Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Affaire Benalla : deux heures moins le quart avant la fin d’Emmanuel Macron ?

« L’affaire Benalla » va-t-elle provoquer la chute d’Emmanuel Macron ? À en juger par les réseaux à l’œuvre dans cette cabale fulgurante, il semblerait que précipiter la chute du président de la République soit une option tout à fait envisageable pour certaines « élites ».

 

Visionner ici l’illustration la plus parfaite de la situation actuelle :

 

N’en déplaise aux Insoumis, la curée officielle a été lancée par Le Monde via Ariane Chemin. Véritable chef de meute médiatique, la protégée de Louis Dreyfus a donné le mot d’ordre et la marche à suivre : l’affaire Benalla est un scandale d’État qui peut (et doit ?) déstabiliser le président Macron et le pouvoir exécutif.

Dans la foulée, c’est toute une caste qui monte au créneau principalement par le biais des réseaux Drahi (BFMTV et L’’Express). Les premiers « Gérard Collomb démission ! » résonnent ; Édouard Philippe et Emmanuel Macron commencent à prendre la mesure de ce qui se joue...

Le Président du groupe LR à l’Assemblée, Christian Jacob, prend la parole dans l’Hémicycle :

« C’est une situation d’une gravité exceptionnelle... Le Président de la République s’entoure d’une équipe de barbouzes... Le Premier ministre doit venir s’expliquer devant la représentation nationale, jamais on ne reprendra les travaux dans ces conditions. »

Tous les privilégiés de la coterie politico-médiatique semblent s’être passé le mot et feignent l’indignation devant cette lapalissade de la vie politique : oui, le président a un homme de l’ombre chargé des basses œuvres. Le général De Gaulle avait Charles Pasqua pour le défendre dans les meetings face aux militants communistes trop zélés ; Macron a Benalla, un Franco-Marocain de banlieue, pour tabasser devant les caméras des smartphones les gauchistes mélenchoniens trop revendicatifs...

Passé notamment par Aubry et Montebourg avant d’être recruté par En Marche !, le « violent » Alexandre Benalla devient un symbole malgré lui : derrière sa procédure de licenciement, c’est tout un réseau qui s’effrite. La branche macronienne de l’euromondialisme est clairement sur la sellette. Et le fait que l’offensive soit portée sur ce volet du macronisme (PS-banlieue-Maroc) alors que d’autres dossiers pourraient très bien convenir à cet effet (affaire Kohler, comptes de campagne, Brigitte Trogneux-Auzière-Macron...) nous donne quelques indications de plus sur les commanditaires et les objectifs de cette opération.

Il y a quelques semaines, le milliardaire François Pinault avait pourtant prévenu : « Macron ne comprend pas les petites gens ». Un avertissement codé de la part de ce proche de BHL à l’attention d’un président de plus en plus isolé. Ses « soutiens » étaient déjà suspicieux à son égard, les défaites oligarchiques accumulées ces dernières temps ne font que réduire sa marge de manœuvre.

Il faut dire que la conjoncture internationale n’est pas favorable au président-banquier-LGBT. Engagé pour sauver les ambitions transatlantiques et financiaristes de l’Union européenne, le joujou d’Attali se retrouve pris en tenaille entre la montée en puissance des nationalistes partisans du capitalisme productiviste industriel (l’alliance Trump-Salvini-Poutine annonce le démantèlement prochain de l’UE) et la pression belliciste et nerveuse du réseau atlanto-sioniste international en panique dont nous rappelons le pouvoir démesuré en France.

Emmanuel Macron n’a-t-il pas entendu les dernières consignes de son maître ? Il faut s’adapter au nouveau rapport de force pour contrer l’émergence des populismes sociaux ! Mais le Président n’entend plus, ivre de football et de célébrations sociétales (Gay-Pride, Fête de la musique), le quarantenaire a même paru fasciné par ses récentes rencontres avec les présidents américain et russe...

Sur le plan intérieur, la colère gronde du côté des vieilles « élites » en place : la « Réforme constitutionnelle » voulue par le clan LREM a engendré une véritable contestation de la part de l’establishment français (comprendre la franc-maçonnerie) car elle constituerait selon le président du Sénat Gérard Larcher « un abaissement des pouvoirs du Parlement » (comprendre la perte de nombreux privilèges « républicains »). Si l’on ajoute à cela la volonté présidentielle de diviser par deux le nombre de membres du Conseil économique, social et environnemental (CESE) (autre fromage « républicain »), on comprend qu’une guerre fratricide latente est en train d’éclater au grand jour.

 

Conclusion

Incapable de gérer la démonétisation de l’euromondialisme, en conflit générationnel avec les tenants de l’ordre établi, sous la pression constante du réseau sioniste, une véritable course contre la montre s’est engagée pour Emmanuel Macron. Le président progressiste « ni droite ni gauche » est en train de vivre à vitesse grand V ce qu’a vécu François Fillon durant la campagne de 2017. Une tourmente qui vire à la crise dont il se murmure que le jouet cassé de l’oligarchie ne se relèvera pas... [1] Pour éviter que la France ne bascule dans la réconciliation nationale populiste, certains sont décidément prêts à tout.

 


 

Vous aimez les articles de la Rédaction d’E&R ?
Participez au combat via le financement participatif :

Notes

[1] Des rumeurs de gouvernement de transition oligarchique Philippe-Larcher commencent à se répandre dans les milieux autorisés...

En lien, sur E&R :

Décrypter l’actualité en temps réel grâce à Kontre Kulture :

 






Alerter

118 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Je me permets de signaler ici un fait curieux. Je suis en Russie. Depuis le debut de "l’affaire", je trouve que Twitter rame un maximum ici (très lent, et charge une fois sur 5). Or, dès que j’enclenche mon VPN (avec une adresse IP "France"), ca marche sans problème.

    Je précise que d’habitude, Twitter marche sans problème sans VPN

    => Serait ce un moyen préventif mis en place par twitter pour empecher les russes d’en remettre une couche ?

     

    Répondre à ce message

  • Steeve Bannon déclarait le 3 Juillet 2018 : "La date de péremption de Macron approche à grands pas ! ».
    On dirait que "Zupiter-LGBT" ne fait pas l’affaire dans le poste qui lui a été apporté sur un plateau.

     

    Répondre à ce message

  • Mon avis, qui se fonde davantage sur des intuitions qu’autre chose, est que Macron s’oppose à la destabilisation de l’Iran et la probable guerre à venir contre ce pays. Il préparait une sorte d’opération "Chirac 2003" pas du tout au goût d’Israël et des néo-conservateurs qui ont pris le dessus à la Maison-Blanche.
    Il va donc probablement être destabilisé au moins par une dissolution/cohabitation qui engendrera un virage de la politique étrangère du pays, cette dernière devenant davantage pro-Israël/impérialiste : les insoumis et le RN vont soutenir ou au moins détourner le regard du "changement de régime" en Iran en échange du pouvoir législatif.
    Pour rappel, Mélenchon a déclaré que l’Iran voulait "atomiser" Israël. A droite ce sera divisé entre les nationaux-sionistes et nationaux-gaulliens, mais la vague des insoumis et quelques réformes sociales auront raison des oppositions à la prochaine Guerre du Golfe.

     

    Répondre à ce message

  • Ma boule de cristal me dit que ce monsieur avait aussi un badge pour aller dans la chambre de notre présidentE(écriture inclusive) quand Mathieu Galet n’y était pas...

     

    Répondre à ce message

  • ce Benalla il a pas accompagné Macron à Moscou . le FSB ou le SVR Russe repère illico presto direct des escrocs de cet acabit qui jouent les gros durs et qui sont en fait des laches et des traitres ! là bas il aurait pas fait son malin .

     

    Répondre à ce message

  • Recruter un LGBTiste mondain, mondialiste c’était une bonne idée pour le pouvoir atlanto-sioniste... Mais un président de 40 ans c’était risqué. A 40 ans on est encore assez jeune pour avoir des illusions et vouloir faire autre chose que ce qui est prévu...

    Du coup moins "muselable" qu’un vieux briscard de la politique... C’est peut-être la chance de la France.

     

    Répondre à ce message

  • L’affaire Benalla démontre par le faux organisé, autre chose que ce qui apparait simplement au niveau médiatique.

    Le gouvernement Macron, pose actuellement une contradiction au regard de l’ordre de l’impérialisme Israélo/américain, en décidant il y a peu de s’allier avec la Russie afin d’envoyer de l’aide humanitaire en Syrie.

    Voir L’article suivant à ce sujet :

    https://www.francetvinfo.fr/.../la-....

    Le chaos programmé du moyen Orient par ce même ordre impérialiste se retrouve alors contrecarré par la position entamée dernièrement par le gouvernement Français.

    Nous assistons donc à une affaire de discrédit moral quasi similaire au "Pénélope Gate" visant à supprimer Fillion.

    Cela a pour effet corollaire d’évincer la réforme constitutionnelle prévue à la rentrée :

    https://www.lesechos.fr/.../0302016....

    https://www.lesechos.fr/.../0301430....

    Ce sont là des axes principaux qui permettent de comprendre les boursouflures médiatiques.

    Marx expliquait très bien dans la 3ème section du IIIè livre du capital sur la baisse tendancielle du taux de profit, qu’un système reposant sur une contradiction fondamentale (valorisation/dévalorisation) comportait obligatoirement des contradictions internes liées justement à cette contradiction fondamentale qui organise toutes les autres.

    Nous sommes donc dans une Logique marchande de tension extrême avec une mainmise de l’ordre américain sur l’Europe qui ne tolère plus rien d’autre que ce que l’impérialisme exige.

    #Aufhebung

     

    Répondre à ce message

    • On Va pas uniquement parler de l’ordre
      américain qui lui même exfiltrer dans ses
      élections
      Macron à été élu uniquement entre autres
      Par la peur de l’inconnu
      L’inconnu c’était melanchon le Pen
      Terrorisme guerre civile sortie de l’Europe
      Pro Russie pro us
      immigration
      Les français en général voulait aucun grand changement majeur
      et cet homme n’avons pas pour ainsi dire
      de passé
      Et ont fait confiance à la jeunesse
      Le dynamisme le renouveau

      Mais encore une fois
      La peur de l’inconnu dans ce chaos mondial

      I

       
  • Salut à tous,

    J’avoue que je ne comprends pas bien que toute cette "affaire" soit montée en épingle, et en plus par les mainstreams qui n’ont pas arrêté de "vendre" Macron ; et comme vous le savez, ça a marché......hélas !

    Bon, hypothèse : est-ce que le petit Emmanuel, ne serait pas trop proche d’une certaine mouvance musulmane, parce qu’entre Alexandre/Lahcène, le logeur des attentistes de DAESH, tout ça flaire un peu l’infiltration non ?

    Dans ce cas, comme je trouve que M Soral a fort bine formalisé le concept de "nationo-sionistes", dans sa dernière vidéo, je pense que c’est la nouvelle carte que vont jouer les vrais patrons de la France (on les connaît, pas besoin de développer).

    Or ces patrons, dorénavant, ils ont l’ennemi en ligne de mire, à savoir le musulman, car ils ont bien compris que les "locaux" (euphémisme pour populo goy), commencent à en avoir un petit peu marre des certaines voilées, certains barbus, et autres prières de rues, certains quartiers perdus,,un communautarisme certes encouragé, mais ils ne le voient pas ainsi.......
    Et n’oublions pas que le but ultime des nos patrons, est le maintien de leur pouvoir, et de ce qui va avec, à savoir la thune !

    De plus, la promotion du LGBTisme, est bien entendue incompatible avec l’islam...l’église ayant été neutralisée depuis longtemps.....seule cette embûche pourrait se dresser sur leur route !

    Macron ne semble pas assez concerné par tout ces "détails", mais les patrons eux, n’ont qu’un objectif double :garder leur pouvoir et leur pognon...et pour ça, ils se rendent compte qu’il faut récupérer le populo, et comme ce dernier est très lassé par l’islam.....eh bien qu’à cela ne tienne !

    S’ils estiment que Macron est finalement un obstacle ( entre eux, ils avouent s’être trompés..ce sont eux qui ont fait en sorte qu’il soit où il est), alors il vont faire en sorte qu’il soit "recadré" voire "dégagé" !

    S’il faut "mettre toute la sauce", ils n’hésiteront pas.....je vis à la campagne, j’ai un flair un peu aiguisé, et je sens comme une potentialité d’affaire de mœurs ensuite, si celle-ci n’est pas suffisante....

    Enfin, je ne dis rien, je suppute ....... :-)

    Tout cet emballement pour pas grand chose (en fait, Alex, fallait bien qu’il s’entraîne IRL, pour se maintenir en forme....) ça cache à mon humble avis le fait que Macron/Jupiter a désobéi à un truc fondamental pour les vrais boss, et là, il n’y a pas de pardon qui tienne....

    Affaire à suivre comme on dit !

    Adishatz

    H/

     

    Répondre à ce message

  • Si on résume un garde du corps qui a trop de pouvoir et qui a tapé des gens...

    ... ils en font pas un peu (énormément) trop sur le sujet ?

    Sur le fond c’est insignifiant.

     

    Répondre à ce message

  • Deux voyous manifestent caillassent des flics qui n’osent plus réagir de crainte de faire une bavure.....(ou d’être taxés tels)
    Un Garde du corps (un peu déplacé c’est vrai) prend le relais et moleste légèrement les 2 voyous...
    Et la république est paralysée...la nation en danger..
    Les députés en profitent pour arrêter de travailler et se venger d’un président qui les fait travailler (trop).
    Mélanchon et sa bande, le PS et sa déroute, les Républicains désespérés et même l’innocente ingénue du Front national montent au créneau !
    La presse Bien pensante (Le Monde) qui a soigneusement tu cette "dérive" pendant le mondial se réveille tout à coup et opportunément au moment ou la cote du president riquait de remonter sort sa bombinette surgonflée avec force témoignages, fake news et omissions judicieuses. Elle se venge de ce président qui refuse de se plier aux caprices de ces journalistes qui ne se nourrissent plus que de Réseaux sociaux alias parfois "Caniveaux sociaux".
    Ces mêmes, qui pour les plus anciens ne se souviennent plus d’avoir rampé devant le pouvoir des années 80.Des noms des noms...la liste serait trop longue, demandez donc à ces "journalistes d’investigation.=

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents