Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

Avant la crise du Covid-19, des dizaines de millions de jeunes africains voyaient l’Europe comme une terre à prendre peuplée de vieillards repus ou épuisés, d’hommes mentalement castrés par les groupes de pression féministes, de femmes n’enfantant plus et dont les dirigeants étaient soumis au diktat de l’émotionnel… Encore plus merveilleux, au nom des « anciennes vertus chrétiennes devenues folles » (Chesterton), le pape « François » les encourageait à s’introduire par effraction dans cette Europe gavée.

 

Or, ce n’était pas le jihadisme que fuyaient ces « migrants ». En Afrique, ce dernier provoque en effet trois fois moins de victimes que les morsures des serpents. En 2017, mamba, vipères des sables et autres naja, tuèrent ainsi entre 25 000 et 30 000 malheureux et fait autant d’infirmes (source Slate Afrique). Nous étions donc au terme du processus entre la lente et mortelle asphyxie « soustellienne » de l’intégration et le « radeau de la Méduse » de la laïcité...

Mais voilà que le Covid-19 va peut-être forcer Européens et Africains à revenir au réel grâce au principe de « l’imprévu dans l’histoire » si magnifiquement conceptualisé par Dominique Venner.

En effet, comme le Covid-19 va demander d’immenses efforts à l’Europe pour se relever, délaissée, l’Afrique va donc devoir se prendre enfin en main. Cela passera par trois grandes mesures :

 

1) Régler la question démographique

Avec un taux de croissance de 4 % la population africaine double tous les 18-20 ans.

Résultat, d’ici à 2030, l’Afrique va voir sa population passer de 1,2 milliard à 1,7 milliard, avec plus de 50 millions de naissances par an. Puis, en 2100, avec plus de 3 milliards d’habitants, le continent africain abritera 1/3 de la population mondiale, dont les trois quarts au sud du Sahara. Le principal blocage de toute politique familiale étant à la fois culturel et religieux, les dirigeants africains devront donc prendre des mesures très courageuses. Ou bien l’Afrique mourra.

 

2) Oublier le mythe du développement

Bloqués par leurs présupposés idéologiques, moraux et religieux, les dirigeants européens qui s’obstinaient à ne pas tenir compte des réalités, avaient choisi de s’accrocher au mythe du « développement », refusant de voir que tout avait déjà été tenté en ce domaine depuis les indépendances. En vain car, en dépit des sommes abyssales déversées pour la faire « démarrer », l’Afrique n’avait cessé de régresser. En effet, comme il fallait une croissance de 7 % par an pour simplement commencer à réduire la pauvreté, le calcul était vite fait, année après année, il manquait donc à l’Afrique entre 3 et 4 % de croissance, ce qui faisait que loin de se combler, la pauvreté africaine augmentait.

D’ailleurs, comment prétendre développer l’Afrique quand les investisseurs s’en détournaient ? Dans son rapport de mai 2018, la BAD (Banque africaine de développement) soulignait ainsi que pour les investissements dans le seul domaine des infrastructures, l’Afrique avait besoin annuellement de 170 milliards de dollars d’IED (Investissements étrangers directs), alors que, au total de tous ses postes, elle n’en reçut que 60 mds. Avec le Covid-19, il y a fort à parier qu’elle en recevra encore moins.

Or, ses besoins seront de plus en plus colossaux car la baisse du prix du pétrole et de presque toutes les matières premières va avoir des conséquences catastrophiques pour des pays tirant entre 75 et 98 % de leurs recettes de ces productions. Phénomène aggravant, quand les cours étaient hauts, ces pays pensèrent que la manne était éternelle et ils dépensèrent alors sans compter. Résultat, aujourd’hui, comme ils se trouvent face à des échéances qui ne sont plus couvertes, les voilà donc contraints de s’endetter pour continuer à financer des projets non soldés ou tout simplement pour acheter la paix sociale et éviter la révolution. À peine sortis de la mortelle spirale de l’endettement des années 1980-1990, ils y ont donc replongé.

 

3) Répudier la religion démocratique et le credo des « droits de l’homme »

Dans les Afriques où la criante nécessité d’États forts est une évidence, l’impératif démocratique décrété à La Baule par le président François Mitterrand le 20 juin 1990 a eu des conséquences désastreuses. Le multipartisme y a en effet affaibli des États en gestation et réveillé les luttes de pouvoir à travers des partis qui ne sont, dans leur immense majorité, que des habillages ethniques. C’est pourquoi il importe :

- De permettre à l’Afrique de reprendre au plus vite ce « raccourci autoritaire » qui traumatise tant les démocrates européens, mais qui, seul, est susceptible de provoquer une coagulation nationale.

- De répudier le système électoral fondé sur le destructeur principe de « un homme une voix ». Donnant automatiquement le pouvoir aux peuples les plus nombreux selon la loi de l’ethno-mathématique électorale, il fait donc des membres des ethnies minoritaires des citoyens de seconde zone ; d’où d’incessantes guerres civiles.

- D’encourager les Africains à réfléchir à des modes électoraux communautaires et non plus individuels.

En un mot, les Africains doivent se décoloniser mentalement pour revenir à la culture du chef en laissant celle du consensus mou aux donneurs de leçons européens. Le salut de l’Afrique en dépend. Tout le reste n’est que balivernes européocentrées.

L’Afrique qui va être délaissée par les pays dits « riches » doit donc profiter de l’ « opportunité » du Covid-19 pour lancer cette révolution salvatrice.

Bernard Lugan

 

 
 






Alerter

77 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2414435
    Le 22 mars à 18:00 par Identité effacée
    Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

    Ça fait du bien de voir un penseur comme Lugan citer Dominique Venner. Les grands esprits se rencontrent ! En son temps Venner avait mis en garde les pays européens qui débloquaient des mannes financières gigantesques pour aider l’afrique : " Des éternels sous-développés et des éternels sous-capables" comme il le disait si bien. Nous ne pouvons calquer le modèle de la civilisation européenne sur l’Afrique, cela n’a aucun sens et ce satané coronavirus nous fera reprendre conscience de beaucoup de choses.

    " Il faudra certainement des geste nouveaux, spectaculaires et symboliques pour ébranler les somnolences, secouer les consciences anesthésiées et réveiller la mémoire de nos origines." Dominique Venner.

    Comme tu nous manque à tous. Repose en paix Dominique .

     

    Répondre à ce message

  • #2414837
    Le 23 mars à 07:37 par AK87
    Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

    Moi je crois que c’est plus un problème de QI que de rapport homme-femme. Inutile de leur trouver tout un tas de raisons et d’excuses. Sans être pessimiste je pense qu’ils ne feront jamais rien de leur immense continent a part danser. Tiens ca me rappelle le sketch de Dieudo "Foxtrot", a la limite c’est presque pas exagéré. Même lui qui est moitié camerounais est forcé de le reconnaitre. Il est lucide c’est tout !

     

    Répondre à ce message

  • #2414840
    Le 23 mars à 07:41 par AK87
    Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

    En parlant de l’immigration africaine, je rajouterais que si les baby-boomers et les soixante-huitards n’avaient pas fait qu’un seul gosse pour mieux jouir de la vie (en fait c’est pas que de leur faute car je constate que ca continue aujourd’hui) mais en aurait fait 3 ou 4 alors il n’y aurait naturellement pas eu de place pour les "chonces pour la Fronce".

     

    Répondre à ce message

  • #2414848
    Le 23 mars à 08:03 par AK87
    Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

    J’ai entendu dire que la plupart des drapeaux dans le monde ont étés pensés par des francs-mac. D’où le nombre d’étoiles (pratiquement renversées en plus, regardez par exemple le drapeau turc), mais aussi de croissants (le symbole du croissant n’est nullement musulman mais franc-maçon et ésotérique a la base) qui symbolise la lune que l’on peut apercevoir en évidence avec le soleil dans n’importe quel temple maçonnique.

     

    Répondre à ce message

    • #2415433
      Le 23 mars à 19:14 par Peter
      Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

      Le croissant de Lune n’a rien d’un signe franc-maçon.

      Si il n’appartient pas à l’orthodoxie religieuse musulmane, il a été utilisé de façon certaines par les turcs qui ont du l’emprunter aux chrétiens byzantins. Eux même ont d’ailleurs dû l’emprunter aux païens car dans l’Antiquité c’était le symbole de la déesse Artémis.

      Son utilisation s’est banalisé dans le Maghreb probablement par rapport à la présence turc en Algérie. Si le symbole a été adopté dans l’art populaire, c’est que les musulmans utilisaient un calendrier lunaire, c’est comme cela qu’ils observent par exemple la fin du ramadan.

      L’art musulman utilisait toute sorte de symbole géométrique... mais la lune n’était pas représenté à l’intérieur de la mosquée par exemple, l’Islam interdisant toute adoration en dehors d’Allah... En effet l’image d’un astre comme la lune ou le soleil était lié aux cultes de polytheistes.

      On trouvera par contre beaucoup d’étoile de David car c’est un symbole géométrique qui inspire un équilibre parfait. Il faut savoir que l’étoile de David comme signe distinctif des juifs est très tardif puisque ce fut le symbole d’identification du mouvement sioniste avant qu’il ne se généralise et remplace la menorah, un symbole du Judaïsme depuis les temps anciens.

      En tout cas, pour revenir à l’étoile et au croissant de lune, ça fut adopté par la population car l’étoile à cinq branches peut représenter les cinq piliers de l’Islam et le croissant de Lune ou l’observation lunaire des phases de Lune avant la fin du ramadan. Et je crois plus encore la nuit d’Al-Qadr... nuit mystérieuse qui revient à chaque Ramadan, mais personne ne sait quand est cette nuit. Le drapeau marocain possédait sur son drapeau une étoile a 6 branches... après la création d’Israël ce fut modifié pour une étoile à cinq branches censé être plus proche d’une symbolique islamique.

      Bref, je vous ai expliqué la représentation de ces symboles -que l’on retrouve sur les drapeaux- dans l’imaginaire collectif...

      Quant à l’utilisation spécifiques de symboles (aux pouvoirs ?) occultes par les franc-maçons dans la création, l’élaboration de drapeaux nationaux, c’est tout à fait possible.

      Ils prennent souvent les croyances des hommes en dérision et utilisent peut être ces symboles comme des sortilèges magiques. Et l’important n’est pas de savoir si vous et moi croyons aux pouvoirs magiques... puisque EUX semblent y croire.

       
  • #2414991
    Le 23 mars à 11:39 par AK87
    Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

    Tiens en parlant a la fois de l’Afrique, de la franc-maçonnerie et de drapeaux j’ai remarqué qu’après que BHL, Sarko et sa bande ai détruit la Lybie ils ont vite fait de changer le drapeau, car c’est un symbole, en le flanquant de cette satanée étoile (pratiquement inversée encore une fois, mais pas trop non plus pour pas que la référence a Satan soit trop évidente) et du croissant (la lune autrement dit). Et un drapeau franc-mac de plus !

     

    Répondre à ce message

  • #2415712
    Le 24 mars à 10:26 par AK87
    Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

    J’ai beaucoup apprécié votre petit exposé sur la lune et les étoiles, dont certains points que je ne réfute aucunement, tel que l’étoile a six branches dites "de David" et le judaïsme. Cependant croyez-vous que ce soit le lobby turc ou le lobby byzantin qui influe sur le choix des drapeaux contemporains ? Ou plutôt que ce soit la franc-maçonnerie internationale qui soit a la manœuvre ?

     

    Répondre à ce message

  • #2415714
    Le 24 mars à 10:28 par AK87
    Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

    Il est clair que des symboles extrêmement simples comme la lune ou l’étoile aient des origines diverses et des sens différents selon les époques, les peuples et les cultures, mais il est clair qu’au moins au sujet des drapeaux c’est plus sous influence franc-maçonne que musulmane, chrétienne ou même bouddhiste. Vous pouvez par exemple faire des recherches sur le choix des différents drapeaux qui s’était fait pour le Maroc, et la vous verrez c’est flagrant. Au dessus c’est le soleil comme dirais notre amis Dieudo.

     

    Répondre à ce message

  • #2415740
    Le 24 mars à 10:57 par AK87
    Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

    Ce qui est le plus triste avec l’Afrique, c’est que même si vous importiez les meilleurs vaches laitières d’Europe et que vous résolvez les problèmes de mouches et de moustiques en tout genres, l’Africain moyen ferait 15 gosses au lieu de 10 et ils se retrouveraient tout aussi affamées ou mal nourris quelques temps après. Et donc en perspective encore plus de migrants dans nos contrées.

     

    Répondre à ce message

  • #2417513
    Le 26 mars à 07:31 par AK87
    Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

    Peter, vous êtes un idéaliste. Vous refusez de voir la réalité telle qu’elle est et vous cherchez toujours la petite bête, comme les gauchistes et les antifas. D’ailleurs j’ai remarqué que beaucoup de gens contestent vos commentaires alors que moi pratiquement personne ne trouve a redire. C’est amusant, non ? Il n’y a pas de fumée sans feu mon ami, et si la grande majorité des gens pensent au fond d’eux même que les noirs ne feront jamais rien de leurs dix doigts a part danser, faire du basket et faire un gosse par un c’est qu’il y a un fond de vérité. Je vous mets au défis de citer un pays a majorité noire et gouverné par des noirs qui soit prospère. Allez-y vous pouvez cherchez vous ne trouverez jamais et pour cause. Au fait vous avez déjà vu des Français et ce peu importe l’époque qui font 12 gosses par famille ? Vous êtes de très mauvaise foie.

     

    Répondre à ce message

  • #2417536
    Le 26 mars à 08:31 par AK87
    Le Covid-19, une chance pour l’Afrique ?

    Quant aux italiens que vous citez, ils faisaient 5 gosses et non pas 10 comme en Afrique noire ou dans les quartiers ultra-orthodoxes de Jérusalem (vous voyez je ne fais pas une fixation sur les africains). Maintenant ils en sont a 1,37 enfants par femme vous dites, et bien ca m’étonne pas vu la crise économique en Italie et surtout le Fluor présent dans toutes les eaux minérales et même dans les petites fontaines d’eau potable ou l’on peut s’abreuver partout en Italie. Ce dernier est en fait un véritable poison et il influe directement sur les capacités reproductives, et ca vient en France maintenant. La dernière fois dans un Carrefour j’ai vu qu’une marque d’eau minérale française contient du Fluor alors qu’elle n’en contenait pas il y a encore un an, ca prouve qu’il y a des ordres de l’Union européenne pour rendre petit a petit les européens stériles. A la limite ils devraient faire ca en Afrique ca les aiderait dans leur problème de démographie. En tout cas camarades compatriotes faites attention quand vous achetez de l’eau en bouteille, ne prenez que celles qui ne contiennent pas de Fluor, et limitez la consommation d’eau du robinet au strict minimum car elle en contient aussi.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents