Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

Une bataille toujours étudiée deux siècles plus tard

Comme les connards qui nous gouvernent essayent d’effacer l’histoire de France et la grandeur de notre pays pour la remplacer par les épisodes jugés honteux, on va faire le travail à leur place et remettre dans le cœur des jeunes Français, de souche ou de branche, les moments glorieux du passé, et merde aux profs trotskistes.

« En quatre semaines, les 200 000 hommes de la Grande Armée regroupés non plus en divisions mais pour la première fois en corps d’armée, que Napoléon vient de créer, arrivent sur le Rhin. Ils ont couvert cette distance de 600 kilomètres à la même vitesse que les chars de Guderian ou les blindés de Patton 150 ans plus tard. Mais eux l’ont fait à pied. » (à partir de 18’10)

Qui a intérêt à souiller l’Histoire de France ?
Ce n’est pas Kontre Kulture

 

Napoléon Bonaparte et les élites antinationales, sur E&R :

 






Alerter

29 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1852808
    Le 2 décembre à 14:33 par Bonaire
    2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

    Pour avoir parcouru 800 kilomètres en 25 jours en Espagne et en pleine cagna, sac au dos, je ne vois là rien d’exceptionnel. J’ai fait cela à 42 ans sans être un grrrand marcheur. Arrêtez de voir de la grrrandeur dans ce qui est somme toute normal !

     

    Répondre à ce message

    • #1852857
      Le 2 décembre à 15:58 par manuToulouse
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Des milliers de ’pélerins’ font St Jacques de Compostelle tous les ans (si j’interprète correctement votre périple espagnol...), le taux de survie y est de 99,9%.

      Quand Napoléon perdait 50% de ses grognards en chemin...

      Sans vouloir vous sous-estimer..

       
    • #1852861
      Le 2 décembre à 16:05 par francky
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Ben refait tes 800 km avec les godillots de l epoque et on en reparlera...

       
    • #1852864
      Le 2 décembre à 16:07 par spirit
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Avec un fusil,des pompes qui écorchent les pieds,l’intendance qui suit pas,les canons,la poudre,les ornières,l’équipement pas vraiment "rando,des cartes routières inexistantes et 200000 camarades plus ou moins bon marcheurs....bah,je trouve que l’exploit existe bel et bien !

       
    • #1852871
      Le 2 décembre à 16:19 par goy pride
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Tu es vraiment entrain de comparer ta petite marche de santé en tant que touriste à la fin du XXème siècle, début du XXIème avec la marche forcée des soldats au début du 19ème siècle ? Tu penses que les conditions étaient les mêmes ?
      Pour ta gouverne un barda de l’époque n’était probablement pas aussi confortable qu’un sac à dos décathlon d’aujourd’hui même premier prix ! Les sacs à dos de nos jours sont très ergonomiques...as-tu aussi vu les chaussures qu’ils portaient à l’époque ? Vas faire 30 bornes par jours avec des souliers en cuir ou des sabots en bois de l’époque et tu reviendras ramener ta fraise !

       
    • #1852890
      Le 2 décembre à 16:55 par mik ezdanitoff
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      @Bonaire
      Commentaire insupportable, tu as regardé le doc ou bien ? l’équipement des soldats est expliqué en détail, va faire tes randos avec ça pour voir. Moi aussi je randonne beaucoup, je suis bon dans le domaine, mais je me considère comme un rigolo à côté d’un grognard qui pionse à la belle étoile en permanence, a parfois le ventre vide, et doit enchaîner le combat dans la foulée.

       
    • #1852914
      Le 2 décembre à 17:29 par surausterlitz
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Marcher 20 à 30 km tous les jours pendant 25 jours, c’est tout de même être bien affuté pour la marche, pour le modeste que j’en connais !! SANS COMPTER ces choses :
      -  Ils ont marché ainsi pendant presque 4 mois (partis de Boulogne-sur-Mer début aout et arrivés à Austerlitz quelques jours seulement avant la bataille du 2 décembre)
      -  Leur sac pesait 25-30 kg, sans compter le fusil (4,7 kg) ; sans compter les rapines et la fatigue de toutes les petites tâches hors-marche inhérentes au soldat
      -  Vêtements très incommodes/étouffants (regardez toute la vidéo), de même pour les chaussures
      -  Moins bien nourris que nous ! à la limite de la sous-nutrition quand l’intendance suivait, puis en se débrouillant seuls sur le pays quand elle ne suivait plus. Ils étaient également plus petits (1m60-1m65)
      -  Plus tout le matériel lourd qui ralentissait leur marche
      -  Etc…je dois en oublier

      A 30’55 : après ces 4 mois de marche (on est le 1er décembre) dans ces conditions, les soldats de Davout firent 128 km en 2 jours, et ceux de Bernadotte 90 km en 36 heures !!!

       
    • #1852922
      Le 2 décembre à 17:44 par VORONINE
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      J’ajouterai aux remarques , que je partage deux points : randonner en été en Espagne est très différent de la marche en unité pratiquée dans toutes les armées , marcher en rang ou en colonne sans faire de trou, en courant pour rattraper, de jour et de nuit, marcher en dormant et finir dans le talus, en novembre, sous la pluie, le froid, des vetements mouillés et inadaptés et surtout des chaussures qui ne distinguent pas les pied gauche du droit ( essayez de marcher en inversant les chaussures )..." le petit tondu fait la guerre avec nos jambes"

       
    • #1852951
      Le 2 décembre à 18:17 par Parrizien
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      t’as donc fait 30km par jour, ce qui est normal. Eux marchaient 50km par jour. En tant que militaire je peux te dire que les armées francaises seraient incapables de faire ça aujourd’hui, on fait 150km en 3 jours maximum.

       
    • #1853075
      Le 2 décembre à 21:49 par JP
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      " Ils étaient également plus petits (1m60-1m65) "

      Sur ce point (mais je suis bien d’accord sur le reste), vous faites erreur. En fait, vous citez la taille moyenne de la population de l’époque. Or Napoléon recrutait de préférence les grands gabarits.
      Au point qu’après la période napoléonienne, la taille moyenne de la population française avait diminué.

       
    • #1853133
      Le 2 décembre à 23:22 par Fabien
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Les randonneurs qui n’ont jamais fait 20 bornes avec une paire de rangers, un sac a dos vert et un famas, au mois de fevrier.

       
    • #1853209
      Le 3 décembre à 07:35 par mik ezdanitoff
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      @JP
      ça dépend des régiments... un voltigeur (petit) et un grenadier de la garde impériale (1m80 minimum), correspondent chacun à une taille précise. Ce sont d’ailleurs les Prussiens, qui ont mis en route au XVIIIe des régiments d’infanterie légère, d’hommes de taille modeste, dont l’utilité s’est avérée très efficace.

       
  • #1852813
    Le 2 décembre à 14:42 par Clio
    2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

    C’est bien joli de gagner des dizaines de batailles, ce qui compte c’est de gagner la dernière, et il a perdu à Waterloo . Ce qui mis un terme à la prépondérance française en Europe qui datait de la victoire de Rocroy, remportée sur les Espagnols en 1643 . On ne remerciera pas Napoléon, et encore moins son ignoble neveu qui nous a valu Sedan et la perte de l’Alsace et de la Moselle . Nonobstant une feuille de laurier, en or (11gr), détachée de la couronne impériale, vient de faire 600 000 euros à Drouot...

     

    Répondre à ce message

    • #1852933
      Le 2 décembre à 17:56 par VORONINE
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Napoléon III ( qui n’est probablement pas le neveu du précédent ) a su profiter de la révolution industrielle pour faire entrer la France dans la modernité, a grandi la France de la SAVOIE , et des Alpes maritimes, a initialisé la conquete de l’Indochine , transformé Paris pour en faire une vraie capitale ,fait creuser et fondé la société du canal de Suez, etc....Quant à la perte de l’Alsace -Lorraine , elle n’est pas due à Napoléon III, mais à la république , qui par ses exigences , et son incompétence n’a pas su négocier le traité . Le fait que "BADINGUET" passe aujourd’hui pour un imbécile est le résultat de la propagande républicaine sur un siècle de dénigrements .

       
    • #1853031
      Le 2 décembre à 20:34 par nuance
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      D’accord pour les échecs extérieurs de Napoléon Ier. Son oeuvre intérieure n’est tout de même pas à rejeter
      Pour ce qui est de Napoléon III, il a lui aussi grandement modernisé la France (économie, marine, urbanisme...). En revanche, pour ce qui est de l’extérieur d’accord aussi

       
  • #1852956
    Le 2 décembre à 18:25 par Albert
    2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

    Bonaparte était déjà général sous la révolution, période qui est très chérie ici, pourquoi alors ne pas évoquer aussi Valmy ou autres Arcole !
    De toute façon ça n’a rien rapporté au peuple à part la mort de millions d’hommes, ce qui a fait reculer le pays au rang de puissance secondaire jusqu’à aujourd’hui où ce n’est plus qu’un laquais de l’UE-OTAN piloté depuis l’étranger.

     

    Répondre à ce message

    • #1853037
      Le 2 décembre à 20:51 par légende !
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Attention vous reportez encore une légende très négative sur l’empereur. Ses guerres n’ont jamais coûté au "peuple" (français) "des millions" de morts, mais plutôt 700 000 !! Quand aux 23 années qui vont de 1792 à 1815 c’est 1,4 million, càd autant que les seules 4 années de la guerre 14-18 !!
      D’accord en revanche sur l’aspect extérieur ; même si ce n’est pas à proprement parler le nombre de ces morts qui entraina le déclin géopolitique français, mais les failles de la politique de Napoléon. Ni même le déclin démographique (qui commence effectivement vers 1812), les causes étant pour l’essentiel autres que guerrières

       
    • #1853268
      Le 3 décembre à 10:39 par ahbonbon
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      la révolution Française c est le début de la fin pour le peuple Français , elle est surtout chérie par Mélenchon et ses frères de loges pour qui l histoire de France débute en 1789, se branler la nouille sur la révolution Française et se dire patriote Français il faut avoir des sacrés baloches aux cul.

       
  • #1852960
    Le 2 décembre à 18:30 par lejoueurdego
    2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

    La tête coupée de Louis XVI avait foutu une trouille bleue aux royautés d’Europe.La Révolution française était en marche...Devant les menaces des dynasties européennes,la Convention avait déclaré la guerre aux pays d’Europe ,-autant dire à la terre entière-...La 3ème coalition financée par nos éternels ennemis anglais se constituait et le bruit de leurs bottes résonnait jusque dans les anti-chambres des cabinets diplomatiques...Le rusé général en chef des français avait fait croire qu’il se préparait à envahir l’Angleterre,alors que ses armées marchaient déjà vers la victoire d’Ulm,acquise quasiment sans combat.Comme ses ennemis s’enfuyaient toujours à son approche,il se résolut à leur tendre un piège,-le contre-piège de Moravie-et disposa volontairement ses armées de manière à ce que le plénipotentiaire ennemi puisse
    se rendre compte que celles-çi n’étaient pas disposées en ordre de bataille...Ce fut la seule fois où l’empereur des français choisit son terrain !Pendant les 15 années suivantes,il les pilla sur les champs de bataille qu’eux-mêmes avaient choisis !

     

    Répondre à ce message

    • #1853047
      Le 2 décembre à 20:58 par question
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Napoléon n’a jamais "fait croire" qu’il voulait envahir l’Angleterre, n’en avait t-il pas réellement l’intention ? N’est-ce pas la menace des armées autrichiennes et russe (payées par les anglais) qui le poussa à reporter son armée des côtes de la manche vers l’Europe centrale ??

       
    • #1853172
      Le 3 décembre à 01:26 par lejoueurdego
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Réponse à "par question":si Napoléon aurait aimé envahir l’Angleterre,et le camp de Boulogne n’y était pas étranger ;aussi ,pour ce faire,a-t-il demandé à l’amiral-le nom m’échappe-d’amener la flotte française.Ce dernier ,qui pour des raisons tactiques,ne trouvait pas le moment opportun,a cependant été obligé de s’exécuter,et ce fut Trafalgar...Voilà mes souvenirs littéraires,mais je n’ai pas la science infuse,et je veux bien,si celà est faux,connaitre la vérité et ses sources si possible.

       
    • #1853435
      Le 3 décembre à 16:32 par angleterre et trafalgar
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      à JP : Tout ce que vous dites dans vos deux messages me parait juste, je suis aussi un peu un heureux fana de cette immortelle campagne de 1805
      Excepté une chose qui m’interroge, car vous dites : "le rusé général en chef des français avait fait croire qu’il se préparait à envahir l’Angleterre,alors que ses armées marchaient déjà vers la victoire d’Ulm,acquise quasiment sans combat". En effet, au mois d’août 1805 Napoléon vide le camp de Boulogne de l’essentiel de ses 200 000 soldats (et renonce donc de fait à envahir l’Angleterre, et ce bien avant Trafalgar qui n’a lieu que le 21 octobre) lorsque se mettent en marche pour menacer la France et l’Allemagne du sud (alliée de la France) les armées autrichienne et russe (aout-septembre 1805). C’est alors la victoire d’Ulm sur les autrichiens (le 20 octobre, la veille de Trafalgar).
      entre Boulogne et Ulm, Napoléon aurait t-il donc fait croire (pour les tromper ?) à ses ennemis (anglais ? russe ? autrichien ?) qu’il avait toujours l’intention d’envahir l’angleterre alors qu’il y avait de fait renoncé ??

       
  • #1853138
    Le 2 décembre à 23:31 par masque de chair
    2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

    J’espère que ce commentaire passera...
    J’ai longtemps eu de Napoléon Ier une opinion plutôt favorable, même si elle n’était basée, je l’avoue, sur aucune connaissance précise de son ascension ni de son règne.
    Un jour, je suis tombé sur les émissions que Henri Guillemin lui a consacrées, et qui couvrent toute sa carrière, depuis la Corse jusqu’à Sainte-Hélène.
    Eh bien, même si Guillemin est un chrétien de gauche (ce que je ne suis pas), même si sa véhémence peut quelquefois l’induire en erreur, il accumule tant de faits accablants, en indiquant ses sources, qu’il faut être de parti-pris pour continuer à admirer Napoléon après l’avoir écouté.
    Napoléon n’a pas été révolutionnaire, sauf au sens bourgeois du terme, il a donné aux financiers privés le droit de créer la Banque dite "de France", a joué sur les deux tableaux avec les chrétiens, pillé la Belgique, l’Italie, etc. etc.
    Ces vidéos sont faciles à trouver : prenez le temps de les écouter.

     

    Répondre à ce message

    • #1853821
      Le 4 décembre à 08:54 par Jayjay
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Avez vous regardé le documentaire ?
      Il n’y est pas question de louer ni d’encenser Napoléon.
      Écoutez à partir de la 9ème minute par exemple .
      Ici, il est juste relaté un épisode glorieux s’il en est des campagnes Napoléoniennes, rien de plus et cela fait partie de notre Histoire .

       
  • #1853140
    Le 2 décembre à 23:34 par Abdu
    2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

    Même si il avait gagné à Waterloo - cet espace, de la mer à l’Ardenne, où tout génie s’évapore -, ils auraient continué à le faire chier... Et ce sont toujours les mêmes.

    L’idéal antique est né en méditerranée. Pas à Bruxelles, ni en Judée et ni à Londres...

     

    Répondre à ce message

  • #1853155
    Le 3 décembre à 00:31 par Romavictor
    2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

    Ah les grandes batailles du passé ! Bon Dieu je suis pas le seul a avoir vu cette série de documentaires excellentissimes ! Avec Costelle et De Turenne.Génial.
    Je conseil a tout le monde ! Ceux sur la seconde guerre mondiale sont aussi gouteux.C’est ma bible.

    Bonaparte a était trop gentil avec certains.Il a pris le pouvoir en se servant de la république.Savait t’il ce qu’elle était vraiment ? Pas de franc maçonnerie dans le coin par hasard ?

     

    Répondre à ce message

  • #1853188
    Le 3 décembre à 04:14 par The Médiavengers
    2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

    Si la grandeur de la France c’est se branler sur les grandes batailles le cul sur un fauteuil derrière un livre, alors on les attend pour redresser la barre. A vous l’honneur. J’offre des lacets de rechanges à tous les volontaires et Joyeux Noël.
    Faites la guerre pour l’Empire ou la Banque, vous aurez une médaille en chocolat et ne sauverez ni votre âme ni votre compte en banque. Accessoirement votre vie.
    Et je peux parler de mon arrière-grand-père aussi qui est né la même année qu’un certain A.H.

     

    Répondre à ce message

  • #1853261
    Le 3 décembre à 10:29 par Bébert
    2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

    Pourquoi après Waterloo c’est fini pour Napoléon ? Parce qu’il est parvenu, comme Hitler plus tard, à faire tuer tous ses soldats ! Il n’en a plus d’autres en réserve ! Un "grand homme"...

     

    Répondre à ce message

    • #1853416
      Le 3 décembre à 16:02 par pas de simplisme
      2 décembre 1805 : le soleil d’Austerlitz !

      Ne méprise pas toute l’oeuvre du "grand homme", surtout interne/française.

      Pour ce qui est de sa politique extérieure c’est en somme effectivement un échec, mais n’oublie quand même pas que Napoléon n’est rien de moins que "le plus grand héros de tous les temps" car il est l’homme de guerre ayant remporté le plus de batailles dans l’histoire (plus qu’Alexandre, qu’Hannibal, que César, etc...) ; pense aussi au modèle d’élévation personnelle (et collective) que peut représenter un tel individu d’ailleurs parti de relativement bas ;
      Et surtout les défaillances françaises (qu’il fut le dernier à essayer de corriger) lui sont antérieures : laborieuse fin de règne pour Louis XIV, défaite de la guerre de sept ans (1763), et surtout effondrement de moitié de la marine française sous la révolution (1792-1799) ;
      Pendant la campagne de Russie, il ne fit pas « tué tous ses soldats » mais effectivement environ 250 000 sur 650 000 perdirent la vie (à quoi il faut ajouter un grand nombre de prisonniers et de maraudeurs/déserteurs). Ce n’est pas tant le désastre de Russie qui provoqua la chute de Napoléon, mais l’ampleur de la réaction des coalisés à ce désastre : pendant les campagnes de 1813-1814 Napoléon fut très souvent victorieux et manquant surtout en chevaux – tous morts en Russie – plus qu’en d’hommes, mais l’effort de guerre très massif et ininterrompu des coalisés le submergea ;
      Enfin Hitler était très loin d’avoir la valeur (militaire, culture, humanité...) de Napoléon, et je répète que ses guerres (16 ans) coûtèrent la vie à 700 000 français alors que celle d’Hitler (6 ans) à 7 millions d’allemands !