Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Sondage : 67% des Français pensent que l’Aquarius ne devait pas être accueilli par la France

L’étude publiée par Atlantico ne souffre en soi aucun doute : les Français, dans leur grande majorité (aux deux tiers, voire aux trois quarts), ne veulent pas de l’immigration massive.

Pourtant, de la manière dont les réponses sont tournées – par Jérôme Fourquet de l’IFOP –, on découvre avec stupéfaction que nous sommes globalement « pour » l’immigration, même si elle doit être « maîtrisée » ou « choisie ».

On sent alors tout le poids de l’européisme sur le fond de cet article qui finit par transformer un besoin légitime de frontières en ouverture prudente.

Mais avec le choc migratoire décrété et organisé par les élites mondialistes, il n’y a pas de prudence : la prudence, à l’image de toute frontière, est balayée.

- La Rédaction d’E&R -

 


 

Selon le sondage exclusif Atlantico-Ifop, 58% des Français sont opposés à ce que les migrants qui rejoignent en nombre l’Italie et la Grèce arrivent en France. Car l’enjeu, pour 3 Français sur 4, demeure de passer d’une dynamique d’immigration subie à une immigration choisie.

 

 

Atlantico : Selon le dernier sondage IFOP pour Atlantico, 42% des Français sont favorables à ce que les migrants qui arrivent par dizaine de milliers sur les côtes grecques et italiennes soient répartis dans les différents pays d’Europe et à ce que la France en accueille une partie, alors qu’ils étaient 32% en avril 2015. Quels sont les moteurs de la variation ?

Jérôme Fourquet : On constate toujours qu’une large majorité de Français, dans un ratio d’à peu près 6 sur 10, se disent défavorables à l’accueil de migrants en France et à ce que la France prenne « toute sa part » selon la formule consacrée. Cela étant, on constate effectivement que par rapport aux premières mesures qui avaient été effectuées au printemps et à l’été 2015, la proportion de Français qui étaient favorables à l’accueil a augmenté de manière assez significative de l’ordre de 10 points. On peut sans doute l’expliquer par un effet de contexte très clair qui fait que à l’époque de ces premiers sondages, nous sommes au pic de la crise des migrants, et la situation apparaît alors totalement hors de contrôle.

Et cette notion de perte de contrôle est essentielle pour comprendre les dynamiques d’opinion en matière migratoire, on voit ce qui s’est passé en Allemagne avec la décision d’Angela Merkel d’ouvrir les frontières avec son slogan « Wir Schaffen das ! » (Nous y arriverons) qui fut ensuite battu en brèche. Quand les citoyens ont le sentiment qu’une situation est hors de contrôle, le réflexe premier est un réflexe de fermeture. On l’a vu aussi à une échelle plus modeste en France à Calais par exemple. En 2015, au moment de nos premières mesures, on voit que deux tiers des Français sont opposés à l’accueil parce que les flux sont très importants et les autorités publiques des différents pays européens apparaissent complètement dépassées. Aujourd’hui, même si les flux ne se sont pas taris, ils semblent davantage maîtrisés et concernent des effectifs qui sont quand même nettement moins nombreux, ce qui peut expliquer qu’une partie de l’opinion publique française ait basculé dans le sens d’une adhésion à un accueil contrôlé et maîtrisé. C’est un élément important qui explique cette attitude plus bienveillante aujourd’hui qu’hier, même si, en regardant les niveaux, on a toujours une large majorité qui y est opposée. Quand on regarde ce qui se passe depuis un an, depuis l’élection d’Emmanuel Macron, on est à quelques points près au même niveau. L’opinion apparaît assez stabilisée sur cette question depuis un an.

Grace à cette série historique assez fournie maintenant, on a pu mesurer qu’après les séquences d’attentats marquantes, on a là aussi automatiquement un réflexe de fermeture qui s’opère dans une partie de l’opinion publique autour de la notion de la maîtrise et du contrôle des frontières qui peuvent être soit franchie par des migrants en situation irrégulière soit par des terroristes infiltrés, par exemple au moment du Bataclan. Entre la mesure 5 et le mesure 6 de notre baromètre, nous sommes passés de 47% de Français qui étaient favorables à l’accueil de migrants en octobre 2015, à 38% seulement dans la vague d’enquête qui datait du 15 et 16 novembre 2015, avec une baisse de 10 points en un mois et cette enquête-là est faite deux jours après le Bataclan. De la même façon, entre avril 2016 avec 46%, et septembre 2016, 38%, une baisse de 8 points s’opère après les attaques de Nice et de Saint-Étienne du Rouvray. Malgré les attaques de Trèbes et dans les rues de Paris à côté de l’Opéra, la pression est aujourd’hui un peu moins intense qu’il y a un ou deux ans, ce qui peut expliquer que l’on ait une progression de la propension à l’accueil.

Lire l’article entier sur atlantico.fr

Sur l’invasion migratoire et ses planificateurs,
lire chez Kontre Kulture :

 

L’arnaque de l’Aquarius, sur E&R :

 

Vérités au sujet de l’immigration, sur E&R :

 






Alerter

31 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Selon ce sondeur, le taux de français favorable à l’immigration aurait augmenté de 10% en 3 ans. Je demande à voir

     

    Répondre à ce message

  • #1989778

    selon la synthèse et l’analyse du plus grand philosophe du monde (avant Platon , Socrate et Abraham le judéo-andalou-mauresque) BHV décrète que l’aquaruis est juste un retour au pays d’origine en quelque sorte une expulsion à l’envers ???????

     

    Répondre à ce message

  • Vous avez vu les gars ? Ils parlent pour nous.
    moi je n’ai jamais été sondé de ma vie.
    et pareil pour tout mes amis et toute ma famille.qui pensent comme 68%.
    bizarre cette démocratie.

     

    Répondre à ce message

    • J’ai été sondé une fois. C’est totalement trafiqué. C’était à propos de l’action du gouvernement Valls. Et ça donnait ça :

      Selon vous, est-ce que les réformes du gouvernement :

      1- sont satisfaisantes
      2- ne vont pas assez vite
      3- sont mal expliquées

      Du pur foutage de gueule. Il n’y avait pas l’option 4 ("ses réformes c’est de la merde"), ni même l’option "ne se prononce pas". Je n’ai pas voulu répondre, mais j’imagine que le sondeur l’a fait à ma place.

       
  • Les résultats des sondages sont totalement bidonnés, les sondeurs font partie des média-mensonges...ce sont des propagandistes... SOS Méditerranée (association européenne de sauvetage en mer) et son navire l’Aquarius se financent par des dons effectués directement sur leur site ou par l’intermédiaire d’autres ONG tel que Médecins sans Frontière et probablement par d’autres intérêts obscurs... Avis aux donateurs, cessez vos dons qui enrichissent leurs dirigeants au détriment des populations déportées qui viennent déstabiliser notre pays.

     

    Répondre à ce message

  • A l’époque de mes études, notamment dans les statistiques, je me rappellerai toujours de la citation de Mark Twain, que voici : "Il y a trois sortes de mensonges, les mensonges, les sacrés mensonges et les statistiques".

    Parce que les statistiques, ça se fabrique.

     

    Répondre à ce message

  • #1989966

    99% des Français pensent que ce bateau doit être considéré comme une entreprise terroriste et criminel faisant trafic d’êtres humains, que l’armateur et les personnels navigants doivent être poursuivis, et le bateau coulé au large pour servir de pouponnière à poissons et d’exemple.
    Les 1% qui restent, ce doit être probablement les trotskistes et les copains de Micron, dont le MEDEF.

     

    Répondre à ce message

  • Exact !
    Comme au B.A.M. (qui serait ici, non pas le Brevet Alpin Militaire ( https://www.youtube.com/watch?v=M9c... ) mais le Brevet d’Apprenti Migrant, on devrait leur refiler un balcon à escalader après la crapahute (et parfois la natation). Puis, à l’issue, qu’ils soient accueillis par Mamoudou Gassama, au Mali... Là, une marche à la fourragère et hop, un pantalon rouge garance et plus besoin d’Europe : « Grand pour son âge » pour jouer le match contre les pseudo Neuneus qui polluent, dit-on dans les merdias, son espace originel où la fiesta semble battre son plein, au son du tambour.

    Cependant qu’Interpol, dont la mission est de prévenir et combattre la criminalité grâce à une coopération policière internationale renforcée et dont la devise (M.C.S.L.C.) offre de « Relier les polices pour un monde plus sûr », organisation basée au beau milieu des quenelles Lyonnaises et autres pointures que l’on prend pour des saucissons, chercherait à mettre la main sur les mafias qui organisent tout se bazar : politiques compris(es). On peut rêver !

     

    Répondre à ce message

  • #1990171

    Donnez-nous UNE raison OBJECTIVE d’être pour l’immigtation afro musulmane

    Une seule.

    Pas une raison (pseudo)morale ou (pseudo)humanitaire.

    Une raison objective, une nécessité qui s’imposerait à toute personne de bonne foi.

    Il n’ y en a pas.

    Si, elles existent ces raisons.

    Mais, elles sont du côté du rejet de toute immigration.

    Et donc, de celles là n’en discutons pas : seulement de celle (une seule !) qui rendrait NÉCESSAIRE l’immigration.

    Il n’ y en a pas : par exemple, les machines peuvent payer les retraites et si des hommes devaient les payer ce serait ceux qui sont employables, donc surtout pas ceux qu’on nous envoie.

    Donc, s’il n’ y a aucune raison, le sondage est .....faux.

    Le vrai sondage le voici : absolument personne ne veut d’une immigration qui ne rapporte rien sauf des emmerdes et des couts.

    C’est dû à un détail qu’ont oublié nos gouvernants : entre nos oreilles, nous avons un cerveau.

    Et une mémoire....

     

    Répondre à ce message

    • Le sondage n’est pas tout à fait faux, car il mêle les Français - dont aucun, en toute logique, n’est intéressé à donner la moitié de ses revenus à des hordes d’inconnus - et un sous-ensemble néfaste, composé d’individus intellectuellement faibles, lesquels, le sachant d’instinct, s’organisent comme les populations de rongeurs : c’est la multitude qui fait la force. Plus nous serons serrés dans le RER, plus nous affaiblirons la population d’origine dont le territoire est à prendre. La horde commence par les poubelles du château, passe au grenier et à la cave, finit par occuper en la saccageant la salle d’apparat. Venez, rongeurs d’ailleurs, déchirer ces tapisseries ! Ensemble nous détruirons mieux. Cent rats valent un broyeur, mille rats dix broyeurs.
      Les captifs sont les autochtones dont la valeur individuelle (talents, capacités) reste élevée, mais qui n’ont presque plus de descendance de peur de la voir grandir dépouillée et abrutie. Les hordes mobiles et mouvantes (comme les sables) sont les incompétents surajoutés, nuls individuellement, et prolifiques par nature, qui fournissent entre 30 et 50 pour cent du mercenariat électoral et des sondés.
      Eux c’est "plus on est de poux, plus on jouit".
      Donc le sondage reflète probablement assez justement l’état de notre pauvre pays. Maintenant, la fiabilité des sondages...

       
  • #1990203

    Mais il y a une majorité de votants pour Macron.

     

    Répondre à ce message

  • #1990298

    et que dire de la secte-caste sioniste qui ne se mélange pas , jamais avec les goys de Français ! pas de problèmes de consanguinité ! le frère de mon frère est mon frère

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents