Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

"Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

« Je gagnais les bois parce que je voulais vivre suivant mûre réflexion, n’affronter que les actes essentiels de la vie, et voir si je ne pourrais apprendre ce qu’elle avait à enseigner, non pas, quand je viendrai à mourir, découvrir que je n’avais pas vécu.  »
Henry David Thoreau dans « Walden ou la vie dans les bois ».

Si vous avez lu cet été Walden ou la vie dans les bois de Thoreau en vente sur KontreKulture, l’idée d’un retour aux sources vous sera peut être venue à l’esprit... ?
Aubonsens.fr met en vente le livre culte de Jacques Massacrier Savoir Revivre qui, en 200 pages et 307 chapitres, nous initie à l’autarcie.
Entre les classiques Faire son potager, Monter une cheminée ou un mur en pierres, Connaître les bases de la menuiserie ou Élever des poules, nous trouverons aussi des passages plus originaux sur Savoir accoucher chez soi, Prévoir le temps du lendemain ou Fabriquer son dentifrice.

Savoir Revivre de Jacques Massacrier est un livre à avoir dans sa bibliothèque pour connaître toutes les bases de l’autarcie et améliorer notre quotidien par la connaissance du monde et de nos capacités manuelles.
Un livre à la typographie manuscrite et aux nombreuses illustrations qu’on aimerait tous avoir chez soi en cas d’effondrement économique !

À bientôt sur www.aubonsens.fr !

 

Savoir Revivre
Sur www.aubonsens.fr
Walden ou la vie dans les bois
Sur KontreKulture.com
Survivre à l’effondrement économique
Sur KontreKulture.com
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

17 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #217349
    le 08/09/2012 par anonyme
    "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

    La belle époque ! Dans le même genre il y avait le "catalogue des ressources" en trois volumes des éditions alternatives... une référence !


  • #217364
    le 08/09/2012 par Propaganda
    "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

    Je conseille la lecture de ce livre très facile d’accès et très dense en informations.

    Une référence selon moi.


  • #217389

    Vous connaissez d’autres livres dans ce genre, pour vivre en autonomie ? Merci.

     

    • #217407
      le 08/09/2012 par goy pride
      "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

      "The complete book of self-sufficiency" de John Seymour.

      (Je ne crois pas que ce livre ait été traduit en français)


    • #217522
      le 08/09/2012 par matrix le gaulois
      "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

      Personnellement je vous conseillerai le manuel de survie en territoire Zombie de Max Brooks.

      Il donne des tas de conseils pour survivre en pleine nature...et 1001 trucs pour ouvrir le crâne de votre voisin si celui-ci essaie de vous manger vous ou vos stocks...ce qui revient un peu au même.


    • #217566

      Le manuel des Castors Juniors


    • #218432
      le 10/09/2012 par Barjal
      "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

      @ goy pride

      oh que si !

      Il y a meme une version light (que je ne conseille que pour voyager ou pour les enfants) et LA version remise a jour il y a quelques années...

      Le titre : Revivre a la campagne. John Seymour


  • #217416
    le 08/09/2012 par francky
    "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

    Desolé mais je ne partage pas l avis de ces auteurs.... La je dis attention.... Merci

     

    • #217465
      le 08/09/2012 par voronine
      "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

      Moi non plus...Je l’ai déjà dit plusieurs fois. En France ,78% de la population est urbaine, c’est à dire totalement coupée de ses racines rurales naturelles qui lui permettraient de s’adapter, survivre. Pour avoir été militaire pendant près de 40ans, je connais les qualités et les défauts de la société urbaine : des banlieusards qui ne voient la lumière du jour qu’entre deux stations de métro et découvrent que la pluie , ça mouille...beaucoup quand il faut rester dessous !


    • #217482

      Un petit argument ne serait pas de trop.


    • #217737
      le 09/09/2012 par goy pride
      "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

      Bouh ! Qu’il est dangereux se réapproprier des savoir-faire authentiques dans un processus de réhumanisation ! Bouh ! Quelle honte de se réapproprier ce qui caractérise le génie humain, cette capacité inouïe à manipuler le réel. C’est tellement mieux de dépendre intégralement du système commercial et sans jamais avoir les compétences de s’en émanciper. C’est tellement ringard de savoir cultiver des légumes, de savoir faire un feu sans briquet ni allumette, d’être capable de fabriquer un meuble à partir d’un tronc d’arbre, de savoir filer de la laine et de tricoter un pull...le progrès ultime est de vivre pour toujours dans un état infantile de dépendance totale du marché. La nouvelle foi est celle que l’on doit obligatoirement avoir en le sacro-saint marché et ses temples que sont les centres commerciaux et supermarchés. Avoir la foi que ad vitam eternam le marché nous dorlotera, satisfera tous nos besoins du mieux qu’il peut ! Accepter le fait d’avoir un cerveau hypertrophié pour en fin de compte ne savoir rien faire d’autre que de taper sur un ordinateur, manipuler quelques nombres et être capable de conduire une voiture...
      Bouh qu’il est dangereux de s’intéresser à des savoir-faire anciens juste par curiosité intellectuelle et pour l’aspect ludique que peut avoir de passer un weed-end à jardiner, à essayer de faire un feu en frottant deux morceaux de bois ensemble et puis de s’émerveiller comme un gosse quand après maintes essais infructueux on se retrouve à créer du feu sans briquet ni allumettes !

      Plus sérieusement avez-vous jeté un coup d’oeil sur le petit documentaire sur Cuba et la capacité de son peuple à surmonter la grave pénurie de pétrole ? Ce documentaire nous montre à quel point les savoir-faire traditionnels et autres techniques liées à la survie peuvent en période de crise s’avérer incontournables ! Non seulement ces techniques permettent de survivre à une crise mais elles sont en elles mêmes, améliorées par nos connaissances actuelles, notre futur ! Toutes ces techniques permettant de se réapproprier la maîtrise du réel sont la réponse à l’émergence d’une nouvelle société pérenne, écologique où chaque geste de la vie quotidienne sera productif de sens.


  • #217677
    le 08/09/2012 par Frosty
    "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

    J’ai eu ce livre entre les mains il y a quelques mois (édition d’époque ! merci à mes parents) et en effet, c’est une mine d’informations. L’ambiance du bouquin est vraiment baba-cool, mais on y append pas mal de trucs très utiles, tel que décrit dans l’article de présentation.

    Par contre attention, si l’essentiel du bouquin est bon à prendre, il faut faire un peu de tri.

    Par exemple, il y a une page (dans la rubrique "Yoga") pour diagnostiquer/soigner des maladies en pressant/massant des zones de la plante des pieds (et pourquoi pas apprendre à dire la bonne aventure dans les lignes de la main tant qu’on y est ?). Au moins, ça ne peut pas faire de mal, un peu comme les granules homéopathiques.

    Et justement, la fabrication du dentifrice, m’a également laissé perplexe. Je cite, et vous laisse juger : "Coupez une aubergine en petits cubes, enveloppez chaque cube dans une feuille d’aluminium et faites-les cuire sur la braise ; au bout de 30 minutes les cubes deviennent noirs et friables ; réduisez-les en poudre et mélangez avec autant de sel marin et autant d’argile".

    J’imagine le type qui est de corvée de dentifrice, passer la matinée à emballer des petits cubes d’aubergine dans du papier alu, les faire cuire, et passer l’après-midi à les déballer les cubes cramés sans s’énerver... ensuite je vois bien le reste de la maisonnée le maudire en se charcutant les gencives et en s’intoxiquant, avec les résidus d’aluminium qui ne manqueront pas de polluer la mixture ;-)


  • #217709
    le 09/09/2012 par kantarell
    "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

    Je lisais ce bouquin en 1976. A la fin du livre on y voyait une photo de l’auteur en train de fumer ce qui lui enlevait de sa crédibilité...

     

    • #218222
      le 09/09/2012 par Jean Valjean
      "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

      Pour suivre ton raisonnement, si un mathématicien démontre un théorème capital et qu’il fume des joints ça décridibilise sa démonstration ?
      Je pense plutôt qu’il faut être capable de juger une production en dehors du producteur : le livre de Massacrier peut être très bien, très enrichissant et lui très con (je ne dis pas qu’il l’est, je ne le connais pas).

      Pas d’accord ?


  • #217789
    le 09/09/2012 par goy pride
    "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

    Soit dit en passant il est compréhensible que des urbains endurcis ne se sentent pas très sensibilisé par un mode de vie rural...et pourtant il en va de notre survie que d’une part certains urbains retournent à la campagne et que d’autre part la ruralité réintègre l’espace urbain. En effet la ruralité à toute sa place dans le monde de la ville où il sera nécessaire de produire in situ le maximum de biomasse nutritive afin de survivre dans un monde où les énergies fossiles seront devenues rares et sans système de remplacement crédible.
    Dans nos parcs urbains ces pelouses stériles pourront être transformées en magnifique potagers, une partie des arbres pourront être substitués par des essences productives d’aliments (noyer, châtaigner et autres arbres et arbustes fructifères). Tout ces terrains en friche aux alentours des grandes agglomérations pour aussi être convertis en jardin ?Les toits plats des immeubles modernes offrent de grands espaces aménageables en potager. Les balcons et façades des bâtiments pourront servir d’espace productif d’aliment. Dans les NPI d’Asie où la ruralité imprègne encore beaucoup les esprits il est relativement courant de faire des jardins sur les toits et balcons. Les gens récupèrent des containers quelconques, les remplissent de terre et plantent des légumes...mais à Cuba ceci s’est généralisé par nécessité. Mais plutôt que d’attendre que cela devienne nécessaire autant se préparer dès maintenant. Quand on voit à quel prix sont vendus les fruits et légumes aujourd’hui ce n’est pas une mauvaise idée !

     

    • #218205
      le 09/09/2012 par Grindsel Tirédunevi
      "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

      une partie des arbres pourront être substitués par des essences productives d’aliments (noyer, châtaigner et autres arbres et arbustes fructifères)




      Je me suis souvent demandé pourquoi on plantait si peu d’arbres fruitiers dans les zones publiques.


  • #220915
    le 13/09/2012 par Grindsel Tirédunevi
    "Savoir Revivre" de Jacques Massacrier

    C’est un très beau livre, taille A4, de style manuscrit, qui ressemble un peu à un manuel des castors juniors, c’est une mine de renseignements en tous genres, pas vraiment survivaliste (il n’y a pas le côté apocalyptique), mais il ne faut pas être allergique au style hippie, burnous marocain ou yoga les roubignoles à l’air...
    Par contre il me semble avoir décelé une erreur au chapitre 161 : l’auteur y confond lune montante et lune croissante, si je ne m’abuse ?