Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

Et n’est pas près de fonctionner

Dans les pays de l’hémisphère nord, la vie politique repose sur des convictions communes et sur des programmes politiques transcendant les différences culturelles, sociales ou régionales. L’addition des suffrages individuels y fonde la légitimité politique.

Dans les Afriques où les sociétés sont communautaires, hiérarchisées et solidaires, l’ordre social et politique ne repose pas sur les individus, mais sur les groupes. Voilà pourquoi le principe démocratique du « one man, one vote » y conduit à l’impasse et au chaos.

La question de la redéfinition de l’État, donc de la place des ethnies dans la société, constitue le principal problème politique et institutionnel que l’Afrique doit résoudre. Mais, pour cela, il ne faut pas commencer par nier la réalité ethnique. Or, tout à son universalisme, l’africanisme français et plus largement francophone a décidé de bannir le fait ethnique car jugé trop « identitaire ». Ses grands prêtres, à l’image de Jean-Pierre Chrétien, de Jean-Loup Amselle, de Catherine Coquery-Vidrovitch, d’Elikia M’Bokolo et de leurs disciples, vont même jusqu’à soutenir, certes avec des nuances, que les ethnies ont une origine coloniale. Une telle arrogance doctrinale sous-entend donc que les peuples africains ont reçu des colonisateurs jusqu’à leur nom et leur identité. Jean-Pierre Chrétien est tout à fait clair à ce sujet quand il ose écrire : « L’ethnicité se réfère moins à des traditions locales qu’à des fantasmes plaqués par l’ethnographie occidentale sur le monde dit coutumier. » Or, comme l’a remarqué avec justesse Axel Eric Augé, un sociologue français d’origine gabonaise : « En somme, les Africains étaient une masse indifférenciée et attendaient les Européens pour ressentir des phénomènes identitaires ! »

Certes, l’ethnie n’explique pas tout…, mais rien ne peut être expliqué sans elle. L’histoire contemporaine de l’Afrique s’écrit ainsi autour des ethnies, comme l’actualité le montre quotidiennement, et de manière souvent dramatique. La question des frontières étant figée car il n’est pas raisonnable de penser vouloir donner un territoire à chacune des 1500 ethnies africaines, comment faire pour pondérer l’ethno-mathématique électorale dans les pays où les populations sont juxtaposées ou enchevêtrées ?

Au Nigeria, les Britanniques avaient trouvé la solution consistant à définir des grandes zones administratives autour des trois grandes ethnies régionalement dominantes, à savoir les Haoussa-Peul-Kanouri au nord, les Yoruba et les Ibo au sud. Le « one man one vote » a ruiné cette politique de coagulation régionale et a au contraire provoqué l’émiettement administratif autour de 36 États, ce qui rend le pays ingérable.

Au Mali, l’alternative à l’éclatement du pays se trouve dans un large fédéralisme ethno-régional avec la région de Kidal dirigée par les Touareg, celle de Tombouctou par les Arabes et alliés, celle de Bamako par les Bambara et alliés, celle de Mopti par les Peul, etc. Toute autre solution est vouée à l’échec car les élections au « one man one vote » donneront toujours le pouvoir aux plus nombreux. Ceci fait que le problème du Nord ne sera jamais réglé. En définitive, le vote serait individuel au seul niveau régional, entre populations apparentées qui éliraient un nombre égal de députés, nonobstant leur poids démographique. Au niveau national, le pouvoir serait l’émanation de cette représentation. Mais ne rêvons pas. Les plus nombreux n’accepteront jamais cette évolution constitutionnelle marquant la fin de leur domination ethno-mathématique. La solution des problèmes politiques africains n’est donc pas pour demain…

Comprendre les problématiques africaines avec Kontre Kulture :

Bernard Lugan sur E&R :

 
 






Alerter

26 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1716716

    Ca ressemble un peu à l"explication par les structures familiales d’Emmanuel Todd.

    Tout ça ne vaut pas l’explication marxiste ;
    le système de production détermine les conditions matérielles du rapport de force entre les classes.
    les conditions matérielles du rapport de force entre les classes déterminent le système politique. (un peu à la manière dont les conditions matérielles d’un éventuel conflit militaire détermineront les traités entre les nations)

    Exemple concret : c’est toujours un domination d’essence militaire (dictateur africain, féodalité pétrolière) qui prime lorsque l’essentiel de la richesse provient du sol.

     

    Répondre à ce message

  • #1716724
    Le 2 mai à 11:12 par manou17
    Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

    Entièrement d’accord sur la question identitaire. Même s’il est vrai que le colon a créé des ethnies sur des critères morphologiques, il n’en reste pas moins que l’ethnicisation n’est pas le fait des colons.
    Entièrement d’accord aussi sur le fait que la démocratie telle que nous la connaissons n’est pas viable pour toutes les raisons évoquées.

    Mais durant ces deux années où des élections se sont tenues dans plusieurs pays d’Afrique, les populations étaient plus attachées à ce que se tiennent des élections libres et démocratiques plutôt que d’avoir une vision autre que démocratique.
    Les "Africains" devraient regarder ce qui se passe chez nous, le vol de la démocratie par une oligarchie pour décider rompre avec ce système et prendre en compte comme Bernard Lugan le propose, les identités.
    Après se pose le problème de la dette qui permet de tenir en laisse même le plus farouche des patriotes.

     

    Répondre à ce message

  • #1716729
    Le 2 mai à 11:20 par envolées_des_incultes
    Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

    Je ne partage pas cet avis. La démocratie existe en Afrique. Elle est a l’échelon du village, ce qui semble logique. Et comme l’article ne donne pas de définition précise de la démocratie, on peut considérer que les chefs de village et les palabres sont les instruments de la démocratie, et qu’à eux seuls, ils la constituent.
    A l’inverse, on peut affirmer que la démocratie à l’échelle d’un pays, n’en n’est pas une, et que le parachutage de candidats dans une ville, comme c’est pratiqué en France, est la preuve de l’inexistence de la démocratie. Seul un natif devrait pouvoir se présenter aux élections municipales, car lui seul connait la ville, ses habitants et leurs préoccupations. Je n’imagine pas un individu devenir chef de village en Afrique, alors qu’il vient de l’autre bout du pays.

     

    Répondre à ce message

  • #1716774
    Le 2 mai à 12:39 par Igor meiev
    Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

    Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en France ?

     

    Répondre à ce message

  • #1716802

    L’article oublie de préciser qu’il parle de la démocratie bourgeoise, la seule qui existe et qu’un élu africain va favoriser son ethnie une fois qu’il est au pouvoir, voir la RCI par exemple. Mais c’est aussi le cas ici, avec des castes, la FM, certaines religions, des milieux d’affaires, des syndicalistes etc
    N’oublions pas que la puissance occidentale (imitée dès le XIXe s. par le Japon) provient de sa supériorité technique déjà flagrante au XVe et de la revente de fabrications à très forte valeur ajoutée donc à forte marge. Les produits bruts eux voient leurs prix fixés par le marché mondial...
    Le problème de l’Afrique avant tout, c’est la surnatalité, les femmes sont sexisme reste quand même assez développé

     

    Répondre à ce message

    • #1716879

      Non le progrès technique n’a rien à voir là-dedans (à part peut-être en Australie). Les Blancs n’ont jamais été capables de vaincre les Comanches jusqu’au jour où ils eurent l’idée de tuer tous les bisons et donc de les affamer. Dans de nombreux cas, notamment en Afrique, les Blancs ont gagné parce qu’en tant que personnes venues de l’extérieur ils ont pu nouer des alliances permettant de subvertir à la fois leurs ennemis et leurs alliés en jouant sur leurs rivalités et antagonismes. Rappelons aussi que l’Éthiopie a pu vaincre l’Italie lors de sa première tentative d’invasion, que le Viêtnam a mis en déroute la flotte néerlandaise etc. Les Blancs ont aussi eu de la chance car dans certains cas ils tombaient sur des pays jadis glorieux mais tombés en décadence : Cambodge, Maroc par exemple.

       
  • #1716875

    En réalité, il n’y a pas qu’en Afrique que l’ethnie est cruciale pour comprendre le vote. C’est partout pareil :
    Les habitants du Sud des États-Unis votent depuis plus de 160 ans selon une fracture ethnique Blancs/Noirs.
    En Europe de l’Est, les partis représentant une minorité sont très communs.
    En Europe de l’Ouest, l’importation de communautés expatriées a provoqué des phénomènes d’ethnicisation du vote dans les deux sens.

    C’est le principe du suffrage universel libre qui est aberrant, car il fait de l’électeur un homme totalement abstrait.
    Le processus électoral sert ensuite à légitimer la violence d’État.

     

    Répondre à ce message

    • #1716971
      Le 2 mai à 18:31 par Paspossib
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      Et si les votes etaient le fruit d’une guerre ideologique, cognitive, et non la consequence des interets categoriels, ou ethniques ? Est-ce possib’ ? Sinon, comment expliquer que des poules votent pour des renards ? Comment expliquer la presence de Macron au second tour ?

       
  • #1716886

    Cette obsession qu’ont certains à nier l’existence des Peuls (Asmelle avait déclaré avoir démontré qu’ils n’existaient pas), Wolofs, Masais, Kikuyus, Xhosas... etc est assez impressionante et me fait un peu penser au fameux discours de Dakkar de sarko : ils sortent des énormités d’un racisme absolu ("pas rentrés dans l’histoire, les peuples africains sont des inventions coloniales etc.") mais le pire c’est qu’ils sont persuadés que leurs déclarations font d’eux des gens tolérants. Les Africains seraient tellement inférieurs donc qu’ils seraient non seulement une masse indiffériencée, mais en plus les colons auraient réussi à leur faire croire qu’ils ont une langue, une culture et une identité propre ?

     

    Répondre à ce message

  • #1717002
    Le 2 mai à 19:10 par Congolais
    Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

    Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en France ? Parce que quelques familles (Finance/Banque) ont battis la structure étatique de la France en plus de faire voter les lois qui les avantages et leur donne le contrôle du pays et l’assouvissement du peuple Français. Pourquoi ne fonctionne-t-elle pas en Afrique ? Parce que ces mêmes familles amènent la guerre en Afrique, la déstabilise pour disposer des matières premières. Voila tout

     

    Répondre à ce message

    • #1717058
      Le 2 mai à 20:14 par Le Pen, vite !
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      Bernard Lugan montre que la démocratie ne peut pas exister en Afrique, alors qu’elle peut exister en France.

       
    • #1717123
      Le 2 mai à 21:18 par Congolais
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      Drôle que dans l’imaginaire social du peuple Français, le peuple soit convaincus d’être en démocratie !!! Mort de rire de constater que l’auteur de l’article détourne votre regard de votre propre condition d’esclaves vers des débats sur l’impossibilité d’avoir des démocraties en Afrique. Comme j’ai pour habitude de le dire, l’auteur vous a mis a l’intérieure d’une bouteille et par la force des choses, a changé votre réalité et votre environnement. Sortez de la bouteille et œuvrez pour devenir un peuple libre, souverain et réellement démocratique et ensuite vous n’aurez pas a vous soucier de la démocratie en Afrique car une fois vos chaines brisées, ceux des Africains seront également brisées. N’oubliez pas qu’il s’agit des mêmes familles d’exclavagistes

       
    • #1717135
      Le 2 mai à 21:29 par Le Pen, vite !
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      @congolais

      Commentaire hors-sujet. Tu ne réponds pas à l’argumentaire de Lugan qui explique que la spécificité identitaire africaine interdit la pensée individualiste en Afrique, et donc la notion de citoyenneté. C’est d’ailleurs l’origine de ces interpellations d’Identitaires africains, qui nous apparaissent à nous Occidentaux comme incongrues, de « frères et sœurs » pour s’adresser à des inconnus de même couleur de peau et de même faciès.
      Il y a une incompatibilité entre le modèle démocratique athénien et le modèle africain.

       
    • #1717576
      Le 3 mai à 12:42 par Congolais
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      @ Le Pen vite. Évident que mon commentaire vous parait hors sujet car vous souhaitez que je réponde aux affabulations de Lugan ! Y répondre, c’est adhérer ou du moins reconnaitre cet argumentaire comme une réalité. C’est donner une existence historique a une thèse fruit de l’imaginaire de Lugan. Africain, Congolais, Mulubakat, je vie ma singularité, mon individualisme et ma citoyenneté tous les jours mais je vie également ma solidarité familiale, clanique et étatique tout comme le citoyen Breton, Français et Européen. Ceci n’est pas incompatible. Autrement dit, les propos de Lugan sont sans intérêt. « Sortez de la bouteille », ne cherchez pas à répondre à l’argumentaire de Lugan. Constatez seulement que si en France tout comme en Afrique, la démocratie ne fonctionne pas, c’est parce que quelques familles (Finance/Banque) ont pris le pouvoir aux peuples en corrompant certains individus(INDIVIDUALISTES) garant de l’ordre social et politique « non démocratique »

       
    • #1717594
      Le 3 mai à 12:59 par Le Pen, vite !
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      @congolais

      Critiquer une thèse, ce n’est pas adhérer à cette thèse ! Ce que tu écris est absurde.
      N’as-tu aucun contre-argument à opposer à la thèse de Lugan sur la suprématie du groupe ethnique sur l’individu dans la vie politique africaine ?

       
    • #1717783

      Pourquoi ne fonctionne-t-elle pas en Afrique ? Parce que ces mêmes familles amènent la guerre en Afrique, la déstabilise pour disposer des matières premières. Voila tout
      Mais que se passerait-il si ces dynasties françaises n’intervenaient pas en Afrique ?
      Elles y seraient simplement remplacées par des britanniques, américaines, chinoises ( ?), africaines (?)
      Le fond du problème, ce n’est pas l’oligarchie française, c’est le fait que dans la liste des activités économiquement viables, il y a la guerre et la dictature qui captent les profits tirés du sol africain.

       
    • #1717918
      Le 3 mai à 19:22 par Congolais
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      Mon propos est le suivant ‘JP’ : Constatez votre propre situation d’esclave et opérez des changements dans votre vie pour vous libérer. Laissez les Africains faire de même avec leurs problèmes. Ne vous laissez pas détourner (aliéner) par des reflétions sur la situation d’Africains car elles vous détournent de votre propre souffrance, de votre propre situation d’esclave. Pour vous paraphraser : « Si ce n’est pas l’oligarchie Anglo-Sioniste qui tient la France et l’Europe, il se pourrait qu’elle soit tenu par l’oligarchie Chinoise, Africaine,.. ». La n’est pas le propos ni le fond du problème : « constatez votre situation d’esclave et changez. C’est le début pour changer le monde ».

       
    • #1719076

      @Congolais
      Mais mon propos ne signifie aucun intérêt particulier pour les africains.
      Dans les tous premiers commentaires de cet article, le deuxième est de moi. Constatez que je défends simplement une conception générale matérialiste d’inspiration marxiste du problème des conditions de la démocratie.
      Supposons que Lugan aurait donné une explication culturelle, à sa manière, à l’anomalie que constitue, dans la civilisation assez anarchiste des Esquimaux, l’existence dans les Aléoutiennes d’une tribu guerrière et esclavagiste. J’aurais tout autant parlé du rôle primordial des conditions de la production matérielle (en résumé, cette tribu guerrière esquimaude contrôle une zone qui est une sorte de riche gisement de baleines).

      D’autre part, je ne sais pas si Lugan prétend être un professeur avec les Africains. J’ai nettement plus l’impression qu’il veut signaler aux Occidentaux leur incapacité à voir l’importance du facteur ethnique (en passant, il est bien possible que certains Occidentaux comprennent très bien le facteur ethnique. Et ils l’instrumentalisent de manière à faire durer leur domination, donc ils prétendent simultanément que ce facteur n’existe pas).

       
    • #1719626
      Le 5 mai à 16:58 par Congolais
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      A l’affirmation de Lugan sur l’impossible démocratie en Afrique du à l’organisation communautaire-hiérarchisé-solidaire des sociétés en Afrique, j’oppose l’idée qu’en France tout comme en Afrique l’impossible démocratie est dû au fait que quelques familles (Finance/Banque) ont ravis le pouvoir aux peuples et les ont soumis à l’esclavage. Partant de là, je m’interdis d’argumenter sur les délires de Lugan et sur les vôtres mon cher ‘JP’ concernant les Esquimaux et les tribus guerrières et esclavagistes. Elles n’ont aucune réalité pour moi et sont par conséquents sans intérêt. J’énonce également l’idée que le message subliminale d’un tel article est de faire croire aux Français qu’ils sont dans une société et un pays démocratique, que cet article occupe leur esprit sur une réalité qui n’est pas la leur et qui en réalité n’a aucune existence historique car le fruit des délires de Lugan. (Miroir aux alouettes/piège à con). Il me semble qu’il serait plus utile pour les Français de réfléchir sur leur réalité, leur souffrances, leur propre situation d’esclave prélude d’une libération certaine. « La chaine qui lie tous les esclaves : Africains comme Français est la même. Brisez la vôtre et il sera facile pour les Africains de briser la leurs ». Ne soyez pas distrait par les loups déguisés en mouton dans la bergerie (Lugan) qui en nous distrayant nous maintiennent dans l’esclavage. En passant : « L’apologie de l’individualisme qui serait la mère de toutes les démocraties et également le modèle que prône les mondialistes celle d’un homme seul, sans famille, sans culture, sans sexe, sans tribut, sans religion. Sortez de la bouteille, vivez vos réalités, constatez vos souffrances, libérez-vous et toutes les chaines de l’esclavage seront brisées, celle des Esquimaux et des Africains y compris. (Lire aussi Ursule dans les commentaires ici-haut)

       
    • #1719639
      Le 5 mai à 17:16 par Le Pen, vite !
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      @congolais




      A l’affirmation de Lugan sur l’impossible démocratie en Afrique du à l’organisation communautaire-hiérarchisé-solidaire des sociétés en Afrique, j’oppose l’idée qu’en France tout comme en Afrique l’impossible démocratie est dû au fait que quelques familles (Finance/Banque) ont ravis le pouvoir aux peuples et les ont soumis à l’esclavage. Partant de là, je m’interdis d’argumenter sur les délires de Lugan




      Tu t’interdis de penser la problématique soulevée par Lugan, mais tu ne t’interdis pas de porter sur elle un jugement catégorique et définitif... C’est incohérent et intellectuellement malhonnête.

       
    • #1719747
      Le 5 mai à 20:01 par Congolais
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      @ Le Pen, vite. Je m’interdis d’argumenter et de discuter sur une thèse fruit de l’imaginaire de Lugan car ce serait pour moi, une perte de temps. Africain, je suis. Africain, je connais ma « réalité » et je n’ai pas le temps, ni l’envie de discuter sur les avis de Lugan sur ce que serait ma réalité, mon vécu, le « Moi » face à l’organisation de ma société. C’est un choix, c’est mon choix.
      La thèse de Lugan part de la prémisse que l’impossible démocratie en Afrique est du a la particularité de l’individu ‘Africain’ dans son organisation tribale et sociétale.
      Ma thèse part de la prémisse que l’impossible démocratie dans le monde est dû au fait que certaines familles nous ont confisquées notre liberté en contrôlant notre alimentation à travers l’argent ($, Euro, Franc CFA,..) et nos esprits à travers les medias.
      Aucune incohérence, les prémisses sont différentes et surtout aucun intérêt de faire preuve de malhonnêteté intellectuelle .

       
    • #1719759
      Le 5 mai à 20:11 par Le Pen, vite !
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      @congolais



      Je m’interdis d’argumenter et de discuter sur une thèse fruit de l’imaginaire de Lugan car ce serait pour moi, une perte de temps.




      La thèse de Lugan est issue de ses études africanistes de terrain et est validée par de nombreux faits, comme les résultats des scrutins électoraux, les alliances politiques claniques, et l’incivisme des africains.

       
    • #1720816
      Le 6 mai à 22:21 par Congolais
      Pourquoi la démocratie ne fonctionne pas en Afrique

      @ Le Pen, vite. Nous voici dans le monde des experts. Ceux grassement payés par les multinationales du secteur des produits laitiers pour imposer l’idée de l’obligation pour notre santé de consommer « X » nombre de produit laitier par jour. Ceux grassement payés par l’État et les partis politiques pour pondre des programmes économiques qui n’ont pas prouvés leur efficacité car plus de chômage et plus de pauvreté. Ceux grassement payés par l’industrie pharmaceutique pour nous imposer des médicaments qui sont en fait des poisons. Et Lugan, expert auto proclamé de l’Afrique et de leurs peuples. Grassement payé par qui ? Pour imposer l’idée dans l’opinion publique d’une intervention militaire de la France en Afrique ? Pour imposer l’idée des micros états/État tribal en Afrique ? Pour imposer l’idée de collaborer avec des dictateurs en Afrique ? Pour imposer la mise sous tutelle de certains pays Africain par L’ONU/USA ? Pour imposer le redécoupage des frontières des pays Africains ?
      A la solde de toutes ces mesures un accès et un contrôle accrue sur les matières premières que regorge ces pays. Mon cher Le Pen Vite, lorsque vous vous poserez autant de question sur les affirmations des experts, vous deviendrez l’expert de votre vie, vous apprendrez a être un peu plus libre que vous ne l’êtes et par conséquent, vous participerez a la libération de l’humanité

       
  • #1717133

    Petite parenthèse : la région de Tombouctou est pleuplée en majorité de songhais, peuls et touaregs, les arabes ne doivent même pas y faire 2%

    C’est drôle que certaines personnes pensent qu’il devrait y avoir plus de pays en Afrique. Moi, je pense qu’on devrait réduire le nombre de pays en Afrique de l’Ouest :

    - Fusion du Mali, du Sénégal, de la Gambie, de la Guinée et du sud de la Mauritanie : des pays qui ont été à peu près les même sous l’Empire du Mali et l’Empire Songhai et très proche culturellement bien que plusieurs ethnies

    - Annexation du Niger dans le Nigeria : les nigériens sont majoritairement haoussa, kanouri et peuls comme les nords nigérians

    - Fusion du sud ghanéen et du sud ivoirien, les nords de ces deux pays devenant burkinabè : les akans sont répartis au sud de la CIV et au sud du Ghana. Les nords de ses pays sont peuplés de musulmans (dioulas par exemple) qu’on peut attribuer au Burkina Faso. D’ailleurs ces régions et le Burkina Faso sont également très proche du Mali, Senegal etc culturellement

    - Le Bénin intègre le Nigéria et le Togo se réparti entre le Burkina, le Ghana et le Nigéria

    - Fusion Guinée-Bissau, Libéria, Sierra Leone

     

    Répondre à ce message

  • #1717154

    Le véritable problème de la démocratie dans notre continent est qu’il s’agit de ce que j’appelle "la démocratie des villes". Les capitales captent tous les pouvoirs dans la plupart des pays. Le Mali, c’est Bamako (Gao et Tombouctou pour le tourisme qui n’existe plus aujourd’hui d’ailleurs), le Sénégal, c’est Dakar, le Burkina, c’est Ouagadougou (et un peu Bobo), la Guinée, c’est Conakry, etc... Le Nigéria est un pays extrêmement peuplé donc ça se réparti sur plusieurs grandes villes (Lagos, Abuja, Kano, Port Harcourt, etc...)

    Même si l’urbanisation augmente rapidement, les paysans agriculteurs restent les plus nombreux en Afrique, pourtant ce sont les habitants des villes qui détiennent les vrais pouvoirs politiques. Il suffit de voir qui vote dans les élections, certains paysans ne sont même pas recensés

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents