Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Les réseaux écolo-mondialistes d’Alain Ducasse

AteliER
Article initialement publié dans l'atelier E&R

Alors que l’empire gastronomique d’Alain Ducasse, fervent défenseur du concept de glocalisation « (think global, act local ») [1] s’étend aux quatre coins de la planète, son implication politique, imposée par son rôle de grand chef, ne faiblit pas.

En effet, lors de la récente réouverture d’un de ses restaurants parisiens, Ducasse a mis l’accent sur la « naturalité » de ses nouveaux menus, un concept gastronomique phare pour les prochaines années. Ducasse se mettrait ainsi en accord avec ses engagements et ses croyances, notamment à travers le Slow Food. Pour lui, puisque les ressources de la planète se font de plus en plus rares, il devient donc nécessaire de les consommer « plus éthiquement et équitablement » [2].

Doit-on voir dans ce récent « coming out » un opportunisme et une stratégie marketing bien rodée, comme beaucoup le pensent, ou au contraire la continuité logique d’un engagement politique plus sérieux et relativement peu connu du grand public ? En se penchant sur cette question, on peut se rendre compte l’éco-gastronomie est devenue un outil au service d’un certain mondialisme ayant choisi de laisser une place prépondérante aux acteurs de la société civile, afin de transformer la superstructure idéologique de la société et de mieux asseoir sa domination par la gouvernance globale.

 

 

Les réseaux écolo-mondialistes d’Alain Ducasse

Peu de gens savent qu’Alain Ducasse n’est plus seulement un grand chef en avance sur son temps, un homme d’affaire avisé et un artisan reconnu par ses pairs, mais aussi un homme de réseau politiquement engagé. Et cette qualité doit être étudiée afin de bien comprendre ce que cache son discours apparemment anodin et plein de bons sentiments.

Pour commencer, rappelons que le principal employeur – et donc financier – de notre grand chef n’est autre que le Prince Albert de Monaco, membre actif de la WWF [3] et lui-même très investi dans l’écologie politique par le biais de sa fondation Prince-Albert-II-de-Monaco. Son Altesse a reçu avec Al Gore, le vendredi 23 octobre 2014 à l’université de Californie à San Diego, le prix « Roger Revelle » [4].

Roger Revelle était un scientifique précurseur de l’effet de serre et qui fut notamment le professeur d’Al Gore, lequel le considérait comme un mentor et une inspiration dans son combat « contre le réchauffement climatique ». Les liens entre le Prince de Monaco et Al Gore vont bien au-delà de ce prix puisque la fondation du Prince travaille étroitement avec le think tank du politicien américain, au nom révélateur de Global Marshall Plan Initiative. De façon similaire au plan Marshall d’après-guerre, qui avait pour but de provoquer l’intégration économique et institutionnelle de l’Europe, le Global Marshall Plan veut engendrer une intégration institutionnelle internationale [5]. Nos deux compères sont également proches du think tank de Bill Clinton, le Clinton Global Initiative, ce qui nous ramène à Alain Ducasse puisque ce dernier est également l’un des porte-voix de ce groupe de pensée mondialiste [6].

 

 

En France, le prince Albert de Monaco travaille régulièrement avec la Fondation Nicolas Hulot, qui met elle aussi beaucoup d’acteurs de la société civile en avant, tels que Pierre Rabhi ou Marc Veyrat, ou encore le cinéaste Luc Besson, producteur du fameux film Home de Yann Arthus-Bertrand, un autre promoteur passionné de la gouvernance globale [7]. Son film a directement été inspiré de la Vérité qui dérange d’Al Gore, promu et financé par le prince Charles et encensé par le prince Albert de Monaco. Il paraît donc logique de voir Alain Ducasse travailler depuis peu au coté de Nicolas Hulot dans des projets écologiques.

Nicolas Hulot partage les thèses d’Al Gore et s’est par ailleurs entretenu avec ce dernier en octobre 2013 dans le cadre de sa mission auprès du président de la République, François Hollande (il a été nommé « envoyé spécial du président de la République pour la protection de la planète » en décembre 2012) [8]. En octobre 2014, c’est avec Arnold Schwarzenegger (fondateur de l’ONG écolo américaine R20, présidée par la socialiste française Michèle Sabban [9]) et Laurent Fabius qu’il se rendra à l’Élysée invité par le Président pour assister au sommet mondial des régions pour le climat [10].

Comme nous le rappelions dans l’introduction, Alain Ducasse est membre du mouvement éco-gastronomique Slow Food de Carlo Petrini, dans lequel on trouve des financements aussi variés que les fondations Ford, Soros, Kellogs, le 11th Hour Project d’Éric Schmidt (président exécutif de Google, qui était par ailleurs le distributeur du documentaire d’Al Gore Une vérité qui dérange), le WorldWatch Institute (organisation de recherche environnementale américaine financée par la fondation Gates), mais aussi et surtout la Wallace Genetic Foundation, dont le créateur, Henry A. Wallace, fut le père de la « révolution verte » et le promoteur des semences de maïs hybride tant décriées par nos écologistes en herbes [11].

Précisons que Carlo Petrini a été nommé « Champion de la terre » par les Nations unies et que le prince Charles, président de la branche britannique du WWF, ardent défenseur de l’« agenda 21 » de l’ONU (nouvelle bible des adeptes du développement durable) et considéré comme l’idole de l’élite culinaire progressive américaine, considère, de son coté, Carlo Petrini comme son nouveau gourou.

Le mouvement initié par Ducasse dans le domaine de la gastronomie et du luxe a fini par payer, puisqu’il bénéficie d’une couverture médiatique complaisante et grandissante dans de nombreux médias anglo-saxons. C’est ainsi qu’il a reçu en avril 2013 le Lifetime Achievement Award du guide San Pellegrino (Nestlé) le World’s 50 Best Restaurant, dont le cœur idéologique ces dernières années est bien plus le naturalisme et l’écologie que la cuisine moléculaire, qui n’en était qu’une étape nécessaire, comme tend à le démontrer les récents palmarès, n’en déplaise à certains critiques gastronomiques [12] ! Le guide récompense chaque année les « éco-restaurants » durables et autonomes soutenant les produits locaux, la gestion des déchets et le bien-être des animaux afin d’obtenir un impact significatif sur le changement climatique.

Ducasse a également été nommé en 2014 Chef de l’année par le magazine GQ et intègre la huitième place du classement des Français les plus influents du monde du magazine Vanity Fair. Ces deux publications appartiennent au groupe de presse magazine Advance Publications des frères Samuel et Donald Newhouse [13].

Et 2015, il se rendra à Paris pour une grande conférence sur le climat, au cours de laquelle il mettra en avant son nouveau concept de naturalité, au milieu de tous les grands pontes de l’écologie mondialiste tels que Yann Arthus-Bertrand, Hubert Reeves, Nicolas Hulot et son colistier Pierre Rabhi, ainsi que de nombreux autres [14]. Ces hommes se reconnaissent généralement par la promotion dans leurs domaines respectifs depuis quelques années de la philosophie du « think global, act local », puisée directement du Club de Rome, dont sont inspirés la plupart des programmes écolo-mondialistes de nos chères élites.

 

 

L’écologie comme pilier politique et spirituel de l’Empire mondial

Les nombreux think tanks, ONG et autres organisations qui mettent en avant les acteurs de la société civile pour faire progresser leur agenda s’inscrivent dans la vision d’un empire mondial dont l’écologie représente l’un des piliers majeurs, à la fois politique et spirituel :

- Un pilier politique, car cette forme d’écologie accompagne, sous le prétexte souvent juste mais parfois fallacieux de protection de la nature, la mise en place de structures supranationales et locales ayant pour but d’installer une sorte de néo-féodalité, dont les euros-régions de l’Union européenne semblent être une forme assez aboutie. Une tentative de concilier libéralisme et collectivisme. Un sous-système (économique) d’apparence libérale qui reste presque entièrement inscrit dans le cadre prédéterminé par des institutions internationales dirigistes [15].

- Mais également un pilier spirituel reposant sur une conception panthéiste et une approche holistique d’interdépendance, qui adosse ce changement de projet de civilisation sur une nouvelle spiritualité globale conduisant à une divination de la nature (Gaïa) et prenant définitivement le pas sur la vision chrétienne anthropocentrée de l’homme. Il s’agit là d’un parachèvement de la vision maçonnique.

La promotion soudaine dans les médias des idées écologiques d’Alain Ducasse n’est évidemment pas innocente et doit être mise en relation avec celle des autres figures médiatiques précédemment citées, au service (consciemment ou pas) de réseaux puissants, organisés et directement reliés à l’oligarchie, poursuivant avec acharnement la mise en place d’une gouvernance globale.

Notes

[1] http://www.atabula.com/alain-ducasse-la-cuisine-est-a-tout-le-monde/

[2] http://www.metronews.fr/paris/avec-alain-ducasse-le-plaza-athenee-supprime-la-viande-de-son-menu/mnid !UxfUNx0DWPLZw/

[3] http://www.academieoutremer.fr/academiciens/fiche.php?aId=91

[4] http://www.fpa2.com/details_actualite.php?idactu=167

[5] Pascal Bernardin, L’Empire écologique ou la subversion de l’écologie par le mondialisme, p. 310.

[6] http://www.uh.edu/hilton-college/About/Hospitality-Industry-Hall-of-Honor/Inductees/Alain-Ducasse/

[7] http://www.monacochannel.mc/Chaines/news-monaco-channel/News/Reunion-de-travail-de-S.A.S.-le-Prince-avec-M.-Nicolas-Hulot

Yann Arthus Bertrand et la gouvernance globale : http://philip.dru-administrateur.nwo.over-blog.com/article-yann-arthus-bertrand-on-a-besoin-d-une-gouvernance-mondiale-109526107.html

[8] http://www.mesdebats.com/actualite/1001239-hollande-nomme-nicolas-hulot-envoye-special-pour-la-protection-de-la-planete

http://www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/entretien-de-nicolas-hulot-avec-al-gore/

[9] http://www.jolpress.com/r20-cop21-sommet-mondial-des-regions-pour-le-climat-michele-sabban-entretien-828334.html

[10] http://www.lecese.fr/content/sommet-mondial-des-regions-pour-le-climat-les-10-et-11-octobre

[11] https://lavieculinaire2.wordpress.com/2014/07/29/le-slow-food-une-ethique-a-deux-vitesses/

[12] https://lavieculinaire2.wordpress.com/2014/02/05/les-inconsistances-de-perico-legasse/

[13] http://www.msn.com/fr-fr/lifestyle/manoftoday/chef-de-lann%C3%A9e-2014-alain-ducasse/vi-BBeURO1?refvid=BBeTpC9

[14] http://www.dailymotion.com/video/x2c3mm9_alain-ducasse-dans-le-club-de-la-presse-partie-1_news

[15] Pascal Bernardin, op. cit.

Pour une écologie enracinée, rendez-vous chez notre partenaire Aubonsens :

Sur le mondialisme, chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

28 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Je suis français de souche, et fier de ma gastronomie et de ses chef cuisiner, rayonnant à travers le monde, dignes représentant de notre cuisine et de notre terroir.
    J’aime Alain Ducasse et sa cuisine, et toutes ses recettes, j’y mange de temps en temps surtout dans l’un de ses restaurant situé dans un hôtel de luxe au cœur de Paris.
    Il reste un homme simple, et raffiné.

     

  • #1145520

    Je ne pense pas qu il faille tout rejeter dans ce qu ils avancent.

     

    • #1145729

      réfléchis un instant : l’ecologie est l’antithèse absolue du capitalisme financier ou liberalisme mondialiste. RIEN de peut être fait sans changer de système. Même quand tu tries tes poubelles tu participes à une opération commerciale qui rapporte gros.
      le vrai problème des poubelles c’est pas une question de recyclage, c’est ce qu’on met dedans et çà c’est pas prêt de changer car c’est avec ces merdes qu’ils s’enrichissent.
      De même pour le pipeau des énergies "alternatives" qui n’ont de propre que le nom, ou l’altermondialisme équitable autre fumisterie pour bobos en mal d’amour. en plus Ducasse est un marchand qui n’apporte rien de concret à la vraie gastronomie,il est juste progressiste et à la mode.
      nos grands mères ont eu mille fois plus d’importance pour la tradition culinaire Française que ce guignol et sa bouffe de pédé soi disant innovante.
      les abrutis,eux, se lècheront bientôt des babines en ouvrant leur boîte de bouffe industrielle estampillée Ducasse en pensant qu’ils se sont payé de la grande cuisine alors qu’on aura juste changé l’étiquette.
      l’écologie qu’on nous sert n’est qu’une étiquette trompeuse pour te faire avaler ta dose de merde en pensant agir utile alors que tu fais du sur place.


    • #1146099

      Certes mais le problème ce sont les contradictions irréductibles que portent ces personnes.


  • #1145526

    Tu as énormément progresser dans tes analyses et conclusions, Romain.
    Chapeau bas.
    Investigations qui mériteraient un petit livret concret.
    Genre “Le Guide du Roublard Gastronome”.
    Bien à toi

     

    • Si quelqu’un est capable d’écrire un bouquin sur le thème pour Kontre-Kulture , ce serait chouette. Avec les articles déjà paru ici, et certainement écrit par d’autres sur d’autres sites, en plus de défendre une des spécificités françaises, il y aurait une oeuvre utile à faire.


    • #1145799

      Merci beaucoup à toi... effectivement j’y pense, peut être pour bientôt :)


  • #1145533

    Qu’avez-vous exactement contre le panthéisme et le holisme ? En quoi est-ce contraire à la parole du Christ. Aimez-vous les uns les autres, n’est-ce pas ? Cet article est profondément inique :

    Premièrement, je suis tout à fait d’accord sur le fait que le pouvoir à des intérêts à développer une nouvelle doctrine (et non pas une spiritualité, la doctrine est par essence matérialiste, la spiritualité est immatériel) afin d’asseoir son pouvoir. L’église chrétienne l’a fait il y a 1600 ans et fut la première pierre d’achoppement du mondialisme, vu qu’au fur et à mesure des siècles, elle s’est installée en l’Amérique latine, en passant par l’Afrique, jusqu’en Asie. De ce fait, niveau mondialisme, c’est l’hôpital qui se fout de la charité.

    Ensuite le pouvoir dévoiera TOUJOURS l’essence de la spiritualité afin d’asseoir son corrompu séant sur un trône illusoire dont la seule légitimité viendra du nombre de glands qui auront bien voulu y croire, c’est le fond même du pouvoir ! Que ce soit avec le holisme, le christianisme, l’hindouisme, le bouddhisme, le communisme, le consumérisme, ...

    Deuxièmement, l’anthropocentrisme dont vous parlez me semble, au mieux, obsolète, au pire, la doctrine source du monde actuel : La domination, la guerre, les désirs écervelés en somme la POSSESSION.
    Car votre doctrine anthropocentriste, tourné vers l’homme, donc le culte à l’Ego, est la source même des maux que vous tentez de combattre : JE veux tout, tout le temps et tout de suite car je suis la créature parfaite de Dieu. Tout les êtres doivent se soumettre à ma volonté. Quel orgueil ! Vous n’êtes pas plus sacré que le pigeon qui passe devant ma fenêtre, ni plus beau que l’ours brun des rocheuses, ni plus intelligent que cette colonie de fourmis, si petites, et qui pourtant pourrait vous en apprendre beaucoup !

    Regardez le monde dehors, regardez cette tristesse, cette violence, cette quête de pouvoir, cette envie de posséder ! Observez le trou spirituel en vous. Voila ce que votre anthropocentrisme à créé ! Regardez en vous, comprenez ou les influences prennent source ! La paille et la poutre bon Dieu !

    Regardez ce qu’une groupe d’humain, présumant de sa nature supérieur sur toute chose, fait a un autre groupe d’humain au proche-orient ! REGARDEZ VOUS DIS-JE ! La voila la conséquence bien réelle de votre stupidité anthropocentriste. Vous vivez et partagez une partie de la création, oubliez vos jugements de valeurs et contemplez simplement. Aimez et soyez aimé.

     

    • Relisez l’article. Il dénonce justement l’anthropocentrisme. Merci l’Education Nationale...


    • #1145692

      Non Seber :




      Les nombreux think tanks, ONG et autres organisations qui mettent en avant les acteurs de la société civile pour faire progresser leur agenda s’inscrivent dans la vision d’un empire mondial dont l’écologie représente l’un des piliers majeurs, à la fois politique et spirituel :

      - Un pilier politique, car cette forme d’écologie accompagne, sous le prétexte souvent juste mais parfois fallacieux de protection de la nature, la mise en place de structures supranationales et locales ayant pour but d’installer une sorte de néo-féodalité, dont les euros-régions de l’Union européenne semblent être une forme assez aboutie. Une tentative de concilier libéralisme et collectivisme. Un sous-système (économique) d’apparence libérale qui reste presque entièrement inscrit dans le cadre prédéterminé par des institutions internationales dirigistes [15].

      - Mais également un pilier spirituel reposant sur une conception panthéiste et une approche holistique d’interdépendance, qui adosse ce changement de projet de civilisation sur une nouvelle spiritualité globale conduisant à une divination de la nature (Gaïa) et prenant définitivement le pas sur la vision chrétienne anthropocentrée de l’homme. Il s’agit là d’un parachèvement de la vision maçonnique.



      C’est donc bien le serpent qui se mord la queue : La cause du problème, soulignée comme solution. Ridicule


    • #1145767

      bien d’accord avec toi Nicolas, les religions du livre dont notre culture est le produit sont toutes antropocentrées et en plus elles ont inventé l’histoire (le temps linéaire) pour nous donner l’illusion du progrès (qui ne peut être qu’humain bien sûr)
      normal que les gens aient du mal à sortir de cette matrice. la vraie écologie étant fondée sur la diversité et les frontières (on ne met pas un loup au milieu des brebis, même la peau est une barrière, une frontière) elle est donc totalement irréalisable dans notre monde actuel. toute idéologie écologique est obligatoirement du pipeau car l’écologie n’est pas une idéologie mais la prise de conscience d’une réalité qui implique logiquement de la respecter (le contraire de l’antropocentrisme)


    • @ Nicolas

      Alors je ne suis pas entièrement d’accord avec cette phrase. L’anthropocentrisme chrétien me semble fortement limité par l’aspect transcendant de la religion.
      L’aspect quelque peu païen ne m’apparait pas gênant. La "Nature" étant une création divine au même titre que l’Homme, le respect qui lui est dû va de soi.
      Mais la dénaturation et le détournement des définitions et des concepts est la signature permanente des mondialistes et c’est ce que tout le monde dénonce au final.


    • #1145778
      le 21/03/2015 par Romain (pas celui de l’article)
      Les réseaux écolo-mondialistes d’Alain Ducasse

      L’auteur s’est tout simplement trompé en qualifiant le christianisme d’enthropocentré.

      Mais il a raison : tout ceci est bien le parachèvement du projet maçonnique. En effet, les droits de l’homme diffèrent de la doctrine chrétienne en ce qu’ils excluent Dieu : "l’homme, par l’homme, pour l’homme".
      Ici, avec leur religion païenne, centrée sur gaïa, il réintroduisent une divinité, mais bien matérielle, celle-ci.

      Donc ils sont toujours centrés sur le matériel, le physique, le "concret". Ils sont toujours dans la négation de Dieu et dans la révolte luciférienne. Seul le masque change.

      Et, bien entendu, le christianisme s’oppose à celà : certe, l’homme est important au sein de la création, mais cette dernière est dans son ensemble soumise à Dieu.

      Arrêtez de jouer sur les mots et de faire semblant de ne pas comprendre !


    • #1145911

      A mon sens, tout chose matérielle (minéral, végétal, animal),mentale et spirituelle est essentiellement divine. Du bourdon qui butine une fleur, au vent qui souffle dans les arbres, au trait d’humour d’un ami, d’une pensée amoureuse, d’un tirage de chasse, de la raison qui fait que nos océans reste sur terre et ne se dispersent pas dans l’exosphère,d’un rire d’enfant par une belle fin de soirée d’été dans une campagne paisible,du soleil qui se lève et qui se couche inexorablement.

      En somme tout ça, et bien plus encore, visible et invisible, compréhensible et incompréhensible, tangible et intangible,dedans et dehors, tout ceci, et bien plus encore est L’Éternel(le). Je rejoins complètement les musulmans sur ce magnifique principe de non-association et de non-représentation. Ce n’est pas nous, poussière de poussière, aussi divine soit-elle, qui pourront nous représenter mentalement, qui est notre createur(ice) ainsi que son étendue infinie !

      Tant que nous n’aurons pas comprit que nous sommes la pour aimer, l’amour véritable, inconditionnel, non-mental donc in-conceptualisable, tant que nous n’aurons pas comprit que nous sommes un peu comme ces enfants observant le Maître à l’œuvre, jouant et riant parmi les jardins de ses créations, tant que nous ne nous serons pas agenouillé sincèrement et humblement, abandonnant toutes notions, nous ne seront pas libre et le "grand méchant loup" aura toujours un coup d’avance car nous jouerons toujours selon ses règles.

      Ce n’est pas la forme qu’il faut changer, ce ne serait qu’un autre "isme" parmi un millier d’autres. Non, à mon humble sens, ce sont toutes les règles qu’il faut abandonner et tout de-penser. L’empire Catholique à faillit, il s’est fait corrompre et infiltré depuis des siècles...c’est donc un échec. La véritable question est la suivante : pourquoi l’empire chrétien à t’il chu ?

      Parce qu’aucun vivant n’est fait pour le pouvoir, c’est une supercherie, une arnaque ! Et on s’est tous fait entuber depuis la nuit des temps avec ce concept attirant, excitant et faussement salvateur, non, il faut se rendre à l’évidence, le pouvoir n’appartient à aucun. Tous y ont cru, les Rois, les Papes, Les Clercs, Les Politiques, Les Nobles, Les Patron, Les Pères ou Mères...voila le résultat, une tragédie de plus dans le monde illusoire des "fausses bonnes idées"

      Il faut tout désapprendre et redevenir les enfants que nous étions destinés à rester et que nous sommes toujours sous cette épaisse couche d’Ego/Moi/Je/Désir


    • #1145957
      le 21/03/2015 par Romain (pas celui de l’article)
      Les réseaux écolo-mondialistes d’Alain Ducasse

      @ Nicolas :
      Oui, c’est ça, redevenont tous des gentils petits bisounours pour que ceux qui continuent de croire en "l’illusion du pouvoir" puissent voir leur soif de pouvoir devenir réalité.

      Prend le comme tu veux, mais un troll de l’empire pourrait adopter exactement le même discours que toi.


    • #1145972

      En vérité, je vous le déclare, si vous ne changez et ne devenez comme les enfants, non, vous n’entrerez pas dans le royaume des cieux. Celui-là donc qui se fera petit comme cet enfant, voilà le plus grand dans le Royaume des cieux. Qui accueille en mon nom un enfant comme celui-là, m’accueille moi-même " (Matthieu 18, 3-5) ou encore " Laissez les enfants venir à moi, ne les empêchez pas, car le royaume de Dieu est à ceux qui sont comme eux. En vérité, je vous le déclare, qui n’accueille pas le royaume de Dieu comme un enfant n’y entrera pas " Et il les embrassait et les bénissait en leur imposant les mains. " (Marc10, 15-16).


    • #1146242

      nicolas : l’amour est un concept humain, c’est donc anthropocentré, le terme le plus neutre est : harmonie qui est reconnaissance et acceptation des lois divines. l’idéologie maçonnique contemporaine est justement une inversion totale de ce principe : ordo ab chao, l’ordre sortira du désordre (le rôle de l’homme Prométhéen) alors que la réalité concrète nous montre que l’ordre précède le chaos, (l’homme détruit l’ordre naturel, il désharmonise)


    • Nicolas, ta pensée est trop brouillonne, et très incomplète. Tu mélanges tout. Notamment tes tirades sur le christianisme, que tu ne connais pas assez parce que tu ne connais pas assez la profondeur du péché je pense.

      Tu es un exemple de la confusion qui règne chez les hommes de culture chrétienne avilis par le dépouillement spirituel de l’époque, et qui essaient à tout prix de s’en faire une richesse, par pur sophisme. Non, un bourdon ne vaut pas un homme. Oui l’homme est la créature la plus importante sur terre. Ayant conscience de lui-même, il est appelé à s’élever à une dignité d’être à laquelle ne sont pas appelées les autres créatures. En arriver à oublier ces fondamentaux est véritablement un signe de dégénérescence qu’aucun lyrisme new age ne peut sauver. Cette confusion, cette équivalence homme-animal est du même ordre, de la même essence "diabolique" que toutes les autres (homo-hétéro, homme-Dieu, homme-femme, parent-enfant, juif-non juif - oups !non pardon, celle-là c’est la seule séparation qui doit subsister).

      Mais sache que tu n’es pas seul à nager dans cette soupe, il y a beaucoup de fêlés qui subventionnent les heureux hominidés dans ton genre pour développer ce genre de pensée, ou plutôt de "sentiment". Oui, l’extension des "droits de l’homme" aux animaux est en marche, cela arrivera. Les chiens ou les ânes, les poules même pourquoi pas ! seront en mesure de poursuivre leurs "maîtres" (via des associations toutes mignonnes brassant un max de blés, comme cela existe déjà pour les humains). Cela arrivera, et c’est même peut-être déjà le cas, et sans doute les zoophiles (au sens chaste) s’en félicitent. C’est pourtant l’horreur et le dégoût que devrait nous inspirer cette immense machine juridique appelée à nous broyer tous ensembles, sans distinction. L’esprit ne peut pas survivre à un tel abaissement, il ne peut que régresser jusqu’au stade le plus avili, le plus dépossédé. Au profit de qui ? de ceux qui, encore une fois, comme sur tant d’autres sujetS (métissage, démocratie...)ne jouent pas le jeu ?

      Encore une fois Jacob dérobera l’héritage d’Esaü qui aura préféré "jeter aux chiens" (expression que ne renierait pas le Christ, contrairement à ce que tu dis) sa bénédiction et son droit d’aînesse, pour un vulgaire plat de lentille, cad pour la satisfaction animale de ses petits instincts. Dieu aime ce qui ont faim de lui, et pas faim de papouilles avec des tigres domestiqués, dans un remake faussé de l’Eden.


    • #1147527

      Untel, je pense avoir fait le tour du concept que tu tends à développer : "Je pense donc je suis/Je suis supérieur parmi les créatures".
      La chose assez amusante, c’est que l’élite de l’ombre qui nous gouvernent ont exactement le même crédo que toi. Ils siègent illusoirement sur nos esprits, nos cœurs et nos corps selon le crédo que tu défends : "Je suis supérieur et cette supériorité, offerte par amstramgram, me donne le droit de cuissage (dans tout les sens du terme) sur n’importe qui et n’importe quoi"

      Peut importe la culture, car quid de la forme si le fond n’est pas comprit. Un peu comme les pharisiens qui faisaient des offrandes et moralisaient le peuple alors que de l’autre coté ils jouaient selon les règles du pouvoir en place.

      Après je crois que tu présentes tes conclusions à mon égard très (trop) rapidement pour que cela puisse être une véritable méditation sur un sujet profond, mystique et ésotérique sur la nature des écritures, du vivant, du micro et du macro. Par exemple, il ne t’es jamais venu à l’esprit, qu’une bonne idée, même reprise et dévoyée par le pouvoir, reste une bonne idée ! Non, selon ta logique, puisque le pouvoir prétend quelque chose, et que mon prochain semble avoir une opinion similaire à l’idée du pouvoir, c’est que ce prochain est probablement conditionné/manipulé. Ça ne peut pas être une idée fondamentalement positive par nature, mais dévoyée et dénaturée dans son utilisation politique ?! Non, surtout pas. En réalité, tu crois réfléchir par toi même mais tu n’a fait qu’inverser la réflexion fastfood tant décriée par E&R : tu es dans la réaction automatique lorsqu’un chiffon (qui te semble) rouge est agité !

      Par contre la ou tu as raison, c’est que ma présentation est brouillonne, pourrait être mieux travaillée et est trèèèèès largement incomplète...problème inhérent à ma condition d’humain : vision physique,mentale et spirituelle limitée par une vie de conditionnements religieux,académiques,sociaux et familiaux divers...mais selon ce que je lis tu semble avoir transcendé ton conditionnement. Chapeau si c’est le cas ! Sinon, tu ferais bien de retourner à un travail méditatif plus profond. En ce qui me concerne, je prends bonne note de tes critiques aux sujets de mes réflexions, ce serait dommage d’être passé à coté de quelque chose, surtout sur un sujet aussi fascinant :-) !


    • #1147654

      Je n’ai jamais pu supporter ce genre de verbiage. Les hippies, les babas-cool, les illuminés (à basse tension) etc. Cela me rend malade ces types qui savent, qui ont vu, qui pensent que, qui révèlent que... Donc pas question de débattre sur l’équivalence entre le bourdon et l’homme et si on encule les mouches... Ce genre d’exposé ne peut être débattu, sinon vous ne faites que nourrir un gourou de bas-étage qui aura toujours une logorrhée à vous servir. Mais c’est un enfant qui joue avec ses légo : ici le catholicisme, ici l’islam et puis aussi l’intelligence des dauphins, l’enseignement des chenilles, la symbolique des papillons... Franchement faut aimer se rabaisser pour entrer dans ce genre de "dialogue". Récemment un type de cet acabit s’est incrusté à ma table... Heureusement, je lui ai interdit d’en dire plus et viré. En deux minutes, montre en main, il était déjà en train d’assujettir la compagnie à ses thèmes.
      Enfin, je ne supporte pas les pensées relativistes qui sont en fait une agression contre l’humanisme.


  • J’ai rarement lu un article qui explique aussi bien la constitution en cours d’un des réseaux-pseudopodes de la Matrice mondialiste.
    En passant la super-structure au scanner, montrer comment la tête recrute (fait pousser lentement) les différentes branches, les enveloppe d’un liquide amniotique (cocon) dans lesquels s’endorment les clercs-relais pour s’en servir de combustible-aliment.
    Montrer comment faire d’une idée simple et de bon sens un concept tordu de domination tout en continuité, les mêmes issus de la Révolution Industrielle qui a engendré tous les problèmes écologiques que subit Laplanète © (soit tous ses êtres vivants, humains et non humains !) prônant maintenant la Révolution Verte (Greenwashing) sans que personne ne s’interroge sur la pertinence et la légitimité de cette même caste.
    Au passage, on fera appel à tous les clichés les plus éculés de solidarité humanitaro-mondiale des hommes-femmes (trans…etc !) à se donner la main, à pratiquer l’austérité, pardon, la sobriété heureuse de l’esclave, souriant d’être un acteur du sauvetage de Lapalanète© à grands coups de pompes, pardon, de pubs dans la gueule.
    Effectivement, tout cela tient du génie. La littérature d’anticipation l’a déjà bien décrit au travers de romans post-apocalytpique, basés sur des sociétés appelées "rétro-futuriste" à deux vitesses (La Planète des Singes, La trilogie des Tripods…).
    On remarquera l’absence totale de participation ou implication quelconque du "populo" dans ces projets. Pourquoi s’embêter avec les pions et les insectes quand on est aussi génial ?
    Quant aux commentaires qui, comme d’habitude, "ne voient pas le problème", ils trouveront dans leur paresse intellectuelle et leur absence d’anticipation toutes les bonnes raisons de laisser les coudées franches à ces élites, quitte à se prendre la réalité en pleine figure un jour ou l’autre : vous mangerez, que dis-je, supplierez, votre dose de Soleil Vert.


  • C’est exactement ça ! Vous avez parfaitement bien compris les enjeux !


  • #1146228

    Sous produits d’une société urbaine, technique et bourgeoise, ou pour le dire autrement, de la merde en tube !


  • Pierre Rabhi n’a rien à voir avec le mondialisme car il prône la sobriété heureuse au niveau local et soutient le mouvement pro-démocratie.


  • Arrêtez avec votre écologie,çà me fait doucement rire c’est un truc qui a pris il y a à peut prèt 25 ans qui est devenu une mode et que l’on fait payer à prix d’or .Maintenant on industrialise tout ,manger et cultiver sainement c’est possible à condition de ne pas industrialiser l’agriculture ainsi que tous les produits .On ne peut pas faire de l’agriculture saine dans son coin et trois parcelles plus loin faire de l’agriculture intensive .Il faudrait revenir à la belle époque ,avec épicier ,boulanger,boucher,laitier etc....et arrêter avec les grandes surfaces qui ne vendent la plus part du temps que des produits industriels .La solution est très simple ,à condition de le vouloir et de ne pas penser qu’à faire du fric à tous pris et revenir aux fondamentaux ,pour faire une soupe de légumes il faut 20mn ,au lieu d’acheter les merdes en boites , et la il y a rien d’écolo.


  • #1147122

    Bonjour,

    Il est "marrant", rire cynique, de voir les contradictions de tous ces notables du spectacle globalisé.
    Ils ont des activités (une pratique de l’existence) basées sur une doctrine ultra-libérale et d’un autre côté ils s’auto-régulent.
    Leurs consciences doivent les humilier, d’un côté une pratique ultra-libérale voulue, assumée, et de l’autre une conscience "fouetarde".
    Vraiment cette approche de l’existence est risible, absurde mais lucrative sur les deux tableaux.
    Vraiment très fort , une méthode qui doit certainement être enseignée dans les filières de hautes études commerciales.

    Alors bon banquet à vous messieurs les nuisibles.


  • #1147443
    le 23/03/2015 par jacquedechante
    Les réseaux écolo-mondialistes d’Alain Ducasse

    Ca me fait penser aux produits avec paraben encore presents au cote du "nouveau" meme produit garantit sans paraben sur le meme rayon. C est quand meme assez magique. On fini le stock, enfin... vous. On vent la maladie et le medicament aussi... mais privilegions le medicament. Achetez le medicament garanti sans maladie... je crois qu ils nous ont vacciné pour la suite. Achetez la suite, bientot a venir, achetez le prochain episode. Comment dire, magique.


Afficher les commentaires suivants