Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le mariage homosexuel ou le droit sur les enfants des autres

Plus rien ne va les arrêter.
On sait qu’ils ne tiendront aucune des promesses qu’ils ont faites puisqu’ils refusent de prendre le problème à la source.
La source de la dette, ce puits sans fond fait, entièrement, quasi exclusivement, des intérêts versés aux banksters pour avoir l’honneur de nous prêter de l’argent que nous pourrions emprunter, gratuitement, à la banque de France.
La soumission de la France à la finance mondiale apatride est la seule source de la dette et Hollande est allé lui faire allégeance à Londres.
Ces gens-là sont avec le peuple comme je suis pape.
Ils ne tiendront aucune de leurs promesses, sauf une.
Le mariage homosexuel.
Ces cinglés vont faire passer une loi, contraire au sens commun, qui va transformer le mariage – institution aussi vieille que la civilisation qui protège à la fois les femmes et les enfants - en l’union de personnes de sexe et de nombre indéterminés. Union qui va inventer un nouveau droit : le droit à l’enfant.
Un droit sur des enfants qu’on n’a pas faits.
Un droit sur les enfants des autres.
Un droit qui pourra permettre de dire : cette famille, là, n’a pas les moyens. Nous nous les avons. Nous exigeons (puisque nous avons le droit) qu’on nous confie le petit, là.
Impossible ?
À d’autres.
La famille est la SEULE institution qui protège les enfants, même quand le père et la mère sont séparés.
Détruire l’autorité parentale, c’est livrer les enfants des pauvres aux pervers.
Les pervers qui, inévitablement, viendront se glisser au milieu des autres et exigeront l’application d’un droit qu’on ne pourra plus leur refuser.
Personne aujourd’hui n’a le DROIT d’adopter. Seuls les enfants sans famille peuvent être considérés comme ayant un droit à une famille.
La seule justification du droit au mariage homosexuel est l’invention d’un droit sur les enfants des autres.
Une monstruosité.
Les fous l’ont rêvée.
Les socialistes l’ont promise.
En votre âme et conscience,

Marion

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

176 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • « La seule justification du droit au mariage homosexuel est l’invention d’un droit sur les enfants des autres. »

    Les « autres » étant des parents hétérosexuels pauvres dans l’incapacité d’élever leurs enfants.
    Les homosexuels pourront obtenir leurs enfants de pauvres grâce à leur argent et à la gauche. L’argent et la gauche formant encore ici le duo gagnant contre les pauvres.

     

    • Le problème c’est que les Français en demandent toujours plus, toujours plus de "socialisme", toujours plus de hollande, toujours plus de strauss khan, de taubira, de moscovici, de valls, de aubry.
      Pourquoi ? Parce que, dans le fond, nous Français du 21e siècle, nous leur ressemblons de plus en plus à ces gens crasseux, mal polis, haineux, nombrilistes et apatrides.


  • Des fous. Les verts pour lequels je votais, parce que je crois que la protection de la nature est un bon chalenge, une bonne nouvelle frontière, les verts aujourd’hui saccagent le principe naturel, ils inventent le droit à l’égalité. Pourtant on est libre, chacun peut vivre l’amour qu’il veut, la loi est arrangeante pour cela. Ils n’ont pas compris, ceux qui aiment la forêt vont en forêt, la forêt de Pan, dans la cité c’est la loi, la loi de la société, de la famille, des traditions, de l’éducation des enfants, de la vie en commun, chaque chose doit être à sa place. Qu’est ce que c’est que cette idiotie ? Une abération.

     

    • Malheureusement, il ne s’agit pas d’une idiotie ou d’une aberration.
      A force de lessiver le cerveau des uns, de hurler au fascisme des autres et de prendre tous les goyims pour des cons, ils arrivent à leurs fins : ce n’est ni une idiotie, ni une aberration ! C’est le résultat d’une stratégie, d’un programme, d’un calcul cyniques, inhumains, lucifériens, bref talmudiques !
      L’inversion des valeurs est presque totale en France.
      La fin est proche... mais nous n’avons pas encore bu le calice jusque la lie !!

      Ils ont sans doute encore en stock quelques immondices à nous glisser bien comme il faut, des quenelles casher que les gens de bons sens et les croyants vont sans doute encore accepter !
      En psychologie, on appelle cela la théorie de l’engagement : au début tu acceptes quelque chose d’insignifiant. On te demande un peu plus par la suite et tu acceptes car ce n’est pas grand chose. Les choses vont crescendo jusqu’à un moment où c’est trop, sauf que tu ne dis pas non car alors tu devrais justifier de pourquoi tu as tout accepté jusqu’alors. Le coût cognitif et émotionnel (risque de rejet) est pour les 3/4 des gens trop grand pour pouvoir dire non. Cela se rapproche du principe de la grenouille. Mets une grenouille dans une casserole d’eau bouillante et elle en sortira tout de suite et sera sauvée. Mets la dans l’eau froide et fait chauffer à feux doux et augmente petit à petit la température. La grenouille crèvera ébouillantée.
      Ceux de la perfide Albion nous surnomment les "Frogs" (grenouilles).
      Il serait grand temps que les Grenouilles se transforment en Chevaliers ou même en Coqs... qu’on retrouve un peu notre fierté, la fierté d’être Français et ne plus laisser cette bande de pédophiles et de sionistes faire la Loi ici bas.

      A quand la guillotine... ???

      Bon courage à toutes et à tous.

      David.


  • Entre la famille recomposee les enfants hors mariage et les familles monoparentales. Cette civilisation n’ a plus d’ avenir


  • Les valeurs s’inversent à 180°, c’est évident que c’est du grand n’importe quoi, le droit au mariage et à l’adoption pour les gays. Et mon entourage -jeune, puisque je le suis- est majoritairement favorable à ces droits nouveaux.

    Je suis contre le mariage homosexuel -c’est du bon sens, et les biens-pensants n’en n’ont pas toujours...

    Et c’est évidemment pas de l’homophobie non plus ; Juste qu’un enfant sans père et sans mère, résultat d’un viol ou d’un abandon, si il doit vivre avec deux pères pas très masculins ou deux mères justement trop masculines... ça doit être dur la vie pour lui. Surtout à l’école.

    Un pas en avant pour les droits des homos, un pas en arrière pour ceux des enfants...

     


    • Un pas en avant pour les droits des homos, un pas en arrière pour ceux des enfants...



      Bien résumé. Des droits ils en ont comme tout le monde, cela deviendrait un privilège de "classe", qui n’en est pas une...


    • #168239

      Quand un homme ou une femme divorce et par la suite deviennent homosexuel et se remettent dans un couple il n’y as aucun juge qui ne leur accordent pas la garde de leur enfants... Rien de plus normale, c’est leur enfants...
      Mais, que malgré leur "choix de vie" ce lobby arrive a s’acheter une filiation... est degeulasse !!!
      C’est pas les familles qui manquent pour adopter les enfants... quitte a avoir un aide financière de l’état ( exonération d’impôts) si nécessaire. Pour un enfant sans parents, une mere et un père n’es-ce pas ce qu’il y as de MIEU, ce que la société peut offrir a un orphelin ?!... C’est un tournant civilisationel ce truc... C’est que le début... Attendez vous aux mères porteuses aux saccages des lois bio-éthiques... Here comes the pain...


    • @Moi, Peter Sellers

      Bonjour,
      pouvez-vous a l’avenir mettre un peu de virgules et de points uniques, plus écrire en Français jusqu’au bout svp ; c’est déroutant de vous lire, merci.
      Amicalement.


    • Bonjour,
      j’ai un ami homosexuel, issu d’une grande famille bourgeoise, directeur marketing d’une grande boîte "du luxe" et habitant le Marais à Paris (soit l’archétype du gay bobo), qui est résolument et ouvertement CONTRE l’adoption des enfants par les couples homosexuels car c’est pour lui contre nature. Tout est dit !


    • #168591

      @juju, déroutant comme un accent ou un accent régional ? Merci des conseils en tout cas. Par contre les phrases en anglais, leur lecture est facultatives.


    • J’aimerai préciser que les lesbiennes ne sont pas toutes des camionneuses, et les gays, pas tous des folles se dandinant comme des poufs à talons. Si l’amalgame se fait déjà ici, vaut mieux stopper le débat. On ne parle d’un sujet que si l’on a des arguments plausibles et une connaissance de ce même sujet. N’oublions pas que les homos ont été engendrés et élevés par des parents hétéro, donc s’ils s’engagent, c’est bien qu’ils savent ce qu’ils font.



    • J’aimerai préciser que les lesbiennes ne sont pas toutes des camionneuses, et les gays, pas tous des folles se dandinant comme des poufs à talons. Si l’amalgame se fait déjà ici, vaut mieux stopper le débat.



      Houla alors toi tu t’es sentie visé(e) par cet article !!

      Pauvre France dégénérée...


    • @Vorace :

      Je ne me sens pas visée par cet article puisque je ne désire ni me marier, ni avoir d’enfant. C’est bien cette France dégénérée qui est inquiétante, celle qui va d’un extrême à l’autre, à tendance noire ou blanche, mais jamais grise. Je veux dire que les homos ne sont pas une classe de personnes, ce sont des personnes, qui ont des sentiments et préférences différentes, et ce n’est pas pour autant qu’elles se ressemblent toutes et qu’elles sont à mettre dans le même sac. C’est extrêmement décevant de voir ce genre de commentaire. Cela reviendrait également à affirmer que tous les juifs ont des nez imposants, que tous les intellectuels ont un grand front, et j’en passe. Débiles dans le genre clichés hein ?


  • les socialistes ont toujours été aux avants-postes dès lors qu’il s’agissait de détruire les racines catholiques de la France- et ainsi de préparer le terrain à la Banque !!!
    Hollande ne vaut pas mieux que Sarkozy ; il est sans doute pire que lui, d’ailleurs !


  • #168220

    Comme vous dites une monstruosité !
    _ Malheureusement, ça doit faire un moment que des homosexuels célibataires qui cachent leurs « choix de vie » adoptent les enfants des autres... Avec l’argent, les bons revenus tout était possible. Mais la ça va se généraliser... Marion, résume parfaitement (point par point) ce que je répètes depuis des années... souvent avec une audience tout acquise... Et a chaque fois une audience surprise de ne pas entendre ces arguments dans les merdias...

    L’opinion publique française serait, selon un sondage IFOP de juin 2000, largement hostile à la possibilité d’une adoption homoparentale (2/3 des personnes interrogées).


  • Je ne sais que dire... Je n’ai jamais été pour l’adoption homosexuelle, bien que l’étant moi-même, mais il est vraiment gerbant de voir qu’il y en a qui soient suffisamment égoïstes pour s’arroger un "droit à l’enfant", une expression qui elle-même porte une implication de pouvoir sur la vie de qqu’un qui n’a rien demandé.

    Parfois je me demande si tous ces activistes pro-"gay" se rendent compte du mal qu’il vont faire à ces têtes blondes qui devront souffrir les railleries et les quolibets de leur camarades. "Fils de pédé" remplacera le traditionnel "fils de pute" et quand les deux bobos-homos viendront en goguette chercher leur bambin à l’école, bec enfariné et main dans la main, je n’imagine même pas la réaction des parents hétéros.

    Une loi d’autant plus ridicule quand on sait qu’en moyenne les couples homosexuels ont une "espérance de vie" ridiculement courte par rapport aux couples hétérosexuels. Rares sont les couples d’homos ou de lesbiennes qui durent toute une vie. Dans mon entourage, il n’y en a qu’un, c’est pour dire. Je préfère ne pas penser aux disputes sordides sur la garde de l’enfant qui oscillera entre deux foyers où les "parents" respectifs feront venir chaque soir un(e) amant(e) différent(e), comme il est commun chez lez homos et les lesbiennes. Déjà que les enfants de parents divorcés sont rarement équilibrés...

    Bref, encore une "idée géniale" made in PS afin de démolir un peu plus la famille nucléaire. Déjà qu’on voit des gamines de 14 ans enceintes se vanter de bientôt devenir les "mamans" d’une génération entière d’enfants sans pères, bientôt, avec l’adoption homo, on aura droit à la génération d’enfants sans géniteur fixe. L’avenir promet vraiment des lendemains radieux !

     

    • Si j’étais un trotskard ou un gauchiste je t’aurais répondu, "il faut éduquer les enfants (à accepter tout et n’importe quoi SIC)"
      Mais heureusement je ne le suis pas.

      Attention à ne pas sortir cet argument de raillerie à l’école devant des gauchistes sinon ils vous tomberont dessus comme des corbeaux ;)


  • Je tiens tout d’abord à préciser que je ne suis pas pour le mariage homosexuel, celui ci n’étant pas un enjeu primordial auquel la société doit faire face contenu des pbs actuels.
    Cela dit, je pense qu’il faut nuancer les propos de l’article :" Un droit sur des enfants qu’on n’a pas faits. Un droit sur les enfants des autres." En quoi le droit devrait s’appliquer aux liens établis par la nature ? Nous vivons en société et nous partageons donc une culture : les liens dans la societé sont plus d’ordre culturels que naturels. Je veux dire, j’aurais plus de choses à partager avec mon "beau-père" qui m’a élevé dès ma naissance que mon "vrai" père qui m’a abandonné et qui n’a pas contribué à mon éducation.
    "Un droit qui pourra permettre de dire : cette famille, là, n’a pas les moyens. Nous nous les avons. Nous exigeons (puisque nous avons le droit) qu’on nous confie le petit, là." Ne vulgarisez donc pas le processus d’adoption qui est plus complexe que cela.
    Par ailleurs, je trouve que l’article dénonce plus l’adoption de manière générale que la mariage homosexuel...
    "Seuls les enfants sans famille peuvent être considérés comme ayant un droit à une famille. " Si l’on suit ce raisonnement, les quelques messieurs qui violent leur filles sont dans le droit et dans la légitimité et aucune famille saine et honnête ne peut les adopter car il n y a pas de lien de parenté entre eux ??
    L’article est truffé de poncifs ; les homosexuels seraient des "pervers" (des pédophiles vous vouliez dire ??). Je trouve que ce terme pour le peu subjectif tend à diaboliser les homosexuels ; votre démarche est en fait tout à fait similaire à celle du système et à sa "diabolisation du FN".

     

    • Je suis désolé, mais vous n’avez strictement rien compris au texte. Relisez-le une nouvelle fois s’il le faut, parce que vous vous emportez vraiment pour rien...


    • Tes arguments sont ceux du diable et d’un niveau intellectuel médiocre.
      La société que tu mets tant en avant repose sur des PRINCIPES. Ces principes sot immuables depuis la nuit des temps malgré les anomalies de la nature. Or, on nous propose d’institutionnaliser les anomalies,donc, de fait, détruire tout principe et toute morale au nom d’un droit politique girouette, opportuniste, corrompu, maçonnique, qui ne vaut rien, donc illégitime.
      Le mariage vise bien évidemment à obtenir le droit d’adopter. A mois que les "zomos" soient charger par le Pape de revivifier cette institution en en faisant la promotion. Les "Gays" me semblent furieusement à contre-temps de leur époque....Sales Réac’ de Gays !
      Derrière le lobby Gay se cache le lobby pédophile. C’est un fait, pas une diabolisation.


    • Les homosexuels sont des pervers puisque l’homosexualité est une déviance, que tu le veuilles ou non. Oser prétendre que dire cela c’est le même processus que celui de la diabolisation du FN est ri-di-cule : au contraire, c’est toi qui agit comme les diabolisateurs du FN en essayant de diaboliser les propos de Madame Sigaut.

      Cette opposition ringarde "nature - culture" l’est d’autant plus lorsque l’on parle de sexe et de reproduction puisque cela touche directement au côté "nature" de l’humain, pour emprunter votre logiciel flaibard.
      Le fait que cela implique au moins une tierce personne n’est rigoureusement pas anodin.
      Ces questions ne sont pas sans importance contrairement à ce que tu prétends puisque cela façonnera directement les générations futures, petit égoïste.

      Bref, je pense que Madame Sigaut est largement plus intelligente que toi, aussi elle n’a pas besoin de ma défense ni de tes critiques à deux balles.


    • Rien de pire que la dialectique pratiqué par un imbécile qui veut faire le progressiste...


    • Contre-argumentation intéressante.

      C’est vrai que ce réquisitoire de Mme Sigaut contient une étrangeté. Si légaliser le mariage homosexuel favorisera une normalisation de l’homosexualité dans la société, le droit à l’adoption lui n’a pas attendu cette "avancée" des moeurs pour s’ingérer dans la vie d’orphelins ou de familles démunies en permettant de placer ces chérubins dans d’autres familles qui en ont le statut et le porte feuille. Adopter, c’est par définition un droit sur l’enfant des autres, homo ou pas. L’adoption est un sujet en soi, délicat et complexe. Surtout que les névroses chez les enfants adoptés, de sucroît ceux venant de l’étranger et assimilés à une culture à l’opposé de leurs racines sont nombreuses. Mais comme l’a aussi dit jonestown, un père de coeur dévoué est meilleur qu’un père biologique absent.

      En fait, j’ai l’impression que ce qui dérange l’auteur de l’article - au delà de la tartufferie socialiste de plus en plus insupportable -, ce soit le fait que l’on permette aux homos d’avoir la même légitimité sociale et les mêmes droits que les hétéros.
      Une partie des attaques proférées sont celles que ferait un anti-adoption rabique (prennent les enfants des autres, profitent de leurs assise sociale ... ) et l’autre partie sous-entendant que des parents gays seraient intrinsèquement inaptes à éduquer un loupiot (contraire au sens commun, ne peuvent protéger les enfants, va attirer les pervers ... ). En gros, adoption = vol d’enfant & adoption par un couple homo = viol d’enfant (je caricature à peine). Bref ça sent un peu le lynchage du bouc-émissaire gai que le PS instrumentalise gaiment pour faire oublier qu’il ne fait pas de politique.

      Personnellement, même si je ne suis pas très convaincu qu’un couple homo puisse élever un enfant équilibré et complet, la société actuelle empêche déjà aux parents hétéro d’élever un enfant équilibré et complet (travail, propagande, laxisme, divorce + faiblesse & égoïsme ...), ce qui était surement déjà le cas avant. Alors de quel droit on les empêcherait de faire ce qu’on n’arrive nous-même pas à faire dans les soi-disant meilleures conditions ?

      Je trouve juste étrange de lier mariage gay et adoption gay (alors qu’il y en a déjà), et de se servir de ce projet de loi comme cache sex d’une animosité assez ambigüe envers les homosexuels. Peut-être ai-je mal interprété mais les propos étaient quand même assez clairs. Au moins cela eu le mérite de lancer le débat.

      Bien amicalement,

      patate velue


    • En quoi le droit devrait s’appliquer aux liens établis par la nature ? Nous vivons en société et nous partageons donc une culture : les liens dans la societé sont plus d’ordre culturels que naturels ?

      En tant que femme et maman (avec papa) , vous me laissez sans voie,(mais je comprends votre position par votre vécu), pour vous répondre :En quoi le droit devrait s’appliquer aux liens établis par la nature ? :

      Parce que mon garçon , la loi des hommes est facilement corruptible et celle de la nature est immuable !

      bien à vous


  • Des couples déséquilibrés y en a partout.

    Excusez moi mais des meufs qui se comportent comme des chiennes vous les empêchez pas d’avoir un enfant plus tard... (ou les mecs)

    Grandir à la dass ou dans un couple gay ? Êtes vous sur de ce que vous avancez ?

    Comme tu l’a bien dit l’enfant à le droit à une famille, alors mono-parentale, recomposé ou gay ça fait peu de différences (bien sur il faudra expliquer à l’enfant pourquoi il est dans une situation particulière mais c’est pas pire que de lui expliquer pourquoi il n’a plus ou perdu papa ou maman).

    A mon humble avis : c’est d’amour, de confiance, de valeurs et de repères que l’enfant à besoin (il est possible que ça sexualité en soit affecté mais bon les gays de notre génération on souvent été élevé par un père et une mère).

    Comme le disais soral la sodomie c’est une activité de loisir, en quoi un père seul pourrais élever un enfant et pas un père qui se fait enculer ?

    Et si mon gamin insulte un autre parce que ses parents sont gay ba je vais lui expliquer qu’il a des enfants qui n’ont pas de famille...

    Dans tout les cas je pense qu’il faut contrôler les familles adoptives (gay ou pas) régulièrement pour éviter les dérives graves, dans un couple qui donne la vie il y a aussi des abus intolérables de viols sur leurs enfants ou de congélateur (le mal n’a pas de sexe pas de couleur ni de religion spécifique *le sionisme n’est pas une religion*).

    Un couple sait "normalement" qu’en faisant un enfant il s’engage au moins pour 20 ans (oui pour moi le mariage ça vaut 0 c un bout de papier) un couple homosexuel doit comprendre aussi qu’il fait le même engagement si il décide d’adopter un enfant qui n’a pas de famille.

    Je suis pas sûr que la situation d’un orphelin y a 50/100/150/200 ans soit plus favorable et que nous sommes en train de régresser.

    De toute façon comme vous dites les riches le font déjà dans l’illégalité donc sans contrôle...

    Un peu comme pour la prostitution la légalité qui les sortirais peut-être des Mac, et donnerais un certain respect, des droits sociaux...

    Peut-être certains d’entre vous pensez que même le plus vieux métier du monde est a proscrire à ce moment la je pense que vous vivez dans une utopie.

    Je sais je suis pas dans la ligne ER sur ce coup la et j’ai pas l’éloquence d’un soral pour faire aussi bien valoir mes arguments.

    Et non je ne suis pas en conflit d’intérêt, j’aime les femmes !

    Mon avis n’est pas fermé, là j’ai simplement écouté mon cœur.


  • Je viens de terminer votre livre Du Kibboutz à l’Intifada. Il est super, un grand souffle chrétien y est ...

    Ce que vous dites sur le droit sur les enfants des autres est plein de vérité car (à mon avis) le projet de loi sert uniquement à l’adoption "de droit" par les riches des enfants et finalement leur choséification par un élite souvent amorale.

    Bravo à Egalité et Réconciliation pour la qualité culturelle de ses écrits/vidéos/inervenants et de leur moralité/éthique


  • #168353

    Je suis prêt à parier que pas de ces "gens" vont se servir de cette loi à "bon" escient.

    Les toges de mage va pouvoir ressortir du placard. Les fêtes des amis de famille de Jack L. ou de Daniel C.B. vont être animées...


  • Salut à tous ! Mon oncle et son mec (lol) ont adopté un enfant (mon cousin du coup) ! Y a pas de pb jusqu’ici et mon cousin (12 ans) semble virer plus hétéro qu’autre chose à l’adolescence. Mon oncle est gay et contre le mariage homosexuel... estimant que l’institution du mariage n’est pas à remettre en question et que le PACS fait bien les choses pour protéger les intérêts des conjoints. Moi je me demandais si l’institution du mariage ne pourrait pas autoriser le mariage gay dans la mesure où ce mariage est civil et en mairie ?... du moment que le mariage à l’église soit totalement hétéro selon les principes religieux bien entendu. Après tout, un mariage civil n’est que l’union officiel de deux personnes qui s’associent dans la vie... dans ce cas : on s’en fout du sexe, non ? (lol) mon oncle est gay mais je suis plus pour le mariage gay que lui :) enfin j’attends des réponses... (me traitez pas de hippie gauchiste, ce n’est pas du tt le cas, je suis juste très logique)

     

    • Salut ! Ton message me laisse un peu perplexe :"ont adopté", c’est donc déjà possible ? Par quel truchement ? Soit donc le débat n’a pas lieu d’être, soit ton oncle a contourné le problème en adoptant en célibataire, ce qui relève du voilage de face magistral.
      Le PACS ne protège pas autant ou assez que le mariage qui est un contrat beaucoup plus précis. D’ailleurs, c’est devenu une échelle de valeur : les hétérosexuels se pacsent avant de se marier.

      Pour ce qui est du reste de la logique, je suis d’accord : deux citoyens souhaitent s’unir et fonder une famille, ils devraient donc profiter d’un contrat civil les protégeant au maximum. J’ai beau chercher, je ne vois toujours pas ce que vient faire la religion dans ce débat.

      Cette réaction religieuse provient certainement du militantisme style "GayPride" laïque qui ne se cache pas de vouloir écraser la religion. Perso, je ne peux pas supporter la GayPride, je trouve cela révulsant et bourrée des clichés que les "gay-activists" viennent ensuite reprocher aux hétéros : le carnaval, la fête, les beuveries, le monde de la nuit, la dépravation, le libertinage...

      La plupart des homos que je connais sont comme tout le monde : ils n’ont jamais mis un pied dans une GayPride et ne savent même pas ce que ça veut dire, ils souhaitent simplement vivre en paix. Et puis, j’en connais d’autres qui reconnaissent qu’ils arrivent à mieux vivre grâce au militantisme Gay qu’ils sont bien obliger de regarder avec une certaine appréhension dans leur excès.

      En résumé, je pense que la société n’a que ce qu’elle mérite. Des années voire des siècles de mépris envers des personnes qui n’ont pas choisi d’être ce qu’elles sont ont cristallisé ce qu’on appelle auj la GayPride (un hubris extrême). Chacun a sa part de tort dans cette histoire : il serait quand même temps de réconcilier et de rééquilibrer tout ça !


  • Homosexuel ou hétérosexuel : il s’agit d’une personne (d’un citoyen) contribuant à la vie de la collectivité. De la même manière qu’un hétérosexuel célibataire peut accéder à l’adoption, à plus forte raison un couple homosexuel devrait y avoir accès.

    Le Mariage est un contrat civil (donc citoyen) qui permet de garantir des droits aux membres de la famille afin de les protéger.
    Les militants homosexuels ont poussé le bouchon trop loin en surfant sur l’amalgame entre le mariage civil et le mariage religieux, comme s’ils semblaient menacer ce dernier.

    Contrairement à la soupe d’amalgame de cet article, rien n’empêche la composition d’un vrai contrat civil équivalant (car le PACS n’en est pas un) avec le mariage pour les couples homosexuels ; et pourquoi lui donner un nouveau nom s’il doit être équivalant d’ailleurs.

    On pourrait tout au plus objecter que cette situation semble marginale et que légiférer serait superflu. Mais l’adoption par les célibataires est-il marginal ?

    Les gens se sont toujours limités à la lettre des textes religieux, plutôt qu’à l’esprit de ces textes. Ils héritent de rituels et de tabous dont ils ne comprennent plus le sens. Il n’y a plus aucun fond ; ils se limitent et se bornent au mot près.
    Toute situation s’analyse dans un contexte socio-culturel spécifique : on ne reprochera pas aux grecs d’avoir eu des esclaves et pareillement on ne reprochera pas à Lewis Carrol d’avoir été pédophile, il s’agit d’anachronisme ; ce n’était pas des crimes à l’époque.

    Aujourd’hui, nous avons évolué vers une meilleure protection des personnes et des enfants (même s’il y a encore du boulot), mais on ne peut pas se permettre d’amalgame grossier ; les couples homosexuels sont formés de personnes réfléchies qui ont décidé de vivre ensemble. Ces personnes forment le projet sincère de fonder une famille en utilisant l’adoption. Il n’y a raisonnablement aucun motif qui justifierait le refus de donner à un enfant la possibilité d’être élever par des personnes saines d’esprit.

    Et pour ce qui est des colibets à l’école, il me semble que (comme dans la majorité des cas) "l’enfer c’est les autres". Les enfants répètent ce que disent leur parent. C’est donc à vous de faire un travail sur vous-mêmes pour comprendre qu’un enfant adopté par un couple homosexuel se passera largement de votre violence verbale envers ses parents.
    "Regardez la poutre dans votre oeil au lieu de critiquer la paille dans l’oeil de votre prochain" : esprit et lettre toujours valables !

     

    • ok je vais te répondre un truc : le jours où les pédophiles seront assez nombreux ou que leur lobby sera assez puissant pour faire pression, que feras-tu ???

      tu diras, mais c’est vrai, ils contribuent à la vie quotidienne de la société en payant leurs impots (il me semble d’ailleurs que Dutroux et fourniret payaient leurs impots et faisaient même marcher les commerces de proximité !), alors on doit légaliser la pédophilie et les laisser se marier institutionnellement avec des enfant de 5 ans !

      cette argumentation est nulle et non avenue ! Il y a des dogmes immuables et indestructibles pour fonder une civilisation viable ! persécuter les homos me donne envie de vomir, mais les déifier et leur donner des droits d’hétéro non ! leur droit civique sont les mêmes que les notres, mais si ils veulent des gosses qu’ils se mettent avec une femme (ou une homme) et fondent un foyer ! c’est ça la nature, c’est cruel, mais parfois ça a plus de bon sens qu’une armèe de politiciens corrompus qui font de la masturbation intellectuelle sur des sujets qui ne concernent que 1 ou 2 % de la population !

      j’ai travaillé dans de nombreux pays et participé par voie de conséquence à la vie économique , ! ce n’est pas pour cela que je réclamais les même droits que les natifs du pays ! j’ étais bien content que leur société m’accepte et je ne comprenais la plupart du temps rien à leur culture et à leur politique !

      les homos ne représente que entre 0,5 et 2 % de la population : déclencher des débats et des polémiques pour si peu est une ineptie quand on est dans la situation de la France !


    • @titicanar
      Salut, je ne sais pas si tu as lu le post précédent d’Alex, mais il semblerait que son oncle ait déjà adopté, c’est donc un fait. Si c’est une adoption de célibataire, ce qui est légal, la deuxième personne du couple homosexuel se retrouve sans pouvoir légal pour protéger cet enfant. Ce pouvoir c’est un contrat tel que le mariage qui le propose. Pour donc assurer la protection totale de l’enfant, il faut au préalable garantir un contrat solide entre les parents : c’est tout à fait logique.

      Pour le reste de ton post, j’ai dit que nous avions évolué mais qu’il restait du boulot : ex. il y a toujours des esclavagistes, et il y a toujours des pédophiles, d’ailleurs pas toujours où l’on pense. Les lobbies et le jour dont tu parles sont déjà arrivé, ils sont en tout cas majoritaire dans les cercles du pouvoir, mais ils emploient un mal fou à essayer de ramener leur archaïsme au goût du jour.

      La démocratie, soit on l’applique, soit on laisse tomber : c’est un système à double tranchants qui contient en lui-même le moyen de le renverser. Si les pédophiles deviennent réellement majoritaire, cela signifiera qu’on sera devenu numérairement minoritaire et que la société aura encore changé sa façon de penser (retour de flamme) comme cela est souvent arrivé dans l’Histoire. Si cela devait se produire, alors je pense (tjs avec l’idée de démocratie) qu’on rentrait dans l’opposition afin d’encore un jour espérer retrouver la majorité et faire valoir notre point de vue.
      C’est soit ce jeu bancal de démocratie, soit on se bat ; et à ce jeu là tout le monde va y laisser des plumes et regretter amèrement l’avoir même un jour évoquer.

      Mais je te rappelle que la pédophilie c’est entre un adulte et un enfant ; et que l’homosexualité et l’hétérosexualité se passent entre adultes consentants. Le lien que tu crées systématiquement entre homosexualité et pédophilie relève de la mauvaise foi, je dirais même que les mecs en général ont une grande tendance à être attirés par des jeunes filles vierges, "la chair fraîche" qu’ils appellent cela, c’est tellement répandue que les gens n’y font plus attention : une belle hypocrisie !

      On préfère facilement amalgamer l’homosexualité à la pédophilie plutôt que voir que la plupart des hétéros sont plus attirés par les jeunes filles et donc doivent être logiquement considérer comme les pédophiles qu’ils sont... encore une fois, faisons le ménage chez nous avant d’aller essayer de faire le ménage chez les autres.


    • « On préfère facilement amalgamer l’homosexualité à la pédophilie plutôt que voir que la plupart des hétéros sont plus attirés par les jeunes filles et donc doivent être logiquement considérer comme les pédophiles qu’ils sont... encore une fois, faisons le ménage chez nous avant d’aller essayer de faire le ménage chez les autres. »

      Une fille peut très bien être majeure et vierge . Je sais c’est rare, mais le coup des hétéros et des vierges je ne voit pas trop le rapport avec la pédophilie en fait.


    • à RKichna .... Restons sur les comportements sexuels et n’allons pas se justifier par des participations sociales ou collectives Quand on parle hétéro ou homo c’est de comportement sexuel qu’’il s’agit et de rien d’autre ni de démocratie, ni de liberté, ni de social , ni de culturel .... Bordel retons sur le podium deu comportement sexuel c’est de çà qu’il s’agit avavt tout et exclusivement avant toute autre chose


  • Les jeunes d’aujourd’hui sont déjà bien dégénérés (j’en fait parti) mais alors qu’est-ce que ça va donner après ça ...
    Enfin , finalement je devrais peut-être faire des études de pédopsychiatrie , ce secteur est pas prêt de connaitre le chômage .


  • c’est un point de vue synthétique, sans argumentation qui va dans les tous les sens (mariage homo, adoption, finance international, autorité parentale etc.) et qui prône "le droit à l’enfant", chose qui n’est pas convenue... ce qui trahit un manque de connaissance sur le sujet. Cet article est dans l’émotion.
    Voilà mon point de vue


  • La lecture des commentaires fait honneur à e et r : il y a véritablement tous les avis.


  • Ca me fait marrer l’argument du "oué mais c’est mieux que les gosses soient adoptés par un couple gay que grandir à la ddass"... Et le gosse qui est sans famille, il a pas droit à une seconde chance avec un PAPA et une MAMAN ? Non... Après avoir été abandonné ou enlevé à sa famille, on va l’aider à se reconstruire avec un couple gay. Cool. Je dis pas que les gays feraient de mauvais parents à priori, mais je pense qu’en tant que gosse de la DDASS, on a DROIT à une famille "traditionnelle" non ? Pensons au droit DE l’enfant, avant le droit A l’enfant.

     

    • Ba oui ! c’est vrais que tu t’es proposé de les adopter ceux qui restent la bas...

      Tous les couples hétéro se demande d’ailleurs avant de faire un enfant si ça serais pas mieux de donner un cadre à un enfant qui n’en a pas.

      En tout cas je peux voir que certains manquent d’argument vu leur façon de répondre qui si on traduit se résume par : tu n’est pas d’accord avec moi alors tu est stupide !


    • @jack

      Je dirais plutôt que c’est toi qui a mal compris, il parle de droit de l’enfant qui est un droit précieux. Que répondra l’enfant plus tard quand il verra que d’autres enfants ont un papa et un maman.

      J’attend un argumentaire sérieux.


  • le plus grand paradoxe, c’est que des gens qui cassent soi-disant les codes en se revendiquant homosexuel, veulent quand même quelque chose d’officiel pour légaliser leur union !
    à l’heure ou de moins en moins d’hommes et de femmes hétéro se marient, où 1 mariage sur 3 finit en divorce, les homo veulent qu’on les reconnaissent et veulent se "légaliser".......

    En gros ils rêvent d’une institution que les bobos qualifient de désuètes et obsolètes.......étrange paradoxe.

    je me rappelle d’un dessin de KONK qui montrait un couple homme/femme qui disait "on ne veut pas d’enfant" ; un couple homo (homme /homme) qui disait "on veut des enfants", et enfin une troisième vignette avec un lapin en train d’enc..... une poule qui disait "nous, on veut des hamsters"

    bref tous ces épiphénomène ne sont là que pour nous enfumer, tout ceci n’est qu’un faux débat !
    les homos représentent à peine 0,5% de la population française, mais le débat sur le mariage gay occupe le devant de la scène....cela permet de meubler tranquillement pendant que des vrais évènements importants se produisent (transfert de la souveraineté de la France à l’europe, baisse des salaires, paupérisation des français, etc...).
    ce débat ne nous concerne pas et ne devrait pas être mis en avant il parasite la scène politique !
    depuis que les politiciens n’ont plus le droit de faire voter des lois importantes (les lois européennes étant supérieures dans le droit aux lois françaises), ils s’occupent comme ils peuvent avec des faux enjeux ! c’est caractéristique de l’impuissance de nos politiciens et de leur indigence !


  • Bravo Marion, bien que n etant pas toujours d’accord avec vous sur d autres sujets (rassurez vous des broutilles...) là je vous suis à 1000/100. Bien à vous....


  • #168428
    le 13/06/2012 par Hé là ! Pas trop vite !
    Le mariage homosexuel ou le droit sur les enfants des autres

    Je ne suis pas d’accord avec les raccourcis que l’auteur emprunte à fond la caisse, assimilant homosexualité et pédophilie de façon même pas subliminale.

     

    • L’homosexualité et la pédophilie ont les mêmes origines, la pédérastie, ça te dis quelque chose ?
      En plus, il faut savoir que dans une société où on a détruit les valeurs issus du Christianisme et le logos, les gens ne peuvent trouver l’homosexualité que normale. On nous a inculqué le nihilisme, le matérialisme, l’hédonisme, etc ... On nous a pourri le cerveau avec toute cette merde sous couvert de "Modernité". Je tiens à rappeler que ça n’est pas parce qu’il y a quelques bonobos qui s’enfilent, que nous devons faire la même chose ... et de trouver ça normal alors que ça ne l’est pas !


    • c’est vous qui avez dû prendre un raccourci de lecture. L’homosexualité n’est pas assimilée à la pédophilie : c’est la volonté d’ouvrir le mariage à l’homosexualité qui est assimilé à une porte ouverte à la pédophilie. Pourquoi cette assimilation ? Comme le souligne un autre commentaire, on peut très bien vivre ensemble sans être mariés - bcp d’hétérosexuels le font. Donc vouloir légaliser ce mariage homosexuel serait un cheval de Troie de l’adoption d’enfants qui ne sont pas les siens - qu’on soit homosexuel ou pas. Là c’est l’opinion de l’auteur, qui peut se discuter, mais pas se travestir !


    • Cet article n’amène en rien l’égalité et la réconciliation. Mêler pédophilie et homosexualité est totalement inapproprié. Il est aisé de concevoir que certaines personnes ne tolèrent pas l’homosexualité par principes, mais de là à confondre deux personnes adultes et consentantes qui s’aiment à des violeurs d’enfants, non. Je tiens à rappeler que les enfants battus, victimes de leurs parents, le sont souvent par des parents hétéro. Je suis d’accord pour le refus du mariage, mais pensez aux enfants orphelins, qui sont menés de foyer en foyer. Ceux là n’ont pas la chance d’être conçus par des parents qui les désirent, et si les couples homo pouvaient adopter, cela soulagerait déjà pas mal de ces enfants. Il faut arrêter de croire que les homo sont tous des pédophiles pervertis. Ce sont des personnes comme tout le monde. Je suis vraiment déçue par Egalité et Réconciliation pour le coup. Ce site veut faire le pas pour réconcilier les religions et sociétés entre elles, mais pas les personnes ayant des préférences différentes ne nuisant à personne, sauf aux machos dont le but n’est que la survie de l’espèce. Je suis homo, anti gay-pride, contre le mariage, je n’ai jusque ici contaminé personne, ni violé personne. Si les gens arrêtaient de voir l’homosexualité seulement à travers le lobby LGBT, ils en auraient sûrement une meilleure vision.


    • @Cycy

      Si les merdias arrêtaient de nous bassiner avec les couples et l’adoption gay, il y aurait surement plus de tolérance envers vous et vos semblables.


    • Ah, alors je dois me taire parce que les médias se servent du lobby gay comme celui d’Israël ? Désolée, mais soit on est conscient de tout, soit de rien. On ne peut pas admettre que tous les juifs ne sont pas pareils alors qu’on met tous les homo dans le même sac. Je ne suis pas la seule à penser comme ça, ce n’est pas ma faute si les gens voient les homos seulement à travers des clichés même pas représentatifs. On ne voit que les homos qui veulent se montrer, les autres restent gentiment chez eux et espère juste avoir un peu plus de justice, c’est tout.


  • Excellent article.
    C’est exactement le terme : Une monstruosité qui est de surcroit sans limite !
    Il faut les en empêcher et ne pas les laisser faire ce qu’ils veulent juste pour des raisons sentimentalistes.
    Qu’en est-il du droit de filiation, de la génétique ? Cette mascarade moderniste n’est qu’une négation de la biologie humaine, ce qui est un comble dans ce monde scientisto-darwinien...

    LLP

     

    • #168463
      le 13/06/2012 par Hé là ! Pas trop vite !
      Le mariage homosexuel ou le droit sur les enfants des autres

      Est-ce bien l’adoption que vous dénoncez comme une monstruosité ? Ou l’homosexualité ? Je ne comprends pas bien, pas plus que je ne saisis ce qu’il y a de moderniste là-dedans. Je suis moi choqué par l’eugénisme soft pratiqué par des décervelés hétérosexuels stériles qui refusent l’adoption, et qui sûrement au nom de la filiation et de la génétique que vous teniez à défendre, se font rembourser par la collectivité leur bébé caprice pré-sélectionné en éprouvette.


    • Bonjour,
      Une simple constatation de fait : un gosse est le fruit de l’union d’une homme et d’une femme (à part Jésus).
      Pour tout croyant, le respect de cet état d’équilibre est fondamental.
      La spiritualité, la constitution psychique et la forme physique diffèrent grandement entre le type masculin et le type féminin et c’est la réunion de ces altérités dans l’éducation du môme qui en fera une être humain "équilibré", les tendances dominantes inhérentes à son sexe s’exprimeront dans cette harmonie "préalable".
      L’éducation n’est pas qu’une question de mots et d’actes ... le fait de participer à l’harmonie voulue par Dieu est indispensable.

      @Salim,
      je crois que le monde scientisto-darwinien est la négation de la biologie et de la chimie.


    • Encore ce navrant jugement propre aux croyants.
      S’il y a bien un point de désaccord entre nous, c’est bien sur celui-là.

      La Science n’est qu’un outil  ! Donc vous conviendrez que par nature il est neutre, et que, tout dépend de ce que ses utilisateurs en font. Le problème n’est pas l’instrument mais le manieur malintentionné, et à propos de son identité, de sa nature et de sa foi, nos opinions se rejoignent entièrement.

      Mes amitiés.


    • @Mou du bulbe



      Est-ce bien l’adoption que vous dénoncez comme une monstruosité ?




      Je crois en effet que c’est ce qu’il a voulu dire



      Je ne comprends pas bien, pas plus que je ne saisis ce qu’il y a de moderniste là-dedans.




      C’est pourtant simple, les politiques, les médias et autres saloperies nous vendent ceci comme étant un progrès ou une nouvelle norme. C’est pas un hasard si la pédérastie a commencé à s’affirmer vers le 18 ème siècle de notre ère en ne tenant pas compte de l’Antiquité.



      Je suis moi choqué par l’eugénisme soft pratiqué par des décervelés hétérosexuels stériles qui refusent l’adoption, et qui sûrement au nom de la filiation et de la génétique que vous teniez à défendre, se font rembourser par la collectivité leur bébé caprice pré-sélectionné en éprouvette.




      En fait c’est parce que nous sommes attachés à notre nature mon grand , c’est toi qui ne comprend pas puisque figé dans ton paradigme progressiste créé de toute pièce par les Franc Maçons pour détruire encore plus la tradition, l’équilibre des enfants et les rendre encore plus nombrilistes.
      Sinon concernant l’adoption c’est quoi le but d’adopter un pauvre orphelin ou d’adopter des gosses qui ont souffert d’un divorce qui est la conséquence de lois et idéologies des mêmes qui ont fait voter ces lois minables.
      Oui t’as vu l’écervelé d’hétéro que je suis a parfaitement cerné la stratégie de la gauchiasse pour détruire les couples et rendre les gosses encore plus perdus à la merci des prédateurs mondialistes.
      Vous êtes en fait les idiots utiles de l’Empire ne vous en déplaise.

      Une dernière chose, un enfant est innocent et pur on en fait pas n’importe quoi, c’est pas un cobaye au service de nombrilistes qui voudraient singer les hétérosexuels, ou du moins les vestiges.


    • #168761
      le 13/06/2012 par Hé là ! Pas trop vite !
      Le mariage homosexuel ou le droit sur les enfants des autres

      A Kasiar. Je m’abstiendrais de commenter la condescendance avec laquelle vous vous adressez à moi. Pour la gauchiasse vous repasserez, je suis à jour de cotisation au front national. Sinon concernant l’adoption c’est quoi le but d’adopter un pauvre orphelin ? En effet, c’est monstrueux.


  • Chaque enfant à le droit à ses parents, naturels ou adoptifs. Des parents c’est un papa et une maman, ... pas deux tatas !
    De la même façon dont je suis hostile au mariage homosexuel et à l’adoption, procréation assistée/par un tiers, par une mère porteuse, je suis également opposé à l’adoption par une personne seule. Bon sang il y a assez d’orphelin en France (pas besoin d’aller les chercher au Malawi ou à Haïti) et de couples mariés stériles (ou non) pour que ces deux entités se rencontrent et s’annulent.
    L’homosexualité est un comportement sexuel. Ce n’est rien d’autre. Un enfant né d’un père et d’une mère, c’est une loi naturelle et divine qui refuse aux homosexuels de procréer. C’est tout, c’est comme ça ! Arrêtons de toucher à la nature !
    Si nous continuons comme cela, dans 15 ou 20 ans un frère et une sœur pourrons se marier et enfanter par FIV pour éviter la consanguinité ... après tout pourquoi pas ! Au point ou on en est ... un parent et son enfant également ! Un petit fils avec sa grand-mère ... pourquoi ceux qui se plaisent dans l’inceste n’auraient pas droit au mariage et à la procréation ?! Allons-y "gayment". On marche sur la tête et les gens sont contents !
    On vit dans une société de dégénérés complets, de débiles mentaux où on nous dit que la Morale c’est de laisser les gens s’enculer et élever des enfants dans le vice. Rien que le fait de se déclarer homo c’est obscène, car ça renvoi à l’interlocuteur l’image de celui ou celle qu’il a en face de lui dans son acte sexuel. Du coup grâce aux homos est apparu le mot hétéro ... c’est formidable la société moderne ! Les hétéros ça n’existe pas, ce sont des gens normaux. Jamais j’ai entendu quelqu’un me dire "je suis hétéro", parce qu’il n’a pas a se justifier d’être normal... c’est donc que l’homosexualité est anormal, comme le panneau "attention peinture fraiche", on l’annonce parce que c’est pas normal.
    Vous voyez vous des couples normaux dire "on est hétéros" ? Non ! Parce qu’ils n’ont pas à dire implicitement "on base comme des lapins et on aime ça", il n’ont pas a renvoyer leur image en train de copuler. Ça s’appelle la pudeur.
    Dire "je suis homo" reviens à dire "je me fait enculer".
    Message aux homos : arrêtez de réclamer des droits, vous avez les mêmes que tout le monde. Soyez des gens normaux, ayez de la pudeur. Rien ne vous empêche de vivre en concubinage, de vous pacser. Vous ne pouvez pas avoir d’enfant. On ne demande pas de droits à la nature, on l’accepte, c’est tout.

     

    • Je suis tellement d’accord ! Hallucinant ! Hallucinant la lobotomisation qu’on nous assène !
      Je trouve très judicieux que tu rappelles que l’homosexualité est une PRATIQUE sexuelle. Rien avoir avec la procréation.
      Or, on nous accuse d’homophobie lorsqu’on s’oppose à l’adoption pour les homos. Je ne suis pas homophobe. Pour moi les hommes et les femme sont libres sexuellement.
      D’ailleurs quand tu dis "copuler comme des lapins", je ne vois pas où est le mal : ça prouve seulement que cette pratique est naturelle, littéralement !
      Mais ce qui n’est pas naturel, c’est que deux personnes du même sexe prétendent à avoir un enfant qui est le fruit de deux personnes de sexes opposés. La procréation requiert un homme et une femme !!! Sinon, la science et la "justice" (rire jaune) s’en mêlent. Et il me semble que c’est rarement bon signe quand les institutions tentent de se substituer à la nature...
      Ils pourront trouver toutes les excuses du monde, dire que les enfants se portent bien, mieux que d’autres dont les parents sont fous alliés, c’est totalement ridicule, le problème est pris à l’envers -aucun jeu de mot-. La nature refuse la procréation aux personnes de même sexes, comme elle la refuse aux octogénaires, voilà tout ! Ne me dîtes pas : il y a des stériles, la nature leur refuse aussi d’avoir des enfants et pourtants blablabla
      Ça n’a rien avoir !
      La stérilité concerne une partie de la population seulement et il s’agit d’une maladie d’origine soit chronique, soit environnementale, parfois psychologique.
      L’HOMOSEXUALITÉ ANNULE D’EMBLÉE LA PROCRÉATION. CE N’EST PAS UNE MALADIE, MAIS ILS VOUDRAIENT LA TRAITER COMME TELLE ! C’est un comble !
      Et le rapprochement que tu fais avec les consanguins est excellent : Pourquoi les condamner, pourquoi leur interdire de se marier et d’avoir des enfants, sinon parce au fond, on sent encore qu’un enfant est le fruit de deux personnes de sexes et de familles opposés ? Tout n’est pas perdu, donc.
      Ça suffit les deux poids deux mesures.
      Refuser le droit à l’adoption aux homos, ce n’est pas de l’homophobie, c’est simplement la nature ! Donc à la bande de bobos hypocrites qui ne jurent que par le bio et le 100% naturel, rappelons-leur que leur projet de loi pro adoption gay est 100% contre-nature.


    • À wakeup

      Naturellement il n’y a pas de mal a "copuler" (enfin pour moi catholique tradi, il y a la notion de fidélité, de mariage, ...)
      Non ce que je voulais dire c’est que désormais on fait le distinguo entre homo et hétéro, et que de plus en plus, on en a arrive à se justifier d’être hétéro ou en tout cas de devoir le préciser comme on précise son age et sa profession lorsqu’on se présente. Si on se rencontre et que je te dis que je suis plombier, tu va naturellement m’imaginer en salopette bleu avec ma caisse à outil... et bien même chose quand quelqu’un me dit qu’il est homo, je le vois immédiatement en train de se faire sodomiser et ça c’est gênant ! Parce que quand je rencontre un couple ou même une personne seule qui me parle de son conjoint, la pudeur, la morale et l’éducation veut qu’on ne pense pas du tout (ou alors en dernier lieu dans un moment d’égarement mental à confesser) à ce qu’il peut faire dans le lit conjugal. C’est certainement dû au fait qu’en tant qu’enfant nous n’imaginons et nous ne nous posons jamais de question sur la sexualité de nos parents (ou encore une fois dans un moment d’égarement et avec de la culpabilité), et ce même devenu adulte avec une vie sexuelle épanouie.


  • #168470

    Le mariage n’a jamais eut pour but de défendre la famille et les enfants.
    C’est archi-faux, l’ethnologie mondiale le prouve.
    Le mariage a été inventé uniquement pour garantir la reconnaissance de paternité.
    Les civilisations sans mariage ont existé et existent encore.
    Le dernier couvent pour mère-célibataire a fermé en 1996, les enfants sans père étaient enfermés dans des hospices. La drague, le divorce, le concubinage et la colocation étaient encore interdites il y a peu. Bref, tout ce qui aboutit au sexe hors mariage, donc à des enfants sans père était proscrit. Transformer le mariage en une union de personnes de sexe et de nombre indéterminé, c’est ce qu’on appelle une communauté, un clan, une tribu.

     

    • bien sûr que si le mariage est une institution qui officialise l’union entre un homme et une femme ! et par voie de conséquence la famille ! cela permettait de donner un nom et une légitimité à un enfant né d’un autre lit...certains hommes amoureux endossaient ainsi le rôle de la paternité sans avoir été le procréateur ! cela "protége "donc bien les enfants !

      Marion essaie de vous dire que seul la famille est une cellule de défense primaire contre les agressions extérieures..une alliance entre un homme fort qui apprend la vie et à encaisser les coups aux enfants et une mère (femme) qui panse les plaies et choie ! 2 rôles immuables qui permettent de forger des esprits solides et aguerri à la vie extérieure. Sans ce modèle et ce cocon de développement, impossible de créer des adultes fiables et viables !

      qu’il existe des civilisations où le mariage n’existe pas ne prouve et n’étaye en rien votre thèse !

      vous ne démontrez rien ! qui plus est je ne vois en quoi la création de tribus a quoi que ce soit à voir avec la France .......ou avec son histoire ! les baba cool et l’amour libre c’est ringard !


    • C’est ce que je dis lorsque je parle plus haut de familles recomposées. L’enfant aura une peuplade d’ascendants là où simplement deux parents simplifieront la généalogie.

      C’est déjà bien assez complexe à deux, j’ose imaginer le pire quand on est à plusieurs.


  • J’aimerais que cesse l’amalgame plus que pitoyable entre homosexualité et pédophilie.

    - Soit vous êtes contre la pédophilie et dans ce cas vous reprennez vos amis qui sifflent des jeunes filles qui passent dans la rue, OK !

    - Soit vous êtes pour une certaine forme de pédophilie et contre une autre ! Et dans ce cas vous êtes l’un des pires hypocrites qui peuplent cette planète.

    La pédophilie concerne tout le monde qu’elle soit hétérosexuelle ou homosexuelle.

    En revanche, le débat porte ici sur des couples d’adultes (qui ont d’ailleurs en horreur la pédophilie) et qui souhaiteraient officialiser leur couple par un contrat civil leur permettant entre autres de protéger un enfant adopté.

    Arrêtez de déplacer, le débat, on ne vous demande pas si ça vous dirait être homosexuel, on vous demande de répondre intelligemment à une demande civile pour améliorer d’une part la protection des enfants adoptés par des célibataires et d’autre part la vie de concitoyens comme vous et qui partagent beaucoup de vos idées.

    J’ai beau cherché, je ne vois toujours pas ce qui bloque les gens, si ce n’est une pensée bornée et souvent hypocrite qui les poussent à faire des amalgames absurdes (dans le sens guénonien : des pédophiles traitent d’autres gens de pédophile).

    Si je peux comprends une situation citoyenne sans en être partie, pourquoi ne pouvez-vous pas vous aussi vous départir de vos réflexions bornées et analyser ce qu’on demande d’analyser sans évoquer à tort et à travers des pervers, des criminels et autres dont ce n’est pas le sujet ici, c’est abberrant tant de mauvaise foi : il faudrait une bonne dose de bonne volonté pour arriver à la réconciliation, parce qu’il y a pas mal de gens qui s’accrochent mordicus à des clichés qui ont la dent dure...

     

    • justement vus me semblez mal renseigné !
      sachez tout d’abord que la pédophilie a très souvent pour victime des petits garçons ! la majorité des actes pédo se font sur des garçons.

      ensuite siffler une jeune fille de 17-18 ans qui est bien sexy ne fait pas de nous des monstres ! et puis quand à 18 piges, des homos me reluquaient dans la rue, c’était aussi de la pédophilie ?? pour vous dites moi ???

      les homosexuels condamnent en général très rapidement la pédophilie car ils savent que l’amalguame est facile... mais c’est plus par peur de cet amalguame.


    • @titicanar
      Je crois qu’on dit la même chose, non ? ou c’est une envie de tourner en rond de votre part ?
      La pédophilie sert d’épouvantail pour diaboliser les autres et chacun y va de son petit commentaire de haine.

      Pour ce qui est de la part de chacun dans la pédophilie, je ne crois pas qu’il faille chercher des chiffres ou des statistiques à n’en plus finir !
      Tout ce que je constate dans mon entourage, c’est autant de filles dépucelées par des connards de trente balais qui s’en vantent avec accord tacite sociétal et autant de d’abus sur des jeunes garçons.

      Et la réponse à votre question est oui ! Un adulte qui reluque le cul d’un jeune garçon est un pédophile, mais pas un pédocriminel puisqu’il n’est pas passé à l’acte.

      Ca ne change rien au fait que cet article n’est pas très honnête.


    • #169018

      Dans un sens guénonien l’homosexualité est une aberration cosmologique. Malgré tout le respect que le doit a un être humain.


  • Bonjour à tous,

    je suis désolé Marion mais dans ce texte court vous parvenez à des amalgames étranges et à des raccourcis d’une logique qui m’échappe.

    D’où tirez-vous que le mariage homosexuel inventera un nouveau "droit" à l’enfant ? Le droit à l’adoption actuel n’oblige pas au mariage et de nombreux couples mariés souhaitant adopter n’y parviennent cependant pas actuellement. Les couples homo mariés ne seront pas mieux servis et probablement moins bien.

    Quel est "ce nombre indéterminé" dont vous parlez ? Proposerait-on une loi où le mariage puisse concerner plus de deux personnes ?

    Il y a des pervers dans n’importe quel groupe donné que vous voudrez bien constituer. Prenez 1000 boulangers au hasard, 1000 gauchers au hasard, 1000 femmes de chambres au hasard....vous trouverez probablement dans ces échantillons presque autant de pervers que vous en trouveriez parmi 1000 homosexuels (sauf à considérer que l’homosexualité est déjà en elle-même une perversion, point de vue dont je suis près à débattre car il ne me choque pas forcément dans la mesure où on établit une hiérarchie dans le "pervers" une fois qu’on l’a défini.). On n’interdit pas a priori aux boulangers, aux gauchers, aux femmes de chambres d’adopter sous prétexte que certains parmi eux sont pervers.

    Pour finir j’ai lu un commentaire qui disait que "les homos avaient sûrement poussé le bouchon trop loin" (je ne préfère pas savoir où exactement se trouve ce bouchon et avec quoi il aurait été éventuellement poussé). Là, je trouve que c’est vous Marion qui avez poussé le bouchon.

    Avec mes respects.


  • Bonjour,
    Si on parle de droit sur l’enfant en général, alors commençons par supprimer le droit d’abandonner des enfants dès la naissance dont on ignore si les adoptants seront des bons parents, certains en font des esclaves et habitent les beaux quartiers. Faisons des procès à des institutions religieuses qui en ont fait leur commerce. Supprimons l’accouchement sous X, un enfant doit pouvoir savoir qui est ou était sa mère biologique ! Qu’en est il aussi du père biologique dans ces cas la, il a le beau rôle lui, tout comme lorsqu’il s’agit d’assumer une erreur de jeunesse dont ses parents ne seront même pas au courant, et on sait que cela se termine par une IVG dans la plupart des cas !!!! Écourtons les procédures d’adoption, parfois c’est plus facile d’adopter un coréen, un africain qu’un européen ! Luttons contre le parent qui kidnappe son enfant pour l’emmener au bout du monde et le séparer à tout jamais de son autre parent. Croire que des homosexuels ou des lesbiennes ne peuvent pas élever des enfants, c’est faux, ce sont des gens comme vous ou moi, et ils existent.Ou alors, créons des centres psychiatriques pour que les homos redeviennent hétéros(une sorte de méthode à la milton friedman). Nous qui luttons sur E&R contre toutes formes de dictature et voulons réconcilier le peuple français ne tombons pas dans le piège : seuls les hétéros ont le droit d’avoir des enfants. Le mariage homo bof(les divorces sont compliqués), mais juste une loi (rattachée au pacs-oui) pour légaliser les enfants. Le droit numéro UN d’un enfant c’est d’être aimé. Et quand on parle de la dette actuelle, c’est un héritage que des criminels laissent à des générations entières à venir, et nous sommes les héritiers directs, il faudrait aussi une loi qui nous autorise à refuser ce maudit héritage pour le bien de notre nation !!! Bonne journée à vous tous.


  • Pour ceux qui sont contre l’homosexualité (puisqu’ils n’ont rien de mieux à faire), j’espère que vous avez des arguments plus solides que le vent et les textes des Déutéronomes et Lévitique.

    Ce sont quand même des exemples typiques d’anachronisme.
    Je vous rappelle que la solution proposée par ces textes est la mise à mort ! Dois-je aussi vous rappeler que nous avons évolué en terme de droit à la vie des personnes et qu’on ne peut plus mettre les gens à mort pour leur penchant sexuel.
    Vous aurez peut-être décidé de les mettre à mort socialement par haine systématique et discrimination, mais je dois aussi vous rappeler qu’auj une société civislisée se bat contre les discrimanations.

    A un certain moment, il va falloir que vous compreniez que ce qui était écrit dans ce texte venait d’un contexte socio-culturel spécifique et qui n’a plus de raison d’être appliqué à la lettre même si je pense qu’on doit en garder l’esprit, c’est-à-dire, on peut très bien souhaiter et préférer que son enfant soit hétérosexuel sans pour autant l’ostraciser du jour au lendemain. Pareillement, pour les questions citoyennes, on peut très bien préférer que les hommes et les femmes se marient sans pour autant refuser le droit à deux personnes qui s’aiment à bénéficier des mêmes droits garantis par ce contrat.

    Bref, c’est ma logique ; c’est juste que j’ai horreur de l’injustice, j’aimerais sérieusement comprendre le problème de la haine de ceux qui sont contre, mais jusqu’à présent je ne tombe que sur des posts sans queue ni tête, qui respirent plus la haine qu’une réflexion politique et sociétale.

    PS : La politique c’est un peu plus compliquée que de dire "c’est pas naturel" ou "j’aime pas si ou ça" sans apporter aucune argumentation réelle dans une réflexion sociétale. Je retrouve les mêmes discours face à la dépénalisation du cannabis, aucune argumentation, simplement du "j’aime", "j’aime pas" à tort et à travers ; et pendant ce temps, le trafic continue de plus belle ! Pfff

     

    • La question n’est pas pour ou contre l’homosexualité qui confèrerais à l’homophobie. C’est un loisir, c’est du domaine du privé. Mais amener cela sur le terrain public avec des revendications de droit est une démarche bien différente, en quoi cela donne-t-il des droits ?

      Les homos font ce qu’ils veulent cela ne pose pas de problèmes. Le communautarisme gay là oui !!!

      De surcroit lorsque l’on parle d’enfant et d’adoption. Mais si tu trouve légitime qu’une communauté obtiennent des droits qui lui sont seuls réservé, j’en ai une à te conseiller ou tu obtiendras bien plus (Shoananas ou Inuit, choisi).



    • Je vous rappelle que la solution proposée par ces textes est la mise à mort ! Dois-je aussi vous rappeler que nous avons évolué en terme de droit à la vie des personnes et qu’on ne peut plus mettre les gens à mort pour leur penchant sexuel.



      Oulah qui vous menace de mort ? c’est un peu fort en café non ?

      C’est simple une enfant est le début de construction d’un être. Il est issu d’un homme et d’une femme, c’est la nature c’est comme celà. A moins d’improviser Le Meilleur des Mondes et de cultiver directement des enfants, on peut largement les adopter, en leur expliquant qu’ils sont nés dans une éprouvette.

      Maintenant vous pouvez me traiter d’arriéré de tout ce que vous voulez, mais le jour où vous devriez inévitablement vous justifier sur les origines de l’enfant si il y en a qu’un seul que lui répondriez vous ? Seriez vous prêt à lui répondre honnêtement ?


  • #168580

    Je crois qu’il faut bien séparer trois choses :

    - le droit au mariage pour des homosexuels
    - le droit à l’adoption pour des couples homosexuels
    - le droit à l’enfant pour n’importe quel couple. C’est uniquement pour ce droit, comme l’écrit Marion, que les pervers sexuels peuvent trouver un terrain de "jeu" dangereux

    Le 3ème, on est tous d’accord, serait un scandale, et on peut espérer qu’il ne voie jamais le jour.

    Le 1er et le 2ème, c’est pour bientôt. Et ils posent de vraies questions :

    - Que veut dire mariage ? Il a été institué, quoiqu’en disent certains, pour assurer à la femme et l’enfant la protection paternelle : il est donc, sauf pour les frustrés, un facteur de civilisation. Par conséquent, je trouve normal que la communauté nationale le reconnaisse et l’encourage. Que cherchent les couples homo par le mariage ? A payer moins d’impôt ? A se sentir comme les autres ? C’est pour moi prendre le problème à l’envers. Le mariage homo n’est pas d’utilité publique, il ne sert en rien la société, il n’a donc pas lieu d’être, sauf à faire plaisir à une communauté, ou à démolir les fondements de la société.
    - Qu’est-ce qu’une famille ? Faut-il d’abord considérer l’intérêt de l’enfant ou les frustrations/désirs des parents ? Un enfant a besoin de s’identifier mais aussi de se distinguer sexuellement par rapport à son père et sa mère. On connaît tous des névrosés qui ont été élevés dans des milieux exclusivement masculins ou féminins, et je ne souhaite à personne de vivre la vie d’un Nietzsche ou d’un Rilke. En fait le problème de l’enfant, c’est de ne pas avoir les grandes gueules de nos politicards pour dire ce dont il a besoin.

    Et puis n’oubliez jamais : la cour de récréation est le lieu le plus cruel qui soit. Pensons donc à celui qui va être cherché par ses deux papas ou mamans, ça sera plutôt pénible pour lui. C’est comme donner à son gosse un prénom à la mords-moi-le-noeud : on ne lui rend pas vraiment service ...

     

    • Le bon sens paysan ... ;-)


    • Beaucoup de gens ne semblent pas réaliser les états de fait que vous décrivez. C’est pourtant si simple à comprendre. J’ai justement fait référence à la cour de récréation dans une publication antérieure sur ce même article, rappelant justement qu’un enfant issus de tels parents sera un paria parmi ses camarades de classe.

      Mais ce que vous dites sur les "frustrés" est ô combien véridique. En fin de compte, lorsque l’on regarde les statistiques officielles, la majorité des PACS conclus l’ont été entre personnes de sexe opposé. En d’autres termes, et comme je l’ai déjà répété, les homosexuels n’ont jamais eu besoin du mariage et encore moins de l’adoption pour bien vivre.

      Le problème est toujours le même : une minorité dans la minorité veut obtenir un "droit" pour mieux vivre sa vie alternative et oublier qu’il ou elle est l’exception qui confirme la règle. La grande majorité des homos et des lesbiennes d’ancienne génération (à différencier des "gays") ne souhaitent ni enfant, ni mariage tout simplement pcq ils ont intégré depuis longtemps le fait que leur principe de base est justement de ne pas se reproduire.

      Encore une fois, c’est à celui qui gueule le plus fort et celui là à le droit d’imposer son point de vue, au risque de jeter le discrédit sur tous ceux qu’il prétend "représenter".


  • Est-ce une fausse impression, où ai-je l’impression que les folles hystériques sont de sortie suite à cet article ?
    Dis-moi avec qui tu couches, je te dirais qui tu es.

     

    • #168750
      le 13/06/2012 par Hé là ! Pas trop vite !
      Le mariage homosexuel ou le droit sur les enfants des autres

      j’ai l’impression que les folles hystériques sont de sortie. Les apprentis talibans aussi on dirait... C’est curieux comme vos propos me rappelle les frontistes de gôche dénonçant le "f-haine".


    • Quelle argumentation de gros naze, pour ne pas dire réduite au néant. Il n’y a rien à ajouter. Vous avez la subtilité d’un éléphant.
      Ce qui me prouve que quand on appuie là où ça fait mal....On n’est pas loin de la vérité.


  • Chère Marion,
    que d’amalgames dans votre message. Vous semblez vouloir remettre en cause l’adoption homosexuelle mais les arguments que vous avancez sont applicables à tout type d’adoption ( tant par un couple homosexuel que hétérosexuel) :
    - un droit sur les enfants des autres
    - les "parents riches" qui passent avant les "parents pauvres"
    - risque de parent adoptif pervers (les pédophiles ne sont pas tous homosexuels, je suis avocat pénaliste, je sais de quoi je parle)
    Je ne parle même pas de tous les problèmes que posent l’adoption internationale....

    Personnellement, si la manière dont est avancée la question du mariage homosexuel par le PS me dérange car elle est utilisée comme diversion à des problèmes bien plus graves, je ne pense pas que l’adoption par un couple homosexuel constitue en elle-même un problème. de toute façon, la science le permet déjà. J’ai autour de moi plusieurs enfants "conçus" par des homosexuels (qui vont très bien d’ailleurs) alors même que le droit ne le permet pas. C ’est une question réglée.

     

    • #168793

      (les pédophiles ne sont pas tous homosexuels, je suis avocat pénaliste, je sais de quoi je parle)

      Je ne vous apprendrais donc sans doute pas que la loi est construite en terme de bénéfice pour la société, bénéfice lui même basé sur des proportions...
      Donc si tous ne sont pas homosexuels, le pourcentage y est combien de fois supérieur au restant de la population ?

      L’homosexualité est le refus de l’altérité, elle est contraire aux lois de la nature.
      D’ailleurs ce n’est pas au législateur de légiférer sur la chambre à coucher. Son rôle se tient à perpétuer la continuité de sa population, donc la natalité.

      Ces différentes lois n’étaient jusqu’à présent que des cadeaux fiscaux honteux maintenant il s’agit de ne plus protéger l’enfant.

      Bravo à Marion pour cet article.


  • Dites donc, faire le reproche à Marion Sigaut d’être excessive de la part d’une communauté bruyante, provocatrice, qui se revendique excentrique tout en exigeant le droit à l’indifférence (c’est bientôt la GayPride, on va voir toute cette "normalité" à l’oeuvre...), n’est-ce pas l’hôpital qui se moque de la charité ?
    Quant à ce droit d’adopter ou de se marier, elle concerne, en faisant un rapide calcul, 1% au grand maximum des homosexuels déclarés. En effet pour se marier ou adopter, il faut être deux déjà. 90% des homos ne le sont pas. Reste parmi ces couples, ceux qui ont l’intention d’adopter et/ ou de se marier (ce qui serait un bon début dans cet ordre-là avant de demander plus). Donc Même si la moitié de ces couples (50% de 10%, et je pense être large) le souhaitait, ce que je ne crois pas un instant, une telle loi violerait tous les principes d’intérêt général et de représentativité de la République au profit d’une ultra-minorité.
    Au point où nous en sommes du niveau de démocratie en France, où est la place et l’importance du DROIT DES ENFANTS ? Dans le cul.
    Pour ceux, homos ou pas d’ailleurs, soyons égalitaires, qui défendent ce droit(il y a plus d’hétéros que d’homos qui défendent ce droit ! Donc parlez-moi d’homophobie, ma tête est malade....), l’enfant est rabaissé au niveau de l’animal domestique, voire considéré comme un simple objet de plaisir et de représentation sociale ayant pour but de soigner des névroses personnelles. Précisément le même argument opposé aux hétéros (ils ne sont pas meilleurs ni plus capables que nous d’élever des enfants.... D’ailleurs, le problème n’est même pas à ce niveau, mais il s’y ajoute !) pour réclamer ce droit. La bassesse et la nullité de l’argumentaire le rend complètement invalide.

     

    • Réduire tous les homosexuels de France à la Gay pride c’est un peu comme réduire tous les mélomanes à la Techno parade. Un homosexuel n’est pas forcément une folle tordue déguisée qui se trémousse sur un char comme un mélomane n’est pas forcément un fanatique de sons répétitifs et discordants (Non, je ne parle pas des chansons de Francis Lalanne).

      Plus sérieusement, si le court texte de Marion évoque une question de principe, on ne peut pas y répondre en utilisant des suites d’archétypes recuits depuis des lustres.

      Si la question finale est bien : les enfants sont-ils mis en danger par le mariage homosexuel ?, il me semble qu’il serait bon d’établir, calmement, les liens de cause à effet qui aboutiraient à cela. Et pour ceux à qui tout ça semble évident ce serait bien de démontrer la volonté de nuire à la société et aux enfants en passant cette éventuelle loi.

      De mon point de vue, les homosexuels, mariés ou non, n’auront pas plus d’influence qu’auparavant. Peut-être même moins puisqu’eux aussi connaîtront le divorce et les pertes financières que cela peut occasionner. Du coup les rois (ou les reines) du pouvoir d’achat pourraient bien tomber de leur piédestal et comme la société que nous connaissons ne jure que par le porte-monnaie...


    • Vous ne faites que confirmer ce que je dis. Les clichés sont produits par cette soi-disant "communauté", pas par moi.
      Et ce n’est pas moi non qui me permet d’intervenir à titre individuel pour parler au nom de ou défendre une communauté qui n’est qu’un lobby et une niche marketing. Pourquoi ce comportement ? Vous choisissez vos amis seulement en fonction de leur sexualité ? Bizarre, discriminatoire et intolérant.... Je vous renvoie la balle.
      En effet, 90% des homos ne se reconnaissent pas dans ces revendications et ces caricatures. Je les défend, là, à la limite.... Vous comprenez ???


    • Pas vraiment mais comme visiblement vous n’avez pas vraiment compris ce que je disais non plus, c’est cool !

      Je ne sais pas d’où vous sortez vos chiffres mais s’ils sont justes et si cette loi finit par être adoptée bien qu’elle ne concerna qu’un nombre infime de personnes alors, logiquement, il y aura très peu de mariages homos. Sommes-nous d’accord ?

      Si oui, pouvez-vous me dire en quoi ce nombre infime de mariages va-t-il entraîner un danger pour les enfants susceptibles d’être adoptés ? Car il me semble bien que c’est le fond du débat posé par le texte de Marion.

      Pour le reste il suffit de me lire pour se rendre compte que je ne prends la défense de personne en particulier mais que j’essaie juste de comprendre de quoi on parle, en apportant parfois mon point de vue, parfois avec un humour qui échappe à beaucoup (mais il est fort possible que je ne sois simplement pas drôle).


  • N’oublions pas que les homosexuelles sont fruits de marriages et de couples homme/femme, laïques, catholiques, musulmans... Il est donc important pour les hétéros de toutes communautés de faire face à leurs responsabilités s’il ont des enfants homosexuels. Je tiens personnellement, à ce que mes enfants jouissent des même droits que moi et je considère qu’il n’y a pas de différences fondamentale entre homos et hétéros (les deux faces d’une même piece), si ce n’est une manière un peu différente de vivre sa sexualité. Le reste n’est que fantasmes que les homosexuels et les hétérosexuels, entretiennent, pour aboutir à la stigmatisation et en fin, à la haine de l’autre.

     

    • Si je me peux permettre d’argumenter sur votre image de la pièce : les deux faces de la pièce sont effectivement indisociables...et aussi indéniablement opposées. Ce que voit l’avers, le revers ne le voit jamais (au même moment en tout cas) et réciproquement.

      Donc, dans mon argumentaire, si on remplace la pièce par la société, ce n’est pas parce qu’hétérosexuelles et qu’homosexuelles cohabitent forcément que tout ce qui s’applique aux uns doit s’appliquer aux autres. C’est bien entendu très réducteur comme argument mais l’image me semble tout de même assez juste.


  • L’homosexualité tant chérie par les droits-de-l’hommistes et tous les gauchistes sans valeurs est une déviance sexuelle ! Le fait qu’un homme veuille se comporter comme une femme n’est pas normal. Nous n’avons même pas besoin d’évoquer la Religion qui comdamne sans équivoque cette "maladie d’ordre mental". Je ne veux pas faire dans le politiquement correct donc je vais être franc, l’homosexualité se rapproche de la scatophilie car la pénétration se fait par l’anus. Ce qui est dégueulasse car c’est un trou à merde et que sa fonction n’est pas de se faire pénétré mais d’éjecter de la chiasse ! Le mot hétérosexuel a été inventé afin de rabaisser les personnes normales et de leur faire croire qu’il y a plusieurs types de sexualité, ce mot a une certaine consonance pseudo-scientifique pour arnaquer les crétins et qu’ils se disent " Ah ! Comme c’est scientifique donc c’est tout à fait normal !". La légalisation et la présence de l’homosexualité est une preuve de la dégénérescence et de la décadence ... Nous sommes tombés si bas que nous pourrions bientôt légaliser la pédophilie ... Que c’est triste ! Ô français ! Réveillez-vous ! Relisez vos livres sacrés et ré-adoptez le système de valeurs qui avait fait la grandeur de notre chère Nation !

     

    • C’est comme pour le terme "macho" employé abusivement par les féministes quand tu leur oppose un contre argumentaire sérieux et qui tient debout contrairement à leurs idéologies.


    • Si je peux me permettre de répondre à quelques uns de vos arguments clairement énoncés :

      - on ne "condamne" pas quelqu’un qui est malade. On constate la maladie et on la soigne, ou on compatit s’il n’y a plus que ça à faire. Si j’ai bien compris mon catéchisme si quelqu’un peut juger et condamner c’est Dieu et Lui Seul.

      - tous les homosexuels ne sont pas forcément des hommes (Etonnant, non ?). Par conséquent l’argument scientifiquement décrit sur le trou à merde éjectant de la chiasse ne tient pas vraiment.

      - il y a effectivement plusieurs types de sexualité. Leur donner un nom ne signifie pas qu’on les justifie. On peut condamner quelque chose que l’on nomme et c’est même plus facile ainsi.

      - pensez-vous que décrêter l’homosexualité illégale ferait en sorte qu’il y ait moins d’homosexuels ? A priori si la loi est efficace contre la maladie hâtons-nous de déclarer le fait d’être atteint du cancer comme illégal, et même anticonstitutionnel. Mais je vous parie qu’il y aurait quand même quelques pervers pour choper le crabe en douce.

      - la pédophilie, ou plutôt la pédomanie, est incontestablement une abomination. Au moins si quelqu’un tentait de passer une loi pour la légaliser il y aurait des réactions alors qu’aujourd’hui, malgré tout ce que l’on peut apprendre grâce à des gens courageux via le net, l’immense majorité des gens restent les bras ballants. C’est vrai que face à cette perversité je ne vois pas quelle autre solution que d’éliminer purement et simplement ce que je ne considère pas comme un malade mais comme un démon.


    • Il est vrai qu’on ne condamne pas un "malade" mais plutôt cette déviance qu’est l’homosexualité ...
      Dieu nous a donné des devoirs et des droits à travers ses livres sacrés ( la Torah, la Bible et le Coran ). Certes c’est Lui qui juge, mais d’une certaine manière à travers nos actions car Dieu ordonne explicitement de les exécuter, que ce soit dans la Bible ou dans les autres Livres ... Je tiens à te rappeler que c’était surtout l’homosexualité masculine qui était mise au premier plan ( à la base ) lors des revendications et qu’on entendait plus les homosexuels que les lesbiennes. Je ne pense pas que c’est en décrétant qu’il y en aurait moins mais plutôt qu’ils n’oseront plus se montrer en publique et qu’il n y aurait plus aucune pression gay. Tout en sachant que ça n’est pas une maladie comme le cancer mais un choc psychologique ( mère abusive, dégoût de l’autre sexe, etc ... ). J’adhère à ce que tu dis kasiar, le mot macho est utilisé à tort et à travers, cependant certains sont de véritables machos et ne prennent la femme que pour de la chaire fraîche.


    • Je tenais aussi à ajouter que j’avais donc "discréditer" l’homosexualité masculine en tant que perversion mais que les gens à propos du lesbianisme, surtout les hommes, trouvent ça sexy et moins grave que l’homosexualité masculine. Ce qui est complètement faux. Les disciples de Sapho sont, elles aussi, perverses et illégitimes.


    • .
      Typique de la mentalité religieuse héritée du monothéisme avec son dégoût et son rejet du corps au profit de "l’âme"...

      Il n’y a rien de "dégueulasse" dans le corps humain.
      .


    • #168825

      Je voudrai juste réagir sur la "pédophilie" et les "types" de sexualité,

      au sens "naturel" ca ne veut rien dire, la nature n’empêche pas que cela ce produise, c’est un fait.
      Pourquoi ? C’est simple, cette "déviance" existe car il y a la notion de minorité/majorité dépendant de l’âge.
      Oubliez deux secondes le fait qu’on se base sur l’âge des personnes pour définir leurs aptitudes et ce "problème" n’existe plus.

      Je ne suis pas pour, mais je reste assez sceptique quant au nombre de personnes qui réalisent cela.
      Bien sur il en va de même pour les principes de la famille, de la sexualité, etc ...

      Pour le genre sexuel, c’est la même : Si les hommes et les femmes ne seraient pas catalogués par leurs organes génitaux, l’homosexualité n’a plus lieu d’être, au même titre que l’hétérosexualité et les autres.

      De par cette approche, qui n’est pas forcement la meilleur je le conçois, on évite des problèmes inutiles, sans fondements et sans réelle solution.


    • Hominis Nihilum, euh ... Je ne sais pas trop quoi te répondre, tu essaies de faire abstraction des genres, ce qui peut paraître aberrant, de plus tu exposes la philosophie "pan-sexuelle". Si on partait sur ce chemin plus rien n’existerait et donc il n’y aurait plus aucune limite.


    • #169156

      Cela était juste une réaction personnelle à chaud de ce "catégorisme" social et du soulèvement de faux problèmes.

      La philosophie "pan-sexuelle" ne me regarde nullement, j’essaie juste de penser par moi-même et un fait scientifique n’a pas forcement besoin d’être intégré dans une société surtout si cela complique tout.

      Pourquoi ne pas rajouter sur ma carte d’identité le nombre de tumeurs que j’ai eu ? Ou mon Q.I. et mes divers vices ?
      Certains singes forniquent dans tout les sens et est-ce que cela leur pose problème ? Non. Donc pourquoi cela devrait changer quoique ce soit à des êtres dits supérieurs ?

      Je fais juste abstraction de ce que je considère être stupide, sinon je deviens trop aigris.
      Je trouve juste la régression mentale tellement énorme que j’en viens à espérer une énième guerre mondiale et un retour à l’âge de pierre.
      Au moins, ils savaient ce qu’ils avaient et la surpopulation mondiale n’était pas un problème.

      La société, c’est bien, c’est beau mais la sur-société avec sa super législation c’est de la fiente de dégénéré !
      A quand une loi sur la façon de s’essuyer ? A quand une définition exacte de la façon de penser pour être dans la norme ?

      Sans même parler de la "fraternité" entre êtres humains et leur auto-évaluation de "supérieurs"


    • La différenciation des sexes est tout à fait naturelle, même chez les animaux ( avec lesquels vous semblez aimer vous comparés ). Il n’y a que deux sexes comme le dit ce cher Christian Vanneste, chez nous il y a l’homme et la femme, qui sont complémentaires ... Il suffit d’avoir un peu de bon sens pour le voir . Quel est le lien entre vos idées saugrenues et la différenciation des sexes qui est primordiale. Dans cette société maçonnique qui tente de détruire les dernières valeurs qui nous restent, la Raison et les valeurs ont été remplacées par le progressisme et l’hédonisme. La communauté gay et ses revendications ne devraient même pas être tolérées dans une société où règne la Raison. Ils revendiquent leurs "droits" en utilisant la Liberté et la tolérance comme armes alors que la Liberté n’est qu’un concept car "l’idée de liberté est irréalisable, parce que personne ne sait en user avec juste mesure : il suffit de laisser le peuple se gouverner lui-même pendant quelque temps pour que cette liberté se transforme aussitôt en licence". Protocoles des Sages de Sion. La tolérance est aussi un outil fallacieux qui sert à décridibiliser tout contre-venant, en lui disant qu’il n’est qu’un sale "homophobe". Ce terme est un parfait exemple de mot "novlangue" utilisé contre tout pourfendeur de cette déviance alors que c’est tout à fait légitime de l’être. Cependant je ne suis pas du genre à "casser du pd", comme nous sommes en France, vivez votre "amour" sodomite chez vous et en privé, et ne nous faites pas chier avec vos revendications illégitimes et qui n’ont pas lieu d’être.


  • Je conçois ce que vous dites mais c’est avoir une vision bien idéalisée du mariage hétérosexuel.
    L’ignoble Fritzl était marié, hétérosexuel et n’a pas eu besoin d’adopter , il avait tout ce qu’il faut à a la maison comme chair fraîche de sa propre chair. Comble de l’horreur j’ai lu qu’une histoire similaire s’est passée en France, sans faire beaucoup de bruit médiatique (en plus la victime a essayé plusieurs fois de s’enfuir et d’alerter les services sociaux qui l’ont consciencieusement remise chaque fois à son bourreau) . Toutes les affaires d’inceste dans des familles "normales" viennent contredire votre thèse selon laquelle les enfants seraient plus protégés avec leurs parents hétérosexuels et biologiques. Hélas....

    Cela n’enlève rien au fait que je suis ccntre le, mariage homosexuel, mais pas parce que cela mettrait les enfants à la merci de prédateurs sexuels.

    Par ailleurs vous savez sûrement que les célibataires, déjà, adoptent relativement facilement. Certains de ces célibataires ont un "partenaire" , parfois homosexuel. Le fait que ces deux partenaires soient mariés ne changerait rien

    Et, en réponse à "titicanar" : non, la majorité des actes pédophiles ne se commettent pas sur des garçons, c’est statistiquement archifaux. Je ne sais pas d’où vous tirez cette idée.


  • A mon avis l’adoption des gosses par les homosexuels est une sorte de laboratoire qui prépare le terrain pour l’homoparentalité.
    Si demain l’adoption homosexuelle avait lieu, attendez-vous à ce que l’homoparentalité soit justifié comme je l’ai vu sur un commentaire plus haut "les enfants élevés par les homosexuels équilibrés blablabla"


  • #168721

    L’origine du mariage : Épouse = mère porteuse = prostituée sacrée. Le mariage est le seul garant de la reconnaissance de paternité. Alors qu’il est présenté comme un acte d’amour, il s’avère être un moyen efficace de troquer sa beauté contre un meilleur statut social.

    Étymologie du mariage

    Le sens premier des mots ”maris” et “femmes” dans les différentes langues.

    Dans le dictionnaire actuel, depuis Mai 68, avènement de la femme moderne :

    Mari : homme uni à une femme par le mariage.
    Femme : femme unie à un homme par le mariage.
    Dans l’ancien dictionnaire de Furetière, à l’époque de Molière :

    MARI. subst. masc. Celui qui est joint à une femme par un contrat civil pour la procréation des enfants légitimes. Les femmes en France sont sous la tutelle perpétuelle du mari, ne peuvent faire aucun acte non autorisé par leur mari. Le mari est maître de la communauté. Le mari est obligé de donner un douaire à sa femme.

    La femme est, elle, définie comme l’évolution de fille, et passe de la tutelle de son père à la tutelle de son mari. Cette définition tient à peu de choses près jusqu’au début du XXème siècle. A ceci près que l’amour vient progressivement devancer le mariage alors qu’il le suivait auparavant. On distingue le mari de l’époux, le premier étant le maître et le second l’être aimé.

    En russe, on trouve une définition différente du verbe se marier pour l’homme et la femme.

    L’homme (muj) “jenitsa” = prend femme.
    La femme (jena) “zamujat” = se place derrière un homme.
    En anglais :

    Husband = House Bondi = le maître de la maison.
    Wife viendrait du danois ou du suédois, d’origine inconnue dans les dictionnaires anglais.
    En arabe, il y a égalité dans les termes et chacun reste au travers du mariage maître de ses biens.

    Zaouaja est le verbe se marier
    Zaouj = le mari
    Zaouja = la femme
    La religion impose à l’homme de fournir le maximum pour sa femme, de lui assurer sa liberté, il doit assumer le foyer. La femme bénéficie de la protection du mari pour assurer sa réussite et peut ne pas mettre ses biens en communauté. En pratique, le pouvoir régalien du mari est souvent exploité sans respect de ces principes moraux. La tradition l’emporte sur la religion et la femme est soumise.

     


    • La tradition l’emporte sur la religion et la femme est soumise.




      La femme n’est pas soumise, car naturellement la femme a besoin du mari pour la protéger or ce dernier n’a surement pas intérêt à exercer de l’autorité sur cette dernière.


  • On ne confie pas des enfants à des individus qui se défoncent la boîte à chocolats et qui appellent ça de "l’amour".

    Vous allez me dire que les hétéros le font aussi, oui, sauf qu’on est pas censé savoir.Pour les homos hommes, on est sûr qu’ils le font.

    Le lien entre pédophilie et homosexualité est évident.
    99% des homos ne sont pas pédophiles, mais parmi les pédophiles il y a beaucoup d’homosexuels.

    Voilà c’est tout !

     

  • #168770

    Merci Marion
    Pour dire clairement ce que beaucoup de nous pensons.
    Je n’irais pas jusqu’à utiliser le terme de ’’monstruosité’’
    mais il est clair que serons les enfants les plus vulnerables qui en feront les frais.
    Et que même si tous les homosexuels ne sont pas des pedophiles, ni forcément des pervers, nous exposerions statistiquement les enfants `s des risques nettement plus grands.

    De plus les enfants on droit à deux parents pour leur équilibre psychologique après tout.
    Merci encore :)
    Malik


  • Je suis désolé de vous dire ça peuple français, soit une révolution soit la soumission à la franc-maçonnerie séductrice de l’Antéchrist prendra le dessus. Mais je vois plutôt la deuxième option.


  • Je remarque que l’accord tacite qui consiste a vilipender les homos est tres puissant.

    Je lis du Guénon, Burkard, Schuon, etc... Si apres des siecles d’evolution, on en est resté a se mépriser les uns les autres pour je ne sais quel plaisir égoiste caché, alors on n’atteindra pas la réconciliation, faut pas rever.

    Si on ne peut pas simplement décliner la logique meme de l’égalité républicaine a tous les citoyens et arreter de perdre son temps a vilipender son prochain, alors que ce monde fasse pschiiitt, c’est tout ce qu’on mérite...

    Perso, je me sens malhonnete de répéter "on est tous égaux" tout en sachant que je refuse de facon tacite qu’un autre concitoyen puisse bénéficier d’un contrat correcte qui officialise son amour... désolé, mais quand c’est absurde, c’est absurde.

     

    • #168860

      Ok pour dire qu’on n’a rien à faire sur ce qite quand on ne va pas plus loin que l’insulte.

      Mais le mariage, ce n’est pas l’officialisation d’un amour ! Je passe sur le mariage religieux pour ne parler que du mariage civil qui est d’abord la reconnaissance de la société pour un couple qui assure la survie de cette société, donc un couple mixte. Par ailleurs, il joue un rôle fondamental de civilisation dans la mesure où, à l’origine, il a été institué pour assurer à la femme et l’enfant une protection paternelle. Le mariage est donc aujourd’hui un acte social, on se marie devant témoin (qui représentent la communauté dans laquelle nous vivons) et en contrepartie, la Nation nous offre une garantie (chacun des époux est protégé) et accessoirement une fiscalité avantageuse.

      Dans le monde de la loi, c’est donnant-donnant : et le mariage gay n’apporte rien à la société. D’ailleurs pourquoi réclamer ce droit ? Pour faire comme tout le monde ?


    • #168902

      Tu te trompes, le fonds n’est pas de juger ce que des adultes font dans leurs maison. Mais le complot qu’ils fomentent pour s’accaparer les enfants des autres... Qu’ils pissent dans la marmite si ils le veulent... Mais ce lobby n’achetera pas la filiation sans réprobation ! Leur bestialité n’est pas le problème... Un frère et une sœur peuvent aussi avoir un amour incestueux... si cela provoques les dégouts n’a rien a voir avec leur amours comprenez vous ? Qu’ils ai l’intelligence de nous épargner leur perversions. Et vous remarquerez que le respect de l’être humain est plus fort que toute les suspicions. C’est les êtres humains qui sont égaux point barre...


  • Moi on m’a dit un jour qu’un homme qui encu** un autre homme c’était normal ... par politesse j’ai fermé ma gueule ...


  • #168844

    On fait dans le "combat sociétale de seconde zone" maintenant ?

    Lire tout les bigots dans ces commentaire ne donne vraiment pas envie de se "réconcilier".

    Quand je lis les commentaire en ce moment sur ER, je commence a me dire que peut être je suis dans le mauvais camps. La bigoterie comme système de valeur unique, c’est pas la France. Vouloir imposer vos valeurs religieuses qui viennent du fin fond du désert, c’est pas la France non plus.

    Moi j’en ai marre de fermer ma gueule à chaque fois que des camarades me louent les louanges sur les valeurs de l’islam "tellement proche du christianisme", quand moi JE CONNAIS les textes, je connais la logique jurisprudentiel, je connais le contenu des Hadiths et celle qui font foi, je connais le "modèle" que représente Mahomet pour les musulmans. Et je connais les valeurs qu’ils représente.

    Mais par combat politique, je ferme ma gueule, je tends la main, bref, j’applique la ligne ER, et en échange je reçoit quoi constamment dans la gueule ? :

    - Je suis athé donc je suis "un franc-mac", je suis "pour l’antichrist", je devrais me soumettre a vos valeurs religieuses qui sont tellement supérieurs (ça fait rire et pleurer quand on a étudié le sujet sérieusement)...
    - Je devrais accepter la vérité de Dieu...
    - Je suis pas hétéro donc je suis forcement un pédophile.
    - Je pratique la sodomie donc je suis un scatophile.

    J’approuve le fait que je ne supporte pas les homos qui n’ont pour vision politique que leur trou du cul, mais je commence à croire qu’ils ne sont pas les seuls.

    J’entendais le même genre de délire bigot et superstitieux quand je fréquentais des évangélistes, qui sont pourtant, d’après notre doctrine, nos ennemis principaux. Marrant que vous partagiez exactement les mêmes valeurs...

    Si vous voulez qu’on se réconcilie, il va falloir que vous acceptiez que la civilisation Européenne, c’est une civilisation fondée avec et par les sodomites. Il va falloir que vous acceptiez que l’âme de l’Europe, contrairement à ce que soutiennent les traditionalistes, c’est la logique, qui mène de toute façon au doute et à l’athéisme.

     

    • Commentaire émotif et victimaire typiquement gauchiste mais bon ... réconciliation vous avez dit ?


    • Pour ton dernier paragraphe par contre je me permets de te rectifier. Le doute et l’athéisme ça fait des siècles que les Francs Maçons vous l’ont inculquer via les lumières, la laÏcité de 1901, le libéralisme post-soixante huitarde sans oublier la séparation de la science et de la religion comme dirait le dicton "science sans conscience n’est que ruine de l’âme"

      Tiens , deux termes qui sont pas étrangers à la religion dans cet adage.


    • #168873

      Ah, enfin !! Merci d’avoir exprimé tout ce que je pense. Quant au texte de Sigaut, je ne vois pas pourquoi accorder le droit au mariage aux homo(e)s entraîne inéluctablement, de facto, une reconnaissance de leur droit d’adopter des enfants. Comme la majorité de gens, le sens commun me sussure à l’oreille : autant le premier droit est "noble", romantique, donc légitime autant le second ne devrait jamais exister, est contre-nature (Et de plus, il faut compter avec la communauté homo, leur refuser le droit au mariage c’est les perdre alors qu’il ne sont, je l’espère, qu’une minorité de déséquilibrés à vouloir jouer au papa et à la maman pour de vrai)


    • La logique n’a pas mené St Thomas d’Aquin à l’athéisme, ni Duns Scott, ni beaucoup d’autres. Il y a une vie avant les Lumières.


    • " ... l’âme de l’Europe, contrairement à ce que soutiennent les traditionalistes, c’est la logique, qui mène de toute façon au doute et à l’athéisme."

      Pourrais-tu déveloper cet argument ? En supposant que la logique puisse s’imposer comme seule facultée de l’esprit, c-à-d qu’il serait (selon ce que j’ai compris de ton post) possible de faire abstraction totale de l’intuition et de l’émotion, je peux encore comprendre qu’on soit amener à douter de tout. Mais pour moi l’athéisme n’est pas une idéologie du doute mais plutôt du rejet de la croyance. L’agnosticisme serait plus approprié.

      Ensuite, pour arrêter de jouer sur les mots et revenir sur ta relation de causes à effets, il me semble que c’est un des fils rouges de l’oeuvre de Dostoïesvki. Je te conseil de lire, si ce n’est pas déjà fait, le chapitre des frères karamazov intitulé Le Grand Inquisiteur. Petit résumé ici : http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Gra...

      Ce chapitre met bien à jour le contre-sens qu’il y a à opposer croyance et raison.


  • C’est pour çà qu’on développe le droit des enfants hors de l’autorité des parents pour pouvoir générer à long terme des armées d’orphelins légitimé par le droit international
    à qui ’il suffirat d’assouvir leurs besoins intérieurs pour que leur subordination à leurs maitres qui les entretiennent soit quasi -sacrée et assurée pour toutes missions nécéssaires .


  • CRIME contre l’humanité infantile !


  • cher Marion ,

    - je suis toujours sidéré de savoir que certaine personne se rassure
    en pansant qu’elle sauve des enfants en les éloignant des homos ?

    ...a se stade je pense inutile d’essayer de t’expliquer (par exemple)
    que les homos sont la minorité la plus manipuler et que la communauté gay n’existe pas !
    ( juste une pure invention idéologique pour faire fonctionner l’industrie pornographique
    et rendre la capitalisme plus amusant ).

    bref , je suis souvent déçu par l’ignorance et l’hypocrisie de mes frères humain
    dit " homophobe " .

    salutations Marion ,
    et ne t’en fait pas , de toute façon t’es déjà devenu une sainte
    avec cette jolie lettre pour le père noël .

    - en attendant " que DIEU nous vienne en aide ...on en à bien besoin , bordel ".


  • « Personne aujourd’hui n’a le DROIT d’adopter. Seuls les enfants sans famille peuvent être considérés comme ayant un droit à une famille.
    La seule justification du droit au mariage homosexuel est l’invention d’un droit sur les enfants des autres. »




    Moi je suis pas contre et pas pour, je m’explique...

    Je suis pour l’adoption si l’enfant est le fils ou la fille du conjoint. (Si dans un couple lesbien, une femme a un enfant et que la petite amie de la mère veut officialiser son statut de parent en adoptant la fille ou le fils de sa conjointe). Ça ça me paraît logique et n’a pas grand chose à voir avec la vraie adoption. Ils vivent déjà ensemble, la conjointe est de fait son parent (elles vous demanderont pas votre avis) donc ça ne fait qu’officialiser le droit parental au regard de la loi, l’enfant considérant la petite amie de sa mère comme son parent de toute façon. (Et vous ne pourrez pas séparer ce genre de famille, c’est comme ça, elles vivent comme ça, régulariser le statut de la conjointe c’est en fait qu’un bout de papier.)

    Par contre, je suis contre le fait que 2 gays adoptent un enfants qui n’est pas à eux. Je pense qu’un enfant sans famille devrait être adopté par une famille normal (père-mère) pour qu’il est une famille typique (pas parce que les gays seraient diabolique et élèveraient mal leur enfant mais parce qu’il est nécessaire à mon avis de favoriser l’hétérosexualité comme norme sociétale, c’est un choix de société, tout comme le mariage doit rester entre un homme et une femme (mais je suis pas contre une autre sorte de terme, comme le pacs, basé sur des avantage fiscaux de couples tant qu’on laisse le mariage aux hétérosexuels.)

    Quant à qualifier les gays de pervers, je ne dirai pas ça, je pense qu’ils ont une sexualité qui n’est pas naturelle pour autant dire qu’ils sont.. comment dire.. pervers, malfaisant ou autres non. Après t’as des gay façon gay pride qui sont des pervers, comme il y a des hétéro aux pratiques sexuels pervers, mai le couple de gay ou lesbien "normal" qui vit sa vie pèpère, la bouchère et la postière du coin, je dis qu’elles ont un couple et des pratiques sexuelles non-naturels c’est évident mais je dirai pas qu’elles sont des pervers dangereuses comme les pédophiles.


  • #168868
    le 13/06/2012 par Indépendances nationales
    Le mariage homosexuel ou le droit sur les enfants des autres

    Voilà bien l’art de remuer des faux problèmes ! De la part du PS d’abord, qui comme il ne résoudra aucun problème économique et social, agite constamment des questions sociétales secondaires.

    Mais aussi de la part de Mme Sigaut, qui ne voit pas que la question du droit d’adopter et d’élever des enfants (ce dont certains homos sont certainement capables et beaucoup d’hétéros incapables) est totalement secondaire par rapport au droit de se reproduire sans limite (sous prétexte que c’est "naturel").

    Il a fallu 40.000 ans pour que la population mondiale atteigne 200 millions à l’époque de Jésus Christ ; seulement 1.800 ans de plus pour passer à 1 milliard ; et encore 200 ans pour atteindre 7 milliards !

    Cette folie reproductive a évidemment suivi la mise à disposition d’énergie bon marché (pétrole) mais cela ne va pas durer. Les bonnes âmes ne veulent pas réguler les naissances ? Eh bien il y aura des famines, des guerres et des génocides.

    Le problème n’est pas simple et la politique de l’enfant unique en Chine a eu des effets pervers (surplus de garçons, importation de femmes d’autres pays).

    Mais le défi majeur est bien le droit de se reproduire à l’infini, pas celui d’élever d’autres enfants que ceux qu’on a fabriqué soi-même (les services sociaux devant naturellement sélectionner et surveiller les adoptants, comme c’est déjà le cas, sur des critères éducatifs et non sur des a priori religieux).

     

  • moi je crois surtout qu’il faut arrêter de se bouffer la gueule... surtout, arrêter de se prendre le choux pour des conneries pareilles entre nous. Pour ma part, moi qui suis homosexuel, le mariage, je m’en tamponne et se marier, ça a toujours été une chose secondaire pour moi parce qu’il y’a tellement de chose plus importante, que je trouve ce combat, disons... hors sujet aujourd’hui.... et en plus maintenant c’est devenu un "statut".... putain, un statut ? ça ne devrais pas etre un lien d’amour entre deux personnes (un homme et une femme) ? ...
    Pour moi, le combat "j’aime une autre personne, certe du meme sexe mais, j’ai le droit de me marier" c’est du meme rang que "je suis une femme, donc egale a l’homme" c’est idiot.
    Ensuite, tout ceux qui disent "les pédés c’est contre nature" faudrait juste, là aussi, arréter de regarder son voisin et essayer pratiquer du "balaie devant ta porte avant de balayer devant celle de ton voisin"... une pratique privée ne devrait pas préoccuper les autres et ne croyez pas que la majorité des pédés sont des tafioles a boa rose qui hurle "j’adooooooore les sushi !!!!"

    Je pense, a mon humble avis, qu’a l’heure d’aujourd’hui, il faudrait s’occuper de faire prendre conscience aux gens qui nous entourent ce qu’il risque de nous arriver dans un avenir proche, qui est carrément plus grave que de savoir si son voisin se fait enculer tout les soirs...

     

    • C’est trés difficile de faire entendre la voix de la raison sur ce sujet.

      On a bien mieux à faire en effet que de fouiller dans la vie sexuelle des gens mais, quand tu dis "balaie devant ta porte" nous devrions en faire de même et ce pour une simple et bonne raison c’est que nous autres qui ne nous reconnaissons ni dans la Gay Pride, ni dans les folles écervelées du Marais, ni dans les caricatures que nous servent les médias à longueur de journée, nous sommes incapables de mettre tout ça au rencart et de mettre un terme à cette foire à la gaudriole made in PS et Anal +.

      Si nous voulons être vu comme des gens respectables qui contribuent à la société comme tout un chacun, Soral l’a bien dit, arrêtons de prendre Steevy Boulay, Caroline Fourest et Bertrand Delanoë comme modèles et exigeons l’arrêt pur et simple de la Gay Pride. En étant plus discrets et plus respectueux de la pudeur des autres, nous n’aurons plus de problème de représentation car il sera impossible de nous coller un stéréotype si nous refusons collectivement d’y adhérer. Les homos n’ont jamais eu besoin de la Gay Pride pour bien vivre, il me semble.

      Malheureusement, tu verras toujours des fofolles qui voudrons mettre des boas roses et des sacs à main Gucci. Évitons juste de les prendre comme "représentants".


    • je ne pense pas, chèr Stephanez, que débattre sur le mariage, qu’il soit homo ou hétéro, soit secondaire.
      Au contraire je pense que c’est le fondement de la société et même d’une civilisation.


    • L’objet du conflit quelqu’un soit n’est que prétexte.
      Ovule et spermato, jusqu’ici on en demandait guère plus.
      C’est déjà beaucoup dites-vous ?


    • Je suis davantage ofusquée par les couples célèbres qui s’en vont déraciner aux quatre coins du monde (on évitera l’énumération de ces pays aux américains, parfois il est préférable de rester inconnu) "adoptables" pour finir de coudre leur Joli patchwork qui fait recette en couv des mag et quoi d’autre ? Je n’ai toujours pas compris. (help !)
      Je ne suis plus très sûre du schéma homme femme, pas plus que du schéma du couple de même sexe, et si le critère ultime était ailleurs ?


  • #168907

    Voilà ce que nous récoltons à laisser notre pays aux mains des gauchos sionistes !


  • Bon texte il ne faut pas oublier que l’homosexualité est une déviance au même titre que le viol ou la pédophilie ! Nos valeurs se perde et demain la norme sera de se faire enculer...


  • Ce qui est bien avec ce site c’ est que l’ on est pas toujours unanime, c’ est pas comme les sites a pensée unique généralement de gauche.

     

  • Et s’il n’y avait pas d’enfant à adopter, ou que la science n’ai pas les connaissances suffisantes comment feraient les couples homos ?
    Leurs revendications sont donc basées uniquement sur l’opportunisme et l’égoïsme : y’a moyen de faire quelque chose, donc on l’exige. Un peu court....
    Chaque enfant qui nait POSSEDE deux parents. Aucune exception n’existe et n’est possible. A de très rares exceptions, et cas de force majeure, les parents se séparent de leurs enfants. Et je crois savoir que le nombre de couple hétéros souhaitant adopter pour des raisons SERIEUSES (stérilité, vraie démarche désintéressée et généreuse) est largement supérieur à l’offre. A quand les bagarres entres couple homos et hétéros pour profiter des bonnes affaires le premier jour des soldes ???
    C’est la misère et la pauvreté qui engendre un marché de l’enfant en pleine explosion. C’est un PROBLEME à résoudre, et pas une SOLUTION pour contenter les homos.
    Ces revendications existent et s’entretiennent sur des bases pourries, l’exploitation et le malheur des autres.
    L’autre face de ce problème, c’est le traffic d’être humain. Il n’y a qu’à faire comme le cannabis, le légaliser. Et hop, plus de problème... Et l’Etat empoche des sous. Tout s’achète et tout se vend.
    A quand la légalisation des chasseurs de primes, du vol, du viol (j’avais une envie pressante et chacun a le droit d’avoir des relations sexuelles). Bref, j’exagère à peine. Autorisons tout pour tout le monde, comme ça chacun sera libre, égaux, et les problèmes se transformeront en solutions.
    Y’a qu’à demander, c’est la foire aux bestiaux.
    On ne peut pas fréquenter un site comme E&R qui dénonce la marchandisation de l’humain (c’est çà l’humanisme ??) et l’ultra-libéralisme et de l’autre côté retourner sa veste quand ça arrange ses petites affaires et ses tendances intimes. Faut pas charrier...


  • Il me semble que le mariage civil ne représente pas grand chose, dans la mesure où il est si facile a détruire. S’il permet à deux personnes du même sexe de vivre sous le même toit avec les mêmes avantages fiscaux, et conjugaux qu’un autre couple... pourquoi s’y opposer.

    En revanche, on peut s’insurger contre l’adoption faite par des couples de mêmes sexe car nous nous apprêtons à donner un Droit (=exigence potentielle d’une contrainte de la société envers des personnes) à des personnes envers qui la loi de la nature s’oppose.

    On pourrait invoquer la nécessité de respecter un ordre naturel des choses qui nous dépasse, le respect de la cellule parentale mixte...

    Tout cela repose sur des mal entendus et des déformations de langage.

    Avoir des enfants n’est pas un Droit mais un Potentiel en premier lieu. Qui est garanti par la loi dans la mesure ou rien ni personne ne peut s’opposer à la volonté de procréer.

    Si des couples hétéro adoptent, ce n’est pas un Droit mais avant tout une mesure pour soulager des couples contrariés par des troubles métaboliques, et non pas pour contrer une impossibilité contraire de fait à la nature...

    Enfin, ce qui m’étonne le plus, c’est le droit de l’enfant perdu dans tout cela.

    Je suis convaincu qu’un enfant sera plus heureux avec deux bons parents (quelque soient les sexes) qu’a la DASS... Mais que fait-on du droit de l’enfant à dire non à cette adoption, ou du droit de l’enfant à dire je ne veux être adopté que par des parents hétéro ?

    Voila ce qui me chagrine le plus. Peut-on imposer ça à des enfants ?


  • Ah oui et comme disait Oscar Wilde que l’on ne peut pas suspecter d’homophobie "si Adam avait été PD alors nous ne serions pas là pour en parler".

     

  • #169275

    Mais on est où là ? Je rêve ? La plupart des commentaires de cette page parlent des enfants comme d’une marchandise et le débat ne porte que sur la manière de se partager le butin.
    L’adoption est un acte de charité envers des enfants orphelins ou abandonnés ; pas un droit à la consommation !!

    En ce qui concerne cette loi, qu’attendiez-vous de la part d’un pays où la 1ère cause de mortalité est le meurtre prénatal légal ? Et si vous voulez mon avis, les choses ne font que commencer. Car voici 30 ans, on normalisait l’homosexualité, actuellement dans certains milieux on prépare déjà le terrain pour légitimer la pédophilie (http://etat-du-monde-etat-d-etre.ne...), l’euthanasie volontaire (et peut-être même obligatoire, option prônée par Attali) commence à être banalisée, puis je suppose que ça sera l’insecte, le viol, la zoophilie et tout ce dont je ne soupçonne même pas l’existence. Et évidemment, tout ceci au nom de la liberté et du respect de la personne ! Je ne vous citerais pas les Saintes Ecritures, il n’y a qu’à lire la presse.....

     

    • Banaliser l’insecte, c’est sûrement un coup de tapettes à mouches, ça.

      La plupart des commentaires partent surtout dans tous les sens en fonction d’un débat dont je ne comprends toujours pas les prémisses. En quoi le mariage entre homosexuel(le)s aboutirait-il forcément à un danger pour les enfants susceptibles d’être adoptés ? Quel est le lien si évident entre ceci et cela, lien dont la logique m’échappe totalement ?

      On peut réprouver le mariage entre personnes du même sexe, c’est entendu. Maintenant faire de cela le point de départ d’un périclitement (oui, j’aime bien inventer des mots) de la société tel que les enfants se trouvent automatiquement en danger il faudrait tout de même nourrir l’hypothèse avec quelques arguments. Dans l’ensemble nous pataugeons plutôt dans les réactions primaires tenant en 3 mots du style "C’est évident", "C’est dégueulasse", "Vous ne comprenez rien" (zut, ça fait 4 mots là !)...

      Si de la discussion jaillit vraiment la lumière (divine), discutons membres d’ER au lieu de monologuer en parallèle.



    • En quoi le mariage entre homosexuel(le)s aboutirait-il forcément à un danger pour les enfants susceptibles d’être adoptés ?




      C’est simple l’enfant dans sa tête va se dire j’ai été élevé par deux papas ou deux mamans. Ce dernier sera éloigné du shéma natuel de chaque espèce où il faut un mâle et une femelle pour concevoir le marmot. Dans sa tête innocente il pensera qu’il faut deux individus de même sexe pour avoir un enfant. En fait il faudra bien lui expliquer à un moment ou à un autre le légendaire "comment on fait les bébés ?". Lui répondriez vous que c’est la cigogne et le colis, qu’il est né dans les choux ? Lui mentiriez vous pour masquer votre culpabilité d’égocentrique ?
      Si par malheur il découvrait la vérité vous pensez qu’il aurait pas un sentiment de désarroi, et surtout de ne pas avoir la chance d’être élevé par deux parents biologiques.
      Vous allez me dire ouais mais les hétéros qui adoptent les enfants ne sont pas les parents biologiques, sauf que l’enfant a besoin de savoir que seul un père et une mère peuvent .
      Ensuite pour le complexe d’oedipe comment celà va t il se présenter ?
      Personnellement je suis très heureux d’avoir des vrais parents biologiques et de savoir que c’est ma mère qui m’a porté neuf mois dans son ventre, que c’est elle qui m’a allaité que c’est elle qui a pris soin de moi que c’est encore elle qui m’a changé les langes (peut-être mon paternel aussi) ... ET ça rien que pour celà, je ne souhaite à personne d’être orphelin.



      Si de la discussion jaillit vraiment la lumière (divine), discutons membres d’ER au lieu de monologuer en parallèle.




      Des arguments il y en a c’est vrai que bien souvent il y a des commentaires qui ne prêtent pas à la réconciliation, j’en fais les frais en tant que musulman : voile, égorgement, prénom francisé ... et crois-moi ce ne sont pas toujours des "bons" cathos qui tiennent ce discours. Je ne te parle même pas des sites rue89, agoravox et bien d’autres où c’est la pensée unique qui limite un dialogue démocratique digne de ce nom.



    • Si par malheur il découvrait la vérité vous pensez qu’il aurait pas un sentiment de désarroi, et surtout de ne pas avoir la chance d’être élevé par deux parents biologiques.



      J’ajouterais également que le fait qu’il soit orphelin le rend malheureux, tout dépend du caractère de chacun, mais en théorie le môme sera encore plus largué dans la connaissance de soi-même si chère à Socrate.


    • Merci de vos réponses kasiar.

      Si je puis me permettre vous sautez une étape dans votre premier post. On arrive directement du mariage à l’adoption. Or je vous répondrai que :

      1 - l’adoption en France n’est pas subordonnée au mariage

      2 - tous les couples mariés ne souhaitent pas adopter (et je ne vois pas pourquoi les couples homosexuels le souhaiteraient plus. Il me semble que beaucoup d’homosexuels ont conscience que du simple fait qu’ils soient homosexuels ils ne peuvent avoir d’enfants et ne cherchent pas à remédier à cet état de fait.)

      3 - de nombreux couples mariés souhaitant adopter n’y parviennent cependant pas. Donc l’équation mariage = adoption facile et systématique n’existe pas. Et je ne vois aucune raison pour que l’administration favorise les éventuels couples homosexuels.

      Et pour alimenter notre débat :

      4 - cela dit si le mariage en France est bien une institution qui oblige à une communauté de vie, à un devoir conjugal dont la conséquence la plus fréquente est la naissance d’enfants, je conçois effectivement mal pourquoi cette institution devrait s’ouvrir à des couples du même sexe, couples forcément inféconds.

      5 - Faut-il un PACS renforcé pour que des couples homosexuels se sentent autant liés que par un mariage ? Je comprends qu’en fonction d’une religion on considère l’homosexualité comme antinaturel. Mais notre république est laïque. Si deux êtres de même sexe souhaitent s’engager de manière forte et définitive notre société doit-elle considérer cela comme un danger ou comme un élément positif ?

      Avec mes respects.


    • OAL
      Ta société laïque c’est ta société maçonnique, ta société maçonnique c’est ta société satanique. En tout cas tes réflexions sont bonnes mais le fond est à réformer


  • #169615

    Un enfant adopté par un couple homosexuel ne serait jamais un descendant sincère.


  • Mon point de vue sur la question rejoint celui de Marion Sigaut, mais mon opinion n’a pas d’importance dans ce débat contradictoire et qui a déjà été exprimé. Voici un texte que j’ai déjà évoqué par ailleurs, dans lequel se trouve des thèmes qui illustrent cet article sur "l’évolution des moeurs" de notre civilisation et en particulier du "devenir" de nos enfants. Les prophéties de Jean de Jérusalem est soi-disant un parchemin découvert par un professeur dans un monastère en Russie, dans lequel sont décrites les visions d’un chevalier-templier Jean de Vézelay au XIe siècle (1054). Même si cette découverte est sujette à caution, le livre qui en a été tiré en 1994 existe et ce qui y est écrit ne correspondait pas encore vraiment à la réalité du monde de l’époque par rapport à celui dans lequel nous pataugeons aujourd’hui. Je le trouve, pour ma part, hallucinant de vérité. Je vous en livre quelques strophes. A vous de juger.
    Lorsque commencera l’An Mille qui vient après l’An Mille :
    5
    Chacun cherchera à jouir tout ce qu’il peut
    L’Homme répudiera son épouse autant de fois qu’il se mariera
    Et la femme ira par les chemins perdus (creux) prenant celui qui lui plaira
    Enfantant sans donner le nom du Père
    Mais aucun Maître ne guidera l’Enfant
    Et chacun parmi les autres sera seul
    La tradition sera perdue
    La loi sera oubliée
    Comme si l’Annonce n’avait pas été faite et l’homme redeviendra sauvage

    6
    Le père prendra son plaisir avec sa fille
    L’homme avec l’homme la femme avec la femme
    Le vieux avec l’enfant impubère
    Et cela sera aux yeux de tous
    Mais le sang deviendra impur
    Le mal se répandra de lit en lit
    Le corps accueillera toutes les putréfactions de la terre
    Les visages seront rongés les membres décharnés
    L’amour sera haute menace pour ceux qui ne se connaissent que par la chair

    11
    L’homme fera marchandise de tout
    Chaque chose aura son prix
    L’arbre l’eau et l’animal
    Plus rien ne sera vraiment donné et tout sera vendu
    Mais l’homme alors ne sera plus que poids de chair
    On troquera son corps comme un quartier de viande
    On prendra son œil et son cœur
    Rien ne sera sacré ni sa vie ni son âme
    On se disputera sa dépouille et son sang comme une charogne à dépecer

    (suite)

     

    • Sauf à ce que la version publiée ait été grandement adaptée dans le but d’être compréhensible aux Français d’aujourd’hui il est évident que ce texte est récent. Vocabulaire , tournures de phrases.

      Cela dit sur le constat lui-même c’est un texte qui peut être de quasiment de nimporte quelle époque à compter du XVIIème je dirais. Et comme il y a réfrence à l’An Mil (plutôt écrit comme ça dans les textes anciens du reste) au plus vieux ce texte date de la réforme suite au calendrier grégorien donc du XIVème. Eh oui, ceux qui utilisent le calendrier grégorien n’ont su que plus de 300 ans plus tard qu’il y avait eu un An Mil (dont du coup personne n’a pu avoir peur vu que personne ne savait exactement à quelle date nous étions). Personnellement je parierai sur un texte fin XXème mais je peux me tromper.

      "Le père prendra son plaisir avec sa fille
      L’homme avec l’homme la femme avec la femme
      Le vieux avec l’enfant impubère
      Et cela sera aux yeux de tous
      Mais le sang deviendra impur"

      Ce "mais" est très étrange. Le sang impur (abreuvant ou non des sillons) est la conséquence logique des 4 premiers vers. C’est par conséquent "et" ou "donc" qui devrait être utilisé et non "mais".


    • A OAL :
      Vos remarques sont justes. Je pense aussi que ce texte a été remanié, les tournures de phrases étant trop modernes. Dans l’éventualité qu’il soit issu d’un texte ancien, il est clair qu’il a été réadapté. Mais même si on devait le situer à la fin du XXe siècle (ce qui est très possible), c’était avant 1994, date où il a été publié, ce qui n’enlève pas pour moi son caractère visionnaire, certains passages caractérisant plutôt le monde après l’an 2000 plutôt que celui des siècles précédents (notamment le monde virtuel du numérique et l’évolution des moeurs). Je n’ai pas cité d’autres strophes, mais si vous les lisez on y décèle un souffle prophétique et des événements troublants. La strophe que vous citez fait référence, pour moi, aux MST et au Sida. La strophe 24, par exemple décrit, je trouve, le monde virtuel avec ses avatars d’aujourd’hui, chose encore non encore réalisée dans les années 90 (balbutiements). Enfin, je le prends surtout comme une mise en garde sur la décomposition de notre civilisation. A vous de voir.


  • 13
    L’enfant sera lui aussi vendu
    Certains se serviront de lui comme d’une quintaine
    Pour jouir de sa neuve peau
    D’autres le traiteront comme un animal servile
    On oubliera la faiblesse sacrée de l’enfant
    Et son mystère
    Il sera comme un poulain qu’on dresse
    Comme un agneau qu’on saigne qu’on abat
    Et l’homme ne sera plus rien que barbarie

    16
    Les hommes seront si nombreux sur les terres
    Qu’ils ressembleront à une fourmilière dans laquelle on enfonce le bâton
    Ils grouilleront et la mort les écrasera du talon
    Comme des insectes affolés
    De grands mouvements les pousseront d’une contrée à l’autre
    Les peaux brunes se mêleront aux peaux blanches
    La Foi du Christ à celle de l’Infidèle
    Certains prêcheront la paix jurée
    Mais partout ce sera la guerre des tribus ennemies

    17
    Les hommes voudront franchir toutes les enceintes
    La mère aura les cheveux gris d’une vieille
    Le chemin de la nature sera abandonné
    Et les familles seront comme des grains séparés que rien ne peut unir
    Ce sera donc un autre monde
    Chacun errera sans lien comme un cheval emballé
    Allant en tout sens sans guide
    Malheur au chevalier qui chevauchera cette monture
    Il sera sans étrier et chutera dans le fossé

    18
    Les hommes ne s’en remettront plus à la loi de Dieu
    Mais voudront guider leur vie comme une monture
    Ils voudront choisir leurs enfants dans le ventre de leurs femmes
    Et tueront ceux qu’ils n’aimeront pas
    Mais que sera l’homme qui se prendra ainsi pour Dieu ?
    Les Puissants se saisiront des meilleures terres et des plus belles femmes
    Les pauvres et les faibles seront du bétail
    Chaque masure deviendra donjon
    La peur sera en chaque cœur comme un poison

    24
    Les hommes sauront faire vivre des mirages
    Les sens seront trompés et ils croiront toucher ce qui n’est pas
    Ils suivront des chemins que seuls les yeux verront
    Et le rêve pourra ainsi devenir vivant
    Mais l’homme ne saura plus séparer ce qui est de ce qui n’est pas
    Il se perdra dans de faux labyrinthes
    Ceux qui sauront faire naître des mirages
    Se joueront de l’homme naïf en le trompant
    Et beaucoup d’hommes deviendront des chiens rampants

    (suite)


  • 25
    Les animaux que Noé avait embarqués sur son Arche
    Ne seront plus entre les mains de l’Homme
    Que bêtes transformées selon sa volonté
    Et qui se souciera de leur souffrance vivante ?
    L’homme aura fait de chaque espèce ce qu’il aura voulu
    Et il en aura détruit d’innombrables
    Que sera devenu l’homme qui aura changé les lois de la vie
    Qui aura fait de l’animal vivant une motte de glaise
    Sera-t-il l’égal de Dieu ou l’enfant du Diable ?

    26
    Il faudra avoir peur pour l’enfant de l’homme
    Le poison et le désespoir le guetteront
    On ne l’aura désiré que pour soi et non pour lui ou pour le monde
    Il sera traqué pour le plaisir et parfois on vendra son corps
    Mais même celui qui sera protégé par les siens
    Sera menacé d’avoir l’esprit mort
    Il vivra dans le jeu et le mirage
    Qui le guidera puisqu’il n’y aura plus maître
    Personne ne lui aura enseigné à espérer et à agir

    27
    L’homme se croira Dieu alors qu’il ne sera rien de plus qu’à sa naissance
    Il frappera toujours vaincu par la colère et la jalousie
    Mais son bras sera armé de la puissance dont il se sera emparé
    Et Prométhée aveuglé il pourra tout détruire autour de lui
    Il restera un nain de l’âme et il aura la force d’un géant
    Il avancera d’un pas immense mais il ignorera quel chemin prendre
    Sa tête sera lourde de savoir
    Mais il ne saura pas pourquoi il vit et il meurt
    Il sera comme toujours le fou qui gesticule ou l’enfant qui geint...

    Je m’arrête là, il y en a 40. Je ne recherche pas de polémique, cela incite à la réflexion.

     

    • "Sa tête sera lourde de savoir"

      tu me rassure, c’est bon alors on a le temps de voir venir


    • Excellent.


    • Si ce sont des prophéties, alors pourquoi s’offusquer ?
      Je vous rappelle que le but d’une prophétie c’est de se réaliser, donc préparez-vous à voir tout ça, car ce qui est dit là se passe déjà. Internet permet aujourd’hui de voir des vidéos qui montrent tout ça.
      Si l’on doit tomber plus bas, éh bien, je ne vois qu’une seule solution : la prière !
      En attendant, puisque cela doit arriver, éh bien, je laisse mes potes homos faire des projets en couple et des projets d’élever des enfants.
      Peut-être suis-je simplement en train de concéder à la prophétie sa réalisation concrète ; de toute façon, lutter contre me semble vain. C’est pour cela que je préfère garder l’esprit de la tradition et des lois anciennes caché en moi. Ainsi, au jour de leur réapparition, je serai prêt à les appliquer.


  • Comme Oscar Wilde, on ne pourra pas me taxer d’homophobe...

    On amalgame tout encore et toujours, quand on compare l’homosexualité (entre personnes consentantes) à un viol ou de la pédophilie, c’est encore une fois que l’on ne comprend rien au sujet donc l’idéal est de se taire.

    Sachez cependant que la plupart des gays ne sont pas pour le mariage, ils veulent simplement une égalité des droits et un pacs amélioré suffirait amplement. Ce n’est que le lobby gay qui joue de son influence pour réclamer des choses qui ne vont pas dans les fondement de notre société. (Oui, pour moi le mariage est l’union d’un homme et d’une femme devant dieu - et pourtant je ne suis pas croyant mais je respecte ce fondement et cette idéologie).

    Ensuite, en ce qui concerne l’adoption, je vois que pour la plupart, vous débarquez et parlez encore de choses que vous ne maitrisez pas. Les couples homosexuels ne vous ont pas attendu pour adopter ni procréer ! Ils ne le font juste pas ouvertement parce que la société l’impose.
    Après effectivement, la question qui revient régulièrement concerne l’enfant en lui même. Le mieux encore une fois est plutôt que de laisser place à une imagination débordante se pencher sur le constat officiel des études Américaines et officieux dans l’entourage. Les différentes études et retours d’expériences tentent à prouver qu’un enfant vivant parmi un couple Homosexuel vit une vie d’enfant toute a fait normale à ceci près que celui-ci est clairement plus ouvert d’esprit.

    Pour finir, je n’ai jamais choisi d’être gay autrement à une époque ou c’était mal vu, j’aurai parfaitement apprécié d’être hétéro et vivre une vie sans la peur du jugement. Je me suis pourtant vraiment respecté jusque là et aujourd’hui je vis avec mon compagnon depuis 2 ans en ayant une vie la plus "normale" du monde.

     

    • Je vois pas en quoi la notre nation devrais obligatoirement reconnaitre son approbation égale entre un couple gay et hetero, à ce moment les gens célibataires serait en droit de réclamer les mêmes avantages qu’un demi couple marié ? Faites attention à cette idéologie égalitaire, tout n’est pas aussi simple.



      Les couples homosexuels ne vous ont pas attendu pour adopter ni procréer !



      Ah bon les couple gay ça procré maintenant ?



      Le mieux encore une fois est plutôt que de laisser place à une imagination débordante se pencher sur le constat officiel des études Américaines et officieux dans l’entourage. Les différentes études et retours d’expériences tentent à prouver qu’un enfant vivant parmi un couple Homosexuel vit une vie d’enfant toute a fait normale à ceci près que celui-ci est clairement plus ouvert d’esprit.



      C’est pas trés malin de venir justifier quoi que ce soit au moyen des études Americaines sur E&R, des etudes americaines qui nous explique que avoir 2 papa ca rend les gosses epanouis, la credibilité du truc serieusement, je pense les memes chercheur t’explique comment israel c’est bon pour la santé, manger en ou encore qu’il faut envoyer les gosses en session de psychanalyse freudo escroc, bref je suis en total désacord.


    • Oui mais comment allez vous lui expliquer que c’ est un couple hétérosexuel qui l’ a conçu ?
      Si l’ enfant avait été élevé dans l’ ouverture d’esprit il n’ oublierait pas ses réelles origines.
      Bref philosophie de comptoir


    • Tu ne maitrise pas ton sujet l’ami et il va falloir autre chose que tes études américaine bidon pour rendre ton argumentation crédible !
      Si tu crois que privé un enfant de son ,voir ses deux géniteurs biologique est bon pour lui il va falloir que tu m’explique !
      Si c’est un enfant adopté qui est alors orphelin, ce qui est deja très déséquilibrant pour un enfant, se retrouve avec deux papas ou deux mamans ,il va devoir affronté en plus de son sentiment d’abandon un sentiment d’incompréhension totale de voir ses camarades avec un papa et une maman et lui deja marginalisé par son statut d’orphelin devra assumé d’avoir des "parents" adoptif homo ou lesbien ?????
      Il manquerais plus qu’il se soit fait adopté dans un autre pays et qu’il ai une autre couleur de peau comme ca la rupture avec ses repères est totale et la difficulté pour s’intégrer maximum !!!!


  • Effectivement, l’histoire montre que les lois mutent souvent sournoisement.

    PS j’aime le style de Marion, merci pour cet article !


  • de toute façon, personne ne devrait avoir des droits sur les enfants, pas même leurs parents naturels. Les adultes n’ont que des devoirs concernant les enfants, et aucun droit

     

    • #170374

      Eh ben voyons !
      Dites-moi madame, votre enfant que vous élevez toute seule, vous savez que vous avez le devoir de lui assurer tout ce dont il a besoin. Vous êtes au chômage ? Vous ne pouvez donc assumer vos devoirs, nous vous retirons donc l’autorité sur cet enfant.
      Comment ça vous avez le droit d’élever votre enfant ? Mais non madame, vous n’avez que des devoirs, et vous ne les remplissez pas.
      Ca vous va comme illustration de votre "on n’a pas de droits, seulement des devoirs envers ses enfants" ?


    • Ouai c’est n’importe quoi ce que tu dit qer, les droits que l’on a sur nos enfants sont leur unique protection, le jour ou l’on ne les aura plus nos enfants seront a la merci des autorités et des puissants.
      Les droits te permettent une légitimité dans l’éducation et la gestion de la vie de ton enfant.
      atteindre un tel degré de soumission est inquiétant mais tu n’a pas du vraiment réfléchir a ce que tu as dit.


  • Le mariage est un engagement entre conjoints officialisé par la société.
    Si la société y prend part c’est qu’elle trouve un intérêt dans ce contrat ; en échange la société accorde des faveurs au couple (réductions fiscales diverses).
    L’intérêt 1er c’est les enfants qui assurent à la société son renouvellement.
    La société a donc intérêt de favoriser un couple hétéro par rapport à un couple homo de la même façon qu’elle a intérêt qu’on roule sans trop polluer (bonus/malus) ou qu’elle a intérêt qu’on travaille plutôt que de payer le chômage (prime à l’emploi) ...

    C’est donc vrai que quand on parle de mariage, on parle des enfants en 1er lieu. Les assos homos le savent très bien !

     

    • l’intérêt initial n’est pas social mais vital. La Vie a tout intérêt à protéger l’enfant car il EST la prolongation de la Vie.
      Or cette Vie ne crée et ne procrée qu’au travers d’une rencontre hétérosexuel. L’homosexualité, même si l’on en fait le constat, même si l’on est en droit de l’admettre et la reconnaître, ne pourra Jamais crée et procrée, car la Vie est ainsi faite.


  • le magasine du syndicat enseignant explique a la premiere page que la lutte contre l omophobie est une priorité. dès le plus jeune age il conseil de rompre avec les stereotupe sexuel et les "modeles ". il reste vage sur la maniere d’eduquer les jeunes a ça, en precisant que 5 a 10% auront une experience homo.

     

  • c est une question relative a la morale ...
    mais ne noyons pas le poisson ,cela touche a la legitimation de l homosexualite ...
    chacun peut en son ame et conscience chercher si cette pratique est conforme a l ordre naturel .

     

    • Cela va bien plus loin que ça.


    • la volonté de se soumettre à un "ordre naturel" indique un âge archaïque de l’humanité qui disparaîtra. On peut appeler çà l’esprit des vieilles religions. Ta façon de "penser" est déjà condamnée, et appartient déjà au passé. L’islam et le christianisme disparaîtront


    • plus on s eloigne de cet ordre ,plus cela empire .
      - annuler toutes les limites suggere aussi une autre question :
      jusqu ’ou ? ..



    • la volonté de se soumettre à un "ordre naturel" indique un âge archaïque de l’humanité qui disparaîtra. On peut appeler çà l’esprit des vieilles religions. Ta façon de "penser" est déjà condamnée, et appartient déjà au passé. L’islam et le christianisme disparaîtront



      Il n’y a rien à soumettre à personne pas en tant qu’humain qui dépendont nous-mêmes de la nature. Et celà n’a rien à voir avec les religions l’ami, la nature est ainsi faite deux sexes ont été créé ce n’est pas pour les animaux vertebrés et invertébrés. Seulement dans cette société basée sur le désir depuis mai 68 les gens ont tendance à oublier que nous sommes censé être au dessus de l’animal, être doué de raison autrement dit, donc le plaisir être hétéro, pd, transexuel ... on ne peut tout simplement pas le transférer sur quelque chose de naturel et donc d’immuable, nous sommes des humains, pas des prototypes expérimentaux. Donc ne serais-ce que pour notre côté naturel, si toutefois nous renions notre capacité à être raisonnable ; un enfant de plus doit être élevé avec un homme et une femme, car faudrait il une zigounette et un minou pour fabriquer un humain ? Faut il pour autant que élever un gosse avec deux sexes identiques au nom d’un progressisme libertaire fabriqué par des débiles dégénérés pour la plupart pro-pédophilie et ainsi renier l’exemple naturel pour ne pas dire traditionel ? Quand je vois ce que l’humain est devenu : égoiste, familles recomposées, familles monoparentales, inversions des rôles, tentation de l’interchangeabilité homme-femme ... je me dis que j’aurais préféré vivre avec des animaux sauvages qui eux bien que sauvages ne trahissent pas leur nature même.
      Je passe outre toutes les abominations que l’humain a commis sur cette planète.

      Sinon concernant les religions, je ne crois pas que ça disparaîtra, car la civilisation sera alors désorientée, perdue voire détruite, par toute la dégéneréscence humaine, à moins que la science fiction reprenne le relais.
      De plus les religions ont "disparu" du fait de la volonté de nos élites, mais il y a bien une religion inverse qui est en train d’accoucher grâce au nombrilisme de ceux qui aspirent à plus de libertés : boîte, être homo, forniquer sans fin, se torcher la gueule, s’habiller très légèrement ... autant de valeurs qui en vous faisant croire que c’est du à la libération d’un "joug" religieux/moral, desservent en réalité les élites qui peuvent vous garder sous contrôle.


    • D’ailleurs à ce jour, c’est plus la religion qui est menacée en persécutant ceux qui ont choisi de vivre librement leur religion, et sans la religion, enfin je vous laisse entrouvrir des manuels d’Histoire et d’observer l’intérêt des religions dans l’apport de l’humanité. Même les Anciens avant le monothéisme avaient des adorations, les Indiens avaient le grand manitou. Et ... oh ! point commun de ces civilisations, ils reconnaissaient et vénéraient les bienfaits de la nature, et ils étaient pas plus bêtes que nous contrairement à ce que certains bien-pensants prétendent.


    • ceux qui prennent sempiternellement exemple sur l’ordre naturel pour condamner l’homosexualité ne savent vraiment pas ce qu’ils racontent ! Le comportement des animaux n’est pas de se conformer à la nature, au Coran, ou à je ne sais quel bouquin, c’est de suivre leurs pulsions, qu’elles soient hétéros ou homos ! Un animal suit ses pulsions, ne les contrecarre jamais, mettez vous bien çà dans votre petite tête !
      Alors du coup, vous allez me rétorquer, n’ayant pas peur d’être en contradiction avec vous-mêmes : "l’homme justement n’est pas un animal".
      Dans ce cas pourquoi prenez-vous sans arrêt l’exemple sur la nature pour condamner l’homosexualité ?
      Vous voyez, vous êtes des girouettes et ne savez pas ce que vous dites : l’homme doit se conformer au comportement animal, présumé hétérosexuel, quand çà vous arrange, et ne pas se comporter comme un animal quand çà ne vous arrange plus.
      La vérité est que vos opinions sont intégralement dictées par votre religion, et que vous êtes en permanence obligés de faire des volte-faces intellectuelles pour étayer vos opinions


  • C’est tout neuf et ça vient justement de sortir !

    Pour répondre à Marc Antoine mettant en avant des études américaines concernant l’équilibre psycho-affectif d’enfants élevés par des homosexuels, voici précisément une étude un peu plus sérieuse et récente que celles dont il parle, généralement commanditées par le lobby gay et effectuées sans rigueur.

    WASHINGTON, DC, 15 Juin (C-FAM) Une étude capitale révèle que les enfants adultes de parents homosexuels et lesbiens subissent les conséquences économiques et émotionnelles de manière bien plus négative que les enfants élevés dans des familles biologiques intactes.
    La qualité de l’étude du Professeur Mark Regnerus, de l’Université de Texas, souligne les carences des études plus anciennes, sur lesquelles s’appuient les militants homosexuels pour obtenir un droit au mariage et à l’adoption aux couples homosexuels.

    L’étude complète du Prof. Regnerus s’appuie d’une part sur un examen d’approximativement 3000 adultes provenant de huit structures familiales différentes, ainsi que sur l’évaluation de 40 critères sociaux et émotionnels. Elle conclut que les enfants ayant grandi dans des familles biologiques intactes sont en général mieux éduqués, sont en meilleure santé mentale et physique, touchent moins à la drogue, s’engagent moins dans des activités criminelles, et s’affirment plus souvent heureux que les autres.

    Les résultats les plus négatifs touchent les enfants issus de familles homoparentales lesbiennes. Ces conclusions contredisent les études discutables popularisées par les medias, selon lesquelles les enfants grandissent aussi bien, voir mieux, avec des mères lesbiennes. L’étude du Professeur Regnerus montre les effets négatifs de ce type de parentalité sur 25 des 40 critères sélectionnés pour ces recherches. Elle montre entre autre que ces enfants sont plus souvent victimes d’abus sexuels...
    Mais je vous laisse lire le texte-même de cette info :
    http://www.c-fam.org/fridayfax/fren...


  • #171494

    Vous savez quoi ?
    Devenons tous homos !
    Et là on fera plus de gosses, plus d’enfants, plus de renouvellement.
    Et comme ca on imposera rien à ces gamins.

    N’empêche qu’il reste des hétéros pour faire les gosses. Sans ces hétéros, les homos n’existeraient pas. Preuve que cette "pratique sexuelle" n’est pas viable et contraire à la nature.

    Si dan sla vie tu veux un gosse, et que t’es un mec, trouve toi une femme, et branle toi dans les chiottes en pensant à qui tu veux, mais arrête de vouloir changer le cours de la vie. Tu représentes la mort.

     

    • Ton commentaire est d’une stupidité affligeante. Je suis bi et pourtant contre le mariage homo.
      On ne devient pas homo, on l’est ou pas. Tu peux choisir tes pratiques sexuelles mais pas ton orientation sexuelle. Bref, puisque apparemment je dois être une erreur de la nature, je voulais surtout témoigner de l’inutilité de ce débat. C’est paradoxal, mais pourtant c’est le cas. Cette question du mariage homo n’est qu’une fumisterie pour faire monter les tensions entre conservateurs et homophobes d’un coté, et la communauté gay revendicatrice de l’autre. Au même titre, que la construction d’une mosquée dans une commune entrainera ces mêmes types de débats qui cachent le vrai débat. On est à la veille d’un chaos et on parle "mariage homosexuel" ? Mais où va t’on ??
      Le PS nous balance un bout de lard, et comme des charognards on s’excite dessus. Le vrai problème vient des personnes qui font ces propositions de loi. Ils savent très bien qu’en agissant ainsi, ils diviseront et auront la main mise. Le vrai débat, c’est de dépasser l’esprit communautaire de base (je défends mon troupeau), pour enfin comprendre que notre ennemi est commun. Le choix est simple : soit le clan des pro sionnistes, soit celui des anti sionnistes. Là sont les deux vrais castes.


  • cet article me fait beaucoup de peine ! j’ai envie de me marier et d’adopter ! je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas alors que des amis à moi hétéros le font ! Le mariage entre homosexuels ne remet pas en cause le mariage entre héteros, quel est ce raccourci absurde ? Depuis quand les riches piquent les enfants des pauvres, encore du grand n’importe quoi. Il y a malheureusement des orphelinats plein à craquer d’enfants abandonnés et je pense pouvoir apporter une éducation, de l’amour à un de ces enfants ! J’ai envie de construire une famille comme tout le monde ! Je suis un être humain comme les autres, seul mes relations amoureuses sont differentes ! Je suis surpris qu’il n’y ait aucun tri de fait dans les articles postés sur ce site ! On peut donc librement comparer un homosexuel à un pervers ! Signé un être humain (comme vous marion)

     

  • #177327
    le 29/06/2012 par Naturel (ex "Tata Mirèse" humour en relation avec une personne)
    Le mariage homosexuel ou le droit sur les enfants des autres

    Personnellement, je suis content d’apprendre par le biais de cet article et surtout de la plupart des commentaires que je suis une "folle", donc pro-lobby, donc un pédophile, donc un pro-sioniste, donc une merde quoi...
    Voilà une affaire réglée qui arrange certains apparemment. Le problème est que je ne me reconnais en rien dans tout cela, bien au contraire.

    Rassurez-vous, j’aime beaucoup le travail de Marion, j’estime cette personne mais sur ce coup je pense que l’émotion l’a emporté sur tout autre chose, probablement avec des références (très certainement légitimes) et un vécu qui lui sont propres.

    Les raccourcis de ce texte et les commentaires qui se lâchent font très mal au ventre et me rappellent comment, il y a un peu plus d’une vingtaine d’années, j’ai appris à mes dépends de pré et post adolescent comment sont catalogués les homos par les adultes (professeurs, entourage, etc) afin que le discrédit vienne de la part des autres enfants et devoir cacher en permanence mes sentiments le jour où j’ai pu mettre un mot dessus. Voilà aussi comment on détruit une personnalité qui met une vie à se reconstruire.
    Quoi de plus facile alors que de cantonner ces gens cassés ou considérés peu crédibles de se rencontrer uniquement pour des besoins d’échanges physiques "entre semblables" en leur faisant bien comprendre que la générosité, l’allant envers les autres, la morale, le respect, le besoin d’aimer et d’être aimé et de construire avec les autres ne les concernent pas, ne leurs sont pas destinés, voire interdits et de légitimer cela par ce à quoi on les cantonne. C’est un cercle vicieux, je refuse tout cela et c’est insupportable.

    Depuis qu’il y a des humains sur la terre, il y a des hétéros, des homos et des bi. Des gens corrects comme des dégueulasses qui abusent des autres, aucune attirance sexuelle n’est épargnée.

    Si il y a des brebis galeuses de partout, des homos que je connais, aucun ne sont des clichés de folles ou de camioneuses, aucun ne se reconnaissent dans le schéma de ces lobby provocateurs, de pédophiles, de classe privilégiée abusivement par le pouvoir de l’argent, ni dans des Jack L. ou Daniel C.B. ou encore un François F. honteux de ce qu’il est. Ils sont des gens simples dont je fais partie, comme vous tous et qui aspirent à ce que nous vivions tous ensembles sans ambiguïté, en égalité et réconciliation.

    Je ne peux pas me résoudre à autre chose que cet allant, même si beaucoup de gens ne vous accordent que ce en quoi vous les intéressez.


  • En admettant que la nature produise spontanément des êtres humains homosexuels (Quoique je ne vois pas l’ombre d’une preuve solide chez tous ceux soutenant cette thèse), faut-il par conséquent légitimer la pratique homosexuelle ? N’y a-t-il pas, ce qui distingue d’ailleurs l’enfant de l’adulte, un effort d’éducation, de dressage à faire, travail nécessaire de la part des parents qui vise à canaliser toutes les pulsions primaires ? Ce qui revient à dire globalement : en admettant qu’il y ait dans l’espèce humaine, naturellement et non culturellement, des homosexuels (ce qui revient à dire que la nature aurait une tendance à l’auto-destruction, puisque un homosexuel est un mort en puissance, ne perpétuant pas l’espèce), il ne serait pas sorcier d’éduquer ses pulsions et de comprendre que sodomiser des gens du même sexe n’est peut être pas la meilleure chose à faire, là où il s’agirait de fonder une famille avec une personne de l’autre sexe visant à la reproduction, naturelle... Mais, il y a pour l’idéologie dominante une double difficulté, c’est vrai : 1) Sortir du règne du vulgaire plaisir (les pratiques homosexuelles) 2) Comprendre que l’on n’est pas un roi sur terre et que, homosexuel ou non, il y a des intérêts plus importants que le plaisir de notre petite personne (ainsi, il est dans l’intérêt d’un peuple et d’un pays qu’il y ait une descendance).
    Bonne journée à tous,
    Cordialement.


Afficher les commentaires suivants