Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les Aristochats, Peter Pan et Dumbo passent en catégorie "adultes"

Qu’on se rassure, le porno reste accessible aux enfants

Convaincu de la dangerosité du racisme ou des stéréotypes en tout genre sur le cerveau de nos chères têtes blondes, brunes, rousses, châtains, auburn, lisses, frisées ou crépues (c’est long, mais comme disait Dieudonné : pas d’amalgame), la compagnie Disney a décidé de classer certains de ses dessins animés dans la catégorie adultes. On retrouvera donc désormais ces mignons petits personnages et ces croquignolettes histoires remisées entre Les Tontons tringleurs, Le Gland des Siciliens ou Starfesses.

 

En effet, il vaudrait mieux en rire. Mais la réécriture de l’histoire que nous avions déjà pointée dans notre article sur Wikipédia n’a aucune raison de connaître quelque répit que ce soit. Nous nageons désormais en plein révisionnisme – mais celui-là est parfaitement autorisé et devient même la seule issue possible d’un monde progressiste dont le progrès est une fuite éternelle en avant.

On l’a déjà théorisé cent fois, l’atomisation d’une société composée de monades narcissiques entraîne naturellement de la part de chacune de ces monades une liste de revendications unipersonnelles qui s’imposent au monde. Parce que si l’on file la métaphore leibnizienne, chaque monade n’est pas qu’elle-même, elle est aussi l’univers avec lequel elle interagit. Elle est donc à la fois un être esseulé et le monde entier. Totalitaire donc dans son essence et dans son accomplissement, son actualisation.

Le résultat, c’est une relecture a posteriori et donc anachronique, de tous les faits antérieurs désormais déviationnistes et qui doivent disparaître ou être réécrits afin de coller au narratif hic et nunc ; c’est encore George Orwell qui avait tout anticipé avec génie il y a plus d’un demi-siècle. Extrait.

 

 

Dès lors, aujourd’hui, ce sont les nippophobes Aristochats et les yeux bridés du chat siamois, le négrophobe Dumbo et les corbeaux chantant le blues, ou l’indienophobe Peter Pan et ses Peaux-rouges caricaturaux qui doivent disparaître du catalogue pour enfants. Dorénavant, seuls les adultes pourront s’endormir avec le petit éléphant aux grandes oreilles.

Infantiliser les adultes pendant qu’on fait grandir prématurément les enfants, tel semble être le projet. Car, que l’on se rassure, le porno leur reste parfaitement accessible puisque c’est désormais à 8 ans qu’ils entrent dans un monde qui devraient leur être totalement inaccessible. Une simple recherche Google, dans la section images, fera vite apparaître des contenus particulièrement choquants qui ensuite, de liens en liens, feront surgir une cascade d’images des plus déplacées et préjudiciables. Alors, que dire des sites pour adultes dont l’hypocrite « Êtes-vous majeur(e) ? » permet de détruire toute naïveté en un clic de souris ?

 

 

Ainsi, les dirigeants de Disney estiment que ces représentations racistes et stéréotypées peuvent offenser car elles comportent « des descriptions négatives et des mauvais traitements de certains peuples ou cultures » qui « ne représentent plus ses idées et ses valeurs ». Et de conclure par un piteux et culpabilisant repentir : « Plutôt que de supprimer ce contenu, nous tenons à reconnaître son influence néfaste afin de ne pas répéter les mêmes erreurs, d’engager le dialogue et de bâtir un avenir plus inclusif, tous ensemble ».

Bien sûr, les sociétés commerciales ne se lancent dans ces actions de résipiscence théâtrale ou de réécriture de leur propre histoire qu’uniquement parce qu’elles y voient leur intérêt ou qu’elles y sont acculées pour prévenir – ou parfois échapper à – un bad buzz ou sa version brutale, le shit storm.

Les affaires n’ont pas de morale, mais seulement des intérêts. Les vrais responsables de ces revirements sont encore une fois les penseurs de la gauche la plus stupide. Et les responsables de ces responsables sont ceux qui leur laissent raconter leur bêtises, voire les y poussent parce qu’elles servent un intérêt supérieur.

Que l’on se souvienne de la destruction méthodique de la personnalité autoritaire, et donc du père, de la nation, de toute autorité même légitime et bienveillante, que certains penseurs d’après-guerre visiblement traumatisés par le nazisme ont théorisé puis promu : l’École de Francfort, puis Theodor Adorno de l’American Jewish Committee. L’agenda fut fixé, les gauchistes firent le reste.

On s’éloigne un peu de notre sujet, mais pour mieux y revenir. Aujourd’hui le petit éléphant Babar devient une apologie du colonialisme pour l’idiot utile Gilles Boëtsch. « Il fait penser à un Africain qui serait allé en France et qui aurait assimilé la culture française, donc la culture coloniale par rapport à l’Afrique, et qui serait revenu au pays avec le costume trois pièces », a-t-il commenté sur France Culture. « Babar va construire des villes dont Célesteville, avec des théâtres et ses soirées mondaines et tous les éléphants en costumes ». Gilles Boëtsch conclut alors : « Évidemment ça rappelle les populations colonisatrices, ça c’est évident ». Alors détruisons les livres !

 

 

Et détruisons les films aussi. Diamants sur canapé où Mickey Rooney joue un Japonais stéréotypé, West Side Story, où les Portoricains sont représentés comme des gangsters, et Mandingo, portrait d’un propriétaire de plantation qui use de son droit de cuissage sur ses esclaves.

Brûlons Forrest Gump, hostile aux vétérans du Viêt Nam, malades du SIDA, handicapés et activistes politiques, L’Inspecteur Harry archétype du flic fascisant , Indiana Jones et le Temple maudit qui se moque des coutumes hindoues et ses méchants dépeints sous des airs primitifs, la comédie romantique Avant toi pour son point de vue « validiste » sur le handicap et faisant l’apologie du suicide (mieux vaut la mort qu’une vie avec un handicap).

Anéantissons Once Upon A Time... in Hollywood de Quentin Tarantino qui rejette l’émancipation des femmes, les minorités et les hippies, caricature Bruce Lee et l’invisibilité des talents afro-américains, La Rumeur qui montre une vision très négative de l’homosexualité présentée comme une source de haine de soi et un motif de pitié, Le Silence des agneaux qui n’assume pas la transsexualité du personnage de Buffalo Bill, le western La Prisonnière du désert qui caricature les Amérindiens comme des sauvages assoiffés de sang, L’amour chante et danse avec Fred Astaire qui montre des personnages se maquillant en Afro-Américain (blackfaces), True Lies et ses personnages arabes cantonnés à des rôles de fanatiques, etc..

Qu’il ne reste plus qu’un monde parfait, pur et éthéré.
Et que ce nouveau Reich dure mille ans, cette fois.

 

***

Nouveau chez Kontre Kulture :
Naissance d’une nation, « le film le plus raciste de tous les temps »
analysé par Pierre de Brague !

 

Monde d’après et autodafé, voir sur E&R :

 






Alerter

57 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2653515

    Il vaut mieux un bon gros boulard, mais attention les acteurs doivent être racisés et si possible homos. Et alors si en plus on y voit des gosses, là c’est à montrer dans toutes les écoles.

     

    Répondre à ce message

  • #2653635

    La liste de schindler stigmatise les allemands blonds aux yeux bleus...

     

    Répondre à ce message

  • #2653636

    Je plains nos futurs arrières petits enfants..
    ..avec Zorro transexuel...
    Nul.

     

    Répondre à ce message

  • #2653692

    Carl Jung avait découvert que nous ne pouvions vivre sans archétypes. Pour ma part les stéréotypes sont aussi indispensables à mon organisme que les bactéries qui foisonnent et donc s’éliminent sur un bon fromage au lait cru. L’expérience révèle que dans les fromages aseptisés peut survivre une salmonelle mortelle comme ce fut le cas en Suisse il y a une dizaine d’années. J’étais de ceux qui à l’époque avaient signé une pétition s’opposant à une décision des eurofédérastes de Bruxelles de vouloir supprimer ce joyau de nos terroirs. J’aime mieux les moisissures sur un Roquefort AOP que celles qui veulent me contraindre à bouffer de la craie.
    Et puis quid des humoristes dans un monde sans stéréotypes ?

     

    Répondre à ce message

    • #2653796

      Très bien.
      Mais alors pleure pas si quelqu’un tape sur les blancs en ayant recourt à des stéréotypes sur les blancs.
      Si tu veux jouer au con, il faut que tout le monde puisse jouer au con aussi..

       
    • #2653874

      @ Kassim. Dommage que vous confondiez "stéréotype" avec "préjugé", le premier terme se rapportant à une opinion toute faite habituellement admise et s’apparentant le plus souvent à un cliché inoffensif tandis que le second beaucoup plus insidieux est alimenté par une propagande omniprésente qui monopolise la parole médiatique comme en témoigne l’importance qu’on donne à une greta thuneberg ou une camélia jordana (les minuscules sont volontaires pour ces insignifiants personnages que le tout-pourri médiatique monte au pinacle).
      Donc le fait que l’homme blanc serait responsable de tous les malheurs du monde n’a rien à voir avec les stéréotypes mais avec le frelatement sociétal que sont la théorie du genre et autres foutaises sur l’égalité homme femme qu’on instille dans l’esprit des gens dès le plus jeune âge.

       
    • #2654611
      Le 30 janvier à 07:51 par Ok Kader, on va jouer à ce jeu en Kabylie ?
      Les Aristochats, Peter Pan et Dumbo passent en catégorie "adultes"

      "Très bien.
      Mais alors pleure pas si quelqu’un tape sur les blancs en ayant recourt à des stéréotypes sur les blancs.
      Si tu veux jouer au con, il faut que tout le monde puisse jouer au con aussi.."

      On joue aux cons quand on est chez soi, pas chez les autres, c’est de la politesse et de l’hospitalité. Déjà, ça c’est le b-a-ba.

      Ensuite, avoir des stéréotypes, des archétypes voir même des préjugés (trois choses différentes d’où trois mots différents), c’est "jouer au con" ?
      Désolé mon grand, mais 90% de l’Humanité au bas-mot joue au cons, déjà, ensuite, c’est justement parce qu’ils jouent au cons qu’ils s’en sortent. Les gentils, ça sert à servir ceux qui le sont moins.

       
  • #2653715

    Nul n’entrera dans le nouvel Ordre Mondial s’il n’a subi une initiation sataniste ! Ils préparent donc les futures générations. Ils savent que c’est par le détournement des forces créatrices lovées dans la sexualité qu’ils peuvent faire passer des messages au subconscient. Les sciences spirituelles dites "occultes" en réalité occultées au grand public sont LE Pouvoir. Les Grands Initiés dont fut Jésus savaient cela.

     

    Répondre à ce message

  • #2653759

    "Les Etats-Unis d’Amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation."
    Oscar Wilde

    "Plus l’effondrement d’un empire est proche, plus ses lois sont folles."
    Marcus Tullius Cicero, appelé aussi Cicéron.

    Voilà, tout est dit...

     

    Répondre à ce message

  • #2653779

    Vous avez oublié cheveux châtain clair et bouclés, fait pas rêver le porno c est fait pour détruire la nation et humilier l’homme et la femme ceux qui participent à faire ces films ignobles se rendent pas compte de leur servitude !!

     

    Répondre à ce message

    • #2654671
      Le 30 janvier à 10:11 par chien dlacasse
      Les Aristochats, Peter Pan et Dumbo passent en catégorie "adultes"

      Le porno c’est fait pour détruire les rêves , autant des enfants que des adultes. Mais surtout des enfants.
      Ça tombe bien , ils en regardent tous des 9 ans aujourd’hui.

      Au début ça doit les choquer irrémédiablement, et puis après, comme tout ceux aux rêves détruits, ils y reviennent un jour ou l’autre, ou bien ils reproduisent l’ignoble à leur insu dans leurs couples, une fois devenus des hommes et des femmes, des vrai... l’inconscient choqué ça ressort toujours d’une manière ou d’une autre. Enfin le plus souvent c’est dans les rapports sexuels que ça ressort. Une espèce d’uniformisation de la dégueulasserie . Quelque soit la couleur des cheveux , ils sont tous souillés depuis l’enfance voir même des la naissance.

       
    • #2654864
      Le 30 janvier à 14:07 par chien dlacasse
      Les Aristochats, Peter Pan et Dumbo passent en catégorie "adultes"

      Ce que j’essaye de dire sans vouloir me faire haïr intentionnelement non plus, c’est que depuis au moins 3 générations nous sommes tous des branleurs petites mains de la pornocratie post seconde guerre mondiale. On est plus ou moins tous tombé dans la marmite de la branlette hors mariage sur support publicitaire ultra féministe et anti féminin quand on était petits, et même intra mariage en utilisant l’autre comme outil masturbatoire, avec une méthode plus ou moins direct et franche pour le faire ou plus ou moins hypocrite et machiavélique pour parvenir à la sainte jouissance, nouveau dieu des âmes errantes dans des couples plus ou moins bien assortis. Même si les couples aujourd’hui c’est plus des cerveaux ultra connectés et des pouces qui s’activent sur des smartphones pour donner leur avis sur tout et sur rien que des exemples à suivre.
      Ma méthode perso pour essayer de sortir chaque jour de la branlette c’est d’essayer d’en connaître toutes les formes afin d’y participer le moins possible. Raison aussi de ma vie en solo, méthode pour l’instant la moins masturbatoire que j’ai été obligé de trouver . Aucun couple ne voulant être considérés comme la sommes de deux branleurs auto centrés sur leurs propres individualités en compétition pour dire à l’autre comment il devrait se branler pour que le couple devienne un bon exemple de véritable réussite étant capable de porter ensuite de bon fruits en son sein. Et non des égos malades et démesurés projetés sur leurs projéniture... En essayant de garder quand même à l’ésprit qu’il doit bien exister quelques exceptions qui confirment la règle.
      Cordialement et sincèrement, à défaut que ça puisse être réellement fraternellement ou amicalement pour l’instant.

       
  • #2655038

    mais quant Disney mettait du porno en subliminal dans certains de ses dessins animés on ne trouvait rien à redire.
    il faut rappeler que Walt le fondateur était un adepte de la secte à la pyramide ceci explique peut etre celà.

     

    Répondre à ce message

  • #2655546

    Sauf que cette fois-ci c’est le Reich de mille an à l’envers.

    Faut-il encore rappeler que les nazis et les fascistes étaient farouchement anti-libéral ?... Au sens ou l’entendaient Michéa.

     

    Répondre à ce message

  • #2655660
    Le 31 janvier à 16:33 par Guignolerie excessive
    Les Aristochats, Peter Pan et Dumbo passent en catégorie "adultes"

    Tout est normal, pour baiser il faut avoir 13 ans, pour donner son consentement à un vieux, de 57 ans, pour demander la pilule à l’école, il faut 12 ans, pour changer de sexe y’a pas d’âge... Mais ne vous inquiétez pas, pour regarder les Aristochats, Peter Pan et Dumbo, faut l’autorisation d’un adulte (parent 1 ou parent 2 ??)

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents