Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Les "combats" de Voltaire, par Marion Sigaut

Dans sa troisième émission pour Médias-Presse-Info TV, Marion Sigaut poursuit son offensive de réinformation à propos des mensonges propagés par les manuels scolaires utilisés par l’Éducation nationale. Elle revient cette fois-ci sur le résumé d’un cours destiné aux élèves préparant le baccalauréat professionnel. Dans ce résumé tout est faux, mensonger, biaisé, pour faire croire que Voltaire était un saint laïc et que l’Ancien Régime était pourri jusqu’à la moelle.

 

 

Retrouvez Marion Sigaut en conférence à Mulhouse le 7 mars 2015 :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1131582

    Merci Marion de nous éclairer les esprits. Je ne savais pas que Voltaire n était pas autre que BHL du riche.


  • #1131599

    Merci à E&R, continuez à nous donner des professeurs d’Histoire passionnés et qui disent la vérité tels que Marion Sigaut !


  • #1131628

    Merci beaucoup Madame Sigaut, quelqu’un pourrait me dire,SVP, de qui est le très très beau morceau de musique du début de cette Vidéo en Intro avec son titre ? ...

     

    • #1131658
      le 01/03/2015 par Marion Sigaut
      Les "combats" de Voltaire, par Marion Sigaut

      Ce petit morceau de harpe est une des multiples œuvres d’un jeune homme appelé Benjamin Vidal, dont vous trouverez les morceaux sur Facebook.
      Faites connaître !


    • #1131785
      le 01/03/2015 par Benjamin Vidal
      Les "combats" de Voltaire, par Marion Sigaut

      Bonjour, je suis Benjamin Vidal, compositeur du morceau en question.
      Vous pourrez le retrouver ici : https://www.youtube.com/user/egbt4/... Avec d’autres de mes compositions.

      Le titre est, si ma mémoire est bonne " Fantaisie pour Harpes "


    • #1132060
      le 02/03/2015 par grominoujb
      Les "combats" de Voltaire, par Marion Sigaut

      Le compositeur de la musique est indiqué en fin de l’émission. Il s’agit de "Petites fantaisies pour harpe "Presto", de Benjamin Vidal. Vous trouverez sans peine ses coordonnées sur Facebook et Youtube.


  • #1131636

    Au sujet du travail, Voltaire a dit :



    L’homme n’est pas fait pour travailler, la preuve c’est que cela le fatigue


     

    • #1131657
      le 01/03/2015 par Marion Sigaut
      Les "combats" de Voltaire, par Marion Sigaut

      Source ?
      Je ne trouve ça nulle part.
      De même que "j’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé" qu’on trouve même sur une maison de santé dans mon coin : source introuvable.
      On fait dire à Voltaire ce qu’on veut, rarement ce qu’il a dit vraiment.


  • #1131638

    Merci beaucoup Mme Sigault pour toutes ces précisions historiques salvatrices nous permettant de comprendre la mise en œuvre progressive de l’horreur républicaine au travers d’agents de la révolution que sont les philosophes, encyclopédistes ou autre physiocrates des soi disant "lumières".
    Cet homme a dû être du "pain béni" pour la fausse religion maçonne et semblerait expliquer pourquoi ils en font une telle promotion depuis deux siècles, au grand dam du peuple, bien évidemment et comme toujours.

     

  • #1131652

    Belles images au début, je crois que c’est Mitterrand qui disait que la couleur de la France c’était le gris (sans être péjoratif), oui c’est vrai au dessus de Lyon. A ce que je vois la riche Bourgogne dort encore sous son manteau hivernal.

    Je pense que Voltaire était un opportuniste qui ne bougeait que par son portefeuille, rien d’extraordinaire en somme de nos jours.
    Même au sujet de l’Islam sujet polémique :
    * il démarre avec son Mahomet et le fanatisme
    * puis il finit par être plus clément avec son plaisant Islam autoritaire qui aurait sorti l’Asie de l’idolâtrie.
    Vous dite que 15 jours avant sa mort il se fait maçon, c’est tardif même si de facto il l’a été toute sa vie.

    Je pense que vu le personnage, il n’aurait pas été contre un fascisme d’Etat si il avait bien assit sa fortune. Finalement si il avait vécu à notre époque en faisait partie de l’élite du pays, il se serait senti à merveille.

     

    • #1131707

      Je saisis le sens de votre propos, mais je souhaite y apporter quelques précisions et corrections en espérant ne pas vous vexer.
      Voltaire est surtout une personnalité psychopathique, ses actes et comportements le démontrent.
      Quant à son Mahomet, il s’agirait plutôt d’une charge camouflée contre l’Eglise car il se fichait bien des Mahométans ! Du moins c’est ainsi que mes professeurs me présentaient la chose... et j’adhère à ce point de vue.
      Enfin, ne jamais omettre qu’un facisme est avant tout un socialisme : rien dans la pensée de Voltaire ne permet de mettre en évidence le moindre sentiment de solidarité ou de sollicitude envers le peuple, bien au contraire ! Non, son modèle est la dictature de la noblesse britannique, présentée à tort comme une démocratie... Démocratie pour les nantis, certes, mais l’enfer sur terre pour les autres, du XVII au XIXème siècle !


  • #1131702

    Ceux qui écrivent les manuels scolaires font ce que beaucoup de mauvais historiens font aussi, à savoir recopier ce que d’autres ont écrit auparavant... (et de préférence sans citer leurs sources !)
    Mais il est remarquable que ce sont toujours les saloperies qui se propagent, curieux non ?
    Espérer voir les responsables maçonniques de "l’éducation nationale" dire du mal de Voltaire, c’est un peu comme espérer entendre BHL dire du bien de Monsieur Hitler (encore que cette dernière proposition serait plus simple, surtout en voix off...)
    Les idéologues sont sourds.
    Merci au professeur Xavier Martin (que Madame Sigaut a la remarquable honnêteté de citer) pour la qualité de son travail de recherche sur ce sujet.
    Merci à Madame Sigaut pour ses propres travaux et sur cette approche révolutionnaire qu’elle nous donne du XVIIIème siècle français, et donc sur la compréhension de la nature des "valeurs" de la raiepublique.


  • #1131706
    le 01/03/2015 par sempervirens
    Les "combats" de Voltaire, par Marion Sigaut

    Je ne me suis jamais autant enquiquiné et c’est faible ,que sur les contes imposés de ce fumiste , zadig ,mocromégas ,candide, prose digne des cabinets .Infamie, de le placer parmi les étoiles de la littérature de son temps .
    Toute cette gloire ne lui est advenue par hasard, sans doute appartenait il, depuis son voyage d’étude chez albion à une puissante organisation de médiocres sans scrupules pour être ainsi déifié .Quand la vérité sera connue, l’on se hâtera de d’effacer son cartouches,des rues,des collèges , de la Fernay .


  • #1131712

    Toute ma vie, j’ai cru que Voltaire était un type bien. C’était écrit dans les bouquins scolaires !

    En démasquant le personnage, Marion Sigaut démontre que l’école républicaine est une fabrique à mensonges (et donc à crétins, comme dit l’autre). On appelle ça l’éducation nationale !

    Je comprends à posteriori pourquoi je ne comprenais rien à l’histoire, à la politique ou à l’économie. De quel enfumage gigantesque avons-nous été victimes !

     

    • #1132511
      le 03/03/2015 par jeff patriote
      Les "combats" de Voltaire, par Marion Sigaut

      Même le nom éducation nationale ne veut rien dire en lui même.
      C’est bien un mot franc-maçon,c’est nous qui allons éduqué vos enfants.
      Ça devrait s’appeler plutôt l’instruction publique.


  • #1131722

    @Marion Sigaut...........je me suis vite rendu compte de la malhonnêteté de Voltaire et de son imposture ( mais pas de son étendue, merci pour çà à Marion ainsi qu’à tous ces historiens sérieux et courageux qui ont déconstruit le mythe ), c’était en 1ère ( 1985 ), à l’époque je lisais pour mon compte " Les Lettres Philosophiques ", apologie du libéralisme à l’anglo-saxonne et dans ce bouquin le sieur Arouet s’en prenait avec acharnement aux " Pensées " de Pascal - livre qui m’a énormément marqué - mais avec une mauvaise foi, une lâcheté telle et des arguments tellement indigents que j’ai compris dès ce jour toute la tartufferie du personnage ( Pascal n’étant de surcroit plus là pour se défendre ) !!....seuls ces contes sont fréquentables et mon meilleur souvenir voltairien reste et restera Zadig !...merci pour votre travail et votre bienveillance non feinte .


  • #1131742
    le 01/03/2015 par Naturel Commun
    Les "combats" de Voltaire, par Marion Sigaut

    Marion Sigault remet les choses à leur place.
    Au sujet de Voltaire, il n’y a pas encore de loi anti-revisioniste.

     

    • #1131811

      Non, mais cela ne saurait tarder.
      Il ne s’agirait pour l’instant que de simple complotisme, donc de négationnisme, donc d’antisémitisme, donc de crime contre l’humanité. CQFD.


  • #1131751

    Merci Marion,
    J’ai lu votre livre sur Voltaire et ai remanié en conséquence un de mes cours de français 4e (sur l’épistolaire, explication de texte d’une lettre de Voltaire). C’est jouissif de démonter les mensonges de leur manuel ("Voltaire met sa plume au service de la justice", et patin couffin), les élèves n’en croient pas leurs yeux quand ils lisent l’extrait de la lettre à Thiriot ("Mentez, mes amis, mentez"). J’espère que beaucoup d’enseignants vont se réinformer et transmettre enfin la VERITE à leurs élèves ! Bien cordialement.

     

  • #1131774

    Vraiment merci a Madame Sigaut et a toute l’equipe pour l’explication, les tres belles images et la petite musique. Merci de nous reconcilier avec l Histoire de France !

    J ai fait 4 ans d’histoire a la faculte et je me rends compte au fil de mes lectures et de toutes vos videos que tous (enseignents en licence et master, malgre eux ou pas) n ont fait que nous mentir ou nous cacher la verite !


  • #1131782

    Question à Madame Sigaut.

    A mon humble connaissance, Voltaire, a priori, n’était ni marié ni n’avait d’enfant. Du fait de sa pingrerie reconnue et de sa mauvaise foi à honorer le paiement d’un de ses fournisseurs "petites gens : bûcheron, fermier..., Qui a donc hérité de l’abyssale fortune de ce sale type ? C’est un sujet que l’on n’évoque jamais. Si vous aviez la réponse, Madame, pourriez-nous nous faire partager cette information. Merci à vous.

     

  • #1131875

    @Marion Sigaut
    "j’ai décidé d’être heureux parce que c’est bon pour la santé"
    Il semblerait que cette citation soit la transformation d’une réflexion de Voltaire apparaissant dans une lettre du 17 avril 1761 adressée à l’abbé Trublet.
    "./ et que dans le fond je suis bon-homme. Il est vrai qu’ayant fait réflexion, depuis quelques années, qu’on ne gagnait rien à l’être, je me suis mis à être un peu gai, parce qu’on m’a dit que cela est bon pour la santé."

     

    • #1132519
      le 03/03/2015 par Marion Sigaut
      Les "combats" de Voltaire, par Marion Sigaut

      Bravo ! Ca c ’est une référence.
      Elle va permettre de retirer la fausse référence précédente.
      Décidément, avec Voltaire on n’a jamais fini de corriger...


  • #1132271

    Sur les convictions religieuses de Voltaire, je conseille la lecture du Songe de Platon.
    Voltaire y est très clairement gnostique : le Jéhovah de la Bible (appelé Démogorgon) est ravalé au rang de démiurge maladroit, et "l’étenel Géomètre" est élevé au rang de divinité suprême.
    Je pense que ce petit texte est fondamental pour comprendre la psychologie de Voltaire.
    Dans le cadre de ce type de gnosticisme, le relativisme moral est forcément la règle, puisque l’homme est coincé dans un monde perclus d’imperfections et qu’il est contraint de vivre dans un environnement hostile. Le péché originel est ici la nullité du démiurge incompétent, et l’homme ne saurait être tenu responsable de ses actes, même les plus condamnables. D’ailleurs "le grand Géomètre" se contente de dire au démiurge incompétent qu’il a fait du bon et du mauvais, et qu’il fera mieux la prochaine fois. Sa mansuétude doit être encore plus grande pour les créatures prisonnières de l’enfer créé par le démiurge.

    Dans le gnosticisme, l’homme doit se libérer des chaînes de la matière, et réintégrer le plérôme. Certains textes gnostiques, comme l’hypostase des archontes, prétendent que c’est le serpent du jardin d’Eden qui permet cette libération (vous serez comme des dieux).
    Je pense que Voltaire était un gnostique de type luciférien, tout comme Diderot (voir la page de titre de la première édition de l’encyclopédie, avec une représentation de Lucifer).


  • #1132302
    le 02/03/2015 par Mojo Risin
    Les "combats" de Voltaire, par Marion Sigaut

    L’exploitation du sucre n’a-t-elle pas donnée lieu dans les Caraïbes à l’extinction des indiens et par la suite à la mise au travail avec haut taux de mortalité des esclaves africains ? Sur ce point, Voltaire est-il à côté de l a plaque ?
    Par ailleurs, les mutilations d’esclaves fugitifs n’étaient-elles pas la règle ? Ainsi que de nombreux mauvais traitements ? Sur ces points la dénonciation voltairienne est-elle fausse ?
    Cette partie de l’entretien de Marion Sigaut me parait entrer en contradiction avec l’opinion de Dieudonné dans sa dernière vidéo. Peut-être un prochain débat ?

     

    • #1132479
      le 03/03/2015 par Mojo Risin
      Les "combats" de Voltaire, par Marion Sigaut

      En revanche, il me semble que Voltaire avait investi dans le commerce triangulaire. Comme d’habitude : "faites ce que je dis, pas ce que je fais."


  • #1133267

    Merci Marion !


Afficher les commentaires suivants