Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Le b.a.-ba de Béa Bach #9 – Médecine nouvelle du Dr Hamer, critique du dogme pasteurien et exosomes !

L’émission santé pédagogique d’ERFM

Le b.a.-ba de Béa Bach est l’une des nombreuses émissions d’ERFM. Présentée par Béa Bach de la section Santé d’E&R, cette émission se veut pédagogique autour des questions de santé. Bonne écoute !

 

Au sommaire : entretien avec Yves Rasir, rédacteur en chef de Néosanté (« revue mensuelle de santé globale » réalisée en Belgique par des journalistes professionnels), autour de la « médecine nouvelle » du docteur Ryke Geerd Hamer, du dogme pasteurien et de la théorie des exosomes.

 

Écouter l’émission :

Soutenez E&R avec lbry.tv

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Sur la théorie des exosomes, ne pas manquer :

Soutenir ERFM

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Bonjour,
    Merci pour cette émission toujours très intéressante.
    Est ce que le docteur Hamer (ou un autre) aurait mis en place un protocole contre le cancer ? Et notamment le cancer du sein ?
    Merci.

     

    • ... protocole... comme protocole de sion ? ... non. Chaque esprit humain est unique. L’aider pour qu’il se guérisse est donc une démarche à chaque fois différente. L’ingénierie sociale se trompe lourdement en croyant gérer les esprits humains comme du bétail.


    • Si je me souviens (c’est un dossier visité il y a pas mal de temps) ce docteur proposait un travail de psychothérapie pour ’’déterrer’’ le blocage émotionnel et donc énergétique qui a été à l’origine de la formation de tumeurs.

      Il parle d’un stress profond que l’on a mémorisé et qui dérègle des zones précises de notre corps. Dont une liste des différents types de traumas et des zones du corps qui se retrouvent touchées.

      Il y a encore beaucoup de choses à apprendre sur notre corps énergétique et de comment il fonctionne.

      Dans un autre domaine que j’ai exploré on parlait de stress chauds qui vont provoquer des problèmes de peaux, affaiblir notre système immunitaire ...etc ... et des stress ’’froids’, plus profonds mais capable de déréguler des mécanismes plus fondamentaux de nos équilibres.


  • Pasteur il a découvert un petit truc : les microbes c’est dangereux ! Pas si mal...


  • Premiere fois que j ecoute cette emission, passionnant...
    De ce fait je vais aller ecouter les anciennes et bien sur les futures.
    Merci Béa ...


  • Une émission toujours aussi intéressante. Faudra-t-il attendre le chaos total pour s’apercevoir que l’homme peut vivre sans Big pharma ?


  • Emission apres émission, le B.A de Béa Bach se revèle être l’une de mes emissions préférés sur cette antenne. Cette passionant et pour les néophytes comme moi, on se rend compte de notre ignorance.


  • Merci de diffuser ces informations qui nous permettent de comprendre notre santé et donc de nous rendre plus autonome au niveau santé.


  • J’ai quand même pas mal d’interrogations sur le sujet ! Par exemple comment expliquer les cancers chez les animaux qui lorsque soumis à des conditions de vie similaire aux humains, en particuliers en ce qui concerne l’alimentation, exposition chimique...développent des cancers. Les animaux sauvages en revanche ne développent pratiquement jamais de cancer, or je doute qu’ils aient une vie idyllique au point de ne jamais avoir de chocs émotionnels. A-t-on constaté des augmentations significatives de la fréquence des cancers en période de guerre, chez les rescapés de la shoah (ne rigolez pas !), les réfugiés... ?
    Pourquoi les gens avant la première moitié du XXè siècle étaient beaucoup moins sujets au cancer qu’aujourd’hui ? Comme aujourd’hui ils perdaient des enfants, des êtres aimés...et en ressentaient de la tristesse ! Donc pourquoi ils ne développaient pas autant de cancers ? Il semble évident que l’augmentation des cancers en Occident et dans les pays nouvellement industrialisés soient nettement corrélé avec l’exposition à des substances chimique et à la détérioration de la qualité des aliments...non ?
    Autant je considère rationnel et j’admet tout à fait qu’un puissant choc émotionnel puisse être suivi d’un cancer en raison de l’affaiblissement du système immunitaire consécutif à un stress intense, autant j’ai beaucoup de mal à être convaincu qu’un choc émotionnel puisse en soi être la cause principale d’un cancer. Sinon cela voudrait donc dire que les substances cancérigènes c’est du pipeau et que donc la pollution n’est pas un problème tant que l’on reste positif et de bonne humeur...or il est démontrer que c’est bien l’exposition à certaines substances qui provoque certains cancer.
    Ou alors il y aurait deux types de cancer : ceux d’origine émotionnel et ceux d’origine environnementale ?

     

    • Effectivement, c’est loin d’être simple. Tout est multifactoriel.

      Il semble que le cancer soit provoqué par tous types de stress (environnemental, émotionnel).
      Le stress environnemental peut être diminué par une alimentation riche en vitamines et minéraux.
      Pour le stress émotionnel, le docteur Tal Schaller explique très bien qu’il faut le libérer (à l’instar des danses ou rituels tribales).

      L’animal sauvage est soumis à des pics de stress intense mais n’est pas soumis à un stress régulier. Ces pics de stress sont compensés par une activité physique régulière.

      Moralité : Nourriture saine, activité physique régulière, émotions libérées (danse, cri sauvage, être en phase entre ses pensées et ses actes)