Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

La France, et dans une moindre mesure plusieurs autres pays européens, est traversée par un débat sur « l’islamo-gauchisme » ; des personnalités de gauche qui soutiennent l’islam politique malgré l’exemple de Daech. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas là d’une tactique électorale momentanée, mais d’une conséquence d’une stratégie de la guerre froide, ravivée par l’administration Biden.

 

Aux XVIe et XVIIe siècles, les Européens distinguaient la « sphère publique » visible de tous, de la « sphère privée » plus intime. Cependant au XVIIIe siècle, la Révolution française donna une définition différentes de ces deux expressions : la « sphère privée » devint le domaine du travail, de la famille et de la religion, tandis que la « sphère publique » devint celui de la politique et de la nation. Dès lors, si des militants politiques trouvent dans des religions la force de leur engagement, il paraît incongru qu’ils soutiennent des religions particulières.

Or, cette manière de voir est désormais battue en brèche par le soutien apporté par quelques personnalités et groupes politiques à des mouvements « islamistes ». Par islamisme, je ne désigne rien ayant un rapport avec la religion musulmane, mais une idéologie politique qui instrumentalise cette religion. Mahomet ayant été à la fois un prophète, un leader politique et un chef militaire, son héritage est facile à détourner.

 

L’islam politique

 

Dans la pratique, l’islam politique consiste à mobiliser les foules en invoquant la religion musulmane. Cela peut-être avec des moyens très différents et des objectifs opposés, selon la conception que l’on a de cette religion. Le fait de recourir à des arguments religieux pour faire de la politique permet d’obtenir un sens du sacrifice sans limite qui peut vite tourner au fanatisme. La langue arabe, qui accorde plus de valeur aux émotions qu’aux raisonnements, rend probablement les Arabes beaucoup plus réceptifs que d’autres à ce type d’engagement.

Au XXe siècle, les Britanniques ont demandé au mufti d’al-Azhar de déterminer une version unique du Coran pour contrer la secte du Mahdi au Soudan. Il y en avait jusque là une quarantaine de différentes. Ils ont également demandé à Hassan al-Banna de créer une société secrète, la confrérie des Frères musulmans, sur le modèle de la Grande Loge unie d’Angleterre pour disposer d’un moyen de pression sur le pouvoir égyptien. Durant la guerre froide, la CIA a placé deux de ses agents, Sayyed Qtob et Saïd Ramadan, dans cette société secrète sunnite pour y théoriser le djihad.

D’autres écoles d’islam politique contemporaines se sont développées d’abord au sein du soufisme contre les empires russe et chinois, puis avec Rouhollah Khomeiny au sein du chiisme contre l’empire britannique. Si l’école soufie a fait alliance avec la confrérie des Frères musulmans autour du président Recep Tayyip Erdoğan, l’école chiite a au contraire passé un accord de non-ingérence réciproque avec elles. Cependant tous se sont battus ensemble contre les Russes et sous les ordres de l’OTAN durant la guerre de Bosnie-Herzégovine. À l’époque ils croyaient partager la même idéologie, mais aujourd’hui ils considèrent tous que ce n’était et n’est toujours pas le cas.

Les Français font remonter le soutien de penseurs de gauche à l’islamisme à l’exil de l’ayatollah Khomeiny en région parisienne (1978-79). À l’époque, Jean-Paul Sartre et Michel Foucault l’avaient rencontré et lui avaient apporté leur soutien. Ils avaient parfaitement compris son combat contre l’impérialisme occidental, tandis que Zbigniew Brzeziński (le conseiller à la sécurité nationale du président Jimmy Carter) le considérait, à tort, comme superficiel.

Mais ce dont on parle aujourd’hui est d’une tout autre nature : des penseurs de gauche attribuent aux musulmans dans leur ensemble la même fonction d’avant-garde populaire qu’au prolétariat du XIXe siècle. C’est une stupidité. En effet :
- les musulmans appartiennent à toutes les classes sociales ;
- l’islam est absolument compatible avec le capitalisme le plus débridé.

En réalité, ils appréhendent différemment les musulmans selon qu’ils sont sunnites ou chiites. Les premiers seraient progressistes, tandis que les seconds seraient réactionnaires. Ils ont soutenu le pro-américain frère musulman Mohamed Morsi en Égypte, mais dénoncent le nationaliste Mahmoud Ahmadinejad en Iran. Or le président Morsi n’a jamais cherché à améliorer les conditions de vie des plus pauvres, tandis que le président Ahmadinejad l’a fait avec succès jusqu’à la fin de ses mandats. Identiquement, Mohamed Morsi n’est devenu président qu’en menaçant de mort les magistrats du conseil électoral et leurs familles [1], tandis que Mahmoud Ahmadinejad a été élu démocratiquement. Force est de constater que les islamo-gauchistes ne se déterminent pas par rapport à l’action intérieure des personnes qu’ils soutiennent, mais à leur politique étrangère. Ils approuvent l’islam politique pro-amércain et dénoncent l’islam politique anti-impérialiste.

L’islamo-gauchisme n’existe que dans les pays occidentaux, à l’exception de la Tunisie. L’opposant en exil Moncef Marzouki apporte son soutien à la confrérie des Frères musulmans et devient le premier président de la République du Printemps arabe. Il servira de paravent aux frères d’Ennahdha et est écarté du pouvoir aux élections présidentielles de 2014.

 

La stratégie de la NED : alliance de certains trotskistes avec certains islamistes

 

Le soutien de personnalités de gauche à la confrérie des Frères musulmans et à l’ordre des Naqshbandi a été organisé par la National Endowment for Democracy (NED) dans le cadre de la guerre froide, dès 1983. Le président Ronald Reagan venait de rallier à lui un groupe de trotskistes juifs et new-yorkais pour lutter contre l’URSS. En vertu du conflit qui opposa le pro-Britannique Trotski [2] et Staline, ces disciples rejoignirent les services secrets des « Cinq Yeux » (Australie, Canada, États-Unis, Nouvelle-Zélande, Royaume-Uni). Ils fondèrent notamment la NED. Dans le contexte des scandales entourant la CIA, ils imaginèrent de réaliser certaines parties de ses opérations par la voie légale. Ils recrutèrent des personnalités trotskistes de part le monde pour se joindre à leur combat, particulièrement dans les deux théâtres d’opération de l’époque : l’Afghanistan et le Liban.

Pour son combat anti-soviétique en Afghanistan, la NED recrute le « french doctor » (médecin français) Bernard Kouchner. C’est un ancien de l’Union des étudiants communistes qui a quitté cette organisation lors de la purge contre les trotskistes. Le jeune homme soignera au Pakistan les anticommunistes afghans et les moudjahidines arabes d’Oussama ben Laden. À l’époque ces derniers sont applaudis en Occident comme des « combattants de la Liberté ».

Au même moment, durant la guerre civile libanaise, la NED peine à recruter. Finalement elle choisit les scissionnistes du Parti communiste syrien, Riyad Al-Turk, Georges Sabra et Michel Kilo. Les trois hommes signent un manifeste qui assimile les Frères musulmans à un nouveau prolétariat et appelle de ses vœux une intervention militaire états-unienne au Moyen-Orient. Pour la Syrie, c’est un soutien clair au putsch des Frères musulmans à Hama. Le président Hafez el-Assad les fait donc arrêter et emprisonner jusqu’à ce qu’ils abjurent ce texte.

La guerre de Bosnie-Herzégovine est l’occasion pour la NED de recruter l’essayiste Bernard-Henri Lévy. Celui-ci deviendra le conseiller médiatique du président Alija Izetbegović. Au même moment, celui-ci prend pour conseiller politique le néoconservateur Richard Perle et pour conseiller militaire Oussama ben Laden.

Dans le contexte de la guerre froide, toutes les personnalités citées ci-dessus ont probablement sincèrement cru agir pour le mieux. Mais une fois l’URSS dissoute, certaines d’entre elles ont poursuivi leur parcours dans cette voie nauséabonde.

Ainsi Riyad Al-Turk, Georges Sabra et Michel Kilo sont devenus des porte-parole du Pentagone lors des événements en Syrie. Au nom de leur passé communiste, ils ont convaincu la gauche européenne qu’il s’agissait d’une guerre civile et non pas d’une attaque par des djihadistes internationaux. Ils ont même réussi à leur faire croire que le Front al-Nosra (branche d’al-Qaïda en Syrie) était une organisation révolutionnaire syrienne.

Ou encore Bernard-Henri Lévy, après avoir fait l’apologie de Guantánamo, est devenu le porte-parole des djihadistes libyens. Il a présenté la Jamahiriya arabe libyenne – un régime inspiré des socialistes utopistes français du XIXe siècle – comme une dictature. Il a soutenu le bombardement de Tripoli par l’OTAN et la nomination d’un des chefs historiques d’al-Qaïda, Abdelhakim Belhaj, comme gouverneur militaire de Tripoli. Pour finir, il a même aidé à la réception officielle de celui-ci au ministère français des Affaires étrangères à Paris.

 

La théorisation de l’islamo-gauchisme

 

Si l’islamo-gauchisme est d’abord une pratique des services secrets occidentaux, il est devenu une théorie politique en 1994 autour de Chris Harman. Ce penseur trotskiste britannique est un militant du Socialist Workers Party (Parti socialiste des travailleurs). Il publia en 1994, dans Socialism International, un article intitulé « The prophet and the proletariat » (Le prophète et le prolétariat). Il tente d’y démontrer que les musulmans ne sont ni des fascistes, ni des progressistes, mais qu’ils forment le nouveau prolétariat.

Les trotskistes de Reagan comme Claude Harman ont tous adhéré à la théorie d’Ygael Gluckstein (dit « Tony Cliff ») de la « révolution permanente déviée » selon laquelle tous les États dits « communistes » (Chine, Corée du Nord, Cuba) sont en réalité staliniens. Cette manière de voir leur permet à la fois de militer pour la révolution mondiale et de condamner les adversaires des États-Unis. Ils ont été exclus de la Quatrième internationale. Il ne s’agit donc pas d’assimiler tous les trotskistes à leur dérive.

Au vu de ces éléments, l’islamo-gauchisme ne s’explique pas tant par une course aux voix des musulmans immigrés en Europe que par l’inversion des valeurs depuis la dissolution de l’Union soviétique. La disparition des partis communistes a laissé le champ libre à une gauche atlantiste. Celle-ci a spontanément choisit la direction idéologique de ses alliés américains. Elle l’a épousée au point de participer à ses coups tordus, notamment à son instrumentation de l’islam politique sunnite.

Désormais la logique des services secrets comme celle des idéologies sont subverties par le réveil (woke) du puritanisme états-unien. Ceux-là trouvent chez les Frères musulmans la même quête de Pureté qui les anime. Plusieurs membres de l’administration Biden participaient, le 13 juin 2013, à la réunion du Conseil de sécurité nationale à laquelle un délégué officiel de la Confrérie, cheik Abdallah Bin Bayyah, était invité. Il existe donc un réel danger de voir maintenant s’inscrire dans la durée l’islamo-gauchisme dans les partis politiques, d’autant que les Occidentaux n’ont toujours pas assimilé que tous les chefs d’al-Qaïda et de Daech sont ou ont été membres de la confrérie des Frères musulmans.

Thierry Meyssan

Notes

[1] « La Commission électorale présidentielle égyptienne cède au chantage des Frères musulmans », Réseau Voltaire, 20 juin 2012.

[2] Il n’a jamais été démontré que Trotski ait été un agent de la Couronne, mais que sa secrétaire était, elle, une agente britannique. Cependant Léon Trotsky décapita la Marine russe dont il fit assassiner presque tous les officiers pour la plus grande joie du Royaume-Uni.

Thierry Meyssan, sur E&R :

 
 






Alerter

24 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #2682530
    Le 9 mars à 23:11 par anonyme
    Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

    "Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?"

    Pour moi, c’est l"émanation du marxisme culturelle. Il ne faut vraiment pas aller chercher plus loin. La plupart de nous avons tous été confrontés à ces gauchistes de profs pétri de haine de soi ainsi qu’envers tout ce qui leur rappel leur propre identité mais xénophile à souhait.

     

    Répondre à ce message

    • #2682605
      Le 10 mars à 07:31 par Pierre Loup
      Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

      @anonyme
      Pas besoin de commenter, vous avez tout résumé.
      Et pour ceux qui ne comprendraient pas, le Marxisme Culturel c’est l’Égalitarisme sociétale délirant et complètement déconnecté des réalités biologiques du monde bref le fameux ”Progressisme” que nos gouvernements et universités nous imposent de gré ou de force depuis des années déjà !

       
  • #2682542
    Le 9 mars à 23:40 par listener
    Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

    Il faudrait plutôt dire : néo-bolchévisme. N’oublions pas que l’URSS était une puissance coloniale pour les musulmans d’asie centrale et du Caucase et ils étaient sacrément manipulés jusqu’à ce que les américains foutent tout en l’air ’(Afghanistan).

    Pendant des siècles, l’islam, un truc sorti du haut moyen âge, secte nestorienne, est passé à côté de la modernité et rentre maintenant tardivement dans l’histoire en utilisant rustiquement le concept d’Etat national puis d’état transnational, donc "panislamique" (le néo-bolchévisme donc, les bolchéviques détestant l’Etat) . Et de manière absolument chaotique. C’est l’Islam qui est en crise car incapable de se définir et pas l’occident. Pas d’état, pas d’empire, rien. L’anarchisme et le nihilisme ;

    Les puissances occidentales auraient normalement abattu l’Islam et envahissant la Turquie et en balançant le sultan dans le Bosphore, mais des pudeurs d’orientalistes distingués toujours à s’exclamer devant les simagrées des mamamouchis l’en a empêché. Ata Turk aussi bien sûr. Mais quels ratages ! Reconstituer l’empire d’Alexandre, c’était pourtant une idée assez chouette. Ceux qui ont raflé la mise, ce sont les sionistes en Palestine..On s’est battus pour le confort des juifs.

     

    Répondre à ce message

    • #2682663
      Le 10 mars à 09:47 par listener
      Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

      Il faut ajouter que le système soviétique bolchévique a toujours haï l’état-nation car au milieu de l’URSS , il n’y avait juridiquement rien ! Le peuple russe avait disparu. Les "russes" (peuple sacrifié à la révolution universelle) n’avaient pas d’existence nationale et politique au contraire des autres nations périphériques. Il n’y avait pas de fédération "russe" ! C’est ce système qui a imposé à la fin avec la constitution d’une "fédération de russie" et une concurrence immédiate des deux entités : union soviétique et Russie. Cela n’a pas duré longtemps. Le peuple "russe" n’en pouvait plus de ne pas exister.

      Islamo-gauchiste ne veut en fait pas dire grand chose puisque l’Islam n’a aucune consistance depuis la fin du califat et qu’on peut attendre longtemps les armées du prophète. Les musulmans rêvent donc et profitent seulement du désastre démographique de l’Europe. Le gauchisme par contre se rattache à l’amérique merdique des intellos fumeux anarchistes et n’importe qui voient dans l’Islam une manière de nuire à l’Europe. Le judaïsme est neutralisé par Israël qui ne remet plus en cause l’ordre du monde puisqu’il le gère ;

      Il faut surtout donc expulser les américains de l’espace européen en arrêtant de croire qu’ils sauvent le monde tous les matins.

       
    • #2682815
      Le 10 mars à 14:45 par un collègue
      Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

      Tu vas pas te faire que des amis ici camarade. Mais tu ne parle pas mal, ça fait un certain sens.

       
    • #2682905
      Le 10 mars à 17:43 par listener
      Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

      Merci, tovarich ! Il est tout de même dommage que l’implosion de l’URSS, événement énorme et dont on peut remercier sincèrement les russes, ne soit pas analysée comme cela et qu’on donne la parole à cette imbécile de Carrère d’Encause qui nous a embourbé dans son concept faussement prophétique d’Empire Eclaté". Tu parles ! Elle prévoyait une désagrégation de l’URSS par la périphérie, les républiques d’Asie centrale musulmanes justement et du caucase.

      Au contraire, ce sont elles qui se sont révélées les plus attachées à un système qui les ménageait plutôt. Ce sont les russes nationaux qui étaient écrasés sous une idéologie de cinglés qui se sont libérés appuyés d’un sentiment national puissant..

      Non, l’URSS n’a pas éclatée, elle a implosée . C’est la russie nationale, plus exactement la toute neuve "fédération de Russie" président Elstine, qui y est parvenu en quelques mois !

      Il y a des décisions qui semblent purement juridiques et qui font tout péter. LouisXVI a accepté la réunion des trois ordres en 1789 en une assemblée unitaire. Son régime est mort de cela. Aujourd’hui en France une simple modification de la loi électorale et tout pète.

       
  • #2682635
    Le 10 mars à 08:37 par république de fdp
    Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

    C’est l’anti-France !

    À l’approche de la présidentielle, la république des frères a besoin de renforcer le clivage gauche-droite en médiatisant ces deux concepts : l’"islamo-gauchisme" (en fait socialo-sionisme) à la gauche de l’Assemblée, le "souverainisme" (en fait national-sionisme) à sa droite - et Bayrou le gros con au milieu !

    Et trop nombreux encore les crétins qui se disent souverainistes en soutenant Moïse Zemmour et viendront ensuite nous parler de "fracture sociale" !

     

    Répondre à ce message

    • #2682773
      Le 10 mars à 13:22 par Super papou
      Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

      Les islamo gauchiste sont des traîtres par nature animés par la haine anti Europe, instrumentalisé dans l’intérêt messianique d’une illustre communauté de l’obscurantisme.

       
  • #2682657
    Le 10 mars à 09:29 par nico
    Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

    En tout cas, tous les droitards su Twitter qui utilisent le terme islamo-gauchisme a toutes les sauces, et qui affichent tous un drapeaux Israélien sur leur profil me font bien rigoler.
    Il faut croire que les gens adorent se faire manipuler.
    ils ne regardent même pas qui hier ( et même encore un peu aujourd’hui ) a été derrière cette islamo-guauchisme qu’il conspuent aujourd’hui

     

    Répondre à ce message

  • #2682724
    Le 10 mars à 11:53 par AbsoluteBeginner
    Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

    Les articles sur la CIA sont vraiment ceux que je préfère de Thierry Meyssan. On sent qu’il maîtrise parfaitement son sujet et qu’il est très bien informé ou très bien "rencardé" comme aurait dit Gérard de Villiers.

     

    Répondre à ce message

  • #2682749
    Le 10 mars à 12:49 par Rome59
    Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

    "Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?"
    Ce n’est qu’un courant politique qui a pris les commandes au sein de certaines universités françaises, qui a des ramifications à but électoralistes dans des mouvements de gauche complice, ainsi que chez certaines personnalités des LR toujours à but électoraliste.
    L’islamo-gauchisme est une stratégie de l’islam conquérant afin de coloniser la France et l’Europe, la majorité des musulmans le savent et sont d’accord avec cela, n’en déplaise à certains.
    La France est catholique et éternelle.

     

    Répondre à ce message

    • #2682775
      Le 10 mars à 13:23 par ledaron
      Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

      La victimisation n’a jamais été bonne conseillère quand à l’appréhension des faits.Le gauchisme sociétal ( avortement,homosexualité et autres revendications sexuelles) est antinomique avec l’islam qui prône des valeurs familiales. L’association conceptuelle du la Carpe et du Lapin ne peut être que risible....
      Quand à la conquête...il est marrant à se propos, de noter les projections anthropomorphiques des occidentalistes qui oublient que l’Occident à conquis le monde de gré et de force.

       
    • #2682821
      Le 10 mars à 14:51 par malheureusement, non
      Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

      "La France est catholique et éternelle."

      Rien n’est éternel, c’est justement avec ce genre de pensée que Rome a connu l’effondrement et la pillage.
      Les plus belles pages de France, c’est lorsque les Français avaient lâchés leur fierté mal-placée pour accomplir leurs rêves, c’est avant que le pays ne règne sur l’Europe et qu’il y perde sa résilience face à l’adversité.

      Croire invariablement à sa victoire, c’est le meilleur moyen d’assurer une défaite dont on se relèvera jamais, puisqu’on y perdra le combat mais aussi notre égo.

      Quant au catholicisme ... no comment, Dieu n’a jamais envoyé une légion protégé qui que ce soit (à part lui-même selon les versions des textes saints, surtout selon certaines versions qui attribuent ce mérite à l’archange Michaël, donc pas à Dieu, mais c’est une autre histoire). J’aimerai bien savoir si Dieu a observé le massacre de ses fidèles à Constantinople en 1204, ou les massacres de 1944 dans l’Italie très Chrétienne ... Je suis même sûr qu’il a regardé ce petit voyeur ! Comme quoi, c’est peut-être Satan qui a le plus de dignité et de tenue dans cette histoire ...

       
    • #2682859
      Le 10 mars à 15:56 par Tarasboulba
      Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

      "L’islamo-gauchisme est une stratégie de l’islam conquérant"
      autrement dit, le tiers-mondisme bobo est l’image aseptisée des bandes de racailles extrémistes...
      on srait ’y en danger ?

       
    • #2683146
      Le 11 mars à 07:02 par Mike
      Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

      Malheureusement non, quand je lis ton message, je me dis heureusement que je ne suis pas à ta place.
      Placer l’Archange Michael au dessus de celui qu’il sert, c’est déjà chaud pour ta vision des choses, mais placer le plus maudit des maudits comme quelqu’un de digne, là je me dis le gars il a dûe faire une allégeance à l’insu de son plein grés c’est pas possible... Et il souhaiterait donc m’emmener avec lui dans l’ingratidude et le rejet de la Tradition. Dieu nous a créé par Miséricorde, pas pour se foutre de notre gueule. Même Satan le sait, et ne déteste point son Créateur, uniquement le choix qu’il a fait de nous choisir à sa place pour le représenter.
      Vade Retro Satanas. Ton seul pouvoir c’est d’égarer les infidèls, en leurs faisant croire qu’en te suivant ils sont intelligents, alors que c’est l’inverse, en te suivant ils font preuve de stupidité, de vision sensuelle et calculatrice à très court terme face à l’Eternité de l’Eternel , pour de vils profits et surtout contre leurs propres âmes. L’intelligent, c’est celui qui s’en remet à son Créateur, qui fait confiance au réalisateur du film dans lequel il est l’acteur principal. Car lui seul a une vue d’ensemble, le bon acteur il se contente de jouer au mieux le rôle qui lui est attribué, le rôle des autres c’est pas son problème, sauf si ils veulent le voir foirer sa prestation. Dans ce cas l’acteur principal il exprime son désaccord et ses inquiètudes au réalisateur, afin d’être préservé des éléments de mauvaise foi.

       
    • #2683668
      Le 11 mars à 20:52 par Rita
      Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

      @Mike merci pour ce commentaire brillant, éclairant et édifiant. Bravo !

       
  • #2682787
    Le 10 mars à 13:36 par listener
    Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

    "La guerre de Bosnie-Herzégovine est l’occasion pour la NED de recruter l’essayiste Bernard-Henri Lévy"....

    Putain mais c’est vrai ! Il y a des islamo-gauchites en Europe depuis plusieurs siècles ! Des bizarres, des derviches tourneurs, des bachi-bouzouks peut-être mais que font-ils là ! Holà ! la Chrétienté ! Levons l’étendard de la Religion et des Sept Conciles œcuméniques.

    On leur laisse bien volontiers le "campus de la Fac de Grenoble (qu’est-ce qu’on en a à foutre, après tout !) et l’école des petits couillons appelée "Sciences Po" et on débarque à Constantinople dans les Dardanelles. A Gallipoli par exemple. Qui me suis ? Répondez pas tout à la fois !.

     

    Répondre à ce message

  • #2683054
    Le 10 mars à 22:37 par charlot handicapé
    Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

    Le terme islamo-gauchiste" c’est le summum dans la chutzpa et l’inversion accusatoire
    L’islam est l’opposé du gauchisme justement, c’est une religion homophobe et patriarcale
    et maintenant ça serait l’islam qui controlerai les universités françaises ?? (rire)
    L’affaire Soral et Descoing ça leur dit quelque chose à ces dégénérés mentaux ? Comment peut-on être aussi con je me le demande...

     

    Répondre à ce message

  • #2683159
    Le 11 mars à 08:00 par Ed
    Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

    L’ennemi du SAV des gâchettes par directivisme simpliste. Normal, l’intelligence avec l’ennemi n’a pas été inscrit au Pénal Français en matière de terrorisme donc...Forcément.

     

    Répondre à ce message

  • #2684184
    Le 12 mars à 21:01 par Fascagat pôvret’ drôle
    Qu’est-ce-que "l’islamo-gauchisme" ?

    En 2018, la journaliste britannique Helen Pluckrose, accompagnée par les universitaires Peter Boghossian et James Lindsay, envoya vingt articles loufoques à des revues en sciences humaines. Dans le lot, une analyse de la "culture du viol" chez les chiens, un plagiat de Mein Kampf dans lequel le mot "juif" était simplement remplacé par "blanc", ou une enquête sur l’impact du godemiché anal sur la transphobie chez les hommes hétérosexuels... Au moment où le Wall Street Journal révélait la supercherie, quatre de ces "études" avaient déjà été publiées, et trois autres étaient validées par des pairs. Nommée "The grievance studies hoax" ou "l’affaire Sokal au carré", la supercherie fit grand bruit, mais n’amusa guère les adeptes de ces champs académiques

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents