Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Le ridicule ne tue plus

 

Un des signes évidents de la décadence, c’est l’élévation du niveau de ridicule. Chacun a pu remarquer que ses éruptions volcaniques augmentaient en intensité, et en fréquence. La preuve en images.

 

 

Souillons la France !

 

JPEG - 58.5 ko
C’est un vagin extraordinaire,
j’y vole parfois quand un chagrin m’éprouve
(Charles Trenet)

 

Ce qui est intéressant dans la décadence, c’est sa cohérence. Les pires merdasses atterrissent depuis quelques années à Versailles, qui a plus fait pour la France dans le monde que tous les faux artistes qui ont souillé ce château ne le feront jamais pour l’Art. Heureusement, les merdes passent, les pierres restent. Attention, dans les merdes, on inclut les courgettes pétrifiées de l’escroc Buren, le sculpteur qui n’a jamais vu un burin de sa vie. En attendant la libération, soulignons à quel point tous les éléments de décadence se tiennent les uns les autres, dans un réseau étoilé qui ne s’éteint jamais : féminisme najatien, pornocratie libertaire, spéculation articide, homosexualisation des enfants, médiacratie de larbins, « personnel » politique… Tous ces ravissements du corps et de l’esprit se répondent de manière fluide et lumineuse, la pensée se sortant difficilement du piège de cette logique mortifère. En face, seul, raillé, insulté, le triptyque Travail Famille Patrie, qui fait si peur aux pédophiles qui arrachent pour une bouchée de pain leurs bébés à des femmes dans la misère. On respire, on est du bon côté. We are the good guys !

 

Foot & poufs

 

 

Elle s’appelle Analicia Chaves, et toutes les vannes ont été faites sur ses ballons hypergonflés. Donc ne vous fatiguez pas. Karim, lui, continue à confondre les bimbos et les putes avec les vraies femmes. On lui souhaite quand même de trouver une nana intelligente, un jour. Elle le fera mûrir dans la tête, et peut-être bouger son gros cul sur le terrain. Pour qui a suivi la préparation physique et mentale des joueurs allemands avant la Coupe du Monde 2014 au Brésil, on peut dire qu’on est vraiment des amateurs. Le niveau intellectuel y est très supérieur à celui de l’équipe de France. Deschamps, Blanc, Zidane, Djorkaeff, Lizarazu, Thuram, Petit, Vieira, Henry… ceux de la génération 98 étaient tout sauf cons. Ça fait une sacrée différence de mental, d’implication, et de résultats. Les Bleus à l’Euro 2016 n’ont aucune chance : ce sont des débiles légers, pour la plupart. Quand on pense que Patrice Evra était capitaine… Allez donc faire un stage en Germanie. Au STO, les Bleus !

 

Du Jardin is not De Niro

 

 

La French est un film français datant de 2014. Il met aux prises Gilles Lellouche et Jean Dujardin dans l’histoire de Tany Zampa, le caïd marseillais des années 60-70, celui de la French Connection, et du juge Michel, qui le poursuit avec sa morale à la con. C’est pas que le film est mauvais, mais, et c’est le défaut majeur des longs métrages français d’aujourd’hui, la couche finale de peinture de crédibilité, qui devrait envelopper l’action sans répit du début à la fin, présente quelques trous… dangereux. Alors on se réveille et le rêve – car tout film est un rêve – s’évapore. Principaux responsables : une scène claudicante, un personnage secondaire qui sonne faux (Magimel en Jacky Le Mat moins inspiré que dans le noirissime Truands, le polar de Pierre Schoendoerffer sorti en 2007 littéralement démoli par la critique, qui n’a pas aimé son côté amoral et violent), une grimace du héros...

À propos de grimace, Dujardin, plombé à vie par Chouchou & Loulou, la bluette à succès de France 2, et Gilles Lellouche, trop honnête pour jouer les vrais truands, tentent courageusement de reconstituer la ligue dissoute De Niro/Pacino, qui se réunit très rarement, ici dans Heat en 1995. Vingt ans après The Godfather Part II, sorti en 1974, dans lequel ils ne jouaient pas face à face.

Scène quasi identique, inventée par le réalisateur Cédric Jimenez pour gonfler la dramaturgie, et tenter le mythe. Si le journal Minute a adoré le film, parce qu’il incrimine le maire et ministre de l’Intérieur de l’époque Gaston Deferre (Zampa, issu du SAC, a été son garde du corps), on ne peut adhérer à La French qu’en fermant un œil. Dommage. Dire que nos polars étaient si bons il y a 40 ans… L’évolution darwinienne n’a pas l’air de bien fonctionner dans le domaine culturel.

 

Le manichéisme pour les nuls

 

JPEG - 131.9 ko
Attention voilà le vilain Dieudonné vite appelons le gendarme pan pan !

 

Seuls les ignorants pleurent les Guignols, qui vont passer en crypté. Les pleureuses doivent savoir que les marionnettes de Canal sont cryptées par la bien-pensance depuis une bonne décennie déjà, date à laquelle le système a sifflé la fin de la récré. C’est curieux, cette année 2004 est un véritable tournant, en télé et en politique : il y a eu l’affaire Dieudonné, la série des crimes et attentats « contre les juifs », la censure progressive de toute opposition sérieuse, le basculement de la France dans le sionisme via Sarkozy, et la consécration absolue du sionisme depuis Hollande. On dirait que quelque chose a été programmé. Au lieu de résister, et de surfer sur cette prise de pouvoir, les auteurs des Guignols se sont déballonnés, pour finir par faire du BHL dans le texte : lutte contre l’antisémitisme, lutte contre le fascisme, lutte contre l’homophobie, lutte contre le sexisme… tout ce que nous Gaulois trouvons rigolo ! Du coup, l’humour a quitté la télé, pour atterrir sur le Net. Mais attention, pas l’humour de Studio Bagel, qu’on croirait produit en direct de Tel-Aviv. Et qui débarque à la rentrée sur Canal. Purée, on va en prendre pour 1000 ans. Les Allemands avaient raison, sauf qu’ils s’étaient gourés de Reich.

 

Je t’aime Moix non plus

 

JPEG - 75.1 ko
« Je suis proche d’Israël, mais je suis moins caricatural qu’Aymeric Caron avec la cause palestinienne. C’est con de choisir un camp et de s’y tenir quoi qu’il arrive », confie Yann Moix à Paris Match

 

Excusez le jeu de mots, mais il fallait le faire avant Ruquier, histoire de le neutraliser. Les marionnettes des Guignols disparaissent du paysage, et plaf, voilà que sur France 2, une marionnette apparaît ! Celle-ci sera animée à distance par BHL (ça économise des mouvements de bras, demandez aux manipulateurs de Canal, un job éreintant) et s’appellera Yann. Ça évitera les sorties propalestiniennes d’Aymeric Caron, qui était trop « dans le conflit »…

Yann écrit des gros livres, qui n’intéressent plus personne, depuis qu’il sert la soupe aux maîtres du pays. On ne peut pas tout avoir, l’amour du peuple et la sympathie des Maîtres. Il faut choisir. La marionnette de BHL servira au moins à faire détaler les derniers survivants qui regardent encore l’interminable poilade de Ruquier le samedi soir. Un exploit au regard de la dose d’ennui et de propagande infligée. Pour les amateurs, voici deux anagrammes intéressants avec Laurent Ruquier : « O enquler autrui », « enquleur tu rira ». Il y en a sûrement plein d’autres.

 

Envoyé spécial cartonne

 

JPEG - 83 ko
Le grand journalisme infiltre un banquet
de vacances

 

Un carton d’audience, oui, mais avec une émission loin, très loin du journalisme. C’est le hic. Buffets à volonté, camping en Chine, et bagages perdus dans les aéroports, forment l’étonnant sommaire de l’émission du 23 juillet.

La présentatrice :

« Faut-il manger à sa faim, ou à volonté ? Dilemme. Regardez. »

C’est vrai que le buffet, qui propose 35 variétés de fromages, 50 desserts maison, langoustes flambées, spécialités des régions, fruits de mer… met l’eau à la bouche des affamés. Et de ceux qui ne partent pas. Car en été, il y a deux sortes de Français : ceux qui partent, et ceux qui les regardent partir, notamment à la télé. « C’est tellement bon qu’on sait pas quoi prendre », dit une grosse dinde qui s’étrangle de bonheur. Alors, la France, pays de bouffe, de grande bouffe ? Bouffeland ? Vacancier en Crête, ce Français nous détaille le menu de sa seconde ou troisième assiette :

« Là j’ai pris des pâtes avec une sauce avec du poulpe, des poissons grillés, de la moussaka, des pommes de terre et du poulet pané. »

On en apprend, des choses, sur le service public. Ne comptons pas sur lui pour faire la révolution nationale.

 

Les Sages approuvent la loi sur le renseignement !

 

JPEG - 73.7 ko
Elkabbach fait semblant de gronder Urvoas, qui sert de prête-nom pour une loi décidée par la Tribu dont Elkabbach fait partie

 

Ouf, ça y est, nous sommes enfin en sécurité. La France et les Français sont sauvés, merci Cukierman, Valls, Hollande (par ordre d’importance), on vous doit une fière chandelle. Le Figaro nous apprend que Jean-Jacques Urvoas, le président de la commission des lois de l’Assemblée et rapporteur du texte, s’est réjoui de la décision des Sages :

« Contrairement à ce qui a été martelé, ce texte n’organise en rien une surveillance de masse. »

Il a raison, ce petit malin : la masse n’intéresse pas les surveillants, concentrée qu’elle est sur sa vie ou sa survie immédiate. La plupart des gens ne s’occupent de politique, enfin ce qu’on entend par là, qu’une fois tous les deux ou trois ans, lors des échéances dites importantes, qui en réalité ne changent rien à l’organigramme réel du pouvoir. Normal que tout le monde s’en désintéresse, et finisse par décrocher de ce jeu truqué. Donc Urvoas, cet ami des Français, a raison quand il dit que la masse ne sera pas surveillée. Il s’agit seulement de fliquer les contestataires, et ceux qui refusent de gober les seaux de saletés qui tombent du banquet des Maîtres. La politique, enfin celle-là, c’est l’art de mentir aux masses, tout en faisant passer des messages. La langue de bois est un double langage. Langues fourchues, les Indiens disaient déjà cela des Blancs, qui deviendront les Américains. Pauvre Urvoas, obligé de mentir au peuple pour faire passer le durcissement du pouvoir de ses Maîtres. Et c’est lui, le Gentil larbin, comme Gayssot, qui prendra un jour tout dans la gueule. Pas ceux qui sont planqués derrière et qui l’envoient au casse-pipe. De l’avantage du pouvoir caché sur le pouvoir visible…

 

La gazelle et le président (fable)

 

 

La scène se passe pendant l’enregistrement du Supplément, en direct sur Canal+, le 19 avril 2015. Elle sera diffusée le 24 juin dans Le Petit Journal de Yann Barthès. Elle met aux prises, à l’entracte, le président de la République, François Hollande, et les « jeunes des cités » qui ont été invités parce que dans leur classe en gros on préférait Dieudonné à Cukierman. Inexplicable, en effet. Venus pour entendre la leçon présidentielle sur les « simillon, simillon », ils auront droit à un tête-à-tête hors caméra. Il est question de génocide, de compétition victimaire. Hollande répond à une jeune Française d’origine algérienne, qui parle du « génocide de la guerre d’Algérie » :

Hollande : « Y a pas eu un génocide y a eu une guerre. »

Jeunette : « Si, c’était un génocide. C’était un génocide, vous avez tué des Algériens, vous les avez torturés. » 

Hollande : « Non, un génocide, c’est comme si on avait voulu tuer tous les Algériens. »

Jeunette : « Mais c’est un peu ce que vous aviez commencé à faire. »

Un garçon intervient : « Ils étaient quand même privés d’éducation. »

Hollande : « Oui mais ça s’appelle la colonisation ça, et la guerre coloniale, la guerre de décolonisation, elle a été menée et c’était très important que vous puissiez avoir cette fierté-là. »

Face à cette jeune fille qui se sent moyennement française, le Président est coincé : comment expliquer à une adolescente sous-cultivée, réduite à des simplifications dangereuses, toute les complexités de l’Histoire ? Et pourquoi lui accorder une fierté de pacotille avec la guerre d’indépendance algérienne alors qu’elle est française ? Cela ne va pas dans le sens de l’intégration, ça, sans même parler d’amour de la France… Oh comme le métier de président est difficile : le moindre pas dans un sens provoque une levée de boucliers dans l’autre. Marge de manœuvre étroite, encore plus quand on donne autant de gages à Israël. Il serait plus facile de manœuvrer en ayant comme étoile polaire l’indépendance ou la grandeur de la France, deux notions oubliées par nos chefs. Car visiblement, pas grand monde n’en veut. Comment critiquer ensuite le patriotisme mal placé d’une Française qui se rêve algérienne, quand on a tant craché sur le drapeau national ? Il n’y aura pas toujours des Zidane pour recoller les morceaux, et les communautés…

 

Les « chauffeurs » de taxi

 

 

Tout le monde se souvient du déclenchement de l’affaire : une centaine de chauffeurs de taxis locaux pourchassent et secouent les deux pauvres chauffeurs d’Uber Marseille en commandant un trajet et en les pistant sur leur téléphone. Les autres postulants ont détalé comme des lapins avant même de rencontrer les sélectionneurs d’UberPop.

Le taxi marseillais, pour ceux qui connaissent, c’est le gars sympa avec l’accent chantant du soleil des cigales du midi ‘tain cong, qui balade la perruche parisienne dans tout Marseille pendant 345 minutes pour aller de la gare Saint-Charles au Vieux-Port (1,8 km, 10 minutes maximum), dans le but d’assister à un tournage de Plus belle la vie. Alors, la vilaine évolution libérale qui débarque sous la forme d’Uber, si ça heurte notre cœur de bons Français soucieux de préserver les lois sociales, qui ont généré un pays supérieurement vivable, ça nous soulage aussi des abuseurs de monopole (voir la dérive de la SNCM). Le monopole, cette particularité nationale, issue de la préhistoire gaullo-communiste, avait du bon quand il s’agissait de servir équitablement tout le monde. Malheureusement, il s’est changé en arme contre le public. SNCF et EDF nous le prouvent chaque jour. Nous y reviendrons.

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1244837
    le 11/08/2015 par Protag
    Le ridicule ne tue plus

    Imaginez la réponse d’un président qui n’aurait pas peur de l’opinion, "va étudier petite, on en reparlera".
    Mais non

     

    • #1245066
      le 11/08/2015 par Libertarien
      Le ridicule ne tue plus

      C’est ce qu’un De Gaulle, avec sa répartie légendaire, aurait répondu. Mais Grollande est plutôt du genre à dire à une Française qu’elle a raison d’être fière d’être Algérienne...


  • #1244898
    le 11/08/2015 par nono
    Le ridicule ne tue plus

    Moix le goy le plus grotesque de l’année, celui qui veut faire croire qu’il est aussi ’legitime’ qu’un Juif ...


  • #1244901
    le 11/08/2015 par nono
    Le ridicule ne tue plus

    ’ Un moment donné de décadence les pires frelons tournent drôlement rois ’ (D’un château l’autre) .


  • #1244902
    le 11/08/2015 par burt
    Le ridicule ne tue plus

    Une autre chose qui a basculé en 2004, c’est que la canicule ne fait plus de mort. Sinon charlie peloux et merdias nous le diraient.

     

    • #1245257
      le 12/08/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Le ridicule ne tue plus

      @ burt

      ’charlie peloux" ne s’occupe pas des morts, son domaine à lui c’est l’anesthésie...


  • #1244903
    le 11/08/2015 par Florent
    Le ridicule ne tue plus

    Nous ne sommes plus volontaires pour "gober les seaux de saleté qui tombent du banquet des Maîtres"

    O excellent !


  • #1245019
    le 11/08/2015 par Behr
    Le ridicule ne tue plus

    C’est drôle dans la plupart des images (illustrations donc) on voit des maghrebins, des juifs et une asiatique, puis un ou deux FDS (français de souche qu’on dit ?).

    Pourtant le gouvernement français est plein de FDS, non ?

    Pourtant dans l’affaire Zahia, il y avait Ribéry (d’ailleurs il me semble que ce dernier a admis et a été condamné alors que Benzema a été relaxé), non ?

    Il faut donc avoir une culture supérieure pour en conclure que la colonosation de l’Algérie par la france ça n’était que de la déliquance, des rixes inter-ethniques, de la bagarre ? (il y a une petite référence ici, pour les connaisseurs...). Je veux bien admettre qu’il y a gouvernement et peuple, qu’il y avait des intermédiaires (juifs en l’occurence, pour pas changer) dans cette histoire. Mais on n’a quand même pas rêvé !? Il y a toute une population française qui est allée vivre en Algérie (et donc occuper et exploiter les territoires d’un autre peuple en le chassant dans des ghettos), non ?
    Et l’auteur nous parle de dangereux raccourcis ? Sans blague ?

    En résumé, il faudrait peut être commencer à admettre que ces gaulois tant vantés (sur ce site) ici ne sont pas si braves, si fiers et si malins que ça. C’est peut être ça qui est déploré dans ce site in fine ? Parce qu’à force de toujours rejeter la faute sur les autres...

    - Un peuple colonisé est un peuple colonisable- Voici ce que se sont fait dire les algériens en conclusion de leur histoire des 200 dernières années. En islam, il est dit : - Tu subiras ce que tu feras subir-

    Le bon dieu a quand même beaucoup d’humour, heureusement pour ceux qui savent lire...

     

    • #1245145
      le 11/08/2015 par Igor Meiev
      Le ridicule ne tue plus

      Vous semblez remettre en cause le concept de français de souche, soit, mais alors pourquoi comptez vous certaines personnes en fonction de celui-ci sur ces photos ?



      Pourtant le gouvernement français est plein de FDS, non ?




      qui dit le contraire ? L’article traite des signes de la décadence, pas des responsables. A moins que gnafron aussi soit responsable ? On peut le catégoriser FDS lui aussi ?...



      Mais on n’a quand même pas rêvé !? Il y a toute une population française qui est allée vivre en Algérie




      Toute une population ? En réalité très peu. Les français, ouvriers, et surtout paysans, sont restés chez eux pour cultiver leur terre. L’Algérie pour sa colonisation il faut demander des comptes à la gauche de Ferry et ses comparses francs macs.



      En résumé, il faudrait peut être commencer à admettre que ces gaulois tant vantés (sur ce site) ici ne sont pas si braves, si fiers et si malins que ça.




      Il faudrait peut-être que vous commenciez à admettre que ce ne sont les gaulois qui sont vantés sur ce site, mais les vertus du peuple de France et non ses tares. Ses vertus. Les tares, elles, sont dénoncées comme tares.



      Un peuple colonisé est un peuple colonisable- Voici ce que se sont fait dire les algériens en conclusion de leur histoire des 200 dernières années.




      Cette maxime me semble parfaitement exacte, ça ne veut pas dire qu’il est juste de coloniser. Elle n’excuse rien, elle met le doigt sur nos propres faiblesses, car le méchant pour agir, ne profite que de failles.



      En islam, il est dit : - Tu subiras ce que tu feras subir-

      Le bon dieu a quand même beaucoup d’humour, heureusement pour ceux qui savent lire...




      Alors peut-être que la colonisation de l’Algérie le bon dieu l’a voulue en reparation des razzias effectuées sur les côtes d’Europe pendant des siècles, la traite de populations africaines ? ...

      Je pense que vous devriez abandonner votre ressentiment.


    • #1245162
      le 11/08/2015 par JEAN MARIE
      Le ridicule ne tue plus

      Un peuple colonisé est un peuple colonisable et un peuple qui perd une guerre est colonisable et colonisé. C’est la règle.


    • #1245242
      le 12/08/2015 par Rheb
      Le ridicule ne tue plus

      Bonjour behr,
      un jour, peut être, de vrais historiens ( genre Marion Sigault) se pencheront sur la colonisation et la guerre d’Algérie.
      après les avoir lu, on poura peut-être changer le discours simplificateur et bipolaire sur le sujet...
      Je m’adresse là à toutes les sensibilités confondues sur ce sujet. Pas seulement à vous.
      C’est juste une incitation à se documenter vraiment.
      cordialement


    • #1245275
      le 12/08/2015 par Behr
      Le ridicule ne tue plus

      @ JEAN MARIE,

      Ce qui est marrant avec le cas de la france, c’est qu’ils ont réussi a vous coloniser sans même se casser le cul a vous faire une guerre. Qu’il est fier ce coq !


    • #1245278
      le 12/08/2015 par Titus
      Le ridicule ne tue plus

      @Behr



      Ce qui est marrant avec le cas de la france, c’est qu’ils ont réussi a vous coloniser sans même se casser le cul a vous faire une guerre. Qu’il est fier ce coq !




      Ils n’ont rien réussi par leur volonté propre. Ils ont été déplacés et utilisés comme des instruments par plus forts qu’eux (ceux qui les ont fait venir en France sans l’accord des Français). Il n’y a pas de quoi être fier non plus. Tout le monde est perdant dans l’histoire, sauf la communauté organisée qui réalise son projet messianique de dissolution des nations.


    • #1245415
      le 12/08/2015 par filou84
      Le ridicule ne tue plus

      Je veux bien admettre qu’il y a gouvernement et peuple, qu’il y avait des intermédiaires (juifs en l’occurence, pour pas changer) dans cette histoire. Mais on n’a quand même pas rêvé !? Il y a toute une population française qui est allée vivre en Algérie (et donc occuper et exploiter les territoires d’un autre peuple en le chassant dans des ghettos), non ?



      En 1960 Il n’y avais même pas 1 million de français ( en comptant les juifs ) en algérie, alors que les français étaient environ 45 millions. Donc oui tu n’a pas rêvé, une minorité de français sont allé vivre en Algérie, mais que fais tu de l’immense majorité qui n’y est pas allé ? Que fais tu de ceux qui étaient contre cette guerre ? Penses-tu être juste dans ton jugement ? Il y a un temps pour avoir des ressentiments, un temps pour soigner ses blessures et un temps pour revenir la raison... Peut être qu’une fierté mal placée couplée à de la mauvaise fois sont les source de tous ce problème.



      Parce qu’à force de toujours rejeter la faute sur les autres...



      Il est fréquent pour les maghrébins de tenir ce discours ces temps-ci, je répondrais simplement par ceci : "on reproche souvent aux autres ce qu’on se reproche à sois même"

      C’est l’hôpital qui se fout de la charité.

      Dieu vous bénisse.


    • #1245557
      le 12/08/2015 par bourdieusien
      Le ridicule ne tue plus

      @behr
      merci pour les remarques... voici quelques réponses :

      - "C’est peut être ça qui est déploré dans ce site in fine ?" : c’est d’abord constaté, ensuite ce site donne les moyens (symboliques) pour sortir de cette mediocrité (organisée par les élites traitres), pour sortir de cette carence de "bonhommitude" (on manque cruellement de bonhommes en France... on peut rien te cacher).

      - "Un peuple colonisé est un peuple colonisable" : nous sommes d’accord et ca m’a l’air difficilement réfutable.

      - "Tu subiras ce que tu feras subir" : c’est exactement ce que j’expliquai a des Palestiniens la dernière fois ...

      Mais au dela de tout ca, tu confonds des processus orthogonaux (radicalement différents).

      Les francais sont allés en Algérie pour s’approprier les ressources algériennes et les organisées en fonction de leur interets (pour faire vite).
      Les algériens sont allées en France pour travailler pour des entreprises francaises (exemple emblématique Bouygues), en attendant leurs salaires...

      Quand les francais sont partis d’Algérie, ils ont laissé un patrimoine (des constructions, une facon de pensée), bien utile à l’Etat Algérien (les universités algériennes, c’est le modèle Francais. Ce dernier modèle n’existe plus en France depuis les accords de Bologne et est entièrement calqué sur le modèle US maintenant).

      Si les algériens quittent la France, que laisseront-ils ? .... des barres HLM vides et un manque à gagner pour MacDo sans aucun doute (et ils laisseront Zahia aussi).

      Bosses tes catégories et ensuite reviens pour du sparing...


    • #1245676
      le 12/08/2015 par Behr
      Le ridicule ne tue plus

      @ bourdieusien :

      ’’Quand les francais sont partis d’Algérie, ils ont laissé un patrimoine (des constructions, une facon de pensée, bien utile à l’Etat Algérien

      (les universités algériennes, c’est le modèle Francais. Ce dernier modèle n’existe plus en France depuis les accords de Bologne et est entièrement calqué sur le modèle US maintenant)’’. (ce qui explique en partie ta grammaire)

      Tu l’as dit monsieur le bosseur de catégories : à l’état algérien, non au peuple. D’autre part, ce qu’ils (les français, l’état massonique ou le peuple français au fait, monsieur catégories ?) ont laissé, c’est quand même l’expression quelconque d’une forme de modernité (celle-la même qu’on déplore quelques fois sur ce site), merci pour le cadeau ! ça valait bien tout ça ! allez on vous pardonne, on revient à la raison... c’est pathétique et ce n’est pas du tout le sujet.

      Ce que je remettais en question dans mon premier commentaire, c’est que dans cet article, les vilainies de France semblent être représentées par des étrangers systématiquement et font des FDS des victimes (consentantes ou pas d’ailleurs), ce qui est loin d’être la vérité. C’est drôle personne n’a commenté le cas Benzema-Ribéry. Mais je sais ce qu’on va me dire : ’’ la justice française méprise les FDS, regardez la dissidence se faire condamner à tour de bras’’.

      Allez, c’est pas tout ça. Faut continuer à se battre contre nos ennemis...


    • #1245791
      le 13/08/2015 par bourdieusien
      Le ridicule ne tue plus

      @Behr
      les attaques sur la grammaire, l’orthographe .... pffff que dire ? C’est de la cosméthique, c’est de la forme... c’est facile et n’apporte rien au débat.... Revenons sur le fond si tu veux bien...

      - "c’est quand même l’expression quelconque d’une forme de modernité".
      13 ans de parabole (à partir des années 80) ont plus aculturé/aliéné les algériens que 130 ans de colonisation.... Tu n’as surement pas connu l’Algérie d’avant les années 80 et donc tu n’as pas pu apprecier cette mutation des valeurs du traditionnel vers le culte de l’argent (= la modernité, j’admet que ce n’est pas l’electricité qui pose probleme).

      - "C’est drôle personne n’a commenté le cas Benzema-Ribéry"...
      Sans moi l’ami, je conchie le foot professionnel, et me moque de ceux qui suivent le foot pro. Selon mes catégories (pas obligé d’être d’accord), c’est anormal qu’un joueur de foot (ou autre sport pro) gagne des millions alors qu’un médecin qui sauve des vies galère pour payer son loyer... Je ne sais toujours pas a quoi sert un joueur de foot...et rien absolument rien ne justifie sa rémunération (selon les catégories traditionelles). Qu’il aille faire un vrai metier.
      Je suis pas sur que gagner de l’argent par le jeu soit islamo-compatible... mais bon je ne maitrise pas le sujet...
      Que Biberi et Benbema crevent (symboliquement bien sur) !


    • #1245793
      le 13/08/2015 par Hector
      Le ridicule ne tue plus

      Il y a un peu trop d’expressions d’ignorance dans le commentaire de Berh et parmi ceux qui lui répondent pour prétendre les corriger ici. Mais relevons un constat significatif : le dit Berth prend la peine de mettre une lettre majuscule à ’Algérie’ mais surtout pas à ’France’ . Or en 1830, et jusqu’en 1962, cette partie d’Afrique du nord n’avait aucune existence, sinon celle d’être une terre de la Sublime Porte avec ses ports d’attache pour les activités de piraterie ; Le Petit Mourre écrit par exemple : "A la fin du XVIIIe s., les profits de la guerre de course avaient sérieusement diminué et le régime turc, qui maintenait une discrimination sévère entre l’occupant et l’indigène, se trouva sérieusement menacé par diverses révoltes, comme celle inspirée par la confrérie religieuse Derkaoua (1814) ou celle des Kabyles (1824)". Et c’est à la France que cette partie du Maghreb doit, suite à la colonisation, d’être devenue une entité politique et géographique reconnue. Donc la citation suivante, est historiquement parlant infondée et factuellement erronée :
      ".. Algérie (et donc occuper et exploiter les territoires d’un autre peuple en le chassant dans des ghettos)"


    • #1245868
      le 13/08/2015 par Behr
      Le ridicule ne tue plus

      @ Hector :
      cette partie d’Afrique du nord n’avait aucune existence, sinon celle d’être une terre de la Sublime Porte avec ses ports d’attache pour les activités de piraterie ; Le Petit Mourre écrit par exemple : "A la fin du XVIIIe s., les profits de la guerre de course avaient sérieusement diminué et le régime turc, qui maintenait une discrimination sévère entre l’occupant et l’indigène, se trouva sérieusement menacé par diverses révoltes, comme celle inspirée par la confrérie religieuse Derkaoua (1814) ou celle des Kabyles (1824)". Et c’est à la France que cette partie du Maghreb doit, suite à la colonisation, d’être devenue une entité politique et géographique reconnue. = Je répète qu’il y a pour les races supérieures un droit, parce qu’il y a un devoir pour elles. Elles ont le devoir de civiliser les races inférieures. Ces devoirs ont souvent été méconnus dans l’histoire des siècles précédents...

      Pourquoi ne pas voir les travaux de René Vautier ? Ils sont juste là dans le site de E&R. Parce que la référence Mourre... Michel Mourre, c’était un peu les femen de son époque, non ?

      PS : je m’excuse pour la majuscule à France, ce n’était pas intentionnel. Je n’ai aucun mepris ni irrespect ou rancune pour ce pays ou son peuple, loin de moi une telle pretention. Et puis, comment pourrais-je ? Un tel igorant ?


    • #1245995
      le 13/08/2015 par Ti Rage Haut Sort
      Le ridicule ne tue plus

      Honorable Behr, pour ma part je ne parle pas de ’race’ ; sinon, on aurait l’air de prétendre que la ’race’ arabe avait le droit de coloniser la ’race’ kabyle du fait de sa supériorité. ’Race’ kabyle dont la postérité a pourtant reconnu universellement l’un de ses fils : saint Augustin.
      Sinon vous avez raison, Michel Mourre eut une jeunesse prolongée hésitante et agitée, et l’expression "femen de son époque" est pour le moins amusante. Mais vous aussi, honorable Behr, vous me semblez un peu agité, oubliant apparemment de relire vos messages ; ou bien faites-vous exprès de multiplier les coquilles pour passer pour plus ignorant ou naïf que vous n’êtes ?


    • #1246320
      le 14/08/2015 par Behr
      Le ridicule ne tue plus

      @ Ti rage haut sort :

      L’ignorance ainsi que la naiveté sont relatives,comme toute chose, ou à peu près, de ce monde.

      J’ose croire que vous aviez compris que les propos (parlant de races) ne sont pas les miens, mais d’un personnage souvent cité ici. Je faisais juste le parallèle du ’’je t’apporte un mal pour un bien’’ qui semble seoir à pas mal de gens ici. Et pourtant...

      Depuis que j’ai posté mon premier commentaire, j’ai eu droit à quasiment tous les stratagèmes énumérés par Schopenhauer dans ’’ l’art d’avoir toujours raison’’.

      À se demander qui a développé le plus gros complexe de l’histoire franco-algérienne.

      Dieu vous benisse.


  • #1245029
    le 11/08/2015 par Ezio
    Le ridicule ne tue plus

    On attend avec impatience l’entrée en scène de Moix. Il va s’en prendre plein la tronche le garçon... Les dossiers sont là, les casseroles aussi, et c’est du lourd.


  • #1245135
    le 11/08/2015 par Leveilleur54
    Le ridicule ne tue plus

    "Et pourquoi lui accorder une fierté de pacotille avec la guerre d’indépendance algérienne alors qu’elle est française ?" Qu’il est plaisant d’entendre enfin de manière aussi claire le noeud de tout le problème concernant l’immigration et son traitement politique. merci et longue vie


  • #1245605
    le 12/08/2015 par ananas split
    Le ridicule ne tue plus

    Ok sur pas mal de point mais le "c’était mieux avant" ou "il y a 40 ou 50 ans on savait vivre"....un peu comme l’autre rombière de macha M des grosses tetes (ceux de bouvard..pas l’autre que je n’écoutes plus), c’est risible. Faut tout de même vivre avec son temps et des merdes, ils en fleurissaient aussi à cette époque, n’en déplaise à certains. salut

     

    • #1245696
      le 12/08/2015 par zuleya
      Le ridicule ne tue plus

      il ne faut pas avoir connu ces époques pour dire cela.
      Les plus de 35 40 ans ont une conscience aiguë de l’effondrement de la france dont les plus jeunes (comme toi ?) n ont pas idée. ..Et les critères sont objectifs : indépendance du pays, fierté de nous meme, capacité à créer nos propres mythes, exportation de notre culture, idée du bien et du mal, haut niveau de vie, faibles inégalités sociales, sécurité sur l ensemble du territoire, vie apaisée entre français sans ethnicisation, et surtout espoir d avoir un avenir encore meilleur. ..
      Mais comme j aimerais que tu ais raison. ..
      Ceci dit notre époque à encore de bons côtés...ce qui laisse inquiet sur ce qui peut encore disparaître. ..
      Car il n y a aucune capitaine à bord , aucune strategie, et une résignation dans la population...
      Quand plus de 60 % des jeunes rêvent de se barrer c’est tres inquietant


    • #1245978
      le 13/08/2015 par ananas split
      Le ridicule ne tue plus

      Une des plus grosse fortune mondial, impliquée dans le NOM, est descendante des Plantagenêt et vie aux USA...depuis des lustres, nous sommes justes des servants (comme ils disent) et n’avons pas notre mots à dire. Ces gens n’ont aucune espèce d’intérêt pour les peuples et leurs cultures (est-elle figée, évolutives...késako en fait une culture ? un moyen de maintenir les gens et de faire du fric ?..une sorte de machin bidule..) et se mélangent sans vergogne pour des intérêts qui ne doivent pas nous intéresser. Des hauts et des bas, voila ce que nous vivons depuis longtemps, et, l’entreprise de destruction de notre modèle (pas culture mais modèle) a commencer fin 60’ début 70’ (culture n’est qu’un dommage collatéral pour eux...ça évoluera de toute façon). De la génération dite désenchantée je suis et ne lâche rien mais que l’on cesse de répéter que nous en sommes responsable et que nous ne produisons que de la merde. Chaque personne doit se regarder en face et se dire : qu’ais je fais pour améliorer le quotidien et défendre des idées ? Pour l’immigration....une arme pour faire taire les derniers tenants du modèle ; les historiens sérieux comparent cela à la plus grande invasion connue ! Pour l’endormissement et/ou le rien à faire, il touche toute les générations. Sinon, moi aussi, je préférais la france avant 95’ qui s’est noyée, diluée.. Enfin quand je dis aux plus anciens qu’il faut casser et combattre ces gens et leur systeme, ils me traitent d’extrémiste, veulent la paix et sont près à me dénoncer...ce qu’ils ont fait par 2 fois ! Oui, moi aussi cela me fatigue cette sorte de collaboration passive..qui touche toutes les générations. Apprendre et ne jamais cesser d’apprendre certes, mais transmettre aussi (tiens, beaucoup moins de monde d’un coup !) et arrêter cette lutte intergénérationnelle qui ne mène à rien si ce n’est faire leur jeux. Le plan de construction de l’UE telle que nous la vivons aujourd’hui ne date pas d’hier il me semble.. Amitiés citoyen ps : au début 2000, je me disait que nous avions touché le fond, qu’est ce que l’on a creusé depuis..dingue !


  • #1245729
    le 12/08/2015 par Ivan Frank
    Le ridicule ne tue plus

    << Truands >> n’est pas signé Pierre Schoendoerffer - par ailleurs auteur du film Diên Biên Phu (1992) - mais bien Frédéric, fils de ce dernier.


  • #1247223
    le 16/08/2015 par Atrax
    Le ridicule ne tue plus

    Passage sur les taxi sans intérêt. Nous y reviendrons.


Afficher les commentaires suivants