Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

La Marche rouge, épisode 8 – Des gens mal intentionnés

Dernier épisode

 

La Marche rouge de Marion Sigaut, chez Kontre Kulture :

Retrouvez les autres ouvrages de Marion Sigaut chez Kontre Kulture :

 

En lien, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

6 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1613220
    le 30/11/2016 par Heureux qui, comme Ulysse...
    La Marche rouge, épisode 8 – Des gens mal intentionnés

    Marion, vous n’y pensez pas, un magistrat instructeur qui serait soupçonné d’avoir fait capoter deux affaires sans aucun lien entre elles... du complotisme avant l’heure !
    Ce serait comme imaginer voir un rapport entre l’affaire des "disparues de l’Yonne" en Bourgogne et celle du "tueur en série" Yvan Keller en Alsace !
    On ne peut mettre en cause le juge Jacques Bourguignon sous la responsabilité duquel des éléments essentiels du dossier d’autopsie du gendarme Jambert se sont volatilisés à Auxerre et l’impossibilité d’exploiter les scellés de l’affaire Keller (relevés de traces ADN sur les scènes de crime attribuées à Yvan Keller) alors que ce même magistrat était là encore en charge du dossier.
    De toute façon, Le gendarme Christian Jambert s’est officiellement suicidé, comme Yvan Keller d’ailleurs... et dans les locaux du Palais de Justice en plus, merde quand même !
    Sinon, sans cette confiance absolue que chacun doit témoigner à l’endroit des magistrats et comme le complice reconnu de Francis Heaulme s’appelle Molins, des esprits mal tournés pourraient imaginer que ceux en charge d’être la voix de la république pour les attentats sont en réalité ceux qui les organisent, un comble !
    D’ailleurs, je me demande quel pourrait bien être le magistrat "alsacien" qui fut en charge de l’affaire Bamberski, ce père justicier qui avait kidnappé le pédomane/docteur Krombach pour le livrer à la "justice" après que celui-ci eut abusé et tué sa fille ?...


  • Justice de classes,justice aux ordres sous un monarque aveugle et sourd qui ne réagira que vers la fin de son règne avec la suppression des parlements...pour peu de temps !

    Où est le roi justicier,où est le protecteur du peuple ?

    C’est dingue comme ces affaires peuvent nous parler aujourd’hui !!


  • #1613314
    le 30/11/2016 par James Dewey Watson Torquemada (Jean Scénist)
    La Marche rouge, épisode 8 – Des gens mal intentionnés

    Mille mercis madame Marion Sigaut....
    Que NS Jésus Christ-Roi vous bénisse et vous garde toujours à nos côtés !


  • #1613425
    le 01/12/2016 par yéti déporté au Benêtland
    La Marche rouge, épisode 8 – Des gens mal intentionnés

    Le "grand enfermement" est un symptôme du basculement du moyen-âge caractérisé par la magie cosmique et de la place de chacun "automatique" dans une hiérarchie divine (le cosmos grecque), le fou étant entre l’animal et l’homme, mais un être "normal", qui deveindra "anormal" aux Lumières rationnelles de l’homme universel, donc formaté, identiques. Foucault en parle dans son bouquin Histoire de la folie.
    L’idiot du village (idiot = original comme idiosyncrasie), vu au moyen-âge comme juste "hors monde des apparences" (comme le shaman) n’est pas considéré comme dangereux. Alors que le fou moderne n’est pas rationnel, donc à sortir de la ville bobo.
    Descartes dit que seul un fou croirait que sous les manteaux et les chapeaux qui passent dans la rue, pourraient se cacher des automates. Foucault croit que Descartes les rejettent, alors que c’est un contre-sens historique (et Derrida se foutra de sa gueule...) : Descartes est encore dans le moyen-âge, avec sa vision du "heureux les simples d’esprit" (qui veut dire "béni ceux qui restent de simples émerveillés du monde sans chercher la raison", pensée grecque), même si Descartes débute les Lumières.


  • #1613428

    passionnant !! Comme toujours Marion Sigaut arrive a retranscrire l’esprit de l’époque avec tout la tragédie qui en a découlé. On aurait pu croire à une mauvaise histoire mais la réalité historique est terrible et montre à quel point la manipulation des foules à dessein par un pouvoir satanique fait froid dans le dos


  • #1614062

    avec les histoires de pizzagate, on commence à voir se dessiner un fil rouge...