane (fondateur de la Jewish Defense League, en français Ligue de Défense Juive).


  • #2166554

    Je citerai ce verset qui s’adresse aux croyants et aux croyantes, et pas seulement aux musulmans ; et, seul Dieu, c’est ce qu’il y a dans les cœurs :
    « Ceux qui font subir des épreuves aux croyants et aux croyantes, puis ne se repentent pas, auront le châtiment de l’Enfer et le supplice du feu. »
    Sourate 85 verset 10


  • #2174584
    le 10/04/2019 par Michelly58
    L’attentat de Christchurch revisité

    Encore une excellente analyse de Israël Adam Shamir cela rejoint celle de Anglin.


Commentaires suivants