Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

Note de la rédaction

Émission initialement diffusée en exclusivité sur ERFM le 6 août 2019 à 19 h.

Après deux ans de questions-réponses en vidéo sur ERTV, l’émission Soral répond revient sous un nouveau format sur ERFM, la radio en ligne et en continu d’Égalité & Réconciliation.

 

Le principe : les auditeurs qui le souhaitent posent leurs questions sur le répondeur d’Alain Soral, qui choisit les meilleures et y répond !

 

Le numéro du répondeur :

0 899 25 22 66

(0,25 €/min)

 

Le numéro est surtaxé afin de limiter les insultes et les messages interminables. Pour ne pas payer trop cher, soyez clairs et concis !

 

Au sommaire :

00:27 : Qu’est-ce que le bourgeois ?
05:08 : Patriotisme et nationalisme
06:38 : Les psys
09:24 : Étienne Chouard chez Sud Radio
13:02 : Le service militaire
17:12 : L’hypergamie féminine
21:16 : La foi orthodoxe
26:01 : Le football féminin et le cyclisme
35:59 : Léon Degrelle
41:00 : La société des années 70 à celle de nos jours
46:16 : Stanley Kubrick
51:55 : Le futur de la dissidence

 

Écouter l’émission :

 

Pour écouter et télécharger l’émission en podcast,
rendez-vous sur le site d’ERFM !

 

Pour soutenir Alain Soral dans son combat pour la vérité,
rendez-vous sur la page de financement participatif dédiée :

 

À ne pas manquer, le dixième épisode de Soral a (presque toujours) raison :

 

L’émission culte Soral répond ! en vidéo, chez Kontre Kulture :

 

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir les nombreux autres ouvrages d’Alain Soral !

 

Soutenir ERFM

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

108 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2253887
    le 07/08/2019 par alderic-dit-le-microbe
    Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

    Un bourgeois est un voleur de valeur ajoutée, par l’entremise de la monnaie.
    C’est un mafieux qui se donne des airs de libérateur, de justicier, et par dessus tout, de donneur de leçons. Un bourgeois est une aberration qui suit le projet de la loge, le projet de domination globale, dont il est un des rouages.

    Le bourgeois ne peut pas exister, ou alors difficilement, sans la fausse monnaie à laquelle il a un accès quasi illimité, et qui lui permet de masquer la relation "maître-esclave" , et donc, sa vraie nature de truand.

    Je rappelle à toutes fins utiles que la monnaie, en tant que moyen d’échange, à la base, c’est une simple reconnaissance de dettes entre deux parties. Donc, il ne peut pas y avoir de guerre de la monnaie, puisque la monnaie est tout et rien, et qu’elle repose sur les relations de confiance que tissent les individus entre eux.

    C’est à partir du moment où l’on contraint la monnaie à n’être qu’une chose sur la quelle la mafia de pharaon détient un contrôle absolu, que la monnaie devient non plus un moyen d’échanges, mais un moyen pour le bourgeois de dominer, pour le compte des 1%. Le bourgeois, c’est donc le kapo des 1%. Il est en première ligne pour modeler et assumer toutes les saloperies décidées par les 1%., aka, les étoilés qui se prennent pour des dieux, face à la masse.

    Nous ne sommes pas tous des bourgeois. C’est faux. Le bourgeois n’est absolument pas en nous, car l’injustice, le sadisme et la fraude ne sont pas en nous. Grossière tentative d’amalgame qui n’aura trompé personne.

    Patriote vient de Patria, la terre des pères, c.a.d. la terre des ancêtres. Cela désigne donc un natif de très longue date. La nation désigne la tribu élargie, donc des personnes issues du même sang, de même race, et qui donc, ont des intérêts et affinités en commun. C’est la nation que pharaon et sa mafia détruisent en premier pour asservir l’humanité, car c’est un concentré de solidarités naturelles qui font obstacle au projet d’asservissement globale.

    Patriote et nationaliste sont liés intimement par le sens. Il n’y a pas de patriote s’il n’y a pas de nation. On ne peut pas se dire patriote sans être nationaliste. Et à l’inverse, on ne peut pas se prétendre nationaliste sans être patriote, sans quoi, à terme, il n’y aura plus de patrie, et plus de nation. C’est ce que nous vivons actuellement, car les frangins ont changé le sens des mots pour qu’ils collent à leurs projets politiques ou leur besoin de manipulation.

     

    • Petite nuance, il y a le bon bourgeois et le mauvais bourgeois comme dans le bouchonnois.
      L’individu bourgeois capable par son intelligence et sa force morale, sa capacité de perpétuel remise en cause peut s’élever dans la société, créer des richesses. Bref il transforme la société de façon positive. On peut penser aux aventuriers protestants américains authentiques. Lire le chef d’oeuvre de Sombart, Le Bourgeois, ou l’aventure des héros balzaciens qui sont des héros modernes.
      Deux siècles plus loin, le bourgeois est devenu une larve des villes votant pour ne pas disparaître, Hollande ou Sarkozy, et qui finira par se faire dezinguer par le capital cosmopolite. Un vrai déchet sur représentée en région parisienne.

      Bref, le bourgeois est devenu petit bourgeois, celui qui ne pense pas en structure collective de longue durée, la clé du succès !


    • #2254119
      le 08/08/2019 par ProtégeonslaPalestine
      Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

      Gilles, vous n’y êtes pas du tout. Votre distinguo bon / mauvais bourgeois est inopérant quand on comprend, suite aux explications du Président, que le bourgeois est celui qui, par le jeu de la jalousie et de l’opportunisme social, accède à la même fortune que l’aristocrate d’antan, singe son mode de vie avec un certain mauvais goût (philistinisme), sans toutefois parvenir au même degré de raffinement, d’éducation, de savoir-vivre et de conscience sociale que le noble d’Ancien Régime qui, bien que fortuné, était tenu de protéger ses subordonnés.
      Le bourgeois, contrairement à l’aristocrate, est un individualiste forcené, étranger à l’idée de bien commun et de redistribution. Par exemple, le patron qui faisait construire des logements sociaux pour ses ouvriers était un héritier des valeurs aristocratiques, tandis que le bourgeois se contentera de leur proposer de "travailler plus, pour gagner plus". L’un a le sens des largesses, l’autre des promesses. Autre exemple : un humoriste nouveau riche a tout fait pour s’introduire dans la famille princière de Monaco pour ajouter ce qui manque à son rang social bourgeois : la noblesse.


    • À protegeonslapalestine, vaste sujet qui mérite une thèse.
      Il y a un principe de réalité, il faut distinguer l’individu bourgeois qui peut avoir quelque qualités et le petit bourgeois issu des 30 Glorieuses. On est plus au temps des chevaliers.
      Le bourgeois est devenu l’individu maléfique si bien décrit dans les 55 films de Chabrol où dans Histoire de ta bêtise de Bégaudeau.
      On peut sûrement noter une évolution depuis le bourgeois gentilhomme de Molière. Le bourgeois ce peut être le Huysmans de Houellebecq dans Soumission qui est encore fréquentable, état catholique tout en gardant son aisance financière, pas de communisme en gros.
      Le bourgeois ce peut être le le fermier américain protestant qui s’embourgeoise mais qui pense à la famille et au troupeau. Encore respectable. Voir John Ford. Ce n’est pas ces millions de franciliens votant Sarkozy où Macron par peur de disparaître. Et qui disparaisse car pas d’enfants, pression économique, héritage mangépar les parents où l’état.
      Rastignac s’adapte pour parvenir, il n’a pas le choix. Sinon il reste avocat sans cause comme Valles dans L’Etudiant. Rien à voir avec L’ Étudiante avec Sophie Marceau.

      Je le redis le livre de Sombart Le Bourgeois, est fort éclairant. Je conseille fortement le bouquin. Aujourd’hui les français qui partent sont souvent des bourgeois en voie de déclassement qui veulent réussir. Il n’y a pas de honte à cela.
      On ne peut pas en vouloir aux gens de ne pas vouloir finir pauvre. Il y a beaucoup de bourgeois dans les Gilets jaunes.

      Quand au meilleur cinéaste, Sergio Leone quand même !


    • #2263131

      @Alderic-Dit-Le-Microbe Le truc avec le nationalisme et le patriotisme, c’est que les gens ont tendance à honnir l’un pour faire l’éloge de l’autre sans connaître le sens de ses termes, alors que c’est la même chose. Je me souviens d’un débat passionné que j’avais eu sur Twitter à se sujet, lorsque je leur ai demandé quelle était la différence entre nationalisme et patriotisme, les gars étaient incapables de me répondre. C’est dire si le lavage de cerveau est bien encré. C’est grave tout de même ! ils n’ont même pas la curiosité intellectuelle d’aller se renseigner un minimum sur la question.


  • #2253890

    Il y a des passages entiers de cette émission qui mériteraient d’être appris par cœur !

     

  • #2253899

    l’intervention sur le dernier sujet qu’est la dissidence aura enfin permis de lever un lievre sur la brouille avec vincent Lapierre, une chose que, jusqu’à maintenant je ne comprenais pas.La loyauté , la fidelité et la fraternité doivent effectivement tenir dans le temps surtout dans les moments difficiles


  • C’est terrible à entendre que monsieur Soral soit "de tendance marcioniste". C’est une erreur (terme que je préfère à hérésie, mais ce serait trop long à développer ici) qui a été condamné en son temps par les Pères de l’Eglise. C’est vrai que l’Eglise catholique a un peu trop tendance à s’attarder sur l’Ancien Testament, mais comment comprendre le Nouveau sans l’Ancien ? C’est impossible. Il faut lire la Bible à la lumière du Christ, point. C’est aussi simple que ca. Le talmudisme qui se fait passer pour du judaïsme ? Poubelle !

    Je comprends les gens qui sont tentés par l’orthodoxie (pour des tas de raisons) mais ils risquent de tomber dans une autre erreur : celle de se façonner une religion nationale. Je ne me souviens plus du terme exact, mais ca a été condamné chez les Orthodoxes, avec plus ou moins de succès. Et que dire de l’unité ? Chez les catholiques, c’est simple, c’est incarné par l’évêque de Rome, le Pape. Chez les Orthodoxes ? En théorie c’est le patriarche de Constantinople (ou du Phanar si on veut être mauvais esprit). Je dis bien en théorie....

    Ceci dit, je vais être honnête : je préfère discuter avec un Orthodoxe, même limite désagréable, qu’avec un Calviniste, ou un catho moderniste.

     

    • #2254556

      La religion n’a jamais été aussi présente(prégnante) que depuis qu’elle est inutile dans la marche du monde.
      Je dis ça sans aucune méchanceté.

      La science actuelle s’est développée sous la croyance en Mahomet, la morale sous la figure de Jésus, la philosophie sous le culte de Bouddha ou Lao-Tseu et d’autres...,
      Le Zoroastrisme,ou les croyances Égyptiennes,
      La philosophie, les Grecs et leur panthéon, les Romains,etc,etc.... Tout l’hémisphère Sud (Amérique,Afrique) disposait de ses propres croyances aussi.

      et où en sommes nous ? la techno-science n’a nul prophète et n’en a pas besoin.
      Laissez la religion à a sa juste place...elle n’est ni une réponse à tout, ni une réponse toute faite, ce serait trop facile.


    • C’est plus compliqué que ça concernant le fonctionnement de l’Église orthodoxe, le patriarche de Constantinople, tout comme ceux de Jerusalem, Antioche et Alexandrie, ont une préeminence théorique sur les autres patriarches "nationaux"

      Dans les faits, ils sont égaux, et pour toute innovation (pour utiliser un terme simple), un concile doit être convoqué.

      Ce qui a fait la grandeur et la décadence de l’Église romaine, ce fût sa tendance à la centralisation, le Pape décide, il fait éxecuter la réforme en convoquant un concile. Le problème c’est que les 50 dernières années, à part Benoit XVI qui a tenté un léger retour en arrière, les catholiques romains n’ont que des Papes progressistes.


    • #2263168

      Quand on voit la déliquescence de l’église et l’anti-pape qui est à sa tête il est logique que de plus en plus de gens veuillent se convertir à l’orthodoxie, c’est même une nécessité. Il faudra un jour expliqué qui a écrit l’ancien testament et pourquoi il est beaucoup plus guerrier que l’évangile, j’ai beaucoup de mal à croire que l’on puisse séparer dieu en deux entités distinctes alors que c’est la même personne.


  • Bonjour
    Voici le site des anciens du Front de l’Est de la légion Wallonie avec Degrelle, mis à jour régulièrement : http://lederniercarre.hautetfort.com/
    Le cercle des amis de Léon Degrelle : https://rex-libris.blogspot.com/p/p...
    La première partie d’"Autopsie d’un fasciste" de Jean-Michel Charlier. A voir absolument. https://archive.org/details/lddnf/L%C3%A9on+Degrelle%2C+Autoportrait+d’un+fasciste+-+Part+1+-+Leader+of+Rex+(English+Subtitles).mp4

     

  • Bonjour ne pouvant pas appeler depuis l’etranger, je pose ma question ici et si quelqu’un peut s’en faire le message vocal je prierai pour que dieu le remercie.

    Ma question est : pour quel objectif se bat-on, et que peut-on esperer ?

    Si c’est pour une certaine justice sociale alors un certain relativisme s’empare de moi, et je me demande, venant de voir sur Netflix un beau film Le roi hors-la loi (connecté au chef d’oeuvre de Mel Gisbon Braveheart) si le manque de justice sociale n’est pas consubstantiel a l’homme puisque 700 ans en arriere, et sans presence d’usure d’essence judaique, la societe anglaise ne se portait pas mieux que la societe actuelle ou les bobos de londres et les pakistanais fraichement arrivés convivent mieux que de bruss et wallace.

    Dans ce contexte, est-ce du defaitisme ou du relativisme que de se dire que le monde des dominés/dominants est impossible a defaire ? Et surtout, pour quel objectif se bat-on et que peut on esperer ?

    Voila, en esperant que Alain Soral puisse faire de cette question de ოerde une reponse lumineuse.

     

    • #2254003

      Il y répond dans la partie 2 de la série "Les 1001 vies d’Alain Soral".

      https://www.egaliteetreconciliation...
      A 22min46 : quel est le but final de la politique ?


    • #2254056

      Excellente question. Ce qui est etrange c’est qu’on a pas besoin de connaitre la réponse pour rentrer dans le combat. D’ailleurs on commence d’abord par rentrer dans le combat en etant témoin d’une injustice, et on réfléchit a la question après.Ceci dit, le combat ultime, le Christ l’a déjà remporté sur la croix, ce qui fait que nous sommes déjà vaiqueur, ce qui ne nous exonère pas de faire notre part a nous. En ce sens, l’exemple de Soral , dans la mesure ou il est en phase avec celui de l’Eglise, doit nous galvaniser.


    • Ma question est : pour quel objectif se bat-on, et que peut-on esperer ?

      Pour faire simple

      Le seul combat qu’on est sûr de perdre c’est celui qu’on ne mène pas

      Et comme disait Mao

      De défaite en défaite jusqu’à la victoire


    • a notre niveau francais, imaginons qu’on demonte l’oligarchie nationale reignante, et que la france se retrouve delivree de BHL, Attali, Elkabash. Que fait-on ensuite ?

      On fait de la France une coree du nord pour se proteger des attaques de wall street, la city etc ? Qui nous dit que le chaos que nous prepare l’oligarchie si elle perd le controle ne sera pas pire que notre liberte virtuelle et mercantile ? Et quand bien meme nous deciderions de lutter que faire des idiots utiles lgbt et autres gauchistes anti-nationaux qui metteraient la pagaille ?


    • #2254144
      le 08/08/2019 par Atos, Portos et Aramis
      Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

      Il Faut combattre pour rejoindre le royaume de Dieu. Le monde d’ici n’est qu’illusiore et ephemere. Ne jamais l’oublier. Tu mourreras un jour et ce jour Dieu de demandera ce que tu auras fais de la vie qu’il t’as donné.

      Alors tu pourras répondre j’ai combattu pour rester dans le chemin que tu nous as prescrit.

      C’est le seul et unique combat qui importe.

      Très amicalement


    • #2259577

      La lutte du bien contre le mal est sans fin. Elle permet de maintenir un certain équilibre. Se battre non pas pour la victoire, mais pour lutter contre l’injustice.


    • #2263176

      @Ed C’est parce qu’ils vous font croire qu’une fois qu’on aura repris le contrôle du pays se sera le chaos que les gens se complaisent dans leur servitude, regardez le Brexit ou encore ceux qui veulent Salvini au pouvoir. Tout est fait pour dissuader les peuples de prendre leur indépendance en leur promettant l’enfer si ils osent remettre en cause l’oligarchie or il n’en ai rien : parce que l’enfer on y est déjà. Alors autant en découdre.


  • #2253933

    Bonjour Alain,

    Juste une petite remarque, ce n’est pas sous Giscard que la durée de mandat presidentiel est passé de 7 à 5 ans, mais sous Chirac (Mitterrand etant resté 14 ans president), sinon bravo pour votre combat et cette emission...


  • #2253941

    La vraie dissidence , celle qui risque sa vie , c’est celle qui s’attaque à la banque et à son système , qui est l’origine du mal , satan .


  • Pour Alain Soral :
    Le cycliste français s’appelle en fait Julian Alaphilippe ... qui est vraiment un petit champion pour l’instant, mais il ne faut pas oublier presque au même niveau Pinot et Bardet.
    .
    Le foot féminin, j’ajouterai en plus de leur côté handisport, qu’elles sont moches dans l’effort, preuve de leur inutilité dans ce sport. Les femmes sont très belles, trop belles même, dans les sports typiquement féminins (patinage artistique, danse etc ...).


  • Ok dans l’histoire récente (notamment de ces deux derniers siècles) ce sont les nations bourgeoises qui ont déclaré d’innombrables agressions au nom du nationalisme mais d’un autre côté les pays traditionnels comme la France d’ancien régime ou l’Angleterre de la Reine Victoria (ou l’Allemagne de Frédéric II) n’avaient rien à leur envier de ce point de vu là.


  • #2253949

    Donc les chinois sont nationalistes et les tibétains patriotes ?

     

    • Les Chinois n’ont encore attaqué/agressé aucun pays sous prétexte de volonté expansionniste poussé par un sentiment de supériorité nationale.


    • #2254151

      @Raoul

      Oh vous faites une grave erreur ! Ils sont seulement malins, ils ont seulement compris comment agresser et conquérir de façon subtile sans les armes !
      On appelle sa le fric, le commerce, l’économie !
      D’ailleurs les africains noirs qui crachent en permanence sur les blancs avec les histoires de colonialisme machin truc, sont déjà en train d’en faire les frais ! Ils vont vite regretter l’empathie et la gentillesse des blancs croyez moi !
      Les chinois eux en n’ont rien à foutre de vos histoires d’antiracisme débile et d’empathie humaine !


    • #2254269
      le 08/08/2019 par Atos, Portos et Aramis
      Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

      @ Pierre Loup :

      "Mes" histoires d’empathie et d’antiracisme ??

      De quel droit vous permettez vous de m’assener ce genre d’anathèmes ? Vous me prêtez des intentions victimaires qui ne sont pas les miennes de manière arbitraire en me faisant dire ce que je n’ai pas dit et n’ai jamais voulu dire. Je ne vous permets pas !

      La politesse ainsi que la civilité ca peut aussi se pratiquer derrière son écran et la diffamation est l’arme de lâches.

      C’est vraiment de pire en pire ici...

      Mais d’ailleurs puisque ca vous obsède tant au point de ramener de force ce sujet sur la table, sachez que votre fixation sur les noirs obstru votre lucidité.

      Pourquoi directement se focaliser sur les noirs d’Afrique alors que je n’y faisais même pas allusion ?

      Les noirs sont-ils les seuls à avoir été colonisés ? A le regretter et à s’en plaindre à un moment donné de l’histoire ?

      Dois-je vous rappeler que c’est la moitié de la planète qui en a subit les conséquences ? Et que de l’Equateur aux Philippines c’est quasiment tout l’hémisphère Sud qui à été colonisés à un moment où un autre et que AUCUN DE CES PEUPLES N’A APPRÉCIÉ L’AVENTURE ?

      Alors pourquoi tout de suite Les noirs d’Afrique ? Ils vous empêchent de dormir ?

      Mais avant toute chose cessez de confondre les noirs d’Afrique avec es quelques noirs militants surmédiatisés de France ou d’amérique qui sont tout aussi occidentalisés que vous et qui eux et eux seuls se posent en victime des blancs. Rokya Diallo ce n’est pas d’Afrique tout comme Cyrille Hanouna ce n’est pas la France.

      Quant à mon sujet de départ (celui sur lequel j’attendais une réponse) je vous répondrai qu’un partenariat économique même biaisé et inégalitaire ca vaut toujours mieux que le mépris, les massacres et la guerre. La vraie ! Celle qui fait des victimes dans toute les franges d’une population sans distinction aucune. Allez demander aux concernés ce qu’ils en pensent avant de jouer aux redresseurs de torts.

      Et si vous trouvez que c’est faire preuve "d’antiracisme débile et d’empathie humaine" comme vous dite, vous pourrez toujours essayer d’embrasser mon postérieur car ça m’en touche une sans faire bouger l’autre m’voyez ?


    • Effectivement je postais de mon ordinateur du travail, d’ou le pseudo différent pour ceux qui se poseront la question.


    • Et les plateaux Tibétains , c’est un partage de civilisation ?
      Ou c’est une destruction de civilisation qui a eu lieu la bas, à partir du début/milieu du 20eme siecle jusqu’a aujourd’hui.
      Uniquement pour préserver l’unicité du gouvernement Chinois et accéssoirement sécuriser l’eau et l’espace stratégique.

      Mais on rejoue déjà le scénario a HongKong, qui de par ses 50 ans d’autonomie post-coloniale serait un défi à Pékin ??
      Le Chinois est expansioniste /impérialiste à sa façon... si il considère que c’est chez lui et a priori tout ce qui n’a pas d’armée ou de repondant est chez lui.

      Ne parlons pas du Japon et des derniers siècles.


    • #2263186

      @Pierre-Loup J’ai hâte de les voir mater les sud-africains, ils vont vite se mettre à chialer pour rappeler les blancs une fois qu’ils seront rendus compte qu’ils ne savent pas faire fonctionner une ferme.


    • #2263196

      @KayaB Hong-Kong comme le Tibet appartiennent à la Chine, c’est normal que Pékin veuille faire régner l’ordre à Hong Kong. Quand les habitants d’Hong Kong étaient sous la botte des anglais ils voulaient absolument être rattachés à la Chine, maintenant qu’ils sont rattachés à la Chine ils se plaignent du pouvoir de Pékin, il est clair que les sionistes veulent déstabiliser la Chine à partir de Hong Kong.


  • #2253951

    Pas besoin de se convertir à l’orthodoxie en tant que mouvement religieux autre que l’Eglise catholique, mais nécessité de s’y convertir dans le sens littéral, à savoir conforme à la Tradition.

    Car il y a une catholicité orthodoxe et une non orthodoxe.

    Pour le marcionisme c’est une erreur, même si elle part d’un bon sentiment. Si l’Ancien testament n’a pas à prévaloir sur le nouveau, en revanche il n’a pas à être rejeté - ce qui est la position marcioniste - tout simplement parce que comme le rappelle d’ailleurs AS, y est présente au sein des torrents de sang et de haine l’annonce prophétique du Christ.

    Rejeter l’AT, c’est rejeter cette annonce.

    Sans elle que deviendrait la culpabilité des pharisiens qui SAVENT que le Messie est attendu et qui le rejettent en tant que tel ?... ils seraient moins coupables en pouvant prétendre qu’une arrivée à l’improviste permet l’erreur de la non reconnaissance... en effet d’un invité impromptu il est bien moins grave de mal le recevoir, qu’un invité annoncé de longue date et censé être attendu de pied ferme.

    L’Ancien testament c’est notamment le Livre d’Isaïe : "le serviteur souffrant", qui dépeint trait pour trait la figure christique et qui ainsi permet de pousser dans leurs retranchements les dénégateurs patentés.

    Cette annonce - annonciation ! - permet alors à la vérité de se faire, où chacun doit prendre position pour se révéler pour ce qu’il est vraiment.

    Il faut bien comprendre que l’action de Satan déviant et pervertissant l’Eglise catholique consiste précisément à pousser à la déserter.

     

  • #2253965

    Au sujet de l’armée suisse, il me semble que Soral se trompe. En effet, pour être "réserviste" il faut avoir fait l’école de recrue (qui, à son époque, durait 3 mois, contre 6 mois maintenant). Une fois ceci effectué, des cours de répétition sont à effectuer tous les ans jusqu’à la libération de l’obligation de servir (je crois 45 ans à l’époque de Soral et, aujourd’hui, passé 32 ans (c’était en 2018 pour moi)).
    De plus, les bi-nationaux doivent choisir une armée, le fait d’avoir fait trois jours dans l’armée française exclu de l’armée suisse. Actuellement, pour beaucoup de bi-nationaux franco-suisse vivant en Suisse, simplement aller faire la journée d’information de l’armée française suffit à ne plus être astreint à l’obligation de servir.


  • #2253969

    Il n’est pas obligé d’être sur la ligne d’Alain Soral pour aimer Alain Soral.

    C’est mon cas

     

  • à 50’12" oui, parmi tous ces grands cinéastes que vous citez M. Soral, il y a Robert Bresson. Vous l’aurez cité cependant à propos de L’Argent.

    C’est toujours un grand bol d’air de vous écouter sur des thèmes impossibles à trouver sur les chaînes dites nationales  !

    La longue durée nous conduit à la fidélité, à la confiance puis à la Foi laquelle est une Confiance déployée dans le Temps.

    En fait, la longue durée fait le tri ... : il est là notre atout ! Nous verrons dans dix, quinze, vingt, trente ans ce qui restera du show-biz médiatico-politique et des youtubeurs !

    Ne soyez pas par trop déçu par ceux qui vous ont trahi, car il valait mieux qu’ils dégagent avant, ne pas trahir plus tard lorsque le système policier montrera encore plus toute son horreur ... car une bête attaquée, blessée, perdue, abandonnée de toute part devient féroce.

    Vous auriez pu choisir une carrière médiatique ardissonesque avec en prime de la culture littéraire et cinématographique.

    Vous avez choisi d’être fidèle à notre Histoire et y incarner en ces temps chaotiques, une figure exemplaire, pour dénoncer le faux-présent des marchands.

    Bien† vers vous et respect.


  • #2253983

    Sur les lecteurs d’Evola : « à vingt ans ils veulent chevaucher le tigre, à cinquante ans ils caressent le chat. » mdrrrr !

     

  • #2253994

    Encore merci à monsieur Soral qui ne cesse de confirmer qu’il est un grand homme à tous les égards. L’avis du torchon "le monde" ne fait que donner raison à Alain Soral sur la prostitution pandémique dans le milieu de la presse et plus généralement celui des prétendus intellectuels.


  • Parfaitement d’accord sur Kubrick. Quoi quoublier Hitchcock est un peu inquiétant pour le patron...
    Concernant eyes wide shut c’est aussi un film que je ne me lasse pas de revoir.
    C’est effectivement un film sur les fantasmes. Mais c’est surtout un film sur le rêve. Le titre, Eyes wide shut, est une indication ; Les yeux grands fermés. Le personnage de tom cruise rêve et comme dans tout rêve classique, il ne s’en rend pas compte, et comme le film est subjectif et que nous suivons son parcours , nous ne nous rendons pas compte non plus. D’où ce cote bancal qui a tant derouté. D’ailleurs l’apparition du titre au début du film fait suite à la première scène que j’ai mis beaucoup de temps à comprendre : Le personnage de nicole Kidman est de dos et se déshabille. Puis c’est un plan noir et le titre apparaît. On pourrait bien sûr penser que c’est purement stylistique et qu’il n’y a aucune explication sous-jacente.

    Si on analyse la situation, mme hartford est dans le vestibule et on (c’est a dire le dr hartford), la voit depuis la chambre et plus précisément le lit. Le Dr hatford ferme les yeux (plan noir), et cette derniere vision entraîne un rêve érotique : Le Dr hartford part de cette même chambre pour aller à la réception de Noël où il sauvera une femme en overdose en lui tenant la main...

    Pour nous aider à décoder le film , kubrick inclut dans chaque scène rêvée ces lumières multicolores de Noël.

    Beaucoup de spectateurs ont été déroutés par ce film car il na ni queue ni tête et ils n’ont pas perçu que Kubrick filmait et recréait un rêve. D’où aussi ces théories sur le final cut. Il n’est pas impossible qu’une scène délicate ait été enlevée. J’avais lu notamment une théorie sur une scène lors de la cérémonie du château et il s’agissait d’un sacrifice humain dans une chambre que le Dr hartford faisait semblant de ne pas voir. Cette théorie sur le personnage de nicole Kidman dans le château est aussi intéressant. Il est vrai que l’on se demande imanquablement si l’une des femmes n’est pas Mme hartford. Mais si on considère qu’il sagît d’un rêve, cela n’a pas lieu d’être. Dautant que le film ne laisse en fait aucun doute du lieu ou elle se trouve car elle lappelle son mari au telephone a plusieurs reprise de chez elle. Apprécier la maestria de Kubrick et la beauté du film est très suffisante de toute façon .

    Si quelquun a une autre explication pour la première scène du film je serais intéressé de la connaître.

     

    • #2256350

      lire le livre d’ Arthur Schnitzler, la nouvelle rêvée (il me semble) un auteur très intéressant, dont SK s’est inspiré. A lire aussi « mademoiselle Else » de A Schnitzler. Sur... l’identité, qu’elle soit féminine, bourgeoise ou moderne ; à lire donc.


  • Une reflexion : n’est-ce pas la technologie qui a degrader les relations reelles ?

     

    • Exactement j’ai la même réflexion.

      Entre :

      - Les gens qui vous demandent des comptes lorsque vous répondez pas au téléphone.

      - Les monuments historiques relégués au rang de décor à selfie.

      - Les gens qui passent leur temps à prendre tout ce qu’ils bouffent en photo, pour les afficher dans des stories éphémères qui ne durent même pas 24h.

      - Les gamins exposés au cul, et incités à exposer le leur de plus en plus jeune ( surtout les filles) sur Instagram.

      - Les ados qui idolâtrent des Youtubeurs, soit, le degré zéro du divertissement ( ’’ Regardez je me filme avec un autre copain YouTuber en train de lancer une bouteille d’eau en essayant de la faire atterrir le cul 3 000 000 de vues, 3000e pour l’auteur de la vidéo s’il la fait sponso)

      Bref je vais pas tout énumérer, mais ça m’inquiète énormément, surtout pour cette future génération qui un jour sera elle-même amenée à élever des gosses.

      Je sais pas à quoi pourra ressembler un petit Timéo à l’ âge adulte en ayant passé toute sa jeunesse le cul collé sur sa chaise à avoir maté de l’esport, des chats qui jouent du piano, et du porno hardcore depuis l’âge de 13 ans.

      Certes, internet a rendu le discours de Soral audible, a permis le développement de E&R, permet aux plus curieux de se renseigner sur des tas de sujets, heureusement tout n’est pas noir.

      Mais la réalité d’internet, c’est surtout le triptyque Insta-Snap-Netflix chez les plus jeunes. On en reparlera dans quelques années mais mois je suis assez inquiet.


    • #2254365

      Une relation réele c’est l’échange de A avec B .
      Si il y a un problème il est dans la degradation des qualités intriséques ou de communication
      de A et de B.

      La relation en elle même, rien ne l’empêche ou ne la rend plus difficile.
      La technologie n’est qu’un outil, si on s’en sert pour fuir ou pour apparaitre autre, c’est un tout autre sujet.

      Après si on veut aller jusqu’a dire que la technologie introduit des pathologies sociales, pourquoi pas...mais là aussi la seule solution c’est d’en prendre conscience et de remettre la technologie à sa juste place.


    • rie : NON. La question est bonne, mais la technologie c’est l’outil, tout dépend ce qu’on en fait...

      La propagande - le conditionnement - par aussi par cette technologie... dont les tablettes filées aux mômes dans certaines écoles de primaire...

      C’est pas l’invention scientifique le problème, c’est politique...

      Le téléphone portable existe, mais j’ai choisi de pas en avoir, c’est mon positionnement politique. Exemple.


  • Ben on est pas catholique si on est marcioniste puisqu’hérétique aux yeux de cette même religion.

    Vous vivez sur Paris ; allez voir des prêtres de la FSSP ou de la FSSPX pour qu’ils vous aiguillent vers de la théologie (attention ça prend de la place) qui rend témoignage de ce renvoi PERMANENT du Nouveau Testament vers l’Ancien.

    """Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir."""

    La question à la dite dissidence nationaliste Française : est - ce qu’elle va être capable de se taire sur la religion qui fait qu’elle existe et sur le pape actuel alors qu’elle ne maitrise rien à rien de la catéchèse ?

    En aparté : la question de " "la raison" et "la foi" ", AUSSI, c’est une affaire de formation catéchétique. Quand on a les bases, on peut approfondir avec Saint Augustin et Saint Thomas d’Aquin pour exemples mais non les moindres. Mais c’est déjà bien plus ambitieux, et surtout, ça aussi, ça peut prendre de la place.

    C’est tout.

     

    • #2254247

      On ne devrait pas se disputer pour des questions de théologie en ce moment, où on vit une période de grave crise et de dictature, on peut le dire. Précisément quand tout le monde devrait se serrer les coudes.


    • Ah non mais là ce qui est bien justement c’est qu’il n’y a pas de dispute. Il y a ceux qui savent et ceux qui ne savent pas.

      Après, comprenons nous bien,

      Aujourd’hui, pas de bûcher.
      Avant, bûcher.

      Aujourd’hui, dégringolade.
      Avant, élévation.

      C’est tout.


  • #2254089

    Il n’est pas surprenant de constater qu’après plus de 50 années de réforme conciliaire VATICAN 2, l’immense majorité de la population ne connaisse plus rien de l’Eglise originelle catholique (celle d’avant le concile), ni du dogme catholique, ni du culte enseigné par le Christ et les évangiles, ni des pratiques...

    Alors pour ceux qui sont intéressés à :
    - parfaire leurs connaissances sur le catholicisme traditionnel authentique (et défaire toutes les fausses idées distillées par les ennemis de l’Eglise) ;
    - comprendre les différences profondes entre catholiques tradi, conciliaires, orthodoxes et protestants ;
    - éviter de faire de mauvaises compréhensions, interprétations ou des malentendus ;
    - éviter de faire des analyses erronées et de diffuser des informations inexactes ou incorrectes ;
    - retourner à la foi originelle ou éventuellement se convertir...

    ... je ne saurais que conseiller d’aller à la source de la religion catholique = celle qui a été maintenue par la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X (FSSPX) et la Fidélité Catholique, notamment en :
    - visitant le site "laportelatine.org" ;
    - écoutant les conférences des abbés Olivier Rioux et Xavier Beauvais (par exemple) sur de nombreux sujets, comme des points de dogme, des analyses sociales, ou des encycliques papales ;
    - écoutant les vidéo de catéchisme de l’abbé Billecoq (très bien faites et pédagogiques) ;
    - relisant la Bible Crampon, et un Missel d’avant 1956 ;
    - allant à une messe tradi et en rencontrant d’autres fidèles tradi.

    Nul doute que cela sera très profitable !

     

    • @Henri-Pierre

      Psaume 2

      Bible Crampion :
      Pourquoi les nations s’agitent-elles en tumulte et les peuples méditent-ils de vains projets ?
      Les rois de la terre se soulèvent, et les princes tiennent conseil ensemble, contre Yahweh et contre son Oint.
      " Brisons leurs liens, disent-ils, et jetons loin de nous leurs chaînes "
      Celui qui est assis dans les cieux sourit, le Seigneur se moque d’eux.
      Alors il leur parlera dans sa colère, et dans sa fureur il les épouvantera :
      " Et moi, j’ai établi mon roi, sur Sion, ma montagne sainte. "
      " Je publierai le décret : Yahweh m’a dit : Tu es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui.
      Demande, et je te donnerai les nations pour héritage, pour domaine les extrémités de la terre.
      Tu les briseras avec un sceptre de fer, tu les mettras en pièces comme le vase du potier."
      Et maintenant, rois, devenez sages ; recevez l’avertissement, juges de la terre.
      Servez Yahweh avec crainte, tressaillez de joie avec tremblement.
      Baisez le Fils, de peur qu’il ne s’irrite et que vous ne périssiez dans votre voie ;
      Car bientôt s’allumerait sa colère ;
      heureux tous ceux qui mettent en lui leur confiance.

      Bible Ostervald 1867 :
      Pourquoi les nations s’assemblent-elles, et les peuples projettent-ils des choses vaines ?
      Pourquoi les rois de la terre s’assemblent-ils, et les princes consultent-ils ensemble contre l’Éternel et contre son Oint ?
      Rompons, disent-ils, leurs liens, et jetons loin de nous leurs cordes.
      Celui qui habite dans les cieux s’en rira ; le Seigneur se moquera d’eux.
      Il leur parlera alors dans sa colère ; et il les épouvantera dans l’ardeur de son courroux.
      J’ai sacré, dira-t-il, mon roi sur Sion, la montagne de ma sainteté.
      Je rapporterai l’ordonnance de l’Éternel ; il m’a dit : C’est toi qui es mon Fils, je t’ai engendré aujourd’hui.
      Demande-moi, et je te donnerai pour ton héritage les nations, et pour ta possession les bouts de la terre.
      Tu les briseras avec un sceptre de fer, et tu les mettras en pièces comme un vase de potier.
      Maintenant donc, ô rois ! ayez de l’intelligence ; juges de la terre, recevez l’instruction.
      Servez l’Éternel avec crainte, et réjouissez-vous avec tremblement.
      Rendez hommage au fils, de peur qu’il ne se courrouce, et que vous ne périssiez dans cette voie, quand sa colère s’embrasera tant soit peu. Oh ! qu’heureux sont tous ceux qui se retirent vers lui !


    • Le sens est identique mais je trouve une grande différence de puissance entre les deux textes.
      Le dernier verset par exemple : le "Oh" exprime de la profondeur et de la sagesse.
      Le style est, de plus, beaucoup plus fluide chez Ostervald.


    • #2254266

      Cher Léo,

      Comme on le dit souvent, le diable se cache dans les détails...
      Et dans un texte, le détail peut parfois être un seul mot, mais qui peut changer tout le sens d’une phrase !

      Aussi, un vrai catholique n’utilisera aucune des versions douteuses et hérétiques de la Bible comme :
      - les protestantes : Ostervald, King James, Tyndale, Darby, Segond, etc.
      - les judaïsantes : Bible de Jérusalem, Chouraqui, etc.
      - l’œcuménique (sic !) : TOB.

      Et, à défaut de lire parfaitement le latin et de pouvoir utiliser la Bible VULGATE, le fidèle catholique utilisera plutôt la Bible CRAMPON qui est une version approuvée par le clergé catholique tradi (et dont le Nouveau Testament a été édité chez KK dans une version magnifique).

      C’est comme pour le Missel :
      - ceux d’après 1962 sont à bannir (à cause de la corruption conciliaire qui a complètement modifié la Sainte Messe) ;
      - ceux entre 1956 et 1962 sont corrects mais imparfaits car, bien que Vatican 2 n’ait pas encore eu lieu, le Pape Pie XII a réformé la Semaine Sainte en 1955 (avec des conséquences non négligeables : lire à ce sujet le livre de l’abbé Olivier Rioux) ;
      - il faut utiliser une version antérieure à 1956.


    • Cher Henri-Pierre
      Je ne suis pas catholique et je n’adhère à aucun culte. Seulement ma bible et ma recherche de la vérité.
      Lorsque j’ai eu ma révélation à 20 ans, j’ai recherché une bible pour découvrir la parole des prophètes. Etant parisien en ce temps là, je me suis rendu à l’église d’à côté (St Nicolas du Chardonnet) pour m’en faire prêter une. On m’a répondu que cela ne se faisait pas.
      Je me suis alors rendu sur les quais et j’ai demandé à tous les bouquinistes jusqu’à ce qu’une dame me vende une Ostervald 1867. En trente années, j’ai pu comparer avec d’autres versions mais elle reste ma préférée même si elle est imparfaite. Ce que j’apprécie, c’est son excellent niveau de français, largement au-dessus du mien, qui fait que j’accorde une totale confiance à Ostervald pour sa maîtrise d’autres langues.
      De plus, sa traduction est beaucoup plus sociologique que les autres : les notions de dominants et dominés y sont plus prégnantes et tranchantes. Je les trouve plus édulcorées dans les autres traductions.
      Voilà en partie pourquoi j’étudie cette bible !
      Cordialement.


    • #2254433

      @ Henri Pierre

      Si je puis me permettre de m’immiscer dans votre conversation. Il est vrai que la traduction de Crampon est magnifique et difficilement comparable, je verrais bien cependant une nouvelle édition qui reprendrait la présentation des textes en y intégrant les plus récentes données (en s’assurant si possible d’aucun biais) sur l’histoire complexe du christianisme primitif, le contexte de rédaction et de diffusion de cette littérature. Plus personne par exemple n’admettrait aujourd’hui que le livre de l’Apocalypse a été écrit par l’apôtre Jean ou que l’auteur de l’Évangile selon Jean est le même que celui de l’Apocalypse. Aussi le témoignage des premiers pères de l’Église, entre autres Irénée de Lyon, Justin ou Clément d’Alexandrie, sur la paternité littéraire des écrits du Nouveau Testament vient d’une époque de fortes tensions, où les auteurs chrétiens - pour la plupart apologètes - avaient tout intérêt à asseoir l’autorité du texte que l’on voulait sacré sur la pensée censément "originelle", soit celle des apôtres qui ont connu le Christ ("au-dessus c’est le Soleil !"). Ainsi, on ne peut plus dire de nos jours comme Crampon que Matthieu et Jean, auteurs des Évangiles, sont deux des douze parce que des auteurs du IIe siècle le prétendent. Étant donné l’avancement des recherches sur ces questions, les arguments d’autorité ne suffisent plus. Malgré cela la traduction Crampon reste un chef-d’œuvre de la langue française qui fait merveille d’un texte dont la qualité littéraire grecque d’origine était jugée pauvre (et même moquée) par les auteurs païens anciens.


    • Pierre-Henri

      La lente descente aux enfers de l’Église romaine a commencé avec l’apparition du filioque (il était politiquement justifié pour contrer l’hérésie arienne en insistant sur la divinité du Fils), certains Papes de Rome sont d’ailleurs revenus dessus après l’anéantissement des disciples d’Arius, mais le ver était dans le fruit. Ceci dit, les orthodoxes ont aussi eu leurs travers avec la période iconoclaste (conséquence directe du contact de l’Empire Byzantin avec la religion musulmane), mais cette hérésie mortifère a, Dieu merci, disparu.

      Mais je vais dans votre sens, la descente de l’Église d’occident s’est accelerée durant les 50 dernières années.


  • Comme je connais bien le cyclisme, jevais donner mon avis sur certains points :

    - Lance Armstrong faisait partie de ces coureurs qui ne s’étaient pas de suite spécialisés sur les grands tours mais qui était déjà très bons sur les courses d’une semaine, à la manière d’un Alaphilippe. Quand on peut gagner sur une semaine, on peut etre bon sur 3 avec une prépa physique adéquat.
    La ou la crédibilité s’arrête totalement, c’est avec le trio Anglais de la Sky (désormais Ineos) : Wiggins, Froome, Thomas. Pas de gros résultats étant jeunes (Contador, Pantani, Armstrong, Jalabert, Sagan, Alaphilippe, Bernal étaient tous très bons jeunes) + une explosion soudaine au plus haut niveau + un amaigrissement digne d’un contexte de famine ( https://pbs.twimg.com/media/BN02DHc... ) conjugué à l’absence de perte de puissance en chrono. Un seul mot : AICAR. https://www.youtube.com/watch?v=2MR...
    Certains coureurs qui ont essayé de maigrir autant s’y sont cassé les dents.

    - La course était effectivement ennuyeuse ces dernières années. Pour relancer son intérêt, ça peut passer par :
    => Un parcours plus spectaculaire. L’organisation tente des trucs, 1 coup c’est bien 1 coup c’est mal pensé et ils pourraient faire mieux en demandant conseil à "la base éclairée" (coureurs et analystes), de la même manière qu’un bon politicien doit prendre le pouls du peuple en quelque sorte.
    => Un salary cap. Disperser les grands leaders et les équipiers de luxe dans beaucoup d’équipes au lieu d’en avoir plein chez Sky et à coté de ça des équipes réduites à de la figuration. Un peu de socialisme intelligent appliqué au monde du vélo !

    - Je suis surpris qu’A.S n’en ai pas parlé, mais Armstrong est devenu comme le Hitler du vélo (ou plutôt comme Voldemort car au contraire d’Hitler, il faut surtout pas parler d’Armstrong dans les cérémonies officielles du monde du vélo). 1999-2005 (les 7 victoires) c’est devenu les heures plus sombres du cyclisme (tiens donc !) sauf que la aussi c’est l’inverse faut surtout pas en parler.
    Et de temps en temps, y en a qui se font taper sur les doigts parce qu’ils osent en parler !
    https://www.cyclismactu.net/news-ro...


  • #2254132

    35:59 : Léon Degrelle

    Un vraie nationaliste authentique comme il en existe plus ! Merci à Soral pour son rappel sur ce grand bonhomme ! Il devrait y avoir des statues de lui en Belgique et même en France !

     

    • #2254190
      le 08/08/2019 par Majorité Silencieuse
      Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

      Merci Pierre Loup pour votre commentaire ! Malheureusement, une statue de Léon Degrelle n’est pas pour tout de suite. Les bobos bruxellois, représentés par les gauchistes au pouvoir, veulent déboulonner les statues, plaques et rues du roi Léopold II ; alors Léon, il attendra...


  • #2254135
    le 08/08/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

    lol, le jeune qui s’emporte sur Kubrick !

    Détends-toi, y’a plein de films, pour plein de raisons...
    La Horde sauvage
    celui-là, il faut que tu le vois
    Sam Peckinpah
    la violence...

    La première question, le bourgeois :
    c’est l’auto-satisfaction dans la médiocrité du confort relatif
    c’est faux, le bourgeois


  • #2254138
    le 08/08/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

    Merci, Alain, d’avoir cité John Huston

    pas qu’un réalisateur, mais un immense acteur
    comment il est balèze, dans le Popolanski, Chinatown, 1974
    comment il incarne là bien toute la saloperie du pouvoir terrestre
    on sent la menace

    Et Le Convoi sauvage (Man in the Wilderness), film américain réalisé par Richard C. Sarafian, sorti en 1971.
    il est hallucinant, ce film, la lutte pour la vie, la survie
    lol, ils ont essayé de faire un remake, une merde pompier
    mais la beauté de l’original...

    Et puis, chef d’oeuvre absolu
    Quand la ville dort (The Asphalt Jungle), sorti en 1950, adaptation du roman éponyme de William R. Burnett publié en 1949.

    Mets-le toi en double programme, avec Rififi
    Du rififi chez les hommes, film français réalisé par Jules Dassin, sorti en 1955.


  • #2254141
    le 08/08/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

    Et le Dmytryk ?

    Il en a gros sur la patate, pépère...
    L’Homme à l’affût (titre original : The Sniper) film noir américain, en noir et blanc, réalisé par Edward Dmytryk et sorti en 1952.

    première victime :
    Marie Windsor
    il s’emmerde pas, l’enfoiré...


  • @ Cléon #2254080

    Nous vivons une guerre spirituelle atroce, sans pitié dont les âmes sont l’enjeu. L’ordre mondial est un projet satanique de contre-initiation donc inversée. Tout doit y passer dont la destruction de la Nature. Corruption des élites politiques, financières, administratives, éducatives, sanitaires, culturelles, divertissement, technologies, des armes, etc ... dont le vecteur est L’ARGENT détourné dans ce seul but. La Terre entière est concernée. Ils appellent ça Rédemption par le Mal. !!!

    Leur but final est de créer un monde clos. Tout sera étiqueté, programmé, contrôlé. Ersatz de vie recréé en quelque sorte : une copie de la Vie ... sans la Vie. Nous sommes dans le mythe de Prométhée et de Frankenstein en voie
    d’accomplissement.

    Les technologies de l’information, réseaux sociaux & Cie : des tentacules ! Elles accèdent à l’intime pour perturber, détourner les 5 sens en éveil notamment des enfants, des ados et jeunes adultes. Ceci, afin qu’ils ne puissent jamais, mais JAMAIS accéder à l’éveil spirituel pour recevoir directement du Divin les réponses au questionnement de JESUIS, fruits des générations passées et d’une existence en voie de consciences et d’amour reliées au naturel/surnaturel.

    Entre le Divin et chacun d’entre nous, s’interposent cette technologie arachnéenne. La plupart ne savent plus accueillir le Silence. Écouter un oiseau chanter, se mettre en relation harmonieuse avec les bruits naturels. On court avec des oreillettes, prothèses technologiques invasives.

    Les générations suivantes ne seront plus des hommes vrais, debout, mais des épaves non humaines synthétiques sous contrôle mental, truffées de gadgets électroniques.

    Nos capacités cognitives et musculaire s’atrophient

    Le projet divin semble être compromis. Nous revivons un épisode du temps de Noé avant qu’un nouveau déluge n’arrive.

    « Science sans Conscience n’est que ruine de l’âme ». Nous y sommes en plein.

    Pour demeurer éveillé, voir ce monde déjà révolu et détruit. Inutile, il ne sera pas sauvé. Il en restera, pour les générations de survivants que la leçon des excès à ne pas commettre notamment l’importance donnée à l’ego, l’individualisme forcené et l’abus de prothèses dont les stupéfiants, l’alcool, sexe et technologies à savoir la perversité (étym. passer à travers). On ne viole pas impunément la Vierge, son Fils croyant accéder plus vite à la Source (le PÈRE).

    Les châtiments, se sont nous même qui nous les infligeons.

     

    • Votre message est juste.
      Cependant, j’y ajouterais l’espoir : je me suis converti au christianisme après avoir lu sur un simple forum l’expérience magnifique et exceptionnelle de sa rencontre avec le Christ d’un autre converti.
      Ca n’aurait pas été possible autrement, puisque je venais d’un milieu athé et ne fréquentais que des athés forcenés.
      La Vérité est bien plus forte que tout, et celui qui la cherche finit toujours par la trouver.


  • #2254206

    Pour la question sur la différence entre patriotisme et nationalise, j’aurais plutôt dit que le premier est un sentiment, un attachement naturel à la terre de ses ancêtres, qui vous a vu naitre, tandis que le nationalisme est une réaction politique, généralement face à une agression, quand on estime que la patrie se trouve menacée.,


  • Cadeau pour le Boss grâce à qui j’ai beaucoup appris.
    " Au-dessus c’est le Soral " E. Levy

    " L’illusion de liberté continuera tant qu’il sera rentable de continuer l’illusion. Le jour où l’illusion deviendra trop chère à entretenir, ils enlèveront le décor, ils tireront les rideaux, ils écarteront les tables et les chaises et vous verrez le mur de briques à l’arrière de ce théâtre."
    Frank Zappa

     

  • #2254242
    le 08/08/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

    Et chez nous, on ne dit jamais assez de bien de la France :

    Bertrand Tavernier !

    j’ai vu récemment
    - Capitaine Conan, sorti en 1996.
    - L’Appât, sorti en 1995.

    Éh bien, ce sont des chefs-d’oeuvres.
    Les acteurs sont d’une justesse incomparable
    ça défouraille sec, Marie Gillain, sommet

    Les scènes dans Capitaine Conan, où ils vont nettoyer les lignes, t’as vraiment les boyaux qui se tordent
    on est loin des bagarres américaines...

    L.627, sorti en 1992 :
    c’est pas un sujet facile, il l’a fait

    Le seul truc que je ne comprends pas, c’est pourquoi ses films ne bénéficient pas de meilleures éditions : quand t’as des chefs-d’oeuvres comme ça, tu fais gaffe

     

    • #2256031

      Dommage qu’il soit l’archétype du bobo. Capitaine Conan, franchement, me semble trahir le roman (sublime) de Roger Vercel


    • L’appât, bon film. Un sommet à côté de Il était une fois dans l’Ouest, mouais...
      Tavernier grand cinéaste, mais prêt à virer gauchiste, par intérêt où conviction mystère, tape sur le méchant flic dans L627, et fait croire que le peuple deseste Louis XV dans Que la fête commence. Vu l’état de soumission du cinéma" français " , difficile de faire plus.
      L’appât, c’est surtout le temps où le meurtre d’ un juif était juste crapuleux et pas les heures les plus sombre.


  • En effet M. Soral vous pouvez être fier : vous êtes (à ma connaissance) le seul à avoir autant poussé les gens à lire et à se cultiver.

    Je corrobore ce que vous dites, et c’est assez dingue à constater, mais plus je lis (les kartouches KK en particulier) plus je m’aperçois que je peux m’élever au-dessus de cette merde en faisant des liens, en comprenant les choses - ça prend du temps.

    Et en parallèle plus je constate le gouffre fait d’insipide vacuité dont sont faites nos existences de salarié-consommateur - selon le modèle du Système.
    Une méconnaissance organisée qui révèle bien la présence d’un "complot" historique à travers la volonté de maintenir les esprits dans l’obscurité.

    Comme vous, je crois qu’il faut viser "l’homme total" - sain de corps et d’esprit -, mais sans se couper du reste, et ça fait mal de constater les personnes trop conditionnées pour pouvoir même nous entendre... dont ma propre famille.
    C’est un travail de longue haleine comme vous le savez mieux que moi.

    Plus je "m’élève" - toute humilité gardée - plus eux restent en bas, j’ai bien essayé, mais je crois que certains ont raté le train internet, ne sont pas familiers de l’écran... et donc sans vérifier par eux-mêmes c’est compliqué bref.

    Comme vous dites : il faut tendre vers la création d’"êtres collectifs" sur la durée, pour se sentir moins seul.
    Car comme on dit un proverbe indien "à quoi sert d’avoir le pouvoir si on est tout seul en haut de sa montagne".

    Je continue dans cette direction c’est la bonne je pense, car ça m’enrichit.

    Et puis merde, mort aux cons comme disait Arletty.

    Je dirais plutôt "mort à la connerie", c’est vraiment ça qui est déprimant - et non l’idée de la mort pour moi.

     

    • A quoi bon s’élever si vos semblables restent en bas, hors de portée.
      Ça ne peut que faire accroître le sentiment de solitude déjà si présent.

      Le but n’est pas tant de s’élever au dessus de la mêlée...mais de continuer à participer au continuum social/mental en sachant ce que vous savez.
      La difficulté se situe ici.

      On peut être très renseigné/cultivé tout seul dans sa tour, mais ça ne présente aucun intérêt sortit de la performance artistique/culturelle.


    • #2263210

      Cette femme était une visionnaire.


  • #2254335
    le 08/08/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
    Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

    Marie Gillain, elle a tout tué :
    y’a aucune autre actrice, qui est plus belle qu’elle

    donne un nom :
    maintenant que le brouillard se dissipe...
    bin ouais, Marie Gillain...

    y’a aucune...
    sinon, tu vas taper dans des vioques

     

    • #2254452

      Ce que je remarque c’est qu’à partir de "Les Valseuses" (1974) toutes les actrices françaises commencent leur carrière par un rôle dénudé pour pas dire à poil.
      C’est sans doute le cas de votre égérie.


    • #2254657
      le 09/08/2019 par Palm Beach Post : "Cult !"
      Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

      "votre égérie" :

      tout de suite, les grands mots...

      Non, justement, j’avais jamais rien vu sous cet angle
      Mais si la question se pose...

      J’en avais rien à branler de me demander qui est la plus belle
      mais si on met tout sur le tapis,
      bin, y’en a pas beaucoup, qui ressortent, face à elle

      oui, elle est grave chanmé

      Tu te rends compte quand même qu’elle tabasse Veronica Lake...
      Toutes les salopes d’Hollywood, elle les nique, grave sa race

      Dans toute l’étendue du paysage, il reste Marie Gillain

      C’est vrai, hein, si on se pose la question...

      Sauf qu’on veut de la salope imparfaite.
      On veut le motif.


    • Ben alors @Palm Beach, qu’est-ce que c’est que ce parler wesh wesh ?! Trêve de plaisanterie, comme vous je n’ai pas compris ce terme « d’égérie », mais passons. Le problème fondamental à mon avis est l’état lamentable du cinéma français et de sa production, dont dépendent nombre d’acteurs et d’actrices. En vous lisant, je pensais à Virginie Ledoyen que je trouve très classe (j’en ai encore mal de voir que pareilles actrices se retrouver dans des trucs style « MILF » !!!). Géraldine Paihas a aussi quelque chose.


    • « ... se retrouvent ... »


  • #2254344

    C’est toujours un vrai plaisir d’écouter Alain SORAL .
    Merci pour vos analyses, le partage de vos connaissances, la réédition de livres essentiels à la compréhension du monde actuel, de vos valeurs, de votre combat .
    Vous êtes un esprit éclairé et éclairant, un bol d’air frais dans ce mondialisme mortifère.
    Un homme nouveau grâce à vous, merci de tout coeur, le combat continue jusqu’à la victoire.
    Force, Courage et Honneur .


  • #2254460

    Très intéressant le catholicisme orthodoxe. Je ne savais pas que les prêtres avaient le droit de se marier et d’exercer un métier pour vivre en dehors du sacerdoce. C’est une très bonne chose je trouve.

    Dans l’eschatologie musulmane il est question d’une communauté de chrétiens qui sera restée fidèle à la vraie religion et sera sauvée au Jugement Dernier. D’après le sheikh Imran Hosein il s’agit probablement des chrétiens orthodoxes. S’il y a des experts en théologie ici qui pourraient nous éclairer... ?

     

    • #2256037

      Les orthodoxes sont des chrétiens schismatiques, c’est a dire que leurs évêques (issus des monastères) sont parfaitement valides aux yeux des catholiques, simplement la primauté de juridiction du pape (pourtant successeur de saint Pierre a qui le Christ a confié une mission spécifique) n’est pas reconnue. A ma connaissance les prêtres ne peuvent pas se marier, simplement on peut ordonner des hommes mariés


    • #2257735

      Exact on peut ordonner des hommes mariés ... qui doivent cependant faire voeux de chasteté aussi.
      Du coup le pretre orthodoxe ideal est un bonhomme qui a du vecu... qui a construit quelque chose dans la vie et donc connait les choses de la vie... avec une certaine sagesse.
      Du coté catho, on se retrouve avec un puceau fraichement demoulu du seminaire qui ne sait pas ce qu’est une perte blanche et va expliquer a une jeune prolo isolée comment aborder sa sexualité (j’exagèrre... à peine)


  • Lorsque j écoute "Soral répond", les sujets sont toujours truffés de cohérence, d enseignements, de profondeur, de pertinence, de clairvoyance et d éloquence.

    Ma méthode à moi ? Je télécharge l émission pour pouvoir le réécouter plusieurs fois à tout moment (sans devoir me connecter à internet).

    Moi qui suis une "hyperactive", je dois dire que ses interventions réussissent à capter énormément mon attention. En gros, c est focus total quand je l écoute.

    Il est sans conteste un excellent orateur. Ses allocutions sont une véritable nourriture intellectuelle ! Ne parlons pas de sa savante élocution...

    Je me répète : c est un pur moment de délectation ses discours.


  • #2254528
    le 08/08/2019 par Atos, Portos et Aramis
    Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

    A la femme qui pose la première question sur : Pourquoi le bourgeois est la figure négative de la modernité ?

    Je lui conseille : Histoire de ta bêtise

    excellent livre (très bien fait et très drôle) de François Bégaudeau.


  • #2254534

    Toujours très intéressant d’entendre AS, que ce soit sur des sujets déjà intégrés ou à fortiori des thèmes sur lesquels je n’avais peu ou pas eu de questionnement réel (je pense au foot féminin par ex.) ou qui demandent une finesse d’analyse et de connaissances qui me manquent (la foi orthodoxe).
    Les questions posées sont de qualité et j’ai particulièrement apprécié celle sur L. Degrelle que j’ai découvert en lisant "La cohue de 1940", où l’on voit effectivement apparaitre l’homme intègre et chaleureux tel que le décrit Alain, vrai combattant comme lui.
    J’ai 56 ans et j’espère que je pourrais encore bénéficier longtemps des enseignements du patron.
    C’est lui qui m’a éveillé il y a quelques années et m’a permis de comprendre ma colère pour mieux la gérer, quand d’autres bien pensants avec pignon sur rue appellent en permanence à la haine.
    J’ai aujourd’hui une relative culture politico-sociéto-sociale qui me permet de mettre en panne des "intellectuels", gauchistes politisés, chose qui m’était impossible auparavant.
    Promouvoir cette pensé, à mon niveau, est un plaisir.
    Alain Soral n’est pas un anti-intellectuels mais un anti-pseudo-intellectuels.
    Force & Honneur à lui et à ceux qui mène le combat à ses côtés (la relève).

     

  • #2254616
    le 09/08/2019 par ANGE GILET JAUNE
    Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

    DU PSYCHOLOGUE

    Le monde se divise en deux catégories : il y a ceux qui tiennent le revolver, et ceux qui creusent...

    Si Schopenhauer raillait l’idée qui conférait aux femmes le statut de dame, c’est parce qu’à son seul aspect la femme révélait n’être destinée ni aux grands travaux de l’intelligence, ni aux grand travaux corporels.

    Mais est apparu depuis peu une nouvelle espèce. Une espèce qui, par un statut autoproclamé (le fait du prince en somme), s’efforce de creuser, mais dans la tête des autres...

    Je les nomme les fourvoyeurs d’esprits, ou charlatans si l’on préfère. Une technique qui s’apparente aisément à la morale, car connu de tout temps comme la ruse des faibles contre les forts.

    A ceci près que la psychologie se forge des certitudes sur la base de postulats qui reposent davantage sur la croyance. Surfant sur la vague jusqu’à pouvoir en faire commerce, cette "science" de l’âme à peine centenaire s’est érigée en religion.

    Sorte de médecine au rabais en quelque sorte. Car n’oublions pas que le psychologue n’est pas psychiâtre. C’est plus la tentation de s’improviser thérapeute ; donc la vanité. D’où ce statut autoproclamé que j’évoquais...

     

    • Mon pauvre, vous êtes bourré de certitudes...
      Je suis psychologue clinicien et je crois que, hélas, vous ne savez pas grand chose de ce métier... Bien sûr il y a des brebis galeuses, et des charlatans, comme partout. Mais réduire ce métier à n’être qu’un simple "fourvoyeur d’esprit"... c’est tellement éloigner du réel...

      J’aimerais que vous rencontriez les parents des enfants que j’ai suivi pendant des années, il vous expliquerait bien des choses sur l’importance de notre travail... Mettre en avant la médecine pour rabaisser le psychologique est dangereux. La réponse royale de la médecine c’est très souvent le traitement médicamenteux alors qu’on peut aisément s’en passer dans nombre de cas...
      Pour l’anecdote, il m’est arrivé de faire retirer un traitement anti-psychotique à un enfant "simplement" dépressif (avec l’accord du médecin et en concertation avec l’institution, bien sûr). Les médocs font bien plus de dégâts qu’on l’imagine et ça, c’est l’apanage des psychiatres que vous semblez chérir... (même si je ne m’oppose pas à leur travail, mais seulement à la dérive qui consiste à ne faire qu’un renouvellement d’ordonnance).
      Vous mettez en avant l’aspect mercantile du métier... J’ai envie de vous dire que tout le monde a besoin de manger et de payer ses factures... et contrairement à ce que l’on peut croire un psychologue dans la fonction publique est très mal payé (1450e échelon 1, pour 5 ans d’études...). Quand on voit qu’un développeur informatique peut toucher plus de 3000 balles... Je me demande quel apport social mérite un tel salaire...
      Une autre anecdote sur l’argent : en France nous manquons cruellement de pédopsychiatre, ce qui empêche des structures de pédopsychiatrie de s’ouvrir, ou de fonctionner... pourquoi cette branche n’est-elle pas intéressante pour un médecin ? Parce que bosser avec un enfant ça n’est pas rentable. On rencontre l’enfant, puis les parents et ça, ça prend du temps. Alors qu’un adulte on renouvelle son ordonnance et basta...
      Donc s’il vous plait renseignez vous avant de proférer des sottises, et je vous souhaite de ne pas avoir besoin, pour vous ou vos enfants, d’un psy un jour. On y va rarement de gaieté de cœur initialement...

      Bien à vous,

      Adrien


    • "Cette science de l’âme à peine centenaire "
      Il me semble que cela commence bien avant. Cela commencerai plutôt avec Mesmer, Maine de biran et Jean Jacques Rousseau. Peut-être aussi avant avec Paracelse et même peut être avec les alchimistes ( voir Psychologie du transfert de Jung par exemple). Mais je ne suis pas un spécialiste. Monsieur Adrien pourrait mieux nous situer son commencement.
      Mais elle apparaît bien plus ancienne que ce qu’on pourrait croire.

      Cordialement


  • #2254630

    La petite mise au point sur la colère de Soral à l’égard de Lapierre est très appréciée ! En effet avant cela je trouvais un peu excessif la dent qu’avait Soral contre Lapierre, mais avec cette explication on comprend beaucoup mieux les choses et la légitimité de sa réaction qui quand incomprise a l’air exagéré.

    En effet un des piliers de notre mise en esclavage est l’impossibilité des hommes issus de la modernité d’agir de manière collective et structurée. Dès que quelque chose se met en place il y a l’ego qui vient interférer et qui finit par tout foutre en l’air. Et là on parle de gens plutôt brillants et au-dessus de la mêlée, c’est à dire ceux qui ont compris l’importance de l’action collective, du réseautage, qui ont les compétences pour mettre en place une structure...mais qui malgré tout finissent par échouer en raison de l’ego ! Alors imaginez un peu l’handicap du Français lambda !
    Les gens de nos jours ne trempent pas le maillot pour une cause mais instrumentalise cette dernière pour satisfaire des ambitions personnelles : envie de s’épanouir, de gagner sa vie sur le dos d’une cause...autrement dit de nos jours c’est la cause qui est au service de l’individu alors que cela devrait être l’inverse. Quand une cause est au service des intérêts personnels des individus cela finit toujours par craquer. Dès que les gens sont contrariés, ont des problèmes interpersonnels...ils sont prêts à sacrifier la cause dont ils se prétendaient être les défenseurs et foutre en l’air des années de travail !
    Il y a aussi le refus des gens d’affronter la réalité de leur propre finitude faisant qu’ils ne préparent pas de succession.
    L’impuissance des individus atomisés est formidablement illustrée par l’impuissance totale de certains corps de métiers existant encore de nos jours et qui malgré tout sont totalement incapables d’agir collectivement de manière efficace pour leurs droits. A chaque fois que j’aborde ce thème je prend l’exemple typique du corps médical composé d’homme et de femmes ayant encore un esprit de corps, a très haut niveau d’instruction, d’un point de vue financier relativement à l’aise...et qui malgré tout sont totalement incapables d’agir efficacement contre leurs adversaires ! L’homme moderne a été castré par la destruction de ses capacités d’action en tant qu’organisme social collectif.
    Pour réapprendre l’action collective structurée cela demandera du boulot, mais ce n’est pas impossible que cela fait parti de l’instinct de l’espèce humaine.

     

    • « La petite mise au point sur la colère de Soral à l’égard de Lapierre est très appréciée ! En effet avant cela je trouvais un peu excessif la dent qu’avait Soral contre Lapierre, mais avec cette explication on comprend beaucoup mieux les choses et la légitimité de sa réaction qui quand incomprise a l’air exagéré. »
      Des explications avaient déjà été données à plusieurs reprises. On se souvient que la dernière mention de ce triste épisode fut son laïus lors du dernier bal des quenelles.


    • #2254914
      le 09/08/2019 par The Médiavengers Zionist War
      Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

      La colère du patron était d’autant plus justifiée que personne ne l’avait vu venir et qu’il est parti sans explications. Qu’est-ce qui pouvait justifier une telle attitude ? Il n’y a jamais 36 explications.
      Et quand on voit la vacuité de ses reportages (ça me fait de la peine à dire pourtant) qui font 200 000 vues uniquement sur de l’esbroufe sans aucun apport informatif ou analytique, la prochaine étape c’est de trouver une place chez Barthès ou au Média. Triste.


    • @The MZW

      Et c’est pourtant clair qu’il est plus évident d’aller du service public à la "contre-info" du Net.... que l’inverse ..enfin, depuis l’an 2000, google et le 9/11... enfin, j’me comprends !!! ;)


  • #2256995
    le 12/08/2019 par Lynx dans la brousse
    Soral répond... sur ERFM ! – Quatorzième fournée !

    Merci de tout cœur pour tout cher Alain..
    Et merci à celui qui m’a fait découvrir cheikh Lô dans la playlist ce soir sur E&RFM.. merci aux Baye Fall, santé à tous sur E&R
    https://youtu.be/kEhaJrt5PhU


  • Bravo Alain c’est génial une fois de plus...


  • #2258513

    Mr Soral,

    J’aimerais revenir sur votre définition du patriotisme et du nationalisme car elle m’a semblé paradoxalement très floue pour quelqu’un se revendiquant nationaliste.

    C’est pourquoi j’aimerais aussi vous proposer ma définition de ces termes.

    Le patriotisme peut être défini comme un sentiment plus ou moins fort d’attachement à une nation à laquelle on se sent rattaché. C’est un rapport entre la personne et la chose immatérielle qu’est la nation. Comme une foi naturelle pour la nation.

    Le nationalisme lui intègre une dimension politique au patriotisme, le nationalisme serait en quelque sorte une traduction du sentiment patriote dans le réel par le biais des institutions. Et comme toutes les choses que l’on chérie : on essaye au mieux de les protéger. C’est ce que propose la pensée politique du nationalisme.

    Amicalement

     

    • #2260269

      Je suis québécois et ici on est nationaliste, on ignore de beaucoup le mot patriote qui semble venir avec la république (la révolte des "patriotes" par exemple, fait de francs-maçons et d’anglais, visait à nous rattacher aux USA, lieu d’exil de ceux-ci après leur échec au 19e siècle).


    • #2263221

      @Chose Binne Disons que patriote cela fait plus gentillet que nationaliste vu nationaliste est un gros mot, les années 30, tout ça...


  • #2258857

    Bonjour, c’est juste pour signaler que le répondeur est plein et n’enregistre plus aucun messages. C’était déjà le cas il y a 10 jours quand j’avais appelé et ça n’a pas changé.

     

  • Quelqu’un sait pourquoi le patron parle de Franco comme d’un type louche ? Je connais pas bien le sujet, si ce n’est la version officielle.

    Merci à ceux qui pourront m’éclairer.


  • #2263112

    C’est en voyant des torchons comme Le Monde que l’on voit que l’intelligence est morte.


Commentaires suivants