Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Marine la "pute", Juppé la "fiotte", Copé "nique ta mère" : quelques tweets du nouveau porte-parole de LREM

 

Rayan Nezzar a procédé comme tout politique accédant à de hautes responsabilités de nos jours : il a nettoyé son compte Twitter après sa nomination au poste de porte-parole de La République en marche. Mais il aurait dû s’y prendre plus tôt. Car Internet n’oublie jamais rien.

 

Le site d’info Buzzfeed a publié, vendredi 5 janvier, plusieurs captures d’écran de vieux tweets insultants postés par Rayan Nezzar, à l’époque où il était étudiant à l’ENA. En 2012 et 2013, celui qui a été promu par le patron du parti présidentiel, Christophe Castaner, ce jeudi 4 janvier, traitait une journaliste de « poufiasse » et Marine Le Pen et Jean-François Copé de « pute[s] », invitant ce dernier à « niquer [sa] mère ».

 

 

[...]

Buzzfeed rapporte avoir contacté Rayan Nezzar, après quoi ce dernier a supprimé environ 5 000 de ses anciens tweets (sur plus de 50 000). L’intéressé s’est ensuite excusé vendredi soir, toujours sur Twitter, pour ses « propos irréfléchis [tenus] quand [il] était étudiant » :

 

 

Lire l’intégralité de l’article sur lelab.europe1.fr

Pour comprendre l’imposture de la démocratie macronienne,
lire chez Kontre Kulture :

La mascarade LREM, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

48 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Commentaires suivants