Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

The Movement, l’épopée européenne de Steve Bannon pour enterrer le mondialisme

Pour paraphraser la célèbre citation de Marx, nous pouvons affirmer sans exagérer : « Un spectre hante l’Europe, le spectre du populisme ».

 

Après un certain nombre d’indices prometteurs en faveur du populisme ou du nationalisme en Europe tels que le Brexit, l’élection de Trump, le résultat des élections parlementaires en Autriche, en Hongrie et en Italie, la solidarité politique entre les pays du groupe de Visegrád, ou encore les nombreux désaccords entre la Pologne et la bureaucratie de Bruxelles, voilà que la presse internationale nous rapporte encore des nouvelles encourageantes.

Steve Bannon, ancien haut conseiller de Trump et véritable éminence grise de sa campagne électorale victorieuse, a annoncé la création en Europe d’une fondation dénommée The Movement.

L’objectif affiché de l’organisation est de proposer une alternative au « réseau Soros », l’Open Society Foundation, dont l’influence sur la politique (dans les pays de l’ex-URSS, en Europe occidentale et aux États-Unis notamment) est et a toujours été considérable.

Et si l’élite dominante a bel et bien subi son premier revers depuis la Seconde Guerre mondiale à travers les événements politiques antisystèmes de ces dernières années, ce phénomène, que l’on pourrait qualifier de « printemps européen » ou de « révolution populiste européenne », risque certainement de continuer à prendre de l’ampleur sous l’impulsion de Steve Bannon. Ce chef de file de la pensée américaine a pour ambition d’unir tous les partis politiques européens défendant l’identité et la souveraineté nationale autour d’un front commun contre le mondialisme, ce mouvement néolibéral et antinational qui nuit gravement à la fois aux intérêts des petits pays, mais également à ceux des États-Unis.

Dans son livre Le Moment populiste, le philosophe français Alain de Benoist résume avec brio la nouvelle mentalité des peuples européens. La nouvelle coalition italienne composée des mouvements populistes la Ligue du Nord (le parti de Matteo Salvini) et le Mouvement 5 étoiles (de Luigi di Maio) vient appuyer les thèses de l’auteur. Sur cette ligne, on retrouve également le philosophe Alexandre Douguine, auteur d’une série d’articles portants sur la nouvelle vague qui déferle sur le milieu politique en Europe.

En définitive, l’élection de Trump et le projet de Bannon permettent, à nous Européens, de mettre fin à la théorie selon laquelle le mondialisme serait un pur produit américain. L’essayiste et économiste français Hervé Juvin développe une thèse très importante pour comprendre les phénomènes des dernières décennies : tout comme le peuple russe fut la première victime du communisme, le peuple américain est la première victime du mondialisme, également appelé capitalisme extraterritorial, impérialiste et destructeur. Sans oublier le fait que la majeure partie de l’oligarchie mondialiste réside aux États-Unis tout en agissant contre les intérêts de l’État américain et du peuple américain.

Par conséquent, la fondation à but non lucratif qui s’apprête à émerger se donne pour mission prioritaire la consolidation des partis populistes antisystème en vue des élections parlementaires européennes prévues au mois de mai 2019, mais également de leur prêter main-forte pour certaines élections locales. L’organisation, à travers ses services d’expertise-conseil, pourrait jouer un rôle déterminant dans le combat électoral à venir.

Bien que Steve Bannon déclare ouvertement qu’il souhaite faire de son organisation un rival du Forum économique mondial (FEM), c’est-à-dire du système ploutocratique mondialisé, mon ami français Emmanuel Leroy l’a devancé en proposant une formule qui convient parfaitement à la fois à l’initiative lancée l’année dernière dans la capitale moldave, qu’à l’initiative de Steve Bannon. En effet, il a déclaré en 2017, à l’occasion des deux conférences internationales de Chisinau ayant réuni des intellectuels des pays de l’ex-URSS et d’Europe occidentale, qu’il fallait que le Chisinau Forum devienne un véritable anti-FEM. Le Chisinau Forum, créé par trois organisations (l’Université populaire de Moldavie, le Mouvement eurasiste russe dirigé par Alexandre Douguine et le Comité Jean Parvulesco français), est devenu un groupe de réflexion international et se réunira au moins une fois par an dans le but de développer des stratégies géopolitiques, idéologiques et économiques alternatives.

En deux ans d’existence, notre réseau s’est développé jusqu’en Iran et en Afrique, nous sommes parvenus à mettre en place une solide coopération entre différents médias, et nous participons à de grands événements internationaux. Dans ce contexte, en tant que principal organisateur du Chisinau Forum, je suis convaincu que mes collègues de l’étranger me soutiendront lorsque le moment sera venu de collaborer activement avec le nouveau mouvement de Steve Bannon.

Nos ressources médiatiques www.flux.md et www.altermedia.md (Moldavie), www.geopolitica.ru (Russie), www.tvlibertes.com, www.lesakerfrancophone.fr, www.egaliteetreconciliation.fr (France), www.zuerst.de (Allemagne), www.gandeste.org, www.estica.eu (Roumanie), www.geopolitika.rs (Serbie), tout comme un certain nombre d’autres organes de presse avec qui nous collaborons, constituent une excellente opportunité pour promouvoir nos idées, mais également pour se soutenir mutuellement.

La position géographique de Chisinau, la capitale de la Moldavie, en fait un lieu idéal pour nos réunions internationales. À cela s’ajoute le fait que les citoyens de l’Union européenne, des États-Unis, du Canada, de la Russie et des pays de l’ex-URSS sont exemptés de visa. Organiser avec succès divers événements et entretenir des relations étroites avec nos partenaires a permis à notre équipe d’acquérir une expérience solide. Il est nécessaire que cette expérience soit réinvestie, afin de contribuer à renverser le système dominant actuel – ploutocratique et mondialisé –, à reconstruire les États-nations, et à harmoniser les relations internationales de manière à ce qu’elles servent les intérêts de tous les peuples.

Nous, peuples de l’ex-URSS, avons énormément appris en participant au démantèlement de l’ancien régime totalitaire. Aucun d’entre nous n’aurait pu prévoir, il y a trente ans de cela, que le jour viendrait où nous aurions à revivre le « triomphe des nations », où nous aurions à refaire la décolonisation de peuples captifs, victimes d’une corporatocratie mondialisée ayant anéanti la souveraineté de tous les pays et provoquant des déséquilibres sociaux et économiques considérables. De la même façon que la chute de l’URSS fut possible, la fin du nouvel empire miniature et totalitaire de l’Union européenne (massivement infiltrée par les tentacules de George Soros et qualifiée, à juste titre, de système le plus corrompu au monde par le Premier ministre hongrois Viktor Orbàn) l’est tout autant, et son besoin se fait urgemment sentir.

Suite à l’élection de Donald Trump, deux pouvoirs semblent se faire face aux États-Unis : d’un côté, un président populiste guidé par le principe de « l’Amérique d’abord ! », et de l’autre côté, « l’État profond », qui privilégie l’accumulation de profits au détriment des intérêts du pays. Tout patriote se retrouve dans le message proposé par Steve Bannon. Ce principe devrait être suivi par tout le monde, et par toute élite politique qui se respecte : « Mon pays avant tout ! »

Luttons ensemble pour préserver nos traditions, nos cultures et nos religions, pour protéger nos économies nationales face aux attaques du capitalisme mondialisé, pour contrecarrer l’invasion de nos pays par des vagues de migrants clandestins, et pour cesser d’inonder leurs pays de requins spéculateurs capitalistes. L’issue de cette confrontation historique dépend de notre solidarité.

J’invite notre réseau d’amis à travers le monde à donner leur avis sur une participation active des membres du Chisinau Forum pour soutenir et élargir l’organisation de Steve Bannon The Movement. Vos réactions seront publiées dans nos médias dans différentes langues.

Je souhaiterais conclure en paraphrasant une autre célèbre citation marxiste :

Populistes de tous les pays, unissez-vous !

Iurie Roşca

En lien, sur E&R :

Iurie Roşca, sur E&R :

Pour un réveil des nations ! Lire chez Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

54 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est moi ou je me sens encore manipulé ?....
    Ils sont bien gentils ceux là qui arrivent des US. De quel camp ils sont, je n’en sais rien. Mais ce dont je suis sûr, c’est que ce n’est pas de notre bien-être dont ils s’intéressent...


  • Vous croyez vraiment que ce que les élites mondialistes ont mis plusieurs décennies à mettre en place sera balayé en quelques années par un populiste à deux balles ? Et vous croyez encore que les élites d’hier se sont volatilisées ? Que deux hommes (Trump et Poutine) ont changé les règles en 2ans ? Le commerce comme la physique a ses propres lois, et aucun homme ne peut ainsi enfreindre ces règles selon son bon vouloir...si cela était , Napoléon ou de Gaulle, assurément brillants et porteurs du génie français, eussent réussi mille fois !

    Peut-etre que les élites mondialistes ont changé de stratégie, et misent désormais sur la pseudo révolte des nations pour redonner une seconde jeunesse à leur projet.

     


    • Le commerce comme la physique a ses propres lois




      ouh là, çà pique.
      Si le commerce suivait des lois mathématiques on pourrait faire de la prédiction économique.
      Or la science économique est pure idéologie, il serait temps d’atterrir. Et justement, ces soi disantes règles dont tu parles, l’oligarchie les crée et les change selon son bon plaisir : (on en est aux interêts négatifs par exemple ou bien plus fort encore, la dette étatique est devenue le fournisseur exclusif de monnaie ex nihilo des QE, d’où l’explosion volontaire de la dette US)


    • @u roitelet

      Les élites mondialistes n’ont rien mis en place depuis des décennies, ils sont juste allés de plan foireux en plan foireux pour conserver l’hégémonie relative qu’elles ont eu en 1945, c’est tout. Ces plans ont marché pendant un temps (fausse guerre froide, découplage du dollar de l’étalon or, ultralibéralisme des années 80, guerre contre le terrorisme, etc.) mais force est de constater qu’ils n’ont cessé d’enchaîner les déconvenues ces dernières années : ils ont perdu en Syrie, la Russie soumise dans les années 90 s’est libérée et prouve que le protectionnisme marche, les modèles ultra-libéraux européens et nord-américains ne font plus rêver grand monde et ceux qui l’ont suivi (notamment la Chine) commencent à comprendre en quoi ce système est dangereux ne serait-ce qu’avec leur taux de pollution.
      Dans les 10 ans qui viennent, ce ne sera plus Londres ou Washington la place boursière importante mais Hong-Kong ou Séoul.
      Trump & Poutine, eux, au moins essaient de faire quelque chose, c’est bien plus que de critiquer bien à l’aise sur internet sans rien de faire de concret dans le réel, roitelet.


    • A ceux qui m’ont répondu...

      Ni Poutine ni Trump ne flottent dans les airs , que je sache ; ici bas , ils sont soumis à la force de la pesanteur, comme nous ! Aussi sont-ils soumis comme nous à la force inhérente du Capital, à savoir la baisse du taux de profit !

      Cela signifie qu’il n’y a pas de révolution populiste ; que nous sommes les dupes d’une gigantesque comédie ; que le système a tout bonnement changé son fusil d’épaules et parle désormais le langage du peuple ! Pour preuve, observez bien les derniers films au cinéma : tous font l’apologie du métissage ...on apprend même que Omar Sy va jouer Arsène Lupin pour Netflix...


  • #2017354

    Demander aux Américains des leçons de souverainisme ? Y’a pas comme un problème... ?

     


  • Tout comme le peuple russe fut la première victime du communisme, le peuple américain est la première victime du mondialisme, également appelé capitalisme extraterritorial, impérialiste et destructeur.




    Et fait par les mêmes.
    On ne dirige pas le monde en pyjamas à rayures.
    A. Soral


  • tout ceci est bien beau, mais J’ai une question :

    pourquoi c’est un amerloque(encore...) qui refonde l’Europe ?

    quelqu’un peut répondre ?

     

  • Hey ! Bannon !
    Je suis un "néo-royaliste", ça veut dire que moi aussi je suis un patriote mais que je ne me fais pas entuber par un parti politique féodé à la pseudo-démocratie. Donc question : Dieu et le Roi sont-ils compatibles avec votre fondation à but non lucrative ?

    PS : pour les lecteurs, c’est une question rhétorique, il est évident que je n’y fouterai pas les pieds dans sa fondation.


  • L’ennemi, poussera les peuples à s’auto-détruire afin d’hériter d’une terre vierge à repeupler. Cela a travers toute les formes de nationalismes, intégrismes et autres isme qu’il a infiltré depuis fort longtemps.
    La mondialisation n’est qu’un phénomène inéluctable. C’est la manière dont on fixe les règles qui la rend toxique ou non pour les peuples je pense

     

  • Ce soir je vais m’endormir le coeur léger .
    Y aurait-il une justice ?
    Quand on voit l’évolution des choses depuis l’arrivée au pouvoir de D Trump , la détermination anti-systèlme du "groupe de Visegrad " ,le Brexit , l’arrivée des populistes au pouvoir en Italie et en Autriche , la politique de Vladimir Poutine ,et le sieur ATTALI qui " serre les fesses " on se dit que l’espoir renaît.

    Le moment venu il ne faudra pas avoir "la main qui tremble " et punir convenablement tous nos tourmenteurs.

    citation qui devrait figurer sur tous les sites et partis ou associations patriotes.
    Un "cri de ralliement " des patriotes en quelque sorte.

    "Le véritable exil n’est pas d’être arraché de son pays , c’est d’y vivre et de ne plus rien trouver de ce qui le faisait aimer " Edgar Quinet


  • Steve Bannon ?

    - Le sionisme (mais par-derrière...)

    Vous comprendrez en temps voulu.

     

  • Très beau texte.
    Mais comme son auteur nous invite à commenter, voici un commentaire sous forme de question : comment se fait-il que Steve Bannon, pour aider à démanteler l’Union Européenne, s’appuie en France sur Marion Maréchal ex-Le Pen, fille d’un agent secret vendu au Mossad, qui, contrairement à Marine Le Pen qui laissait parfois entrevoir une ambiguïté, est elle clairement et totalement en faveur de l’Union Européenne et a déclaré ne pas vouloir en sortir ni de l’euro d’ailleurs ?
    Pourquoi s’appuyer sur elle, alors qu’elle est encore plus européiste que Marine, et pas sur Asselineau qui est le seul qui propose clairement de sortir sans magouilles de l’UE ?

    (Qu’on aime ou pas Asselineau n’est pas la question, ne dévions pas le débat. Le fait est que pour la question qui nous concerne, Marion et aurait dû être la moins susceptible d’être choisie.)

    Nous prendrait-on pour des pigeons et des blaireaux par hasard ?

    Où est-ce toujours la même vraie extrême-droite à grande gueule, toujours excessive et soumise ?
    Comme les généraux d’Alger qui étaient tous agents de l’OTAN ?

     

    • "Pourquoi s’appuyer sur elle, alors qu’elle est encore plus européiste que Marine, et pas sur Asselineau"
      Peut-être parce qu’Asselineau est très tiers-mondialiste mixeur de peuples, à sa manière.
      Marion Maréchal ne l’est pas, c’est clair comme elle.


    • Je ne connais pas le terme ’’tiers-mondialisme’’.
      A moins que vous fassiez un néologisme.
      Sincèrement, je pense qu’Asselineau est très au fait des questions d’immigration, il tente juste de ménager le sujet pour paraître rassembleur.
      Et puis il en a quelques uns chez lui aussi, des personnes d’origine immigrée, propres sur elles, intelligentes, saines, simples, diplômés, patriotes, parlant bien français et anti-racaille.
      Il a été de ceux qui (comme vous je suppose) ont ouvertement critiqué Soros et son rôle joué dans la crise des migrants : c’est le point nodal et Marion se garde bien d’en parler.

      Récemment, dans la revue de presse du site d’Asselineau, on critiquait l’immigration massive et illégale, qui, je cite la revue de presse ’’déstabilise les sociétés d’arrivée’’.
      Donc c’est clairement une prise de position contre toutes ces arrivées de somaliens et érythréens.

      Ensuite, le relancement de la francophonie qu’il appelle de ces voeux permettra une jugulation de l’immigration, en tout cas celle venant des pays francophones.
      Avec un objectif double, tout le monde l’aura compris : former des élites et industrie locales, au bénéfice de ces pays
      Transférer des technologies françaises, faire fonctionner les industries françaises afin de leur faire parvenir des produits et machines
      Et pour les deux, des partenariats commerciaux et culturels avantageux.

      Je pense qu’il n’est ni fondamentalement raciste ni immigrationniste, juste réaliste et calme, tentant de trouver une solution. En face, on nous propose la guerre civile.


  • Depuis quand les relais sont des "ressources médiatiques" ? Position d’ER sur la question ?
    Avant que les patriotes de tous pays s’unissent, commençons par unir les patriotes du nôtre, il y a déjà beaucoup à faire...
    Prophétique Alain une fois de plus, le sionisme s’est constitué un nouveau faux-nez...
    S’il est vrai qu’on ne pourra s’en sortir que "par le haut", au sens par l’élévation, il est encore plus vrai que ça ne pourra venir que du "bas", au sens du peuple.

     

    • le bas ne s’élèvera jamais si le plafond de verre qui lui écrase la tronche reste aussi bas.

      Il faut briser le plafond pour que ce vœux se réalise, sinon, ça ne restera qu’un rêve parmi d’autres.

      La destruction créatrice numéro 2 : retour à l’envoyeur . . .


  • A la lecture de la majorité des commentaires, on saisit l’esprit français... méfiant et toujours perché sur sa "hauteur" ce qui, indiscutablement, lui donne ce petit ton arrogant connu du monde entier. Le français de la modernité n’en finit plus de goûter l’amertume de sa chute interminable. Il rêve toujours de grandeur, le français déchu, mais il a perdu quelque chose de plus fondamental encore : le courage de se bouger lui-même.

    Alors forcément, un mec, américain de surcroît, sioniste pour compléter le tableau, Bannon donc, agit, créé une fondation... car ce sont des formes statutaires très commodes pour agir en infiltrant aisément le monde. Pensez-vous qu’un français aurait fait ça ? Que nenni ! le français, grand penseur et analyste devant l’éternel, pond des livres (c’est déjà pas mal), râle beaucoup, s’agite dans son coin... ou sur les forums-en-ligne, mais... ce qu’il sait faire le mieux et que personne au monde ne fait aussi bien que lui c’est de critiquer ceux qui agissent. Alors ça, oui, le français il sait faire !

    Bannon lance un "mouvement", certains pays de l’Est ont créé le groupe de Visgrad et pas mal d’autres regroupements souverainistes, l’Italie à osé reprendre bon an mal les rennes d’une partie de sa politique (pas toujours très nette mais au moins ça bouge !), l’Angleterre a osé le Brexit, et la France ???? Rien, rien, rien. Elle râle la France, ses râleurs patentés écument sur les forums, voient bien entendu les manips partout mais... croyez-vous qu’ils prendraient des initiatives à la Bannon les lauréats de la râle ? Pas du tout ! Ils ricanent, démontent, discréditent, se moquent... sans jamais proposer une alternative.

    Ne cherchez plus pourquoi nous nous enfonçons chers collègues du forum E&R... continuez à désespérer de nos z’élus traitres, poursuivez les sarcasmes sur un Bannon qui avance, et surtout... continuez à écumer à hauteur de l’impuissance totale des commentaires en ligne, ça mange pas de pain... Pendant ce temps, les authentiques courageux, ceux-là mêmes qui prennent des décisions concrètes et agissent pour leurs intérêts avancent.

    Faites du Bannon déjà... après on prendra au sérieux vos sempiternelles râleries et vos leçons de supposée clairevoyance stratégico politique... N’en déplaise à pas mal, il n’y a qu’un mec en France qui ose proposer une authentique issue : l’UPR d’Asselineau. Oui ouiiiiii je sais, beaucoup ici vont me tomber dessus, mais quoi ? Asselineau n’est pas de Gaulle, mais au moins le mec agit !! !

     

  • Personne chez nous n’est capable de le faire alors on confie (encore) le boulot aux américains. S’interroger sur la compétence, la volonté et la crédibilité de nos souverainistes européens.


  • Je doute que Bannon aie autant d’argent que Soros et donc autant d’influence .


  • Les patriotes n’ont pas d’argent, c’est pour cela qu’ils sont si peu suivis .

     

  • Tout d’abord, E&R ne soutient pas particulièrement Bannon et son mouvement, c’est une phase d’observation qui pourrait déboucher sur quelque chose d’intéressant.

    E&R a traduit cet article car il a été écrit par un "confrère", chef de file de la dissidence moldave.

    Certes, Bannon n’est pas connu pour son antisionisme. Mais finalement, populisme et antimondialisme ne mettent-ils pas automatiquement feu à l’essence du lobby qui n’existe pas ? On peut se poser la question...

     

    • votre commentaire est tout à fait pertinent .
      Et si l’on jette le "bébé avec l’eau du bain " à tout bout de champ , on n’est pas sorti de l’auberge !
      Toutes les bonnes volontés , qui vont dans le bon sens , ne sont elles pas tout au moins à retenir ?

      ps : pour répondre à son choix du leader français , si on compare l’ancien fonctionnaire des finances en retraite et Marion , pour l’avenir , vous trouvez qu’il y a photo ? ( même si les deux antagonistes présentent des failles , le charisme , la jeunesse , les études en milieu tradi , de la seconde ,augurent un véritable espoir .)


  • Populisme, vraiment ?
    National-sionisme, oui !

    Il serait naïf de penser qu’un tel mouvement ne soit pas piloté lui aussi par la racaille d’en haut, au-dessus c’est l’Diable, encore au-dessus heureusement, c’est Dieu.
    Le chaos est à la porte de nos contrées, le ver en a pénétré le fruit.
    Loin d’être LA solution au problème de l’heure présente, l’arrivée au pouvoir de forces nationalistes, toujours pas anticapitalistes ni antisionistes, sera certainement un élément déclencheur du "tous contre tous", depuis tant désiré par ces damnés.
    Tout ça est prévu, fabriqué et élaboré depuis des siècles.
    L’enjeu pour les forces invisibles en présence, ce sont les âmes.
    Comment les acquérir ? En les faisant participer au grand jeu maçonnique, dit, de la perdition.

     

  • Ouais ! Super !
    Populistes de tous les pays unissez-vous...

    Sauf que c’est un vrai panier de crabes :
    Il y en a qui veulent réinstaurer une dictature communiste, d’autres une dictature national-socialiste. Dans la plupart des cas, un Etat tout-puissant et omni-présent.

    Quel intérêt y a-t-il à servir de chair à canon dans un mouvement qui veut remplacer une dictature par une autre ?

    Au moins Steve Bannon comprend le terme "small gov".


  • #2018054

    "Sans oublier le fait que la majeure partie de l’oligarchie mondialiste réside aux États-Unis tout en agissant contre les intérêts de l’État américain et du peuple américain."

    Oui, mais ça, c’est la définition d’une oligarchie. Je ne connais pas d’oligarchie qui fasse autre chose que nuire aux intérêts du peuple chez qui elle réside. Et le gouvernement de type républicain est son instrument de pilotage.

    On ne peut pas combattre l’oligarchie sans combattre la république, car la république leur offre tous les avantages, et le minimum d’inconvénient.

    Je ne crois plus en la politique. Nous avons dépassé des bornes qui rendent la politique désormais totalement inopérante. Laisser à penser à une possible reprise en main, c’est illusoire, de l’enfumage.

    La suite ne sera pas politique. Elle sera physique, dans le réel, et sans tabous, ni limite. Le capital n’en n’a pas, nous n’en n’aurons pas non plus.

    Ça ressemble quand même a une tentative de repositionnement de l’empire au centre de l’Eurasie tout ça . . .

    Ils savent qu’ils ne pourront pas tenir la distance, perché sur leur bout de terre éloignée de tout et entouré de flotte. Trop coûteux et risqué en cas de conflit pour les ressources.

    Va falloir trouver d’autres pigeons, ou bien montrer patte blanche avec des gains significatifs dans la remigration. Pour l’instant, il n’y a que de la com" et des effets d’annonce chez tous les populistes.

    On n’est pas encore tous des poissons rouges.


  • En plus, ce gusse a des faux airs de Collard ! Ce qui ne joue vraiment pas en sa faveur, vous l’avouerez ! Dans un genre capillaire assez proche, je préférais encore Gloria Lasso...


  • Le taulier parlait de fausse résistance.
    Il a bien raison, nous voyons de plus en plus, ça et là, la promotion de ce faux mouvement qui prétend être une résistance, une sorte de story telling pour dévier les jeunes dissidents.


  • "Comédie", "dupes", "dissidence contrôlée" bla bla bla... En fait dès qu’une action est relayée ici, la masse des commentateurs te balancera nécessairement que c’est un acteur placé par le système pour canaliser le mécontentement. Cette médiocrité constante, c’est pour justifier psychologiquement votre inertie ? Avec ce genre de raisonnement il ne sera passera JAMAIS absolument rien. Et je trouve que c’est faire montre d’une sacrée mentalité de soumis que de considerer toute action publique comme nécessairement un jeu du système, comme s’il était omnipotent et que tout dans ce monde découlait de sa volonté...

    Un commentateur E&R en 73 avant J-C "Spartacus ? Une action téléguidée de l’oligarchie romaine pour asseoir le pouvoir de Crassus, oui oui".

     

  • Bonjour,

    C’est ténu comme choix...
    On le voit bien à la lumière des commentaires...

    Certains veulent suivre... Faut de mieux
    Certains veulent observer... Au risque de rater l’impulsion.
    Certains hurlent au risque de canalisation et de manipulation.
    Certains appellent à une structure similaire franco-française (bon, je vois pas en quoi les risques supra sont écartés...)
    Je n’échappe pas à cette règle... Je me pose ces 3 choix...

    Tous égards aux​ victimes...
    Cela me fait penser aux victimes de viols et d’agressions​ sévèrent...

    Tout cela pour dire que cela est une réaction très timorée... Plus proche de l’émotion que de la stratégie de survie froide et déterminée...

    De la à penser que nos esprits ont été violés et traumatisés...

    Je me pose de sérieuses​ questions sur la subsistance​ de l’abnégation, du panache et de la volonté...


  • 3 questions me viennent à l’esprit sur la « résistance » qu’incarnerait Bannon :

    1) Pourquoi un Américain pour fédérer les populismes européens ?

    2) Pourquoi « The Movement », nom anglophone qui n’est pas sans rappeler « En marche » ? Pourquoi pas un nom grec, plus en phase avec l’Europe millénaire ?

    3) Pourquoi Bannon prédit-il un grand avenir à Marion Maréchal ? Où est la légitimité d’une telle prise de position ? Pourquoi pas Philippot, dont le programme de 2017 présentait exactement les mesures nécessaires au redressement des nations ?

    Ça pue. S’il menaçait le système il ne serait pas promu par celui-ci (il n’y a qu’à voir comment Philippot a été désintégré).

     

    • Effectivement, voilà de tres bonnes remarques !

      Mr Bannon vient en europe "surfer" sur un parti ( moribond en France ) et puis fabriquer son "machin" . Il va forcément l’orienter dans l’intérêt des usa !
      Il veut fédérer tout le populisme européen contre l’EU ( dans l’intérêt des USA ) et c’est donc dirigé contre tous les nationnalismes européens .
      La méthode Bannon est une autre manière de nous proposer le fédéralisme .
      _


  • "Et nous voilà prêts à courir le grand risque yankee ; l’Amérique, la seule domination dont on ne réchappe pas, je veux dire dont on ne réchappe pas tout à fait indemne". Aimé Césaire dans "discours sur le colonialisme".


  • Pour déterminer ce que veulent vraiment les leaders d’opinion comme Steve Bannon ou d’autres, il faut regarder ce qu’ils pensent sur la Syrie et sur l’Ukraine, c’est sur ces dossiers que la ligne de front se matérialise le mieux.
    Le jour où Bannon, Trump, Poutine, Marine ou Marion Le Pen répèteront comme Bernard-Henri Lévy "À bas le tyran Bachar El-Assad !" et "Vive l’Ukraine de Maïdan !" - et se mettront ainsi à soutenir les guerres sionistes dans ces deux pays - on pourra se poser des questions sur leur agenda caché, mais pas avant.


  • La contre-attaque des "Democrates" est lancée ; Censure des médias dissidents, apportant un regard critique sur le courant de propagande en place. ERTV, TVLibertes, Alex Jones en ont déjà fait les frais. RT et Sean Hannity seront sans doute eux aussi touchés.
    Il ne faut pas rester passif et prendre les devants, Bitchute et Peertube offrent des alternatives. Pour chaque vidéos que vous postez sur Youtube, vous devez vous astreindre à la mettre en place sur un médium décentralisé.


  • Vous voulez vraiment lui devoir quelque chose ? pas moi, merci on peut se débrouiller seul, pas besoin de son aide, merci, l’ingérence on en a assez comme ça de la part des états-uniens.


Commentaires suivants