Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Procès du film Un homme sur Robert Faurisson : entretien avec maître Damien Viguier

Propos recueillis par E&R Rhône-Alpes

À la sortie d’une conférence donnée à l’ONU sur le terrorisme, Damien Viguier analyse l’une de ses dernières affaires en cours : le procès du film Un homme, réalisé par Paul-Éric Blanrue et consacré à l’historien Robert Faurisson.

 

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

36 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Touches du bois Damien !

    Encore merci à toi, chapeau bas !


  • Une leçon d’intelligence


  • Parfaite reflexion, merci pour cette pédagogie et cette demonstration du diagnostic de corruption de l’essence meme de la nation à savoir le Droit, ce qui permet au peuple de vivre librement. La loi Gayssot est un virus qui ronge le code génétique de la nation et remet en question la Liberté , l’Egalité et surtout la Fraternité (entre les communautés).
    Merci Maitre mais surtout merci E&R
    A nous de tout mettre en oeuvre pour les solutions à ce problème.

     

    • La loi Fabius-Gayssot "légitime" le pouvoir absolu des Juifs en France : 1°il est interdit de contester la Shoah . 2°la France a collaboré : les Français sont donc COUPABLES (héréditairement selon le Talmud) de COMPLICITE de crime contre l’humanité . 3° COUPABLES les Français ont perdu tous leurs droits, à commencer de celui de disposer d’eux-mêmes : ce sont les Juifs qui ont le droit de disposer du peuple Français . Loi scélérate s’il en fut votée par un parlement illégitime car élu au scrutin majoritaire à deux tours, véritable trucage "légal" des élections .


    • Excellente synthèse "unknown" ! Comme quoi le problème n’est en réalité très simple à comprendre pour tous et pourtant tant d’ignorance espérons que l’étape d’après soit celle de l’EVEIL des MASSES...


  • Merci Damien Viguier, vous prouvez que l’intelligence est universelle malgré quelques glissements de circonstance par ignorance. Et qui ne l’est pas ? Vous êtes de ce qui me réconcilie avec l’humanité, chose que tout être sensé peut dire. Merci beaucoup.


  • Remarquable... limpide, de l’eau de roche.... petit bémol : "prémisse" est du genre féminin.


  • Pas d’amalgames, faut pas stigmatiser et faut lutter contre les stéréotypes, c’est ce qui permet de sortir un ensemble quelconque de personnes d’une catégorie d’innocents, de coupables, voire même de suspects, tandis que Faurisson est le prototype ou l’archétype du révisionniste, et qui se rapproche de lui est forcément coupable par "contagion", lui-même à plus forte raison.

    On dirait bien que la "théorie du genre" (qui n’existe pas) n’est encore rien à côté de cette "théorie des prototypes", à voir dans wikipédia, qui commence à dépasser les limites de la sidération mentale :)

    Inconvénient sur le mensonge, il faut répéter plus souvent.

    Avantages, on n’a même plus besoin de mentir, on a toujours raison, on n’a pas besoin de le démontrer.


  • La classe !

    #JeSuisDamien


  • Bonjour,

    homme intelligent, qui réfléchît et attend, s’empêche de s’écouter parler, si il y avait un premier exemple à retenir, cela serait celui-ci, on n’est très loin du monde politique et militant, au delà du contexte du procès qui est en soi inintéressant ; la remarque la plus "juste" est ce qui concerne le fondement du droit "occidentale", en faite strictement français, il est bien basé sur la logique en effet, mais il ne va pas assez loin dans sa démarche, car aussi posé sur une "base biblique", c’est toute la nature du code napoléonien ; ceci faisant frémir les partisans de l’antireligion depuis bien longtemps, point qui serait intéressant d’approfondir car il fait grincer des dents pourtant c’est sa nature même.

    Cordialement.


  • Merci Monsieur, votre discours est clair, net et précis.


  • « le prémisse » d’un syllogisme ???
    C’est la prémisse...


  • #1219529

    L’antisémitisme de Robert Faurisson ne peut être établi... car les zélus savent pertinemment que c’est une mission impossible au regard la nature profonde du personnage ; elle lui confère une droiture que l’ennemi ne fait qu’utiliser !
    Sinon, que les écologistes se rassurent, non, l’arbre n’est pas tombé depuis cet entretien !


  • La vérité n’a pas besoin de loi.

     

    • @ Anonyme, rectification :

      La Vérité EST la Loi !

      Toutatis


    • Comme dirait Robert : "je ne recherche pas la vérité, je recherche l’exactitude."

      Le problème de "la vérité" c’est que, certes, elle existe ou a existé, mais elle n’est pas toujours compréhensible par nous, "pauvres humains", qui ne sommes pas omniscients et elle se rapproche la plupart du temps d’un simple consensus autours de points de vue ou de faits établis.
      L’exactitude est l’outil pour se rapprocher le mieux de "la vérité" et établir les faits. L’exactitude n’est pas un point de vue. L’exactitude n’est pas idéologique (on ne peut pas dire de quelqu’un qui a des arguments d’une grand exactitude qu’il est "méchant" à cause de çà. Sinon quoi ? Plus ses arguments sont exactes plus il est méchant ?). L’exactitude ne peut être combattue QUE par une exactitude encore plus grande... ou une nouvelle loi spécifiquement crée pour l’occasion.


    • La vérité se tient seule, elle n’a pas besoin de loi pour l’étayer. Une loi est une interdiction.


    • @ anonyme
      Allez, dit le une troisième fois et cela deviendra peut être une vérité...


    • @ Anonyme :
      Une loi n’est pas une interdiction en soi. La Loi est la promotion pour l’amélioration de ce qui existe. Exemple : la loi de la pesanteur est-elle une interdiction de voler dans les airs ? Non, elle a promu la technique humaine qui a fabriqué des outils pour utiliser cette loi en s’en accommodant (aile delta, avion, fusée ....) Ne voir une loi que comme une interdiction est une vision bassement matérielle (voire matérialiste) ne convenant qu’à ceux qui en usent de cette manière.
      Il y a d’autres chemins où la Loi peut porter et promouvoir celui qui La connaît. Sur ces chemins, aucune loi ne peut être perçue comme une interdiction, mais plutôt comme un tremplin. Bien sûr, la Loi étant la Vérité et vice-versa, il faudrait que l’humain y conforme ces propres lois terrestres pour que celles-ci deviennent pérennes et justes. Mais là, c’est une autre affaire (dans l’exemple de la pesanteur, j’ai volontairement pris une loi "naturelle" ou "de la nature", c’est à dire non conçue par l’humain !).
      Toutatis


  • Comme l’explique cet avocat, les magistrats ont de moins en moins à l’esprit la logique du syllogisme, et que ce soit vrai ou faux, ça ne changerait rien. Le droit c’est fini, et il n’a plus rien de logique depuis bien longtemps, au stade où nous en sommes, cette histoire de syllogisme n’est qu’une embrouille. Le rôle des magistrats et des avocats est de participer à la censure, de la gérer, c’est tout, et ils le feront tant qu’ils le peuvent. Je le dis comme je le pense, je méprise tous ces hypocrites d’avocats et de magistrats, qui tout comme les médecins du travail et les médecins contrôles patronales encadrés par le grotesque ordre des médecins, ne font que défendre leurs emplois.


  • J’espère que Me Damien Viguier saura défendre Monsieur Faurisson dont il est nécessaire de laver son honneur par ceux (les sionistes) qui l’ont souillés toutes ces années car ils avaient estimé que la shoah devait être inscrite dans les tables du commandement sionistes pour museler ceux qui la contestent. Je pensais que les lois françaises délimitaient un cadre général ou englobaient une situation mais certainement pas écrite pour un seul individu. Or chez les socialo, on encadre une loi pour un individu qu’on le nomme révisionniste (terme générique pour un historien puisque se sert des faits précis pour décrire un passé), humoriste (conseil d’état : dans l’affaire Dieudonné). Peut-on élaborer une loi pour les CONS qui chouinent à réclamer la justice à tout prix juste en déclarant la guerre aux mots ? Hélas, oui la guerre aux mots mais aussi à la culture et au savoir => rien que cela suppose que nous sommes entrés en dictature puisque c’est sur ces aspects précis que se construit UN régime dictatorial, de là viennent tous nos maux depuis mai 2012.

    Cher Maître, gagnez ce procès pour l’honneur de cet homme (M. Faurisson) qui le mérite bien sinon faites appel mais il ne faut pas que ses adversaires aient le dernier mot, c’est insupportable de les voir se servir de l’histoire mémorielle de 39-45 quand cela les arrange, à l’inverse se comporter en véritable gestapo contre les mots qu’ils déclarent dangereux « père (l’expression en bon père de famille retirée des codes) », shoah, « islamiste = là surtout pas d’amalgame », race, euro, catholique, on s’essuie sur le catholicisme = affaire de la pub des chrétiens d’orient sur les espaces RATP…), fournée, détail... j’en oublie certainement car la liste s’allonge.


  • Syllogisme :
    Tout ce qui est rare est cher.
    Un cheval bon marché est rare.
    Donc, un cheval bon marché est cher.

     

    • Pour que votre intervention ait un sens, il faudrait encore que l’exemple soit lui-même pertinent or dès la première proposition : "Tout ce qui est rare est cher." il y a déjà un problème.

      Autrement dit, ce n’est pas un syllogisme que vous venez de faire, mais un sophisme.


    • Pilpoul !


    • C’est l’exemple connu donné aux enfants, comme le célèbre exemple : Socrate respire, les pandas respire, donc Socrate est un panda.

      Sauf que si c’était si facile, le mécanisme du syllogisme n’aura pas traversé les millénaires. Ce que vous énoncer était la méthode utilisé par les sophistes et condamné par les philosophes grecs et notamment par Socrate lui-même (l’art de la manipulation du verbiage utilisé par les sophistes que Socrate détruisait par le raisonnement justement logique, le questionnement, qui est la méthode que vous avez utilisé inconsciemment pour trouver l’absurdité de ce faux-syllogisme la première fois que vous l’avez entendu).

      En l’espèce en droit le raisonnement ce décompose ainsi : la question de droit => la majeur => la mineur = > la conclusion
      A savoir rechercher le texte de loi / jurisprudence / doctrine relatif à la question de droit que l’on rattache à la situation d’espèce pour ainsi conclure. Dès lors il devient très difficile d’utiliser ce mécanisme de faux-syllogisme comme celui de votre exemple. C’est justement l’inverse : la méthode du syllogisme que les bons professeurs de droit nous enseigne (car il en reste des bons, je me considère chanceux) encadre le raisonnement avec des barrières solide pour justement l’empêcher de dévier comme votre exemple. Mais à un certain niveau je suppose que le relationnel devient plus fort encore que le syllogisme pur.


  • Un très beau moment d’intelligence.


  • j aime bien le bruit de fond de contastation, 1 sorte de manif ?!!

     

  • Dialectique de la civilisation occidentale : Composée de deux éléments dont le fondement sont en total désaccord, Jérusalem & Athènes, la bible et la philosophie, raison et révélation.
    Les deux cependant prétendent à un universalisme.
    Thèse, anti thèse, synthèse.


  • Comme disait Me Viguier cette loi est mise en place pour condamner prof. Faurisson, cette loi n’est pas seulement active en France mais dans bcp de pays d’Europe. Rappelez-vous de la révisionniste allemande Ursula Haverbeck ? Elle sera aussi jugée d’avoir contester les chambres a … Donc cette loi n’est pas seulement pour Faurisson. Me trompe-je ?


  • Damien Viguier oublie le fait que, depuis un quart de siècle, je ne cesse de dire dans le langage le plus simple et le plus direct que la loi "Fabius-Gayssot" (et non pas "la loi Gayssot") du 13 juillet 1990 vise mes propres écrits. Il omet également de rappeler qu’à mon propre procès du 16 juin 2015 je n’ai évidemment pas manqué de le redire, en français de France. Il omet enfin de rappeler la suite : j’ai ajouté que, soucieux en général de me conformer aux lois en vigueur, j’avais aussi le devoir de "résister à la force injuste de la loi, c’est-à-dire à la tyrannie" ; cette résistance-là fait partie des droits de l’homme ; à ma façon, je suis un résistant. Et, à la barre, j’ai conclu que je persisterais dans cette attitude.

    Quitte à donner ses impressions sur ce procès du 16 juin, D. Viguier aurait dû en signaler le caractère le plus scandaleux : c’est à peine si j’ai pu y esquisser ma défense. Pour commencer, la vidéo qui était au centre même de ce procès, n’a pas même été projetée si bien que "le peuple français", présent ce jour-là à la XVIIe chambre dans le fond du prétoire, n’a jamais pu comprendre de quelle manière trois hommes étaient prévenus d’avoir commis un délit en participant à la confection et à la projection d’une vidéo. Ensuite, alors que pour essayer de réparer le dégât provoqué par cette absence de vidéo, je tentais d’en rappeler le contenu, la présidente, dame Siredey-Garnier (?), m’interrompait à chaque instant d’un impérieux : "Cela n’intéresse pas le tribunal". Et c’est ainsi que j’ai dû me taire au bout de quelques minutes.

    D. Viguier ne nous souffle mot de la manière dont son confrère, mon défenseur, Me Paul Yon, a été traité par cette même dame. A lui seul, ce point en aurait dit beaucoup plus long sur ce procès qu’un laborieux exposé sur ce qu’est un syllogisme.

    Dans sa propre plaidoirie pour Marc George, D. Viguier avait eu à mon propos quelques mots dont je ne manquais pas de le remercier à la fin.

    Robert Faurisson

     

    • #1220672

      @ Robert Faurisson

      ...à ma façon, je suis un résistant.

      Non monsieur, permettez-moi de vous reprendre sans malice, vous êtes de mon point de vue LE résistant. Vous incarnez l’excellence de notre meilleure tradition et votre humour exquis est bien là pour en témoigner. Vous êtes "ce village gaulois qui résiste encore et toujours à l’envahisseur" et personne ici ne le contestera. Mais au fait, savez-vous qu’ici justement germe la génération qui fera la véritable élite de demain ? Savez-vous que vous n’êtes étranger en rien à ce fait, pionnier avec certitude, j’ose aussi voir en vous un Argonaute, selon ma propre "exactitude", bien entendu.

      Bien à vous, HQCU.


  • Généralement je ne trouve pas les avocats intéressants avec leur jargon terre à terre, mais Damien Viguier a illuminé ma journée !


Afficher les commentaires suivants