Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Vaccins : l’animateur communautaire Michel Cymes défend la politique d’Agnès Buzyn

Et accessoirement l’industrie pharmaceutique

« De toute façon, y a pas le choix, il faut vacciner, on ne se vaccine pas suffisamment en France et y a des enfants qui meurent de la rougeole dans notre pays quand même ! C’est insupportable ! »

 

Michel Cymes, « l’animateur et médecin préféré des Français », d’après Anne-Élisabeth Lemoine, défend la vaccination obligatoire. C’est un choix, une opinion, et c’est la sienne. Ce n’est pas celle de tous les Français. Ni même de tous les médecins. Mais c’est assurément celle de tous les labos concernés par les campagnes de vaccination massives que lle gouvernement Philippe impose par la force. De là à dire que les labos influencent les leaders d’opinion pour vendre du vaccin, il y a un pas que nous ne franchirons pas. Le sujet a été traité scientifiquement sur notre site. Et il est suffisamment grave pour que l’on évite de tomber dans le biais politique.

 

Pourtant, quand on analyse la communication de Michel Cymes, invité dans l’émission C à vous du 11 septembre 2017, on se rend compte que la pluralité des opinions sur le sujet n’est pas respectée. Personne ne contredit l’animateur-médecin. Il est vrai que l’animatrice, d’un niveau culturel et politique affligeant (un rire de lycéenne peut-être impressionnée par le poids politique de l’invité), n’est pas capable de rebondir sur des informations tronquées ou des contre-vérités.

Rappelons que Lemoine est issue de l’écurie Fogiel (qui vient d’annoncer son homosexualité), une écurie doublement communautaire, et personne dans le paysage audiovisuel français n’a jamais compris pourquoi et comment une telle nullité a pu se maintenir non seulement au poste de chroniqueuse et encore plus à celui d’animatrice. À plus forte raison dans le service public. Ainsi Michel Cymes peut-il dérouler sa propagande sans aucune limite. et il ne va pas se gêner.

 

JPEG - 61.1 ko
Lemoine fait la pub (interdite par le CSA) du magazine de Michel Cymes

 

Cymes, fort de sa couronne d’animateur préféré des Français, une couronne facile à obtenir puisqu’il suffit de passer partout, de défendre l’idéologie dominante, de pousser quelques gueulantes pour « faire » le Zapping, et le tour est joué. Le grand public français, crédule, vote alors dans le classement du JDD, pour celui qui correspond le plus à la parole dominante, qui l’incarne le mieux dans une période donnée. Et Cymes incarne parfaitement cette idéologie officielle qui touche autant la médecine que la politique, qui d’ailleurs se rejoignent : le médecin défend la ligne politique officielle et la médecine officielle, que de nombreux Français abandonnent pour des raisons de surmédicamentation ou de médicamentation inadaptée, qu’ils panachent parfois avec des médecines parallèles (plantes, homéopathie). C’est un fait.

Cymes a beau rappeler que beaucoup de Français sont irresponsables en refusant la vaccination obligatoire (ils mettraient les autres en danger), leur méfiance à l’encontre de la médecine dominante n’est pas dû à une lubie ou à un goût de la conspiration. Beaucoup de gens en ont marre d’être pris pour des cons et des cochons de payants par des médecins qui n’ont jamais eu la vocation. Pour le reste, ceux qui vont régulièrement chez leur médecin trouvent ça très bien, et les marges de ces derniers aussi. Heureusement, il reste encore de bons médecins, qui s’occupent plus de leurs clients que de leur résidence secondaire.

Cymes, pour dire les choses directement, a été promu par la dominance audiovisuelle en apparaissant partout où c’était possible, en radio comme en télé. Les animateurs-stars l’ont mis en avant de manière intensive, et son discours scientifique s’est peu à peu transformé en discours moral pour au profit de la dominance. Celle de la télévision d’abord, puis celle de l’État. Et quand on parle de dominance d’État on parle de pouvoir profond, pas des hommes politiques jetables. Ainsi, Cymes a-t-il écrit un livre sur Auschwitz et les médecins nazis. Avant de devenir célèbre, il revenait souvent sur la Shoah dans ses invitations, en rappelant toujours le passé de sa communauté. Et de ses parents. Il répond ici au très complaisant Patrick Simonin sur TV5 Monde en 2015 :

 

 

Avant de devenir une espèce d’agent de la Shoah médicale à la télévision, Cymes a bâti son succès non pas sur ses analyses scientifiques dans l’émission consacrée à la santé de France 5 (Le Magazine de la santé), mais bien sur ses saillies sexuelles, qui lui ont permis de se faire repérer, par le Zapping bien sûr – cette petite émission bien-pensante qui résumait parfaitement l’idéologie de la chaîne Canal+ – mais aussi par les autres animateurs, friands de personnalités qui faisaient monter l’audimat à coups de propos crus. Comme on l’a écrit plus haut, Cymes, qui symbolisait la médecine officielle à la télé, est devenu le monsieur petites blagues de cul, puis il a avancé son pion communautaire. Aujourd’hui, le système médiatique et ses obligés décrètent qu’il est l’animateur préféré des Français, mais tout cela sent le travail d’équipe. Autrement dit la préparation.

 

JPEG - 44.5 ko
Une bonne fortune bâtie sur le tout-sexe à l’écran

 

Le 11 septembre 2017, revenant à ses premières amours médicales, Cymes se fait le porte-parole de la campagne de vaccination du ministre Buzyn. Comme relais médiatique, on ne peut pas faire mieux. Et derrière Buzyn, il y a les fameux labos, leur puissance et leurs intérêts. On ne peut pas l’ignorer. Et Cymes ne l’ignore pas, mais il évacue la question du « conflit d’intérêts » qui prendrait le pas sur la santé publique en disant que sans labos, on n’aurait pas de médicaments. Une tautologie qui lui permet de se laver les mains de l’opération économico-politique qui s’annonce.

« Si on n’a pas de labos on n’a pas de vaccins, si on n’a pas de labos on n’a pas de médicaments »

Sur le plateau de C à vous, dirigé par l’indigente Lemoine, qui n’est pas la véritable animatrice – c’est évidemment Cohen, son commissaire politique –, personne ne lève la voix ni la main contre Cymes, qui s’en prend au Pr Joyeux ou à Nicolas Dupont-Aignan. Logiquement, Patrick Liste Noire Cohen se fait discret et ne jette pas son agressivité et sa partialité habituelles contre les propos indignes, au niveau de la pluralité des opinions, de Cymes.

Pour ceux qui douteraient de l’aspect communautaire des interventions politiques de Michel Cymes, qu’ils regardent ce qu’il a dit à propos de Dieudonné sur RMC le 20 janvier 2015, où visiblement son biais communautaire prend le pas sur sa lucidité de médecin :

 

 

Pour ce qui concerne le débat sur les vaccins, on vous engage à vous reporter sur l’excellent article de la section Santé d’E&R, avec cette citation terrible du professeur Didier Sicard, ancien chef de service interne de l’hôpital Cochin et ancien Président du Comité national consultatif d’éthique :

« S’il n’y avait que les vrais malades à soigner, la médecine serait en situation économiquement difficile. Il faut donc convaincre l’ensemble de la population qu’elle est potentiellement malade et vendre des médicaments à ceux qui n’en ont pas besoin. »

À ne pas manquer, sur E&R :

 

À lire chez Kontre Kulture :

Prendre soin de sa santé avec Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

67 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Il l’a dit : " De toute façon, il n’y a pas le choix" ! A bon entendeur

     

    • Je dirais même "il n’y a pas le shooaaah" !


    • C’est marrant, je me rappelle que c’est ce même Michel Cymes qui pendant la campagne de quasi terreur d’Ebola disait :



      Le paludisme fait "me rappelle plus du chiffre exact mais c’était de l’ordre de plusieurs dizaines au minimum" de victimes par an depuis des décennies, et on s’alarme pas à ce point pour autant.
      Donc arrêtons avec cette psychose autour d’Ebola ça ne tient pas debout, blablabla....



      Oui oui le même, j’en suis sûr puisque je m’étais justement servi de sa sortie pour moi-même argumenter sur le sujet à l’époque du "Buzz Ebola".
      On l’a bien changé dites donc on dirait ....


  • Bon, le professeur joyeux à formé énormément de médecin à la faculté de médecine de Montpellier, qui est une des meilleurs de France.

    En outre, la décision de radiation est suspendu par :

    - un appel du Conseil Départemental de l’Ordre des Médecins de l’Hérault
    - un appel du Professeur Joyeux de la faculté de médecine.

    La décision est en cours d’examen.

    Donc monsieur Cymes, juridiquement, le docteur Joyeux est médecin !

    De plus, réanimateur ????? euh je me souviens d’une émission où vous peiniez à décrire les différents battements de cœurs... ça craint

     

  • Moi de toutes façon, quoi qu’il dise je suis contre les vaccins et je vais continuer à ne pas me vacciner.


  • Cette tête à claque oublie de dire que 3/4 des bébé qui ont eu la rougeole ou la rubéole étaient vaccinés

     

  • Non mais arrêtez là j’suis gêné, mon vrai métier c’est médecin, les vaccins c’est juste pour arrondir mes fins de mois difficiles. (c’est pas ce qu’il dit dans la deuxième vidéo ?)


  • Pourtant, sur ce sujet, tout a été dit depuis longtemps : "Knock" de Jules Romain


  • Je n’ai pu tenir plus de 3 minutes tellement il est écoeurant...
    ça pue tellement l e mensonge délibéré.


  • Po po po po. Soyons justes dans cette affaire.
    Vaccin ou pas vaccin ? Est il si difficile de comparer avec des pays qui ne peuvent s’offrir le luxe de le faire ? Et voir si dans ces pays, les enfants se portent mieux !

     

  • "Paix à son Âme de bonimenteur ." ( si c’est possible...)


  • Ce type se dit médecin, pourquoi fait-il sa propagande sur France-TV ? Est-il en mission pour big-pharma ?


  • J’espère sincèrement que ce type opportuniste et malsain n’exerce pas la médecine. Ou alors Hyppocrate doit se retourner dans sa tombe..

     

    • Ne vous inquiétez pas ! Il n’a jamais exercé. Il est médecin réanimateur, mais dans une émission avec un cardiologue (émission homme extraordinaire blablabla) il peinait à détecter les anomalies des battements du myocarde... ça craint !

      Le professeur Joyeux, est Professeur en médecine et cancérologie. Il a enseingné à la faculté de médecine de Montpellier qui est une institution renommée. D’ailleurs l’ordre des médecins de l’Hérault a interjeté appel de la décision de radiation de l’ordre national des médecins. L’appel suspend alors le caractère exécutoire de la décision de "justice"

      Bien à vous


    • Il est oto-rhino-laryngologiste, pas anesthésiste-réanimateur.

      Et oui, il exerce.


  • J’aimerais bien savoir quand est-ce que ce "docteur" trouve le temps pour exercer la médecine. Cela me semble difficile, au vu de tous les bouquins qu’il écrit, des interviews qu’il donne et des émissions qu’il enregistre. De toute évidence, nous avons surtout affaire à une personnalité médiatique avec un énorme melon et probablement rongée par la cupidité...


  • Et pourtant dans l’émission du 12/11/2012, il se faisait le relais du Réseau Environnement Santé, sur les dangers de l’aluminium.

    http://www.allodocteurs.fr/actualit...

    Il semblerait qu’il se soit ressaisi.

     

  • Il est pro-vaccin, ce n’est pas un secret. De toute façon, il ne serait pas à la TV s’il était contre...

     

  • Et oui mais si on accepte le premier vaccin, puis le deuxième, puis le troisième, pourquoi refuser le 11 ou 12e ?
    C’est pareil avec les "maladies" et leur traitement.., on en reconnait un, puis,deux, puis dix, puis cents...à quel moment ca devient illégitime ?

    L’humanité a bien prospésrée sans tout ça pendant des millénaires....
    Sans refuter les bienfaits de l’hygiène,de la médecine, mais où ca commence, où ça finit ce bazar ?
    Qu’est ce qui est rationnel, qu est ce qui ne l’est pas ... on tombe quand même dans le choix politique, l’opinion, les interêt,les croyances c’est inévitable.

    La prévoyance ne devrait pas constituer un "traitement" mais bon.


  • Le Dr Cymes est aussi psychiatre puisqu’il a diagnostiqué une maladie mentale à Dieudonné.
    Il doit aussi être astronaute et Pape.

     

  • Ce matin ce "Monsieur Vaccin" nous faisait l’éloge sur une radio grande écoute du vaccin contre la grippe. Que c’était irresponsable de ne pas être vacciné surtout pour le personnel médical pour qui cela devrait être obligatoire.

    "Je n’en ai jamais eu. Et jusqu’à présent, je n’ai jamais eu la grippe. Je n’aime pas l’idée d’injecter des trucs malsains dans le corps.
    Le vaccin contre la grippe est la plus grande escroquerie de l’histoire médicale, créée par Big Pharma pour piquer de l’argent aux gens vulnérables et les rendre malades."
    Donald Trump


  • Personnage arrogant, suffisant, imbu de lui-même qui a un melon pas possible comme il est très bien dit dès le début l’émission en rigolant, la petite star qu’il ne faut surtout pas contredire et à qui on lèche les mocassins qui lance son petit magazine tranquillou dans un secteur presse média en état de crise aggravée. Normal.


  • qu’il reste à la tv au moins il est loin des patients..ouf..je propose d’acheter moi même les vaccins et de lui faire les 11.une maman d’autiste qui a eu 11 vaccins..à méditer..

     

    • Entièrement d’accords avec vous, vous avez toute ma sympathie ainsi que ma compassion. Comme on dit les "conseilleurs ne sont pas les payeurs" (!), c’est un peu ca le problème.
      De la part d’un citoyen ayant vu de ses amis atteints après vaccination, ici ce sera une SEP après vaccination anti hépatite, soit bonnet blanc et blanc bonnet.
      Assez de se foutre de nous et de briser des vies pour ramasser le plus gros paquet de fric !
      Courage ! Et tous mes respects !


  • Quand je l’entends, moi aussi je me mets à rêver de piqûres, mais pour lui !


  • Un vaccin contre le mensonge pour lui et tous ses frères de la côte.


  • 11 vaccins ( tiens tiens encore le fameux chiffre 11 )... Bah vas y Michel fais donc vacciner tes gosses et devant les caméras stp, On veux les images en direct

    Les gens ont la mémoire courte, Rappelez vous la Roselyne Bachelot et la fumisterie du H5N1 qui refusa de se faire vacciner et qui (et qui pour nous jeter un os à ronger) présenta finalement son bras droit pour se faire vacciner ( alors que c’est le droit il me semble )


  • Tonton Adolf avait son bon Dr Mengele et BHL a son bon docteur Cymes
    Au moins Adolfie ne faisait pas ca pour l’argent, lui
    On peut toujours rever qu’un jour ces ordures seront juges pour crimes contre l’humanite dans avec leurs vaccins de la mort
    On est dirige par une secte et ils nous entrainent comme des moutons a l’abbatoir


  • Ce médecin qui ne pratique plus depuis longtemps est mal placé pour nous conseiller.
    Avec toutes ces âneries qu’il nous raconte, il a fini par perdre toute crédibilité.


  • Ce type est un aventurier ; il a une belle "surface financière" comme l’on disait dans mon ancien métier .


  • Bonjour, alors je suis étudiant en pharmacie et ces commentaires me laissent perplexe. Je ne m’oriente pas vers la pharmacie industrielle, rassurez vous, plutôt vers la recherche. Avant de me répondre merci de lire ce message jusqu’au bout.
    Je vais dire quelque chose qui n’est pas super a entendre :
    - OUI ! Les vaccins sauvent des vies et sont surs.
    - NON ! Les labos ne gagnent pas d’argent sur les vaccins, (par contre on peut parler des 90% de marge sur l’homéopathie).
    - Ne pas se vacciner est dangereux, car certains ont des intolérances et ne peuvent pas se vacciner, se vacciner nous protège, et protège aussi les autres. Et cela permet aussi d’éliminer totalement des maladies. C’est comme ça que l’on éradique des fléaux comme la variole.
    Les vaccins sont une bonne chose ! Vraiment ! Ne présentant presque aucun risque si ce n’est le risque de variabilité interindividuelle, qui doit être inférieur a celui de se faire renverser par un bus ou même de se faire bouffer par un requin ! Pour vous dire !

    Cependant la question que pose la politique de macron sur la sur-vaccination est la suivante. Es-ce une bonne chose de nous vacciner contre toutes les maladies possibles et imaginables ? Es-ce une bonne chose de se vacciner contre des maladies non endémiques dans nos pays ?
    Et bien dans le monde mondialisé sans frontière qui donne des reves humides à macron, c’est une bonne chose étant donné que le brassage des populations pauvres apporte beaucoup de maladies (depuis quelques mois on redécouvre en france, grace aux migrants des maladies oubliées, peste, rubéole, rougeole et j’en passe).

    Cette politique vaccinale n’est pas la pour faire de l’argent aux labos ( il n’y a presque aucune marge sur les vaccins obligatoires de part l’encadrement de l’ANSM), ni pour la santé (vous êtes bien gentil mais les risques sont extremement faible et le coup de l’aluminium me fait bien rire quand on voit toutes les saloperies qu’il y a dans la vie de tous les jours, et ce qu’on produit naturellement dans notre corps, genre de l’acide chloridrique a PH 2, du chlore, du cuivre...).
    Le problème c’est que c’est une préparation à l’ouverture des frontières sans retenues, et à la globalisation extrême.

     

    • celui qui ne se fait pas vacciner ne met personne en danger. vu que les "biens-pensants" de font vacciner et sont donc à l’abri.
      Alors pourquoi ils font croire que les non vaccinés mettent la population en danger.

      le problème c’est bien le vaccin obligatoire. Le mensonge devient évident. La cigarette tue beaucoup plus que le manque de vaccin. Mais la clope rapporte du fric.

      Pour la clope et le vaccins qu’on le veuille ou pas le nœud du problème c’est le fric.

      Les vaccins diminuent l’espérance de vie de 25%.... c’est ce que me dit le vétérinaire à la mort de mon chat... vacciné bien comme il faut.


    • Une seule question Polignac : avez-vous lu le très long article sourcé et documenté d’ER sur les vaccins ?
      Avez-vous des objections à y formuler ?


    • "Les labos ne gagnent pas d’argent sur les vaccins"
      I
      A mourir de rire !
      Commence par lire un livre sérieux sur la vaccination


    • Bonjour, puisque vous êtes une jeune spécialiste, certainement pleine de foi en vos professeurs et peut être un peu naive ... lisez donc cet ouvrage de 1967 du professeur D’Autrec "les charlatans de la médecine". Connaissez vous le Professeur Béchamp (contemporain de Pasteur), à la même époque il découvre les microzymas (visible au microscope x700 ), il prétend que les maladies sont liées à la dégradation de l’environnement biologique et c’est à ce moment qu’interviennent les microzymas. Mais cela ne crée aucun business,et l’homme est discret et désintéressé, alors que Pasteur intéresse tout de suite les financiers pour investir ce projet (= des microbes extérieurs nous agressent mais les vaccins nous défendent) ... Enfin pour vous détendre, installez vous , lisez aussi, ou regardez la piéce avec Luccini : "Docteur Knock" ... Alors ça vous gratouille ou ça vous chatouille ? Cordialement


    • Bonjour Polignac,

      Déjà, je ne comprends pas pourquoi parle t-on de "vaccins". Il faut faire du cas par cas. Certains sauvent probablement des vies, certains n’ont pas ou peu d’utilité.
      Les labos ne gagnent pas d’argent avec : peut-être avec le DTP, mais le coup Bachelot montre le contraire. Si tu regardes la fréquence de mise sur le marché de médicaments, tu t’aperçois que bien souvent cela coïncide avec la durée du brevet de la molécule mise au point. De quoi douter fortement de l’aspect strictement de santé publique de la ministre ayant siégée au CA d’un labo.
      En revanche, je te rejoint sur le business de tout ce qui gravite autour de la médecine.

      "La vaccination sauve des vies" - je suis d’accord mais encore une fois assertion beaucoup trop générale. Certains vaccins, oui sans doute.
      "Elles éliminent des maladies". C’est toi qui le dit - les données épidémiologiques montrent que l’épidémie de variole en inde au XXième siècle n’a pas été éradiquée par le vaccin. Il en est de même pour la rougeole en Europe. Et dans l’éradication d’une maladie, interviennent de nombreux co-facteurs.
      Le risque de variabilité interindividuelle est faible. Oui...sauf peut-être pour le gardasil et peut-être celui contre l’hépatite B. "Ils ne présentent pas d’autres risques" : nous n’avons pas assez de recul pour en juger aussi péremptoirement.

      Avec le peu de connaissances que l’on a sur le sujet, c’est évidemment une question politique et je suis favorable à la vaccination telle qu’elle est (etait) DTP, et au cas par cas selon les risques pour les autres vaccins (hepatite B...). En revanche, il me semble que tu touches du doigt le vrai problème : que tu trouves l’aluminium sans danger, il y a d’autres études qui disent le contraire. Mais toutes les substances chimiques que nous ingérons sont probablement à l’origine de nombreux dysfonctionnements hormonaux, bio-chimiques...etc, et joue un rôle dans la maladie. Et notamment de nombreux médicaments dont nous commençons seulement à avoir un aperçu des dangers de leur mauvaise utilisation.
      Et que nous disent les experts : "les antibiotiques détraquent le corps, il nous faut un superantibiotique. Le libéralisme est nocif, il faut plus de libéralisme, c’est ce qu’on nous disait avant la crise. Et de toute façon, on aura toujours un bouc-émissaire, les migrants aujourd’hui, comme vecteur de maladies. Les virus les plus virulents dont on ne trouve aucun vaccin tellement ils sont sauvages proviennent tous d’Afrique...


    • Déjà vous partez du principe qu’il faut "sauver des vies", eradiquer la maladie, c’est déjà une opinion politique. et même (tout un programme) .
      "Se protéger", etc...

      Après on compare les risques de l’opération de prévention à un scénario imaginaire dans le réel .
      On est quand même dans l argumentation, pas dans les faits.
      Une société ou l’hygiène est correcte a peu a craindre des épidémies, je n’arrive pas trop à exprimer cette idée, mais voilà, je pense qu’il y a une part de politique dans tout ça.

      Pour moi,le débat n’est ni serein, ni technique, ni rationnel... et c’est bien dommage.


  • medecin de salon , exerce t il ? bien sur que non , et a t’il un jour exercé la médecine traitante ? je suis médecin ,je fais tous types de médecine , garde , prevention , hôpital , il faut etre humble et arreter de sortir n’importe quoi sur des facteurs inconnus


  • Remontons 250 ans en arrière à l’époque des premières expériences sur l’inoculation. On y retrouve les mêmes polémiques et les mêmes opposants.


  • Pour le dernier paragraphe , revoir " Knock, ou le triomphe de la médecine ", la pièce de théâtre de Jules Romains , qui date de avant 1945 ! et qui explique déjà ça : " il n y a pas de bien portants, il n y a que des malades qui s ’ignorent"


  • " Knock, ou le triomphe de la médecine " avec Louis Jouvet !


  • un conseil , si vous voulez le faire chier vous faites une denonciation au conseil de l’ordre , et il va peut se faire remonter les bretelles


  • C’est vrai que les médecins nazis étaient très forts. Le psychiatre Simon Baron-Cohen est en aussi convaincu. Il écrit dans son livre The Science of Evil (2011) : « Quand j’avais sept ans, mon père me raconta que les nazis avaient transformé des Juifs en abat-jour. […] Il me dit également que les nazis avaient transformé des Juifs en barres de savon. Cela semblait si incroyable, et pourtant c’est vrai. […]. Mon père me parla aussi de l’une de ses anciennes petites amies, Ruth Goldblatt, dont la mère avait survécu aux camps de concentration. Lorsque sa mère lui fut présentée, il eut le choc de découvrir que ses mains avaient été inversées. Des savants nazis avaient coupé les mains de Madame Goldblatt, les avaient inversées, et les avaient recousues, de sorte que, lorsqu’elle tenait ses mains avec les paumes vers le bas, les pouces étaient tournés vers l’extérieur et les petits doigts vers l’intérieur. Ce n’était qu’un exemple des “expériences” qu’ils avaient pratiquées. »


  • cymès est malade : sa volonté de vacciner tout le monde est génocidaire et malveillante. Sa peine à perpétuité pour meurtre de masse sera accompagnée d’un traitement : quenelle matin , midi et soir. Charité chrétienne même envers les âmes perdues pour qu’elles retrouvent le bon chemin...
    "C’est pour votre bien, cymés. Nous allons vous inoculer une quenelle de 175. La quenelle a déjà sauvé plein de vies. Combien de libyens encore en vie depuis qu’on a quenellisé bhl, valls, attali ? Combien de palestiniens ont pu vivre depuis que netamyaou prend ses quenelles ? Et la pauvreté éradiquée avec les quenelles pour rotschilds ?
    Vous savez ce qui arrive quand vous ne prenez pas vos quenelles...Vous exterminez tout le monde. Allez, cymès, une quenelle de 175 pour vous et c’est 10 000 enfants qui restent en vie. Une quenelle vitale pour la santé publique."


  • Article très bien rédigé. Bravo. Avec une fin qui devrait faire réfléchir plus d’un !
    Que ton aliment soit ton premier médicament ! Notre corps est bien fait et son système immunitaire a tout prévu...veillez à bien l’entretenir.
    Ne comptez surtout pas sur notre médecine moderne pour cela.
    Je profite de l’occasion pour remercier le professeur Joyeux pour ses innombrables conseils et son implication pour nous défendre contre les vautours ....vous les aurez certainement reconnus !!!


  • En ce qui me concerne, je l’ai toujours appelé Michel Simiesque.


  • Michel Cymès est l’exemple type du médecin dit moderne qui s’est transformé en inquisiteur. Toute pensée critique faisant appel au doute raisonnable et remettant en cause l’efficacité des campagnes vaccinales sur la santé publique relève immédiatement de la psychopathologie la plus grave.
    Il ne s’agit pas là de remettre en cause les bénéfices observables que la vaccination a eus dans l’histoire de l’humanité, que je rapprocherais de l’action humaine dans le domaine de l’agriculture qui à travers une histoire longue en symbiose avec le vivant, avait permis l’explosion d’une biodiversité dont l’humanité en tirait les bénéfices génération après génération.
    L’homme moderne coupé plus que jamais du vivant, ne réalise plus que son action l’éloigne irrémédiablement de la création.
    Michel Cymès n’est pas un mauvais médecin, mais plutôt un homme moderne qui s’écoute parler plus qu’il n’entend ce que des générations et des générations avant lui avaient compris : que toutes actions doivent être conscientisées à l’aune de ce qui est observable dans ces qualités qu’elles soient positives ou négatives.
    Dans le cas d’espèce :
    Quid des effets à long terme des adjuvants et notamment des sels d’aluminium ?
    Que fait-on des nombreuses possibilités de conflits d’intérêts, dans des sociétés où la recherche du profit est devenue un objectif permanent et une fin en soi ?
    Quel est l’impact de la circulation quasi incontrôlable des agents pathogènes qui est devenue un marché à part entière ?
    Non seulement tout cela circule et suit une progression de plus en plus rapide, du fait des politiques migratoires provoquées et plébiscitées, d’un marché globalisé qui tend à privatiser le vivant par le biais des brevets dans les domaines de la génétique, de la bioingénierie..., réduisant de jour en jour la biodiversité à néant.
    Bref Michel Cymès emprunte ce travers propre à l’homme moderne, évacuant tous les arguments qui devraient poser des problèmes éthiques majeurs à l’ensemble des professionnels de la santé publique.
    Il se pose en véritable inquisiteur dont le seul argument se résume à : "quand dans votre vie de médecin vous avez vécu la mort d’un nourrisson à cause de la rougeole, ça vous marque à vie." On peut le mettre en parallèle à son autre argument sur pourquoi des médecins ont pu participer à des expérimentations sur des êtres humains : "parce qu’après le traumatisme de la 1ére guerre mondiale, ces médecins qui ont vu mourir des soldats n’ont plus voulu revivre cela."

     

  • « De toute façon, y a pas le choix, il faut vacciner »

    Exactement : jeter la télé, éteindre vos radios poubelles, et toute votre propagande anti-goy systématique.

    Voilà LE vaccin.
    Pour avoir vécu l’expérience d’assister à de la sociopathie juive, de la pure haine talmudique, je le dis calmement : moi, j’aime la vie, je ne suis qu’une petite créature de Dieu.


  • L’intox du système est toujours relayé par un chien de garde , évidemment pour assurer sa crédibilité , celui ci fut surmediatisé à souhait et rendu un compagnon de route " médical " d’un peuple lobotomisé ! (C’est une pratique indéniable et sûre )
    Enfin , pour parfaire la mise en condition , nous avons le bouquin sur les camps , du même auteur ! Autant dire que c’est d’une pierre , deux coups !!
    C’est avec ces exemples de ce type , que l’on peut jauger la puissance et l’aura d’un système dictatorial abouti . Car le peuple ne subit pas , il participe de son plein gré .
    nb : le professeur joyeux ( par exemple )et nombreux de ses confrères seront bannis , attaqués , et bientôt emprisonnés !
    Nous sommes à l’aube de la plus aboutie des dictatures .


  • Michel Cymes membre des nouveaux chiens de garde de l’idéologie dominante qui rapporte gros à ceux qui ont leurs carte d’adhérent.
    Imposteur qui ne manque pas de culot ! Décrédibiliser (En public) le Pr Joyeux chirurgien cancérologue en deux temps trois mouvements c’est, faire preuve d’une grande bassesse intellectuelle ! Bravo monsieur Cymes c’est vraiment du professionnalisme, du grand art.
    Pour ceux qui ne connaissent peut être-pas, voilà un excellent documentaire. http://www.dailymotion.com/video/x5pwql7


  • ’’C’est un tel soulagement de ne plus lire tous ces connards’’.
    Voilà la justification de la fermeture du compte Twitter de ce triste sire...
    Le mépris pur et simple de ses contradicteurs, ça colle bien au personnage...


  • A quand la prison pour les récalcitrants à l’autisme de masse ?
    Aux USA c’est fait, une femme a été emprisonnée pour avoir refusé de faire vacciner son enfant .
    Après les 11 vaccins obligatoires ce sera le puçage obligatoire ,puis l’avortement et l’euthanasie obligatoires .Soleil vert en quelque sorte .


  • je l’entends faire sa propagande tous les matins sur rtl, il est insupportable !
    il doit ramasser de beaux petits chèques par-ci par-là ...
    un vrai collabo !


  • a propos d’anti vaccins, derniere nouvelle : une medecin americaine (qui avait reussi a eradiquer sa SEP a 20 ans), a été retrouvé suicidée selon la police.
    http://lesmoutonsrebelles.com/une-c...
    une de plus !
    Le célèbre militant anti-vaccination et chercheur en guérison naturelle, le Dr Ann Boroch a été tragiquement retrouvé mort la semaine dernière quand son corps a été découvert accroché à son garage. Selon une déclaration publiée sur sa page officielle de Facebook, le Dr Boroch est décédé de causes naturelles, mais le médecin de 51 ans ne souffrait pas de problèmes de santé connus. Le rapport officiel du coroner du Département d’examen médical du comté de Los Angeles a jugé sa mort comme un suicide causé par la pendaison, ce qui est étrangement contradictoire avec la déclaration de sa famille. Malgré la décision officielle selon laquelle elle a pris sa propre vie, les détectives au sein du département de police de Los Angeles croient que le jeune médecin a été assassiné dans un coup "professionnel".
    "Nous considérons cela comme un homicide", a déclaré une source de police. "La scène du crime était trop parfaite. On dirait plutôt qu’elle a été" suicidée "qui a pris sa propre vie." "À première vue, la façon dont elle a été trouvée, il semblait qu’elle s’est suicidée, mais vous regardez l’image entière, et ce n’est pas votre suicide typique." "Celui qui a fait cela, savait ce qu’ils faisaient. C’était définitivement" professionnel ".
    Selon le LAPD, des tentatives ont été faites pour lancer une enquête sur le meurtre sur la mort d’Ann Boroch , mais l’affaire était "arrêtée par dessus". Les rapports de ses amis et de leur famille décrivent Tami "Ann" Boroch comme étant "heureuse", "pleine de vie" et "en aucun cas suicide", et disent qu’elles étaient "choquées" par les nouvelles de sa mort. Même en regardant ses vidéos, vous pouvez voir une femme qui est confiante et stable et ne présente aucun signe de quelqu’un qui veut finir sa vie. Le Dr Boroch était un auteur très vendu, largement respecté pour sa recherche sur la guérison de la sclérose en plaques et la guérison candida. Il a également réussi à se guérir de sa mère à l’âge de 24 ans. Elle avait écrit des ouvrages pionniers sur les thérapies alternatives et était également une activiste qui a fait campagne sur les dangers des vaccins, incitant les gens à rejeter les produits de Big Pharma en faveur d’une guérison alternative


  • Il oublie de parler des bébés qui meurent de la rougeole ... Alors qu’ils sont vaccinés (en suisse par ex) !!!


  • Putain ! La shoah, la shoah, la shoah, encore et toujours et dans 100 ans encore !
    IN-SUP-POR-TABLE !


  • L’un, parmi les plus éminents scientifiques Français, le Dr André FOUGEROUSSE rend publique la lettre adressée au président Macron, au Ministre Buzyn et à la presse contre l’obligation vaccinale. La voici écrite le 2 octobre 2017 :

    http://123userdocs.s3-website-eu-we...


Commentaires suivants