Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Qui gouverne l’Algérie ?

En Algérie, les récents limogeages opérés à la tête de l’armée et des services spéciaux ont une explication : le pays n’est plus gouverné par le président Abdelaziz Bouteflika, mais par Saïd, son frère.

Enseveli sous de très graves affaires de corruption, ce dernier sait qu’il ira dormir en prison au lendemain de la mort clinique de son aîné s’il ne s’est pas auparavant taillé un pouvoir à sa main. Or le temps presse puisque, depuis sa réélection le 17 avril 2015, Abdelaziz Bouteflika n’a assisté à aucune cérémonie officielle en raison de son état de santé...

Voilà pourquoi le général « Toufik » Mediene qui avait osé dénoncer les trafics de « Monsieur frère » vient d’être remplacé à la tête de la DRS (le contre-espionnage) par le général Bachir Tartag. Quand des nominations officielles à des postes importants sont décidées, elles sont normalement annoncées par l’APS (Algérie Presse Service), l’agence de presse officielle ; dans le cas présent, ce fut par d’obscurs canaux... remontant directement à Saïd Bouteflika.

Ce remplacement intervient après plusieurs autres, dont ceux du général M’Henna Djebbar, chef de la direction de la sécurité de l’Armée, du général Rachid Laalali, chef de la DSE (Direction de la sécurité extérieure), du général Ahmed Bousteila, chef de la gendarmerie etc. Tous au profit du général Ahmed Gaïd Salah, chef d’état-major et vice-ministre de la Défense, né en 1940.

L’alliance avec l’état-major a donc permis à Saïd Bouteflika d’écarter le très puissant général Mediene. Est-elle pour autant un gage de survie ? Il est permis d’en douter. Si parmi les hauts cadres de l’Odjak, ceux qui ont des comptes à rendre à la Justice devraient lui rester fidèles, la loyauté des autres est incertaine. Lesquels parmi les généraux, notamment chez les nouvellement promus, voudront en effet apparaître liés aux profiteurs du régime quand la rue grondera dans un dramatique contexte économique et social aggravé par l’effondrement du prix des hydrocarbures [1] ?

Dans la course contre la montre engagée par Saïd Bouteflika, trois grandes hypothèses se dégagent :

1) Saïd Bouteflika et l’état-major s’entendent pour installer un homme de paille au pouvoir.

2) L’Odjak se refait une « vertu » à bon compte en donnant la tête de Saïd Bouteflika au peuple avant de placer l’un des siens aux commandes.

3) Prenant tout le monde de vitesse, « Monsieur frère » s’empare directement du pouvoir...

Une situation à suivre, mais qui interdit de fonder une politique sécuritaire régionale sur l’Algérie.

Notes

[1] Voir à ce sujet les dossiers consacrés à cette question dans les numéros de mai, de juillet et d’août 2015 de l’Afrique Réelle. Le numéro du mois d’octobre y reviendra en l’actualisant.

Voir aussi, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

15 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1274348
    le 21/09/2015 par said
    Qui gouverne l’Algérie ?

    Lugan specule en lisant 3 journaux algeriens et deux blogs sur internet. La suite des événements lui donneront totalement tort et le remetteront a sa place. En bon historien de l’afrique et conseiller du Roi du Maroc (un peu comme le vieux Chauprad) il connait la distribution geoethnique du continent comme l’aurait maîtrisé n’importe quel diplomate europeen ayant travaillé 20 ans au Cameroun et au Sénégal. mais quand il s’ essaie à l’analyse politique du système Algérie, il révèle ses limites.

    Cela dit, c’est un personnage sympa et bien moins meprisable qu’un Chauprade.


  • #1274470
    le 21/09/2015 par fautqueçachange
    Qui gouverne l’Algérie ?

    Derrière cette crise algérienne à laquelle on veut donner un cause ’néppotique’ et de corruption certes réels, se dissimule probablement le bradage du sous sol algérien (remise en cause de la loi 51- 49 obligeant les multinationales à demeurer minoritaires) ainsi que la mise à disponibilité de l’espace aérien du pays aux besoins de l’OTAN.


  • #1274553
    le 21/09/2015 par vw
    Qui gouverne l’Algérie ?

    L’Algerie tombera, elle aussi.

     

    • #1274586
      le 21/09/2015 par DJEGHLOUL
      Qui gouverne l’Algérie ?

      L’Algérie pourrait tomber si la baisse des cours du pétrole s’inscrit dans la durée, ce qui pourrait générer des troubles et donc une grave crise sociale. Toutefois, le limogeage de Toufik peut être une bonne chose pour l’Algérie si l’intention des détenteurs du pouvoir est réellement de démilitariser l’Etat soit accorder le primat du civil sur le militaire ; donc tout dépend des intentions du clan présidentiel. L’erreur serait de remplacer les partants par de nouveaux militaires acquis à la fraterie de Boutef, militaires choisis sur des critères clientélistes, régionalistes et claniques. Le départ de Toufik préfigure les départs de Bouteflika et de Gaid Salah à moins que...En conséquence, les Hommes partent, les institutions restent.


  • #1274609
    le 22/09/2015 par Aouarga
    Qui gouverne l’Algérie ?

    ...le Maroc ! non ?

     

  • #1274610
    le 22/09/2015 par proutzor
    Qui gouverne l’Algérie ?
  • #1274622
    le 22/09/2015 par HMR
    Qui gouverne l’Algérie ?

    Tout est possible car l’ancien pouvoir(depuis1830),comme le présent et le future, n’a aucune légitimité sur le peuple. Sans la mobilisation de toutes les forces vivantes, du peuple. Tout pouvoir ne tient qu’à sa bourse.


  • #1274777
    le 22/09/2015 par OEIL
    Qui gouverne l’Algérie ?

    Le Patriot Act que l’Empire impose dans tous les pays est, en vérité, un Acte de Haute Trahison.

    Nous retrouvons ici le double langage maçonnique.

    Officiellement, cette loi sert à défendre la Patrie contre le terrorisme.

    En vérité, c’est l’inverse : il s’agit de donner à l’Empire le pouvoir d’assurer la sûreté d’un pays ( donc une partie de sa souveraineté ) en demandant au ministère de la défense et au ministère de l’intérieur de ce pays de faire allégeance à l’Empire : de collaborer activement avec l’Empire ( échanges d’informations ) et de se soumettre à sa volonté ( obéir aux ordres ; faire passer des réformes législatives ).

    Et si ce pays refuse, des attentats ravageront ce pays, jusqu’à ce que le peuple dégage le gouvernement de ce pays en croyant qu’il est "incompétent" et le remplace par un autre qui fera cesser la vague d’attentats en ... collaborant avec l’Empire donc en renonçant à une fraction de sa souveraineté.

    Bref, l’Empire veut que tous les pays souverains ne soient plus que des colonies de l’Empire.

    L’histoire est cyclique.


  • #1274941
    le 22/09/2015 par hanane
    Qui gouverne l’Algérie ?

    L’Armée algérienne serait-elle si stupide de cautionner une succession dynastique alors que cette voie a conduit au désastre plusieurs pays arabes ?. Bernard Lugan le croit (ou peut-être l’espère) mais cela est bien peu probable.


  • #1274945
    le 22/09/2015 par itmas
    Qui gouverne l’Algérie ?

    Bonjour,
    je ne comprends pas ceux qui, dans ce site, critique la personne de Lugan. Répondons sur ce qu’il écrit. Il y a manifestement une crise en Algérie : gouvernée par un président sénile ! manipulé par son entourage.
    Le peuple a choisi, on peut le supposer, Bouteflika et non son frère. Or, c’est son frère qui est devenu le vrai-faux président.
    L’Algérie, depuis l’indépendance et via ses gouvernants, a fait le mauvais choix stratégique et continue de le faire : ses ressources en devises sont à 90% basées sur le pétrole. L’Empire n’y est pour rien. Avec une population jeune et dynamique, ils auraient pu diversifier les ressources du pays.
    Et pour faire plaisir à certains de ce site, je dirai que le Maroc doit y être pour quelque chose.


  • #1275360
    le 22/09/2015 par Amazigh issa
    Qui gouverne l’Algérie ?

    Toufik sera président bientôt !
    et personne ne peut s attaquer a l’Algérie depuis Ain amenas 16 Jan 2013 attaque de Sion
    il faut connaître l Algérie pour comprendre qu ils n y a pas plus nationaliste
    ce sont des loups entres eux mais si ils sont attaquer les lions mèneront les troupes .
    l armée algérienne c est le peuple et ils sont nombreux dans le cœur de Sion


  • #1275585
    le 23/09/2015 par réda
    Qui gouverne l’Algérie ?

    Vous vivez dans un autre monde. votre analyse est bidon et dénudé de tout fondement. c’est du radio trottoir complètement irréaliste. Vous connaissez très mal l’Algérie. Said président ? mort de rire. n’importe-quoi.


  • #1275906
    le 23/09/2015 par bourdieusien
    Qui gouverne l’Algérie ?

    Mais Monsieur Lugan, qui est donc ce remplacant de Touffik ??? Ce n’est que son dauphin (formé, préparé pedant des années par Touffik lui-meme).

    Ensuite, la question "Qui Gouverne" est sans doute legitime pour l’Algerie, mais ne l’est elle pas autant pour le Maroc... qui a interdit à Dieudonné de ce produire au Maroc...


  • #1277260
    le 25/09/2015 par igor
    Qui gouverne l’Algérie ?

    Le pouvoir algerien est a l’image de la société et s’organise en clan familiaux ?


Afficher les commentaires suivants