Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La France et l’Islam : un amour possible ?

par Camel Bechikh

Camel Bechikh, Président de Fils de France, était l’invité le samedi 2 novembre 2013 de l’association ACEMM de Moissy (Seine et Marne) pour s’exprimer sur le thème La France et l’Islam : un amour possible ?

Approfondir le sujet avec Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

143 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #641658

    Et s’il y avait une stratégie, pour une certaine élite, de s’appuyer sur l’immigration musulmane pour anéantir le catholicisme ? L’Eglise catholique a toujours rejetée l’Islam. Tout ce qu’un catholique peut faire c’est prier pour les musulmans en France se convertisse à la foi catholique. Une alliance avec les musulmans serait contraire à l’enseignement de l’Eglise et donc hérétique.

    Je sais que ça ne va pas plaire aux musulmans d’E&R mais l’Eglise catholique (dont Vatican II ne fait pas parti) est la seule Eglise qui mène au salut de l’âme.

     

    • #642092

      "Je sais que ça ne va pas plaire aux musulmans" non non rassure toi ça va aussi déplaire à d’autres.
      Pouvez-vous démontrer par A+B que votre équipe sera la seule à gagner la coupe ?
      Pardon je voulais dire gagner le "paradis" ?


    • #642102

      Le probleme de ton message, c’est qu’il ne correspond à aucune réalité, et permets moi de te dire qu’il est tout simplement extrémiste, il n’a rien à envier aux messages d’al qaida, la violence physique en moins.

      Meme l’église officielle ne pense pas comme toi, meme si elle n’est pas un exemple mais... J’ai envie de te dire " Euh, c’est quoi ton projet ?! "


    • @sylvain : Parce-que il peux y avoir que une seule vérité. Libre a vous de choisir mais "A" et "B" ne peuvent pas avoir tous les deux raisons.

      Un exemple simple :

      "A" dit : 2+2=4
      "B" dit 2+2=5

      Ou A a raison ou B a raison ou les deux ont tort

      Si votre anglais est bon je vous conseil d’écouter les sermons de Mgr Richard Williamson


    • #642153
      le 24/12/2013 par gauloissauvage
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Le but d’E&R est de créer un front patriotique composé de catholiques, musulmans, juifs NON SIONISTES, communistes, socialistes chevènementistes...

      Le but est d’unifier la nation pour que celle ci soit plus forte,
      il n’y a pas de place pour aucun type de sectarisme !

      Ils faut mettre en commun notre intelligence pour s’organiser afin vivre le mieux possible dans notre douce France...

      De plus, je pense que cette "certaine élite" déteste autant les catholiques que les musulmans et que ces derniers ont tout intérêt a être unis,

      après tout question préceptes moraux nous avons de nombreux points communs,

      ne laissons pas Satan semer le trouble entre nous...

      Si un non catholique est un homme bon, on ne me fera jamais croire qu’il sera voué a l’enfer ! (voir le nouveau testament, "lettre aux romains")

      De puis que je côtoie quotidiennement des VRAIS musulmans (pas des racailles-wahhabites et Cie) je sais que si ils suivent les préceptes de l’Islam, ils ne pourront être qualifiés d’hérétiques...

      Néanmoins, si je suis antiraciste et islamophile, je demeure bien évidement opposé a l’immigration, nous ne pouvons plus en accueillir désormais...

      Je pense que les gens comme Camel Béchikh sont des chances pour la France et doivent être soutenus par tout homme de foi digne de ce nom qui a un minimum de patriotisme !

      J’adresse donc un message de soutient aux membre de l’association "Fils de France" !


    • #642169

      Oui et quant on est évangélistes, c’est encore pire, on écrase des cultures pour leur greffer instantanément un habite culturo-religieux qui ne respecte ni la terre, ni le peuple qui y vit.

      En tant que Cato, je pense que créer des liens de paix avec les autres en respectant leurs différences est plus saint.
      Ce sont les principes fondés sur le bon sens qui permet de créer ces liens et qui peuvent encourager à une conversion hypothétique.
      Le Dieu Catholique étant celui de l’ancien testament (Torah), l’Islam étant révélé par l’ange Gabriel, quand nous prions Dieu nous nous adressons au même créateur ; et je serais bien présomptueux de souhaiter la conversion d’un honnête croyant pieu non Catholique qui loue déjà le créateur.

      Je pense qu’il est stérile d’envisager la spiritualité sur des parts de marché, laissons cela à ceux qui aiment l’usure.

      Je pense qu’il y a des problèmes bien plus grave que de s’inquiéter d’un homme qui mange hallal ou du cochon quand tant de donneur de leçon de moral sont des menteurs sans vertu.
      Je préférerai sans hésitation manger hallal à la table d’un Musulman honnête, que partager celle d’un Catho qui doit confesser les même pêchers depuis des années car il n’a aucune intention de renoncer à ses vices.

      Merci de ne pas confondre "partager la bonne parole" de Dieu, avec l’envois dans la figure d’un africain de la bible avec son nouveau prénom "Jean", ou "José".
      Et ne pas oublier qu’être un bon chrétien c’est avant tout sur sa vie personnelle ; c’est pas en gueulant Jésus Jésus Jésus ! comme un putois qu’on ira au paradis. Le jour du jugement final c’est sur notre vie, no actes et nos intentions qu’il se fera, pas sur les grandes paroles prononcés non sans intérêts cachés.


    • #642496

      @Sylvain : A vous de chercher si ce que je dis est la vérité. Si vous êtes de bonne foi et que vous mettez de côté votre déterminisme, vous arriverez à cette même conclusion : il n’y a qu’une seule Eglise du Christ, l’Eglise catholique, en dehors de laquelle il n’y a pas de salut. Personnellement, mon père est musulman. J’ai choisi le catholicisme car j’ai fais l’effort de chercher la vérité, malgré les pressions. Je ne peux que vous souhaitez de faire de même.

      « Le démon s’acharne, d’âge en âge, à séparer ce que Dieu unit et à unir ce que Dieu sépare, afin de contrarier et de contrecarrer, à chaque instant, la réalisation des plans de Dieu ». Jean Vaquié


    • #642577
      le 24/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ Sylvain

      non, mais pour un catholique il n’y a pas de prophète après la venue du Christ, seulement l’attente d’une parousie.

      Si l’ancien testament fait parti de l’enseignement catholique, à lire à la lumière du nouveau, si les moines récitent les psaumes du roi David comme le font les rabbins et à la lettre prêt, je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer un prêtre, pas même un prêtre de gauche, qui récitait le coran.


    • #642622
      le 24/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ Karim

      aucune réalité ! Première nouvelle. L’islam est expansionniste puisque l’islam est une religion à visée universelle, comme la chrétienté d’ailleurs, cette expansion à réussi en Perse en Inde en partie, au Machrek et au Magreb, à Bysance, en Indonésie, dans une toute petite partie des Balkans etc. Mais quand je me promène en Italie en France en Allemagne, en Hollande et dans bien des pays d’Europe je ne vois pas de réalité musulmane sinon une très ressente qui sert les intérêts de l’empire mondialiste. Vous pourrez faire appel à toute sorte de faits historiques, l’Europe n’est pas musulmane, elle le deviendra peut-être mais ce sera par le fait d’un cataclysme démographique, une substitution, un remplacement, le grand remplacement.

      Les catholiques n’empêchent pas les musulmans de croire que Mahomet est le nouveau messager de Dieu, mais ce prophète n’est pas reconnu par l’église en tant que tel, ni en aucun cas annoncé par les évangiles.

      Les chrétiens attendent, non un nouveau prophète mais la seconde venu du Christ, la parousie, tout comme les musulmans d’ailleurs.

      Petite remarque, aujourd’hui la religion la plus violemment attaquée de part le vaste monde, est le christianisme et très précisément en terre musulmane, ceci étant, personne ici n’en porte la responsabilité, mais ces exactions suscitent quelques inquiétudes dans la chrétienté, y compris en France.


    • #642780

      Il n’y a concurrence que dans le pouvoir non dans la foi. La réponse à ta question se trouve ici.


    • #642998

      @ La Rochejaquelein

      Belle discussion que vous engagez là, en tout cas je ne vois pas l’islam comme ’expansionniste à tout prix’ mais plutôt comme prosélyte, bien sûr naturellement, quiconque détient une vérité désire la transmettre, mais attention une compréhension saine et globale de l’islam, et de sa référence centrale le Coran est impérative, comme il est énoncé selon le sens des versets

      " Il ne t’appartient pas de les guider, mais c’est Dieu qui guide qui Il veut "
      " Certes, à toi appartient la transmission [du message], et à Nous le jugement [sur ce qu’ils en ont fait]"
      " Certes, tu n’es qu’un rappeleur, et non pas pour eux un contraignant ! "

      Les chrétiens dans les textes et dans les faits ont toujours été ’soignés’ en islam, et le prophète (paix sur lui) a notamment énoncé à l’endroit des chrétiens vivant chez les musulmans, en envoyant une lettre à un des gouverneurs d’une des contrées musulmanes de l’époque " “Quiconque est dans le judaïsme ou le christianisme ne doit pas être contraint à l’abandonner” : c’est-à-dire qu’on n’exerce pas la pression sur lui au point qu’il soit obligé de l’abandonner

      Ibn Taymiyyah, un savant de l’islam énonce dans un livre en direction des chrétiens, un principe assez fort " Si on peut transmettre le message de l’Islam, le djihad offensif n’a pas sa raison d’être”

      Pour revenir sur les chrétiens d’Orient, j’ai un avis tout autre.

      Déjà les chrétiens, pour prendre l’exemple des coptes d’Egypte, ont toujours existé, c’est un fait historique et démographique (il sont des dizaines de millions en Egypte), et ils ont toujours été protégé. Il est possible qu’il existe des tensions, comme partout, notamment à cause des dissedence extrémistes takfiris de notre époque, mais une situation globale ne doit pas être vue par le prisme d’individualités extrémistes.

      Pour abonder en ce sens, j’ai voyagé au Caire il y a quelques années, et j’ai pris un taxi, c’était un egyptien, nous avons discuté... Puis j’ai regardé sa voiture, elle était pratiquement customisée chrétienne ! Des grandes vignettes sur la vitre de la Vierge Marie, une grosse croix suspendue à son rétro, il ne passait vraiment pas inaperçu et n’avait vraiment pas l’air d’être inquieté !

      On peut noter que la Reconquista catholique a beaucoup moins laissé de liberté aux musulmans en reconquérant l’Espagne... Il n’en subsista quasi-aucune trace ; Sachez qu’une lecture saine de l’islam met, pour moi, en évidence un respect total du chrétien ! Paix.


    • #643235

      @le mec avec ces formules mathematiques.
      Va apprendre ta religion correctement. Oui les maths c’est cool, mais la metaphysique c’est de la geometrie. Et plusieurs droites peuvent mener au meme point.


    • #643933
      le 25/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ Karim,

      ma vision de l’islam n’est pas celle d’une religion rétrograde et belliqueuse, à priori. Ceci dit il y a dans le Coran des passages moins nobles que ceux que vous citez, je suis certain que vous les connaissez. Il y a un contexte guerrier aussi dans la vie du prophète de l’islam et une guerre menée, qui n’est pas seulement une guerre intérieure. Benoit XVI l’avait évoqué entre deux fourches caudines médiatiques. Bien sûr l’Islam et le christianisme sont prosélytes mais de manières différentes.

      L’islam dans le monde est aujourd’hui malheureusement plus wahhabite que soufi, plus sunnite que chiite etc, même si par le passé le sunnisme a aussi produit des êtres plein de sagesse. Bien sûr les chrétiens et les juifs ont pu vivre en paix en terre d’islam, c’est la cas en Iran je crois.
      Je reviens de Bethléem et je ne partage pas l’enthousiasme de votre expérience du taxi égyptien. En Égypte les guides qui vous font visiter les pyramides sont très souvent non musulmans, les musulmans et l’islam même sont mal à l’aise avec les religions polythéistes et pré-abrahmaniques.

      Le christianisme pense les religions plus anciennes comme des intuitions premières qui annoncent le christianisme, de sorte qu’il a été souvent un dialogue entre monothéisme et polythéisme, et ceci de part le monde. Il ne porte pas en son sein la politique de la table rase, pour l’islam c’est moins sûr, l’islam est un retour à un monothéisme pur et dur, très proche du Dieu d’Abraham. Ce qui a fait dire à des penseurs juifs que l’islam est le plus pur des monothéisme. Cette idée de pureté n’est pas un concept chrétien c’est pour nous un concept presque inquiétant et dangereux. Le christianisme c’est souvent arrangé avec les religions et les spiritualités locales parce que l’idée même de pureté nous est étrangère.

      L’inquisition espagnole a été dure j’en conviens, mais la politique de la table rase fût aussi employé par les musulmans pour bien des cultures qu’ils envahirent par les armes. D’autre part les rois catholiques reprenaient ce qui leur revenait de droit. C’est assez curieux de penser que malgré sept siècles de présence musulmane l’islam et le judaïsme furent rejetés comme des corps étrangés.

      Le fait est que nouveau testament ou Coran, souvent, trop souvent les guerres "de religions" sont en fait des guerres politiques où la variable religieuse est instrumentalisée pour exacerber les tensions politiques. "Agiter le peuple avant de s’en servir" disait Talleyrand.


  • #641679
    le 23/12/2013 par La Rochejaquelein
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    L’islam et la France, un amour possible si l’islam intègre la culture française, enfin ce qui l’en reste, comme variable indiscutable et qui pourrait se résumer par la formule : l’islam de France et non l’islam en France.

    L’islam et la France un amour possible si l’immigration de masse se trouve considérablement freinée dans les années qui viennent.

    L’islam et la France un amour possible si l’islam s’éloigne du Wahhabisme et de l’islam mondialiste.

    L’islam et la France un amour possible si l’islam trouve avec la France le temps de devenir un islam français.

    Autant dire que nous n’en prenons pas le chemin, bien qu’ER fasse sur ce point un travail considérable.


  • #641751

    ça dépendra de quelle France parle t on ? la France laïcisée et américanisée ou la France d’autre fois. l’islam reste est un frein à l’américanisation de la France et la destruction de l’état en lui même.

     

    • #642160
      le 24/12/2013 par gauloissauvage
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Pour moi il n’y a qu’une seule France :

      la belle, la rebelle, celle de Jeanne d’Arc, de Robespierre, de Bonaparte, de la Commune, de la grande guerre et de la Résistance !

      En peu de mots celle du Général De Gaulle et de Georges Marchais !

      Pour conclure, je pense comme toi que l’Islam est une chance pour la France car il nous permettra de lutter contre l’Américanisation et le lobby sioniste...

      Je préfère largement une France islamisée qu’une France inhumaine, berceau du consumérisme, de l’impiété et de la décadence...


    • #642162
      le 24/12/2013 par zyva-haziza
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Je ne suis pas d’accord, une multitude de musulman ( en tout cas se réclamant en tant que tel) sont américanisé.
      Puis, je n’ai pas envie de choisir entre une France islamisé ou américanisé de sous culture.

       

      • #642639

        Moi non plus je ne veux pas choisir entre une société américanisée ou islamisée. Pourquoi certains semblent nous imposer ça comme une fatalité ? Cela les arrange pour s’imposer...

        Musulman américanisé, c’est un comble !


    • #647507

      L’islam contre la destruction de l’état ? tu verras que beaucoup de musulmans réfutent la notion d’état ou pour le moins lui donnent un rôle ambigu, l’état tel qu’il fonctionne actuellement est un concept européen par excellence qui a évolué selon l’histoire basés sur des principes chrétiens.


  • #641758
    le 23/12/2013 par overthescore.com
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    Un peu d’oxygène dans ce monde de brutes. Toujours aussi impeccable dans le discours ça change... Il attaque bille en tête sur des données historiques, il contextualise, et il s’adresse à tous. J’ai appris plein de choses merci pour cette conférence.

    Note (pinaillons) : Le son :s Mais bon c’est qu’un détail.


  • #641799

    OUI ! La circoncision est compatible avec l’identité d’un pays Occidental comme la France en 2013.
    OUI ! Les musulmans ont une légitimité à rester en France puisqu’ils ont envahi une région du Sud au Moyen-Âge et l’ont occupé quelques dizaines d’années.
    OUI ! Les Francs et les Sarrasins vivaient dans un amour IDYLLIQUE jusqu’à ce que la méchante République laïque mette un terme à tout ça :(

    Merci Camel Bekchich de rétablir ces vérités que personne ne doit contester.

     

    • #642188

      Des "Francs" à Narbonne, au 8eme siècle ?! Plutôt des gallo-romains et l’apport/invasion "barbares" au 5eme siècle. Le chapitre sur la période est tenu, mais lisez donc "Histoire de France" de Jacques Bainville en vente ici même avant de faire des amalgames historiques qui n’ont aucun sens.


    • #642561
      le 24/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ Gilles

      Je me permets donc de le faire puisque précisément en France il n’y a pas de vérités incontestables et que même les saintes écritures sont soumissent peuvent être contestées, alors les vérités de Camel Bekchich, pensez donc !

      Que vous preniez l’exemple de l’occupation de la France par des armées sarrasines comme argument qui légitime la présence des musulmans, ici et aujourd’hui, est assez cocasse à plus d’un titre.
      D’abord cette présence, brève et selon l’avis général vous le concéderez, non désirée, fut davantage une occupation militaire et n’a pas fondée de culture comme ce fut le cas pour l’Espagne - j’aime beaucoup la musique arabo-andalouse - malgré les sept siècles de leurs présence en Espagne les musulmans furent chassés, me semble-t-il par des rois catholiques qui, mets avis, ne partageaient pas mes gouts musicaux pour le quart de ton ou le luth renaissance. C’est ce même argument – le vôtre - qui fit dire à Jacques Attali que l’héritage français n’est pas plus chrétien, que juif, ou musulman, un mensonge que la journaliste Ruth Elkrief se garda bien de contester puisque le mensonge dirige le monde.
      Or,
      tout ce qui a contribué à la lente naissance de la France est plus ancien que l’islam lui-même.

      D’autre part, si les musulmans sont en France aujourd’hui ce n’est pas pour célébrer leur défaite face aux armées franques, mais seulement pour satisfaire les intérêts du capital et du mondialisme d’aujourd’hui. La présence musulmane ou asiatique ou ce qu’il vous plaira, c’est à terme la balkanisation de l’Europe, pour le plus grand bonheur des intérêts de « l’empire ».
      L’amour idyllique dont vous parlez, les habitants des côtes méditerranéennes s’en souviennent assez durement, mis à part votre vision de l’histoire qui n’est pas la mienne et bien que je reconnaisse, comment faire autrement, que les mondes musulmans anciens sont fondateurs de civilisations admirables, je ne crois pas que la France puisse survivre aux actuels flux migratoires – fort éloigné des omeyades d’ailleurs – et qui suppose un changement de civilisation que je trouve bien dramatique. J’espère que les musulmans patriotes partagent mon point de vue, pour les autres, la grande majorité, je n’attends malheureusement rien sinon qu’ils soient les acteurs zélées de cette balkanisation.
      À vous lire.


    • #642604
      le 24/12/2013 par tshussdelamort
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Pour le deuxieme "oui". Appliquons la reciproque.
      La francais ont une legitimite a rester au Maghreb (en Afrique en generale) puisqu’ils l’ont envahi et colonisé.

      C’est une facon de voir les choses ...


    • #643022
      le 24/12/2013 par ImranHosein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Je pense que vous n’avez pas saisis l’ironie dans le commentaire de Gilles....


    • #643733

      @dhimmi .L’Islam et la France sont incompatible parce que cette premiere ne distingue pas les 2 ordres et que Allah est le chef de l’ordre temporel et dans ce cas pas de place pour l’assimilation a une quelconque culture.


    • #643740

      Quel discours de victime .Personnellement,je n’aurais eu aucune pitie a chasser les sarrasins de ma patrie ,au 8eme siecle.


    • #646006
      le 27/12/2013 par la rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @Gilles
      @Hossein

      En effet maintenant que vous le dîtes, je vois mieux l’aspect ironique du message, il faut dire que l’on lit de tout.

      J’ai bien ri


  • #641802
    le 23/12/2013 par Philippe L
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    Discours intéressant, mais dès qu’il s’agit de passer à la pratique, il n’y a plus personne. C’est pourtant simple : A Rome, fait comme les Romains.
    Quand j’ai vu débarquer les "fils de France" à la manif pour tous, les femmes voilées, je me suis dit que décidément ils ne comprenaient rien, un pas en avant, deux pas en arrière. On aimerait pouvoir être solidaires, mais comment l’être avec des gens qui défigurent la France. Partager des valeurs ne suffit pas. Les musulmans n’auront jamais leur place en France, en tant que français, tant qu’ils ne s’assimileront pas (et l’assimilation commence par un prénom), tant qu’ils heurteront les Français par certaines pratiques, par leurs revendications et par la pleurniche dès qu’ils rencontrent une opposition.

     

    • #642129

      Les bonnes soeurs voilées catholiques ne se sont jamais intégré donc.

      Merci pour l’info, à la semaine prochaine.

       

      • #642597

        Merci de ne pas tout mélanger.
        Les sœurs appartiennent à un ordre religieux, pas à la société civile. Elle n’imposent pas leur façon de vivre à leurs concitoyens, d’où leur mode de vie à l’écart des autres.

        Contrairement aux musulmanes voilées qui s’invitent dans le monde du travail, dans la vie scolaire, ect. et imposent leur accoutrement religieux (donc des symboles, et un prosélytisme indécent).

        Je suis entièrement sur la ligne de Philippe L, et je constate que la critique du communautarisme musulman n’est malheureusement pas acceptée par les français de branche musulmane.


    • #642172
      le 24/12/2013 par zyva-haziza
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Les bonnes soeurs vivent isoléees ou en marge de la société, donc quelques part elles ne sont pas intégrées dans la vie de tout les jours en société. Mais encore une fois, difficile de comparer une pratique millénaire en France (les couvents de bonne soeurs) et assez marginale, avec une coutume étrangère, et récemment apparue, mais qui se répand rapidement.


    • #642173

      Tu sais Philippe, la lucidité veut que "à Rome fait comme les romains" ne soit plus vraiment d’actualité. Même Zemmour le reconnait. Alors un peu de bonne volonté et quand on fait un pas vers toi, tu peux en faire un à ton tour parce que la pleurniche, je la vois plus dans ton commentaire que dans le discours de M. Bechikh.


    • #642182

      Combien de génération d’immigré Musulman qui se sont réellement intéressés à la France sans la Haïr ?
      Je pense qu’il est un peu tôt pour une conclusion aussi catégorique que la votre.

      Laissons leur le temps.

      Quant aux prénoms ... la mode étant trop souvent aux non anglo saxon à la Steven (reality show oblige), je pense que les Musulmans ne sont pas forcément les seuls à viser, loin de la. Et puis il n’y a pas de mal à quelques prénoms exotiques.
      Il faut pourtant reconnaitre que beaucoup de prénoms en Europe ont leur version dans différents pays, comme Robert, Roberto ect, ce qui permettaient aux nouveaux migrants de faire des compromis plus acceptables.


    • #642257

      Karim :
      Non mais tu sais faire la différence entre le catholicisme et l’islam quand même ?… ._.


    • #642308

      changer de prenom pour s’assimiler. Je ne penses pas qu’avec ma tête de bougnoule, les choses vont changer même si je me fais appeler henri.
      Et puis j’imagine la tête de tous ces francais installés au maghreb depuis un siecle quand on va leur demander d’appeler leur enfant mohamed et rachida pour prouver leur allegence au pays

       

      • #642614

        Peut être qu’il n’est pas nécessaire d’exacerber cette antipathie avec un prénom "bougnoule" comme tu dis.
        Les autres pays font comme ils veulent, chacun a ses problèmes qui sont liés à la nature spécifique de sa patrie.

        En lisant bon nombre de vos réactions je dénote une certaine aversion pour le genre Français, et le fait de refuser de franciser vos prénoms est un signe très révélateur de la distance que vous voulez maintenir entre vous et la France.

        C’est pourtant simple à comprendre, pour ne parler que des prénoms, il s’agit d’afficher sa francité, et c’est ainsi qu’on nous identifie immédiatement à la France.


    • #642338

      une femme voilée plus proche de la Vierge( identité française) que d’une bimbo en plastique....de quelle France parlez-vous ? vous avez du mal à cerner qui est l’ennemi .. !

       

      • #642628

        Pourquoi nous laisser ces deux seuls choix, tous deux extrêmes ?
        Invoquer le pire pour faire accepter un moindre mal. C’est ça le but de la manœuvre ?

        Pour ma part, ce qui me convient très ce sont les femmes équilibrées.
        Les bimbos et les soumises sont pareillement des modèles "ennemis" de notre identité Française, il n’y a pas à choisir l’un ou l’autre.


    • #642342
      le 24/12/2013 par joseph(le vrai)
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      on peut voir les choses de deux façons : ou bien demander aux musulmans de s’intégrer- par exemple en donnant des prénoms français à leurs enfants et en abandonnant une pratique ostentatoire de la religion. Ou bien refuser de faire le jeu des mondialistes et accepter que les arabes restent des arabes -qu’ils constituent un peuple parmi les peuples de France, quelque chose comme ça....de toute façon, avec 15 millions d’africains en France, la cote d’alerte est atteinte :cela doit servir à réveiller les consciences : si la France veut survivre, elle doit reprendre le contrôle de l’appareil d’état et, peut-être, sortir de l’UE pour sortir de la mondialisation !!! mais il n’existe pas de solution magique :intégrer les musulmans, c’est les fondre dans l’identité française (donc faire le jeu des mondialistes), refuser de les intégrer( ou qu’ils s’y refusent eux-mêmes), c’est peut-être mieux, il feraient partie de la France, comme les peuples de Louis XVI constituaient les "peuples" du très cher Roi, chacun d’eux avec ses différences et ses coutumes...


    • #642401

      Karim,
      que tu le veuilles ou non la France est un pays Chrétien. 36.000 communes ont une église en leur centre. Si la république est laïque, la France est bien Chrétienne.
      Les musulmans qui cherchent à s’intégrer pleinement doivent le savoir et respecter cet état de fait


    • #642405
      le 24/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ Karim

      Si vous comparez les bonnes sœurs et les femmes voilées, c’est que vous n’avez pas encore compris ce qu’est la France, mais je gage que cela viendra, avec le temps.

      Les musulmans seront intégrés en France quand vos femmes auront de leur communauté d’origine la permission de se marier avec nous, français de souche, celtes, latins, catholiques et païens. Je croirais à l’intégration des musulmans quand je verrais au bas des cités de jeunes maghrébines aux bras de jeunes français de souche. Il naitra peut-être quelque chose de bon de ce métissage que le mondialisme impose aux peuples européens, mais force est de constater que pour l’instant quand il a lieu, il est à sens unique.

      Je vous livre cet aphorisme de Lénine : "Qui contrôle les femmes, contrôle toute la société", repensez à l’aulne de celui-ci votre comparaison entre bonnes sœurs et femmes voilées.

      Cette comparaison avec les nones catholiques, souvent avancée comme argument est emblématique de votre incompréhension de la France, je ne vous en veux pas, mon pays s’est oublié lui-même et les français sont des immigrés de leur propre culture. Leurs réactions face au voile est un sursaut salutaire, quelque chose qui dit que "ça" ce n’est pas "nous".

      à vous lire...


    • #642543

      Marie paix sur elle est toujours représentée avec un voile sur la tête, pourquoi elles ne feraient pas comme elle ! Elles sont sur la même lignée je dirai :) concentrez vous sur ce qui vous rassemble non ce qui vous devise.


    • #642567
      le 24/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ Karim

      Que vous compariez le voile des bonnes sœurs catholiques à celui des femmes musulmanes dans l’espace publique et même en soi, montre à quel point vous n’avez pas compris ce qu’est, et ce qui a fait la France.

      Je ne vous en veux d’ailleurs pas, puisque ni l’école de la république ni la gauche mondialiste et sa consœur la droite d’argent ne vous l’ont expliqué.


    • #642615
      le 24/12/2013 par tshussdelamort
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Entierement d’accord, y a un problème de pratique : "A Rome, fait comme les Romains"

      Ca me rappelle, Poujade et je suis entierement sur sa ligne.
      http://www.youtube.com/watch?v=uqEt...

      Le problème des prénoms me semble être assez caractéristique de l’indigénat dans lequel s’enferme la communauté musulmane/maghrebine. La communauté asiatique en revanche a tout compris, les enfants nés en France ont des prénoms francais (dans la mesure ou ils se représentent leurs avenir en France, ca fait sens).


    • #642636
      le 24/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ Wissem,

      précisément il s’agit de remettre ce discours comme condition indiscutable de notre présent et non de considérer comme une fatalité le tsunami démographique et culturel qui se prépare avec l’aide des gouvernements qui se succèdent depuis trop longtemps.


    • #642691

      Donc, ils sont venus manifester avec toi parce qu’ils ont les mêmes valeurs que toi et toi tu leurs as répondu "cassez-vous !" parce qu’ils sont ni assimilé, ni assimilable et que ça ne suffit pas. Il y a des arabes chrétiennes qui s’appellent Myriame. Je suppose que ça ne suffit pas, non plus. Si elle voulaient vraiment être française elle se feraient blanchir la peau et porteraient des lentilles de couleur bleues ?

      >"tant qu’ils heurteront les Français par certaines pratiques, par leurs revendications et par la pleurniche dès qu’ils rencontrent une opposition." Bon alors, voyons voir : Je suis français et
      1. la pratique qui consiste à porter une croix autour du cou me heurte : c’est du prosélytisme et un signe religieux extérieur.
      2. la revendication contre le mariage gay me heurte : après tout c’est une loi de la République.
      3. la pleurniche contre des gens qui défigurent la France me heurte : on est quand même pas entrain de parler de la pyramide du Louvre

      Bref, tu n’as pas ta place en France parce que tu refuses de t’assimiler. Alors cherches bien dans ton arbre généalogique d’où tu viens et retournes-y.
      Ou demandes toi pourquoi tu cherches des arguments rationnels à un sentiment irrationnel. Tu culpabilises tellement que ça d’être raciste ? >"On aimerait pouvoir être solidaires"

      PS : Au fait, puisque tu es un bon cato, profites-en pour lire l’épitre aux corinthiens. Particulièrement le passage où il est recommandé aux femmes de se couvrir.


    • #642778

      Bon, je me suis calmé et j’ai réalisé que mon commentaire n’était aussi posé et pédagogique que je l’aurai voulu.
      Alors je te propose, puisque tu les critiques d’aller faire un tour sur leur site : http://www.filsdefrance.fr
      et de lire les nombreux articles qui ressemble à celui-ci.

      Enfin, j’aimerai te poser une question : Un français ou une française de souche qui se convertirait à l’Islam est-il/elle assimilé(e) ? Comment le/la vois-tu ? Comme un(e) traître ? une personne sous-influence ?


    • #642943

      Ton nom dit d’où tu viens, ton prénom dit où tu vas.


    • #643008

      Beaucoup de gens ont réagi à ma succincte réponse concernant la comparaison voile musulman voile des ’bonnes soeurs’

      J’ai relevé un grand ’argument’ qui revient souvent : ce voile de none serait, disons... marginal, et surtout il ne correspondrait pas à la ’vraie’ France, je serais ignorant de la vraie France... Bah tiens !

      Je ne comprends pas, vous parlez de quelle vraie France ? La république maconnique laïcarde destructrice de valeur, c’est celle là votre France, celle que vous défendez ? A ce moment là je vous invite à bien lire et relire les interventions de Alain Soral et consorts sur la réalité de la révolution française, la laïcité etc, même si elle fait parti de l’histoire de France.

      Donc pour moi la question du voile est résolvable simplement : soit on revendique la France comme étant chrétienne, avec des valeurs et des racines chrétiennes, et là, le voile des bonnes soeurs est comparable en presque tout points à celui d’une musulmane, "reveillez-vous !" Permettez moi de vous dire. La marginalité de ces bonnes soeurs, ne nuit en rien à la comparaison possible !

      De plus, si vous prenez les photos d’il y a un ou deux siècles en arrière, nombre de femmes étaient ’voilées’ plus ou moins, bonnes soeurs ou pas, et il y a encore beaucoup de ’petites mamies’ qui garde un petit voile sur la tête, vous les voyez autant que moi.

      Sur la mixité de mariage, elle est éludée par le fait que c’est religieusement interdit pour une musulmane de se marier avec un non musulman. Que vous le vouliez ou pas, un musulman peut se marier avec une femme chaste des gens du Livre, mais le contraire non, l’islam reproduisant un modèle patriarcal, le chef est le père qui subvient aux besoins et transmet les valeurs aux enfants, il est nécéssaire qu’il soit, au yeux de l’islam musulman. C’est un principe indiscutable, tout comme chez les catholiques, un enfant n’est véritablement chrétien que si il est bâtisé. Point. Puis le comble c’est que qq1 veut voir des musulmanes au bras de chrétiens dans les cités... Bah voyons, vive le libéralisme ! Une musulmane n’est aux bras ni d’un chrétien, ni d’un musulman, elle est chaste et mariée ! Ne feignez pas l’ignorance.

      Donc finalement au nom de quoi voudriez vous qu’une femme voilée se dévoile ? Du christianisme ? Marie, et les plus pieuses chrétiennes l’étaient, donc c’est inattaquable.

      La laïcité ? Justement, il y a liberté de culte.

      Au nom de la connerie humaine, zemourienne, et le laïcisme tout est possible.

       

      • #643745

        Elles ont su s’adapter sans faire de vagues.
        Autrefois elles portaient le fichu, aujourd’hui c’est dépassé comme mode, elles l’acceptent, et cela ne peut enlever en rien à leur conviction profonde envers la foi chrétienne.

        Je remarque de plus en plus et avec une certaine constante, que les religieux peinent à se renouveler, à s’adapter aux mœurs de leur époque, d’autant plus que l’époque moderne est très déstabilisante de part ses nombreux changements matériels (et inévitables, la nature est ainsi faite, elle veut que chaque organisme évolue pour se parfaire dans un environnement donné).

        « Donc finalement au nom de quoi voudriez vous qu’une femme voilée se dévoile  ? »
        Au nom de nos mœurs Françaises.
        On peut penser que le fait de se cacher incite l’État à chercher à nous dévoiler (la dérive Big Brother), comme si vous cachiez quelque chose d’illégal ou d’immoral. Or, quand on vit en France, qu’on veut être un bon citoyen Français, on n’a rien à cacher (d’un point de vue populaire, distincte de l’autorité politique qui est plus qu’immorale en voulant, par exemple, cacher les horreurs des sectes sataniques).


    • #643068

      @phillipe dex
      qu’il soit dans le temps ou dans l’espace, tu sais quand tu t’éloigne d’un endroit et tu arrives vers un autre, des que y a quelque chose qui te rappelles l’ancien, directement on le considère comme extrême,demain ce n’est jamais mieux qu’aujourd’hui, puisque on évolue dans un mode de vie d’apparence et décadence, surement des que un détails de notre passé nous rattrape, on crie au secours c’est de l’Extrême.
      quant on traite quelque chose d’extrême, faudrait trouver par rapport a quoi ?


    • #643079

      @Phlip
      tu es atteint par le syndrome " défendre ce qu’on pense être et combattre ce qu’on est vraiment".
      si la france est au fond du gouffre c’est à cause des citoyens de ton genre, qui voit le problème au niveau de leur pattes. on a que l’élite qu’on mérite.


    • #643205

      On doit appeler nos enfants Kévins et acheter des minijupes à nos filles ?


    • #643622

      Karim :

      Toi qui a l’air si sûr de ce que tu avances, dis-moi où il est question de l’obligation pour une musulmane de se marier uniquement avec un musulman dans le Coran : tu ne trouveras pas, car c’est stipulé nulle part. Si ce n’est cela :

      « N’épousez pas les femmes idolâtres (al mouchrikate) tant qu’elles ne sont pas des croyantes (hata you’mina).Une esclave croyante est préférable à une idolâtre libre même si celle -ci a l’avantage de vous plaire. N’épousez pas les hommes idolâtres (al mouchrikine) tant qu’ils ne sont pas des croyants (hatayou’minou). Un esclave croyant est préférable à un idolâtre, même si ce dernier a l’avantage de vous plaire ; Car ceux-ci (les négateurs) vous convient à l’enfer alors que Dieu, par Sa Grâce, vous invite au paradis et à l’absolution de vos péchés. Dieu décrit avec clarté Ses versets aux êtres humains afin de les amener à réfléchir » ( 2. 221).

      Donc il est bien permis aux hommes et aux femmes musulmans de se marier avec des croyants, en évitant uniquement les polythéistes. Le verset traite de la question de façon tout à fait égalitaire. Donc même si ce verset est interprété, il n’en demeure pas moins qu’il impliquera aussi bien l’homme que la femme.

      Cette interdiction formelle de la femme musulmane de contracter mariage avec un croyant des deux autres Livres, est issue de l’exégèse, où étrangement ce qui été interdit à la femme a été permis à l’homme, en ayant sciemment biaisé le verset de sorte à ce qu’il ne soit à l’avantage que de l’homme ! C’est une décision des hommes savants qui relèvent du consensus.

      Depuis quand la force de la transmission de la religion est-elle inhérente à un sexe ? Pourquoi cette dicrimination alors que le Coran traite la question de façon équitable ? Pourquoi l’homme serait-il jugé plus à même de préserver sa croyance au sein d’un couple, est-ce une démonstration mathématique infallible ?

      Karim, lis le Coran pour commencer et informe-toi à ce sujet, et tu verras pas toi-même que ce décret discriminatoire n’étant pas divin, n’a été stipulé "éternellement" viable que par des hommes, qu’ils soient savants ou non.


    • #643718

      @marie :

      Effectivement, cette question est sujette à débat et les avis divergent au sein de la communauté.
      Tout d’abord il convient de se mettre d’accord sur la notion de "croyant" dans le Coran. Son antonyme étant le "négateur", d’aucuns diraient qu’un Chrétien ayant reçu le message et l’ayant nié tombe dans la catégorie des négateurs.
      Sur ce point je ne me permettrai aucun jugement.

      De plus, comme vous le dîtes, étrangement, l’interdiction s’appliquerait uniquement aux femmes.
      Ca ne me paraît pas cohérent, mais je peux me tromper. D’ailleurs il me semble que du temps de notre Prophète, il n’était permis à un musulman d’épouser une non-musulmane qu’en cas de "force majeure" (cad qu’il ne trouve pas de musulmane libre). Le problème inverse ne se posait à priori pas, de toute évidence.
      Ca peut paraître barbare comme ça mais bon...il me semble que ça mérite d’être dit.

      Ceci dit je connais des musulmans et des musulmanes qui sont marié(e)s à des non-musulman(e)s, et je respecte leur choix.

      Encore une fois, chacun est libre de faire ce qu’il veut à la lumière de ce qu’il sait (ou croit savoir...). Imposer son point de vue, pour un musulman, relève soit de l’ignorance, soit du non-respect de l’Islam.


    • #643748

      @ marie

      L’interdiction est claire dans le Coran elle est d’ailleurs enoncé dans le verset que vous citez, car les ’polythéistes’ cités introduisent même les chrétiens qui adorent Jesus (paix sur lui) car c’est considéré comme du polythéisme, d’ailleurs Dieu fini le verset en disant ’jusqu’à ce qu’ils croient’ c’est à dire jusqu’à ce qu’ils croient à l’islam, la croyance authentique que Dieu agréé.

      Donc ton explication " il est bien permis aux hommes et aux femmes musulmans de se marier avec des croyants, en évitant uniquement les polythéistes " est mal formulée et induit un sens contraire, car le verset comporte une interdiction de base, qui est exceptée (pour les polythéistes hommes par exemple) par le "hata you’minou" = "jusqu’à ce qu’ils croient" donc jusqu’à ce qu’ils soient musulmans !

      Finalement le verset émet une interdiction, qui nous montre que le musulman/musulmane ne peut se marié qu’avec un croyant (musulman) et que si il ne l’est pas, on pourra qe si il le devient (devenir croyant = devenir musulman !)

      Et il y a eu un verset qui vient préciser un cas particulier, que tu connais mais que tu n’a pas cité, qui autorise aux hommes de se marier avec les femmes chastes parmis les gens du livres. C’est une exception à la regle générale, et donc qui ne peut pas faire l’objet d’une analogie pour les femmes, c’est pas compliqué.

      Paix.


    • #643835

      zephyr :

      Merci de relever mon message. Ce qui m’étonnera toujours, ce sont les certitudes véhiculées par certains sans tenir compte de ce qu’ils considèrent, en dernière instance, comme le Livre de référence, soit par ignorance, soit par mauvaise foi.

      Le verset est par nature divin, et ce que je trouve déplorable, c’est que pour des raisons emminemment politique, les "savants" aient unaniment appuyé cette discrimination en manipulant le verset lui-même : c’est ceci qui est gravissime. Il en résulte une politique qui peut-être complètement à l’opposé des enseignements coraniques, et ceci, sans que cela ne pose problème à ces "savants". Le débat est le suivant : si nous considérons que le terme " croyant" ne recouvre que l’acception de "musulman", alors l’homme musulman est tenu de ne contracter mariage qu’avec une musulmane, et basta. Si ce mot de croyant inclut Chrétiens et Juifs, alors ce droit est ouvert aux musulmanes aussi. De toute évidence, et le Coran l’indique, les Chrétiens et les Juifs, qui ont reçu les Ecritures, sont inclu parmi ces "croyants". C’est dit texuellement. Pour preuve :

      « Pour ce qui est du mariage, il vous est permis de vous marier aussi bien avec d’honnêtes musulmanes qu’avec d’honnêtes femmes appartenant à ceux qui ont reçu les Ecritures avant vous, à condition de leur verser leur dot, de vivre avec elles en union régulière, loin de toute luxure et de tout concubinage » (5.5)

      Ce qui confirme en effet ce type de mariage, mais qui ne contredit pas ce droit à la femme musulmane, puisque le verset 2. 221 (que j’ai cité) l’élargit à la femme. Ou alors on considère que les " hommes croyants" (Juifs et Chrétiens) deviennent par enchantement polythéistes uniquement dans le cas de la femme musulmane qui souhaiterait contracter ce type de mariage. On marcherait sur la tête !

      Il y a une pression exercée sur la femme musulmane afin qu’elle suive à la lettre une décision arbitraire, celle des jurites et penseurs arabes, et celle de la communauté : c’est devenu une vérité divine, le comble, et cela contredit le Coran lui-même.

      Bref, il y a des manipulations, et c’est fort regrettable, surtout pour ceux et celles qui, pensant suivre des préceptes divins, finissent par rendre divines des injonctions humaines, en contradiction avec les Ecritures même. Quel comble !

      La chose est fort simple : décision politique du musulman car crainte de voir les femmes de la communauté lui filer entre les doigts, mais au mépris des décrets divins !


    • #643995

      @karim

      Pour ma part je pense que les polythéistes ne désignent pas les Chrétiens. Les Chrétiens ne sont pas vraiment polythéistes, la Trinité est plus compliquée que cela.

      En tout cas, il me semble quand même gonflé de venir en terre chrétienne et faire sa loi ici.
      Ce sont les barbares qui viennent et disent "nous épouserons vos femmes mais vous n’épouserez pas les nôtres", n’est ce pas ?

      De plus, je persiste à croire que si l’on ne veut pas de l’Islam ici, quelles que soient les raisons, nous n’avons pas à imposer notre présence. De toutes les façons, nous n’en avons pas les moyens, soyons réalistes ;)
      Et ce serait peut être mieux pour tout le monde que nous partions ! Sauf si c’est pour avoir de la rancoeur envers les Français et n’avoir qu’une idée en tête : se venger. Là ce serait vraiment pathétique...

      Paix

       

      • #644485

        Je rappelle que c’est la loi qui accorde la nationalité française. Une loi votée par les représentants du peuple français.

        Un français imposerait-il sa présence si il ne choisi pas la religion catholique ? Un laïc par exemple ? Ou un Bouddhiste ? Un converti à l’Islam impose-t-il sa présence ? Doit-il quitter le pays de ses ancêtres ?
        Si tu te convertissais au Catholicisme, est-ce qu’on voudrait de toi ?

        Nous n’imposons pas notre présence, nous vivons ici pour des raisons historiques ou par histoire personnelle. Nous ne sommes pas des envahisseurs arrivés par la force.
        Et si la loi nous a accordé la nationalité, c’est bien pour cela. La loi ne fait pas de différence entre celui qui est français depuis 500ans et celui qui l’est depuis 60ans. Nous avons les mêmes droits et les mêmes devoirs.
        Nous aspirons à vivre en paix avec nos compatriotes et à défendre notre pays.


    • #643998

      #643745

      @Dex

      Que vous répondre tellement votre réponse est, comment dire, emplie de totalitarisme idéologique... Vos moeurs ! Mais bien sûr et quelles sont-elles ces moeurs ? Vous etes sur E&R, renseignez-vous un petit peu, religieusement mais aussi anthropologiquement, on a compris que le système voulait nous déshabiller de plus en plus !

      Sur ce point en tout cas vous suivez le ’système’ voulant en voir toujours plus de la femme. Je ne vous suivrez pas !


    • #644542
      le 26/12/2013 par taqiyeddine
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Frère Zephyr, je t’invite à craindre Allah et à ne pas parler sans science.

      Je jure par Celui qui détient nos âmes, que tes propos sont d’une gravité extrême, dogmatiquement parlant, et révèlent ta profonde ignorance des sciences islamiques.

      Il n’y a aucune divergence sur le fait qu’une musulmane ne puisse pas épouser de mécréant. Ceci est clairement établi dans le Qu’ran.

      Quant à tes affirmations sur le hûkm char’i (statut légal) des chrétiens, elles sont aberrantes. Il y a consensus sur la mécréance et le polythéisme des chrétiens, et quiconque le nie à mécru à la parole divine. Une règle, que tu trouveras dans les livres, figurant dans les annulatifs de l’islam - nawaqid al-islam - dispose : "celui qui ne rend pas mécréant le polythéiste (ou le mécréant) le devient " - en arabe "man lam yukafir al koufar fahuwa kafir".

      N’importe quelle brève recherche t’indiquera d’une manière certaine que les chrétiens sont polythéistes pour les raisons suivantes : attribuer un fils à Dieu, prendre les moines comme législateurs en dehors de Dieu, dire de Dieu qu’il est 3 etc ; et mécréant parce qu’il nie la prophétie du dernier prophète, Mohammed, (paix et bénédicitions soient sur lui).

      Je t’invite, cher frère, à faire attention.


    • #644894

      @taqiyeddine :

      Je m’excuse si je t’ai offensé, ce n’était pas mon intention.
      Je souhaitais juste exprimer mon avis personnel, qui vaut ce qu’il vaut (je ne prétends pas avoir la Science mais pour autant j’estime avoir le droit d’exprimer un point de vue).
      Et je persiste concernant le polythéisme des Chrétiens. Ce que je comprends, et qui est peut-être faux, c’est que la Trinité fait correspondre un Dieu unique à trois entités, mais qui ne sont pas différentes, puisqu’elles sont toutes "Dieu".
      C’est pourquoi je le distingue du polythéisme qui, selon moi, et encore une fois je peux me tromper, consiste à croire en plusieurs divinités clairement distinctes.

      Et concernant le fait qu’une musulmane ne puisse pas épouser de mécréant : je souligne juste que le degré d’interdiction n’est pas aussi élevé qu’on le croit. Et il me semblait qu’en dernière instance, chacun est libre de faire ce qu’il veut en connaissance de cause. Mais en aucun cas je n’ai prétendu que Dieu agréée un Musulman qui épouse une non-Musulmane ou l’inverse.

      Si je peux me permettre, sans vouloir te blesser ou te faire la morale : les sermons comme le tien m’ont dégouté de la religion pendant longtemps. Essaie stp d’être moins accusateur car tu ne me connais pas, tu ne connais pas ma vie, tu ne connais pas mes intentions, ni mes actes, ni ma crainte de Dieu.
      Ceci dit je ne t’en veux pas, j’imagine que ça part d’une bonne intention. Mais instinctivement, quand on lit ça, on se braque...

      Salam


    • #644909

      @taqiyeddine : ceci dit merci pour ce rappel, Frère


  • #641817
    le 23/12/2013 par Philippe L
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    Ouawww ! 600.000 morts en Vendée. Pourquoi pas 6 millions ?!!!
    Non, entre 120.000 et 130.000 (Reynald Secher). Et puis ce ne fut pas pour des raisons religieuses (toute la France était catholique), mais pour rébellion et insurrection au moment où la France était déjà en guerre contre toute l’Europe.

     

    • #642117

      Les femmes et les enfants aussi se rebellaient ? Non, ce n’était pas seulement la répression d’une insurrection mais un génocide, un vrai celui-ci, avec des ordres écrits, des documents multiples sur les massacres et des charniers.
      La religion catholique et la monarchie ça va ensemble, contre la République franc-maçonne.


    • #642143

      T’es un bon toi. Bien sûr que c’était pour des raisons religieuses, c’était parce qu’ils étaient CATHOLIQUES.


    • #642165
      le 24/12/2013 par gauloissauvage
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Bien dit, néanmoins des exactions infâmes ont été commises sur des vieillards, femmes et enfants ..


    • #642334
      le 24/12/2013 par joseph(le vrai)
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      non, non ...les colonnes infernales de Turreau ont ravagé la Vendée car celle-ci était un foyer catholique !!!
      catholiques et royalistes étaient les vendéens - et surtout les paysans locaux étaient attachés à leur seigneur, ça faisait beaucoup aux yeux de la république !!!! la Vendée de 1793 était une photographie réelle de la France d’alors, réalité insupportable aux yeux de Paris qui la punit donc avec toute la rigueur dont elle fut capable et dont l’histoire porte témoignage...


    • #642412

      @ Philippe L
      Merci pour le correctif. Je trouve que M. Bechikh fait des raccourcis historiques bien dangereux, comme avec cet exemple de l’Emirat de Narbonne en France (lié quand même à l’épopée Arabe en Espagne), à une époque où la France telle qu’on la connait est réduite à une portion congrue.
      Si l’on va par là, l’Algérie, la Tunisie et le Maroc étaient chrétiens sous l’Empire Romain d’Occident bien avant d’être musulmans ! La France avait donc une légitimité à y établir ses ressortissants au XIX° siècle ...
      Evoquer de tels thèmes, à l’heure actuelle, c’est se placer dans la même impasse que celle qui prévaut en Palestine : l’angle de la légitimité historique mène d’autant plus au désastre qu’il peut faire l’objet de manipulations.
      C’est d’autant plus dommage que M. Bechikh a un discours original porté par la sincérité.


    • #642556

      J’ajouterai que le seul a s’être opposé à ce génocide était Robespierre.
      La bourgeoisie maçonnique ne lui a jamais pardonné son sens de la justice et son amour du peuple, et lui a donc, dans sa grande sagesse et tolérance universelle, coupé la parole.


  • #641826

    On comprend bien pourquoi il ne passe pas à la TV. Il lui manque une barbe, une djellaba et un discours agressif et intolérant.


  • #641908
    le 23/12/2013 par abdel haqq
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    tu est dans le vrai Camel.soyons tous dans le vrai,point d autre salut.


  • #641923

    Bien-sûr que OUI !


  • #641929
    le 23/12/2013 par Legio Expedita
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    Je crains que l’amour des Français pour la culture islamique ne soient jamais plus grand qu’aux temps où les musulmans étaient peu nombreux sur notre sol, et évoquaient un Orient lointain, surprenant et mystérieux.

     

    • #642194

      absolument !
      remarque tout à fait juste (et qui donne à penser, d’ailleurs)


    • #642629
      le 24/12/2013 par tshussdelamort
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Remarque inepte, si tu te representes le monde social a travers le prisme de "l’amour".

      Je te suggere d’etre plus pragmatique dans tes analyses. Identifier les intérêts des uns et des autres, les capitaux détenus, les rapport de domination qui en découlent …

      Bref ! Posologie :
      un peu moins de Nauleau et un peu plus de Soral au quotidien.


    • #645051
      le 26/12/2013 par Legio Expedita
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Mon cher maître, pourriez-vous me rappeler le titre de la conférence à laquelle nous réagissons bien humblement ?

      Maître, deux questions pour votre logos froid et acéré :
      - comparez l’accueil réservé aux immigré(e)s brésilien(ne)s en France (où ils sont très peu) et au Portugal (où ils furent nombreux), exemple permettant d’exclure le facteur religieux, vous voudrez bien nous expliquer le rôle que tiennent les lobbies et puissances d’argent des pays respectifs dans la comparaison,
      - précisez les forces occultes ayant présidé à l’édification de la Grande Mosquée de Paris, et la manipulation ayant conduit les masses parisiennes à l’accepter avec ravissement au lendemain de la Grande Guerre.

      Dans l’attente de vous lire,
      Un chrétien qui croit à l’affect.


  • #642095

    Bravo M Bechikh pour votre travail


  • #642237

    Le seule courant spirituel musulman qui peut s’adapter dans le paysage français sans creer des tensions est le soufisme car l’essentiel de son essence est la spiritualité et que le dogme est secondaire

     

    • #642787

      @ rachid

      Pouvez-vous développer ? Votre piste me semble en effet intéressante ... J’ai souvent remarqué que les mystiques de tous bords sont rarement en désaccord en raison d’une certaine forme d’abandon du dogme au profit d’une spiritualité plus dépouillée.


    • #644122

      Marco,tape "soufisme coeur de l’islam " sur ton pc tout est clair


  • #642294

    Superbe conference de Camel , le réconciliation est en marche à la grace de Dieu.

    Paix et Salutation aux hommes de bonne volonté.

     

    • #642674
      le 24/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Réconciliation ? Avons nous jamais été concilié, ce n’est pas une provocation mais un constat historique. Cela ne veut pas dire non plus que nous sommes des ennemis héréditaires, certains ont voulu dans les années 80 vous le faire croire, voilà tout.

      La seule preuve à mes yeux d’une intégration réussie se ferra par les mariages mixtes à condition qu’ils ne soient pas à sens unique. Pour l’instant je constate le contraire, c’est un signe anthropologique qui ne trompe pas et qui dit clairement, à la faveur de qui est le rapport de force.


    • #643098
      le 24/12/2013 par karim le Namurois
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Tu nous fais le syndrome de l’Aziza. Des mariages mixtes, il y en a beaucoup en France et de tous les combinaisons possibles.


    • #643212

      La Rochejaquelein, ce n’est pas rare de voir des couples avec un blanc et une arabe, mais elle a souvent abandonné, ou pris du recul vis à vis de l’Islam.
      Sinon le mec blanc est converti.


  • #642378

    Je vous souhaite à tous de joyeuses fêtes pour la Noël.
    Amicalement ^ç^


  • #642450

    Camel Bechick est à la fois un authentique intellectuel et un exemple pour ses coreligionnaires.


  • #642588

    Quelle classe cet homme. Son discour me plait beaucoup. Quand je l’entend j’ai une affectueuse pensée pour mes frères musulmans "du quotidien" comme Soral aime le dire. Dommage que cet homme ne puisse pas s’exprimer sur les grands médias... Egalité et réconcialiation... Un beau et grand projet

     

    • #642989
      le 24/12/2013 par ANDROMAQUE
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Il ne peut pas s’exprimer sur les grands média ? Preuve que c’est un type bien de grande qualité ! Ça redonne de l’espoir en cette fin d’année. Joyeux Noël a tous. .


  • #642607
    le 24/12/2013 par Heureux qui, comme Ulysse...
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    Cet homme intervient en tant que Français, qu’il soit musulman n’a pas d’intérêt. La France authentique a toujours su se nourrir des traditions et des apports de ceux qu’elle savait accepter car toujours respectueux des valeurs qu’elle porte.
    Quelle est donc cette fatalité moderne qui voudrait que le musulman ne soit pas compatible avec elle ? C’est vraiment ne rien comprendre au sens de l’Histoire, l’Islam modéré n’est en rien opposé aux valeurs traditionnellles de notre nation, ce sont les racailles et autres acculturés originaires bien souvent de nos anciennes colonies qui sont imcompatibles... comme le sont les dégénérés qui forment la meute de "de souche" abreuvés de télévision et de "divertissement", bien assaisonnés à l’aigre sauce "impériale".
    Ainsi, navré de choquer les racistes patentés, mais monsieur Bechikh est plus digne de porter notre nationalité que l’immense majorité de la population, musulmane ou non.
    Crache t-il sur nos églises ? Non. Parle t-il la langue pauvre des médiocres ? Non. Ressentez-vous du mépris ou de la condescendance dans son discours ? Non.
    Il vous propose une sortie par le haut, la voulez-vous ? Si tel est le cas, efforcez-vous de devenir meilleurs, lui l’est, objectivement. Organisons la véritable réconciliation et demain, ceux qui pour des raisons personnelles, choisiront un retour vers leurs contrées d’origine pourront le faire, personne ne peut juger de cela. En revanche, vivre en France doit être un privilège qui se mérite, et ce privilège impose une adhésion inconditionnelle aux valeurs de notre pays.
    C’est la seule voie raisonnable, et elle est possible en plus, sinon, et c’est la volonté de l’Empire, l’opposition "au faciès" fera des millions de victimes dans les deux "camps", la loi du nombre et la répartition géographique des populations feront que la France "de souche" vaincra si l’on s’en tient à la comptabilité mortifère, mais la France et ses valeurs y perdront tout, assurément. Au bénéfice de qui ? A votre avis ?


  • #642656
    le 24/12/2013 par taqiyeddine
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    Salam/bonjour,

    Le discours de Camel Bechikh comportent de graves erreurs, historiques et dogmatiques.

    Premièrement, Bechikh n’a pas accepté l’islam dans sa totalité : il affirme que l’islam se résume notamment aux actes cultuels des piliers de la foi (prière, jeûne etc.) et aux piliers de la foi - arkan al iman - en se contredisant dans le même temps en affirmant que l’islam peut être conforme au système institutionnel des pays dans lesquels il s’installe. Il contredit ainsi la "croyance en Allah" (premier des arkan al iman ) dans la mesure où Dieu, en plus d’être unique dans sa Seigneurie (càd : son pouvoir de création, son commandement et sa royauté) est aussi unique dans sa divinité - al ouluhiya - qui implique : l’unicité dans les actes cultuelles (uniquement voués à Dieu), l’alliance et le désaveu et ... le jugement et la législation

    . Les savants parlent d’unicité dans la souveraineté - tawhid al hakimiya -.

    Ce dernier point implique de prendre Dieu comme unique législateur. Cette carence fondamentale, je dis bien fondamentale, rend totalement nul le discours de Camel Bechikh. Son "islam de france" en est vraiment un, et il ne s’agit pas d’assimilation culturelle mais bel et bien de transformation religieuse de l’islam qu’il "cantonne à la spiritualité".

    Mais il ne s’agit là que de la même déviance dans lesquels sont les chrétiens : séparer le spirituel et le temporel. C’est tout simplement le fondement de la laïcité, en islam, désigné comme la mécréance.

    Voilà pourquoi les musulmans ne suivront pas le projet de vie de M. Bechikh, de ce point de vue, totalement illégitime.

     

    • #643045
      le 24/12/2013 par Farid briard
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Avec des c_nards comme çà

      Deux choix s’imposent :

      1 Il dégage ( impossible "y a bon la France")
      2 Je change de religion ( pas possible de cohabiter avec des sous hommes )


    • #643062

      @ taqiyeddine
      Tu a l’air beaucoup plus instruit que moi, je ne te contredirais donc pas.
      Je pense que pour être en accord avec ta pensée et obtenir clémence et miséricorde au jour du jugement du devrais allez vivre dans un pays où la législation est en accord avec ta foi. Je suis sûr que les bons musulmans français, comme moi, serait près à se cotiser pour t’envoyer en Arabie Saoudite.


    • #643073

      C’est quoi toi ton projet a toi hein ?attendre le déluge ?c’est marqué dans le Coran ça ?le Cheikh imran hossein avait meme dit qu’a la fin des temps il fallait faire alliance avec les "Room"et puis je pense que vivre dans un pays comme la France en ectoplasm c’est pas très glorieux !!!


    • #643109
      le 25/12/2013 par Ibn Al-Jabal
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Ce dont tu parles représente une part des avis sur la question.

      Tu crois peut-être que "les musulmans" adhèrent en bloc à cela tandis que les théologiens eux-mêmes divergent sur ces points. Tu la joues académique en sortant "mots" et "concepts" mais c’est du vent ton truc.

      Un islam imaginaire dont tu sais qu’il n’existe pas d’ailleurs tu vis où mon grand ? En France ! Houla et de quoi vis-tu ? Car attention même si tu bosses, les routes, l’école, les hôpitaux sont financés par de l’argent qui a baigné dans de la laïcité, de l’argent prélevé sur le tabac, l’alcool, la pornographie...

      Kamel Bechikh à saisi le sens et l’esprit toi tu répètes un petit bout de la lettre sans rien avancer comme solution...ah si pardon, porter ses pantalons au-dessus des chevilles, ça c’est grand projet de société. Bravo ’alik comme on dit à Alger.


    • #643150

      "Ce dernier point implique de prendre Dieu comme unique législateur"
      que veux tu de plus que les 5 piliers ?
      Encore une fois les muslims new generation parlent beaucoup
      pour ne rien dire, ne font aucun sens ,bricole des raisonnements,
      se prennent pour des savants et mordent la main de l’accueillant ,
      La temporalité t’intéresse tellement que tu veux bien gagné ta vie ici
      et en même temps tu rêve d’un califat ,Dieu dans la tradition Musulmane
      s’est engagé a une chose préserver le Coran de toutes altérations ,Bechick
      ne s’oppose pas à un seul verset du Saint Coran,après vos broutilles,vos impasses,
      et un certains suprémacisme complètement salafo-wahabbo-sioniste "made in china"
      laisse moi rire ,on reconnais un arbre à ses fruits l’Islam de nos parents produisait
      des gens meilleurs,bon, agréable,tolérant,pudique,doux,loyal,modeste etc etc…
      De nos jours dans les Banlieues (je suis Algeriens, 93300), il y un début de pression
      sur les femmes d’un certain âge non voilé maghrébine , les gens commencent a te faire comprendre
      "oublie bonjour ,moi c’est Salam",en un mot avec vos méthodes c’est la régression et l’intolérance ,
      ce qui est pour moi très violent, alors les pauvres Français et bien je les plains de vous avoir.


    • #643403
      le 25/12/2013 par Starkamanda
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Je suis d’accord avec ce que vous dites dans le sens où forcément l’islam sera dénaturée ... je partage néanmoins l’idéologie de camel bechikh pour le bien de la paix, et parce que l’Islam fondamental n’est pas celui du Maghreb dont je suis originaire, et ne m’attire pas du tout et encore moins les gaulois.
      La seule critique à l’égard de camel, c’est de jouer à la pirouette et ça j’aime pas trop, je préfère la vérité et la cohérence. Mais bon il montre sa tête et est actif c’est déjà énorme.


    • #643432

      Avec tout le respect qu’il se doit, je vous invite à réécouter attentivement le discours de Camel. Il ne dit JUSTEMENT PAS que l’Islam se résume aux actes cultuels des piliers de la foi. Il dit en fait le contraire, en soulignant que certains soi-disant croyants pensent qu’en se contentant d’observer scrupuleusement ces rituels, cela les exhaussent d’avoir par ailleurs des comportements dans le reste de leur vie personnelles qui sont en contradiction avec les messages éthiques de l’Islam. Partant de ce prédicat faux, vous élaborez votre raisonnement qui encore et toujours vise à cantonner les croyants dans le carcan de la religion sous contrôle d’une minorité. Je pense sincèrement que vous n’êtes pas crédible.


    • #643460

      @taqiyeddine
      tout a fait d’accord avec toi.
      un autre point y a un hadith dont le quel le prophète se désintègre du soutien, à tout musulman digne de ce nom qui vit dans un endroit ou il est étranger ( dans les rapports : coté relationnel)). l’histoire des enfants de la caverne en dit beaucoup.


    • #643800
      le 25/12/2013 par taqiyeddine
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Salam/Bonjour,

      Je ne répondrai qu’à ceux qui en valent la peine.

      @anonymous : je t’invite à ne pas tirer des conclusions trop hâtives, je ne veux pas vivre en France, d’ailleurs comme tout musulman soucieux de l’intégrité de son dogme, j’ai l’intention de vivre là où ma foi sera davantage praticable. Et pour remarque, je ne considère absolument pas l’arabie saoudite comme un pays appliquant la loi islamique, mais là est une autre question. Ce que je reproche aux partisans de E&R c’est la grande confusion entre les notions, groupes et les raccourcis faciles qu’ils adoptent avec pour seule preuve : la parole de Alain Soral. Parmi ces notions totalement incomprises : l’appellation "wahabite", le salafisme, la confusion entre le 1er État saoudien, le 2e et le 3e etc. Bref le dernier livre de Vernochet est hilarant.

      @Mehdi BMW : mon projet il est simple : le temps que j’ai à passer en France, je le passe le plus normalement du monde, je dis bonjour aux non-musulmans, soutiens ma communauté, et travaille à mon humble niveau à la restauration d’un cadre islamique institutionnel légal et légitime dans le monde musulman. Voilà, le problème c’est l’ignorance et la passion dans lesquels certains prétendus "musulmans" sont, et qui penchent, tantôt pour la république jacobine, tantôt pour la charia.

      @ibn al-jabal : çà, c’est que tu crois malheureusement pour toi, car il n’est ici, ni plus ni moins, que le consensus de tous les savants des gens de la sounna (traditionnalistes dirons-nous, pour les non-musulmans qui me lisent).
      Pourquoi sortir les grands mots : "sanguinaires" etc, comment être crédible après cela.
      Oui je travaille en France, dans des entreprises non-musulmanes, salue le voisin et ? Le problème là encore, c’est ton ignorance des statuts légaux en islam -ahkâm char’i-.

      J’en finirai avec un dernier point : il y a consensus des savants - oui encore n’en déplaise à certains - sur la mécréance de celui qui mécroit à une partie du Coran en disant : "ceci est vrai, ceci est faux", quoi de plus normal ? Camel Bechikh, en quelques interventions effacent toutes les dispositions juridiques et institutionnelles de la gouvernance en islam, de l’application des lois, des règlements des litiges ... et plus de 1400 ans de traditions juridiques.

      Au fond, il fait échos parmi ceux qui s’affilient à l’islam, à des gens qui in fine n’ont jamais pris la peine d’ouvrir le Qoran et la biographie du Prophète (paix et bénédictions sur lui).


    • #643813
      le 25/12/2013 par taqiyeddine
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      À la sieste : merci à toi ))


    • #643961
      le 25/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ taqiyeddine

      très intéressent, merci pour cette mise au point que moins connaisseur de l’islam que vous, je partage néanmoins.

      Pour un chrétien, rendre à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César, n’est pas la parole d’un franc-maçon mais celle du Christ lui-même. Et cette vérité ne remet pas en cause la souveraineté de Dieu, ni sur terre ni au ciel.

      Le Dieu des chrétiens, n’est pas un législateur aussi prégnant que le Dieu des musulmans, en tant que chrétien je m’en réjouis, c’est un Dieu de l’arrangement. C’est une différence qui fonde des sociétés bien différentes en effet et votre analyse pointe très clairement ces différences, là où M.Bechich tente de les effacer.

      Thora et Coran sont aussi des livres juridiques, nous autre chrétiens avons pour résoudre ces questions séculières ; le code civil.

      Le Dieu des Juifs est un Dieu fort et craint qui s’adouci au fil de la Thora, celui des évangiles sans être mièvre ou tiède, est un Dieu plein de tendresse et c’est par son sacrifice qu’il sauve. Le Dieu de Mahomet est un retour au Dieu d’Abraham qui règne sans partage, plein de miséricorde mais qui doit être craint, concept très éloigné du christianisme et donc de la France.

      Il est une définition de Dieu, très chrétienne que j’aime beaucoup et qui s’oppose en quelque sorte au "Dieu est grand" des musulmans.

      Seul un dieu faible peut nous porter secours. Dietrich Bonhoeffer.

      À vous lire.


    • #644016
      le 25/12/2013 par tshussdelamort
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Salut a toi taqiyeddine,

      tu va quitter la France pour rester cohérent avec ta foi. Ta démarche est respectable et je te souhaite de réussir ton projet de vie.

      La démarche de Bechikh est, elle aussi, respectable dans la mesure ou il se projette en France et essaie de dégager une sorte de conciliation définitive entre sa foi profonde et son environnement réel. Certes il peut être imprécis, maladroit, approximatif, mais il débute a peine.

      C’est vrai qu’il n’invoque pas la tradition, tradition qui s’est historiquement constituée dans le monde arabo-musulman, un contexte radicalement différent de la France au 21siecle. (De quelle traditions parle-t-on d’ailleurs, y a pas que des malikites en France).

      Cette tradition est-elle pertinente ici en France pour interpréter le Coran ? Une nouvelle tradition musulmane (une nouvelle jurisprudence), construite en tenant compte des conditions pratiques d’existence de la communauté musulmane aujourd’hui, serait-elle hérétique ? Ne peut-on pas y voir au contraire un défi passionnant que tout Savant positif relèverait ?


    • #644079

      monsieur taqyeddine

      votre discours est malheureusement, de façon cachée, un discours qui fait la promotion du salafisme.

      Et en particulier, de son corollaire : l’absence d’humanité

      Votre façon de vous exprimer ne laisse place à aucune part d’humanité.
      C’est à croire que pour vous, 600 000 morts catholiques en Vendée, ça ne représente pas un problème. Et certainement que ce n’est pas grave pour vous, car ils sont catholiques.

      Et d’autres gens à tendance salafi évidemment, vous soutiennent.

      La force de ces gens, c’est qu’ils cachent par de belles expressions, leur véritable pensée intolérante et haineuse. Le résultat : les attaques sanguinaires contre tout ce qui n’est pas salafiste dans certains pays(exemple récent : Syrie, Irak, Lybie..)


    • #644444

      Je jette le gant. taqiyeddine et La Rochejaquelein main dans la main pour se haïr cordialement, c’est trop pour moi.

      Nous sommes ici pour vivre ensemble en paix.
      Nous sommes ici pour dialoguer, nous réconcilier, puis nous unir pour remplacer une oligarchie qui CONCRETEMENT nous monte les uns contre les autres et dont le projet est de nous ramener au servage.

      Vivre ensemble en paix, n’était-ce pas ça le vrai message de tous les prophètes ?


    • #644492
      le 26/12/2013 par taqiyeddine
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Salam/bonjour,

      @La rochejaquelin
      On pourrait discuter longement sur la phrase "rendre à César ce qui à César ..." que je ne nie pas forcément mais dont je conteste l’interprétation chrétienne. À ce sujet, je vous renvoie à l’excellent bouquin de Aissam ait-Yahiya, "De l’idéologie islamique française" dans lequel il traite de la question ; http://www.amazon.fr/lid%C3%A9ologi....

      @tshussdelamort ; la démarche de Camel Bechikh est infondée en elle même, c’est comme dire "je vais prendre une douche avec le feu", et il en ainsi sa posture, car ce qu’il souhaite n’est pas l’islam mais son opposé, et on ne peut pas vouloir une chose et son opposée.

      La question qui se pose a trait à deux notions que sont : la compatibilité - qui peut supposer l’existence de deux choses sans que celles-ci ne soient remises en cause dans leurs fondements respectifs - et la conformité d’une chose à une autre qui implique nécessairement la disparition de l’une ou leurs dénaturations à l’une et l’autre. Ainsi, oui la présence de musulmans en France est compatible, dans le mesure où l’État ne me contraint pas à mécroire. Cependant ma religion n’est absolument pas, fondamentalement pas, conforme aux valeurs de la république. Cette dernière repose sur le pouvoir des hommes, l’Islam sur la souveraineté de Dieu.

      Comme le dit Zemmour "l’islam c’est un code civil".

      @passage : honnêtement, lisez-vous au moins ce que vous écrivez ? Où, dans mon propos, ai-je laissé entendre que je n’avais rien à faire des 600 000 vendéens tués par le régime de l’époque ? Bref des calomnies ... Encore une fois vous n’avez aucune idée de ce dont vous parlez.

      Je vous laisse un mail pour un échange cordial et profitable : saladinleparisien@outlook.fr


    • #645935
      le 27/12/2013 par Legio Expedita
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @taqiyeddine , @LaRochejacquelin,

      Ces quelques lignes pour préciser que jusqu’à la fin du XIIIème siècle, Dieu "reignait" sur la France dans la mesure où :
      1- L’action législative avait pour but principal de faire tendre la société vers l’idéal chrétien, favoriser la fin dernière de l’Homme qui est la béatitude au Ciel. Voir à ce sujet l’action législative monumentale de Charlemagne par exemple.
      2- Les papes étaient parvenus à la tête d’un "ordre mondial" (le terme ne plaira pas forcément sur ce site) chrétien, conseillaient les rois et arbitraient entre les princes.

      Le coup d’arrêt a été donné par Philippe IV dit le Bel, persécutant SSP Boniface VIII au début du XIVème, dépassant l’exemple de certains princes allemands tentés par un retour au césarisme. C’est à partir de la Renaissance que les philosophes commencent à réinterpréter les paroles du Christ quant à ce qui relève de César et ce qui relève de Dieu, dans le sens d’une indépendance voire d’une primauté du séculier par rapport au clergé et aux papes.
      On peut lire à ce sujet les ouvrages de Mgr Delassus, maître quenellier bien avant l’heure.

      Au risque de choquer, on peut considérer que sous certains aspects, les institutions les plus proches (ce qui ne signifie pas identiques) de la France de Saint Louis se trouvent dans l’Iran d’aujourd’hui, avec son binôme chef spirituel - chef d’Etat le premier ayant l’ascendant sur le second et guidant l’action sur le long terme.

      Au plaisir de vous lire.


  • #642684
    le 24/12/2013 par Vox Populi
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    Bravo Monsieur Bechikh pour votre intervention ! Vos discours sont toujours apaisant et constructifs ! Ils vont dans le sens d’une réconciliation, ce qui est une denrée rare à l’heure actuelle !


  • #642751

    Merci à ER de m’avoir fait découvrir M. Camel Bechikh et M. Kemi Seba.
    Comme on dit ils forcent le respect.
    Un chrétien d’Europe.


  • #642799

    Oui la France et l’Islam = Amour possible et cela à déjà été prouvé par le passé.

    Merci à ER et à Alain pour son travail de réconciliation nationale. En tant que français de confession musulmane je n’ai plus de doute sur cette question, faut se sentir bien dans ses baskets et intégrer la culture et la tradition française, respecter les principes français et vous verrez que c’est tout à fait compatible avec la foi et l’intimité Divine qu’à le croyant avec le Tout-Puissant.

    Vive la France unie et je vous dirai qu’une France réconciliée va mettre fin au projet globale sionisé !

    Merci ER


  • #642845

    @La Rochejaquelein :

    Les femmes musulmanes ont tout à fait le droit d’épouser un français de souche ! D’où tenez-vous cette interdiction ?
    Une femme musulmane n’a pour obligation que d’épouser un musulman. Or il est possible d’être français de souche ET musulman. CQFD.
    Quand aux musulmanes qui souhaitent épouser un non-musulman, elles ont toujours la possibilité de quitter leur religion. La peine capitale pour les apostats ne fait pas l’unanimité dans notre communauté, et surtout pas en France.

    Ceci étant, si vous voulez mon avis, le métissage ne devrait avoir lieu ni dans un sens, ni dans l’autre. Personnellement je n’ai aucun problème avec le fait que ma soeur maghrébine épouse un blanc un noir ou un jaune. Du moment que c’est un homme bon.
    Mais quand je vois les réactions de certains, je me dis qu’il vaut mieux éviter de tenter le diable.

     

    • #643886
      le 25/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ Zephir,

      cette information je la tiens de mon observation de la rue au quotidien, en particulier chez les jeunes, phénomène encore plus évident si la classe sociale est basse. Regardez par vous-même et vous me répondrez dans quelques temps.

      Ce sont, vous l’observerez dans la plupart des cas de couples mixtes, de jeunes blanches très probablement non musulmanes qui sont aux bras de jeunes hommes issue de l’immigration africaines et plus probablement musulmans. Bien sûr ce phénomène du métissage à sens unique est complexe et la variable religieuse n’explique pas tout, mais elle est à prendre sérieusement en compte.

      Promenez-vous au pied d’une cité de banlieue et dites moi si vous voyez beaucoup de jeunes couples mixtes où la jeune femme serait maghrébine ou noire et se promènerait au bras d’un jeune blanc. Vous verrez alors que la chose est très très rare, quasi inexistante en fait. La pression sociale est énorme. J’en ai parlé avec des femmes d’origines algériennes et marocaines, elles m’ont confirmées ce qui est pour elles l’évidence du quotidien.

      L’apostat n’est pas autorisé par l’islam ou très mal vu dans le meilleur des cas et condamné à mort dans certain pays, dans d’autres vous perdez votre autorité parentale etc ... L’apostat est un choix possible et serein pour un chrétien, pas pour un musulman, c’est j’en suis désolé pour eux une triste réalité.


    • #643968
      le 25/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Français de souche et musulmans ?

      Je ne vois pas très bien, français de branche oui mais de souche, ça c’est l’histoire de France selon Jacques Attali.
      À moins que la basilique Saint Denis fut à son origine une mosquée.


    • #644075

      Vous le dites vous mêmes, les interdictions que vous condamnez sont imposées par des Hommes.
      Pas par la religion.
      Et je ne pense pas que c’est en me promenant aux pieds d’une cité que j’apprendrai l’Islam, pas plus que ma culture maghrébine.
      Ceci dit je ne vous contredirai pas totalement, ce ne serait pas honnête de ma part. Il y a du racisme partout, c’est clair.

      Par contre, quand vous dites qu’il n’est pas possible d’être Français de souche et Musulman, je ne comprends pas...Je parlais bien entendu de Français de souche convertis à l’Islam.

      Au final, quand je vous lis, je suis rassuré. Ce n’est pas l’Islam que vous détestez en fait. C’est autre chose.


    • #644087

      De plus, je me permets de revenir sur une affirmation prononcée hâtivement concernant l’obligation des Musulmanes.
      Il semblerait d’après ce que j’ai pu lire qu’il n’y ait pas d’interdiction formelle...A voir.
      En tout cas, je trouve répugnant de la part d’un Musulman vivant en France de condamner une Musulmane qui épouserait un non-musulman, tout en acceptant l’inverse.


    • #644737
      le 26/12/2013 par la rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ Zéphir

      Le Coran interdit l’apostasie, l’application de cette loi est plus ou moins suivi selon les pays, dans l’ensemble cela reste très mal vu, et la pression de la communauté reste très forte.

      Je ne déteste pas l’islam, je me permet d’en étudier ses fondements théologiques et d’observer ces applications juridiques, partant de là je regarde ce qui me semble compatible et incompatible avec ma propre culture.

      Pour les français de souches et musulmans, je vous avais mal compris. En effet un français de souche, donc de culture chrétienne (dans la plupart des cas) peut se convertir à l’islam et à bien d’autres religions.

      Pour le métissage je le redis encore, il est à sens unique aujourd’hui, peut-être que cela évoluera, mais pour l’instant la femme musulmane ne va pas trop regarder du côté du petit blanc et je continue de penser que ce n’est pas par gout personnelle mais encore une fois pour ne pas ce mettre à dos la communauté.


    • #644762
      le 26/12/2013 par la rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ Zéphir

      je suis bien d’accord avec vous, au pied d’une cité vous apprendrez l’abrutissement de masse de la culture américaine mélangé à un islam pas des plus intelligent et sans rapport avec celui des pays d’origines de ces enfants d’immigrés, mais c’est notre réalité et nous allons devoir faire avec.

      L’islam tel qu’il c’est importé et tel qu’il évolue en France, ne m’inspire rien de bon. L’Islam tel qu’il est au mieux de son histoire ne me dérange pas. Je ne crois pas d’ailleurs que l’islam soit un problème en soi pour la France, le problème majeur selon moi c’est l’immigration de masse permanente depuis 20 ans et qui si elle n’est pas freiné entrainera un changement de peuple et de civilisation. Je serai très ennuyé pour un algérien de voir son pays devenir chinois, de même je suis très peiné de voir mon pays et ma culture possiblement disparaître d’ici un demi siècle à ce que disent les démographes.


    • #645121

      Que l’apostasie soit interdite religieusement, cela ne me choque point. J’imagine que c’est le cas pour toutes les religions (mécroire est au moins considéré comme un péché n’est ce pas ?).
      Mais concernant la peine de mort, avez vous des références coraniques ? Mis à part le fameux verset 4:89 qui ne peut raisonnablement être considéré hors de son contexte historique (l’appliquer signifierait devoir tuer ses parents s’ils ne croient pas).
      Du peu que j’en sais, cette peine est mentionnés dans certains hadiths. Je m’abstiendrai de tout jugement à ce propos, mais à première vue ce qui me gêne c’est que ça semble en contradiction avec le prédicat "nulle contrainte en religion" (verset 2:256).
      Peut-être que cette peine est applicable quand le contexte fait d’un apostat un ennemi et une menace avérés ? En tout cas il est certain que c’est un point très épineux et il faut être très vigilant à son égard.


    • #645473

      @La Rochejacquelin :

      Je suis tout à fait d’accord avec vous sur cette immigration. Elle s’est mal faite c’est évident.
      D’ailleurs, si je ne me sens pas Français aujourd’hui, ce n’est pas parce que n’aime pas la France, c’est parce que j’ai l’impression d’avoir obtenu ma nationalité de façon illégitime et sans l’accord des français (droit du sol).
      Le ras-le-bol que vous exprimez est d’ailleurs assez révélateur.
      C’est pour ça que je ne veux pas rester, et d’ailleurs je rencontre beaucoup d’incompréhension dans mon entourage.

      Etonnant de constater aujourd’hui que les Français pour lesquels j’ai le plus de sympathie sont ceux que l’on m’a incité à haïr toute ma vie !


  • #642933
    le 24/12/2013 par Lecteur_E&R
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    Moi, je ne peux rien dire sur ce monsieur car on a vu des gens appelés savants (ou savons ?) écrire des livres modérés sur la religion musulmane et quelques temps plus tard, une fois qu’ils avaient pris pied dans le système, sont devenus des gens qui donnent des fatwas sanguinaires pour trucider les lybiens, syriens et autres. Comme dit Soral, le comportement politique de quelqu’un c’est sur le temps long, et ça évolue.
    Dans beaucoup de milieux, il y a une tendance au prosélytisme religieux, d’autant moins bien acceptée en temps de crise. Personnellement, je trouve que le fait de prononcer des formules de respect en arabe, que le français lambda ne peut pas comprendre, n’est pas correct, même si c’est une habitude que les musulmans ont.
    Par exemple, "othman bnou affan ,radi alla anhou", le français lambda, même si il fait 20 fois pause et retour, ne va rien comprendre. Récemment, j’ai aussi entendu parler sur e&r je crois, d’une fille qui s’est faîte agressée dans un hôpital , car une femme ne supportait pas de la voir faire sa prière. Cette agression est bien entendu inadmissible, mais faire tout cela à côté d’une autre femme, peut-être athée, est-il une bonne chose ? Pour ma part, je réponds clairement que non(c’est mon point de vue) ;

    Là c’est vrai, je m’enferme dans des détails, alors que comme dit MLP, il y a des problèmes bien plus graves :des millions de chômeurs, de pauvres , de gens ne pouvant se soigner correctement.

    Mais en disant cela, je veux dire que l’histoire nous a montré que les hommes politiques qu’ils soient musulmans ou non, changent vite, une fois qu’ils sont en possession de force. Donc ce genre de discours, ok , tant que ça ne dérive pas vers qaradawisme, et sa version édulcorée, le wahabbisme(qui a récemment détruit l’hôpital d’Alep, quelle honte !).

    Moi ce que je crains, c’est qu’avec tous ces fils de France, un jour on ait la même situation de mélange, et où une fois qu’ils arrivent à être en force deviennent exigeants, puis violents. Une instance : le CCIF, ne fait plus forcément dans la dentelle , puisque apparemment, certaines de ses campagnes seraient même financées par Georges Soros(35000 euros je crois pour une campagne récente).

    J’ai l’impression que ce type de conférence, où l’arabe et le français sont mélangés , est une formidable promotion pour le prosélytisme religieux islamique, et je ne suis pas convaincu. L’intention est peut être noble. Je ne me permettrai pas de juger ce monsieur.

     

    • #643547

      "Moi je ne peux rien dire sur ce monsieur car...". Rien que ce préambule aurait peut-être dû vous convaincre de ne pas poursuivre plus avant. Si vous n’avez rien à dire de vraiment concret, si vous n’avez pas d’arguments véritables issus de votre propre réflexion, dites vous alors que des élucubrations basées sur des impressions subjectives n’engagent finalement que vous et qu’elles ne présentent donc probablement pas pas d’apport valable pour la construction du dialogue faisant progresser une réflexion commune, qui est le but recherché par tous.
      Juste une remarque : quand vous mentionnez "le fait de prononcer des formules de respect en arabe, que le français lambda ne peut pas comprendre, n’est pas correct" - avez-vous conscience de l’absurdité d’une telle remarque ? surtout quand on constate que l’orateur fait l’effort de traduire dans la foulée. Avez-vous donc une idée du nombre d’ouvrages d’auteurs occidentaux classiques de prestige faisant des citations en latin ou grec au sein de leur texte en français ? Citations pas toujours traduites. Était-ce déjà correct pour les lecteurs ne pratiquant que le français ?
      Bien cordialement.


    • #643551

      Ce n’est pas du prosélytisme puisqu’il s’adressait à une assemblée musulmane. Ca se sent quand, par exemple, il dit :"NOUS (musulman) aurions dû participer en nombre à la manif pour tous".
      La raison pour laquelle il parle en français c’est qu’il s’adresse aux fils de France (2ième, 3ième, etc génération) dont la langue maternelle est le français.
      La raison pour laquelle il prononce des formules de respect en arabe est que certaines sont "recomandées voir obligatoires" et il est obligatoire de pratiquer en arabe pour éviter tous les risques liés à une traduction.

      Les hommes politiques resteront toujours des hommes politiques. La soif de pouvoir est dans la nature humaine.
      >"Moi ce que je crains..." Tes craintes sont légitimes et naturelles.

      Doit-on supporter une oligarchie anti-démocratique pour se protéger des musulmans ou doit-on s’allier avec des partis soi-disant modérés pour se libérer de cette oligarchie ?
      Dans quelle mesure ces partis "modérés" le resteront une fois qu’ils serront au pouvoir ?

      Nous autres, arabes, sommes confrontés aux mêmes craintes dans nos pays :
      Doit-on supporter une dictature militaire pour se protéger des takfiris ou doit-on supporter des partis soi-disant modérés pour se libérer de la dictature ?
      Dans quelle mesure ces partis "modérés" le resteront une fois qu’ils serront au pouvoir ?

      La seule réponse est une vraie démocratie qui permet de changer un pouvoir qui ne nous représente pas.


  • #643055

    Je vois des commentaires a la con du genre "le voile des musulmans ceci et nous les Catho cela"mais bordel quand c’est que vous allez comprendre qu’il faut mettre en avant les point communs qui nous unissent et font avancer et non ceux qui nous divisent !le Dajjal(l’antechrist) avance lui et des gens innocents meurent chaque heure voir minute dans ce bas monde !!putain on aurai dis des gosses qui se disputent dans une école maternelle pour des crayons de couleurs !

     

    • #643801
      le 25/12/2013 par taqiyeddine
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Tu es musulman ?


    • #643898
      le 25/12/2013 par La Rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      @ Mehdi BMW

      curieux peusdo, oxymorique s’il en est ?

      pour ce qui nous divise, il est bon d’en parler sans que cela ne soit un casus beli. Ce qui nous divise nous divisera demain si nous n’en parlons pas aujourd’hui et notre union ne sera que de circonstance. Il est bon au contraire d’en parler particulièrement ici, ailleurs le débat est faussé et les rôles de racistes et d’antiracistes définitivement distribués.

      Comme nous avons été amené à nous côtoyer avant de nous connaître il faudra du temps pour que les différences qui semblent insurmontables, s’estompent. Le temps et le militantisme d’ER peut-être y pourvoiront, ou se sera la division et la guerre. Dieudonné touche un public de banlieue et les mentalités évoluerons je l’espère, après cette affreuse propagande des années 80.


  • #643087

    La France et l’Islam : un amour possible ?
    la vrai question est l’Islam véritable ,celui
    de la sagesse et de l’élévation l’emportera t-il
    sur les Islamo- racailles sans gènes tout en
    ostentation avec un QI de poule ?
    Toute personnes normalement constitué ,même
    avec des préjugés ne peut que s’incliner devant ce qui est respectable
    ,propre et "beau".
    Bonne route Camel

     

    • #643593

      Paix, Fraternité, Générosité, Honnêteté, Bonté, Tolérance, Humilité
      Vs les Islamo-racailles sans gènes tout en ostentation avec un QI de poule ?

      Dans un monde où paraître est nettement plus important qu’être, j’ai peur que la réponse ne te plaise pas.

      En Algérie, il y a 3 forces qui s’unissent pour abrutir le peuple : la culture maçonnique (la TV), le pouvoir, les islamistes. Chacune part du même principe, plus le peuple est bête plus il est manipulable.
      Si tu voyais le résultat : c’est une course aux apparences, à qui est plus musulman que l’autre, à qui est plus riche que l’autre. Au plus ils se couvrent de péchés et d’ignominie, au plus ils se laissent pousser la barbe et remplissent leurs bouches de versets sacrés.

      Le bigotisme atteint de tel sommet que ça dépasse l’entendement.
      Un exemple parmis des centaines : Le maçon refuse d’installer une toilette parce qu’en t’asseyant tu présenterais ton derrière au levant, mais il ne manquera pas de te voler sur les matériaux, sur le travail et sur le prix.


  • #643207
    le 25/12/2013 par désillusion
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    Mais qu’on tous ceux qui veulent nous représenter à nous parler comme des gamins !? D’accord le niveau collectif (avec l’américanisation pour tous), à profondément régresser pour ne pas dire bugger, mais quand même, je crois qu’il n’y à pas plus honorable et respectueux que d’en appeler à l’intelligence de chacun...
    Malgré ses bonnes intentions, il n’y à pas de hiérarchisation dans les propos, les valeurs. L’analyse du rapport christianisme/islam me paraît très optimiste, pour ne pas dire subjective, la sociologie de leurs croyants, pratiquants ou ceux qui s’y reconnaissent seulement culturellement est sommaire (la culpabilité ressenti ici pour son action en faveur de la manif pour tous s’émancipe de l’analyse sociologique des sociétés musulmanes très peu investi dans le sociétal ; celles ci sont profondément structurées autour de la religion qui répond déjà à ses problématiques contrairement à la société française sécularisé depuis belle lurette et qui de fait, en "coupant la tête du père" se retrouve livré à elle même, avec donc des enjeux doctrinaux vitaux, sans parler de l’opportunisme artificiel de "combat commun" et donc rapprochement tout aussi artificiel), la théologie à peine effleuré..
    bref en ratissant large et donc superficiellement (l’état de la france en soi, l’immigration, le choc des deux) et, en plaçant les enjeux au niveau moral et dans le cadre laïc, qui ampute justement les vrais enjeux je crains que cette démarche n’est pas à la hauteur de son noble espoir et ne peut avoir que l’efficacité d’un vœux..

     

    • #643906

      Je n’ai pas tout compris, alors je vais me limiter à quelques points.

      >"l’opportunisme artificiel de "combat commun"" Sincèrement, vivant dans le même pays et partageant, entre autre, la même vision de la famille, je ne vois pas en quoi le fait de défendre, tout comme d’autres, notre vision de ce que devrait être les lois de la République est un opportunisme artificiel. Et quand deux êtres humains se rencontrent, dialoguent et se découvrent des points communs, il y a un rapprochement qui n’a rien d’artificiel.

      >"Le cadre laïc" C’est ce qui permet à chacun de nous de vivre la spiritualité qu’il désire, tout en partageant un espace de dialogue, un espace publique, un cadre de vie commun. Le contraire de la laïcité est une théocratie où il n’y a pas de dialogue puisque seul le Livre détient la vérité et que tout le reste n’est que blasphème ou hérésie.

      >"Les vrai enjeux" C’est probablement là que réside l’explication de ce commentaire sibyllin. Quels sont-ils d’après toi ? Une lutte interconfessionnelle ? La suprématie de la race blanche chrétienne ?


    • #644604
      le 26/12/2013 par désillusion
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      On voit bien que vous n’avez pas conscience des enjeux ;

      "notre vision de ce que devrait être les lois de la République", "Le cadre laïc" C’est ce qui permet à chacun de nous de vivre la spiritualité qu’il désire"

      comment se fait il qu’il en soit réduit à distribuer des tracts à la sortie des mosquées ? Parce que les "autorités" autorisées des musulmans dans cette république, n’ont pas mobilisés, ils ont juste réaffirmer la position de la religion sur ses questions, en cœur avec les autres et sans faire trop de remous. On ne peut pas se plaindre d’être impuissant face une idéologie ou organisation (mondiale) et tout à la fois acter sa soumission à elle. Le dialogue inter religieux existe et c’est bien là qu’il faut pousser, mais l’ignorance populaire sur l’islam, sans compter la propagande, est très limité et encore abordé comme "une spiritualité" par les individus, quand ce n’est pas une hérésie (sans compter la "menace islamique" urticante pour les Français des plus basiques revendications cultuelles). Nous sommes profondément atteint par l’individualisme, ce qui nous fait croire idéale une société boutique ou on peut se choisir sur mesure une spiritualité, le gérant doit en être au moins athée, on ne peut faire société sans un socle de valeurs, c’est impossible. On parle là de religion et c’est bien les seuls "armés" idéologiquement pour y faire face, mais les profondes atteintes de part et d’autres appellent un positionnement et un réveil fort qui ne sera jamais toléré "démocratiquement", vous aurez beau vous battre contre chaque goutte qui déborde du vase, mais vous vous rendrez compte des enjeux quand vous voudrez fermer le robinet..


  • #643601

    Je pense qu’il faut d’abord que la France retrouve l’amour du catholicisme qu’elle foule avec mépris au pied de plus d’un siècle au point que celui ci a perdu toute son authenticité et a était gravement altérer si bien que ceux qui sont au plus proche de la foi catholique sont appeller intégriste !!! quand aux musulmans c’est bien les merdias sionistes qui en ont fait des ennemis intérieure avec l’appuie de certains partis politique dont le FN de MLP qui est pro sioniste mnt comme chacun le sait,en fait c’est le judaïsme sionistofaschiste qui est le chouchou de la république comme la dit si bien Sarkozy la France a des racines juives probablement depuis le baptême de Clovis mais ça c’est pas encore dans les livres d’histoire peut être bientôt au point de manipulation où nous sommes ,impossible n’est français !!!


  • #644412

    Que le peuple de France embrasse l’Islam est une chose, que le peuple de France deviennent Musulman après avoir été inondé de musulman d’autre pays est une autre histoire.

    Pour qu’Islam de France il y est, il aurait fallu que son peuple en face sa propre lecture, que le logos Français interprète le message de Mohammed et d’Allah.
    Hors nous avons l’Islam des autres chez nous et les autres on en grande partie l’Islam interprété par les élites d’Arabie.

    Si je met 10 millions de bouddhiste en Algérie, ça ne rendra pas les Algériens bouddhiste pour autant et ça ne créera pas de bouddhisme d’Algérie non plus.

     

    • #645504

      Bien observé !

      Nous imposer la présence de l’islam ne peut qu’engendrer un rejet total, d’où le projet du choc des civilisations.
      D’ailleurs, même nos élites apatrides qui font venir des millions d’étrangers, leur intime l’ordre d’abandonner leur religion (qui n’est pas droit-de-l-hommiste) afin de s’intégrer à la décadence mondialiste (cela donne notamment la racaille libérale-libertaire).

      Pour ma part je pense que le peuple de France s’est largement débarrassé de la superstition pour épouser le règne de la Raison pure, ce qui est dans l’ordre des choses d’évoluer de la sorte.
      Mais le problème à notre époque est qu’on veut nous faire reculer dans la superstition, que ce soit de la part du Système ou de l’islam, la société Française subit une agression dans ce sens, les gens autour de nous parviennent de moins en moins à penser de façon rationnelle.


    • #646001
      le 27/12/2013 par la rochejaquelein
      La France et l’Islam : un amour possible ?

      Intégralement d’accord.


  • #645141
    le 27/12/2013 par Déclassé social
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    Chacun chez soi.

     

  • #645296

    La laïcité n a pas été contre la religion mais contre l emprise de la religion sur le pouvoir politique nuance importante , la laïcité n est pas contre la croyance mais gère le rapport de celle ci avec le pouvoir.

     

    • #645470

      Vrai dans le principe.
      Sauf que ceux qui nous gouvernent détournent la fonction de la laïcité en une lutte anti-religion (surtout catholique, exempt le Judaïsme...).

      Et les croyants ont malheureusement tendance à se fier à cette utilisation détournée en occultant son principe premier : l’altérité et la neutralité publique.


    • #645599

      toi tu es resté sur la première definition de la laicité........ jenjean reveilles toi elle n’est plus d’actualités, c’est devenue une religion.


    • #647445

      Je pense que c’est parce que la religion qui avait une emprise sur le pouvoir était la religion catholique et que le combat contre cette emprise s’est faite contre cette religion aussi le détachement voir le mépris du politique est une manière de réaffirmer que le pouvoir politique domine le pouvoir religieux (la volonté du roi prime sur celle de l’église) et que le politique comme chaque citoyen a sa liberté de conscience mais il est vrai que comme le disait Jacques Julliard la bétise anticlérical est devenu pour beaucoup le seul marqueur de gauche et relayé avec plaisir par ceux qui tiennent les médias (étant pour beaucoup anticatholique (antichrétien) comme on le sait ) mais il ne faut pas tout confondre, les déviances d’un système sur une période ne m’enlève pas de l’idée que les règles sont les bonnes peut être à améliorer c’est tout...


  • #646463
    le 27/12/2013 par petit peintre chrétien
    La France et l’Islam : un amour possible ?

    Camel, c’est notre sheikh Himran Hossein à nous. Je conseille pour tous les musulmans de France de se rendre au Louvre et de découvrir la peinture française qui est une de nos grande spécialité !!!! Bon Noël à tous les français, que Le Seigneur vous garde tous.


Afficher les commentaires suivants