Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sénatoriales : première sanction pour LREM ?

Les fossiles de l’UMPS conservent leurs places au chaud

Les grands électeurs semblent avoir sanctionné les projets de l’exécutif, tandis que la gauche limite la casse.

 

Le Sénat a joué son rôle. Conçue pour amortir les soubresauts de la vie politique, la Chambre haute a échappé à la vague macroniste qui avait submergé l’Assemblée nationale en juin dernier, dans la foulée de l’élection d’Emmanuel Macron. Le scrutin de dimanche, au cours duquel les grands électeurs étaient appelés à renouveler la moitié des sièges du Sénat (171), s’est même déroulé à rebours des dernières élections ou des mouvements d’opinion dans le pays. « Cette élection clôt une année électorale exceptionnelle qui aura bouleversé les schémas traditionnels », a observé Gérard Larcher en rappelant le « rôle de stabilisateur institutionnel » du Sénat qu’il préside et en annonçant vouloir en faire un « contre-pouvoir ».

Soumis aux ravages de la recomposition politique enclenchée par Emmanuel Macron, Les Républicains confortent leur prédominance au Palais du Luxembourg en obtenant 148 sièges, selon les résultats disponibles peu après 20 heures. En déshérence depuis l’élection présidentielle, les socialistes limitent la casse et obtiennent 72 sénateurs, contre 86 précédemment. Concurrencés dans la rue et à l’Assemblée nationale par Jean-Luc Mélenchon, les communistes conservent leur groupe. De son côté, le Front national, qui disposait de deux sièges non renouvelables, ne gagne aucun élu supplémentaire, même si la présidente du parti, Marine Le Pen, s’est réjouie d’une « vraie progression en voix dans de nombreux départements ».

 

La République en marche, grand perdant du scrutin

Quant à La République en marche, elle apparaît comme le grand perdant du scrutin. Un véritable revers même puisqu’elle n’obtient que 24 sièges, soit cinq de moins qu’auparavant. « Ici, pour le moment, ce qui se passe, c’est finalement le dernier sursaut du monde ancien, a expliqué Bariza Khiari, ancienne sénatrice et membre de la direction provisoire de La République en marche. Parce que les citoyens veulent cette recomposition, elle n’est pas terminée. »

Lire la suite de l’article sur lefigaro.fr

La mascarade LREM, sur E&R :

Pour comprendre l’imposture de la démocratie macronienne,
lire chez Kontre Kulture :

 






Alerter

9 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1807482
    Le 25 septembre à 01:45 par Jean-Claude
    Sénatoriales : première sanction pour LREM ?

    LREM sanctionné par les restes de l’UMPS... On va supporter encore longtemps ces combats de catch aussi bidonnés que nuls à chier ? La France tourne en rond, les Français se laissent aller... Un de ces jours le ciel va nous tomber sur la tête, et ça sera bien fait pour nous, bien mérité. Ça nous apprendra à espérer, à attendre, ou à prier, au lieu d’agir comme des Français responsables.

     

    Répondre à ce message

    • #1807529
      Le 25 septembre à 07:22 par Adam
      Sénatoriales : première sanction pour LREM ?

      Bonjour Jean-Claude et bonjour à tous,

      ce que vous décrivez, je le vois tous les jours dans l’usine ou je travaille... Le fatalisme, Le suivisme, la lâcheté...
      pour un peuple révolutionnaire nous sommes maintenant un peuple bien docile qui se préoccupe plus d’avoir les derniers trucs technologiques et son petit confort que des lendemains...
      Je ne sais pas (ou PLUS) à quel moment l’endormissement s’est effectué mais Le réveil (Si il a lieu) sera douloureux voire terrible...

      Adam

       
  • #1807534
    Le 25 septembre à 07:47 par Domino
    Sénatoriales : première sanction pour LREM ?

    On peut toujours se dire que Macron ne pourra pas changer la Constitution à sa guise. C’est moins pire qu’un succès de LREM.

     

    Répondre à ce message

    • #1807568
      Le 25 septembre à 09:19 par Eric
      Sénatoriales : première sanction pour LREM ?

      Ne soyons pas naïfs, PS et LR ne constituent pas une opposition réelle. D’ailleurs sitôt les résultats annoncés, les tractations en vue d’alliances ont déjà commencé auprès des « progressistes », des « constructifs » et autres tapins de tous bords.

       
  • #1807564
    Le 25 septembre à 09:12 par Guillaume
    Sénatoriales : première sanction pour LREM ?

    J’approuve entièrement ce que vous dites Jean-Claude et Adam.

    C’est pas pour être pessimiste (enfin si) le réveil ne se fera jamais.

     

    Répondre à ce message

    • #1808102
      Le 26 septembre à 07:17 par Adam
      Sénatoriales : première sanction pour LREM ?

      Bonjour Guillaume,

      je suis aussi realiste que vous sur cet hypothétique réveil... mais je me plais à rêver qu’un jour... un événement fera que tout sera balayé et que les piques seront de nouveau de sortie...

      bonne journee a vous et à tous

      Adam

       
  • #1807615
    Le 25 septembre à 11:30 par luff
    Sénatoriales : première sanction pour LREM ?

    Résultats logique puisqu’ils n’ont pas beaucoup d’élus mise à part les députés (donc peu de grands électeurs). La taule arrivera pour les prochaines élections européennes en 2019.

     

    Répondre à ce message

  • #1807660
    Le 25 septembre à 12:44 par Arthur
    Sénatoriales : première sanction pour LREM ?

    « Ici, pour le moment, ce qui se passe, c’est finalement le dernier sursaut du monde ancien, Parce que les citoyens veulent cette recomposition, elle n’est pas terminée. »

    Ce ne sont pas ici les citoyens qui votent, dans cette assemblée beaucoup trop nombreuse, comme l’autre et là quasiment inutile, encore une absurdité gaulliste.

     

    Répondre à ce message

  • #1807666
    Le 25 septembre à 12:53 par dixi
    Sénatoriales : première sanction pour LREM ?

    Tout cela est de l’agitation ,car après, ça rien ne sera réglé ,et ces gens la profiteront toujours du système qui en plus ne servent strictement à rien . C’est de la poudre aux yeux .

     

    Répondre à ce message