Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

La bataille de Teutoburg (An 9) : la débâcle des légions romaines

Nous sommes dans les forêts de Germanie, en l’an 9. Les légions romaines de Varus, jusqu’ici imbattues et considérées comme imbattables, se font surprendre par les tribus germaniques qui ne sont pas si barbares que ça : certaines travaillent pour les Romains, gardant leurs flancs, et Arminius, un officier germain auxiliaire de Varus, connaît parfaitement les schémas tactiques des légionnaires. Comme pour l’offensive allemande de Koursk dont les Soviétiques savaient tout à l’été 1943, organisant leur puissante défense en conséquence, cette connaissance comptera lourdement dans le combat final.

 

 

Un peu de stratégie, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

46 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Hermann-Arminius c’est un Vercingétorix qui a réussi . Il a compris que les Germains n’avaient aucune chance contre les Romains en terrain découvert, là où ils pouvaient mettre en ordre de bataille leurs terribles légions, et appliquer savamment des tactiques éprouvées depuis plusieurs siècles .

     

    • Oui, il a laissé son nom dans l’histoire en vainqueur des romains, mais fini dans l’oubli assassiné par les siens.


    • Arminius a été un traître, et les germains qui l’ont suivit l’ont fait pour le butin. Les legionnaires n’étaient même pas équipés vu que c’était la paix et le retout au camps d’hiver. Les chefs germains qui y ont participé ont perdu la vie et les aigles ont été récupéré. La Germanie outre ses habitants présentait 2 gros défauts, elle était très grande et pas développée du tout, il n’y avait pas de quoi financer sa conquête.


    • Qui veut la fin veut les moyens, le patriote Hermann n’a pas hésité à trahir les Romains au nom d’une cause sacrée : la Liberté de son peuple . Depuis 1945 je crois qu’il n’y a plus une seule statue d’ Hermann qui soit restée debout en Allemagne .


    • #2488331

      @ Ludwig :

      Ben dites donc... pour quelqu’un qui a pris Ludwig comme pseudo, vous n’êtes pas très renseigné. Il y a UNE statue de Arminius/Hermann, elle est justement dressée aux portes de la forêt de Teutberg depuis... 1871.
      Et l’un des monuments les plus visités d’Allemagne.


    • #2488338

      Pas du tout.
      Il a été vainqueur à Teutobourg comme Vercingétorix à Gergovie.
      Mais il a finalement été vaincu quelques années plus tard par Germanicus, comme Vercingétorix le fut par César.
      Et par ailleurs, il a fini assassiné par ses congénères...


  • Auguste après cela est entré dans une dépression. Ils se heurtait la tête contre les murs en disant "Vare, Vare, redde legiones". ("Varus, Varus, rends moi mes légions")


  • Les Germzins étaient un peuple de sauvages , un peuple - classe impossible à infiltrer et donc à corrompre. A la différence des tribus gauloises, divisées entre elles et donc les élites étaient déjà attirées par le mode de vie à la romaine,,,l’or romain a acheté certaines tribus ( dont celle de Vercingetorix).

     

  • Une des pires batailles. Sérieusement, les légionnaires se sont mangés de la boue, de la terre, des coups, de la pluie pendant 3 jours. Un cauchemar. Avec Crassus à Carrhes, ils s’étaient pris déjà une branlée dans le désert avec un torrent de flèches des cataphractaires. Deux horreurs militaires rarement égalées.

     

    • @Joffe,

      effectivement, de toutes les défaites militaires essuyées par les Romains, on peut en retenir 3 (par ordre chronologique) :

      - 2 août 216 av. J.C. : la Bataille de Cannes, où Hannibal anéantit la presque-totalité de l’armée romaine
      - 9 juin 53 av J.C. : la Bataille de Carrhes, que vous évoquiez dans votre commentaire
      - septembre de l’an 9 ap. J.C. : la Bataille de Teutoburg

      Les trois défaites militaires majeures de l’armée romaine, et Dieu sait qu’il y en a sûrement eu d’autres ; mais leur particularité, c’est que Rome est à chaque fois revenue, plus féroce et plus hargneuse (Hannibal qui détruit l’armée romaine, mais qui ne marche pas sur Rome, comme Spartacus, les Parthes qui négocient ensuite avec Rome le retrait de ses troupes au lieu de les pourchasser tous, et enfin Arminius qui finit empoisonné lors d’un festin), car à chaque fois, elle a bénéficié d’un incroyable répit pour se remettre sur pied, et appliquer le fameux principe qu’on retrouvera plus tard : ne jamais oublier, ne jamais pardonner ! La preuve : Carthage détruite, la Germanie de nouveau envahie plus tard, seule les Parthes sont relativement épargnés.


  • Du temps de Vercingétorix la Gaule était couverte de forêt : s’il avait eu l’idée d’y attirer des légions romaines il les auraient vaincu . Vercingérorix est mort étranglé en -46, 55 ans avant Teutobourg : il est possible qu’Hermann-Arminius, qui avait reçu une très bonne éducation en tant qu’otage des Romains, ait réfléchi à l’échec de Vercingétorix et conclu qu’on ne pouvait vaincre les Romains qu’en les attirant dans un endroit où il leur était impossible de déployer leurs légions . L’échec de Vercingétorix a conduit les Gaulois dans la servitude et la romanisation, la victoire d’Hermann a permis aux Germains de rester Libres et de continuer à parler leur langue, alors que les Gaulois asservis finirent par parler une langue bâtarde, le gallo-romain .

     

  • Et également , l’institut IHU de marseille dirigé par le professeur didier RAOULT doit établir une charte de déontologie qui oblige les autres membres de la direction de l’institut de se comporter de façon indépendante vis-à-vis de la mafia du conseil de l’ordre des médécins influencé par les agents sionistes.

    La régle d’or : Si le professeur Didier RAOULT prend sa retraite d’ici 8 à 14 ans , le futur professeur qui remplacera Didier RAOULT doit se comporter également de façon indépendante de la mafia du conseil de l’ordre des médecins et doit dire la vérité et conseiller le bon traitement médical


  • Dans le film US " Gladiator " de l’an 2000, on voit tout le contraire, les Romains héroïques (les américains bien sûr) en train de massacrer une bande de sauvages, les vilains Germains . Les Romains n’ont jamais pu s’installer durablement sur la rive droite du Rhin . Mais les Germains devront attendre jusqu’à 476 pour s’emparer de l’Empire Romain d’Occident .

     

    • La Germanie était vaincue au temps de Marc Aurel mais trop grande et sous développée pour justifier une conquête. La Gaule était riche, bien plus développée et proche du mode de vie romain. La Germanie aurait été trop coûteuse á développer. Les conférences de Bruno Dumézil sont très intéressantes.


    • #2487844

      Effectivement, si les romains emmenés par Varus ont été défaits à Teutoburg, ils prendront leur revanche sur Arminius quelques années plus tard sous le commandement d’un homme exceptionnel : Germanicus.
      Arminius, lui, sera assassiné par ses propres troupes, pour avoir oublié qu’il n’avait été désigné comme leur chef que temporairement.



    • Les conférences de Bruno Dumézil sont très intéressantes.




      ah oui, il donne une interprétation des "invasions barbares beaucoup plus réaliste que la propagande officielle cela rejoint d’ailleurs celle des historiens indiens sur les supposées invasions indo-européennes en Inde dravidienne


    • @graziano67 Comme si les Romains n’avaient occupé que des régions développées...


  • Si Arte continue comme ça, je rajouterai 10 balles à ma redevance.
    Sous conditions d’appliquer les mêmes principes déontologiques et archéologiques à la période la plus sombre de notre histoire.


  • A Gergovie si les Gaulois avaient poursuivi l’armée romaine ils l’auraient massacrée.


  • Y’a peut être moyen de gratter un billet aux Romains, j’ai une grand-mère allemande, et elle a beaucoup souffert !

     

  • En fait, les germains se sont révoltés parce que les romains avaient décidé d’augmenter les taxes et Varus était missionné de cela. C’est une histoire de proto-gilets jaunes.

     

    • pour avoir étudié et traduit la Guerre des Gaules (écrite par Jules César) au collège (cours de Latin) puis les conséquences de celle-ci , j’ai le souvenir de cette bataille des Légions Romaines contre les Germains .... passionnant récit ...


  • Caesar, dans sa Guerre des Gaules, se plaignait d’une autre défaite mémorable contre les Allamans dans la forêt de l’Oxenfeld, près de Mulhouse.
    Si la Gaule a été vaincue c’est aussi que la corruption avait déjà cours ! Vercingétorix c’est retrouvé Grosjean comme devant !

     

    • LES Alamans n’existaient pas à cette époque. Les Alamans sont une ligue militaire fondée en 212 par les Suèves. Et le lieu que tu cites ne se trouve pas à Mulhouse mais dans la trouée de Belfort. Le chef des Germains étaient Arioviste


    • @ Tarek
      Non monsieur, l’Ochsenfeld (l’ortoghraphe exacte) est bien dans la région Mulhousienne et la bataille en question a eu lieu entre Thann et Wittelsheim


    • le site de la bataille a été retrouvé en pleine forêt grâce au témoignage écrit de Velleius Paterculus, un militaire romain qui a fait la campagne. les archéologues qui ont fait la découverte du site dans les années 80 se sont servi des indications géographiques du récit pour le trouver ; auparavant le lieu de cette bataille était inconnu et donc la bataille elle même nimbée de mystère. Ce qui prouve que les récits historiques anciens ont plus de véracité que les historiens contemporains veulent bien l’admettre pour beaucoup de sujets ( sous pretexte que les anciens enjolivaient, il ne faut donc jamais les prendre au sérieux). Or l’histoire officielle a toujours été de la propagande, de Tite live à Tacite ou de Froissard à Michelet mais on trouve souvent des perles dans les témoignages des petites gens (mémoires, chroniques ou carnets intimes).
      Paterculus sur ce coup là a été la bonne pioche.


  • Certains commentaires laissent à désirer sur la connaissance et le traitement de cet évènement historique que je connais parfaitement pour l’avoir étudié. J’en ai fait mon sujet de mémoire d’histoire et je me suis rendu à plusieurs reprises au lieu-dit de la bataille. Je vous conseille le site et musée de Kalkriese en Allemagne où s’est déroulée cette fameuse bataille que les sources romaines relatent parfaitement bien en l’occurrence Tacite mais aussi Dion cassius. Le meilleur documentaire fait à ce sujet est celui de "sturm uber europa" si vous maitrisez l’allemand. Vous pouvez aussi vous rendre à Detmold où se trouve le monument d’Herman. Je vous conseille également la route d’Herman. En ce qui concerne l’évènement, Herman avait été pris en otage à l’âge de 10 ans pour gage de paix entre le peuple des Chérusques et Rome. Herman a été élevé à Rome et a gravi tous les échelons pour intégrer l’ordre équestre ce qui était très rare surtout pour un barbare issu qui plus est d’un peuple ennemi. Devenu officier de l’armée romaine, il doit faire face à la nouvelle politique romaine répressive vis à vis du peuple chérusque qui entend se rebeller. Varus, général et politicien romain de haut vol, se met en route pour mater la rébellion avec Herman qu’il pense utiliser pour ses connaissances sur les Germains. Herman le trahit et lui tend un piège à Kalkriese où 3 légions romaines furent décimées soit environ 25000 romains. Cette bataille fut un désastre pour Rome et un jour de gloire pour les Chérusques et leurs voisins et alliés : les Bructères, Chattes ou Tenctères. Herman devint le symbole de la libération des Germains du joug romain et il fut chanté et célébré dans les sagas et hymnes germaniques. La Statue qui a été érigée à son effigie ne peut être comparée à celle de Vercingétorix car ce sont 2 histoires différentes notamment par le fait que Herman fut vainqueur et non les Gaulois. Certains historiens et sagas disent que le Siegfried de la mythologique nordique est en fait Herman. Quoi qu’il en soit, il fut le libérateur de la Germanie qui ne sera plus jamais inquiétée. Il fut tué par l’un des siens qui lui reprochait son "autorité à la romaine" que les Germains ne supportaient pas. Je vous conseille également le chant des Nibelungen qui parle de ce personnage historique. Tous les Germains rendent hommage à leur libérateur Herman=homme de guerre ou guerrier.

     

    • Merci TAREK
      Vous connaissez bien le sujet, un plaisir de lecture.


    • @tarek
      De plus, s’inspirant de ce fameux chef de guerre. Une marque d’armes à feux( made in germany) porte son nom, de l’air comprimé au 357MG. (rapport qualité prix plus qu’imbattable...)-Arminius est une gamme de revolvers et munitions, fabriqués par Weihrauch & Weihrauch GmbH & Co. KG, de Mellrichstadt, en Allemagne.


    • " Varus général et politicien de haut vol " : tu parles . Nommé à ce poste parce qu’il était l’ONCLE d’Auguste . Dans l’Empire héréditaire et "familial" l’appartenance à la famille impériale comptait plus que la compétence : la preuve, Varus fut ignominieusement vaincu et se suicida comme plus tard son parent Néron .


    • Interréssant et bien expliqué. Les Germains ne fournissaient’ils pas d’excellents cavaliers dans les armées romaines ? Par ailleurs, certaines tribus de Germains comme les Francs ne formaient’ils pas une ligne de défense sur le limes contre contre d’autres Germains . Enfin, les peuples germaniques n’ont ils pas aidé Charlemagne à combattre les Saxons à l’Est, encore des Germains, mais non "assimilés" ?


  • qu’est ce que ça nous dit de l’empire d’aujourd’hui qui occupe la france en haut par l’intermediaire des manageurs politiques français formés à la french american foundation et young leader program - et en bas par l’immigration de masse ?
    quelle leçon on peut tirer de cette histoire ?

     

    • Un leader charismatique rassembleur .
      Infiltration de l’ennemi pour connaître ses faiblesses .
      Piéger l’ennemi en l’amenant sur un terrain défavorable .
      Equarrissage. ..
      A voir si la tactique peut se transposer sur le champ politique et médiatique.


  • Lire"rends moi mes légions" de Luc Mary chez Larousse..plus complet et précis que le doc de Arte


  • #2487860

    Hermann-Arminius, idole d’un certain Jurgen Stroop (c’est là qu’on arrive dans les sujets borderline).
    Mais à ce propos, je me permets de recommander la lecture de l’excellent livre de K. Moczarski, Entretiens avec le bourreau, Gallimard NRF, 1979.


  • Moi, la chose qui m’intrigue le plus, c’est le niveau incroyable de détails qu’on arrive à atteindre sur quelque chose qui s’est passé à une époque aussi lointaine. Je peux comprendre, quand tout va dans le sens qui va bien alors on applaudit on s’exalte, on s’identifie. Mais quand même le paradoxe est là. On a des certitudes sur ce qui s’est passé il y a 2000 ans mais on remet en cause l’histoire d’hier.

    Finalement nous sommes tous tellement humains.

     

    • Cher Marco, c’est un paradoxe en effet, mais le travail d’historien consiste à faire des travaux d’investigations.
      Un événement récent n’est pas forcément connu.
      Il faut des années de travaux pour connaître une certaine vérité.
      L’histoire n’est pas une science exacte, elle est modifié/trafiqué pendant de longues années, est une conclusion historique se fait parfois au bout de mille ans !
      Les contemporains de Teutoburg par exemple ont écrit, récité l’événement, mais le pouvoir Romain l’a occulter.
      Teutoburg fut présenté au grand public avec la création de l’Empire Allemand, pour leur récit national. Les historiens et archéologues se sont alors mis à travailler pour redécouvrir cette terrible bataille qui s’était éteinte dans les sombres forêts de Germanie.


    • Cher abcd,

      Je pense que le principal est dans votre intervention. Effectivement, le plus logique et le plus probable, est que c’est une histoire utilitaire, qui a pu servir de catalyseur pour un début d’histoire commune de la nation allemande. Pour le reste, je maintiens qu’il est impossible de retracer ce genre d’événements à cette distance temporelle.
      Pour ce qui est de l’écriture, il est notoire que les Romains la maitrisaient mais en ce qui concerne les peuples des régions correspondants à l’actuelle Allemagne, il n’en est rien.

      Étant relativement humble, et considérant que les anciennes générations n’étaient pas moins intelligentes que les nôtres actuelles, une puissance de type Rome avec un pouvoir de propagande aussi puissant que l’écriture pour l’époque, suivi après par la religion chrétienne et le monopole qu’elle a récupéré dans ce domaine, rend à tout jamais l’histoire de cette époque, comme une activité de créativité et de rêverie.

      La seule chose qui a aujourd’hui encore pour moi de l’intérêt dans ce domaine, c’est de repérer les incohérences et aussi des curiosités comme par exemple l’existence d’une ville que vous connaissez bien car il s’agit de la ville de Brest, et l’existence d’une ville qui porte exactement le même nom près de la frontière entre la Pologne et la Biélorussie. Mais aussi de plusieurs trait communs de localité avec la même consonance "Brest, Brzest, Brzesc, Brzesko, Bressanone Brescia, éparpillé un peu partout en Europe, et une petite donnée supplémentaire qui donne de la couleur à tout ça, ce sont toujours de très vieux foyer d’activité humaine, stratégiques et fortifiés.

      Je peux vous dire qu’avec un peu d’imagination je vous fais la-dessus une histoire commune pour tous les Européens.

      Amicalement...


    • Bonjour Marco, il ne s’agit même pas d’imagination, la civilisation commune fut découverte fin 19eme par des archéologues, c’est la civilisation du Hallstatt (pas sûr de l’orthographe ), précurseur de la civilisation celtique, qui occupait les 3/4 de l’Europe.
      C’est justement là qu’il manque encore aujourd’hui une volonté de confirmation, car l’on distingue bien encore archéologie et histoire.
      Les anciens textes se montrent d’une remarquable précision dans de nombreux cas.
      Si les scientifiques et archéologues travailleraient mains dans la main avec les historiens, tout pourrais devenir plus clair. Cessons de considérer les récits et contes historique commune des fables.
      Je vous rappelle tout de même, que si vous avez regarder le reportage, que l’on parle encore aujourd’hui de supposition en ce qui concerne le lieu de Teutoburg comme du chemin que pris Varus avec ses Légions.
      Mais l’archéologie à tout de même confirmer certaines écritures, comme la fosse commune faite par Germanicus lors de la reprise des aigles.


  • Il y a de nombreuses sources (toutes romaines) mais une seule d’époque, Velleius Paterculus (-19/31) qui avait combattu en Germanie. Les autres (Dion Cassius, Florus,Tacite) écrivent entre un et deux siècles après les faits.
    Elles sont si précises qu’on ne put localiser l’endroit de la bataille, pourtant parait-il laissé en l’état (? !) qu’au XIXe siècle. Et encore, il y a des controverses...
    Le vrai site serait Kalkriese (voir Mommsen), la forêt de Teutoburg n’existant tout simplement pas (problème du nom).


  • Conquête impossible et défense interminable..telle est la Germanie !
    Varus est mort en pensant secourir Arminius....L’amour à mort.. !!


  • Mue c’est un peu l’apologie de la trahison tout ça.. je n’arrive pas à m’extasier devant un coup de couteau dans le dos, ça me fait plutôt de la peine.


Commentaires suivants