Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Meurtre de Mireille Knoll : le mobile antisémite remis en doute par un suspect

Le Parisien - Aujourd’hui en France a pu consulter la dernière audition d’Alex C., le seul suspect à avoir évoqué le mobile antisémite. Alors que son complice doit être entendu ce mardi, il esquisse désormais la piste d’une vengeance contre la retraitée juive.

 

« J’ai cru entendre parler de certaines conversations, qu’en fait, je n’ai pas entendues. J’étais sous le choc. » Interrogé le 13 avril par la juge d’instruction, Alex C. opère un inattendu revirement à 180 degrés.

Le jeune délinquant de 22 ans, co-suspect dans le meurtre de Mireille Knoll, retire ce qu’il a déclaré en garde à vue. Son complice Yacine M., qu’il accuse d’avoir porté les coups mortels, n’aurait finalement pas reproché à la victime « les moyens financiers et la bonne situation des juifs ». « Ils ont juste parlé de la guerre de 39-45 avec l’extermination des juifs et de la libération d’Algérie », corrige-t-il, selon ses nouvelles déclarations dont nous avons pris connaissance.

Deux mois après le meurtre de la retraitée juive de 85 ans, retrouvée tuée au couteau et brûlée dans son appartement du XIe arrondissement de Paris, la piste antisémite apparaît de plus en plus friable. L’affaire avait ému la classe politique, qui y voyait le symptôme d’un antisémitisme qui prospère dans les quartiers multiconfessionnels.

Alex C., cambrioleur récidiviste, et Yacine M., 28 ans, voisin de la vieille dame, étaient les seules personnes présentes au moment du crime. Tous deux ont été mis en examen pour « homicide à raison de l’appartenance religieuse de la victime », dans l’attente de pouvoir départager les responsabilités.

C’est sur la base des déclarations initiales d’Alex C. que la justice avait retenu cette circonstance aggravante.

 

« Il lui disait : Tu vas me le payer »

« Êtes-vous aujourd’hui embêté de parler de (religion), compte tenu de la qualification des faits et de la médiatisation ? », insiste la juge ce 13 avril, pour vérifier la sincérité de la marche arrière d’Alex C. « Non je ne suis pas du tout embêté. […] Je suis athée », rétorque l’intéressé. Et d’ajouter qu’il ne « pense pas » non plus que Yacine M. ait tué Mireille Knoll parce qu’elle était juive.

Les policiers du 2e district de la police judiciaire de Paris explorent désormais la piste du crime crapuleux. Lors de son audition, Alex C. a évoqué une possible vengeance de son ami, exacerbée par l’alcool et la paranoïa.

Appelé pour dérober des objets de valeurs dans le HLM, il aurait été témoin d’une ultime conversation qui dégénère entre Yacine M., ivre, et la vieille dame.

« Il lui disait : “Tu vas me le payer, j’ai pas été à l’enterrement de ma sœur. Tu m’as balancé” […] Madame Knoll disait : “Laisse-moi tranquille, je n’ai rien à voir par rapport à la mort de ta sœur” », relate Alex C.

Une rancœur mûrie par Yacine M. ?

Vérification faite par les enquêteurs : la sœur de Yacine M. est bien morte des suites d’un accident vasculaire cérébral à l’été 2017. À l’époque, le jeune homme est en prison pour avoir touché la cuisse de la fille de l’aide-soignante de Mireille Knoll, 12 ans, et lui avoir formulé des propositions sexuelles. Les faits ont eu lieu en février 2017 dans une chambre d’ami chez la vieille dame, alors qu’ils regardaient la télévision. Condamné, Yacine M. obtient une permission de sortie pour la mise en bière de sa sœur. Mais il ne peut assister à l’enterrement, qui se déroule en Algérie.

A-t-il mûri une incompréhensible rancœur contre la retraitée, elle qui lui a pourtant pardonné ses erreurs ?

Lire l’article entier sur leparisien.fr

On en a parlé, sur E&R :

 

L’affaire Knoll, sur E&R :

 

Le CRIF, son dîner, ses ordres, sur E&R :

 

La République, le CRIF et l’Empire, chez Kontre Kulture :

 






Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Antisémite ou pas, le maghrébin Yacine reste une belle pourriture qui n’a rien à faire en France.

     

    Répondre à ce message

    • Le Crif n’ont plus n’a plus rien à faire en France, si cette version des faits s’avère vraie.

       
    • S’il n’est pas français, oui.
      S’il est français il est dans son pays et donc répondre de ses actes en France, republique bananière.
      Avez-vous vous des informations à ce sujet ?

      Le grand William Goldnadel le confirme, crier Allah Akbar est antisémite (comprendre antijuif) , donc quand il s’agit de victimes non juive c’est que l’auteur a fait une erreur.
      Erreur qui pourrait même être une circonstance atténuante pour l’auteur, et s’il se plaint d’angoisses, il pourrait être admis dans un hôpital psychiatrique tout comme le grand Nordhal Lelandais...

       
    • S’il a enterré sa soeur en Algérie, il est très probablement bi-national.
      Vu son comportement criminel en France, on lui supprime la nationalité française et il dégage.
      Si on dégageait tous ces bi-nationaux et les étrangers criminels, on libérerait près de 20 000 places de prisons et on vivrait bien mieux en France au quotidien.

       
  • Pauvre vieille Dame...
    Je crois que ce cinéma c’est juste pour qu’on parle encore d’antisémiste, c’est tout.

     

    Répondre à ce message

    • C’est EXACTEMENT ça !!!
      Faire à tout prix des actes antisémites , de façon à museler TOUTE critique des juifs qu’on assimile de force à la politique israélienne .
      Même les juifs "modérés " ou " pacifistes " sont écœurés ....
      Je crois que pas tout le monde comprend , ce qui est pourtant évident !

       
  • Euh il n’y a pas comme un bémol là ? le jeune homme est en prison pour avoir touché la cuisse de la fille de l’aide-soignante de Mireille Knoll, 12 ans, et lui avoir formulé des propositions sexuelles. Les faits ont eu lieu en février 2017 dans une chambre d’ami chez la vieille dame, alors qu’ils regardaient la télévision.
    Faut il faire partie du crif pour bénéficier d’une telle protection ?

     

    Répondre à ce message

  • Excellent : que cette histoire fasse pschitt et décrédibilise tous ceux qui s’appuient de toutes leurs forces sur ce soi-disant antisémitisme ...

    Notons l’argument dégueulasse de Goldnadel : "du moment que led mots ’Allah akbar’ ont été prononcés, il s’agit bien d’un acte antisémite".

    Afin d’éviter les problèmes, ils vont vraiment finir par nous pousser à les boycotter radicalement, à ne plus avoir commerce d’aucune sorte avec eux

    Ah oui mais non : parce que si on les boycotte, ils vont encore crier à l’antisémitisme ...

    Ah ben y’a pas de solution alors ? ... ben non.

    N’empêche que le boycott reste la moins pire des solutions.
    D’ailleurs ne sont-ce pas eux, qui se pensent à l’écart (au-dessus serait plus juste) du reste de l’humanité ? qui ont construit un mur à leur frontière ? etc., etc.

    Boycott absolu : c’est la plus saine des solutions.

     

    Répondre à ce message

  • Quoi qu’il en soit, ce type est immonde, et sa place est en prison pour perpète - pédophile et assassin de vieille dame, la totale.

     

    Répondre à ce message

  • dans Le Point j’ai lu ceci : Pour l’avocat de la famille Knoll, Me Gilles-William Goldnadel, ces nouvelles déclarations ne changent rien : « « À partir du moment où il est confirmé qu’Allah Akbar a été proféré, cela confère la signature antisémite. » http://www.lepoint.fr/societe/meurt...

    je ne sais pas comment vous interprétez cela , mais pour moi Allah Akbar, veut dire " Dieu est grand" . les propos de Me Golnadel sont de l’islamophobie caractérisée . Les musulmans devraient porter plainte contre cet avocat .

    Même si des criminels terroristes musulmans prononcent ces paroles, au moment de leurs méfaits, c’est un contre sens islamophobe que de dire que se sont par principe, des paroles antisémites et un homme de loi comme Me Golnadel ne peut pas l’ignorer !

     

    Répondre à ce message

    • Faux.
      Tout acte, toute parole qui n’est pas judėophile est antisémite. Telle est la situation vers laquelle on tend.
      Dire "j’ai envie de chier" est antisémite.
      Dire "j’ai envie de chier, ça tombe bien j’ai un bouquin de BHL qui m’attends dans les toilettes" n’est pas antisémite.
      Il faut s’y habituer.
      BHL akbar

       
  • #1971181

    Cette racaille aurait tué cette dame parce qu’il était antisémite. L’affaire a vite été récupérée par le CRIF, tout leur est bon.
    En fait il s’agirait d’un crime crapuleux, c’est triste pour cette dame.
    Ce que je ne comprends pas bien c’est ce que venaient faire ces jeunes régulièrement chez cette dame.
    Elle devait être bien seule et abandonnée pour que son fils n’ai pas mis fin à leurs "visites".
    Quant à ses biens, je suppose qu’ils devaient reposer ailleurs que dans son appartement HLM.
    J’espère que son fils et tous ses acolytes se sentent ridicules.

     

    Répondre à ce message

  • #1971407

    Des vieilles dames et/ou vieux monsieurs qui se font zigouiller pour 50 euros lors d’un cambriolage ou autres, par des gitans le plus souvent ou autres, ca arrive de nombreuses fois chaque année, en particulier dans le sud de la France, mais on n’en parle que dans les journaux locaux, jamais on en fait toute une histoire d’Etat.
    La raison est simple, ils ne sont pas juifs, et donc sans le mot magique "antisémitisme" on ne parle ni des juifs ni du judaisme. L’antisémitisme sert à faire exister les juifs en tant que tel, car dans le quotidien qui se soucis de qui est juif qui n’est pas juif, mis à part les juifs eux-même, par le biais des médias, leur médias et les politiques, leurs politiques !
    Du coup le moindre homicide où il est question d’un juif, permet au petit noyau de la communauté organisée, d’instrumentaliser politiquement et juridiquement leur propre communauté au sens général, à des fins de pression sur l’Etat français et les français, et ainsi développer un favoritisme à tous les niveaux, tous les degrés, c’est triste et hallucinant mais c’est un constat indiscutable de preuves illimitées, et plus c’est gros, plus ça place.
    Conclusion, l’instrumentalisation récente du meurtre de cette malheureuse dame, Mireille Knoll, en est un bel exemple !

     

    Répondre à ce message

  • #1971450

    M****, j’avais déjà accepté la réalité incontestable et définitive qu’il s’agissait d’un attentat...

     

    Répondre à ce message

  • Le lien de connaissance entre la victime et son agresseur était connu depuis le début, mais le taire a permi aux médias de déguiser ce fait divers en « attentat », réactivant ainsi le véritable antisémitisme qu’est l’islamophobie.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents