Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 

Valls ou le degré zéro de la pensée

Monsieur Valls se saisit de la philosophie. Il le fait à sa manière, limitée et expéditive, comme aurait dit le Général. Celle dont il a usé face aux frondeurs (qui ne méritaient par ailleurs pas tant d’honneur). Celle dont il abuse pour supprimer des débats qui le dérangent. Monsieur Valls a donc décidé d’attaquer Michel Onfray. Que lui reproche-t-il ? Le mieux est ici de laisser la parole à la victime [1].

« Valls quant à lui n’a pas même pris le temps de lire l’entretien du Point à partir duquel il extravague. Qu’y ai-je dit ? La question était la suivante : « Quels sont les intellectuels de droite dont vous vous sentez le plus proche ? ». Voici ce que j’ai répondu : « Je ne me sens pas proche de BHL ou d’Alain Minc, ni de Jacques Attali qui, me dit-on, sont de gauche. Faudrait-il que je me sente proche pour cela d’intellectuels de droite ? Qui sont-ils d’ailleurs ? Concluez si vous voulez que je préfère une analyse juste d’Alain de Benoist à une analyse injuste de Minc, Attali ou BHL et que je préférais une analyse qui me paraisse juste de BHL à une analyse que je trouverais injuste d’Alain de Benoist … Les Papous vont hurler ! Mais ils ne me feront pas dire que je préfère une analyse injuste de BHL sous prétexte qu’il dit qu’il est de gauche et que Pierre Bergé, Libération, Le Monde et le Nouvel Observateur, pardon, L’Obs affirment aussi qu’il le serait… ». Les papous ont donc hurlé, jusqu’à Matignon. »

D’une certaine manière, on pourrait en rester là et laisser le Premier Ministre à sa honte. Mais, ce n’est pas la première fois qu’un membre éminent du P « S » se comporte ainsi. Il y a plus d’un an, c’était Pierre Moscovici qui s’était répandu en bavant à mon propos. Il y a du système dans la méthode. Et cette méthode, elle se dévoile chaque jour un peu plus dans la posture prise par le Premier Ministre qui se veut un apparent rempart face à l’extrême-droite. Des doutes ont été exprimés sur cette stratégie, mais je le rassure tout de suite : oui, il elle est efficace, mais comme fourrier !

De la confusion des genres

En fait Manuel Valls reproche à Michel Onfray de faire son travail d’intellectuel, qui implique rigueur et honnêteté, deux mots qui ne figurent pas au vocabulaire de Béachel, ni de certains autres. Il l’accuse de perdre ses repères. Venant d’un homme qui a systématiquement brouillé les siens, qui déclare qu’il « aime l’entreprise », sans préciser laquelle, ni même établir de différence entre les entrepreneurs et l’entreprise, qui étale ainsi au grand jour ses insuffisances cognitives mais pas sa suffisance discursive, il y aurait de quoi rire.

Lire la suite de l’article sur russeurope.hypotheses.org

Voir aussi, sur E&R :

En savoir plus sur le chef du gouvernement, avec Kontre Kulture :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

22 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1136904
    le 10/03/2015 par bourdieusien
    Valls ou le degré zéro de la pensée

    Un vieux proverbe russe dit : Quand tu as la forces, tu n’as pas besoin de l’intelligence ...

    Valls le demontre pleinement (c’est pas inédit, d’autres avant lui l’ont prouvé aussi)


  • #1136920

    Vous allez voir, El Blancos va dire que Sapir est d’extrême-droite... Hein ? Quoi ? Il l’a déjà dit ?? :-D


  • #1136922
    le 10/03/2015 par Rachid Paris
    Valls ou le degré zéro de la pensée

    Quand Valls cite Caroline Fourest comme intellectuelle, on cerne un peu mieux le personnage.

    Je ne suis vraiment pas fan d’Onfray mais là pour le coup, BHL comparé à lui c’est vraiment se moquer du monde. BHL n’existe que par ses milliards et les journaleux complaisants, tandis que l’autre a une vrai audience, un vrai public. Il vend ses livres quoi.

     

    • #1136958
      le 10/03/2015 par Alexandra
      Valls ou le degré zéro de la pensée

      Vraiment ?
      I a décrit Caroline Fourrest comme intellectuelle ? Et bien ca veut tout dire. Hilarant !


    • #1136985

      Caroline Fourest est la plus grande intellectuelle de France, après Steevy !


    • #1137084
      le 10/03/2015 par Heureux qui, comme Ulysse...
      Valls ou le degré zéro de la pensée

      @ Rachid Paris

      Bien entendu, je ne puis vous donner tort, mais il faut bien saisir que tout ce cirque naît de la confusion savamment entretenue par le véritable pouvoir entre la fonction intellectuelle et l’état d’intelligence. Un homme intelligent parle simplement de notions complexes, nos zélites sont là pour rendre compliqué ce qui est simple et évident, c’est leur boulot en fait, cela permet de perdre tout le monde et de faire passer n’importe quelle vessie pour une lanterne ! Vous n’imaginez pas à quel point ceux qui tirent les ficelles en coulisse raillent et méprisent leurs agents, leur cynisme est sans limites et ils les livreront à la vindicte populaire quand il sera temps pour eux de masquer leur fuite !


  • #1136960
    le 10/03/2015 par Jonathan soupa-poulle
    Valls ou le degré zéro de la pensée

    La dernière phrase de l article est excellente.


  • #1136987

    Ce 1er sinistre est pathétique ,il s’enfonce de plus en plus chaque fois qu’il ouvre la bouche ,je pense qu’il devrait partir avant d’être trop ridicule ,Quand il va prendre sa grosse volée au prochaines élections ,déjà vu son comportement ,il va exploser en vol ,la çà va valoir le coup d’œil ,on a pas fini de rire.Et c’est vrai que la dernière phrase du texte résume bien le personnage.


  • #1137015

    Pour garder la propriété " , un chien de garde est souvent bénéfique , il éloigne par ces aboiements , attaque et parfois neutralise les importuns ! En aucun cas on ne lui demande de penser , mais d’avoir de bons réflexes conditionnés ! Voilà le triste sort réservé à ce genre de personnage ...la pauvreté et l’indigence ne se placent pas toujours où l’on a l’habitude de les trouver !


  • #1137034
    le 10/03/2015 par Antidote
    Valls ou le degré zéro de la pensée

    De toute façon, ce pouvoir, depuis le début, c’est du grand n’importe quoi. Vivement 2017.

     

    • #1137831
      le 11/03/2015 par Klervoillant
      Valls ou le degré zéro de la pensée

      Absolument pas !.... Ce n’est pas du n’importe quoi !

      "Ils" poursuivent, tout simplement, les objectifs assignés par leurs Maîtres !!!!!....qui , forcement, sont bien différents de ceux du peuple.

      Voyez donc dans quels domaines sont prises les décisions ( par voie législative ou par décrets) !
      Notez les domaines dans lesquels les décisions prises sont efficaces et ceux dans lesquels elles ne sont que du cosmétique !!..je simplifie, bien entendu !

      Le rôle des gouvernants est donc d’élaborer une communication pour masquer les réalités !

      En 2017, ces gouvernants seront remplacés par d’autres acteurs(1) secrétés par le Système qui recevront, alors, la même feuille de route. Ils auront, pour consigne de changer leur com. afin de masquer, comme toujours, la réalité des objectifs poursuivis !...et la liberté individuelle, la souveraineté de la France, le niveau de vie, seront encore abaissés de plusieurs crans.

      Les français seront , alors, prêt pour 2022 pour basculer, de nouveau dans l’autre camp, sans espoir de changement....

      (1)acteurs ayant toujours des liens, comme par hasard, avec la FM et/ou la synagogue


  • #1137036
    le 10/03/2015 par ainsi parlait jobastre
    Valls ou le degré zéro de la pensée

    Manuel Valls est un désastreux comédien payé pour lire des fiches et des prompteurs.Les auteurs de ses textes étant à la mesure de son jeu d’acteur,il prend la grèle à chaque fois qu’il l’ouvre !
    Le souci avec cette pièce de théatre,c’est que tout le monde paye le ticket.Même ceux qui ne voulaient pas y assister.


  • #1137054
    le 10/03/2015 par michel
    Valls ou le degré zéro de la pensée

    Je ne peux qu’acquiescer devant ce constat car il est vrai que Manuel Valls est d’une pauvreté intellectuelle et culturelle absolument béante et entendons-nous,comparer Michel Onfray à Bernard henri Levy,c’est comme comparer une équipe de ligue 1 à la cfa.

    Comment peut-on affirmer sérieusement que Levy soit un philosophe,c’est proprement grotesque,de plus cet homme cristallise autour de sa personne tout ce qu’il y a de plus vil,hypocrisie,arrogance,condescendance.

    Mais revenons au "1er ministre" qui est actuellement minoritaire et qui n’aspire qu’à une chose:rester à Matignon.Et devant la rouste qui s’annonce ou peut être même une débacle,Valls panique,c’est pourquoi il fait tout ça.

    La pensée de Valls s’inscrit dans le prolongement de la classe politique actuelle.Cette pensée qui ne se résume qu’à une chose:tout pour sa poire et garder les privilèges.Et au passage,atomiser nos chers électeurs et débusquer les sceptiques.

    Ce qui est frappant,c’est à quel point les partis qui accèdent au pouvoir deviennent extrêmement impopulaire pour une raison simple:il bafouent les intérêts de la France et surtout des français et prennent toutes les mesures pour les assommer toujours plus:impôts,retraites,salaires,minima sociaux,fonctionnaires,riches,pauvres...tout le monde en prend pour son rhume.


  • #1137309

    "Fou ou cocu dernier prévenu". Ce pitre névrotique n’a réussit a grimper à l’échelle sur laquelle il est perché et d’où il donne des leçons de tout, tout le temps, à tout le monde ; qu’à cause du pourrissement accéléré de la France sur les plans socio-économiques (dont il aura d’ailleurs participé très activement). C’est un marqueur de déliquescence et de décadence, comme la présence d’asticots dans un fromage hors d’âge ou un cadavre, et les champignons nécrophages sur un arbre déraciné. Il lui reste des commanditaires (bien sûr, c’est de cela qu’il vit), des complices, des larbins et même des sympathisants tout prêts a lui prouver leur affection et qui se proposent publiquement de le sodomiser (un ex-ministre de la ’cul-ture’). Rien que du beau monde, on a les fréquentations qu’on mérite. Quoi d’étonnant qu’un tel profil, mental, psychologique et comportemental, s’en prenne à quelqu’un d’infiniment plus intelligent et honnête que lui ? Finalement, il semblerait même qu’il ait un niveau d’étiage intellectuel si bas, qu’il s’adresse forcément toujours à quelqu’un de plus intelligent que lui, un peu comme un très vieil homme ne s’adresserait forcément plus qu’à des gens moins âgés...Aujourd’hui, dans ce triste endroit c’est avec ça qu’on fait un ’premier ministre’. Ceci dit, quand on voit avec quoi on fait un président...et le niveau de toute cette clique de psychopathes pervers...


  • #1137360

    Valls est l’archétype même du pervers narcissique (définition : Le pervers narcissique est une personne qui a un problème avec son image. Il va exporter l’image qu’il a de lui-même en
    dévalorisant l’autre et en le rendant coupable de ses propres défauts. Il s’agit d’une personne qui vous manipule, vous fait du mal et dont vous n’arrivez pas à vous défaire. Il réussi à vous convaincre que vous êtes coupable de tous les maux dont il vous accuse. Le pervers narcissique est un malade qui, par des phénomènes de projection, va tenter de rendre l’autre malade à sa place. Pour se débarrasser de toute culpabilité, le pervers narcissique rejette ainsi sa faute sur l’autre. Le langage est l’instrument de manipulation préféré du pervers narcissique.
    Une manière pour lui de se valoriser. Il garde un sentiment de pouvoir en rabaissant ses victimes tout en les faisant culpabiliser pour les contrôler. Lorsqu’un pervers narcissique obtient de sa victime une admiration totale, il ne veut pas qu’elle puisse reprendre le dessus et le quitter. Il dévalorise donc sa victime)

    Il applique ce qu’il a appris de la psychologie du contrôle des masses : on fait passer les autres pour ce qu’on est, dans son cas, tous ceux qui ne le vénère pas, Valls les désigne comme des fascistes haineux.

     

    • #1138364
      le 11/03/2015 par rectificateur
      Valls ou le degré zéro de la pensée

      Très bonne définition. J’en connais un (ou plutôt une) dans mon entourage proche et c’est exactement cela, à des degrés qu’on a du mal à imaginer lorsqu’on n’en a pas rencontré un(e) vrai(e). Ces personnes-là n’ont aucune limite, tant logique qu’éthique.


  • #1137383

    Lire l’article jusqu’au bout ... ! la chute est bien balancée .Merci J. Sapir .


  • #1137386
    le 10/03/2015 par solaine
    Valls ou le degré zéro de la pensée

    Pour supprimer toute possibilité de débat, il reste à proclamer une nouvelle loi en utilisant le 49.3 ou le 93.3, 94.3, 75.3 ou un code postal de n’importe quel département français ou alors inventer un article dont il (le gouvernement) serait le seul à comprendre le code, loi qui n’autoriserait que des éloges gratuites, faciles, ne reposant sur rien de concret, et supprimerait toute liberté de blâmer (sauf pour l’avant-garde, crime de lèse Majesté !) sous peine d’un emprisonnement ferme doublé d’une grosse amende... là, c’est la Corée du Nord qui va bien rigoler !


  • #1137391
    le 10/03/2015 par robotech
    Valls ou le degré zéro de la pensée

    Valls comme Onfray sont marqués par le sceau de l’indigence. Le premier est ambitieux mais inculte, le second est cultivé mais sans âme.

    Inutile de polémiquer.


  • #1137392
    le 10/03/2015 par Robespierre
    Valls ou le degré zéro de la pensée

    Excellent article de Sapir.

    Dans un monde de fausses valeurs, il est inévitable que des médiocrités insondables comme Valls, Vallaud ou Sarko tiennent le haut du pavé. L’intelligence — avec quelques réserves à propos de Onfray, jamais en reste d’une compromission avec la doxa, fût-elle idiote — véritable richesse et fruit d’un travail constant est désormais conspuée. Le premier nombril venu parle d’autorité par la vertu de ce qu’il est et non de ce qu’il sait.

    Puisque Sapir cite Shakespeare, citons Mauriac commentant les Béatitudes : « Que Dieu préfère les imbéciles, c’est un bruit que les imbéciles font courir depuis dix-neuf siècles. »


  • #1137433

    le degré zero de l’arriere garde de l’humanité


  • #1155162
    le 02/04/2015 par Joseph
    Valls ou le degré zéro de la pensée

    Je ne connaissais pas Monsieur Sapir sous ce jour espiègle ! :-)
    La moscovichite lui est montée au nez !!
    Très bien envoyé, avec concision et talent...


Afficher les commentaires suivants