Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
            Contact | Forum | Boutique | Atelier

+ E&R

+ Evènements

+ Partager cet article

Recommander à un ami
A A A
imprimer

Alain Soral, entretien de janvier 2012

Partie 1 : Les cons du mois, le piège de la soumission, les personnalités préférées des Français, la nouvelle Constitution hongroise, Daniel Cohn-Bendit


Partie 2 : Les juifs antisionistes de gauche, Danielle Bleitrach, Gilad Atzmon, Pierre Cohen, le rabbin Bernheim, les valeurs du judaïsme et les valeurs de la république


Partie 3 : Hollande / Sarkozy, MLP/Bayrou ?, Efa Choly, le totalitarisme llibertaire, Rachida Dati, le destin inévitable des collabeurs


Partie 4 : NDAA : loi martiale aux USA, Obama le nègre de maison, Dominique Sopo, mort d’un journaliste français en Syrie, le mythe du journaliste indépendant, demain la 3ème GM ?, les Talibans au Qatar, Nabe et la réalité politique, Printemps des Quartiers : qui va en profiter ?


Partie 5 : La loi sur le génocide Arménien : entre absurdité et stratégie triangulaire, les soirées mémoire et repentance, le rôle du procès Barbie, le piège de la soumission (bis), "l’épopée" des Klarsfeld, l’égalité et la réconciliation


Transcription de l’entretien

  • Partie 1
  • Partie 2
  • Partie 3
  • Partie 4
  • Partie 5

Première partie

Vous avez remarqué que mon petit chapeau prend de plus en plus d’ampleur parce qu’effectivement, je travaille du chapeau, comme chacun le sait. Et voilà, c’est la conséquence. Je n’y suis pour rien !



Le con du mois ?



Alors, mea culpa. Ce mois-ci, le con du mois, c’est moi ! Enfin, j’exagère un peu. Comme je reçois toujours beaucoup de compliments, mais quelques critiques, suite à mes vidéos du mois, la dernière fois, j’ai dit une grosse bêtise. J’ai dit que l’Iran était dans la Ligue arabe. Alors évidement, quand j’ai dit Iran, je pensais Syrie, mais je me suis un peu emballé. Donc, je vais bien sûr préciser que l’Iran n’est pas dans la Ligue arabe. Mais ceci dit, la remarque qui dit que l’Iran n’étant pas un pays arabe, n’est pas dans la Ligue arabe, est une remarque qui n’est pas recevable, car il y a beaucoup de pays dans la Ligue arabe, aujourd’hui, puisque je crois qu’au début, ils étaient sept, et maintenant, ils sont vingt-deux. Ça a été élargi progressivement. Il n’y a pas que des pays arabes dans la Ligue arabe. Mais effectivement, l’Iran n’en fait pas parti. Donc, le con du mois, c’est moi.



Le vrai con du mois…



Oui, alors là, c’était un petit rebond, je ne sais pas comment on dit, un teasing. Le mois dernier, j’avais beaucoup attaqué monsieur Louis Aliot, numéro deux du Front national, pour être allé lourdement en Israël, pour avoir fait des déclarations lourdes, que finalement les colonies de Cisjordanie, ce n’était pas si mal, etc. Donc, là-dessus, je ne reviens pas en arrière.

Mais ce qui est intéressant, parce que là, d’un point de vue pédagogique, c’est important. C’est que là, il vient d’intenter un procès, non pas à moi, mais à un journaliste de JSS News, je crois, d’un site prosioniste [Louis Aliot dépose plainte contre Edward Amiach, frontnational.com], qui malgré tout ce que monsieur Aliot a fait pour se rappeler qu’il était un quart juif par le beau-frère, est allé en Israël. Enfin donc il a vraiment fait tout ce qu’il fallait pour se faire bien voir. Eh ben, résultat des courses : pour l’en remercier, un journaliste de JSS News, l’a traité d’« antisémite notoire ». Donc, il fait un procès à ce monsieur.

Et ça, je dois dire qu’il faut bien comprendre la psychologie de la communauté organisée. C’est que plus vous vous soumettez, plus vous léchez la dalle de Yad Vashem, plus on vous piétine, et plus on vous humilie, quand on estime que vous n’êtes pas du peuple élu, que vous êtes « mal-né », ou que de toute façon, vous n’êtes pas, comment dirais-je, judéo-compatible. Je n’en sais rien. Donc ça.

Moi, et Dieudonné, on a fait beaucoup, beaucoup d’efforts, dans un premier temps, parce qu’on pensait avoir été mal compris, et qu’on se pose toujours la question très angoissante de savoir si on ne serait pas raciste, quelque part, si on ne serait pas des méchants et des mauvais. On a fait vraiment des efforts énormes, tous les deux, et ça ne sert à rien. Quand la communauté organisée a décidé qu’elle vous avait dans le pif, que vous n’étiez pas dans ses cartes et dans son jeu, vous êtes humilié systématiquement.

Et je pense que tout le monde a vécu cette situation, que ce soit Pierre Péan, François Mitterrand, le général de Gaulle.

Le général de Gaulle était le meilleur exemple. Il en a fait beaucoup, beaucoup pour la communauté, en 1940, je crois qu’il faut se rappeler, à l’époque de Pétain. Et ça ne l’a pas empêché de se faire traiter d’antisémite par Raymond Aron lui-même, quand à un moment donné, il s’est agacé de voir que ses propres services obéissaient à Israël et pas à l’État français, notamment si on prend l’épisode des frégates de Cherbourg. Et il a terminé, n’oublions pas, sur le discours de novembre 1967 où il a sorti la fameuse phrase de « ce peuple sûr de lui-même et dominateur » ; et que donc, il a fini avec Cohn-Bendit et Mai 68. Et il s’est fait sortir. On a cet exemple-là.

On a le fameux exemple de Mitterrand, autre homme politique français, qui en a fait vraiment beaucoup, beaucoup pour la communauté organisée, c’est le moins qu’on puisse dire, et qui a fini face à Elkabbach, on remettra l’extrait : « Qu’est-ce que vous voulez ? C’est la haine ! Que ça dure encore cent ans !? »

Il faut bien comprendre cette idéologie et cette religion : il y a les élus, les autres ne sont pas des hommes, c’est clairement écrit dans l’Ancien Testament, dans le Talmud et chez Maïmonide. Et donc de toute façon, ils doivent servir les élus. Et c’est sans réciprocité. C’est le rapport d’une pute à son maquereau. C’est-à-dire que vous faites le trottoir, vous ramenez l’argent. En échange de quoi, au mieux, vous retournez faire le trottoir, et au pire, si vous ne ramenez pas assez d’argent, vous vous faites dérouiller à coup de cintre déplié, comme nous l’explique très bien Iceberg Slim dans ses très bons livres [Iceberg Slim, Pimp, 1967].

Et monsieur Aliot vient de vivre exactement ce qu’a vécu Mitterrand, ce qu’a vécu Raymond Barre, aussi ; on pourra mettre l’extrait où il s’est plaint, un peu avant de mourir, du sort que lui avait fait subir la communauté organisée.

En général, les hommes politiques et les hommes publics sont toujours très courageux quinze jours avant de mourir ou quand il n’y a plus rien à perdre.

On peut parler aussi de Chirac, qui effectivement après que Mitterrand ait dit qu’il ne reconnaîtrait jamais la responsabilité de l’État français dans la rafle du Vel’ d’Hiv puisque l’État français, c’était de Gaulle – ce qui n’était pas vrai, mais c’était le consensus qui avait été signé par tout le monde après-guerre et qui était rompu par la communauté organisée ; Mitterrand a refusé la rupture de ce pacte qu’il estimait être une trahison faite à la France et à lui-même –, Chirac a dit « Poï Poï, moi je prends ! » Il a fait la reconnaissance de l’État français, c’est-à-dire une responsabilité, le terme, c’est impardonnable ou imprescriptible. Il y a toujours cette idée : « éternelle » ! Mais ça ne l’a pas empêché, au moment de la deuxième guerre du Golfe, que toute la communauté organisée l’appelle Chiraq écrit comme Iraq, Chirac le baboucholâtre, le pro-Arabe, etc. Et il a fini, lui aussi, rejeté, diabolisé, un peu ridiculisé, et remplacé par Sarközy, effectivement, qui lui est... On verra comme il finira. Enfin, chaque fois, les mecs mettent la barre un peu plus haut.

Donc, il faut tirer de ce con du mois bis, une vraie leçon : c’est la leçon Aliot, la jurisprudence Aliot, la leçon Aliot. Il est allé se prosterner, bêtement, il en a fait des tonnes, alors que ce n’est pas la peine. Et en remerciement, on l’a traité d’antisémite notoire.

Alors que finalement, moi, la communauté organisée ne passe pas son temps à me traiter d’antisémite notoire. Voilà, c’est (geste de Quenelle). Moi, je suis sur les fondamentaux de la République française, de l’universalisme, de la logique et du logos, des valeurs chrétiennes. C’est-à-dire, moi, je suis inattaquable. Je n’ai pas besoin de demander pardon ou quoi que ce soit. Je me défends par mon discours qui est conforme à l’esprit de la loi et à la loi. Ça suffit. Normalement, ça doit suffire amplement.

Donc, on ferme la parenthèse. Aliot, j’espère que tu as compris la leçon, et que tu ne referas pas la même bêtise.



Les personnalités préférées des Français…



Alain Soral – Oui, il y a Simone Veil aussi qui apparaît, puis je crois le Noir qui joue dans le film.



ERTV – Omar Sy.



Alain Soral – Qu’on nous a conseillé d’aller voir, soi-disant un chef d’œuvre. Ma femme est allée le voir. Elle m’a dit que c’était de la merde. Mais enfin, ça fait partie de ces nouveaux rituels. Maintenant, quand un film sort – c’est une entreprise commerciale –, tous les journaux télévisés qui ne nous parlent de rien de sérieux, nous disent qu’il faut aller voir le film, avec des extraits. Il y a une projection organisée, privée, à l’Élysée. Le président de la République dit que c’est un chef d’œuvre. Et derrière, ça fait quinze-vingt millions d’entrées. C’est devenu une espèce de système, maintenant finalement, où il y a une espèce de cinéma de propagande d’État.

Alors toujours sur le métissage, le Noir qui danse comme Michael Jackson, qui pousse un riche blanc en fauteuil roulant. C’est toujours de la grosse artillerie droit-de-l’hommiste métisseuse. On avait eu, je crois, Les Ch’tis, dans le même genre. Produit toujours par des membres de la communauté organisée. Enfin voilà, des convertis même pour Dany Boon, qui malheureusement était mal né, mais il a fait des efforts, il s’est converti. On a cette espèce de, voilà, ça s’institutionnalise en France. Et je pense qu’on finira comme Hollywood, où finalement, Woody Allen dit en plaisantant – parce que lui a le droit évidemment de faire des plaisanteries – que « la cérémonie des Oscars est la plus grande fête juive du monde ». On en arrivera, là, en France, c’est-à-dire à la communautarisation intégrale du cinéma français. On n’en est pas loin, petit à petit. Donc, moi, bon.

Mais pour revenir au sujet. Effectivement, alors on nous dit : voilà les personnes préférées des Français. Alors c’est une arnaque évidemment, ce truc-là, qu’il faut dénoncer. On l’a mis sur le site, mais on le ressortira. [« L’escroquerie du JDD et de l’IFOP », egaliteetreconciliation.fr]

Il faut savoir qu’en réalité, l’Ifop, qui je crois a fait le sondage – je ne sais pas si c’est l’Ifop –, dont le patron d’ailleurs est encore un catholique de souche, propose à mille personnes – moi, on ne m’a jamais consulté, toi non plus, je suppose, personne, Dieudonné, non plus, personne mais bon –, mille personnes représentatives de la représentation. On leur donne une liste de cinquante noms, et ils doivent les classer dans l’ordre qu’ils veulent. Alors, évidemment, dans ces cinquante noms, il n’y a pas Alain Soral, il n’y a pas Dieudonné, il n’y a pas Jean-Marie Le Pen. Bon, comme il n’y a que des vivants, donc de toute façon, il n’y aurait sûrement pas eu Adolf Hitler. Mais il n’y a que, effectivement, des Français issus de la diversité, des sportifs, des guignols du show-business, des hommes politiques qui ont fait acte de soumission intégrale au système, Simone Veil, évidemment, l’académicienne académicienne pour son œuvre immense…

Et ce qui est marrant, c’est qu’on dit : voilà les personnages préférés des Français. C’est une escroquerie totale parce que finalement, s’il y avait moi, Dieudonné et Jean-Marie Le Pen, dans la liste, par exemple – et même le professeur Faurisson pourquoi pas – même si on était classés, 47e, 48e, 49e, 50e, on serait dans les personnalités préférées des Français. Donc, une fois de plus, tout ça est de la manipulation et du mensonge dans le but de vendre aux moutons, aux veaux dont parlait de Gaulle, aux veaux français, le fait que les Français préfèrent Yannick Noah, Zidane, Mimie Mathy, Simone Veil – et pour retrouver le premier français, il faut être vers la dixième place, peut-être un Laurent Gerra, je ne sais pas – pour nous vendre systématiquement, à coup de mensonges et de « pompes dans le cul », que ce qui est génial, c’est les métis, les gens qui ne sont surtout pas Français de souche et dont les ancêtres ne sont surtout pas nés sur le territoire national, les gens qui n’ont surtout jamais écrit un livre intelligent ou fait œuvre de recherche en médecine sérieuse, etc., etc. Mais des saltimbanques de troisième zone bien collabos, des sportifs drogués ou pas. Il faudra demander à Yannick Noah, c’est devenu le spécialiste effectivement du dopage. Et effectivement, qu’est-ce que c’est qu’un pays qui a pour personnalités préférées de son pays, Yannick Noah, Mimi Mathy, j’ai oublié le nom du nouveau-là qu’ils ont promu.



ERTV – Omar.



Alain Soral – Omar – sympathique par ailleurs, ce n’est pas la question –, Simone Veil, bien évidemment. Qu’est-ce que ça veut dire ? Pourquoi ?

Donc j’ai lancé le sujet. C’est assez facile de réfléchir là-dessus.

Mais ce sur quoi il faut bien insister, c’est une escroquerie. Ce ne sont pas les cinquante personnalités préférées des Français. On a obligé les gens à choisir entre ces cinquante-là, et à les classer. Et en plus, au-delà même de cette manipulation, moi, je ne suis pas allé vérifier qu’effectivement, il n’y avait pas eu des déclassés. Enfin voilà, c’est de la propagande d’État.

Et quand on se moque tout le temps de l’URSS et de la propagande, ou qu’on nous cite tout le temps Goebbels, qui comme je l’ai bien expliqué dans mon dernier livre n’est jamais qu’un imitateur de Edward Bernays et d’un autre.



ERTZ – Münzenberg.



Alain Soral – De [Willi] Münzenberg, voilà. Les Allemands n’ont rien inventé. Les spécialistes de la propagande ont toujours été les Américains, dès les années vingt, et effectivement, les Soviétiques.

Et d’ailleurs, à la tête de ces manipulateurs en chef, il y avait des juifs ashkénazes, issus pratiquement du même shtetl poméranien, ce qui est assez marrant. Il y en a un qui avait choisi l’Amérique plus libérale, et l’autre le bolchévisme sanguinaire. Mais en tout cas, avec la même vision du monde. C’est-à-dire on prend les gens pour des cons, ce sont des moutons, on les manipule, on les domine par le mensonge.

Et tout ça, quelque part, baigne dans un même bain, idéologico-religieux. Donc, on finit sur ce sujet. Mais je crois que si réellement on faisait un vrai sondage de rue, ou un vrai sondage Internet sauvage sur les cinquante personnalités préférées des Français, on aurait sans doute un tout autre classement, qui ne serait pas d’ailleurs un classement non plus délirant, mais un tout autre classement, c’est sûr.

Et tous les ans, on nous ressasse cette espèce de triplette magique ou infernale. Parce qu’en plus, c’est récurant.

Avec, c’est pareil aussi, les personnalités les plus détestées des Français. À chaque fois, il y a Le Pen, Dieudonné, je ne sais pas trop quoi.

Il suffit de se promener dans la rue avec Dieudonné, et de savoir qu’il est le plus gros vendeur de billets de spectacles vivants de France sur l’année, pour voir que tout ça est de l’arnaque, de la propagande d’État. Et que tout ça est organisé par des menteurs professionnels.



La nouvelle Constitution hongroise ?



Effectivement, monsieur Orbán qui avait été noté comme un premier de la classe à l’époque où il fallait s’émanciper de la tutelle soviétique et effectivement amener les anciens pays satellites de l’URSS effondrée après Gorbatchev au libéralisme – monsieur Orbán avait été un des pionniers de cette démarche –, était très, très bien vu par nos élites européistes.

Et là, il a pris un virage qui est sans doute le virage que prennent tous les leadeurs politiques qui ne sont pas strictement des putes et des vendus et qui ont pu effectivement, après avoir lutté contre la tutelle soviétique, rêver effectivement de l’Occident libéral et qui ont vu effectivement que le maquereau occidentalo-libéral était aussi brutal, cruel, que le maquereau soviético-communiste. Et que de toute façon, ces gens-là n’en avaient rien à foutre de l’intérêt des peules.

Donc, à un moment donné, ce monsieur Orbán a commencé, je pense, à vouloir rouler tout simplement pour le peuple hongrois et les intérêts bien sentis et bien compris de la Hongrie. Ce qui veut dire qu’en ce moment, avec un soutien populaire assez évident aux élections, il essaye de s’émanciper de la tutelle européisto-mondialisto-bancaire, comme avant il s’était émancipé de la tutelle communisto-soviétique.

Alors, ce qui est amusant, c’est qu’il se fait, en ce moment, tancer et remettre à sa place, notamment par un autre membre éminent de la communauté organisée qui s’appelle Daniel Cohn-Bendit dont je rappelle que le CV est d’avoir aidé à chasser de Gaulle du pouvoir en 1968, pour son insoumission au même système et aux mêmes personnes dont essaye de s’émanciper Orbán, en ce moment : c’est-à-dire la banque américaine et le système mondialiste. Je ferai d’ailleurs une petite parenthèse.

La première révolution colorée qu’il y ait eu dans l’historie, c’est Mai 68. Et le premier leader nationaliste qui a été viré par une stratégie à la Soros, même si ce n’était pas Soros à l’époque, mais en s’appuyant sur des étudiants à la con, bien pro-américains, bien menteurs, bien manipulateurs, ça a été, effectivement, Mai 68, avec l’inénarrable, l’ineffable Cohn-Bendit, toujours présent pour service rendu, qui continue à rendre des services. À qui ? Il faudra bien le dire : au mondialisme bancaire, bien évidemment, en gérant, lui, le dossier libertaire. On parlera d’Eva Joly tout à l’heure. Comment arriver à soumettre les Nations et les peuples au libéralisme bancaire mondialisé ?

Ça peut se faire par différents vecteurs. Mais lui, il a en charge le vecteur « libertaire », c’est-à-dire la destruction de tout ce qu’on appelle les valeurs, que moi j’appelle la droite des valeurs. Maintenant, on revient.

Donc, ce flic, finalement, du mondialisme qui est Cohn-Bendit, a fait son boulot de flic à l’Assemblée de l’Union européenne, là, dans cette tour de Babel reconstituée, en pointant du doigt Orbán, en le montrant comme un mauvais élève.

J’aimerais savoir quelle est la légitimité de Cohn-Bendit pour parler au nom de quoi que ce soit ?

Il n’est même pas français, c’est une Allemand, il donne des leçons à tout le monde. À part avoir fait l’apologie de la pédophilie, aidé à chasser de Gaulle – qui dont est le grand patriote qui avait aidé la France à être respectable et respectée à l’orée des années soixante –, quelle est la légitimité, le CV, de Cohn-Bendit pour donner des leçons à tout le monde ?

J’aimerais bien savoir. À part je vous dis, la pédophilie, l’éviction de de Gaulle et le fait finalement de dire qu’on ne devrait jamais faire confiance à un homme de plus de quarante ans, il aurait dû se retirer du jeu. Enfin voilà, il faut se poser la question. À part son appartenance à la communauté organisée, quel est son… Comme s’il était un peu un marquis sous l’Ancien Régime. C’est-à-dire qu’effectivement, il a le sang qui faut. Mais j’aimerais bien savoir d’où parle-t-il, pour reprendre une célèbre phrase de Roland Barthes.

Enfin bon, il a été mandaté pour tirer les bretelles de Orbán, qui lui est un élu légitime, et qui représente la Nation et le peuple hongrois. Et il lui a bien dit : je vous avais soutenu à l’époque avec mon frère – comme si on en avait quelque chose à foutre que Cohn-Bendit soutienne, enfin comme si c’était un spectacle, comme s’il notait du patinage artistique ; voyez, ça c’est typiquement les cosmopolites qui sont toujours en train de donner des notes, de se mêler de tout, au lieu de s’occuper de leurs fesses ! – donc je vous avez soutenu à l’époque – Orbán devait penser : qu’est-ce que j’en ai à foutre – mais maintenant, voilà, vous êtes vraiment devenu une ordure et vous êtes le Chávez européen.

Alors ça j’adore ! Cohn-Bendit qui a fait Mai 68 sous le slogan « US Go home  », contre l’impérialisme américain, l’insoumission, le tiers-mondisme, la cause prolétarienne, c’est qu’aujourd’hui, quand il veut insulter un type, il le traite de Chávez. Je ne sais pas si vous voyez le parcours ! Moi, quand je veux insulter quelqu’un, je le traite de Cohn-Bendit. C’est comme quoi, voilà, il y a de quoi réfléchir à tout ça.

Donc, ce Orbán serait le Chávez européen parce qu’il a réussi à tirer provisoirement la Hongrie des griffes de l’Union européenne et de la Banque, peut-être pour ne pas que la Hongrie devienne la Grèce de demain.

Et ce qui est marrant, à un moment, il lui dit en gros, on mettra l’extrait : « Vous n’avez rien compris à l’Europe, etc. »

Et c’est vrai qu’on n’a rien compris à l’Europe. En fait, l’Europe, c’est Cohn-Bendit. C’est-à-dire que c’est la puissance de la Banque et les baratineurs cosmopolites pour soumettre les peuples, dépecer les petites nations pour le plus grand intérêt de la Banque. Parce que ce qu’on reproche à Orbán, ce n’est pas trente-six choses, mais c’est essentiellement d’avoir porté atteinte à l’indépendance de la Banque centrale hongroise. C’est-à-dire porter atteinte à l’indépendance de la Banque centrale hongroise, ça veut dire en gros, avoir essayé en tant qu’État, de reprendre un peu le contrôle sur la Banque centrale hongroise.

C’est-à-dire, effectivement, c’est plutôt la banque qui portait atteinte à la liberté de la Hongrie.

Donc, pour Cohn-Bendit le libertaire, ce qui incarne la liberté, c’est la puissance et l’indépendance de la Banque centrale par rapport aux peuples et à la Nation ou aux institutions hongroise. Banque centrale, effectivement, qui obéit à tous les dictats de l’Union européenne et du Fonds monétaire international dont on a déjà parlé : vendre ses stocks d’or, se soumettre à tous les critères de convergence, ce qui veut dire, en gros, lier totalement le tissu économique et les acquis sociaux de la Hongrie à la prédation et à la brutalité des rentiers de la Banque, d’abord de l’Union européenne et puis après, quand on remonte le fil – comme quand on tire sur le fil du pullover – qui nous amène directement à Wall Street.

Et là, on voit peut-être pourquoi, finalement, Cohn-Bendit préfère la Banque à Chávez ou a Orbán. Il y a peut-être finalement, là dedans, des convergences idéologiques, voire peut-être religieuses, quelque part, voire communautaires. Enfin, je lance, je pose la question. Je n’y réponds pas.

Alors, on lui reproche aussi d’avoir osé inscrire la chrétienté dans la nouvelle Constitution hongroise, que la Hongrie était une terre chrétienne. Il paraît que c’est un scandale.

Les États-Unis ont Dieu sur leur dollar et au sommet – le même d’ailleurs –, mais là on a le droit : « In God We Trust ». Enfin, Dieu est au sommet de la pyramide étatique officielle et légale des États-Unis, mais ça, ça ne gène pas Cohn-Bendit. Mais quand c’est d’un seul coup le peuple hongrois qui rappelle officiellement qu’il est chrétien, d’un seul coup, ça choque Cohn-Bendit.

Peut-être qu’on nous mettra un petit extrait de monsieur Peillon sur ce que doit être la religion en fait officielle de ce qu’on appelle la démocratie et la République. Monsieur Peillon nous a fait une très jolie sortie, là – on mettra l’extrait – pour peut-être comprendre toutes les arrière-pensées de tout ça, pourquoi il est un scandale quand un pays chrétien rappelle qu’il est chrétien.

Chrétien, ça se réfère au Christ, je rappelle, c’est-à-dire à quelqu’un qui professe la fraternité et l’amour universel. Ce n’est pas – on pourra après en parler –, ce n’est pas tout à fait les valeurs du rabbin Bernheim ou de... Pas de Cohn-Bendit parce que Cohn-Bendit est un juif laïque. Ce qui est d’ailleurs un truc assez étrange. C’est comme les « musulmans laïques ». J’aimerais savoir ce que c’est qu’un juif laïque. Il faudrait peut-être que Cohn-Bendit nous explique. Mais bon, tout ça fait partie de ces escroqueries, de ces mascarades et de ces sophismes.

Donc, Orbán est un sale type et c’est le Chávez européen, dixit Cohn-Bendit, parce qu’il a osé rappeler que la Hongrie est chrétienne, et s’émanciper de la tutelle bancaire européenne qui est en train de détruire la Grèce avant de détruire l’Espagne, l’Irlande et sans doute la France. Donc effectivement, c’est un salopard parce qu’il défend les intérêts du peuple hongrois, et il essaye au nom du peuple hongrois et des valeurs chrétiennes d’émanciper le peuple hongrois qui en prend plein la gueule mais qui a bien compris effectivement la violence que représentait l’Union européenne. Il essaye de l’émanciper de cette tutelle bancaire.

Et effectivement, grâce à Cohn-Bendit, on comprend bien que la vraie Europe, l’Europe, c’est celle de Cohn-Bendit. Il faut bien le comprendre. Ce n’est pas l’Europe des Nations, ce n’est pas l’Europe des peuples. C’est une Europe cosmopolite.

Là, on peut citer son collègue Attali qui dit bien qu’on doit désormais considérer les nations comme des hôtels. Donc voilà, les nations sont des hôtels. Sans doute pour que puissent y loger les gens comme Attali, nos nomades de l’hyperclasse.

Alors ce qu’Attali ne nous dit pas, c’est s’il est obligatoire que la femme qui fait le ménage, la petite Nafissatou, est-ce qu’elle a obligation de faire une fellation aux élus qui y séjournent, comme DSK. Enfin, voilà : « les nations comme des hôtels ».

Enfin, tout ça crée une espèce de bain idéologico-religieux qui se déclare de plus en plus où on verrait effectivement qu’il y a une hyperclasse cosmopolite qui est chez elle partout, qui nous explique ce que doit être la Hongrie, ce que doit être la France, au nom de valeurs qu’on approfondira en allant aux textes tout à l’heure, à propos d’autres sujets.

Donc, rien que pour cette raison : soutien inconditionnel à la Hongrie de monsieur Orbán. Et pour Cohn-Bendit : Quenelle épaulée. Cohn-Bendit, on s’en fout de ce que tu racontes, on t’emmerde, et on aimerait bien savoir d’où vient ton audience et ta légitimité depuis quarante ans que tu nous donnes des leçons. La question est posée.

C’est un peu comme pour BHL : quand maintenant Cohn-Bendit dit un truc, en gros, on sait qu’il faut penser le contraire.



Deuxième partie



Ce que cache l’antisionisme juif de gauche



Alors là, je suis tombé sur un texte hallucinant et apocalyptique d’une dame qui a été longtemps au Comité central du Parti communiste français et qui est dans la clique de ce que j’avais appelé. J’avais parlé des antisionistes belges, alors elle, c’est ce qu’on appelle les juifs antisionistes, les juifs de gauche antisionistes. [« Allez tous vous faire voir », Danielle Bleitrach, pcbassin.fr]

Alors là, elle a fait un texte incroyable où elle attaque le Crif en disant : le Crif, c’est connards, etc., parce qu’ils sont sionistes, etc.

Et moi, c’était un sujet qui m’intéresse depuis un moment, notamment parce que je me suis intéressé à ce que disait l’excellent Gilad Atzmon. Et alors, j’ai lu ce texte. Je ne vais pas vous. On le remettra en lien, il est très long.

Alors elle insulte le Christ, déjà, en disant que c’était un petit con de juif hystérique. Elle crache sur les monothéismes toute en se réclamant juive, en disant qu’elle est fière d’être juive et qu’elle préfère être juive que goy :

« Que voulez-vous, je tiens à cette expérience humaine qui est d’être juif. (…) Je trouve à tout bien considérer qu’il est plus honorable historiquement d’être juif que d’être goy. »



Donc, ce qui est marrant c’est qu’une ancienne membre du bureau du Comité central du Parti communiste, ses catégories, ce n’est pas prolétariat-bourgeoisie, finalement on découvre, que c’est juif et goy. Donc, c’est assez étrange que des communistes puissent, parce que ça a été publié sur le site du PCF du Bassin d’Arcachon, ce qui veut dire qu’il y a quand même, il y a un gros problème au PC. Je n’en suis pas parti pour rien. C’est que normalement, ce texte n’aurait pas dû passer là-bas et n’aurait pas dû être validé. Parce que c’est un texte délirant, très violent.

Alors en fait, ça m’intéresse, moi, à plus d’un titre parce que. Je ne vais pas rentrer dans tous les détails parce qu’elle valide toute la martyrologie juive officielle. C’est-à-dire qu’elle n’a lu ni Hannah Arendt ni Israël Schaack, etc. Enfin, normalement, quand on est un matérialiste marxiste, on doit quand même faire de l’histoire sérieuse, pas valider des mythologies religieuses. Elle dit qu’elle préfère être juive que goy, elle nous ressort le truc des prix Nobel juifs. Enfin voilà !

Et surtout, le gros morceau conceptuel de ce texte qui est intéressant, c’est que ce qu’elle reproche aux sionistes, ce n’est pas de persécuter les Palestiniens, ou d’être violents. C’est qu’elle dit finalement les sionistes qui réclament d’exister en ayant un pays et une armée sont « cons comme des goys ». C’est ce qu’elle écrit :

« Je prévoyais dès le départ que si les juifs avaient un pays, des frontières, une armée, ils deviendraient cons comme les goys… ou goyim… C’est fait… »



Et là, ça rejoint bien l’intuition que j’avais et les analyses de Gilad Atzmon. Et ça montre bien toute cette clique de juifs antisionistes qui pour moi sont bien pires que les sionistes, je l’ai toujours dit : les [Michel] Warschawski, et avec ça, on remonte à mon avis jusqu’à Chomsky, qui d’ailleurs n’est même pas antisioniste. Enfin bon. C’est que pour eux, le sionisme qui prétend que les juifs doivent avoir un pays et exister en tant que nation avec une armée, une équipe de football, eh ben en fait, c’est des « gros cons de goy ». C’est ce qu’elle écrit : « cons comme des goys ».

Parce qu’en fait, le juif tel qu’elle l’a bien compris – c’est pour ça que je me demande ce qu’elle fait au Parti communiste – doit être un cosmopolite qui n’a pas de pays, qui est exactement le juif dont parle Attali. C’est-à-dire quelqu’un pour qui les nations sont des hôtels et qui ne doit pas se fatiguer à affirmer sa fierté, son attachement, à un territoire, mais être chez lui partout. Donc, c’est typiquement l’apologie, en termes de lecture de classes – et là je renverrai aux excellents textes de Marx ou même aux textes d’Abraham Léon, La conception matérialiste de la question juive – c’est-à-dire qu’elle fait l’apologie dans son brouillard – peut-être que c’est une vielle dame aussi – de ce qu’on appelle le « parasitisme ». Et elle dit : finalement, je reproche aux sionistes d’être « cons comme des goys ».

Ce qui veut bien dire que les goys sont des cons parce que ce sont des gens attachés à un territoire, qui existent en gérant un pays, qui se défendent en ayant une armée et non pas par le mensonge, le pilpoul, la manipulation triangulaire. Donc finalement, son antisionisme est une arrogance raciale bien plus grave que les sionistes qui essaient d’exister comme une Nation comme les autres. La question palestinienne là-dedans n’a pas grand-chose à voir. Et finalement, son mépris et sa haine, c’est bien la haine des goys. Le goy, c’est-à-dire le non-juif. 

Alors je rappelle à cette dame qui a été communiste, que la faucille et le marteau, c’est que des goys ! Parce que la paysannerie, c’est des goys. Et les ouvriers, c’est des goys. Ce n’est pas des cosmopolites. Et en général, ils sont patriotes comme l’a rappelé Bakounine, et comme l’ont rappelé tous les socialistes, que ce soit Blanqui, Proudhon, [Édouard] Berth, etc. Et c’est vérifié : ils aiment leur pays, ils bossent.

Et en fait, cette dame, finalement, n’aime pas les goys. Donc, je me demande ce qu’elle a fait au Parti communiste toute sa vie, si elle n’incarnait pas une certaine manipulation cosmopolite.

Et que finalement, je le dis clairement, je préfère cent fois les sionistes à ce genre d’antisionistes juifs qui finalement, pour eux, ce qui les gène dans le sionisme, c’est que ça rabaisse le Juif cosmopolite d’élite, qui est chez lui partout comme le dit bien Attali, à un goy qui se fait chier à gérer une territoire, à développer une agriculture, que forcément, il faut qu’il y ait des ouvriers juifs… à moins qu’on prenne des Palestiniens, des Chinois ou des Falashas, enfin c’est la question. C’est-à-dire qu’au moins dans un pays, tel que le rêvent certains sionistes, notamment ceux qu’on pourrait appeler les « sionistes sociaux », effectivement, il y a des ouvriers juifs, il y a des plombiers juifs – il devrait y en avoir –, il y a des éboueurs juifs. C’est-à-dire effectivement, il n’y a pas que des professions libérales, il n’y a pas que des « élus ». Il y a effectivement un pays qui fonctionne sainement.

Et évidemment, cette dame, ça la dégoûte. C’est être ravalé au niveau du goy. Et je dis de ce point de vue-là que si Israël n’était pas en Terre Sainte, en Palestine, et que si le fait d’avoir fait Israël là où Dieu, le Dieu vengeur, avait promis que les Juifs pourraient, enfin leur avait promis cette Terre promise ; c’est-à-dire que si on était resté au projet de Herzl, de faire un État juif où les Juifs pourraient vivre en tant que Nation comme les autres Nations, sans renouer avec le projet biblique qui n’est pas un projet nationaliste – c’est une projet de domination mondiale et mondialiste au nom d’une élection divine ; ce n’est pas du tout la même chose –, si on n’avait pas renoué avec ce projet, c’est-à-dire que si on avait pas éliminé Herzl au profit du projet des rabbins russes et de Chaim Weizmann, je serais le premier des sionistes, bien évidemment.

Car j’estime tout à fait sain, finalement, qu’un Juif veuille exister en tant que Nation avec une armée, une équipe de football, en admettant qu’il y ait des paysans juifs israéliens, des plombiers, des artisans. Et que ce ne soit pas uniquement une communauté cosmopolite qui est chez elle partout comme le dit Attali, pour qui « tous les pays sont des hôtels », et qui méprisent tout ce qui est finalement travail manuel, c’est-à-dire la faucille et le marteau – que je rappelle à madame Bleitrach, c’est-à-dire la paysannerie et les ouvriers –, pour n’être qu’un peuple d’élite « sûr de lui-même et dominateur ».

Donc là, dans le cerveau embrumé et malade de madame Bleitrach, il y a tout le mensonge, tout le non-dit des Juifs antisionistes de gauche qu’a très bien identifié Gilad Atzmon et qui explique Warschawski, qui explique les soumissions stupides de Collon et qui nous fait remonter finalement à des gens comme Chomsky, le plus grand intellectuel du monde soi-disant, décrété par le Times et le New Yorker, etc.

Et ce texte assez répugnant, stupide et dégueulasse, qui d’ailleurs finit par l’apologie du solstice, c’est-à-dire finalement se retrouve à la fin avec Pierre Vial, à chier sur le Christ et la fête de Noël, c’est un texte qu’il faut éplucher et qu’il fait lire pour comprendre en fait que finalement, je vais le redire – parce que c’est très compliqué – que finalement le juif antisioniste comme l’est sans doute madame Zémor de Europalestine, est bien pire parce que c’est un problème finalement de positionnent sur : comment doit s’effectuer la domination juive.

Est-ce qu’elle doit s’effectuer de manière spartiate par la virilité, la supériorité militaire, etc., ce qui finalement, renoue avec la tradition ?

Ou doit-elle s’effectuer par la manipulation triangulaire, le pilpoul, les professions libérales, etc. ?

Je préfère cent fois, de ce point de vue-là, un juif sioniste quand il est dans une dimension d’ailleurs laïque et guerrière, à un Juif antisioniste de gauche telle que vient de se démasquer, d’une certaine manière, ou de se révéler – je ne sais pas trop pourquoi : l’âge, la certitude de l’impunité épistémologique et morale – cette dame Bleitrach qui donne totalement raison à ce qu’écrit en ce moment Gilad Atzmon, qui dit que, finalement, les plus répugnants sont les juifs antisionistes de gauche, car ils sont finalement les plus élitistes, les plus tribalistes et les plus pervers dans leurs manières de faire semblant finalement de défendre la cause palestinienne, alors qu’en fait, c’est une combat interne et une engueulade interne entre Juifs sur la meilleure manière d’accomplir le suprémacisme juif.



Pierre Cohen : « Le FN au second tour, une honte pour la France »



J’ai regardé le CV de Pierre Cohen [Maire de Toulouse], je n’ai rien contre lui. C’est un type qui a fait des maths et de la physique. Bon, il est né à Bizerte. C’est encore un. On dirait que pour être un cadre du Parti socialiste, il ne faut pas être né en France. C’est bizarre ! C’est que ce soit Mélenchon, Delanoë, ils sont tous nés en Afrique du Nord. C’est un peu bizarre aujourd’hui. On a l’impression que la formation qualifiante pour être cadre au PS, c’est de n’être surtout pas né sur le territoire national, mais né au Maghreb.

Il y a peut-être un lien avec la clientèle maintenant par défaut du Parti socialiste qui ayant craché, ayant tourné le dos aux ouvriers et au petit peuple de France, finalement, on gère finalement les Français récents et les immigrés d’origine maghrébine. Donc, il y a peut-être ce rapport qui s’est institué, finalement, qui rappelle un peu la relation qui avait été instauré en Algérie par le décret Crémieux. C’est un peu bizarre.

Ce que je voudrais dire c’est que quand ce monsieur Cohen dit que « ce serait une honte pour la République », je crois, « et la France que Marine Le Pen soit au deuxième tour » – je crois que c’est ça qu’il dit –, je veux dire que ce sont des propos qui n’engagent que lui. Je ne vois pas en quoi monsieur Cohen incarne plus la dignité républicaine et française que Marine Le Pen. Ou alors, il faut qu’on nous explique que la République française, c’est autre chose que l’incarnation de la Nation française et du peuple français. Il faudrait qu’il prolonge son analyse.

Et là, on reviendrait peut-être à la petite sortie de monsieur Peillon, sur quelle est la religion officielle de la République française, qu’est-ce que c’est finalement que la République française. Donc, c’est peut-être par là qu’il faut chercher.

Donc voilà, monsieur Cohen peut penser que Marine Le Pen au deuxième tour serait « la honte de la République française ». Moi, je pense que ce serait un sursaut républicain et la preuve que le peuple de France s’émancipe de ses élites menteuses et dominatrices, que ce soit le grand capital incarné par Bouygues.

Attention ! je ne suis pas monomaniaque. Je ne suis pas judéo-centré, contrairement à certains autres, de la communauté souvent d’ailleurs. Voilà, ça serait [la preuve] que le peuple français s’émancipe du mensonge des médias, du grand capital, du nouvel ordre mondial. Ce serait plutôt une preuve de sursaut républicain, si Marine Le Pen était au deuxième tour. C’est une certitude.

Donc, je ne vais pas en faire des tonnes là-dessus. Et quand monsieur Cohen dit ça, je pense qu’il commence à perdre un peu de lucidité sociologique. Je crois qu’il croit trop aux sondages de l’Ifop. Je crois que les Français en ont plein le cul, en ce moment. Et je pense qu’il risque d’avoir une grosse surprise au premier tour, la prochaine fois. Et je pense qu’il va falloir qu’il s’habitue à vivre peut-être dans ce qu’il appelle, lui, « la honte républicaine », et ce que moi j’appelle le sursaut national et la fierté du peuple français. Je n’irai pas plus loin.



Rabbin Bernheim : le FN incompatible avec les valeurs du judaïsme ?



Alors, d’abord, je dirais qu’il a parfaitement raison. Les valeurs du judaïsme sont incompatibles avec les valeurs du Front national puisque le Front national est un parti nationaliste français, mais nationaliste au sens français, c’est-à-dire qui ne se soucie pas de l’origine raciale, religieuse et sociale, qui prend tous les gens qui adhèrent au projet français, c’est-à-dire qui sont des patriotes français. Le patriotisme français d’aujourd’hui, comme on l’a bien compris, ne prétend pas à un espace vital et à une extension territoriale comme le prétendait le nationalisme allemand. Il n’est pas völkisch. C’est-à-dire il n’est pas sur une appartenance raciale. C’est-à-dire qu’il n’a pas grand-chose à voir avec le nationalisme socialiste allemand ni avec le judaïsme qui sont les deux systèmes les plus proches.

Oui, bien sûr, puisque c’est assez facile de voir que finalement, un certain national-socialisme allemand est quelque part un judaïsme inversé. C’est-à-dire : non les juifs ne sont pas le peuple élus, c’est les Allemands. Ça ne sera pas Jérusalem, ça sera Germania, le Reich millénaire.

C’est pour ça que je suis un antihitlérien forcené. D’abord parce que je suis français, que nous avons été victimes de la domination hitlérienne, qu’il suffit de lire Mein Kampf pour voir comment Hitler voyait le peuple de France. Donc, un Français patriote ne peut pas être nazi par définition, parce que sinon, c’est accepter d’être un humilié, d’être un untermensch, d’être un soumis. Donc, pour que ce soit clair.

Donc, comme le Front national incarne finalement la fierté française, c’est-à-dire Vercingétorix, Jeanne d’Arc, et pas la collaboration. La collaboration, c’est Laval, c’est des gens issus de la SFIO, c’est Déat, c’est Doriot issu du Parti communiste et de l’ancêtre du Parti socialiste. C’est Mitterrand, décoré de la Francisque. C’est tout ça. La Chambre qui a voté les pleines pouvoirs à Pétain est la même que la Chambre du Front populaire, il faut se rappeler. Donc là, il faut bien mettre.

Je ne parle pas de l’UGIF [L’Union générale des israélites de France] dont parle très bien un spécialiste de la question dont monsieur [Jean] Robin m’avait offert les bouquins … non prêté ; j’ai oublié de les lui rendre. [Maurice Rajsfus]

Enfin voilà. Le Front national dont on peut être fier, effectivement, incarne le peuple français dans sa diversité, sur le projet français qui est celui de la Révolution française, il ne faut pas oublier ; la Nation, tout ça, ce sont des idéaux de gauche. C’est la ligne de Marine Le Pen actuelle. Elle est très claire. Ça a été d’ailleurs toujours celle de Jean-Marie Le Pen lui-même, qui était un poujadiste patriote. Bien sûr, il y avait d’autres composantes au Front national, mais le substrat, le logiciel du Front national, c’est le patriotisme français, non communautaire, non racial, non religieux.

C’est : quelles sont les valeurs du judaïsme ?

Pour le savoir, il faut aller au texte : l’Ancien Testament, c’est-à-dire Deutéronome, Lévitique, les Nombres. Qu’est-ce que dit l’Ancien Testament ?

Que Dieu a choisi un peuple qu’il a fait son peuple élu ou choisi. C’est-à-dire c’est un peuple qui a été choisi, qui est donc supérieur aux autres peuples, à qui il a promis une Terre promise qu’il faut d’ailleurs prendre de force aux gens qui y habitent déjà. Il ne faut pas oublier que cette terre est promise. Elle n’est pas la terre des ancêtres : elle est promise. C’est une terre qu’il faut voler et qu’il faut conquérir par la force et la brutalité – c’est bien dans l’Ancien Testament – pour, de ce lieu-là, que ce peuple choisi par ce Dieu, règne sur les autres Nations qu’il détruira et réduira en esclavage. Donc, c’est ça le substrat de l’Ancien Testament. Donc c’est la prétention d’un peuple choisi par un Dieu vengeur et belliqueux à la suprématie mondiale en réduisant les autres peuples, les autres Nations, en esclavage.

Et après, si on veut compléter, comment s’acquiert cette qualité juive ?

Par le sang de la mère. Donc, c’est une prétention à la supériorité qui se transmet par le sang, [ce] qui est donc la définition la plus radicale du racisme. Ça, c’est donc la Torah, l’Ancien Testament.

Et après, le Talmud, on peut s’intéresser au Talmud : Introduction au Talmud du rabbin Steinsaltz qui fait autorité, ou [consulter] le Guide des égarés de Maïmonide. Il est bien clairement dit que ne sont – et Attali nous l’a rappelé récemment dans une petite conférence interne mais qui était sortie sur Internet – que selon le judaïsme, il n’est d’humain que les Juifs.

Les autres sont des animaux que Dieu a destinés, a mis sur terre, pour qu’ils les servent comme des esclaves ou des animaux. C’est bien clairement dit. Et qu’il est loisible pour accomplir ce projet exigé par Dieu – qui est la suprématie en tant que peuple élu sur les autres peuples réduits en esclavage –, il est autorisé de mentir au non-Juif, de le voler, etc., etc.

Donc, moi, en ce moment, j’en rabattrais un peu. À moins que monsieur Bernheim pense avec d’autres qu’effectivement la République française est entièrement sous leur domination et qu’effectivement, ils ont les moyens de châtier les gens comme moi qui incarnent la vrai République. Effectivement, les valeurs du judaïsme, si on s’y intéresse, suprématisme racialo-communautaire au nom d’une vision inégalitaire et raciale du monde qui s’accomplit soit par la violence pure, comme le rappelle les fêtes de Pourim ou de Hanoukka, soit par la fourberie et le vol, si on ne peut pas faire autrement, ces valeurs ne sont pas compatibles effectivement avec les valeurs du Front national. Mais elles ne sont pas compatibles non plus avec les valeurs de la République française. Je crois quand même qu’il faut rappeler l’histoire de France.

L’émancipation des Juifs a été faite en France par Robespierre, qui était la main tendue en disant que les Juifs pouvaient devenir des citoyens français à part entière. C’est-à-dire qu’ils adhéraient aux valeurs de la République, ils accédaient à la citoyenneté. Et l’échange, c’était qu’ils renonçaient aux valeurs du judaïsme, que j’appelle, moi, talmudo-sionistes, c’est-à-dire à ce suprémacisme ethnico-religieux, belliqueux et haineux.

La liberté de culte qui est le droit en privé d’exercer sa religion et de croire à des expressions qui devraient effectivement être des expressions métaphoriques et symboliques. C’est-à-dire le « peuple élu » veut dire la nécessité d’une exigence morale, etc., comme certains courants du judaïsme orthodoxe le conçoivent, c’est-à-dire la nécessité de se comporter de manière exemplaire, et d’être un peuple pilote, un peuple de prêtres et qui incarne une éthique supérieure, comme pourraient l’être certaines élites brahmaniques ou certains moines bouddhistes dans un autre monde. Il y a des lectures possibles républicano-compatibles.

Mais par contre, celle du rabbin Bernheim qui est un sioniste déclaré, prouve bien qu’il est dans une vision matérialiste, on va le dire, racialiste, terrestre et belliqueuse du judaïsme qui, effectivement, ne sont pas compatibles avec les valeurs de la République française : c’est-à-dire les droits de l’homme, l’égalité citoyenne, l’égalité raciale, etc., etc.

Donc, il faut quand même être très maladroit, ou très arrogant, ou penser réellement qu’on a les pleins pouvoirs pour faire des déclarations qui sont de véritables boomerangs épistémologiques et moraux. Comment se fait-il aujourd’hui que des membres de la communauté organisée – je parle de Bernard-Henri Lévy, Attali, ou Adler – qui disent bien qu’ils sont Juifs et qu’ils incarnent le judaïsme officiel actuel validé par le Consistoire, c’est-à-dire les religieux et le Crif, quand on voit que ces gens-là osent dire haut et fort pratiquement sans aucune gène au nom du droit français de la République française et de la citoyenneté française qu’ils se revendiquent de valeurs qui contredisent en tout point les valeurs de la République française, de la citoyenneté française ; et même, je dirais, de la civilisation française qui au-delà d’être républicaine, est helléno-chrétienne, c’est-à-dire la charité chrétienne et l’égalitarisme chrétien, et le logos, c’est-à-dire la saine logique qui est la morale dans le concept ; c’est-à-dire effectivement, l’universalité du logos qui permet la conversation honnête et la vérité par le logos. Pour promouvoir quoi ?

Une vision égalitaire et charitable du monde. C’est-à-dire effectivement, nos valeurs sont helléno-chrétiennes.

Et il y a en France, simplement, la liberté de culte pour exercer son culte en privé.

Mais, ça ne veut pas dire, en gros, que la République française est là pour se prosterner devant le rabbin Bernheim, Bernard-Henri Lévy, monsieur Attali, monsieur Cohn-Bendit – qui lui d’ailleurs est un laïque –, au nom des valeurs qui finalement sont un suprémacisme de plus en plus affiché, avec un fort marquage racial et évidemment aussi religieux. On est très loin de la laïcité, sauf à la comprendre comme monsieur Peillon l’induit progressivement.

Et j’aimerais qu’à part les menaces physiques, les insultes et les cassages de gueule organisés, qu’on me réponde, qu’on réponde à mes arguments sur le terrain, effectivement, du logos, de la charité, et des valeurs et de la loi républicaine. Je mets quiconque au défi de m’amener au tribunal et de me faire perdre sur ce que je viens de dire. Ou alors, c’est que la République n’est plus la République. Mais ça, à un moment donné, il faudra qu’on nous le dise clairement parce que, moi, je suis pour la vérité. Qu’on nous dise clairement que comme le disent… non, je pourrais citer Bernard-Henri Lévy, mais je l’ai trop cité récemment. Enfin, qu’on nous dise clairement les choses.



Troisième partie



Duel de tocards !



Oui alors, là, il y a cette américanisation de plus en plus poussée de la politique française qui est en train d’achever de détruire tout ce que de Gaulle avait mis en place avec la Vème République, et qui n’est pas un retour à la IVème République mais à mon avis, une mise au pas sur le modèle américain. C’est-à-dire qu’on a le président sortant qui est le champion, qui peut être soit du parti républicain ou du Parti démocrate, puisque c’est une peu ça ; l’UMP, c’est la Parti républicain, et le PS, c’est le parti démocrate. C’est-à-dire des gens qui sont d’accord sur tout au niveau de la gestion, de la soumission à la Banque, au FMI, à la logique mondialiste, à la suppression des frontières, et qui s’engueulent sur des petites questions sociétales, exactement comme aux États-Unis on s’engueule sur le port d’armes entre républicains et démocrates.

Donc, on a le champion sortant qui là est le républicain. Et puis après, on a l’opposant qu’on va lui amener pour cette espèce de match au sommet qui sera donc déterminé par une primaire du Parti démocrate, qui là est le PS. Alors, cette primaire a eu lieu. C’est Hollande qui est sorti vainqueur parce que DSK entre temps était à New York et c’est cru à Sarcelles. Donc, normalement, c’est lui qui devait être le Gauleiter de la province France dans une logique d’alternance que voulait le système mondialiste. Bon, il a chuté. Donc, ils ont sorti une espèce de challenger de raccroc qui est Hollande qui visiblement n’était pas prêt pour le match. On voit, il n’est pas tout à fait au point, mais bon ce n’est pas grave. Et on nous amène ça.

Et comme ces gens-là ont pratiquement le même programme et surtout, tout ce qu’ils déclarent est un mensonge parce que les lois de l’Union européenne leur empêchent de faire tout ce qu’ils prétendent faire sur le nombre de fonctionnaires, la réindustrialisation, sauver des entreprises en faillite par des injections d’argent d’État ; tout ça, c’est interdit par les règles européennes ; donc, ils ne pourront pas le faire, donc comme ils sont exactement sur la même ligne et qu’ils feront exactement la même politique, eh ben on nous dit : oui, il y en a un qui a traité l’autre de « sale type », on essaye de nous peopoliser le combat sur une ligne purement émotionnelle et people.

Ce combat est un combat totalement bidon qui amènera exactement à la même politique. Il est évident que le système, à mon avis, préfère que Hollande succède à Sarközy, car Sarközy est tellement bas et tellement usé pour avoir trompé, menti et fait tout le contraire de ce sur quoi il avait été élu, que le système mondialiste préfèrera, à mon avis, Hollande. C’est une des raisons, à mon avis, pour lesquelles ils ont déclassé la France, là, au niveau de son triple A.

S’ils avaient voulu soutenir Sarközy jusqu’au bout, ils auraient attendu les élections pour nous déchoir du triple A. Je pense que s’ils nous passent au triple A- ou au double A dès maintenant, c’est qu’à la limite, ils n’ont plus rien à foutre de Sarközy, parce que Sarközy était agrippé au triple A. Donc en fait, il a été lâché.

Il ne faut pas oublier que le système mondialiste lâche Sarközy comme ils ont pu lâcher Ben Ali et Moubarak. Ce sont des gens qui ont tapiné pour l’oligarchie mondialiste, c’est-à-dire on va dire les américano-sionistes, sur le plan politique et géopolitique et l’orthodoxie libérale sur le plan bancaire, et qui de toute façon, à un moment donné, sont sacrifiés et virés comme d’ailleurs l’a été de Gaulle, Saddam Hussein, Milošević, si on veut regarder, qui ont été sacrifiés. Les élites mondialistes mettent des types en place qu’elles sacrifient quand elles veulent – exactement comme j’ai dit le maquereau avec la pute – pour mettre en place en général des gens qui sont déjà issus strictement du système bancaire. On l’a vu. C’est soit Goldman Sachs, soit J.P. Morgan, cette alliance, comme je le dis, judéo-protestante de la haute banque spéculative américaine qui est en train effectivement de prendre le pouvoir sur le monde, comme je l’ai dit dans mon dernier bouquin, Comprendre l’Empire. Tout ça se vérifie de plus en plus.

Et donc, pour revenir aux élections, que ce soit Hollande ou Sarközy, c’est la même chose. Sans doute le système veut que Hollande, le candidat de gauche, succède à Sarközy, parce qu’il y aura peut-être un petit état de grâce. Les cons se diront : ah ! ce coup-ci, je vais changer, je vais voter pour l’autre, etc.

Évidemment, ça ne changera rien. Alors les gens s’en rendront compte une fois de plus. Donc, peut-être que le système, qui est quand même très, très mal en ce moment, gagnera deux ans de plus, etc.

Et il est évident que comme le dit d’ailleurs Attali, l’alternative à ce faux duel bonnet blanc, blanc bonnet, c’est sans doute Marine Le Pen qui n’est pas issue du sérail, même si elle donne des signaux d’allégeance un peu, elle essaye de faire des efforts pour qu’on ne lui tape pas trop sur la gueule. Le rabbin Bernheim, visiblement, ça ne lui suffit pas. Pourtant, elle avait envoyé son Aliot, plus ou moins… Bon, ça a été fait maladroitement. Bon, elle fait de efforts, elle dit bien : je ne suis pas antisémite, je ne suis pas raciste. Bon, mais comme elle veut quand même défier Wall Street et la Banque pour essayer de sauver ce qui peut être sauvé de l’industrie française, et du salariat français, et de la France, bon ben elle est quand même le candidat un petit peu hors système.

Et c’est évident que là, le système en a très peur. Ils l’ont un petit peu poussée à l’époque où ils voulaient la mettre, à mon avis, face à Strauss-Kahn pour que des Mélenchon ou des Besancenot soient obligés d’appeler à voter pour le patron du FMI, ce qui est quand même fort de café pour des mecs de gauche au sens ouvriériste du terme ; il fallait Marine Le Pen en face. Je pense que maintenant que c’est Hollande-Sarközy qui sont deux tocards, il faut bien le rappeler ; deux tocards, ça se voit ; ils ont d’ailleurs la même diction, ils ont les mêmes coachs pratiquement, formatés de la même façon ; ils disent a à peu près la même chose, le même genre de physiques insignifiants.

Ils ont très peur finalement du golem Marine Le Pen qu’ils ont un peu aidé à faire monter, qu’ils ont un peu fabriqué, qu’ils ont un peu favorisé contre Gollnisch. C’est sûr qu’ils préféraient. Ils en ont peur. Donc, maintenant, ils essayent de nous dire : le combat, c’est réglé d’avance ; la finale, c’est Hollande-Sarközy.

Et là, on a un Attali qui est tout sauf un imbécile – moi je ne prends pas ces gens pour des imbéciles, il n’y a pas de problème, ils sont même très malins, trop malins ; malin, on sait ce que ça veut dire le « malin » – ils disent : on n’est pas à l’abri d’un deuxième tour Bayrou-Marine Le Pen. Ce qui serait assez vrai, en fait. Ce serait le candidat atypique du système et le candidat antisystème. Ce qui veut dire que les deux contribueraient à faire exploser les deux grosses machines que sont le PS et l’UMP. Ce qui risque d’arriver, et ce qui est mon souhait, parce que ce serait la punition, le châtiment moral de Sarközy pour s’être fait élire en ayant finalement roulé dans la farine les électeurs du Front et en ayant finalement détruit Le Pen, très habilement d’ailleurs. Mais ça serait ce que j’ai dit : quand on pousse la porte du saloon avec le pied, il ne faut pas d’étonner qu’elle vous revienne dans les couilles !

Donc, Marine qui chasserait Sarközy du deuxième tour, ça serait la revanche de Le Pen face aux élections de 2007. Ça serait très bien. Et si Bayrou était aussi au deuxième tour, ce serait génial, parce que lui aussi qui a été finalement châtié et puni, et par l’UMP, et par le PS, il ferait aussi exploser ce système UMPS. Et on a intérêt à ce que l’UMPS explose et se détruise. Et c’est pour ça peut-être que moi, je souhaite aussi comme Attali – enfin, lui il le redoute, moi, je le souhaite – un deuxième tout Marine Le Pen-Bayrou. Je trouve que ça serait très rock ’n’ roll. Ça serait une vraie punition pour ces deux institutions de merde que représentent ces deux candidats, ces deux ruclons politiques que sont le sympathique Hollande et assez sans doute – il parait qu’il est très sympa en privé, ce n’est pas la question – mais qui s’est soumis à tout, qui a fait voter tous les trucs européens, qui a appelé à voter pour Lisbonne, qui a aussi appelé à bombarder la Libye. Enfin, il faut voir le mec ! Soumis intégralement au nouvel ordre mondial, de a à z. Zéro. D’ailleurs, ils l’envoient en ce moment voir des ouvriers dans les usines tellement le PS n’a aucune légitimité ouvrière.

Le premier parti ouvrier de France, c’est le Front national, il n’y a aucun doute. Il manquerait plus que ça devienne le premier parti immigré de France, et là, moi, je jouirais totalement, parce que je pense que ça pourrait le devenir en plus, si on y réfléchit bien. Je parle des Français d’origine immigrée, pas les sans-papiers, pas les clandestins. Il est possible que finalement, ce soit le parti qui, à terme, défende le plus les intérêts des Français récents, le Font national. On pourra en reparler une autre fois. Alors que Julien Dray leur a fait beaucoup de mal... Julien Dray, enfin tout ça, c’est l’équipe Hollande. Il ne faut pas oublier ce qu’il y a derrière Hollande : le Peillon, le Valls, « éternellement attaché à Israël », enfin toute cette clique.

Comme l’ont bien dit d’ailleurs les hautes instances israéliennes : nous, on s’en fout que ce soit Hollande ou Sarközy qui passent : ils représentent tous les deux l’aile sioniste de leur parti [Hollande et Sarközy représentent l’aile pro-israélienne dans leur camp respectif, Crif, egaliteetreconciliation.fr].

Donc, je pense qu’on va fermer la parenthèse là-dessus. Pour ceux qui s’énervent sur « Marine Le Pen sioniste », il n’y a pas d’antisioniste dans la finale. Comme le rappellent bien le rabbin Bernheim et monsieur Cohen de Toulouse, un antisioniste ne peut pas arriver en finale pour représenter la France et les Français ; ce n’est pas possible. Il doit nécessairement être sioniste, comme aux États-Unis d’ailleurs. On en parlera tout à l’heure : le Obama, le Machin. Les candidats de la primaire, comment Ron Paul se font tacler, sur quels sujets.

Enfin, je pense qu’aujourd’hui, moi, je déroule, c’est du velours. Je pédale en descente. J’ai fini de monter les cols. Ça ne m’empêchera pas à un moment donné d’avoir une crevaison bizarre, mais en tout cas, je pédale sur le grand plateau. Et c’est que du faux plat descendant avec le vent dans le dos. En ce moment, je m’amuse.

Donc, effectivement, le système a très peur maintenant du golem Marine Le Pen, qui risque d’être au deuxième tour, effectivement. Et qu’un deuxième tour Marine Le Pen-Hollande – parce que je pense qu’elle va faire sauter Sarko–, ce n’est pas gagné parce que : qui est le candidat de gauche ? Je parle de la gauche au sens de Mélenchon. Moi, je me sers toujours des concepts des autres. Qui est le candidat de gauche, le candidat des ouvriers, le candidat des petits contre les gros, le candidat de la lutte contre justement le système bancaire et le capitalisme financier ? Qui sera le candidat de gauche au deuxième tour, de Marine Le Pen ou de François Hollande ?

Il est évident que c’est Marine Le Pen. Donc, tout sera à front renversé. Ça serait très rock ‘n’ roll, ce deuxième tour. Et alors, un deuxième tour Marine Le Pen-Bayrou, là, ça serait encore plus drôle.

Bayrou d’ailleurs, je vous le signale, que son seul souci, c’est qu’on paye la dette ! À part qu’il ferait péter les machines UMP et PS, parce qu’ils ont voulu sa peau et c’est normal qu’il ait la leur, sur le plan de la ligne économique, c’est une soumis intégral à la domination bancaire parce que lui, son seul problème, c’est l’orthodoxie pour éponger la dette ! Alors que la question, c’est que la dette est une escroquerie, est un racket, est une filouterie : il faut l’annuler, exactement comme on doit annuler les dettes du tiers monde, unilatéralement, et même demander à ce qu’on nous rembourse le pognon depuis 1973, comme de Gaulle avait demandé qu’on nous rende notre or quand il avait vu arriver la fameuse loi Nixon de 1971 dont on pourrait reparler, sur la non convertibilité or du dollar qui est le début du chaos financier et de la fin du monde qui approche, et dont sont totalement responsables les Américains en tant qu’État – pas le peuple évidemment – et en haut de l’État américain, ses élites, sur lesquelles on ne va pas trop insister, mais qui sont effectivement, qui portent la responsabilité de la dérive financière et guerrière – parce que les deux sont associées ; sans le faux dollar, on ne fait pas les guerres qu’on a faites, etc., etc. – qui sont responsables de ce vers quoi nous allons. Et peut-être même qu’ils souhaitent, pour rebondir malgré tout, malgré leurs responsabilités, qu’il y ait la Troisième Guerre mondiale.

S’il y a la Troisième Guerre mondiale, ce ne sera pas à cause des Iraniens ou des Syriens, mais du complot de ce que d’ailleurs Chauprade appelle l’« État profond américain » – parce qu’il ne veut pas prendre trop de risques quand même, ce que je comprends. Ça sera à cause du complot qu’a joué contre le monde occidental, contre le monde tout court et contre le peuple américain, l’État profond américain, notamment depuis 1971. Voilà, pour boucler.

Donc, sur les élections, les élections françaises, c’est du bidon. Sauf si Marine Le Pen arrive au deuxième tour, et encore mieux, Bayrou et Marine Le Pen au deuxième tour. Sinon, s’il y a un deuxième tour Sarközy-Hollande et que les Français sont vraiment des veaux soumis au mensonge médiatique et au matraquage, etc., « des veaux » comme le disait de Gaulle, faites comme de Gaulle, partez en Irlande. Enfin, moi j’irai à la pèche au deuxième tour. Et il ne faudra pas vous plaindre, peuple de France, de la déferlante économique et sociale que vous prendrez dans la gueule, derrière. Car vous verrez, comme je l’avais dit pour Sarközy, quand j’ai fait ma vidéo le lendemain de l’élection que vous pouvez revisionner où je bois une bouteille de champagne…



Apéro avec Soral, avril 2007, lorgane.com (extrait)

Alain Soral – Parce que quelqu’un qui a de la culture politique.



lorgane.com – Un procès !



Alain Soral – Et qui connaît la politique de l’intérieur, sait que Sarközy ne peut pas incarner le patriotisme, l’indépendance française.



lorgane.com – Parce qu’il est hongrois d’origine ?



Alain Soral – Et le volontarisme. Non, mais ça justement, ce n’est pas parce qu’il est hongrois. C’est parce que les gens qui l’ont mandaté politiquement pour prendre le pouvoir sont des atlanto-libéraux, et qu’il est là pour bushuiser la France. Et financé par les mêmes qui ont financé Bush. Et ça, j’en suis à peu près certain. (…)



lorgane.com – On prend note.



Alain Soral – Moi, ce que je veux, c’est que le peuple de France puisse se sauver. Je m’en fous que ce soit par Sarközy ou Le Pen. Simplement, je me dis, ce type-là ne peut pas être à la fois l’agent de tous les lobbies financiers internationaux puissants.



lorgane.com – J’ai eu peur !



Alain Soral – Et en même temps, quelqu’un qui va faire une économie patriote. C’est incompatible.



Entretien de janvier 2012 (suite)

J’avais tout dit sur ce qu’allait faire Sarközy. Et là, je vous le dis déjà : si vous votez Hollande, il vous niquera la gueule, exactement comme vous a niqué la gueule Sarközy sur la question économique et sociale, car il n’a pas d’autres choix, et il est là pour ça, quel que soit d’ailleurs son for intérieur, sa honte et ses arrière-pensées. Je dis ça aussi pour Mélenchon, etc.

Le problème, ce n’est pas de savoir si ces gens-là sont des braves gars dans le privé et s’ils seraient capables, en douce, comme le font des tas d’hommes politiques maintenant ou de journalistes de haut niveau quand ils parlent en privé avec moi – c’est assez drôle – où ils me donnent raison sur tout, mais c’est : est-ce qu’ils auraient le courage politique en tant qu’élus de défier le nouvel ordre mondial en sachant qu’ils y risqueraient leur vie, qu’ils risqueraient ce qui est arrivé à peu près à tous les leaders d’Amérique latine qui ont essayé d’échapper à la tutelle impérialiste américain – ils risqueraient l’accident d’avion ? C’est parce que c’est ça la réalité. Et c’est pour ça d’ailleurs que je vous le dis que Villepin n’ira pas. Parce que Villepin n’a pas les cojones pour être un Chávez français.

Alors que Marine, peut-être, je le dis – et j’en suis même certain – Marine Le Pen est de tous les candidats qui se présentent au premier tour, la seule qui ait une paire de couilles. C’est une réalité. Elle en maque parfois un peu sur certaine sujets, mais elle en a quand même une paire. Les autres ne sont que des chats coupés. C’est clair et net.



À quoi sert Eva Joly ?



Alors Eva Joly, c’est génial aussi pour les gens comme moi, parce qu’Eva Joly, chaque fois qu’elle dit une phrase, elle dit une connerie qui montre qu’elle ne comprend rien au peuple de France, à la Nation française et à son histoire. Et sans doute qu’elle est profondément hostile à ce qu’est la France : le défilé du 14 Juillet…

Je réfléchis d’ailleurs sur le rôle qu’elle a pu jouer quand elle était juge d’instruction et quand elle est allée punir finalement les élites économiques françaises qui vendaient les grosses entreprises françaises à l’étranger avec nécessairement commissions et rétrocommissions. Finalement, pour qui elle a roulé quand elle a fait ce boulot de destruction qui a consisté à mettre en taule Le Floch-Prigent ? Finalement, pour qui elle a roulé quand elle a fait ça ?

Est-ce que finalement on ne devait pas préférer ce que représentait Le Floch-Prigent, qui représentait peut-être encore finalement l’industrie colbertiste française à la de Gaulle peut-être, et la puissance technologico-économique française à l’étranger ? Est-ce que finalement Eva Joly n’est pas une catastrophe pour la nation française ?

Alors maintenant, elle est la candidate des Verts. Alors ce qui est marrant, c’est que les Verts font tout sauf de l’écologie, d’une certaine manière. En fait, les Verts aujourd’hui, pilotés à distance par Cohn-Bendit, d’Allemagne évidemment – Cohn-Bendit qui incarne ce que je vous ai dit aujourd’hui : la destruction de de Gaulle, l’apologie de la pédophilie libertaire et finalement la détestation de Chávez, qu’il soit d’ailleurs le Chávez du Venezuela ou du Chávez européen –, Cohn-Bendit qui pilote ça d’Allemagne, il pilote l’écologie.

Alors l’écologie en fait est le parti qui porte encore le totalitarisme libertaire. C’est-à-dire ce sont des intégristes libertaires : c’est-à-dire la destruction de toutes les valeurs dans le but de soumettre le plus vite possible ce qui reste de France à la Banque.

Eva Joly a applaudi et accompagné la pacification de la Libye, il ne faut pas oublier. Elle l’a fait, il faut regarder. Elle n’est pas née en France, elle n’est pas française. C’est quand même important. Aux États-Unis, elle n’aurait pas le droit de se présenter. Elle parle mal le français, elle ne comprend rien à la France. C’est une fausse dure parce qu’en fait – j’en parlerai tout à l’heure sur les lanceurs de babouches de Bagnolet [cf. Quatrième partie, « Printemps des Quartiers » : un appel à la guerre civile ?] –, elle s’attaque à tous les sujets sauf quand ça touche vraiment les sujets sérieux. Là, on lui explique bien... sur l’atome, on l’a calmée un peu.

Donc en fait, ce n’est pas la candidate écologique. C’est la candidate du totalitarisme libertaire issu de 68 qui est quand même un truc en fin, fin de course. Je pense qu’elle va faire plonger terriblement les Verts qui de toute façon sont l’écologie politicienne. Ce n’est pas la vraie écologie.

La vraie écologie est beaucoup plus incarnée par Alain de Benoist, ou [Claude] Bourguignon. Ce qui est d’ailleurs assez logique parce que l’écologie vient de ce que j’appelle la « droite des valeurs » et de ce qu’eux-mêmes appellent l’extrême droite. Voyez que l’écologie est quelque chose qui ne vient pas de l’extrême gauche ni de la gauche, mais de ce qu’eux-mêmes appellent l’extrême droite ; il faudrait quand même le rappeler, d’où vient l’écologie. Instruisez-vous. Et Eva Joly ne fait pas de l’écologie. Elle fait de la propagande libertaire on va dire hystérique. Et l’idéologie libertaire est une idéologie de destruction, on le sait.

Cohn-Bendit a revendiqué d’être un libéral libertaire : c’est-à-dire la soumission de ce qui pouvait résister de la France issue de la République française et d’une certaine tradition, au libéralisme – c’est-à-dire à la Banque –, par le rouleau compresseur libertaire qui a amené la boboïtude, la Gay Pride, ce que j’appelle toute cette merde sordide, l’abandon des ouvriers, le sociétal avant le social, etc. Eva Joly incarne de ce point de vue-là, l’anti-France dans toute sa splendeur.

Je pense qu’elle va faire un score catastrophique, je l’espère même. Et surtout, elle a le mérite de clarifier les choses. On est dans en période aujourd’hui, on s’approche de la fin des temps où la lumière de la vérité brille de plus en plus fort et montre effectivement les mensonges, les contradictions du système.

Et je me fais fort, et je suis fier, quoi qu’il m’arrive demain face à l’histoire, d’avoir contribué à ce travail de vérité, parce que finalement, mon combat, comme je le dis, c’est la vérité.

Eva Joly, ce n’est pas l’écologie : c’est l’hystérie, le totalitarisme, l’arrogance, la méchanceté libertaire. Et dans une République saine, elle ne devrait pas pouvoir se présenter. Moi, je le dis clairement, elle ne passe pas l’examen. Elle n’est pas française. Elle n’a rien compris à la France.

Et on comprend peut-être mieux, quand on l’entend parler, qu’il y ait eu les troubles récents qu’il y a eu en Norvège, effectivement. Ça peut expliquer, effectivement, certains problèmes norvégiens. [cf. Anders Breivik].

Je veux dire, bon, je ne vais pas épiloguer là-dessus. Mais je lui conseillerais de retourner en Norvège et d’aller gérer les problèmes norvégiens qui sont les mêmes que les nôtres d’ailleurs.



Pendant ce temps…



Alors Rachida Dati, c’est un peu comme l’affaire Louis Aliot. C’est des leçons qu’il faut recevoir de l’histoire. On ne se prosterne pas devant la communauté organisée quand la communauté organisée a décidé que vous étiez un manant, ce qu’on appelle un goy, c’est-à-dire que vous n’avez pas de sang bleu. Vous ne prétendez pas... C’est Le Bourgeois gentilhomme quoi ! La cour ricane et vous remet bien à votre place. On ne prétend pas en être quand on n’en est pas ! Et il faut bien comprendre qui décide que vous en êtes ou que vous n’en êtes pas.

Et Rachida Dati, c’est pareil. Rachida Dati, c’est la Fadela Amara de la bourgeoisie. C’est-à-dire qu’elle était montée, elle avait l’écoute du président, pour ne pas…, j’ai dit l’écoute pas les couilles ! Donc, elle était montée, effectivement, comme on monte dans la courtisanerie traditionnelle. Et elle avait été garde des Sceaux, ce qui est d’ailleurs le moment, à mon avis, où Sarközy – qui a un comportement de voyou, c’est vrai – s’est foutu à dos la magistrature française. Parce que Rachida Dati, chef de la magistrature française, mise garde des Sceaux, c’était vraiment une injure, avec des diplômes falsifiés, des frères taulards, promotion canapé évidente. Là, je pense que Sarközy a fait une énorme faute, mais typiquement bling-bling, vulgaire. C’est-à-dire pareil [comme Eva Joly, ndlr] : il ne connaît pas très bien la France, il commet des erreurs terribles qu’un Le Pen ne commettrait pas…

Parce qu’il faut savoir ce que c’est que le curriculum qu’il faut avoir pour accéder, en France, au poste de garde des Sceaux. Il y a quand même ce qu’on appelle la séparation des pouvoirs en France, une tradition à la Montesquieu. Enfin, la justice française, ça existe. C’est une des trois piliers de ce qu’on appelle la démocratie française. On ne s’assoit pas dessus en mettant sa copine avec son rouge à lèvres, ses robes prêtées, etc., son gosse dont on ne sait pas qui est le père, toujours aujourd’hui. Ça, c’était une grosse erreur.

Et là, la pauvre qui était ce qu’on appelle la « beurette de service », une sorte de Yamina Benguigui de l’UMP, ou de Fadela Amara habillée Dior, enfin c’est-à-dire de la bourgeoisie, on la place comme ça, parce qu’elle était copine… je ne sais pas quoi… on ne va pas rentrer dans les… je ne vais pas refaire du Maffesoli [cf. entretien de décembre 2011].

Et là, d’un seul coup, il y a Fillon, François Fillon, qui sait bien qu’il a été Premier ministre, et qui pense que Sarközy va perdre, et qu’il faut vite qu’il se trouve une position de repli pour gérer la suite de sa carrière de politicien professionnel, Fillon qui est un catholique avec raie sur le côté, il dit : je veux le 7ème arrondissement de Paris, qu’on avait donné à Rachida Dati. Le 7ème arrondissement de Paris est le quartier le plus bourgeois et le plus catholique de Paris. Rachida Dati, maire du 7ème arrondissement, c’est encore une faute commise par Sarközy bling-bling, le Sarközy du Fouquet’s, le Sarközy des Hauts-de-Seine, où là, il s’est mis à dos la bourgeoisie catholique UMP qui votait pour lui, et qui va sans doute voter pour Marine Le Pen pour se venger. Et là, Fillon dit : je veux ce fief qui me revient – quand on fait un peu de sociologie bourdieusienne – de droit. Et l’autre elle dit : non, non, c’est à moi, je reste.

La pauvre Rachida Dati, elle n’a pas compris qu’elle était une beurette de service.

Et ça, c’est le message que j’envoie à tous les collabeurs et toutes les collabeurettes de gauche ou de droite. Vous êtes là pour tapiner pour le système. Le système vous prend bien pour ce que vous êtes, c’est-à-dire des bougnoules, il faut le dire. Et vous dégagez quand on vous dit de dégager. C’est la vérité. Sinon, vous rejoignez un combat digne et courageux comme celui de Dieudonné. Mais sinon, vous faites effectivement Jamel Debbouze, Fadela Amara, Rachida Dati, pareil. Donc Rachida, là, elle tempête et elle colère. Mais de toute façon, elle va dégager. Fillon va prendre le 7ème qui lui revient de droit comme un fief catholico-bourgeois. C’est logique.

Et ce qui va lui arriver, si elle continue à agacer l’UMP, c’est qu’ils vont lui sortir ses casseroles, parce qu’elle en a plein. Donc, il faut qu’elle comprenne qu’elle a été une collabeurette dont le système s’est servi en la méprisant et dont elle s’est servie un peu pour, effectivement, exister un peu. Mais qu’elle a le même destin que Fadela Amara, que Djamel Bouras, que Jamel Debbouze, que tous ces gens issus de la diversité et de l’immigration qui n’existant pas par eux-mêmes, par une vraie puissance communautaire et un vrai soutien, mais existant par la trahison – je ne sais pas comment on dit –, par la soumission, la prostitution – on peut le prendre à plusieurs niveaux –, eh ben en fait, n’ont pas d’existence réelle. C’est-à-dire qu’ils dégagent quand on leur dit de dégager. Et elle va dégager.

Et soit elle va dégager en silence et en fermant sa gueule, soit si elle fait trop chier, eh ben l’UMP qui a tous les moyens de lui nuire parce qu’effectivement, il suffit de claquer des doigts pour qu’on sorte ses diplômes trafiqués, sa famille, son frère, machin, etc., elle subira en plus une humiliation terrible. Et de toute façon, voilà.

Et que ça serve de leçon aux autres collabeurs et collabeurettes, que ce soit PS ou UMP. De toute façon, pour ces gens-là de l’oligarchie, tous, qu’ils soient membres du Siècle, de la grande loge du Grand Orient, du catholicisme rallié ou du peuple élu, vous êtes de la merde. Il faut que vous le sachiez. Et de toute façon, voilà. Vous existez tant que les autres décident que vous existez. Et sinon, vous dégagez. On vous reprend votre médaille d’or si vous avez été champion de judo. C’est la même chose.

Donc, comme pour Aliot, que les Français issus de la diversité qui hésitent sur la stratégie à suivre pour exister en France, selon le chemin de l’honneur ou le chemin de la soumission et finalement de l’indigénat – parce que finalement ce n’est jamais que le prolongement, tout ça, du statut d’indigène –, comprennent bien que de toute façon, votre destin sera – sauf si vraiment vous vous êtes vraiment allongés sous le bureau sans jamais relever la tête –, votre destin sera celui de Fadela Amara, celui de Rachida Dati, ou a gauche, celui de tous ceux qui ont essayé de monter dans le wagon dont ils avaient été les locomotives – comme la Marche des beurs devenue SOS Racisme – que votre destin, c’est la soumission. Je ne parle pas même d’un Sopo.

Le jour où vous pèterez de travers, vous serez dégagés, humiliés. Et on vous sortira toutes les casseroles que vous avez déjà. Votre destin sera d’être des petits Ben Ali et des petits Moubarak. Et c’est moral, et c’est bien fait pour votre gueule.



Quatrième partie



Loi martiale aux USA



Alors, il faut voir que Obama vient de faire passer un truc qui est l’aggravation du Patriot Act, et qui est strictement la loi martiale aux États-Unis, qui lui donne les pleins pouvoirs militaro-policiers, et qui est en fait, l’abrogation en douce du premier amendement qui fait que, quand même, les États-Unis sont une démocratie très supérieure à la notre au niveau de la liberté individuelle. Il faut quand même le dire. Premier et deuxième amendement, ce n’est pas de la rigolade !

Nous, à la place, on a la loi Pleven et la loi Gayssot. Ce n’est pas terrible, hein. Il n’y a pas de quoi la ramener.

Donc, pendant qu’on nous montre la Syrie toute la journée – on a parlera un peu après – Obama, le « Nègre de maison » choisi par Wall Street pour continuer la même politique que Bush, et sur le plan bancaire, et sur le plan de la politique étrangère guerrière – les deux étant liés parce qu’il faut compenser une faillite bancaire par de la violence militaire pour aller d’ailleurs piquer le pognon, en Libye, etc. Il faut bien dire que tout ça est couplé. C’est aussi des opérations de piraterie d’État : on soumet des nations et on leur vole leur pognon parce qu’ils en avaient encore un peu, parce que eux, ils avaient bien géré.

Obama vient de faire passer la loi martiale aux États-Unis, il faut le savoir. Et toute la perfidie de cette oligarchie américaine, c’est d’avoir mis au pouvoir un Noir – premier président noir – pour faire toutes ces saloperies, c’est-à-dire pacification de la Libye où beaucoup, beaucoup d’Africains ont été tués.

Merci monsieur, d’ailleurs, Bernard-Henri Lévy, au passage, qui l’a fait d’ailleurs, comme vous le savez, au nom du judaïsme et d’Israël. Mais après, il a dit d’ailleurs, quand un journaliste a eu le courage de lui rappeler, que « c’était sorti de son contexte ».

Et ça, c’est vrai, je suis d’accord avec Bernard-Henri Lévy : il y a beaucoup de phrases, de citations, qui sont sorties de leur contexte, c’est vrai. Il ne faut jamais sortir les citations de leur contexte. Par exemple, il y a beaucoup, beaucoup, de phrases d’Adolf Hitler qui sont sorties de leur contexte, c’est vrai aussi. Il faudrait les remettre dans le contexte des années trente, par exemple, voyez. Moi, je suis pour la contextualisation intégrale des citations. Merci Bernard-Henri Lévy de nous permettre cette jurisprudence : arrêtons de sortir les citations de Bernard-Henri Lévy de leur contexte, y compris mais aussi de Goebbels et d’Adolf Hitler. C’était une petite plaisanterie, voilà.

Ce qui est assez triste c’est que Obama s’était fait élire sur le discours du Caire, avait promis que la Palestine serait représentée à l’ONU. Donc en fait, Wall Street l’a poussé en avant, financé, mis au pouvoir, en disant : tu pourras faire deux ou trois trucs, pas juste seulement défendre l’oligarchie, etc. Et petit à petit, à coup de pompes dans le cul, comme un bon Nègre de maison, une sorte finalement de Rachida Dati américaine, il a été obligé de se parjurer de a à z : faire des guerres coloniales où on tue les Africains, en Libye ; donner des sous à Wall Street pour renflouer leurs propres pertes en transmettant toute la dette aux générations futures américaines de la classe moyenne ; dire qu’effectivement Israël passait au dessus de tout, y compris de l’Amérique et de l’intérêt du peuple américain – ce qui d’ailleurs est une certitude – ; et finalement, empêcher que la Palestine ait une représentation à l’ONU, alors que c’est lui-même qui l’avait mis dans ses promesses de campagne. Enfin voilà, il y a cette soumission et cette humiliation du « Nègre de maison » choisi par ses maîtres. Il paraîtrait qu’il serait un peu en dépression d’ailleurs…

Et là, maintenant, on se demande s’il va être réélu ou si ce sera le candidat républicain qui va prendre la suite, qui ne sera pas Ron Paul de toute façon. Et d’ailleurs, ils font tous assaut de soumission au sionisme pour avoir le droit d’avoir le ticket.

Donc : c’est la loi martiale aux États-Unis ; c’est Obama qui l’a fait. Et pour les crétins qui pensaient que c’était une chance pour les Noirs, une victoire des Noirs d’avoir Obama comme président, je pense qu’il faut qu’ils comprennent. J’avais déjà dit à l’époque : un Nègre de maison est un Nègre de maison.

Et finalement, il n’y a rien de plus humiliant que d’être représenté, quand on a peut-être une conscience africaine comme l’a Kémi Séba – que je salue au passage, mon camarade Kémi Séba qui lui va au bout de sa logique et de sa fierté de guerrier africain –, eh ben il y a rien de plus humiliant que d’être représenté par une Rachida Dati quand on est issu de la communauté maghrébine, par un Obama quand on a du sang africain.

Il vaut mieux finalement être représenté par Dieudonné, par Kémi Séba, par le Libre Penseur – Salim [Laïbi] de son prénom. Voilà, il faut bien choisir ses représentants quand on prétend à la fierté.

Si on veut des places et bouffer un moment, il y a d’autres voies, qui s’appelle les lois de l’esclavage de la soumission, de l’indigénat. C’est des voies qui ont été à la portée de tous ces gens-là du temps de l’empire colonial.

Et à un moment donné, c’est de savoir si réellement, ils veulent en sortir ou pas.

Question que je pourrais poser ou pas à l’ignoble Dominique Sopo. Je n’attaque jamais Dominique Sopo tellement il me dégoûte. J’ai du mal. Ça me fout des aphtes. Mais voilà, c’est une question qu’on pourrait poser à l’ignoble Dominique Sopo.

Sopo  : il y a un côté sopo-suppositoire, peau, sopo-supo, sous-pot de chambre. Enfin voilà.

Mais c’est vrai que c’est un type que j’ai du mal à citer. Là, je me le payer cinq minutes. Je n’aimerais pas être dans la peau de Dominique Sopo. Voilà, bon…



Syrie : mort d’un journaliste français

(Gilles Jacquier)



Alors, ça, c’est pareil. C’est un dossier intéressant comme l’affaire Aliot, comme l’affaire Rachida Dati, parce qu’il y a une analyse à plusieurs niveaux. Alors d’abord, on nous dit en France : un journaliste français indépendant et courageux qui couvrait – enfin la mythologie du grand reporter – s’est fait tuer pour son action courageuse pour nous informer, nous dire la vérité, etc., etc.

D’abord, il y a la réalité d’un type, bon, qui est mort. C’est triste. Moi, je suis surtout triste pour sa femme et ses gosses. Lui, à la limite, il assumait ses risques. Il était grand reporter, il y a le prestige, il y a le risque qui va avec. C’est comme un militaire. Un militaire risque de mourir. Le prestige de l’uniforme face aux femmes fait aussi que le type porte la mort avec lui, avec tout ce que ça a d’excitant, etc. On ne peut pas avoir le prestige sans avoir les risques.

C’est comme moi : j’ai un certain prestige puisque je suis un résistant authentique, j’ai aussi les risques, voilà. Je les assume. Je ne veux pas me plaindre. Je ne me plains pas.

Donc, ce journaliste est mort. C’est triste pour sa femme, ses gosses, etc.

Et après, bon, il y a le deuxième niveau de lecture. C’est qu’on nous dit, en gros, les médias français nous disent en gros : il a été tué à cause du régime syrien, d’une façon ou d’une autre, à cause du régime syrien, que ce soit directement par le régime syrien soit à cause du régime syrien.

D’après les infos que j’ai – et on mettra les liens sur le site – c’est bien évidemment un mensonge [« Le fiasco des barbouzes français à Homs », egaliteetreconciliation.fr]. Ce type était un journaliste qui faisait de la propagande d’État, comme tous les journalistes qui travaillent pour France 2. On avait allumé le Malbrunot à l’époque. C’était un autre Malbrunot. Donc, de toute façon, il faisait de la propagande d’État, il ne faisait pas du journalisme indépendant.

Je le dis, là, clairement : un journaliste indépendant, ça n’existe pas. Un journaliste indépendant, c’est un chômeur. Moi, je suis journaliste indépendant. J’ai eu ma carte de presse pendant des années. J’ai été journaliste. J’ai fini chômeur. J’ai écrit un très bon roman donc on parlera dans une autre vidéo qui s’appelle Chute ! où je raconte ce que c’est que la déchéance sociale d’un journaliste qui veut continuer faire honnêtement son métier.

Donc, un journaliste libre, ça n’existe pas. Ou alors sur Internet, qui se débrouille par lui-même, comme Julien Teil, qui font des vidéos en Libye à leurs risques et périls, ou Thierry Meyssan par exemple. Mais, un journaliste tel que celui dont on parle, dont j’ai oublié le nom – mais ça ne m’intéresse pas de le citer – n’est pas un journaliste libre. C’est un agent de propagande d’État. Et on verra même que c’était peut-être un agent gouvernemental. Sans doute, il était les deux. Et sinon, un journaliste tel qu’on le dit, ça s’appelle une pute. C’est-à-dire que les journalistes d’État, les journalistes institutionnels, sont des putes. Ça peut être des putes sophistiquées comme Taddeï aujourd’hui. Ça peut être des putes malignes comme le duo Zemmour-Naulleau. Ou ça peut être des grosses putes comme les journalistes, toute la journée, qui nous vendent l’analyse sur l’affaire syrienne ou qui nous ont vendu la pacification de la Libye avec Bernard-Henri Lévy. Des grosses putes, voilà : ce sont des grosses putes. Ils tapinent.

Alors le pire, c’est ceux qui tapinent sans avoir compris à quel point ils tapinaient.

Et alors, ce qui est inquiétant dans l’affaire de ce monsieur – dont je dis que je ne cite pas son nom pour ne pas offenser sa femme et ses gosses, parce que ça doit être dur pour eux, bien évidemment –, c’est que j’ai l’impression qu’il est mort en partie, parce qu’il n’avait pas compris.

C’est-à-dire qu’il propage la propagande de l’État français, c’est son boulot. Le plus dangereux, c’est quand on se met à y croire. C’est ce qui a de plus dangereux pour quelqu’un qui veut survivre en zone dangereuse. Un journaliste pute ment. Mais s’il se met à croire aux mensonges, il se met en danger. Or, il est possible… il y a deux visions possibles.

Je lis tout ce qui est en train de sortir dans les journaux belges, russes, etc., sur cette affaire. C’est qu’il est mort soit parce qu’il a cru au baratin officiel, c’est-à-dire que le danger ne pouvait venir que des officiels syriens et de l’armée syrienne et qu’en face, c’était des civils bien gentils. Et qu’il n’a pas compris que c’était essentiellement des rebelles armés, encadrés, payés par les Anglais, les Français, les Israéliens qui essayent de déstabiliser un régime comme ils ont déstabilisé exactement la Libye, en tuant des civils, des flics et des militaires avec des armes de guerre sophistiquées, etc., etc. Il n’a pas compris, donc, qu’il se mettait en danger en allant là où les Occidentaux ont décidé qu’allait péter l’État syrien, c’est-à-dire à Homs. Je crois que c’est à Homs, oui. Il n’a pas compris, donc il s’est mis en danger bêtement parce qu’il a cru à la propagande qu’il vendait.

Soit c’est beaucoup plus grave que ça – là il y a une piste russe : c’est qu’il était en réalité exactement comme Malbrunot, un type qui faisant du journalisme d’État et aussi un agent des services – DGSE, etc. – et qu’il avait une mission. Et qu’en fait, il a été tué parce que cette mission l’a mis en danger, parce qu’il est sorti de la zone de protection que lui garantissait effectivement le régime syrien en lui disant : c’est dangereux effectivement. Et voilà.

Mais il est mort par sa faute, par la faute de l’État français, et sûrement pas à cause de l’État syrien.

Et comme il faisait partie d’officiels invités par l’État syrien, l’État syrien n’avait surtout pas intérêt à le tuer.

C’est comme l’État syrien n’avait pas du tout intérêt à tuer Rafic Hariri, pour perdre, pour être obligé de quitter le Liban et la mainmise militaire qu’ils avaient sur le Liban.

Donc la question, c’est à qui profite le crime, toujours.



Conférence de Toulon, le 29 janvier 2012.

Demain la Troisième Guerre mondiale ?



Alors, rien n’est sûr, et le pire n’est jamais certain. Mais je réponds à des gens parfois qui me disent par Internet ou dans mes conférences : non, mais quand même… la guerre, vous exagérez ! genre, sous-entendu : nos élites sont trop raisonnables pour faire la guerre. Elles sont quand même rationalistes, matérialistes, etc.

Je rappelle quand même à ces doux rêveurs que y’a eu dans notre monde occidental blanc, chrétien, deux guerres mondiales faites par nous, déclenchées par nous, et entre nous, alors qu’elles n’étaient absolument pas nécessaires, ni la première ni la deuxième. Donc, l’idée stupide qu’il n’y aura plus jamais de guerre et de guerre mondiale, c’est-à-dire de guerre chez nous...

Parce que les guerres chez les autres, il y a en a tout le temps : ça ne nous gène pas visiblement. Mais il n’y a eu que des guerres depuis 1945, mais elles n’étaient pas mondiales, elles n’étaient pas chez nous. L’idée qu’il n’y aura plus jamais de guerre, qui était l’idée d’ailleurs existentialiste qui a existé au moment des positivistes comme Auguste Comte : « la raison règne, il n’y aura plus jamais de guerre. »

Entre 1870 et 1914-18, on y a cru. Ça a fini par la guerre la plus violente qu’il n’y ait jamais eu dans le monde, qui est la guerre de tranchée de 14-18, que le peuple français a faite, que la paysannerie française à faite. Il n’y a jamais eu pire dans l’histoire du monde ; c’est cinq ans de monstruosités intégrales. Et ça a été fait, ordonné, assumé par nos élites rationalistes, démocratiques, chrétiennes, etc., Clemenceau en tête, machin. Je ne parle pas des manipulations, des fourbes, etc.

Pour ça, il suffit de lire des livres intéressants. Peut-être d’ailleurs L’Église de Céline, je crois qu’on le vend sur le site, sa première pièce de théâtre, première et unique pièce de théâtre. Petit aparté sur Céline que j’aime bien aussi. Y’a pas que Nabe qui aime Céline. Mais moi, je l’aime pour de bonnes raisons.

Donc, effectivement, nous sommes dans une situation d’avant-guerre de façon objective, car en fait, il y a tous les signes accumulés. La plus grande puissance mondiale qui est les États-Unis est en faillite bancaire. Elle ne peut exister, finalement, qu’en rackettant les pays, en les soumettant de façon de plus en plus violente. Donc on est plus dans la Pax Americana, mais justement dans ces moments où les empires déclinants ne régent plus par la paix du commerce et le sérieux monétaire – pour faire une référence à Fekete – mais par la violence, la prédation, le mensonge, etc., de plus en plus accrus.

Tout ce qui se passe en ce moment a été voulu par les États-Unis, y compris les printemps arabes qui sont d’abord de foutre dehors des dictateurs locaux détestés par le peuple, mais pour les remplacer par des techno-gestionnaires du FMI en s’asseyant sur la volonté des peuples tunisiens, égyptiens. Il faudra le dire. On n’en parle plus aujourd’hui, des Révolutions de jasmin, parce que les peuples tunisiens et égyptiens sont en train de l’avoir in the baba et profondément.

Donc, effectivement, pour des raisons bancaires, monétaires, géopolitiques, la montée de la Chine, la Russie qui se rebecte, etc., les contradictions internes de l’État d’Israël entre laïques et religieux, toutes ces raisons font que l’Empire qui est, je l’ai dit, américano-sioniste, capitaliste financier, judéo-protestant, etc., nous amène à la guerre. C’est eux qui le veulent et c’est eux qui nous la feront faire.

Ce n’est pas les Iraniens, les Syriens qui sont tous dans une position défensive.

Nous sommes dans une situation d’avant-guerre.

Cette guerre ne se déclenchera pas ici : elle se déclenchera autour de la Caspienne, autour du détroit d’Ormuz.

Mais elle aura de terribles conséquences pour le reste du monde, et notamment en France avec notre composition ethnico-religieuse, et la manière dont les éternels manipulateurs se serviront de ça pour dévier les colères légitimes. Ça débouchera certainement sur un terrible chaos social : problème d’essence, d’approvisionnement…

La Troisième guerre mondiale est possible. Elle sera bien pire encore que la deuxième qui était pire que la première en termes de nombre de morts. Elle sera bien plus mondiale d’ailleurs, puisqu’elle impliquera la Chine, la Russie, les États-Unis, tout le monde arabe, et tous leurs alliés. N’y échapperont que très peu de pays.

Elle sera une guerre aussi civile, il ne faut pas oublier ; elle sera à la fois guerre mondiale et guerre civile.

On peut dire d’ailleurs que la France a connu la guerre civile aussi en 1940. C’était une guerre civile quelque part, l’époque pétainiste.

Elle connaîtra les violences d’une guerre dans laquelle elle sera engagée comme Sarközy nous a engagés dans toutes les saloperies d’Afghanistan et de Libye, et en ce moment en Syrie ; nous sommes engagés en Syrie, le peuple français ne le sait pas, mais nous y sommes. Et nous le payerons un jour, évidemment. Le peuple de France le payera, comme toujours. Les élites malheureusement s’en sortent toujours trop bien.

Mais ça sera une guerre qui nous engagera militairement, qui nous coûtera très cher économiquement et socialement, et qui sera aussi d’une certaine façon une guerre civile en France. Il faut être certain de tout ça. Et ça peut arriver très, très vite. C’est clair.

Et ceux qui croient que ce n’est pas possible et que ça n’arrivera jamais… eh ben, qu’ils regardent bien l’histoire du XXème siècle et des deux guerres mondiales. Comme elles ont été évitables, comme les élites n’ont surtout pas voulu les éviter, n’ont surtout pas voulu les arrêter alors qu’elles auraient pu s’arrêter avant, et ont voulu la guerre à tout prix ; que ce soit d’ailleurs la premier ou la deuxième ; Hitler n’est pas 100% responsable de tout ça, il n’est qu’un acteur du jeu.

Et de même qu’à un moment donné, le pape et l’empereur hosto-hongrois ont fait un gros travail pour que la Guerre de 14 s’arrête avant, et que personne ni du coté des élites allemandes, françaises avec Clémenceau, n’ont voulu que ça s’arrête ; il fallait que la saignée aille jusqu’au bout.

Donc, nos élites judéo-chrétiennes, rationalistes, européennes, blanches – tout ce que vous voulez – sont capables d’une violence destructrice pour leur propre civilisation incroyable. Déjà.

Donc, si en plus, ça se démarre un peu ailleurs, et que c’est pour bloquer les Chinois et les Russes, et que ça se passe surtout dans le monde arabo-musulman et que finalement, les conséquences que ça aura sur la France permettront peut-être, dans l’esprit des manipulateurs, à l’oligarchie responsable de toute cette merde, à s’en sortir une fois de plus, toutes ces raisons font que nos élites ont plus tendance à vouloir la guerre qu’à ne pas la vouloir. Parce que ce n’est pas eux qui payeront les pots cassés, dans un premier temps, c’est certain. Mais plutôt vous et moi.



Les talibans ouvrent un bureau de liaison au Qatar…



Oui, ben là, on a toute la, s’éclaire progressivement toute la fumisterie qui a fait que je me suis fâché avec Nabe. N’oubliez pas que je me suis fâché avec Nabe, pas pour des raisons littéraires. Je ne suis pas un littéraire et je me fous un peu de ces histoires de bonne femme.

La littérature est une activité de femmes, il ne faut pas oublier. C’est les femmes qui ont le temps de lire. Nous, les hommes, on travaille et on fait la guerre. Il ne faut quand même pas oublier… Et puis les cadets de la bourgeoisie.

Donc, ce n’était pas pour ça que je me suis fâché avec lui. C’est parce qu’il validait la thèse officielle du 11 Septembre : Ben Landen, les attentats du 11 Septembre, la guerre des musulmans contre la civilisation occidentale qu’il prétend détester mais dont il est le pur produit. C’est ce que je disais. Et donc, on valide finalement toute la propagande néoconservatrice en prétendant qu’il y a un Islam uni et indivisible qui veut la mort de l’Occident parce que l’Occident est méchant. On peut dire ce qu’on veut et on applaudissait avec Nabe à Ben Laden et à tout le reste.

Aujourd’hui, on voit que cette fumisterie s’est écroulée sous le poids de ses contradictions. Fumisterie à laquelle adhérait, de l’autre côté, Dantec, qui d’ailleurs lui m’a fait un procès et l’a perdu. Nabe m’a dit qu’il me réservait un chien de sa chienne. On verra bien ce qu’il fera. Mais bon, finalement, il y avait Nabe et Dantec. Ils sont totalement dans une position symétrique. Tous les deux prétendent être des grands écrivains : il y en a un qui se prend pour Nietzsche, l’autre qui se prend pour Céline. Pour moi, ce sont deux écrivains pour adolescents. Ils auront le même destin de petits maîtres un peu guignolesques. Mais surtout de menteurs, d’incompétents et de menteurs politiques ; incompétents et menteurs. Ils n’ont pas le niveau et ils n’ont pas le courage, et ils n’ont pas l’honnêteté, et ils mentent. Et le mensonge, effectivement, il faut tenir. Ça se voit.

Aujourd’hui, effectivement, on voit que Al-Qaïda a pacifié la Libye de Kadhafi sous les ordres de Bernard-Henri Lévy, qui a bien dit d’ailleurs que c’était bon pour Israël à la journaliste [Ruth Elkrief] qui posait la question de savoir si mettre des salafistes partout, c’était bon pour Israël. Il fait : « Si, si, si, c’est bon pour Israël ! » On a la vidéo. Donc, lui, il connaît mieux le dossier, visiblement, que Nabe.

Et on voit aujourd’hui, effectivement, que le Qatar veut pacifier la Syrie. Enfin, on voit qu’il n’y a pas une cause arabe antisioniste. On voit que le monde arabo-musulman est d’une complexité aussi grande que le monde chrétien dans lequel on amalgamerait les fondamentalistes chrétiens protestants américains et les sédévacantistes catholiques français. Enfin, ça serait aussi absurde de dire qu’il y a « un Islam ».

Alors je sais que ça flatte un peu le musulman. Nabe aime bien flatter. Il fait un peu comme le SOS Racisme de Julien Dray : il flatte l’immigré mais il ne l’aide pas en le flattant. Donc, il flatte un peu l’immigré qui aimerait croire à la Oumma. Mais ça n’existe pas politiquement. Il y a autant de divisions, de diversités, de fourberies, de mensonges et de trahisons dans le monde musulman, que dans le monde chrétien. C’est ça, ce que j’avais dit d’évident.

Et c’est la raison de ma fâcherie avec Nabe. Ce n’est pas de savoir si ses phrases sont trop longues ou trop courtes, et si c’est un génie comparable à Dostoïevski ou Tolstoï. La réponse est évidemment non, mais de toute façon, je n’ai pas de temps à perdre avec ce genre de guignolades pour étudiants. On est dans un monde d’étudiants bourgeois qui n’est pas tout à fait le mien. Je n’ai jamais été un étudiant et je suis un déclassé. Et les bourgeois m’emmerdent ! Donc, c’était pour bien dire la vérité là-dessus.

Aujourd’hui, on voit effectivement que le Qatar roule pour les Américano-sionistes, et qu’ils pilotent la Ligue arabe. Que finalement, il y a tout un sunnisme saoudo-qatari qui travaille à la mise au pas du petit monde, enfin du monde musulman et du peuple musulman ; qu’ils essayent de faire péter les derniers bastions de résistance qui existent de pays arabes ou arabo-musulman, plus ou moins ; enfin, Kadhafi, c’était quand même un arabe et un musulman, il faut quand même le rappeler. Et il y a beaucoup d’arabes et de musulmans en Syrie aussi, quand même. Il faut le rappeler.

Donc, aujourd’hui, on voit très bien que tout ce mensonge Al-Qaïda qui avait été monté par les services américains qui avaient fabriqué Ben Laden pour amener au 11 Septembre et à toutes ces guerres néocoloniales, sont une mascarade où en réalité, tout ça travaille au parachèvement du nouvel ordre mondial par le conflit de civilisations sous contrôle, où il faut, comme je le dis, un bon et un méchant. Mais le méchant est un acteur du film. Et le méchant, ben effectivement, c’était ceux qui marchaient derrière Ben Laden, qu’on a vu d’ailleurs aussi quand il s’est agi de disloquer la Yougoslavie, en Bosnie. Et qu’il fait être con pour marcher derrière le méchant de cinéma, en pensant que réellement, c’est un vecteur de justice et de vérité.

C’est pour ça que je dis : Nabe ne peut plus vous dire grand-chose, aujourd’hui, parce que je l’ai ridiculisé, comme j’ai ridiculisé Dantec. Mais le marqueur de ça, c’est : ouverture d’un bureau d’Al-Qaïda au Qatar. C’est ça : ouverture d’un bureau d’Al-Qaïda au Qatar. Voilà, c’est plié. Une fois de plus, j’ai eu raison. Et j’ai été sérieux, et parfois mal compris. Mais c’est parce que l’engueulade était là-dessus et que je savais où ça allait nous emmener qu’à un moment donné, j’ai dit : basta, on ne fait plus partie de la même équipe, parce qu’à un moment donné, tu vas te retrouver avec les Saoudiens et les Qataris, tu vois, donc en fait, sans le savoir, avec les Américains et les sionistes.

Et finalement, L’Enculé [Marc-Édouard Nabe, L’Enculé, 2011], faire un bouquin sur le cadavre encore fumant de DSK parce que, finalement, il tirait des putes – ce qui est déjà mieux que d’enculer des gosses comme d’autres –, finalement, est-ce que le courage ça ne serait pas plutôt que de faire un livre sur DSK une fois qu’il est mort, de faire un livre sur nos élites pédophiles qui sont encore en place en France ?

Ça serait peut-être ça le courage, Marc-Édouard Nabe ? Pourquoi tu ne t’attaquerais pas à la pédophilie de réseau de droite et de gauche, faire un bon petit livre là-dessus ?

Ça serait plus courageux que de tirer sur un cadavre qui est DSK. Moi, DSK, je n’en parle plus, il est mort. Et finalement, il ne faisait jamais que tirer des putes ! C’est moins grave que d’enculer des gosses. Bon, on ferme la parenthèse là-dessus.

C’est la fin de la mascarade Ben Laden-Al-Qaïda. On a compris : Al-Qaïda était bien ce qu’on disait au départ, ce que disait bien d’ailleurs les complotistes, c’est-à-dire moi, Thierry Meyssan – en premier –, moi, [Emmanuel] Ratier, les vrais résistants, pas les résistants collabos. Il était bien un jouet, un agent du système mondialiste piloté par les services américains qui travaille dans l’intérêt de l’Empire américano-sioniste. C’est clair, c’est plié. C’est définitif aujourd’hui.

Donc, on peut être du côté de Nabe, on peut être du coté de Dantec. Mais finalement, c’est les deux faces d’une même médaille, et que ce soit d’ailleurs sur le plan littéraire, sur le plan humain. Parce que Dantec m’a fait un procès, ce qui n’est pas très chevaleresque ; il l’a perdu, mais c’est des comportements de merde. Ces gens-là, je les laisse ensemble. Finalement, que Dantec et Nabe dialoguent ensemble. Ils joutent pour savoir s’ils sont de « grands écrivains », machin… C’est le Nietzsche du Québec avec le Céline du 8ème arrondissent. Finalement, voilà, moi, je ne suis pas de leur monde. C’est vrai. Je n’ai pas leur talent, je n’ai pas leur génie. Bon, si j’étais méchant, je dirais que Nabe est à Céline ce que son père, [Marcel] Zanini, est à John Coltrane, en jazz, voyez. Je vais finir sur cette petite méchanceté.

Printemps des Quartiers : un appel à la guerre civile ?



Alain Soral – Oui, alors tout ça, moi, je passe des heures et des heures sur Internet à regarder tout ça. Et alors, ça s’est passé à Bagnolet, la mairie de Bagnolet a prêté la salle, il y avait du monde. Et alors là, j’insiste. Quand je regarde le public, quand on est un jeune issu des quartiers, qu’on a été très déséduqué finalement par nos éducateurs gaucho-trotskystes, qu’on a été sous la tutelle de SOS Racisme, c’est-à-dire de Julien Dray, de Sopo et d’autres ; il y en avait un qui avait pris quatre ans de prison, là. Je ne parle pas de Fodé Sylla qu’on avait trouvé avec deux kilos de cocaïne ; il s’en était sorti pour consommation personnelle. Enfin, voilà. Quand on était à la tutelle de ces gens, effectivement quand on voit Houria Bouteldja, on a un sursaut de fierté. C’est déjà mieux. Donc, moi, les gens qui vont écouter Printemps… Comment ça s’appelle ?



ERTV – Le Printemps des Quartiers.



Alain Soral – « Printemps des Quartiers 2012 », je ne leur en veux pas du tout. J’aurais leur âge et j’aurais leurs origines sociales – pour faire de la sociologie bourdieusienne –, j’irais et je vibrerais.

Mais moi, j’ai regardé, j’ai essayé de comprendre. Alors je vois déjà, il y a une tribune où il y a Houria Bouteldja, Tariq Ramadan, Alain Gresh. Voilà. Alors, moi, j’invite par exemple Alain Gresh, Le Monde diplomatique… C’est celui d’ailleurs qui parle le moins, il regarde les autres. On a l’impression que c’est le cerveau supérieur. Alors, moi, je ne vais pas encore en rajouter une couche. J’ai déjà parlé de Cohn-Bendit, du rabbin Bernheim, de Attali, etc. Vous allez regarder sur Wikipedia, le CV d’Alain Gresh, son parcours, d’où il vient, etc. :

« Sa mère est une Russe athée de confession juive. Son père est Henri Curiel (1914-1978), militant communiste et internationaliste » (fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Gresh)



On est toujours, quand même, dans ces gens qui aiment bien, un peu comme madame Bleitrach, se passionner pour le tiers monde, donner des leçons, des ordres, des conseils, chapeauter des trucs pour lesquels, finalement, ils n’ont aucune légitimité à qui Kémi Séba dit : occupez-vous de vos fesses ! Les impérialistes belges et français, les colonisateurs, on s’en occupe. Mais ne prétendez pas que vous êtes là pour nous aider. Vous nous faites chier. Pourquoi il faut toujours que vous soyez les intermédiaires de tout ?L’intermédiaire étant celui qui touche sa commission au passage. Vous avez déjà été intermédiaires dans l’affaire Bakri [affaire Bakri-Busnach, fin XVIIIème siècle], ça a finalement été assez nuisible puisque c’est la cause, quand même, de la pacification de l’Algérie, en 1830.

Donc, on a ce monsieur Gresh qui regarde, Le Monde diplomatique, machin. Regardez la gueule qu’il fait quand Houria Bouteldja parle. Moi, ma spécialité… c’est comme quand je vois Chomsky parler, je regarde l’autre qui est derrière lui. [Ce soir (ou jamais !) , France 3, le 31 mai 2010]



ERTV – Arrabal.



Alain Soral – Je regarde Arrabal regarder Chomsky. Et regardez la tête que fait Gresh quand Houria Bouteldja parle.

Alors après, vous voyez Houria Bouteldja qui parle… Le Printemps 2012. Alors, elle s’écoute parler, elle dit n’importe quoi. Ça ne veut rien dire. Elle est très jolie et très bien habillée – ça, là-dessus je reconnais – et assez émouvante. Mais elle dit n’importe. Elle dit : « Nous nous battons », on ne sait pas trop pourquoi. « Nous sommes les lanceurs de babouches. » Alors moi, je reconnais qu’elle lance des babouches mais elle ne les lance pas au président des États-Unis. Elle les lance aux Portugais de la cité qui habitent dans la cité avec les Maghrébins. Elle insulte le peuple de France. Et surtout, alors elle appelle au soulèvement des banlieues avant le premier tour des présidentielles. Et elle fait référence aux émeutes de 2005. C’est-à-dire qu’elle demande à des jeunes de banlieue effectivement qui ont une souffrance mal identifiée et peu explicitée – ce qui est la pire des souffrances quand vous ne pouvez pas la nommer –, elle les appelle à quoi ?

À brûler des bagnoles avant le premier tour de la présidentielle, en banlieues. Avec, en plus, des revendications bien haineuses, antifrançaises. Quand une racaille se met à parler, je dirais, il roule d’emblée pour le Front national et Sarközy. À la limite, ça ne me gênerait pas. Mais c’est là que je dis : à quoi ça sert de pousser des jeunes avant le premier tour à aller brûler des bagnoles et à faire des émeutes dans les quartiers – ce qu’on appelle les quartiers – en banlieues, avant le premier tour ? Pour qui cela route-t-il ?

Pour la pire droite sécuritaire et sioniste, parce qu’évidemment, les sionistes vont dire : voyez, ces racailles de confession musulmane issues de l’immigration arabo-musulmane, tout ce qu’ils savent faire, c’est brûler des bagnoles, crier leur haine du peuple de France. Et nous aurons évidemment – la Ldj le fait très bien maintenant – une belle manifestation pour « la paix, la fraternité… et les pâquerettes », comme le dit Dieudonné, avec des drapeaux français de juifs bourgeois très bien élevés et sur la ligne Zemmour, avec des drapeaux français, qui eux défileront comme ils l’ont fait la dernière fois, dans le 8ème arrondissement.

Donc, moi, je dis à Houria Bouteldja : à quoi ça sert cette ligne politique du PIR, le P.I.R., Parti des Indigènes de la République ? Et là, je fais un petit rebond.

Gamal Abina, une espèce de voyou – évidemment que le PS voulait faire monter en le faisant passer à la télévision chez Guillaume Durand sur France 2 –, collabeur de nième génération qui était venu essayer de me ratonner au Théâtre de la Main d’Or pour que j’enlève le fait que Houria Bouteldja était salariée de l’Institut du monde arabe. Parce que moi, je dis : la première question qu’il faut se poser, c’est qui te paye ? C’est ça.

Je dis : à quoi ça sert ce que fait Houria Bouteldja pour la cause des jeunes issus des quartiers ? Et finalement, quels maîtres sert-elle plus ou moins à son insu ?

Et là, je dis les pistes. Comment se fait-il qu’elle est salariée de l’Institut du monde arabe ? Pourquoi ne démissionne-t-elle pas ? Et pourquoi on ne la vire pas ?

L’Institut du monde arabe, c’est exactement la même structure de financement et de contrôle que la Ligue arabe. C’est-à-dire que quand on est payé par l’Institut du monde arabe, c’est comme si on était payé par le Qatar. Il faut le vérifier. Donc, quand on est payé par le Qatar, on ne fait pas forcément un boulot pour aider les jeunes français issus du Maghreb et de confession musulmane. Il ne me semble pas que le Qatar, ce soit sa ligne en ce moment, et sa tasse de thé.

On fait plutôt le boulot pour les impérialistes américano-sionistes. Donc, à un moment donné : soit on comprend ça, et on arrête de déconner, soit on l’a déjà compris et on continue de faire ce qu’on fait, et c’est qu’on travaille pour l’ennemi. C’est ça que je veux dire. Ou alors, et puis qu’on se dit : de toute façon, c’est ça ou je ne passerai plus sur la photo. Parce qu’il y a peut-être ça aussi ; il y a un narcissisme, à un moment donné, on a pris l’habitude d’être invitée à la télé pour cracher sur le peuple de France, c’est-à-dire « lancer des babouches », pas sur l’équivalent de Georges Bush en France, mais je vous dis, sur le petit peuple français qui souffre. Parce que moi, si on lance des babouches sur Sarközy, je suis très content. Mais je n’ai jamais vu aucun membre du PIR aller défier le pouvoir sarkozyste, approcher l’Élysée, décrocher les oriflammes israéliens sur les Champs-Élysées quand on a pavoisé les Champs-Élysées d’oriflammes israéliens. Je ne les ai jamais vus faire autre chose que de me faire chier, moi, lâcher Dieudonné, critiquer le Français de base. C’est ça le problème.

Donc, cette espèce de colloque à Bagnolet, là, « Printemps des Quartiers 2012 », je trouve que ça pue.

Et le dernier qui était là, qui est encore autre chose que Gresh et que Houria Bouteldja – mais c’est un peu une espèce de troïka – était Tariq Ramadan. Alors, Tariq Ramadan, c’est un autre niveau.

Bon Gresh, il ne disait rien. On a l’impression que c’est le marionnettiste avec les marionnettes. Il regardait, il se frottait le menton.

J’ai connu ça. J’ai été au Parti communiste français. Des patriotes… enfin des ouvriéristes français comme ça, on en avait plein au PC. Il y avait d’ailleurs madame Bleitrach, voyez. Il y en avait plein : jamais travaillé en usine. Enfin, vous regardez leur CV. Le peuple, ils n’ont que le peuple à la bouche. Ils n’en sont pas. Ils n’en ont jamais fréquenté, ils n’ont jamais bossé. Voilà, c’est toujours pareil. C’est le manipulateur cosmopolite. Alors, il peut être de gauche, de droite. C’est un peu comme Cohn-Bendit qui disait : avant j’allais aux manifs de toi, monsieur Orbán, machin... C’est un peu comme s’ils allaient au cinéma. Est-ce que je vais voir un film de guerre ou un film d’amour ? Enfin, voilà. C’est des spectateurs. C’est : « La France, c’est un hôtel ». C’est : on donne des notes, on donne des brevets de République, on décide qui a le droit d’être propalestinien. C’est toujours les mêmes qui décident. Nous sommes là pour donner les tickets d’entrée, de sortie. Et vous, vous jouez un peu.

Enfin voilà, on est toujours dans la même configuration où le mot commun de tout ça, en valeur absolue, c’est la domination. Quoi qu’il arrive, on est au-dessus. C’est nous qui décidons. On donne les ordres, les brevets, on met des notes, voilà, etc.

Donc, nous avons monsieur Gresh qui est là. Houria qui fait son petit numéro, payée par le Qatar.

Et puis là, on a Ramadan. Alors Ramadan, c’est un autre niveau : il est très bon. Il a critiqué les printemps arabes, l’ambigüité des printemps arabes. Ça, il n’y a rien à dire. Mais qu’est-ce qu‘il fait dans cette troïka ? Et est-ce que Ramadan a envie de pousser les jeunes de banlieues à brûler des bagnoles avant le premier tour ?

Alors, on a l’impression qu’il vient parce qu’on l’invite et qu’il faut qu’il ait une audience. Son discours est beaucoup plus subtil et beaucoup plus sophistiqué, mais malheureusement incompréhensible une fois qu’il passe derrière Houria Bouteldja. Parce qu’il faudrait qu’il y ait des sas, je dirais, pour que les mecs s’élèvent. Malheureusement, il est sur la photo. Et on dirait qu’il valide le fait que des jeunes, avant le premier tour, brûlent des bagnoles au nom des quartiers et du Parti des Indigènes de la République avec une affiche, je vous le rappelle, qui est le détournement de l’affiche coloniale « Trois couleurs, un drapeau, un Empire » où ils mettent d’ailleurs un Asiate (sic) – qui lui n’a rien demandé – un Noir et un Arabe, comme si les Noirs et les Arabes, c’est-à-dire les Maghrébins musulmans et les Africains, avaient une quelconque solidarité dans le monde réel.

Il suffit d’aller voir la pacification de la Libye post-kadhafienne, pour savoir que les Arabes et les Noirs ne font pas cause commune, sauf dans l’antiracisme de Julien Dray et du Parti socialiste. Tout ça est de la mascarade, ça n’existe pas. Il faut sortir du logiciel néocolonial de la domination, que ce soit d’ailleurs celui de Mitterrand qui portait le casque colonial quand il a été ministre des colonies, ou celui de SOS Racisme de Julien Dray. C’est le même, c’est le Parti socialiste. Ça remonte à Jules Ferry, si on remonte derrière. Ça remonte aux Lumières maçonniques sur lesquelles s’extasie Peillon, qui ont fait la pacification la plus violente, la plus brutale et la plus mensongère de toute l’histoire coloniale. Ce n’est pas Lyautey. Tout ça demande un peu de culture.

Ramadan a cette culture. Malheureusement, quand il se comment entre Gresh et Houria Bouteldja, il valide quelque chose. Je ne vois pas le rapport qu’il a avec Gresh. J’aimerais bien qu’on comprenne, en tant que leader musulman, je ne vois pas très bien le tandem. À mon avis, ce n’est pas compatible. Et surtout, donner une caution à Houria Bouteldja, c’est un peu ambigu aussi.

Alors, je sais qu’il a besoin d’espace pour fonctionner. Mais, moi, là, on me propose d’aller parler dans un truc chapeauté par les identitaires, je n’irai pas. C’est un peu l’équivalent de ce qu’ils avaient fait à l’espace Charenton. Voilà, je n’irai pas. C’est un peu leur Charenton à eux.

Et je dis : le problème de Ramadan, c’est qu’il est très intelligent, très cultivé. Je suis sûr qu’il est capable d’analyses très fines, très poussées, assez critiques et assez autocritiques sur des tas de sujets. Ce n’est pas Nabe. La vision de l’Islam de Ramadan, c’est très au-dessus de celle de Nabe. Ce n’est pas un flatteur du monde musulman. Il connaît le monde musulman. Ce n’est pas un touriste non plus. C’est un touriste en France, Ramadan, de fait, puisqu’il n’y vit pas et comme je le dis, il n’en connaît que les hôtels et les aéroports.

Mais en tout cas, il connaît le monde arabo-musulman, le Maghreb, la complexité de toutes ces factions, d’ailleurs plus ou moins strictement laïques ou religieuses, que ce soient les Frères musulmans, les salafistes de différentes obédiences. Il connaît, ce monde-là, forcément mieux que moi.

Mais je dis : c’est dommage qu’à un moment donné, pour des raisons qu’il faudrait qu’il explicite, il serve de caution par sa simple présence, malgré un discours qui n’avait rien à voir d’ailleurs avec l’assemblée et le message qui était censé être promu du fief de Bagnolet. Il faudrait voir d’où est le maire de Bagnolet, quel réseau, quelle obédience, etc.

Que faisait Ramadan dans cette galère et dans cette troïka ? Et finalement, il pourrait faire mieux que ça. C’est ça que je veux dire. Je ne pense pas que son intérêt, en tant que fierté des musulmans de France… Ce que je comprends parce que c’est mieux que l’imam de Drancy. J’espère qu’il n’est pas là pour pousser les jeunes avant le premier tour, de banlieues, à crier « Allah akbar  !  » en brûlant des bagnoles, parce que ça serait exactement le même résultat que les types qui ont tué au service des services français, anglais, israéliens, américains, Kadhafi en le sodomisant, je le rappelle : ils criaient eux-aussi « Allah akbar  ! » ; et ils ont aussi mis la Libye – qui était le pays le plus développé de l’Afrique et qui avait le plus haut niveau de vie –, ils l’ont mis à feu et à sang.

J’espère que Ramadan, qui a beaucoup de mal de discuter avec moi parce qu’il a très peur de se faire punir par nos maîtres à tous – qu’il a parfaitement identifiés –, j’espère que Ramadan n’a pas pour but de pousser les jeunes de banlieues à foutre le feu à des bagnoles en banlieues, avant le premier tour des présidentielles, en criant « Allah akbar !  ». Parce que là, il ferait vraiment le jeu de la droite sioniste contre laquelle je lutte moi, même à l’intérieur du Front national, comme je l’ai démontré chaque fois qu’il a fallu.

J’aimerais que Ramadan qui a un très bon niveau de culture et un haut niveau d’intelligence fasse un boulot au niveau de ses qualités et de ses compétences. Et qu’il n’aille pas se commettre dans ce truc de Bagnolet comme il s’est commis, parce que moi de mon côté, je ne me commets pas dans les réunions identitaro-nationalisto-je ne sais pas quoi, païenne ou catho trad, parce que, justement, je garde une certaine distance. Attention ! je ne leur tape pas sur la gueule. Mais je garde une distance qui me parait politiquement et moralement saine et raisonnable.

Et moi, je le dis : ceux qui pousseront – pour conclure sur ce sujet – à ce qu’il y ait des émeutes ethnico-confessionnelles de sous-prolétaires de banlieues avant le premier tour en brûlant des bagnoles en banlieue, – les bagnoles de leur voisins, ils ne vont pas attaquer l’Élysée ! –, en criant « Allah akbar  !  », sont des salopards, des collabos du système de domination mondialo-sioniste. Et ils feront le plus sale boulot. Et je le dis maintenant. Ils ont l’intelligence pour le comprendre. Donc, maintenant, pour qui roulent-ils et à quoi servent-ils ? C’est la question que je leur pose.

Et surtout, je m’adresse aussi aux jeunes des banlieues qui les écoutent : si vous voulez aider à ce que se passe en France ce qui se passe en ce moment en l’Italie du Nord, au niveau des coalitions et des rapprochements, ou aider à ce qui se passe en Hollande, etc., continuez à écouter ces manipulateurs idiots, pervers ; ou certains qui n’ont rien à faire là, qui ne sont, ni manipulateurs, ni idiots, ni pervers. Si ce sont des diseurs de vérités, ils n’ont rien à faire là.



Cinquième partie



Une loi sur le génocide arménien ?





Alors, là, pareil, plusieurs niveaux de lecture : la loi sur le génocide arménien.

Que les Arméniens soient vexés, humiliés, qu’on ne reconnaisse pas les persécutions qu’ils ont subies, ce que je comprends parfaitement. C’est une histoire entre eux, les Russes et les Turcs, on va dire, en gros. Qu’en France, on fasse voter une loi punissant d’un an de prison avec sursis et quarante-cinq mille euros d’amende quelqu’un qui nierait le génocide arménien, alors que les Français ne savent même pas qu’il y a un génocide arménien, ils n’en ont rien à foutre, ça ne leur vient même pas à l’idée d’en parler, et que cette loi passe !

Alors qu’une idiote assume – je ne sais même pas son nom, je ne sais pas qui c’est, mais enfin voilà – et qu’elle soit votée dans une Assemblée où il n’y a que cinquante députés présents, et qu’on impose donc à la France entière une énième loi, une nouvelle loi mémorielle qui interdit finalement aux historiens de faire de l’histoire, qui institue l’histoire comme discipline d’État contrôlée par la puissance étatique, ce qui est la définition même du totalitarisme – l’histoire officielle d’État punie par la prison –, et que Sarközy soit fier de faire passer ce truc-là !

Alors, on nous dit que c’est pour flatter l’électorat arménien. Je n’y crois pas une seule seconde. Je ne pense pas que les Arméniens voteront pour Sarközy à cause de ça. D’abord, il n’y a pas d’électorat arménien qui ferait basculer les élections ; ils sont quelques centaines de milliers, ils voteront autant à droite qu’à gauche selon leurs origines sociales. Il n’y a pas plus de « vote arménien » que de « vote juif ». Je n’y crois pas. Donc, premier niveau.

Que l’Assemblée nationale représentée par cinquante personnes… Il devrait y avoir un, je ne sais pas comment on dit, un chorus (sic), un quitus, une loi ne devrait pas pouvoir passer s’il n’y a pas au moins la moitié des députés présents. C’est scandaleux qu’elle soit passée, comme la loi Gayssot d’ailleurs, avec des gens qui n’étaient pas là. En général c’est pendant les vacances. Cinquante connards ont fait passer une loi qui nous interdit sous peine de prison et d’amende de finalement, de dire ce qu’on veut ou ce qu’on pense sur cette question qui est une question totalement étrangère, loin dans le temps, et qui ne concerne la France d’aucune manière.

Le génocide juif au moins, bon ben on va dire, il y a la France pétainiste qui est impliquée dans une politique de collaboration officielle et d’État, on peut voir un petit lien quand même. Mais le génocide arménien, aucun. Donc voilà, c’est absurde. Une fois de plus, c’est une connerie qu’assume Sarközy, une de plus. Donc, il mérite, une fois de plus, qu’il soit éjecté du premier tour par Marine Le Pen, rien que pour ça. C’est une loi mémorielle qu’il faudra abolir.

Mais surtout, comme c’est une loi malhonnête et menteuse, ce n’est pas une loi en fait arménienne, c’est une loi qui condamne la négation de tous les génocides. Alors quand on dit « tous les génocides », c’est la porte ouverte au grand n’importe quoi.

D’ailleurs, c’est une loi qui devrait être retoquée par le Conseil constitutionnel et qui devrait faire hurler la haute magistrature française parce que c’est une loi stupide et absurde. Parce que c’est une loi qui lutte, qui interdit, de nier tous les génocides, mais des génocides... Comme on étend de plus en plus le génocide à tout, parce que je rappelle que le génocide a été inventé à Nuremberg pour parler de quelque chose de spécifique qui est la volonté de s’en prendre aux Juifs en tant que peuple. C’est-à-dire qu’en fait, il n’y a de génocide, dans le monde moderne, que le génocide juif.

C’était d’ailleurs la réalité puisque depuis des années, la communauté juive organisée, Simone Veil en tête, s’opposait à la reconnaissance du génocide arménien, car au nom de l’unicité de la souffrance, il n’y a de génocide que le génocide juif.

En réalité, il n’y de génocide que le génocide des Indiens d’Amérique, des Aztèques. Un génocide, c’est quand une population a cessé d’exister. Je crois que c’est ça. Et que c’était une volonté. Donc, on peut parler au mieux d’une « volonté de génocide ». Mais je suis désolé de faire remarquer qu’il a échoué. Je ne veux pas être taquin, mais je fais remarquer que quand on dit en France, que les Juifs ont été génocidés, parce que Simone Veil l’a répété récemment – on a la citation –, et que c’est la totalité d’un peuple qui a disparu, il y a quand même aujourd’hui en France deux fois plus de Juifs qu’il y en avait en 1939. Donc, c’est une communauté génocidée qui a multiplié par deux sa population.

Donc, c’est embêtant, quand on sort du sérieux de l’histoire pour être dans la mémoire obligatoire, avec derrière des lois mémorielles qui vous proposent la prison si vous ne répétez pas les âneries.

On sait pourtant que quand on va de quatre et demi à un et demi, puisque c’est la plaque qu’il y avait sur Auschwitz ; il y avait marqué quatre et demi, maintenant, il y a un et demi. Donc, on sait normalement que de quatre et demi à un et demi, ça fait moins trois. Et on sait que six moins trois, ça fait trois. Eh ben non ! La loi Gayssot vous oblige à dire que six moins trois égale six. Je ne vais pas rentrer dans les détails puisque sinon, je risque la prison. Donc, la loi française oblige à dire que sur certains sujets, six moins trois égale six. Sinon, c’est la prison. Et on est dans la terre, dans le monde de Descartes, de Voltaire, de Rousseau… Ça va très, très mal.

Et à cause de qui, de quoi ? Toujours, on arrive toujours au même sujet. Donc, nous avons fait passer, Sarközy a fait passer en force et devant cinquante députés une loi absurde et stupide qui nous oblige à reconnaître à travers la reconnaissance du génocide arménien, l’obligation… nianianiania, une loi mémorielle qui tend finalement à quoi : à généraliser la loi Gayssot qui est une loi, pareil, mémorielle, anticonstitutionnelle, absurde. Tout le monde le dit d’ailleurs.

Mais ce qui veut dire, à mon avis, que si la communauté organisée, qui ne voulait pas la reconnaissance de ce génocide – car elle voulait l’unicité du génocide juif – admet aujourd’hui… Parce que je pense que rien ne se passe au niveau de l’Assemblée s’il n’y a pas le signal donné par la communauté organisée, sinon ça ne passe pas. On le sait pour la loi sur le voile, etc. Ça ne serait jamais passé si. Je l’ai su par le professeur Schwarzenberg qui me l’a dit, ça. Que pour que ça passe, il fallait que la communauté soit d’accord, et que ça passerait parce que la communauté était d’accord. Donc, je renvois effectivement à la confidence qu’avait faite monsieur Schwarzenberg à monsieur Barghouti. Tout est sourcé à chaque fois, etc.

Donc, si la loi sur la reconnaissance du génocide arménien est passée sous Sarközy, c’est que la communauté organisée a accepté qu’il y ait un autre génocide que le sien qui soit reconnu et puni par la loi, parce que reconnu, puni par la loi, de prison et d’amende. Et cette loi s’appelle l’interdiction de nier tous les génocides.

Je rappelle que le premier génocide de l’histoire moderne – cette histoire moderne dont se revendique monsieur Peillon – c’est le génocide vendéen. Donc, normalement, les Vendéens ont aujourd’hui le droit d’exiger qu’on reconnaisse le génocide vendéen qui est le premier de notre histoire à nous, de notre histoire moderne, fait au nom des Lumières, des droits de l’homme, etc., etc., qui est une pacification, dans la violence, voulue pour exterminer une population parce qu’elle ne se soumettait pas de bonne grâce au nouvel ordre mondial révolutionnaire. Moi, je suis robespierriste, donc ce n’est pas le problème. Mais les Vendéens devraient se glisser dans cette nouvelle loi mémorielle pour exiger, non seulement la reconnaissance de leur génocide, mais que soit puni d’un an avec prison et de quarante-cinq mille euros d’amende tous ceux qui nient leur génocide ; donc en réalité, que soit punie la matrice même sur laquelle est assise notre République française démocratico-maçonnique.

Donc, c’est en loi d’une stupidité incroyable, comme on l’a vu. Et je ne parle pas des génocides derrière, de tous les Africains comme Dieudonné qui peuvent prétendre que la pacification dans la violence s’est faite en Algérie. Quand on regarde le film de [René] Vautier sur la pacification de l’Algérie, on peut penser qu’il y a eu, aussi, volonté, tentative, de génocide. On peut le dire pour le Cameroun, on peut le dire pour le Congo. Je veux dire, c’est la porte ouverte à de la revendication mémorielle et à la prison, à l’amende généralisée, c’est-à-dire, effectivement, au totalitarisme qui nous ramène à quelque chose, à mon avis, de bien plus grave que ce qu’était l’histoire officielle sous Staline.

Donc, effectivement, le problème, ce n’est pas d’étendre les lois mémorielles aux génocides arménien, vendéen, etc. Le sérieux, au nom du droit d’étudier l’histoire, au nom de la loi française bien comprise, serait d’abolir la matrice de tout ça, qui est la loi Gayssot. Le scandale, ce n’est pas le professeur Faurisson, les honnêtes gens ne savent très bien, c’est la loi Gayssot.

La loi Gayssot est une loi communautaire, anticonstitutionnelle pour empêcher les historiens de travailler sur une période précise, car ils auraient les moyens, grâce au recul historique, de contredire très logiquement ce qui est considéré comme l’historie officielle et intouchable qui sont les conclusions de Nuremberg faites par les vainqueurs quelques mois après la fin de la guerre. Donc, du fait que ce soit fait par les vainqueurs et quelques mois après la guerre, il est évident que c’est de l’histoire… Ça ne peut pas être de l’histoire fine, sérieuse, c’est une évidence, quels que soient l’idéologie, le respect des morts, l’attachement à, etc. Donc, la loi Gayssot est une loi anticonstitutionnelle, pour moi. C’est un scandale.

Et comme ce scandale se voit de plus en plus, on a étendu cette loi mémorielle réservée aux Juifs, aux Arméniens, et donc à tout le monde, pour ne plus que ça soit un privilège communautaire, car c’est ce que c’est en réalité. Donc, ce qui veut dire que la communauté organisée ou une partie d’elle-même n’ayant pas voulu suivre les conclusions de Liberté pour l’histoire qui d’ailleurs était chapeauté par monsieur Nora – une espèce d’Alain Gresh de l’histoire, voyez, ou de Cohn-Bendit de l’Union européenne, ou de Bernard-Henri Lévy des guerres néocoloniales –, n’ayant pas voulu admettre qu’il fallait abroger la loi Gayssot, parce que c’était ça la conclusion logique de ce symposium de réflexion d’historiens sur la liberté pour l’histoire. Comme ils n’ont pas le courage, l’honnêteté, d’abolir la loi Gayssot parce qu’ils savent que c’est un gros danger d’abolir la loi Gayssot, eh ben ils acceptent petit à petit, à cause des revendications communautaires et de ce qu’on appelle la logique jurisprudentielle  : bon c’est bon ! Vous ne nous emmerdez pas sur la loi Gayssot, on vous reconnaît la loi sur le génocide arménien !

Et après, ça sera la loi sur le génocide maghrébin, algérien, la loi sur le génocide, enfin tout… Je ne parle pas du génocide des Indiens d’Amérique. Je parle des génocides au sens de Nuremberg, c’est-à-dire les génocides où finalement, la population algérienne est beaucoup plus nombreuse qu’en 1830, voyez. Voilà, génocide au sens de Nuremberg. Et effectivement, il va y avoir une extension de la loi Gayssot qui va aboutir à son absurdité totale et qui fait qu’à la fin, quoi qu’il arrive, on abrogera la loi Gayssot. Et quoi qu’il arrive, à un moment donné, sauf si la dictature mondialiste arrive par la force – ce qui est sans doute le souhait de pas mal de nos élites oligarchico-cosmopolites qui veulent que les États soient des hôtels, et que finalement, on fasse voter la loi martiale qui vient d’être votée par Obama, qu’on la fasse voter partout, y compris sur Internet par le procès Hadopi, par la loi Hadopi élargie, etc. –, si on n’arrive pas à la dictature de l’oligarchie mondialiste de toute façon, la loi Gayssot sautera. Et de toute façon, un jour, Robert Faurisson sera lu. Donc après, c’est dans combien de temps. C’est tout.

Donc, moi, je pense que les élites communautaires intelligentes devraient prendre les devants, plutôt que de se prendre ça dans la gueule, en bout de course. Sauf, effectivement, s’ils pensent qu’ils seront sauvés par la Troisième Guerre mondiale et qu’ils la gagneront. Mais de toute façon, ça ne sera jamais que reculer pour mieux sauter, parce qu’il faudra qu’ils en assument la responsabilité face à la l’histoire.

Et c’est là qu’on rejoint l’histoire religieuse dont je parle régulièrement quand je cite Sheikh Imran Hosein, quand je cite Jovanovic ou d’autres, ou quand je cite celui que j’aime beaucoup, Rav Ron Chaya. C’est que de toute façon, à la fin des temps, la vérité se fera. Et plus on recule le moment de la vérité, plus le châtiment sera terrible pour les menteurs, et les tricheurs, et les salauds. C’est évident.

Donc, moi, je pense que, je tends la main à l’intelligence, surtout quand l’intelligence va avec l’honnêteté et les intérêts, finalement. Et je dis des intérêts bien compris, pas les intérêts d’une élite qui joue contre sa propre masse, sa propre base. Je pense aux intérêts d’une communauté bien compris.

C’est : plus on ira vite vers la vérité et la réconciliation nationale, c’est-à-dire vite vers ce que je propose : Égalité et Réconciliation, vers la gauche du travail et la droite des valeurs, qui marchent en même temps, plus tout le monde y sera gagnant en termes réellement de communauté.

Je ne parle pas des intérêts de quelques salopards qui exactement comme dans la lutte des classes, [intérêts] de bourgeoisies qui manipulent leurs prolétariats. Même si le tribalisme empêche cette lecture de classe. C’est ça un peu souvent le problème. Le tribalisme ou la religiosité hystérique.

Parce que finalement, nous, nous avons abdiqué notre religiosité hystérique, nous les catholiques. Mais on est les seuls à l’avoir fait, quand on creuse.



Abondance de soirées mémorielles



Oui, ben c’est pareil. Aujourd’hui, on voit que le premier tour des élections arrive. Le système organisé a très peur que Marine Le Pen, et le populisme d’une manière générale, accède au second tour. Et on a, en plus de la loi mémorielle sur la négation de tous les génocides… Ce qui permettra d’ailleurs à un Arménien de poursuivre demain Dieudonné.

Je pense que c’est ça la martingale. C’est toujours, c’est comme le « r  » dans Licra. C’est toujours pour faire faire le sale boulot par un autre. Comme moi, les étudiants juifs de France voulaient me poursuivre pour « antisémitisme et homophobie ». Il faut toujours qu’ils accouplent quelqu’un d’autre, qu’ils prennent un mec sous le bras, comme ça, un peu comme Gresh avec Houria Bouteldja, voyez. Ils ne peuvent pas se démerder tout seuls, ces gens-là. C’est toujours triangulaire. Il faut toujours qu’ils emmènent un type dans la combine : un pauvre maghrébin qui n’a rien demander, un homosexuel qui n’a rien demandé. Enfin voilà.

Donc effectivement, demain, grâce à cette loi mémorielle pour les arméniens, si la communauté la joue fine, Dieudonné pourra être attaqué en justice demain par un arménien. C’est peut-être le deal secret d’ailleurs. Bon, mais tout ça, c’est quand on réfléchit comme ces gens-là réfléchissent. Le billard à trois bandes, à quatre bandes, etc.

Et là, en ce moment, effectivement, les élites, nos élites, sont très inquiètes. Et alors, on a des soirées mémorielles. Alors, ça y va comme si Hitler était à nos portes et comme s’il s’était passé trois mois depuis la chute de Berlin. Donc, on a la soirée complète.

Alors hier, on avait « Ces Français qui ont choisi l’Allemagne », alors sur les collabos. Alors, on nous montre toujours le patron de la milice mais jamais les socialistes, jamais d’où vient Laval, jamais d’où venait une bonne partie des collabos qui ont voté les pleins pouvoirs à Pétain et qui ont rejoint la collaboration la plus extrême, qui venaient de la gauche.

Il faudra expliquer d’ailleurs pourquoi ils se sont retournés comme ça, alors qu’ils étaient membres de la Lica dans les années trente. C’est un autre sujet mais qu’utilise très bien. Le meilleur pour ça, c’est Simon Epstein [Simon Epstein, Les dreyfusards sous l’Occupation], très, très bon là-dessus.

Chaque fois qu’on peut citer un intellectuel juif honnête, c’est souvent les meilleurs. Ils font souvent le boulot encore mieux que les autres. Parce que justement, ils n’ont pas ce complexe de se faire traiter de… Ils y vont à fond.

Donc, on a eu une soirée, là, sur les Français qui avaient choisi la collaboration, mais jamais ceux qu’il faudrait nous montrer pour qu’on comprenne la complexité du problème, comme disait Mitterrand, comme le disait à Georges-Marc Benamou, Mitterrand : « Vous n’avez pas connu cette époque, jeune homme, c’est plus compliqué que ça. » C’était bien évidemment bien plus compliqué que ça. Le père d’ailleurs de… Michel Drucker le sait très bien que c’était plus compliqué que ça, quand il pense à son papa Abraham. C’était très compliqué, effectivement, comme époque, comme le sont toutes les époques de guerre. Comme va l’être d’ailleurs la France de demain. Ça va être compliqué, ça va être plus compliqué que ça, aussi.

Donc, on a ces soirées thématiques. Alors, on a eu la grosse soirée sur le procès Barbie [« La traque des nazis », France 2]. Avec d’ailleurs le documentaire, avec la voix de Mathieu Kassovitz  ; malgré le 11 Septembre, il continue à nous expliquer l’histoire de France, comme il avait fait aussi le truc pour saloper le pape, Amen [Amen de Costa-Gavras, 2002]. Enfin, il est… Voilà. Lui, c’est vraiment, dans le genre idiot utile de la communauté, il est parfait, lui, hein ! Il a rien compris, je crois. Il a rien compris aux banlieues, déjà. Il a rien compris au 11 Septembre. Il a rien compris non plus à l’histoire, enfin à ce qui s’est passée en 1940. Rien ! Mais on lui fait… C’est sa voix, c’est la voix de Mathieu Kassovitz qui nous explique l’histoire de France officielle. On ne sait pas pourquoi. Couillon d’extrême gauche qui fait de très mauvais films. Bon voilà, c’est comme ça.

Et là, on a le procès Barbie. Alors, au début, on nous dit que c’est un procès qui a été fait pour qu’un criminel de guerre soit enfin puni pour ce qu’il avait fait au héros de la Résistance française qui était Jean Moulin. Alors là-dessus on dit : bon de toute façon, c’est bizarre, parce que la guerre est finie depuis soixante-dix ans ; le mec était une ordure, évidemment, mais c’était un des rouages de l’État national-socialiste allemand. Chez nous, on a ce qu’on appelle le pardon et l’oubli chrétien. C’est une ordure, on n’aimerait pas lui serrer la main. S’il peut crever d’un cancer, ce sera bien fait pour sa gueule.

Mais de là à ce que l’État français aille faire pression pour le ramener en France en le faisant transiter par la Guyane, en trahissant d’ailleurs, en violant un peu comme d’ailleurs dans l’affaire de Carlos, d’ailleurs en trahissant toutes les lois internationales – parce qu’on se réclame toujours du droit, mais le droit est bafoué chaque fois que ça nous arrange – pour finalement lui faire son procès en grande pompe en France juste après la victoire de Mitterrand !? Finalement, alors on croit que c’est un procès pour dire : voilà, ce salaud d’Allemand a tué Jean Moulin, ce qu’on savait déjà.

Ce qu’on aimerait, c’est qu’ils nous disent qui a balancé Jean Moulin. Là-dessus, d’ailleurs, il parait qu’il a écrit un testament. Il parait que y’a pas mal de choses dans ce testament, notamment sur qui a balancé les enfants d’Izieu. Il parait d’ailleurs que c’est maître Verges qui l’a. Il parait d’ailleurs que comme il le garde dans un coffre, c’est pour ça que personne ne le fera jamais chier, lui, jusqu’au bout. Il ne le sortira pas. On est plein à savoir ce qu’il y a dedans, mais on ne le dira pas non plus. Moi, je tiens à vivre encore quelque temps.

Mais le vrai truc intéressant, c’est le testament de Klaus Barbie. Qu’ils nous disent vraiment qui a balancé. Parce qu’il n’y avait pas qu’un mec qui a balancé. Il n’y a pas que [René] Hardy qui a balancé Jean Moulin. La vraie question, c’est qui ne l’a pas balancé. C’était ça la vraie question, quand on s’intéresse à l’histoire. Mais bon, voilà.

Et là, alors on croit que c’est évidemment un procès pour Jean Moulin. On ne voit pas très bien pourquoi, parce que c’est un crime de guerre, et que c’est prescrit. Et en fait, on voit, non, qu’en fait, c’est : seul est imprescriptible le crime contre l’humanité, dont on découvre par Nuremberg que ça veut dire « crime contre les Juifs », en réalité. C’est ça que ça veut dire. Il faut être honnête. Et que ça, c’est imprescriptible, parce que c’est ni pardon ni oubli.

Là, on bascule du pardon et de l’oubli chrétien à ce qu’on appelle la loi du talion de façon impropre mais qui est effectivement la vengeance qu’on lit très bien dans l’Ancien Testament, qu’on lit très bien dans la Talmud et qui fait qu’effectivement, ce n’est pas tout à fait, comme le disait le rabbin Bernheim : « ce n’est pas tout à fait nos valeurs ». Nous, on est un peu dans le pardon et l’oubli. Eux, non ! Je le vérifierai sans doute un jour, d’ailleurs. Voilà.

Et donc là, on voit d’un seul coup qu’on dévie du procès du persécuteur de Jean Moulin à l’épopée de ce couple improbable qui est la fille d’officier allemand hystérique-là, qui a pondu un rejeton à moitié dingo qui fait du patin à roulettes et qui a récemment été garde-frontière en Israël, pas pour y traquer d’ailleurs les criminels de guerre, mais pour humilier les Palestiniens. Et on a l’épopée du tandem Klarsfeld. C’est un truc. Pfff ! Quand on a subi les Allemands et les nazis sur la gueule, passer toute sa vie à vivre avec, il faut vraiment être pervers. Moi, c’est mon idée.

Et d’ailleurs, même Wiesenthal avait dit que lui, il était pour la justice, mais pas pour la vengeance [Simon Wiesenthal, Justice n’est pas vengeance, 1989]. Même Wiesenthal a désavoué les procédés Klarsfeld.

Et là, on voit Beate, cette espèce de bourgeoise allemande hystérique, fille d’Allemand et le père-là, Serge Klarsfeld. Alors, on voit – il faudra remontrer les images – quand il jouit quand ils ont envoyé une bombe, un colis piégé d’herboristerie, à un ancien criminel nazi réfugié en Syrie [Alois Brunner], et qu’ils sont tout contents de lui avoir fait perdre un œil et arraché la moitié de la main.

Et là, on voit effectivement que nous n’avons pas les mêmes valeurs. Je reconnais que nous n’avons pas les mêmes valeurs. Moi, même si je jouis secrètement d’avoir fait ça à mon ennemi, je ne m’en vente pas devant une caméra. Il faut vraiment ne pas comprendre ce que c’est que la France, l’helléno-christianisme, les valeurs françaises, pour jouir avec un sourire, le sourire de Klarsfeld, qui a quand même une sale gueule, il faut le reconnaître. Il a une sale gueule. Il jouit. Et on voit l’image du mec qui a perdu les doigts, etc. Et tout ça se fait, trente ans, quarante ans, cinquante ans après. Ce n’est pas nos valeurs, ça. Ça s’appelle la vengeance haineuse dans le sang.

Et on voit que finalement, ce procès Barbie, c’est-à-dire qu’on a instrumentalisé toute la République français – ça a dû nous coûter du pognon incroyablement – pour faire, finalement, le procès de la vengeance d’une petite élite communautaire que sans doute de Gaulle tenait à distance parce que c’est d’autres qui étaient de son côté – ce n’est pas Michel Debré, ce n’est pas ces gens-là –, mais qui sont revenus avec Mitterrand et qui eux sont venus pour se venger. J’explique bien tout ça dans Comprendre l’Empire, mon livre.

Et eux, ce qu’ils veulent, c’est faire le procès Barbie, pas à cause de Jean Moulin, parce que c’est prescrit. Mais ce qu’ils veulent, eux, c’est faire le procès de Barbie, c’est-à-dire ni pardon ni oubli, vengeance comme le dit d’ailleurs Simon Wiesenthal, et imprescriptible, c’est-à-dire éternellement, vengeance tribale contre le persécuteur, le bourreau des enfants d’Izieu, de quarante-deux enfants.

Alors, c’est leurs valeurs. Mais ce qui me gène, c’est d’instrumentaliser la République française et la justice française pour ça. Avec le recul, et grâce à cette soirée thématique, on voit que c’était ça. C’était : on est revenus aux affaires, on a pris le pouvoir. On est la nouvelle communauté organisée qui n’est pas celle qui avait signé le pacte de réconciliation avec de Gaulle, et on est là pour se venger. Et donc, on instrumentalise la République française pour le faire. Et en fait, on fait condamner un vieux con qui s’appelle Klaus Barbie, qui était numéro deux de la Gestapo de Lyon, pour les enfants d’Izieu, c’est-à-dire quarante-deux enfants. Ce qui est horrible, évidemment. Mais, pourquoi instrumentaliser la justice française, la République française pour une vengeance communautaire et tribale ?

C’est un peu comme la loi Gayssot : c’est une loi communautaire et tribale. Pourquoi la République française doit-elle assumer ces choses- là ?

C’est peut-être ce qui explique effectivement que ce soit le rabbin Bernheim qui nous le dise ou monsieur Cohen [Pierre Cohen, maire de Toulouse, cf. deuxième partie] ou d’ailleurs Bernard-Henri Lévy, qui nous disent, soit que le Front national n’est pas compatible avec les valeurs de la République, soit comme Bernard-Henri Lévy le dit : « ces synagogues qui sont le symbole de la République ».

Donc, à un moment donné, de quoi la République est-elle le symbole ? De quoi la République est-elle le messager ?

À un moment donné, c’est écrit : normalement, c’est le peuple de France, etc., etc. Bon, voilà.

Et alors, on voit effectivement, à la fin que l’autre est condamné à la prison à vie. Je pense que le rêve, ça aurait été de le faire juger directement comme Eichmann et condamner à mort. Mais bon. Mais je préfèrerais d’ailleurs que ce soit fait en Israël, ça serait plus honnête. Et bon, il est condamné à mort. Il crève comme une merde dans la prison. On le remet à Montluc, le symbole, là où il avait torturé Jean Moulin.

C’est que la famille de Jean Moulin n’a rien demandé ! C’est ça qui est marrant. On ne voit pas du tout un gaulliste. Les gens qui seraient légitimes pour demander vengeance au nom de Jean Moulin, ils ne bougent pas une oreille. Là, on apprend, effectivement, que Badinter, garde des Sceaux à l’époque, nous dit : oui, j’ai découvert qu’il avait aussi déporté mes parents, mais je n’étais pas au courant. Enfin voilà.

On a bien toute la clique communautaire. On voit bien le message subliminal : c’est nous qui avons fait faire ce procès parce que qui s’oppose à nous, c’est ni pardon ni oubli, et c’est imprescriptible. On voit bien le message qui est envoyé. D’ailleurs Mitterrand l’a bien pris dans la gueule, à la fin, aussi. C’est les mêmes qui lui ont ressorti sa Francisque et qui lui ont pourri la fin de ses derniers jours. Alors que pourtant, il avait fait le tapin, il avait fait le boulot. Et on voit même d’ailleurs le rôle que joue Roland Dumas. Roland Dumas qui à l’époque fait bien le tapin, et qui aujourd’hui serre la main en privé à Faurisson en disant : « Voilà un homme ! » Il faut le savoir. Pourquoi Roland Dumas serre la main à Faurisson en disant : « Voilà un homme ! » ? J’aime bien, moi, foutre un peu les pieds dans le plat.

Et j’aurais bien voulu qu’effectivement, si ce procès avait voulu avoir un aspect pédagogique, c’est qu’on nous dise qui avait balancé les enfants d’Izieu, qui avait balancé Jean Moulin. On n’a pas réussi à le savoir. Même Libé, à un moment donné, a essayé de monter un truc. Parce que quand ils ont vu que la vielle Aubrac disait quand même beaucoup de conneries, celle qui avait signé les certificats de résistance pour Mitterrand – il y a peut-être eu un peu de deal dans tout ça –, quand elle commençait à dire un peu trop de conneries, on a arrêté d’en parler, parce qu’à un moment donné, ça devenait trop…. L’évasion de la prison de l’époux Aubrac expliquée par l’épouse Aubrac, historiquement, ça ne teint pas la route. Elle aurait fait peur et menacé Klaus Barbie !?

Enfin là, c’est pour ça, à un moment donné, soit on met les mains dans le pot et on dit la vérité jusqu’à bout, soit, à un moment donné, on laisse, comme l’avait demandé de Gaulle, et comme l’a rappelé Mitterrand finalement, après avoir…

C’est pour ça qu’on est châtié, c’est la justice immanente. C’est Mitterrand qui a permis le procès Barbie. Et quand il a dit : je ne veux pas de cent ans de haine supplémentaire, machin, quand il refuse de reconnaître la responsabilité du Vel’ d’Hiv, il se fait… Elkabbach lui porte bien le message de la communauté organisée. Il faut montrer la vidéo, c’est explicite. Et comme on dit en banlieue, il lui nique sa mère, il lui nique sa gueule. Eh ben, bien fait pour ta gueule, Mitterrand ! T’avais qu’à pas te soumettre la première fois, parce que comme je l’ai bien expliqué pour monsieur Aliot, c’est sans fin, la soumission. Une fois que… Comme disait, à d’autres sujets d’ailleurs, Léon Bloy, ce génie de la littérature, très, très supérieur à Nabe – ce qui ont lu Nabe, qu’ils aillent vraiment vers les grands maîtres, Léon Bloy ; qu’ils lisent Le Désespéré, des choses comme ça –, comme le disait Léon Bloy : « Une fois que t’as chié dans ton froc, tu peux pisser dedans. »

Et c’est ça, Mitterrand. Tout ces gens-là ont été punis par où ils ont péché, y compris de Gaulle. Parce que ce n’est pas toi qui décide. Quand tu commences à te soumettre, c’est sans fin. Et à un moment donné, tu seras toujours puni parce que tu n’as pas accepté la vingt-huit millièmes soumission. Et voilà.

Et donc, on a bien vu, grâce à cette soirée thématique, qu’effectivement, c’était un procès où finalement s’exerçait une vengeance tribale à travers la République française. Bon, c’est un constat.

Que ça sert, effectivement, à instrumentaliser les élections actuelles en disant : on essaye d’éviter le vote Marine Le Pen à travers ça. Ce qui est scandaleux, parce qu’il faut être très maladroit et très malhonnête pour penser que subliminalement, les Français vont faire le lien : c’est un lien vraiment fallacieux. Marine Le Pen n’est pour rien dans la déportation des enfants d’Izieu, elle. C’est clair.

Mais surtout, ce que je trouve horrible, c’est qu’on dise qu’il est imprescriptible d’avoir tué quarante-deux enfants parce qu’ils étaient juifs. Mais par contre, on ne se pose pas la question de savoir quand Madeleine Albright, sauvée par des Serbes des Allemands et qui finalement a fait bombarder Belgrade. C’est-à-dire que le renvoi d’ascenseur n’existe jamais. On doit. C’est une dette imprescriptible comme le dit très bien. C’est une dette imprescriptible, même quand on ne doit rien, d’ailleurs. On paye la dette. Et je rappelle que Madeleine Albright, en gros, a assumé publiquement d’avoir organisé le génocide des enfants iraqiens, et qu’elle assume que, finalement, il était nécessaire d’avoir fait crever par l’embargo américain volontaire 500 à 600 000 enfants iraquiens. Alors, les quarante-deux enfants d’Izieu, c’est imprescriptible, et ça justifie qu’on mette en branle la justice française des décennies après, pour punir un connard qui était numéro deux d’une hiérarchie – pas grand-chose –, et qu’on est allé chercher alors qu’il était mourant dans la pampa – c’est de la merde tout ça, lui, tout le reste. Mais par contre, Madeleine Albright peut assumer publiquement d’avoir fait crever 600 000 enfants iraqiens.

Et je ne vois pas un Arno Klarsfeld, qui je crois a une responsabilité gouvernementale en France, aller traquer les criminels de guerre comme l’ont fait son papa et sa maman. Et quand il va en Israël, ce n’est pas pour traquer les criminels de guerre sionistes.

Parce qu’un jour aussi, finalement, ce Tribunal pénal de La Haye se retournera contre ceux qui l’ont créé, parce que c’est ça la justice immanente. Et des Palestiniens demanderont justice.

Arno Klarsfeld n’est pas allé en Israël pour chercher et faire punir et amener au tribunal, les responsables du génocide – on va dire génocide – de Sabra et Chatila. Non ! Il est allé pour humilier, avec l’uniforme israélien, des Palestiniens, aux postes frontières. Donc, c’est ça l’épopée Klarsfeld, voilà, c’est ça.

Cette double éthique, ce deux poids, deux mesures qui montre toujours qu’il y a des morts qui ne valent rien, et des morts qui sont tellement sacrés que même pour un mort, ou pour la libération d’un – ça peut être, par exemple, [Gilad] Shalit – eh ben effectivement, on peut libérer ou tuer, c’est-à-dire mépriser des milliers de goys. C’est ça l’idée. C’est que les vies ne valent pas la même chose, la loi n’est pas la même pour tout le monde.

Et que ça, ce soit la loi d’une communauté, c’est leur problème. Mais que la République française serve de masque à ce tribalisme, ce racialisme, ce suprémacisme, c’est répugnant.

C’est répugnant et comme nous sommes dans le pays de Descartes, ça finira par se voir, par se savoir, quelles que soient la lâcheté, la soumission de nos élites, qui sont les mêmes qu’aux États-Unis. Nous avons nos Obama et nos « Nègres de maison » blancs, dans tous les sens. Ça finira par se savoir, et ça finira par se payer. C’est ça.

Et plus on retarde, plus on attend, plus le mensonge est énorme, plus l’addition sera chère, voyez. Et moi, je ne serai plus là. Et je ne serai pas là, moi. Ceux qui courront après les pauvres types dans les rues, seront les mêmes qui leur auront léché le cul, exactement comme ceux qui ont voté Front populaire ont fait allégeance à la personne du maréchal Pétain. Les élites communautaires savent ça. Donc, les problèmes ne viendront jamais de moi, qui suis un homme de vérité, et qui n’ait pas du goût pour la ratonnade, qu’elle s’appelle pogrom ou lynchage. Voyez. Ça ne sera pas moi qui le ferai. Mais tous les lèche-culs, en ce moment, qui en font des tonnes contre moi et Dieudonné, qui sont des éternels collabos de tous les pouvoirs, feront le sale boulot, quand le pouvoir aura basculé. Et malheureusement, il faut qu’ils s’en rendent compte – je ne parle pas des Jamel Debbouze. Ils le savent que les trois quarts aujourd’hui qui leur servent de Shabbat goy auraient été des pétainistes en 1940. Ils n’auraient bien sûr pas été sur le front russe, ils n’en avaient pas le courage. Mais ils auraient fait le bon petit collabo à Francisque qui bascule dans la Résistance, à la Mitterrand et bien pire. Voilà. Et pour ça, lisez l’excellent Simon Epstein sur la réalité de la collaboration française.

Donc, c’est toujours sur… ma conclusion est toujours : égalité et réconciliation. Il y a quelque chose de très bien en France qui est le pacte républicain honnête et bien compris, la réconciliation nationale au-dessus des communautés. Et je pense que c’est l’intérêt de toutes les communautés. Mais pas de certains de leurs manipulateurs d’élite. On revient toujours à la même chose : cette lutte de classe intracommunautaire qui n’est pas bien identifiée.

Et est-ce que Bernard-Henri Lévy, Attali, Alain Minc et même bientôt Cohn-Bendit sont les meilleurs défenseurs de leur communauté ? Ou est-ce qu’ils ne sont pas en train, virtuellement, de la mettre gravement dans la merde ?

Ben non, c’est des vrais mots d’égalité et de réconciliation : le vrai pacte républicain au-dessus de tout et je le dis, la réconciliation nationale dans le respect de la citoyenneté, de l’égalité citoyenne.

Et je pense que la France est un pays qui a largement les moyens, au niveau de sa richesse, de sa culture, de ses valeurs, de cette réconciliation. Elle n’a à faire aucun effort, en réalité, par rapport à ses fondamentaux, ni par rapport à sa Constitution bien comprise, ni par rapport à ses capacités de production technologique ou agricole.

On peut vivre très bien tous en France, si certains arrêtent de jouer aux cons, de manipuler tout le monde et de poursuivre un dessein qui n’est absolument pas le dessein de la République, de l’égalité, de la chrétienté et même de l’islam qui est un universalisme égalitaire. Tout le monde est le bienvenu dans l’islam. Tout le monde est le bienvenu dans la chrétienté. Tout le monde est le bienvenu dans la République française. Tout le monde est même bienvenu même au Front national bien compris, du moment qu’il est patriote, c’est-à-dire du moment qu’il est de bonne volonté. C’est tout.

Et par contre, il y en a d’autres qui ont un autre projet. Et ceux-là, je les emmerde, et je les invite à oser me contredire et à me défier honnêtement sur ce sujet que je connais aussi bien qu’eux.

Donc, je terminerai par : « Quenelle de 175 », et fraternité pour tous les autres.

>>> Afficher la transcription en pleine page

Voir aussi :

3 juin
Alain Soral : commentaires de l’actualité et conseils de lecture
Mai 2014
277
9 mars
Alain Soral : entretien de février 2014
Commentaires de l’actualité
427
7 février
Vidéo du mois : conseils de lecture
Janvier 2014
201
Décembre 2013
Alain Soral : entretien de décembre 2013
Commentaires de l’actualité
555
Novembre 2013
Vidéo du mois : commentaires de l’actualité et conseils de lecture
Octobre 2013
425
Septembre 2013
Alain Soral : entretien de rentrée 2013
Commentaires de l’actualité
608
Juillet 2013
Alain Soral : entretien de mai & juin 2013
Commentaires de l’actualité
449
Mai 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Mai 2013
209
Mai 2013
Alain Soral : entretien de mars & avril 2013
Commentaires de l’actualité
678
Mars 2013
Vidéo du mois : conseils de lecture
Février 2013
332
Février 2013
Alain Soral : entretien de janvier 2013
619
Décembre 2012
Conseils de lecture
Décembre 2012
109
Décembre 2012
Alain Soral : entretien de novembre 2012
976
Octobre 2012
Alain Soral : entretien d’octobre 2012
886
Octobre 2012
Conseils de lecture
Octobre 2012
184
Septembre 2012
La rentrée 2012 avec Kontre Kulture
121
Septembre 2012
Alain Soral : entretien de septembre 2012
La totale en 6 parties !
944
Juillet 2012
Alain Soral : entretien de juin 2012
1066
Mai 2012
Alain Soral : entretien de mai 2012
608
Avril 2012
Alain Soral, entretien d’avril 2012
455
Avril 2012
Alain Soral, entretien de mars 2012
enregistré le 20 mars 2012
578
Février 2012
Alain Soral, entretien de février 2012
492
Décembre 2011
Alain Soral : entretien de Noël
Décembre 2011
500
Novembre 2011
Alain Soral, entretien de novembre 2011
475
Octobre 2011
Alain Soral - entretien d’octobre 2011
Entretien vidéo en 4 parties
367
Septembre 2011
Alain Soral, entretien de rentrée
Septembre 2011
205
Juin 2011
Alain Soral - Entretien de Juin 2011
148
Mai 2011
Alain Soral, entretien de mai 2011
201
Mai 2011
Alain Soral, entretien d’avril
Enregistré le 28 avril 2011
106
Mars 2011
Alain Soral, entretien de mars 2011
94
Février 2011
Alain Soral, entretien de février 2011
35
Janvier 2011
Alain Soral, entretien de janvier 2011
43
Décembre 2010
Alain Soral, entretien sur l’actualité de novembre 2010
(son remasterisé)
1
Novembre 2010
Alain Soral, entretien sur l’actu d’octobre 2010
Septembre 2010
Entretien de rentrée avec Alain Soral
Septembre 2010
Juin 2010
L’actualité du mois de mai avec Alain Soral
Les entretiens du président
Mai 2010
Alain Soral commente l’actualité du mois d’avril
L’entretien mensuel du président
Avril 2010
L’entretien mensuel d’Alain Soral (Février/Mars)
Spécial élections régionales
Février 2010
L’entretien mensuel d’Alain Soral
Janvier 2010
1
Décembre 2009
L’entretien de décembre d’Alain SORAL
1
Septembre 2009
La rentrée d’Alain Soral - Partie 1, 2 et 3
1
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont maintenant désactivés



373 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #91264

    Du lourd, comme toujours.

     

  • #91265
    le 26/01/2012 par Arnolf
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    "Take No Prisoners" de Megadeth en introduction... Classe !
    Qui s’occupe du montage audio ?

     

    • #91271
      le 26/01/2012 par antton
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      J’ai aussi été très agréablement surpris :) !


    • #91274
      le 26/01/2012 par Baboui
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Quelle classe !
      Un des meilleurs morceaux de Rust in Peace en plus !
      Du Soral, de l’argument, de la grosse zik, que du bon !


    • #91317

      Egalement très agréablement surpris par l’introduction de la vidéo qui fait vraiment très plaisir ! Du son qui colle bien aux combats menés ici je trouve ! On en veux plus !!


    • #91325
      le 26/01/2012 par Jeanjean
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Bon chois c’est clair. Un groupe américain anti NWO dont le leader Dave Mustaine est revenu à la chrétienté d’après ce que j’ai pu lire... (amusant)


    • #91461
      le 26/01/2012 par Damien
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Megadeth est passé en plusieurs fois dans l’émission d’Alex Jones, notamment en novembre 2011


    • #91696
      le 27/01/2012 par anonyme
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      y a eu un moment moment du frank klepacki.
      impeccable =)


    • #91916
      le 27/01/2012 par reblochon
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      J’ai reconnu la ’Hell March’ aussi :D
      au moment où ça parle de la loi martiale de Obama


    • #92090
      le 27/01/2012 par Paul Brousse
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      En qualité pure, je pense que Holy Wars et surtout Tornado of Souls sont les meilleurs titres de Rust in Peace. Le jeu du magnifique Marty Friedman (tiens donc, ça sonne pas très catholique comme nom ça... comme quoi, on n’est pas totalement irrécupérables !) s’expriment, à mon sens, bien plus que dans le très "péchu" Take No Prisonners.


    • #92118
      le 28/01/2012 par Suicidal
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Chaque vidéo d’AS c’est un peu le morceau (musique, paroles et clip) du groupe Suicidal Tendencies "you can’t bring me down" !

      Longue vie à Alain Soral et E&R


  • #91268

    Pré-visionnage : c’est quoi ce bonnet :-)

     

  • #91280
    le 26/01/2012 par fan de vichy
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    merci beaucoup monsieur soral pour ce magnifique entretien !!!!


  • #91293
    le 26/01/2012 par fifty miles
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Concernant l’académie Française, dont Simone Weill fait désormais partie, il faut constater dans le domaine de l’histoire et de la sociologie particulièrement , que cette institution n’est pas épargnée par la soumiZion qui verrouille l’information et y loge sa propagande. L’écoute d’une émission sur radio-courtoisie où un ex-ambassadeur asraélien expliquait l’histoire glorieuse d’Asraël alors que le journaliche lui servait la soupe ne laisse aucun doute. L’académie Française transmet les mêmes canulars sur l’historiographie récente.
    Sur le courrier de cette femme communiste anti-goy, la volonté de créer un foyer juif en Palestine vient des banquiers vétéro-testamentaires (Rothschild par excellence) qui se sont mis discrètement à acheter des terres aux riches propriétaires turcs ottomans.(2éme yichouch 1880) Pour quelles raisons ? anticipaient-ils une réaction violente des peuples face à la prédation bancaire qui s’affinait, réaction qui aurait pu lui être reprochée par ses coreligionnaires ?(John Pierpont Morgan : Plus grand bénéficiaire de la boucherie due à la 1ére guerre mondiale)
    La prédation bancaire communautaire était et est effectivement bien plus efficace en restant dans l’ombre. Mais les pogroms ont obligé les juifs riches à faire quelque chose pour les plus pauvres. Ce qui n’a pas fonctionné lors de l’avènement du nazisme et à obligé à la création d’israël, version visible de la violence communautaire que reproche l’anti-sioniste de la lettre.

     

  • #91295

    Non seulement ca devient difficile d´attendre la vidéo du mois, mais on dirait que AL lit dans mes pensés quand je vois ce titre qui me fait bruler d´impatience :

    "la nouvelle Constitution hongroise, Daniel Cohn-Bendit"

    Vivement que ma journée de travail et mon cours de hongrois du soir se terminent...


  • #91296

    Toujours efficace pour commenter la dégénérescence de notre actualité. L’intervention de Peillon est particulièrement éclairante quant à la subversion laïcarde issue du protestantisme, pseudo religion servant à détourner insidieusement de la véritable tradition.

    Cependant je regrette qu’Alain Soral n’aille pas plus loin dans son analyse . Pour m’expliquer très brièvement sur cette petite critique je citerais René Guenon dans " le règne de la quantité et le signe des temps"

    " (..) aucune concession n’est possible (..) car tout se tient et s’enchaîne inexorablement (..) le travail (“maléfique” ou donc “talmudo-sioniste” pour reprendre Soral) ayant pour but d’empêcher toute réaction de viser plus loin que le retour à un moindre désordre, en dissimulant d’ailleurs le caractère de celui-ci en le faisant passer pour l’ordre ; ( malgré la bonne volonté et le travail énorme de Soral je crains “sans volonté de polémique”) qu’ il ne pourra en sortir qu’un nouvel accroissement du désordre et de la confusion"
    pour m’expliquer davantage voici une autre citation du même auteur " Il arrive en effet qu’on va jusqu’à appliquer le nom de tradition à des choses qui, par leur nature même,sont aussi nettement antitraditionnelles que possible , c’est ainsi qu’on parle de tradition nationale alors que la constitution des nationalités a été le moyen employé pour détruire l’organisation sociale traditionnelle du moyen âge" ( p 207-208)

    Sans rattachement à une véritable tradition, toutes luttes contribuera à la dissolution finale. Deux solution s’offrent à ceux qui veulent "agir" pour l’Unique vérité ,en occident, et contribuer ainsi à l’avénement du prochain cycle : Ou revivifier le centre spirituel du christianisme, (ce qui parrait bien impossible ,on peut aisément s’en convaince en écoutant certains "traditionaliste" ; mais qui serait pourtant l’idéal pour la mentalité occidental ) ou se rallier à l’islam traditionelle ( aucune idée partisane n’entre dans mon propos) ce dernier choix ne peut se faire qu’en ravallant son égo en s’opposant à lui.

    que la paix sois sur chaque serviteur choisis.

     

    • #91319
      le 26/01/2012 par Parti Social Français
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Je m’insurge contre votre conclusion. En quoi l’Islam serait-il la seule voie de résistance au modernisme mamonique ?
      Pour moi résister ne se résume pas à une posture philosophique, c’est un combat de tous les jours.
      Il faut, pour résister, prendre le maquis, cesser de consommer et se réintégrer aux cycles naturels dont nous sommes issus. Se réenraciner en somme, redevenir des hommes de terroir qui ne dépendent que de leur travail et de celui de leurs frères agriculteurs et artisans... C’est la seule voie pour lutter contre l’argent-dette et donc le pouvoir bancaire.
      .
      De plus je pourrais vous rétorquer que la Tradition française n’est ni chrétienne ni musulmane mais bel et bien païenne comme l’étaient nos ancêtres les Gaulois qui divinisaient la nature et leurs aïeux .... d’autant qu’on pourrait dire que les pensées monothéistes en ce qu’elles sont progressistes dans leur perception du temps (le monde aurait un début et une fin, un créateur et un messie) sont les plus anti-traditionnalistes qui soient puisque la Tradition repose essentiellement sur la perception d’un temps cyclique qui ne débute ni ne finit jamais vraiment ....
      .
      Salutations


    • #91354
      le 26/01/2012 par Ali de Montmartre
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Salut,

      Vous mettez ensemble des plans différents, et dans les citations, et dans vos conclusions.
      Mais en effet, les propos se rejoignent in fine :
      La fin de ce cycle, pour qui a des yeux et un cœur, est de plus en plus visible et évident. C’est inexorable. La Tradition nous en informe de manière claire. Cela se traduit par la singerie, l’inversion, la parodie, qui sont la preuve : tout devient son contraire en continuant de s’affirmer comme identique à ses principes premiers.
      Pour la seconde remarque, citons cet adage soufi : "Reste droit sans exiger de l’autre qu’il le soit". Ainsi les religions indiquent qu’il faut avoir une réelle pratique spirituelle régulière, orthodoxe, sincère, ..., afin, et au milieu du chaos grandissant, d’être véritablement armé de discernement, de compassion, d’instinct de partage et d’entre aide, ... tout ce qui doit être, en fait, les fruits de cette pratique religieuse. Cette dernière doit être orthodoxe. Et l’Islam, dans les contradictions apparentes et les manipulations de toutes sortes, permet encore cette transformation intérieure. Mais le chaos et la fin du cycle ("la dissolution finale") ont commencé il y bien longtemps, sinon il n’y aurait pas de religion. Ou pour reprendre une terminologie "Soralienne", il n’y aurait pas d’esprit chevaleresque, ni de patriote sincère.


    • #91420

      Merci d’avoir répondu "brièvement" à notre amis et à son commentaire ci-haut en ce qui concerne l’obligation d’un rattachement à une tradition authentique. Je ne sais pas si j’ai bien compris le sens de votre dernière remarque, mais bien que la dégénérescence ait commencé depuis la chute d’Adam, il ne faut pas mettre sur le même plan Religion qui émane d’une révélation Divine et qui tend à régénérer "la normalité" chez l’Homme et patriotisme,qui certes est un moindre mal comparé à l’inversion finale (la singerie de la tradition) avant la chute, mais qui n’en ait pas moins une dégénérescence opérée par l’ennemi d’où la citation de rené guénon que j’ai mise en évidence dans le premier commentaire.
      quant à la doctrine "du héros chevaleresque du moyen Âge" où tout autres traditions occidentales ( hormis peut être le catholicisme) est depuis longtemps "perdue" et inopérante. s’y référer fait donc le jeu de la "subversion satanique" (subversion ici ne correspond non pas à l’inversion des choses dont nous avons parlé plus haut mais à l’idée de mêler insidieusement le vrai et le faux) ce qui nourrit l’incompréhension ambiante, symptôme de la dissolution finale ( étape ultime du cycle qui suit l’étape précédente qui était la "solidification")


    • #91594
      le 26/01/2012 par Ali de Montmartre
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Je comprends votre réticence et votre prudence bien légitime. A Jeanne d’Arc, lors de son procès, on lui demanda :"Bouter les Anglais hord de France ? Mais Dieu, n’aime-t-Il pas les Anglais ?" Elle répondit : "Il les aime... mais chez eux". Ainsi, et même si Evola s’est fatalement trompé sur la place de l’action mise avant, ou au-dessus de la contemplation, il a existé des "causes juste" de "guerre juste", soit un patriotisme, qui peut être autre chose qu’une sclérose du "moi". Notre ami commun, René Guénon, et puisqu’il faut bien le convoquer encore ici comme témoin et transmetteur, l’indiquait de cette noble manière dans le contexte de 1917 :
      http://symbolos-fg.com/guenon_disco...
      Bien à vous, et à Alain Soral, et aux gens de bonne foi


  • #91297
    le 26/01/2012 par Mes Tisseurs
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    La Partie 3 est juste Extraordinaire !!!

    Avec les lapsus et les révélations suivantes, notamment Dominique Sopo, qui sur scène encadré comme il se doit, par deux élus, nous sort la phrase magique "Nous ne tolérerons aucune opposition" (sic) ce qui veut tout dire finalement, et Juppé qui réclame la "Transparence et la Sécurité" de la part des autorités Syriennes, alors qu’il organise lui-même l’insécurité de la Syrie dans l’opacité la plus totale des services secrets avec l’aide du Qatar.

    La Messe est dite. Retour à l’Eglise de Céline, visionnaire sur toute la ligne.


  • #91302
    le 26/01/2012 par francois
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Bravo Alain,très bon entretien une fois de plus(notamment la partie 5),tu m’a donné la pêche pour la journée !!!! :-))
    Je ne retiendrais que deux proverbe de cet entretien :
    - lorsque tu pousse la porte du saloon avec les pieds il ne faut pas s’entonner qu’elle te revienne dans les couilles.....
    - lorsque tu as déjà chier dans ton froque tu peux pisser dedans !!!!
    merci Alain et bonne année a toute l’équipe d’Egalité et Réconciliation !!!


  • #91305
    le 26/01/2012 par afceric
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Il faut qu’on m’explique ( vraiment ) le dicsours d’AS en partie 3 sur les collabeurs, qui dit donc qux beurs voulant exister de ne pas se soumettre, certes.

    Mais le discours presente aussi la reussite eventuelle du beur comme venant d’un soutien fort de sa communaute.... je trouve que ca fait mal a l’universalisme republicain non ?

    Je suis fan inconditionnel des dicours d’AS sur le racisme / antiracisme, le racisme de gauche, l’universalisme republicain, le patriotisme , qui ramene a un message " Marchez pour votre pays la France " , je croyais que c’etait une position anti-communitariste.
    Mais donc en pratique ? Comment le beur fait pour exister en tant que Francais, si on lui dit dans cette video qu’il ne peut pas compter sur le francais ?

     

    • #91877

      eh oui une certaine ambiguité la dessus : en gros le "beur" doit se démerder seul soit il "réussit" seul par un talent indépendant de toute institution ou compromission etc ...(difficile) soit il reste un humble et pauvre travailleur soumis qui la ramène pas et se fait tout petit (étranger à la France, donc pas concerné par le nationalisme)...
      Super le choix...


  • #91311

    Je tiens a préciser qu’ Omar ne s’ est pas présenté à la projection de l’ Elysée

     

    • #91344

      qu’est-ce qu’on s’en fout ?
      ça ne l’a pas empêché de déclarer publiquement qu’il avait souffert du racisme en France, comme l’a fait aussi tomer sisley, à la façon dominique sopo !
      j’aurais préféré que l’élysée ne l’ait jamais invité...


    • #91383
      le 26/01/2012 par Manu Militari
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Effectivement, voir la page suivante :
      http://www.leparisien.fr/loisirs-et...

      En précisant que l’épouse de François Cluzet se prénomme Narjiss et non pas Arjiss, comme le spécifie le rédacteur de l’article !

      - J’ai aussi visionné le film - que j’ai téléchargé sur internet car, de toute façon je n’aurais pas dépensé l’ombre d’un euro pour aller le voir au cinéma - et c’est vraiment de la daube politiquement correct... aussitôt vu, aussitôt oublié.

      - En revanche les relents véritablement racistes et le message intrinsèque qu’il diffuse - à savoir "le noir, c’est les jambes et le blanc, c’est la tête !", voire le premier pense avec son cœur et le second avec son esprit - persiste bien après l’avoir vu !


    • #91384

      Cela n’a pas empêché ce guignol de tourner dans un des films les plus racistes qui m’aie jamais été permis de voir !
      Une pure abomination ce film ! Tout y est dans ce navet ! La mièvrerie bobo, le racisme gentillet de gauche, l’apologie du matérialisme (le nègre qui s’extasie devant une salle de bain luxueuse, les babioles de luxe...mais qui par contre reste insensible aux chefs d’oeuvre de la musique classique...ah et bien sûr le négro libidineux qui fantasme sur le cul des blanches...et j’allais oublié le cliché de la mi-pute mi-masseuse asiatique...enfin bref on a joli panel de la vision du monde du "peuple élu" en ce qui concerne les goyim.
      A quand un film sur le parcours d’un de ces français issus de l’immigration récente et qui est parvenu à devenir médecin, professeur, architecte, ingénieur... ? Cela n’existe pas ? Bougnoules et négros des cités doivent se contenter de torcher le cul des friqués ? A amuser la galerie en faisant footballeur ou humoriste ? Et bien figurez-vous que je connais des gars de cités qui ont réussi à faire des études pour devenir prof, ingénieur...sans jamais avoir eu à sucer des bites ni bénéficier de je ne sais quelle politique d’égalité des chances mais juste par le travail, la discipline...et figurez-vous que leur parcours personnel est plus fascinant que celui de ce négro caricatural dépeint dans le film bidon "intouchables"...


    • #91508
      le 26/01/2012 par fifty miles
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Ce qui n’a pas empêché omar Sy, lors de sa remise de prix, d’envoyer un peut crachat sur la France qui trahit à quels maitres il est soumis.


  • #91312
    le 26/01/2012 par FaridDominique
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Pffff... !! Là c’est très fort monsieur Soral. Bravo, continuez, et merci de me permettre d’ouvrir ainsi ma conscience. Sincèrement.
    (Je sais, chers modérateurs, que votre idée pour ce forum "n’est pas de nous offrir un espace pour exprimer notre enthousiasme ou nos déceptions". Mais bon, là, que puis-je faire d’autre ? Je comprendrais bien que ce commentaire, du coup, ne soit pas publié. Merci pour tout votre travail.)


  • #91321
    le 26/01/2012 par neoparadigme
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    suite au déclaration de Mr Peillon j’ éspere que les plus sceptiques d’entre sur la dimension religieuse de la mondialisation ouvriront enfin les yeux.
    Oui la laicité est bien une religion : La religion maçonnique.
    laicité=satanisme !!!!!!!!!!!! Qu’on le veuille ou non.
    Cordialement , longue vie à ER

     

    • #91348

      oui oui on le veut ( enfin on l’a compris) mais il ne faut pas oublier que la laicité ( qui est la fille naturelle de notre conception de la démocratie actuelle)ne se concoit que dans un univers démocratique et donc historiquement chrétien (sans la transcendance bien sûr) qui a accepté de faire la distinction entre le pouvoir spirituel et le temporel (enfin je crois bien que c’est pas Jésus qui l’a voulu mais plutot un infiltré du nom de Paul de Tarse qui a combattu justement sur ce terrain un certain Jacques)...enfin je crois !


    • #91510

      Ce n’est pas parce que les franc-mac veulent faire de la laïcité une religion qu’on doit forcément faire l’association et l’accepter. On peut être laïque sans être laïcard.


    • #91808
      le 27/01/2012 par quenellier
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      ça fait plaisir, il y a 4 ans que je disais la meme chose, tout le monde me prenait pour un teubé.Enfin la vérité rétablis


    • #93299
      le 31/01/2012 par Julien
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Tout cela est normal de la part d’un élu.


  • #91330
    le 26/01/2012 par Protis
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    J’aime bien les points de vue de alain Soral mais je ne comprend pas pourquoi chaque fois il cite mimimati de façon péjorative ???????? moi je crois qu’elle est moins conne que toute cette penderie de débiles qu’on vois à la TV .

     

    • #91454
      le 26/01/2012 par Mister Cocktail
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Tout à fait d’accord avec toi concernant Michèle Mathy ! Attaquez quelqu’un sur les faiblesses de son physique n’est pas une vertu très chevaleresque !

      - Si, malheureusement, personne ne choisit d’être physiquement peu attrayant ou d’être atteint de nanisme pour le cas sus-mentionné, en revanche, on opte incontestablement - et de son plein gré - pour le camp de la connerie ou celui de l’intelligence, en faisant, notamment preuve de saine curiosité ! En sachant, d’autant plus, que de nos jours la connaissance est à la portée de tout un chacun, y compris des plus démunis économiquement !


    • #91525
      le 26/01/2012 par Edgar Detriach
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Mini Mati c’est pas Michel Petrucciani si tu vois ce que je veux dire...


    • #91590

      Un détail mais bon…
      Dans une précédente vidéo, Alain Soral défend cette actrice mais attaque une classe dominante qui nous vend comme héros modernes des éclopés ou des handicapés… (Debbouze, Mathy...)

      Ces modèles, qui tels des actes manqués, trahissent la décadence d’une époque, la dégénérescence d’un ordre en fin de règne, laid et grotesque…

      A rapprocher de l’image des « diablotins » de la finance qu’un bouh !! effraie.


    • #91623
      le 26/01/2012 par Popopodi
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Elle fait partie des Enfoirés, je crois que ça veut tout dire...


  • #91331

    Une grosse erreur historique, le génocide vendéen n’est pas le premier, celui-ci est le génocide occitan, reconnu comme le premier "génocide" moderne européen, les manuels d’histoire appellent ça pourtant "croisade contre les albigeois"...

     

    • #91368
      le 26/01/2012 par fifty miles
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Les luttes contre le catharisme et contre les huguenots sont des guerres de religion.
      La volonté de génocide des vendéens par la convention (1793) est la 1ére tentative d’extermination de l’opposition "au non des droits de l’homme" qui a fait florés depuis.
      Voir le site = guerredevendee.canal blog


    • #91823
      le 27/01/2012 par Alexis Martinez
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Allons, allons, ne racontons pas n’importe quoi. Il n’y a pas eu du tout de volonté d’extermination pendant la guerre civile de Vendée, pas même à l’époque des colonnes infernales.
      Ceux qui défendent cette thèse idiote se fondent pour ce faire sur le décret de la Convention du 1er août 1793 dit de "la destruction de la Vendée". Sauf que ce décret s’inscrit dans une période particulière : celle des défaites militaires à répétition que subissait la République après les victoires initiales de septembre à décembre 1792. Dans ce climat de terreur (au sens propre du terme : il régnait alors une réelle peur publique et massive dans l’opinion, que ce soit à Paris ou ailleurs), le vocabulaire s’est considérablement durci et intensifié, créant de nouvelles références dans le langage. Ainsi par exemple de la "Terreur" qui n’était jamais que la continuation d’une politique entamée brièvement durant l’été 1789 puis surtout depuis la guerre étrangère déclenchée par Louis XVI et les Girondins en 1792. Ainsi aussi du décret sur Lyon "Lyon fit la guerre à la liberté ; Lyon n’est plus" ou encore du décret interdisant aux armées françaises de faire des prisonniers anglais, qui a d’ailleurs été immédiatement accompagné d’une consigne indiquant le "souhait" qu’il ne soit pas appliqué textuellement.
      Cette outrance du langage qui transforma les décrets de la Convention en proclamation voire instruments de propagande plutôt qu’en actes exécutoires fut aussi valable dans l’autre sens, avec le célèbre décret dit de "la guerre totale", avec des choses aussi absurdes que les vieillards convoqués sur les places des villages pour donner courage aux hommes qui vont combattre, etc.

      Ce phénomène était en fait né vers 1791, aux alentours de la proclamation de la Constitution et de son acceptation par Louis XVI, un moment où les acteurs de la Révolution avaient le sentiment qu’ils devaient marquer dans leurs attitudes et leur langage la naissance de temps nouveaux, où l’exaltation du patriotisme devenait une nécessité de tous les instants face aux dangers qui s’accumulaient contre la patrie.

      Mais cette "révolution langagière" n’entraîna pas de réelle volonté d’extermination : Westermann fut rappelé de Vendée à cause de sa trop grande sévérité, et les agissements de Thuriot avaient été soigneusement dissimulés par la hiérarchie militaire jusqu’au moment où les robespierristes sont tombés tant étaient grandes les craintes d’une sanction.


    • #91826
      le 27/01/2012 par Alexis Martinez
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Dans mon précédent commentaire, j’ai commit une légère erreur : les colonnes infernales sont l’œuvre de Turreau, bien entendu, pas de Thuriot, qui n’était pas militaire.


    • #92203
      le 28/01/2012 par Alexis Martinez
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      A titre de rappel historique et d’ultime précision sur la question de la Vendée, voici quel était le "plan Turreau" qui fut validé par le Comité de Salut Public en la personne de Carnot et Robespierre :
      - évacuation des populations civiles
      - interdiction d’incendier les fermes
      - exécution des chefs vendéens
      - jugement des soldats vendéens capturés

      On est loin, très loin, de la "volonté d’extermination" sensée caractériser ce "génocide vendéen". Les monstruosités qui se sont déroulées en Vendée ont été punies ou bien l’auraient été si la hiérarchie militaire n’en avait pas couvertes un certain nombre. Quant au macabre "bilan humain", pour important qu’il fut, il est très éloigné de ce qu’une certaine historiographie a dépeint : en tout, la Terreur et ses abus (17 000 exécutions, toutes après procès régulier), les massacres des "proconsuls" (qui ont été systématiquement reprochés à leurs auteurs, que ce soit Javogues, Fouché, Carrier ou les autres, seuls Fréron et Barras échappant à la sanction en se ralliant aux cercles anti-révolutionnaires après le 10 thermidor), la guerre contre les fédéralistes, la guerre de Vendée et la guerre de Bretagne ont provoqué environ 200 000 morts sur 11 mois, soldats républicains compris.
      Pour mémoire, la famine de 1693-1694 a provoqué la mort d’un million et demi de personnes en moins de deux ans, et celle de 1709 celle d’un demi million de personnes en quelques mois. Autant dire que cette période fut certes violente et meurtrière, mais qu’elle n’a guère été interprétée comme une catastrophe que bien plus tard et pas par ceux qui l’avaient subie (en témoignent les protestations dans des villes comme Marseille ou Lyon à l’annonce de la fin de la Terreur).

      Ainsi, pour le cas particulier de la Vendée, on est loin en volonté comme en faits d’une "extermination".


    • #93249

      N’importe quoi. Vous écrivez vraiment n’importe quoi ! Comme si le vocabulaire était à l’origine des massacres Vendéens. ( Y a vraiment des gens d’une perfidies remarquable qui passent sur ce site... ) . Le vocabulaire employé dans les documents d’époques nous renseignent sur le caractère "systématique " et "planifié " des massacres des Français de Vendée pour leurs idées. Que je sache, les colonnes infernales n’ont pas tué avec des mots , mais avec des armes.
      .
      Le qualificatif de crime contre l’humanité est clairement établi puisque les conditions pour qualifier un crime pareil sont réunies.
      .
      En France, ce sont la cour de cassation et sa jurisprudence qui déterminent le crime contre l’humanité . Il est défini ainsi : " actes inhumains et les persécutions qui, au nom d’un état pratiquant une politique d’hégémonie idéologique, ont été commis de façon systématique, non seulement contre des personnes en raison de leur appartenance à une collectivité raciale ou religieuse, mais aussi contre les adversaires de cette politique, quelle que soit la forme de cette opposition".
      Y a pas mention de nombre, donc pas besoin d’atteindre le million pour qualifier le crime contre l’humanité, on n’est pas à la roue de la fortune ! Les chiffres sont tout de même 600 000 morts ...
      .
      Le "plan Turreau" n’est pas celui qui fut mis en œuvre sinon les calvaires et les registres des morts ne seraient pas aussi longs ! Les résultats de ce plan sont une idéologie de mort, un mémoricide dûment organisé et que vous perpétuez avec votre négationnisme forcené.
      .
      Les documents d’époque dans lesquels il est fait mention de la volonté d’exterminer TOUS les Français de Vendée, femmes et enfants compris, ajoutés aux cimetières et registres des paroisses, suffisent à démonter votre déni surement intéressé.
      .
      On comprend mieux que les fumeux "droits de l’homme " ne sont, et n’ont été, qu’une manière habile de la part des bourreaux et génocidaires de se protéger de la ripostes légitimes des Français. En rédigeant ce document, les génocidaires ont cherché avant tout à se protéger, même s’il y avait probablement des idiots utiles dans le lot qui croyaient dur comme fer qu’un bout de papelard suffirait pour la paix...
      .
      S’il y a encore des idiots ici qui croient encore que les droits de l’homme ont été une avancée pour l’humanité, qu’ils se détrompent de suite. Comme toutes les lois et règles imposés, les droits de l’homme ont servi et servent à protéger les pouvoirs en place.
      .


    • #95207
      le 04/02/2012 par Alexis Martinez
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      V > Je demande à voir vos "documents d’époque dans lesquels il est fait mention de la volonté d’exterminer TOUS les Français de Vendée, femmes et enfants compris". Il n’y en a que trois :
      - un décret proclamatoire qui ne fut jamais accompagné de mesures exécutoires et dont j’ai mentionné l’existence plus haut (décret de la Convention Nationale du 1er août 1793, dit "de la destruction de la Vendée")
      - une lettre de Turreau à son cousin conventionnel lui demandant quelles étaient les consignes à suivre vis-à-vis de la population civile, à laquelle il n’y eût pas de réponse
      - une lettre de Turreau à ses généraux, et encore cette lettre est-elle fort éloignée de la "volonté d’exterminer TOUS les Français de Vendée, femmes et enfants compris", puisqu’il y est explicitement mentionné que seuls les gens armés (qu’il s’agisse d’hommes, de femmes ou d’enfants) doivent être immédiatement exécutés, les personnes non armées OU bien les personnes, même armées, en qui on aura reconnu "des sentiments civiques" devront être épargnées, et les personnes "simplement suspectes" ne pourront être exécutées que sur ordre du général de la colonne, de même pour les incendies de maisons, fermes, etc.

      Qu’il se soit commit en Vendée des choses ignobles est un fait. Mais il s’agit bel et bien là de crimes de guerre, qui ont été dissimulés par la hiérarchie militaire au Comité de Salut Public.
      Encore une fois, le SEUL plan, la seule mesure exécutoire qui ai jamais reçu l’approbation du Comité fut le plan Turreau dont j’ai parlé ci-dessus.

      Le seul élément matériel sur lequel peuvent se fonder les partisans de la thèse absurde du "génocide vendéen" est le décret du 1er août 1793, qui, comme je l’ai écrit plus haut, s’inscrit dans un contexte très précis. Il n’y a pas eu plus de "destruction de la Vendée" que de "destruction de Lyon", et dans les deux cas, les atrocités qui y furent commises ont été sanctionnées ou l’auraient été s’il n’y avait pas eu la "chute de Robespierre" (largement menée, d’ailleurs, par Fouché, Javogues, Fréron, etc., tous ces "massacreurs" qui allaient être punis pour leurs crimes).


    • #95212
      le 04/02/2012 par Alexis Martinez
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      D’ailleurs dans les faits, sur 20 "colonnes infernales", 14 ne s’en sont absolument pas prises aux civils (les 8 commandées par Haxo, ainsi que celles dirigées par Moulin, Boucret et Duval). Quant aux 6 restantes, 2 d’entre elles (celles que commandait Turreau lui-même), si elles ont commit des abus manifestes, ne s’en sont pas du tout prises systématiquement aux populations civiles, et leurs agissements ressortent du pillage plutôt que de l’extermination.
      Restent les colonnes commandées par Cordellier et Grignon (2ème et 5ème divisions de l’Armée de l’Ouest), qui se livrèrent effectivement à des massacres quasi systématiques, accompagnés d’incendies, de pillages, viols, etc. Ce sont là des crimes de guerre, certainement pas l’accomplissement du plan Turreau. En revanche, en dissimulant ces actes dont il avait connaissance via de nombreux témoignages, Turreau lui-même en est devenu le complice.

      Malgré tout, les agents du Comité de Salut Public ont finalement (ils étaient deux en tout et pour tout pour la Vendée) réussi à en avertir les membres, et dès février 1794, ces derniers ont désavoué la conduite de la répression de l’insurrection par Turreau (rapport du 12 février 1794).


  • #91336
    le 26/01/2012 par leignel
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Merci Monsieur Soral pour ces nouvelles analyses.
    J’aimerais cependant avoir votre avis sur le risque potentiel que Mme Le Pen n’ai pas ses 500 signatures, et donc non présente au premier tour !


  • #91339

    Alain t’es toujours aussi fort.....même en survet’ ! Je te donnerais bien la quenelle du meilleur humoriste cette année (ex aequo avec LLP qui ma foi me fait bien rire aussi ) car bien que très sérieux, tu n’en es pas moins drôle. Merci.

    Fraternellement, Anita


  • #91343
    le 26/01/2012 par fifty miles
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Concernant le terme génocide issu de Nuremberg (terme créé par R. Lemkin, juif polonais) , qui ne pourrait pas s’appliquer à la politique de judenrei nazie puisque pour la seule France, la population juive à doublé depuis 1940, les choses sont plus "verrouillées" puisque le terme officiel de génocide s’applique à un génocide (disparition totale) ET à une tentative de génocide.
    Art 2 de la convention pour la prévention et la répression du crime de génocide adopté par l’assemblée des nations unies le 9 Déc 1948. (...intention de détruite en tout, ou en partie...)
    L’intensification de la propagande dont l’un des aspects est la culpabilisation du peuple Français pour liquider l’estime de soi à travers la repentance nationale et l’amener à se fondre dans l’europe et se soumettre à l’immigraSionisme, est une propagande de guerre qui utilise souvent d’ailleurs les 2 dernières guerres pour véhiculer la "honte d’être Français".
    Hier soir sur Histoire la défaite de Mai/juin 40 dont les commentaires fustigent la naïveté Française et la lâcheté des hommes de troupe. Suivra par Buisson lui même, directeur de la chaine, une rétrospective sur "l’amour et la sexualité des Français sous l’occupation" qui parachèvera l’idée qu’en plus d’être lâches, les Français ne pensaient qu’au Q.
    La défaite de la France était préparée dés 1930 par les élites financiaro/économiques (seillére, Renault, de Margerie, schneider, .. qui tenaient le politique) et médiatiques. Rien n’a changé.

     

  • #91345

    Nous venons de visionner l’entretien mensuel le plus abouti d’Alain Soral. Voilà qui valait la peine d’attendre. La partie 5 est tout simplement extraordinaire ! Ça, c’est une année commence en fanfare. Merci E&R !


  • #91350
    le 26/01/2012 par Borowic
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    AS est unique. Dans 50 ans on l aura oublie ou bien il sera dans tous les manuels scolaires.....je ne prends pas les paris car tout me semble possible et meme qu il soit reduit au silence de force. AS sait ce qu il fait, j admire son courage il a vraiment des couilles et un cerveau. !
    Sur le fond je suis d accord sur beaucoup de choses mais j aimerai vraiment savoir pourquoi il est si dur avec Zemmour. Zemmour est un patriote on ne peut pas lui enlever alors lorsque j entends la conclusion finale d AS je me dis qu il y a comme une contradiction.
    Soral ne mentionne jamais Roger Garaudy ne diffuse jamais ses interviews la aussi je ne comprends pas, a beaucoup d egards Garaudy est un precurseur de Soral il meritera qu ER lui rende hommage, je crois savoir qu il va feter ces 100 ans cette annee.

     

    • #91411
      le 26/01/2012 par Binette
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      zemmour est sioniste malgré tout.


    • #91565

      Je suis daccord avec toi Borowic sur Zemmour, c’est un patriote il attaque même les membres de sa communauté lorsqu’il raconte n’importe quoi, ou ont un discours pervers. Même s’il ne va pas a fond et ne rend pas hommage a Soral lorsqu’il lui pique ses analyses, mais faut aussi voir que Zemmour passe dans les grands médias et qu’il attaque l’euro, le communautarisme et les élites, en ce sens il fait un boulot énorme pour la prise de conscience et bien plus que Soral vu que il a de fait un "auditoire" plus grand et pour cela il est bien obligé d’en rabattre un peu sur la critique d’Israel ou de sa communauté.
      D’ailleurs dernièrement sur la palestine a l’ONU il a bien expliqué qu’ Israel ne voulait pas d’état palestinien, donc mine de rien il fait un peu le boulot, et je conçois totalement qu’il en rabat un peu sur les autres critiques qu’il pourrait faire, car ce n’est pas facile de s’opposer frontalement au système.


    • #91638
      le 26/01/2012 par Edgar Detriach
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Ouais Zemmour est patriote, mais il a quand même voté Sarko il me semble... Et Zemmour valide la théorie du "choc des civilisations".


    • #91766

      le problème de Soral avec Zemmour, c’est qu’il passe toujours à la télévision, malgré sa condamnation...
      Mais sinon, Soral a toujours parallèlement reconnu en Zemmour le seul type de la télé avec qui il pouvait partager des idées communes, notamment sur la France, et la politique intérieure. (mais moins sur la politique étrangère)


  • #91351
    le 26/01/2012 par Jean Til
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Wahou, c’est con que ce ne soit qu’une fois par mois...
    Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire vous viennent aisément !
    Alain, c’est du Boileau : le poids des mots avec le choc des couilles !
    Merci, bravo et encore.


  • #91352
    le 26/01/2012 par Strato
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Bonjour à tous,

    C’est vrai que moi ici je n’ai pas trop envie de taper toujours sur l’agent israélien BHL car cela nous laisse moins de temps pour les autres et aussi pour la compréhension de l’énorme système criminel sioniste.

    D’ailleurs j’avais même remarqué que l’entarté BHL avait fait la censure par le silence autour de Dieudo et Soral parcequ’il s’est aperçu que de plus en plus de gens comprenaient les positions dissidentes .Il ne voulait plus leur faire de pub car ils réagisaient du tac au tac.

    L’autre raison de son silence (BHL) au sujet de Dieudo et Soral est une façon de se comporter comme un petit enfant rebelle du bac à sable en disant "même pas mal" alors qu’en fait c’a lui fait mal !....

    Cet entartré de Saint Germain des Près semble avoir été contraint malgré lui de prononcer les deux mots imprononçables pour les sionards dans son dernier article.
    Extrait :
    "Et il y a dans les outrances de Mme Le Pen, dans son goût pour l’invective, dans son humour de corps de garde ou dans ses polémiques rances avec les Soral et autres Dieudonné, quelque chose qui n’augure rien de bon pour la campagne qui commence...."

    le titre de cet article est "Madame Le Pen n’aime pas la France (Le Point, 26 janvier 2012)"

    Si il était honnête il aurait du dire "MLP n’aime pas (assez ?) la France juive sioniste"

    Je suis quasiment convaincu que BHL nous lit (salut mon petit sionard) ainsi lorsque je le vois faire l’introduction de l’évenement culturelle de l’année et qu’il dit : "la première information c’est que nous somme nombreux dans cette sale" ... j’ai l’impression qu’il a envie de dire oui nous sommes beaucoup, regarde Strato tu voix il y a même un gros plan sur la salle allez compte pour voir un peu.

    Je me demande si BHL n’a pas été vexé (que je dise dans un de mes commentaires )que le pape de la Shoahnanas Elie Wiesel n’a pas réussit a remplir une petite salle de cinéma (à peine 25%) et que je rapelle aussi qu’Elie est un escroc et un menteur comme le confirme son meilleur ami des camps ....

    Voir deux premières minutes du festival inoubliable ...

    http://www.dailymotion.com/video/xn...

    Voire la quenelle épaulé faite à Wiesel

    http://labanlieuesexprime.org/artic...


  • #91353
    le 26/01/2012 par azouzi
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    @ALAIN,

    Bonjour Alain,

    entretien long, mais comme d’habitude très instructif.
    Analyse cinglante sur nombre de sujet, et surtout sur 1.
    Celui de tarik ramadan, en effet on note déjà un changement de cap en comparaison de la vidéo de décembre qui tapait fort sur le frere tarik.
    Mais pour en revenir a la critique, j’ai quand a moi lu nombre de livre de tarik et déteste particulièrement celui sur le printemps arabe et son analyse anti-complotique.
    Je remarque que lui aussi commence a voir au travers du brouillard, tardivement, mais quand même il ressent la bivalence de ces révolutions bénéfique a ISRAEL.
    Donc, en conclusion ma question alain, a tu changer ou modérer ton avis sur lui, et visiblement c est le cas, lui lances tu un appel ( d’adhesion hihihih), et si oui, pourquoi ne pas le faire en vidéo, car la on aurait un tandem de choc a E&R.
    Enfin,, moi je le souhaite, car ensemble, le NWO aurait du pain sur la planche, pour vous déloger.
    Et n ’est ce pas le but même de ce site et également les premonisions apocalyptiques de nombre de gens du LIVRE ( en effet, lors de la venu du Messie Aissa, jesus, les gens de bonne foi se réuniront d ’ou qu’ils viennent devant la véracité du dernier message messianique.)
    Merci de me répondre ou simplement de me lire.

    aziz de geneve

     

    • #91415
      le 26/01/2012 par Binette
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      on croit rever... comment peut-on encore penser que tarik ramadan vient seulement de comprendre que les révolutions arabes sont bénéfiques pour israel. Il n’est plus défendable a ce niveau !!
      Donc ce mec est un imposteur !! passez donc a autres choses !


    • #91464
      le 26/01/2012 par azouzi
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      merci binette pour le commentaire, un peu virulent, mais bon pas méchant.
      LA question n’est pas de savoir si oui ou non tarik est dépasser, car il l’a été, mais de savoir si alain lui tend la main
      telle était la QUESTION, enfin a défaut d’avoir une réponse de alain, salutation a biquette, pardon binette

      aziz de geneve


    • #91710

      J’ai depuis déjà des années identifier la supercherie Tarik Ramadan. Je ne répèterai pas ici pour la énième fois cette anecdote m’ayant définitivement convaincu de pour qui il roulait réellement (à son insu ou de plein gré ?) suite à une grossière erreur de sa part...
      Toutefois je garde un grand respect pour Ramadan pour deux raisons : d’abord il est réellement brillant, ensuite je pense que son ralliement ne s’explique pas par la malice mais qu’il est victime de son égo. En effet je suis convaincu que l’ennemi à piégé Ramadan en instrumentalisant son égo. Ramadan aime se pavaner sur les plateaux de télévision, il aime traîner sa noble carcasse dans les couloirs des plus grandes et prestigieuses universités anglo-saxonnes...il jouit de son pouvoir de séduction et de ses performances oratoires qui lui permettent d’humilier les médiocres contre lesquels il débat sur les plateaux de télévision...en d’autres termes si frère Ramadan n’a pas la médiocrité du fat il en a les autres attributs.
      Nous pouvons également suspecter qu’il a comme tant d’autres fait des concessions afin de s’acheter une existence médiatique. Beaucoup de dissidents estiment qu’ils sont plus utiles en s’arrogeant le droit d’être vivant médiatiquement en évitant d’aborder certains sujets voire en caressant directement dans le sens du poil certains plutôt que de vivre en paria...or dans le cas de Ramadan certains de ses propos vont très loin dans la soumission si bien que l’on se demande légitimement pour qui il roule !

      Mais peut être aussi que Ramadan aussi brillant soit-il n’est après tout qu’un universitaire poussiéreux "classique". Le type très brillant dans son domaine mais qui n’en touche pas une dès lors qu’il s’agit d’étendre son champ d’analyse à des domaines périphériques...

      Pour finir nous pouvons conclure que le cas Ramadan doit s’expliquer par des causes multifactorielles mais par respect pour son intelligence et surtout manque de preuves tangibles écartons momentanément le facteur "malice".


    • #91810
      le 27/01/2012 par quenellier
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @f
      J’ai la meme position que toi sur Tariq Ramadan. C’est un collabo, mais j’arrive pas à le détester.


    • #91884

      Et la comme Zemmour je trouve que votre réaction est encore largement disproportionné, de 1 Tariq Ramadan a un grande culture, de 2 il arrive a humilier les Forest et Finkelkraut bien qu’il soit des sophistes, de 3 je vous met au défis de faire ce qu’il fait.
      Franchement vous parler comme si s’attaquer frontalement au système c’était facile, alors que c’est tout le contraire, et on est bien obligé de faire des concessions.
      De plus et la je suis formelle on est beaucoup plus efficace pour la prise de conscience, même si on ne va pas au bout de sa critique du mondialisme, quand on passe sur des grands médias que quand on reste cantonné au réseau restreint de la dissidence sur internet.
      Après vous pouvez tout dire sur Ramadan mais il faut au moins lui reconnaître ça, et vous semblez oublier que comme l’avait dit Soral quand on rentre en politique catégorie extrémiste, on a le droit aux menaces de mort, la diabolisation du système et aux agressions physiques dans la rue. Et ça c’est pas tout le monde qui peut le supporter.
      Déjà quand on essaie de faire comprendre deux trois trucs sur le mondialisme à son entourage soit ils veulent pas vous entendre parce que ce que vous avez à leur dire est trop effrayant pour eux, soit ils ne vous croient pas tellement leur paradigme est différent du notre.


  • #91358
    le 26/01/2012 par Nordine
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Du grand Soral,comme d’habitude,merci président Alain,vive la France,il y a encore des hommes avec des c.....lles et ça me rassure.


  • #91360

    Très intéressant comme toujours. Serait-il possible à l’avenir de proposer des versions téléchargeables de vidéos E&R, afin d’éviter d’attendre le temps de chargement de dailymotion (qui pose d’ailleurs divers problèmes avec ma connexion) ?

    Merci, et bonne continuation !

     

    • #91591
      le 26/01/2012 par MaxMickey
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Tu peus utiliser "KeepVid" ; fonctionne pour Dailymotion Youtube et autre. Copie et colle l’ "URL" choisi MP4.
      tchao et longue vie à Alain


    • #91608

      oui je confirme, au moins pour les provinciaux qui ont 1mo de débit, dailymotion c’est de la merde, ça passe pas, seul le son est acceptable ; pourriez-vous basculer sur youtube please ?


  • #91363

    ahhhh le moment que j’attends sur le net...


  • #91365
    le 26/01/2012 par djillali
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Merci mr Soral et a tte l’équipe ,dorénavant au lieu d’acheter des basket ou une marque ,et bien j’ai décider de boycotter les produit du lobby.

    Au lieu que j’achète une paire de Nike et bien je préfère faire un don a ce site c’est mieux et bien voila c’est dit.

    Cordialement .

    Depuis quelques mois je dors moi bête.grace a qui ? dieudo et soral et E&S


  • #91372
    le 26/01/2012 par Panini Bolognaise
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Cohn-Bandit a omis de spécifier que son frère - Jean-Gabriel - était révisionnisme ! A moins, qu’il n’en possède plusieurs !


  • #91374
    le 26/01/2012 par Santiago
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Intéressant dans l’ensemble mais il y a maldonne sur la Hongrie. Ce qui est - aussi - reproché à Orban, c’est de réduire les médias à ce qu’ils étaient sous le bolchevisme. Merci de ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain.

     

    • #91405

      Je regrette de ne pas avoir approfondi au moment ou j´étais un peu dans le sujet, mais il me semble que c´était, et meme c´est toujours d´ailleur, une problématique a 2 choix possibles uniquement :
      Soit s´accaparer un peu de force la gestion interne des médias et encore il ne s´agit que de quelques axes médiatiques important, soit tout laisser sous controle de l´EU.
      Dans ces circonstances, on voit encore que le systeme est inviolable, car trop facile de lancer a tour de bras des accusations liberticides.


    • #91645
      le 26/01/2012 par Popopodi
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @Amne
      Tu m’étonnes, c’est un réel problème. Imaginons le cas fort peu problabe que MLP passe le 1er tour, arrive en tête au 2nd, que fait elle des médias ? Soit elle les laisse en l’état et elle se fait casser à longueur d’antennes, soit elle fait le ménage et ils auront beau jeu de crier au totalitarisme d’Etat. C’est une situation perdant-perdant dont on voit Orban faire les frais auj’hui,...Quand même se faire sermonner publiquement par un Cohn Bendit, faut vraiment avoir du self-contrôle pour pas aller lui voler dans les plumes !


  • #91385

    Super l’Accordéon Musette à la fin de la vidéo 5, ça me rappelle ma jeunesse et le bonheur de ma France des années 50, et ça fait moins mal aux oreilles que l’odieuse musique métale américaine pour djeunes du début de la vidéo 1.

    Pourriez-vous s’il vous plaît inverser le mois prochain et placer le joli accordéon au tout début, merci d’avance (les jeunes peuvent bien attendre la dernière vidéo pour écouter leur horrible cacophonie métallique de Ricains dégénérés).

    En ce qui concerne les analyses c’est Toubon, comme dirait Jacques qui était à la Culture ce que Lang fut à l’éducation et Cohn-Bandit à la petite enfance, à savoir un crime presque contre l’humanité, dont toute la complexité est bel et bien ici révélée et traduite par la si géniale lucidité d’Alain Soral.

    Bonne continuation à tous et courage les jeunes la France n’attend pas, elle a besoin de vous.


  • #91389

    Je ne sais pas si des personnes ont la même démarche que la mienne, écouter c’est bien, mais faire connaitre en expliquant de surtout bien aller jusqu’au bout et de se régaler à faire ses recherches personnelles comme un loisir au lieu le soir de s’affaler devant la téloche afin de vérifier (vérifier ne veut pas dire douter d’un langage de vérité, mais agrandir en découvrant de plus en plus en amont, d’approfondir) permet de passer des moments enrichissant au niveau de sa propre culture historique, c’est utile. Les gens ouvrent vite les yeux, ils ne sont pas forcément cons pour la plupart, ils sont justes hypnotisés et endormis après des années d’endoctrinement. Le bon sens n’est pas loin dessous dès que l’on gratte un peu la barbaque, ça se réveille doucement, la preuve est qu’ensuite on vous en reparle par mail du style "Il est pas con le mec que tu m’a fait découvrir" ... ensuite les gens y reviennent parce qu’il se redécouvrent eux-même au fond sans sentiment d’infériorité de par leur façon de penser. Mr Soral n’est pas encore assez connu du grand public il faut par le bouche à oreille l’aider. Un truc très drôle est que dans les campagnes son expression est très bien reçue en tous les cas par les deux amis agriculteurs du Limousin m’étant amicalement proches qui se reconnaissent surtout dans ce besoin d’éclater les carcans d’une pensée dogmatique mais également à qui il fait plaisir de découvrir que ces valeurs qu’ils cachaient presque honteusement sont partagées par d’autres qui même "de la ville" ne les considèrent pas comme des ploucs archaiques. Ça leur fait relever la tête et se remplir complètement les poumons d’air pure en montant à six heures le matin sur le tracteur après avoir nourris les bovins. Retrouver cette fierté bien placée est salutaire. En revanche concernant le sionisme il faut à la base expliquer un peu ce que c’est parce que revenant assez souvent dans le discours de Mr Soral on s’aperçoit en fait très vite que beaucoup de gens ne savent pas même ce que c’est. Ensuite les gens sont très interessés et sentent ces valeurs qui sont les leurs mais dont petit à petit on leur avait appris à avoir honte défendues, ça leur fait plaisir et ça fait toujours plaisir de faire plaisir -). Ça prend quelques heures de discussion au départ certes mais c’est un plaisir que de le faire s’il le faut. Transmettons comme on nous à transmit.

     

    • #91483

      Tout à fait d’accord avec toi DOUD !


    • #91564
      le 26/01/2012 par Emilia
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      voici une conf. riche d’enseignement : Devoiler la franc-maçonnerie de l’intérieur : Les Illuminatis existent depuis 1776, date de leur fondation (1er mai) en Bavière par Adam Weishaupt. Il a infiltré la franc maçonnerie française, pour anéantir le pouvoir monarchique qui, entravaient le progrès de la société et des idées. La révolution française et la révolution bolchevique ont été des résultats de leur stratégie. Pour les Illuminatis, la démocratie politique était un moyen et non une fin en soi...
      1http://www.youtube.com/watch?v=wC4H...
      5http://www.youtube.com/watch?v=gb2Z... thèmes : Adam Weishaupt (bavarois de culture jésuite) diffusion de l’esprit des lumières, révolution française, statue de la liberté...
      Le plan : dominer le monde 5 phases : 1) chaos (le meilleur, le + pur état de l’humanité=paganisme), 2) discorde (provoqué par le monothéisme / crée l’idée du diable, 3) confusion, 4) bureaucratie (la philo de la prise en charge émerge car "tout citoyen est aussi stupide qu’une porte « TOUT EST ADMINISTRE = société d’aliénés mentaux, de + en + frustrés qui peu à peu se réfugient ds les drogues, et ttes sortes de fantaisies, aboutissant au chômage et hôpitaux psy. de masse. La classe moyenne, source de tt le capital est rongée et tte la société se trouve ruinée à moins de tricher retardant l’écroulement sous son propre poids. 5)épilogue : tt implose et plonge dans le chaos ultime pour que tt recommence à nouveau avc les joyeux païens sauf que cette fois ils sont gouvernés par le roi philosophe Adam W. Telle est la vision globale du monde des illuminatis profondément ancrée ds la franc-maçonnerie. Ds l’ordre écossais on lit sous l’œil qui voit tout "ordo ab chaos" (l’ordre à partir du chaos). C’est la philo de la dialectique hégélienne : 1) 1 crise est artificiellement créée, 2)1 solution est apportée, ce qui implique 3)+ de bureaucratie et + de règlementation gouv. = BUT FINAL DES ILLUMINATIS Adam W. croyait en cette théorie … Mais Dieu avait un autre plan. En 1795 un illuminati meurt une nuit foudroyé, réduit en cendre. Une sacoche remplie de plans secrets trouvée, les codes sont brisés et bcp attrapés : la conspiration est stoppé. Albert Pike portera l’infiltration à un niveau supérieur et Giuseppe Mazzini au 19° siècle modelèrent la franc-maçonnerie pour qu’elle devienne la dangereuse machine qu’elle est aujourd’hui en tant que composante de la conspiration mondiale ...


    • #91575

      Bravo à Doud pour son courage. Le Shoatisme étant une Religion, prêcher l’apostat ne doit pas être mince affaire... en milieu rural également...


  • #91401

    La partie 1 est elle téléchargeable quelque part ? je ne suis pas tres calé en capture vidéo. Si je suis autorisé a le faire, je souhaiterai découper la partie sur la hongrie et y ajouter des sous titres anglais voir hongrois si je trouve quelqu´un sur place pour m´aider.
    Je l´uploaderai sur Youtube, toujour si je suis autorisé, apres vérification de la part de quelqu´un ici.
    Je pense que trop peu de personne en Hongrie arrive a voir les choses sous cet angle la.

     

    • #91458
      le 26/01/2012 par Damien
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Il te suffit simplement d’aller sur http://keepvid.com/
      Tu rentres l’URL de la vidéo (donc ici celle de dailymotion et non de la page E&R), de valider ta demande et tu télécharges alors le fichier.
      Sinon tu peux installer le logiciel freecorder, qui te permet de télécharger la majorité des vidéos et sons lus par ton ordinateur (youtube, dailymotion, streaming...)

      Cordialement


    • #91468

      utilise le programme Jdownloader et copie le lien de partage de la vidéo, Jdownloader te proposera directement les différents formats de vidéo qui sont disponibles, puis choisis le mp4 (enfin je te conseil) et envoi le téléchargement.

      par contre demande à quelqu’un du bureau si tu peux utiliser un extrait de la vidéo => voir l’organigrame

      moi je ne suis pas compétent pour te donner l’autorisation !


    • #91498

      @Amne
      installez un logiciel de capture de vidéo sur votre navigateur, ça se trouve par une simple recherche google. par exemple il y a downloadhelper (pour firefox).


    • #91523
      le 26/01/2012 par Rockfeller
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Vdownloader pour la capture video.

      Moi je met de coté les "bonnes videos", au cas ou elles disparaitraient un jour ou l’autre...


    • #91549

      Bonjour ! Pour télécharger les vidéos dailymotion et youtube, tu peux utiliser un petit utilitaire disponible sur le navigateur web "mozilla firefox", qui s’appelle "downloadHelper" (il faudra l’installer, cherche sur google), et qui te permettra de télécharger et convertir la vidéo au format .avi

      voilà un tutoriel disponible sur dailymotion : http://www.dailymotion.com/video/xg...

      Je ne l’ai pas regardé en entier mais il a l’air pas mal


    • #91605

      Merci beaucoup pour votre aide, j’ai donc utilisé JDownloader et ca a super bien marché. J’ai la partie 1 en 165 Mo avec une qualité vidéo et sonore parfaite.
      Maintenant les sous titrages.....Traduire AL c’est du bonheur quand meme...

      Une idée aussi pour inclure des sub sans se faire ch*** ?


    • #92180
      le 28/01/2012 par Stephane
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Contacte le Redac Chef (voir organigramme) qui transmettra à l’équipe Traduction pour te donner des conseils et mettre ta vidéo en bonne position.


  • #91408

    on attend tous notre bouffée d’oxygène ! merci alain soral


  • #91414
    le 26/01/2012 par youssef
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    il ne faut pas s’étonner plus que ça à propos de la perte du triple A : je pense que l’oligarchie a décidé de lâcher Sarkozy, qu’elle estime, à tort ou a raison, trop "brut de décoffrage" et pas suffisamment subtil...elle appelle de ses voeux une alternance qui porterait la gôche au pouvoir ; celle-ci a, semble-t-il, toute l’expérience voulue( sos racisme...) pour nuire au maximum aux musulmans français tout en soutenant activement Israël...François Hollande, donc, apparaît plus subtil et fin que Sarkozy..

    comme quoi, même en jouant les larbins du système du soir au matin et du matin au soir, on n’est assuré de rien...


  • #91421
    le 26/01/2012 par certitude
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Excellent !!!


  • #91423
    le 26/01/2012 par gallier2
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Sa remarque sur le sionisme hertzlien (c.à.d. ailleurs qu’en Palestine) est d’autant plus pertinante que cela a vraiment existé. Le Birobidjan (http://fr.wikipedia.org/wiki/Birobidjan) est une République Yiddish fondé dans cet esprit.


  • #91426
    le 26/01/2012 par Clodion
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Partit 5 il y a quelque chose que je comprend pas sur Robespierre. Pourquoi soutenir un homme dont le projet de département ( damier noire et blanc grotesque) me parer suspect. Il est vrai que je suis Vendéen, ce qui ne veut rien dire si ce n’est que mais ancêtre ont été noyer dans la Loire sous Robespierre. Je croyait être issue d’une tradition révolutionnaire bien comprise c’est à dire favorable au réforme en 89 et défavorable à des projet grotesque : assignats, conscription, prêtre assermenter, ect . J’ai due me tromper d’héros en parient sur Catlineau, Stofflet, Lescure, ect plutôt que sur Robespierre et ses sbires ? Si M. Soral pouvait expliquer pourquoi Robespierre ????

     

    • #91450
      le 26/01/2012 par fifty miles
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Robespierre sera l’idiot utile qui liquidera au nom de la "raison" et "de la défense de l’idéal révolutionnaire" les derniers opposants, vrais ou virtuels, à la révolution bourgeoise.


    • #91727
      le 27/01/2012 par Xavier
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Google et Wikipedia te donneront toutes les clefs pour comprendre qui était Maximilien. Ayant du sang Vendéen, tu sera heureux d’apprendre que Robespierre était très souvent absent de l’assemblée pour des raisons de santé lorsque les décisions de répression ont été prise et qu’il était généralement contre l’usage de la force extrême pour réprimer les manifestations (au contraire des Girondins assoifés de sang). Robespierre était un utopiste et un incorruptible, et il fut sacrifié à cause de cela.


  • #91429

    Bravo Alain Soral.

    Question : ici (partie 3 je crois, fin de la minute 5 ?) A. Soral a dit quelque chose comme "envoyer Louis Alliot en Israël c’était maladroit de la part de Marine Le Pen".
    Pourtant de l’entretien de Noël, j’avais compris que L.Alliot avait fait ça tout seul.

    Quelqu’un peut-il pourrait m’éclairer ?

     

    • #91455

      Je trouve que Soral a légèrement commencé à perdre les pédales dans les deux dernières vidéos (il a du s’en rendre compte car l’entretien de ce mois est remarquable, presque sans aucune connerie bête et vulgaire).

      Parmi ces errements il avait notamment dit, pour faire le malin, qu’ Aliot était allé tout seul en Cisjordanie pour montrer qu’il n’était pas que "madame Le Pen". Il a du remarquer après coup que ça n’était pas tout à fait le cas...


    • #91511
      le 26/01/2012 par fifty miles
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Louis Alliot étant le compagnon de Marine Le Pen, il semble peu probable qu’elle ne fut pas informée. Quelles formes allait prendre cette visite.. Louis Alliot a peut être fait un excès de zèle...


    • #92805
      le 29/01/2012 par frederic79
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Il semble me souvenir qu’il y avait plus de nuances dans le propos (le ton) d’ Alain que tu cites...


  • #91434
    le 26/01/2012 par Moltisanti
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Marrant de voir la position de certains membres du CN du PC sur la Syrie, en particulier ce paragraphe : "La crise s’aggrave et le capitalisme est acculé, il fonce dans le mur de la dette. Quand une situation révolutionnaire devient possible, il est urgent de montrer l’alternative au capitalisme, sinon la colère populaire ira à l’extrême droite. La crise risque de se développer en guerre, et le communiqué du parti sur la Syrie du 30 décembre est une erreur : il laisse le champ libre à une agression impérialiste contre la Syrie. Nous avons une responsabilité particulière, nous au PCF pour défendre la paix. La démocratie ne peut pas s’imposer à un pays par l’invasion étrangère." Ou quand les communistes jouent le jeu de l’endiguement de la colère populaire... Très trotskiste comme raisonnement.

    http://www.pcfbassin.fr/index.php?o...


  • #91436

    Merci Alain et E&R.
    Toujours pédagogique.
    Un joli "Bonnet de Soral" de Janvier.


  • #91456

    Son analogie avec le vélo m’a bien fait marré (dans la 4éme partie) quand il évoque son décryptage des pressions du lobby juif sur les présidentiables : "je déroule, c’est du velours"…"je pédale en descente, j’ai fini de monter les cols"…"je pédale sur le grand plateau, et c’est que du faux plat descendant avec le vent dans le dos !".


  • #91463

    je souhaite vraiment un debat entre alain soral et tariq ramadan... il faut absolument que cela puisse etre organiser au plus tot afin que les masques tombent enfin.


  • #91465
    le 26/01/2012 par mada972
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    c’est toujours exceptionnellement excellent, vivement la prochaine vidéo !!

    Avec l’argumentation toujours bien construit, excepté peut une léger bémol, pour deux mots, Nègre de maison, et bougnoule.

     

    • #91614
      le 26/01/2012 par andreas
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Ce ne sont pas des bémols, ils reprend la terminologie des gens et du système de pensées qu’il dénonce.


    • #91665
      le 26/01/2012 par celass
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      oh mais non, faut pas être pointilleux là-dessus. Quand il utilise ces expressions c’est toujours du point de vue de l’empire. Si tu en es choqué c’est que tu ne comprends pas tout son discours.


    • #93305
      le 31/01/2012 par Julien
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      "Nègre de maison, et bougnoule"
      Comprend pas, c’est bien français, depuis quand ils sont à l’index ?
      Vous avez été manipulé, il va falloir vous faire décontaminer au plus vite


  • #91474

    Il n’y a bien que des pays arabes (au sens d’arabophones, sinon les syriens et les algériens ne sont guère plus arabes ethniquement que les somaliens) au sein de la ligue arabe.


  • #91477

    bizarre quand même, pour les 5 vidéos dailymotion me les a coupé en plein milieu comme si c’était fini ... essayeraient-ils de nous démotiver ?

    c’est mal nous connaître ! j’était trop motivé ! en plus le niveau monte chaque mois ! au dessus c’est Orion !

    comme vous le dites cher Alain Soral, vous êtes en descente sur le grand plateau avec le vent dans le dos !

    Bravo et un grand merci : QUE DU BONHEUR


  • #91479
    le 26/01/2012 par Jipépé
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Bonjour Monsieur Soral

    Pourquoi ne feriez-vous pas par le biais des militants E&R, votre propre classement des personnalités préférées des français, en faisant un sondage de rue ?

    Bonne continuation.


  • #91486
    le 26/01/2012 par theshield95
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    On se prend à rêver d’une chronique mensuelle avec nos deux Maîtres Quenelliers Alain Soral et Dieudonné ! Quenelles de 175 épaulées , en binôme et en cœur !
    Janvier 2012 excellentissime comme toujours... Mais une fois ce moment d’euphorie et de joie passé, avec le recul, on se sent bien petit et impuissant. Alors on se pose LA question :
    QU’EST CE QU’ON FAIT ?
    Cruelle impression que de sentir proche, très proche de la vérité, et de ne savoir qu’en faire.
    La vérité sur le 11 septembre( la "vraie" pas celle du rapport officiel qui n’est qu’une farce grossière et indigne...) commence à se répandre un peu partout dans le monde...
    J’ai alors envie de dire : SO WHAT ?
    On peut se dire que se regarder devant sa glace avec honnêteté , de même que de mourir moins con qu’au départ de notre vie est déjà un réel progrès... mais ..... ceux qui "profitent " de la vie sont toujours les mêmes depuis la nuit des temps. Et rien ne change.
    Chanceux sont les croyants.... une vie meilleure dans l’au delà entretien l’espoir dans la souffrance et la misère.
    Mais pour les autres, et ils sont nombreux, comme moi ?
    Connaître les règles ne veut pas dire que l’on puisse disputer la partie.
    Que restera t il de la connaissance et de la spiritualité au royaume des écervelés et des "malins" ?
    A quoi cela servira t il ?
    Savoir lire et comprendre... encore faudra t il qu’il reste des livres !
    Les pays seront comme des hôtels... mais il y aura des Palaces...et des Formule 1 !
    Comprendre l’empire...... ;o)


  • #91488
    le 26/01/2012 par Clémouse
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Excellent pour changer de d’habitude ! Petit bémol... Pourquoi Jamel Bourras ? Il me semble qu’il a défendu Dieudonné suite à l’affaire des caricatures de Mohammed. Si quelqu’un a la réponse, je la lirai avec plaisir (ou dégoût peut-être).


  • #91490
    le 26/01/2012 par kirikou
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Pourquoi dit il que Djamel Bouras est un collabeur ? Pour moi il n’en est pas un

     

    • #91741
      le 27/01/2012 par Roberto
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Il soutient ou a soutenu Bayrou.
      Il était candidat du Modem aux législatives de 2007.
      Mais niveau politique il est un peu limité.

      Il s’est bien fait cassé pour son soutien à Dieudo...

      C’est loin d’être un collabeur, c’est clair, il fait pas du Abd Al Malik, qui lui pour le coup est une vraie pute.


  • #91496

    Que chacun prévoie le pire et multiplie par 2, nous allons passer à bréve échéance au survivalisme, heureux sont ceux qui ont un grand potager et qui sont armé pour le défendre, attendez-vous à un blocage économique grave, réserve de bouffe pour au moins 2 mois, rationnement, eau etc...
    *
    http://gold-up.blogspot.com/2012/01...
    *
    Bonne chance à tous.


  • #91500
    le 26/01/2012 par Internaute77
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Sarkozy n’est qu’un agent Israelien. Rappelez-vous après l’attaque de la flottille et début du conflit turco-israelien, Israel avait menacé de soutenir la question arménienne. Eh bien ils ont réussi grâce à leur agent Sarkozy.


  • #91502
    le 26/01/2012 par chris de beaumesdevenise
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    @Le 26 janvier à 14:53 par Amne com #91401

    tu peux aspirer la vidéo avec un module de firefox gratuit ici

    https://addons.mozilla.org/fr/firef...

    par contre pour le sous-titrage j’ai déjà essayé j’y comprends rien...


  • #91518

    Une pensée profonde de la part de A.S. lorsqu’il définit le logos grec comme la saine logique qui est la morale dans le concept.
    Il rejoint l’un de mes philosophe préféré, le génial et énigmatique Ludwig Wittgenstein pour qui l’exercice de la logique était une éthique et par conséquent une activité qui devait aussi se traduire moralement de façon concrète dans la vie par l’honnêteté, la sincérité, la recherche du vrai et du faux. Ce qu’il fit en pratique.
    .
    Dans cet entretien on se rend bien compte que la pensée de A.S. est plus subtile et nuancée que ce dont beaucoup, ici ou ailleurs, en comprennent.


  • #91522
    le 26/01/2012 par canardhurleur
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Super entretien ! L’annee commence bien..

     

  • #91527
    le 26/01/2012 par Hijack
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Je cite Bernheim : le judaïsme c’est le souci des autres  ???

    Lol !!!

    C’est pire que s’il se foutait de notre gueule !!!

     

  • #91533

    juste un mot simplement merci mais aussi vraiment respect


  • #91539
    le 26/01/2012 par leeloo
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Bravo A.SORAL très riche même si j’en contesterais bien quelques passages un peu excessif vis à vis de NABE et dans l’autre sens vis à vis de Marine Le Pen et le méaculpa pour M. Alliot ... pour le reste très instructif et merci d’avoir remis les choses en place en ce qui concerne Mme Bouteldja et M. Gresh et T.Ramadan

    Démocratie et Europe (Anne Marie Le Pourhiet)

    http://www.dailymotion.com/video/xb...

    UMP/PS : l’art de tromper les gens et de les plumer au nom du “bien collectif”

    http://liesidotorg.wordpress.com/20...


  • #91541
    le 26/01/2012 par Yoni69
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Pour les copains de Lyon. Je vous invite à vous déplacer a Decitre la Part-Dieu. Une vendeuse a craqué. Elle a commandé une vingtaine d exemplaire de comprendre l empire, vers la féminisation, sociologie du dragueur, l’abécédaire et un autre et les a tous exposés au coeur du rayon politique juste à côté de l’oeuvre intégrale de ... Bourdieu (ça ne s’invente pas). J’ai interrogé la vendeuse responsable du rayon : elle m’ a dit recevoir un nombre important de demandes pour les livres d’A.Soral... Si qqn pouvait prendre une photo (mon portable n’étant pas suffisamment performant...).

    Quenelles quand tu nous tiens !


  • #91552
    le 26/01/2012 par un lecteur de l’intellectuel dissident
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Plusieurs remarques :
    - très bon AS comme d’habitude
    - chapeau à l’équipe multimédia E&R. Boulot de pro, ça en est même surprenant ! Vraiment chapeau parce que le message est amplifié par l’habillage. Beaucoup maintenant s’essaient à l’entretien webcasté, mais peu atteignent cette qualité de réalisation. Musique rock pour lancer l’entretien qui correspond parfaitement et au personnage punk qui suit et surtout au discours, montage millimétré, intégrations vidéos parfaites : vous êtes bons.

    Tenez bon - force et honneur


  • #91554
    le 26/01/2012 par Julien
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Si klarksfeld voit cette vidéo il va repartir en boitant, je vois que de la quenelle géo stationnaire.


  • #91560

    A titre personnel je me félicite de n’avoir même pas été au parfum de toutes ces soirées thématiques de Béate-ification. Preuve de l’efficacité du vaccin E&R rendant vomitive au plus haut degré la TV officielle… et lecture de ses programmes.

    Sinon un Patriot Act Délirant adossé aux technologies modernes de miniaturisation et d’instantanéité de l’information me glace d’effroi pour l’avenir, c’est-à-dire ce laps de temps prévu par Alain Soral de triomphe incontestable de l’Empire... avant sa chute.

    Combien de temps durera la victoire d’un Malin si puissamment armé ?

    Aurons-nous à des échelles de groupes significatifs les outils adéquats de résistance pour contourner Net, cellulaires, cartes bancaires… puces RFID ?!?

    La SF (Science Fiction) décrit en long et en large la possible passivité durable de sociétés futures soumises…

     

    • #91730
      le 27/01/2012 par Xavier
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      L’implantation de puce RFID aux citoyens américains à été votée en 2010 dans une Healthcare Bill dont l’application se fera en 2013 (cf. PrisonPlanet et l’inenarable Alex Jones). Ce n’est plus très loin.


  • #91563

    Les deux images de Babel et du parlement européen sont saisissantes !


  • #91573

    Il y a eu 124 deputés et non 50.
    _ :)


  • #91577
    le 26/01/2012 par Arnaud
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Et enfin le jour tant attendu est arrivé. Merci Mr Soral, on est avec vous.
    Vous élevez le niveau et nous aider à devenir des citoyens plus conscients, ce qui est pas la tendance globale :D


  • #91583

    Personnellement je pense que MLP n’a pas besoin "des musulmans" pour gagner mais d’une alliance entre les populistes de droites et les populistes de gauches. Comme il l’avait dit de la gauche sociale et de la droite sociétale, et pour cela il faudrait créer une coallition entre qu’il reste de la gauche marxiste et la droite populiste(notamment NDA qui peut faire un bon score).

    En fait une alliance anti union européenne, pour moi c’est la clé (si la solution doit être éléctorale), je ne vois pas du tout MLP gagner au second tour ni contre Bayrou ni contre Hollande sauf si il se passe des évènements majeurs avant la présidentielle.

    Et la se pose la question de qui mène cette coallition, si elle propose promet des postes ministérielles aux leaders qui se rallient à elle c’est possible...
    Encore une fois il faut établir les médiations pour y arriver mais à mon avis c’est la seule solution sur le plan éléctorale qui a des chances d’aboutir...

     

    • #91664
      le 26/01/2012 par Popopodi
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Eh oui, c’est bien le problème, normalement si l’on se réfère au score du Non lors du referendum de 2005, Marine devrait faire 55% des intentions de vote. Puisque la sortie de Bruxelles et de l’euro constitue la pierre angulaire de la survie du pays en tant que nation indépendante, tout le monde du Non de 2005 devrait se rallier à Marine puisque c’est la seule qui en a manifesté l’intention, or, apparemment, c’est loin d’être le cas ! C’est dire le pouvoir de sidération mentale des médias.


  • #91587
    le 26/01/2012 par Djinn Gabelou
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Alain on t’aime !
    Même si tu ne travaille pas du chapeau mais du… Bonnet !
    Ha ha !
    Bise virile et fraternelle.


  • #91601
    le 26/01/2012 par Monsignor
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Avec le bonnet (phrygien ?)...le "sans culotte" Soral !


  • #91607
    le 26/01/2012 par zcomme
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    HAlala la quenelle John Coltrane ! obus à l’uranium enrichi ;)

     

  • #91615

    Dans la première partie, Soral met en évidence l’hypocrisie et la stupidité de Cohn Bendit en le comparant a BHL et en expliquant qu’on pourrait se positionner dans le sens inverse de toutes ces déclarations comme pour Botul.
    Qu’en est-il des déclarations de Cohn modérée et peu sioniste à propos de la palestine http://ma.wibme.com/index.php/video... ?


  • #91617
    le 26/01/2012 par frederic
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Merci Alain Soral, vous êtes très courageux, et Grâce à des gens comme vous, les choses deviennent tous les jours de plus en plus claire dans l’esprit de beaucoup d’entre nous.


  • #91622

    Ah putain, quel pied... Quel courant d’air frais face au renfermé du discours des élites établies, de droite comme de gauche ! Un vrai plaisir ! On respire mieux !


  • #91624
    le 26/01/2012 par sauce écrevisse
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    BELLE QUENELLE SORALIENNE !!!


  • #91634
    le 26/01/2012 par Benjamin Bordighera
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Il me fait rire quand même Alain avec son bonnet et sa veste type quechua on dirait qu’il revient du ski ! C’est toujours un plaisir d’écouter ces entretiens on y voit toute de suite plus claire merci grazie mille

     

  • #91642

    conclusion:cohn bendit =libéral libertaire sophiste sur patte,anti sioniste=plus fasciste que la moyenne,rachida dati=collabeur laché en chemin,éva joly=emballage de la france sans le contenu,obama=pantin de service pire que bush.vivement un changement radical en france


  • #91648

    J’ai pas vu passer les 2h47 !! Vraiment excellent et très intéressant !


  • #91655
    le 26/01/2012 par babows36
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Merci Alain, en plus il y a de l’humour. que du bon


  • #91657
    le 26/01/2012 par jocoltrane
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    franchement je pense pas etre le seul à penser ça mais j’ecoute ça comme des petits pains, alors j’aimerais vraiment que vous mettiez en ligne chaque mois les rushs integraux des interviews car je suppose que vous devez en laisser de coté et pour la plupart des habitués ca fera toujours plaisir d’en avoir un peu plus, à coté de la vidéo bien éditée, une bonus pour les puristes.
    Faites vous connaitre si vous etes interessés histoire de motiver l’equipe du site

     

  • #91662
    le 26/01/2012 par Skydu95
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Bonne prestation M. Soral.

    Vos analyses sont toujours très fines et mettent soigneusement en perspective les tendances globales. De plus vous faites preuve d’une culture très vaste.

    Petit conseil à l’équipe E&R, est-il possible pendant un ou deux jours dans le mois de mettre en ligne une boite à question afin que M. Soral apporte son éclairage à nos interrogations pour la vidéo du mois suivant ?

     

    • #91719
      le 27/01/2012 par petit_poney
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Mais tu as déjà la possibilité d’écrire à Alain Soral à partir de ce site.
      Mais il doit en recevoir des tonnes maintenant.


  • #91666

    MAGNIFIQUE !!! quelqu’un sait ce qu’il y a dans le testament de barbie ???

     

  • #91668
    le 26/01/2012 par zcomme
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Très bon entretien Alain ! Bravo comme toujours. Tiens bon (et répare ton chauffage ;)


  • #91671
    le 26/01/2012 par Popopodi
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Ca y est, je crois que je suis accro (je suis nouveau sur le site, qques mois), cela faisait 2-3 jours que je cliquais fébrilement sur E&R pour l’entretien du mois, et voila, ça va mieux... 5 parties, magnifique, je me suis installé comme pour voir un bon film en voyant le temps défiler trop vite.
    Si qqn peut me dire quand ont commencé ces entretiens, merci !


  • #91675

    Très bonnes vidéos mais je n’aime pas l’anti-Hitlérisme primaire de Soral.
    Il n’est pas obligé d’en faire des tonnes contre le National-Socialisme comme s’il donnait des gages en disant "Je ne suis pas Nazi".
    Trop de mensonge ont été dit sur cette période et on sait qui écrit l’histoire par conséquent que Soral arrête de tomber dans ce piège idiot (s’il n’en est pas conscient).

     

    • #91711

      Faut pas déconner non plus, c’est quand même Hitler qui a écrit Mein Kampf, moi je suis d’accord qu’il attaque beaucoup Hitler, il est quand même fou ce type même si on nous en a fait des tonnes sur lui. En effet pour avoir fait une thèse racialiste où au sommet de la pyramide des races il y a l’aryen alors que lui même ne l’étais pas, le mec c’était un autrichien, et en dessous je crois même que les noirs était en dessous des juifs dans son échelle.
      Il écrivait d’ailleurs des trucs comme quoi la France salissait de sang noir le Rhin, c’est quand même un dangereux racialiste. Même si maintenant Hitler a bon dos faut quand même pas oublier que c’était pas un gentil.


    • #91713
      le 27/01/2012 par Raphaël Sanchez
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Bonsoir je partage votre avis surtout quand il dit Hiltler n’est pas à 100% responsable de la deuxième guerre mondiale. J’ai envie de lui répondre Mr Soral Hitler n’y est même pour pas grand chose car s’est la France qui à déclaré la guerre à l’Allemagne mais ça il le sait très bien. Mais en plus il a tendu la main à la France en lui proposant d’arrêter la guerre. Proposition qui a été rejeté par la France et l’Angleterre. Je pense aussi qu’il ne veut pas trop se mouiller la dedans car pour le moment trop de gens sont lobotomisé donc il risque de se mettre beaucoup de monde à dos. Après je me trompe peut être et finalement on s’en fout. Très bonne conférence de Janvier vous m’avez beaucoup fait rire. Merci Alain et continuez comme ça y’a du soutient derrière !


    • #91715
      le 27/01/2012 par Apocryphe
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Ca n’est pas de l’anti-Hitlérisme primaire, c’est pensé et argumenté.
      Hitler c’est notamment la supériorité raciale aryenne, le pangermanisme, le droit du plus fort, l’eugénisme, la conquete d’un Empire, les crimes de guerre (meme s’il n’est pas le seul), le système concentrationnaire (pas le seul non plus) et pas mal d’autres choses qui n’ont rien à voir avec la France et le projet d’égalité et réconciliation nationale française. Ce n’est pas parce qu’il y a eu trop de mensonges sur lui (et c’est vrai qu’il y en a eu beaucoup trop) qu’il faut tout approuver non plus...


    • #92643

      Oui, mais ce n’est justement pas " que " ça.

      J’aimerais vraiment le voir développer sur le sujet. Concernant la prétendue "haine" d’Hitler vis à vis de la France, il y a du vrai ( et cela peut se comprendre avec les conséquences de la 1GM et l’humiliation qu’a fait subir la France à l’Allemagne ) mais énormément de faux également : Hitler étant un grand amateur d’architecture, et de culture française...

      Je ne comprend d’ailleurs pas comment on peut apprécier un Staline , et vomir un Hitler qui était un personnage au moins aussi complexe, tout comme son régime.


  • #91679
    le 26/01/2012 par youssef
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    à moins d’une catastrophe de dernière minute, la victoire semble promise à françois Hollande. Quelle victoire d’ailleurs ? pour avoir le droit de loger à l’Elysée et de ratifier toutes les injonctions de Bruxelles ? au fond, les politiques sont des acteurs de seconde zone ; d’ailleurs les hommes de talents ont depuis longtemps quitté la politique, restent les médiocres !
    depuis que Sarkozy est président, on a l’impression que n’importe qui peut le devenir...

     

    • #93313
      le 31/01/2012 par Julien
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Effectivement il risque bien d’être "l’ELU" de l’année. On n’en sort plus, après Sarkozy, ça va être Français Pay-Bas, et si l’on compte ceux qui se sont déjà mis en lisse pour 2017, Copelovici et Kosciuszko-Morizet. C’est simple, une fois qu’ils ont mis le grappin, ils ne le lâchent plus. Heureusement qu’il y a Soral pour bien nous expliquer, comme ça on ne mourra pas complètement idiot.


  • #91681

    J’ai rien compris de l’histoire de lucie aubrac (vidéo 5)qui signait des bons de résistance et qui les donnait à françois mitterand qui a reçu la francisque ,et l’histoire de jean moulin tué par clause barbie ?

    Je croyais que jean moulin était fusillé par les allemands .Et c’est quoi cette histoire de verges qui détient des docs sur le meurtre de moulin .

    1)Tout d’abords c’est quoi un bon de résistance ?Quel lien entretenait le couple aubrac avec mitterand .

    Moi en 1940 j’étais même pas née et je me doute que l’éducation national m’est appris toute la vérité sur ces terribles évennements.Si quelqu’un pouvait juste m’expliquer toute cette histoire parce là le pére soral ,il passe trop vite d’un sujet à un autre sans approfondir

     

    • #91761
      le 27/01/2012 par Super Résistant
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Un "Bon de Résistance" cela signifie que Mitterrand n’a pas été un résistant acharné, mais plutôt un résistant "Light" et de la dernière heure comme on les appelait à l’époque et auxquels Soral fait d’ailleurs un clin d’oeil taquin en précisant que ceux sont toujours les mêmes qui ont adoré, qui sont les premiers à se retourner et à lyncher et "vice" versa......au gré des changements de pouvoir.

      Pour redorer son blason, il a donc eu besoin de vrais faux témoignages de vrais résistants, des "Bons de résistance" attestant de ses intentions et actions contre l’occupant. Je te recommande le livre de feu l’immense Jean-Edern Hallier "L’Honneur perdu de François Mitterrand" aux éditions du Rocher /Les Belles Lettres (1996), beaucoup d’élements sont dedans et c’est sourcé.

      Je pense que si Mitterrand a été le candidat "sponsorisé" en 81 c’est parce qu’il était "tenu" et que son dossier "seconde guerre mondiale" était bien épais, et à ce sujet tu peux lire également "Mémoires à deux voix" aux éditions Odile Jacob entre Mitterrand et Elie Wiesel, dans lequel le "tatoué de l’intérieur" demande de manière véhémente (il le met carrément en demeure même) à Mitterrand d’intervenir en Yougoslavie pour châtier les Serbes.


  • #91682
    le 27/01/2012 par JOSEPH
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Mon idée est que le système a choisi Hollande car il lui faut un homme de "gauche" afin de voter des lois d’exception( les mêmes qu’aux usa ? ) : Sarkozy est trop brutal, pas assez subtil...le système recherche un champion capable de donner le change : mou au dehors mais dur à l’intérieur..


  • #91683

    Bonjour, bravo pour le travail de très grande qualité que propose ici Alain Soral, comme bien souvent, en termes de décryptage synthétique et pédagogique de l’actualité. Mais ne craignez vous pas, à E&R, que le pouvoir tire profit de vos analyses pour renforcer sa communication de masse ?


  • #91687
    le 27/01/2012 par patrick kever
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    faut savoir que le génocide arménien a été formenter par des turcs tous JUIFS !!!!!!! lire le bouquin de texe marrs"conspiracy of the six pointed star"(conspiration de l’étoile a six branches) !! livre qui met en valeur la fourberie, la haine, la manipulation de la communautée juive organisée !!! livre qui serais interdit en france, bien entendus !!!


  • #91688
    le 27/01/2012 par Sorrende
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Merci Alain, merci mille fois pour nous redonner espoir dans cette civilisation en fin de cycle si dure à vivre.

    Il y a qqchose que je trouve de trés intéressant dans cette communauté qui réclame une réparation constante pour des atrocité commises il y a 70 ans, c’est qu’une AUTRE communauté religieuse, beaucoup plus discrète et bien moins tapageuse, a elle aussi fait les frais des camps de concentration et de l’oppression allemande.

    Les Témoins de Jéovah.

    En effet, ils portaient le triangle violet dans les camps de concentration et étaient considérés comme "asociaux" car représentant une spiritualité alternative. Il est quand même intéressant que cette minorité, relativement peu médiatisée, n’aie jamais demandé réparation, commémoration ou quoi que ce soit à la France, à l’Allemagne ou à qui que ce soit d’ailleurs, bien que leur présence n’échappe à personne dans la rue.

    Pourquoi n’en parle-t-on jamais alors qu’ils ont tout autant souffert que les Juifs durant l’occupation ? Qu’en pensent-ils de cette médiatisation à outrance de la victimisation juive alors qu’ils étaient tout aussi persécutés mais sans doute pas assez influents pour qu’on les prenne en considération ?

     

    • #91722
      le 27/01/2012 par Apocryphe
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Les Témoins de Jéhovah sont un mouvement religieux issus du protestantisme américain, ils sont donc chrétiens et en tant que tels acceptent le martyre et la persécution sans chercher de réparation terrestre, à la différence des Juifs (Les Témoins de Jéhovah croient en la résurrection des morts, leur récompense selon eux sera terrestre, mais seulement au jour de la résurrection des morts).
      Bien que faisant une lecture littérale de toute la Bible, et donc assez fortement sensibles à l’esprit et à la loi du judaisme, comme nombre de sectes protestantes, c’est la vision chrétienne qui domine chez eux, c’est cela qui explique qu’ils ne cherchent ni réparations ni médiatisation de ce qu’ils ont eu a endurer dans les camps...
      Mais votre remarque est très juste. D’autres communautés ont également été visées par les persécution nazies, notamment les tziganes, mais eux non plus n’ont pas droit à la médiatisation ni à un traitement de faveur particulier. Seuls les Juifs réclament tout cela, parce que la victimisation est au fondement du judaisme (l’esclavage en Egypte). Et ils l’obtiennent parce que ce sont eux les nouveaux maitres des esprits grace à leur controle quasi absolu des médias et du pouvoir politique, qu’ils revendiquent d’ailleurs de plus en plus ouvertement...


    • #92355
      le 28/01/2012 par kiloutou
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @ apocryphe.
      Il n’y a pas de notion "d’Esprit" (saint) dans le judaïsme car Dieu se manifestait physiquement dans leur vie (voir l’exode,l’ouverture de la mer rouge, le buisson ardent, les table de la Loi, la shekinah, le feu du ciel, l’anéantissement du veau d’or, les œuvres des prophètes etc...) mais la Loi seule faisait (et fait) Foi pour les Hébreux.
      (d’où le terme de légaliste). Jésus est venu justement pour introduire cette notion d’Esprit (d’amour et de salut universel) qui manquait dans la Loi. L’Esprit (paraclet) a été annoncé a l’humanité par Jesus lorsqu’il est mort sur la croix. Car c’était et cela reste le seul moyen pour guider les hommes jusqu’à son retour.
      Le point commun entre les juifs et les TJ c’est qu’eux non plus ne croient pas à la divinité du Christ. Dès lors comment se qualifier de "chrétiens" sans ce crédo ?
      On ne peut dissocier les deux testaments qui sont inextricablement liés si l’on est chrétiens. Le nouveau testament est parsemé de références faites a l’ancien. Toute la théologie du NT est liée à l’AT. Par une lecture non diagonale et non orientée, il saute au yeux que les rituels sacrificiels des Hébreux de l’AT, ainsi que le sacrifice d’Abraham ne sont pas autres choses que des préfigurations du sacrifice de Jesus. Jesus lui même le confirme dans Matthieu 5.17 : " Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la Loi (Thora) ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir.
      18 Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé.
      19 Celui donc qui supprimera l’un de ces plus petits commandements, et qui enseignera aux hommes à faire de même, sera appelé le plus petit dans le royaume des cieux ; mais celui qui les observera, et qui enseignera à les observer, celui-là sera appelé grand dans le royaume des cieux."

      On peux donc se revendiquer de Jésus et accépter l’Ancien Testament sans culpabiliser ou être traité d’apostat.. ;-). Il faut juste demander le discernement qui nous est, helas, exterieur...
      Voilà, je vois pas que dire de plus explicite que ce que Jesus lui-même a dit...


    • #92785
      le 29/01/2012 par Apocryphe
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @ kiloutou.

      Pas besoin de croire en la divinité du Christ pour se déclarer chrétien, il suffit de croire en son message. Des peuples entiers se sont convertis au christianisme sans croire en la divinité de Jésus : Wisigoths, Vandales, Suèves et Burgondes notamment étaient ariens (partisans de la doctrine d’Arius).

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Arianisme
      "Entre 325 et 361, soutenus par l’empereur Constance II, les ariens rétablissent leur position dominante, politique et religieuse notamment au cours de différents conciles de Sirmium. Saturnin d’Arles, évêque d’Arles et Saint Phébade, évêque d’Agen, sont les porte-drapeaux de l’arianisme en Gaule, de 353 (date du concile d’Arles) jusqu’au concile de Paris en 361.

      Enfin, de 361 à 381, les trinitaires contre-attaquent. La polémique est éteinte au premier concile de Constantinople, lequel donnera la forme définitive au Credo connu comme le Symbole de Nicée.

      Ce n’est qu’après le concile de Constantinople que l’enseignement de l’Église est uniformément antisubordinationniste et trinitaire."

      Le concept de l’Esprit Saint n’apparait en effet qu’avec le christianisme, notamment pour expliquer la grossesse miraculeuse de Marie. Il fallait aux évangélistes trouver un argument théologique explicatif pour contrer les Juifs qui prétendaient que Jésus avait pour père un légionnaire romain du nom de Pantera (ou Pandera).
      http://en.wikipedia.org/wiki/Yeshu
      (désolé si c’est en anglais, le wiki français n’est pas aussi riche.)

      Etonnament on a d’ailleurs retrouvé une tombe en 1859 en Germanie au nom de Tiberius Julius Abdes Panthera, légionnaire issu de Sidon en Phénicie, mais chacun peut en penser ce qu’il veut, ceci ne prouve rien...
      http://en.wikipedia.org/wiki/Tiberi...
      (encore en anglais, désolé.)


    • #95971
      le 05/02/2012 par kiloutou
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @ apocryphe,
      Wikipedia n’est pas ma Bible...
      "Pas besoin de croire en la divinité du Christ pour se déclarer chrétien, il suffit de croire en son message.
      Désolé mais le message de Christ réside justement dans le rachat des péchés et de l’acceptation de sa divinité : "avant qu’Abraham fut, je suis"jean 8.58 a mettre en rapport avec exode 3.14, - matthieu 23.37 (entre autres versets)
      On ne peux pas prendre une partie de son enseignement, laisser le reste de coté et se revendiquer de lui. Christ nous demande d’avoir une Foi intègre...

      "Des peuples entiers se sont convertis au christianisme sans croire en la divinité de Jésus : Wisigoths, Vandales, Suèves et Burgondes notamment étaient ariens (partisans de la doctrine d’Arius)." Ces peuples étaient les derniers remparts a l’égémonie de l’eglise catholique romaine (qui par la suite persecuta les chretiens pendant tout le moyen-age...) C’est a l’issue de sanglantes batailles, qu’en effet, ils ont été convertis par la force (voir Belisaire) et non par une saine et libre conviction . Dans ce cas il s’agit d’un compromis de surface et de survie et non pas d’une acceptation complète et mature de la divinité de Christ. On ne peut pas se condiderer Chretiens sans accepter par choix personnel Christ en tant que Dieu. Si on ne considère pas Jesus comme Dieu alors on le considère en tant qu’ homme, comme le font les musulmans, les juifs, les TJ ...
      Quelques infos--------http://www.richardlemay.com/VID/AMA...


  • #91691
    le 27/01/2012 par Marcel
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    A l’équipe technique d’E.R :
    Pensez donc aux pauvres bougres qui n’ont qu’un tout petit débit !!!!Mettez A.Soral à la portée de tous !

    Abandonner Dailymotion bien trop lourd pour Youtube,ou bien mieux encore,RUTUBE (ce qui vous permettra en outre de glisser une quenelle en privilégiant les supports "dissidents")

    Merci d’avance.

     

  • #91699
    le 27/01/2012 par Supermouslim
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Je trouve Alain Soral très ambiguë sur la question israélienne. Si c’est un républicain, ce qu’il a mis longtemps à dire clairement (les discours récents de Marine doivent y être pour quelque chose) La théocratie aparthétique sioniste devrais l’emmerder ou qu’elle se trouve. Ils semble admirer une virilité qu’y n’existe que par perfusion de viagra messianique américain. Moi par exemple en tant que militant national républicain en terre régionaliste et sionsialiste, je prônes le modèle français républicain partout ailleurs et surtout pour la Palestine qui héberge les trois religions d’Abraham pour laquelle le logiciel républicain me semble tout indiqué. On dirais qu’il attend un deal "Arrêtez de chier dans mon bled et je vous laisserai le faire partout ailleurs. Je vous admirerais même pour ça". Si il ne revendiquait que la françitude il n’y aurait pas de contradiction, mais à partir du moment ou il se revendique républicain il doit en assumer pleinement toute les conséquence intellectuelles et éthiques.


  • #91703
    le 27/01/2012 par Hijack
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Du grand Soral ... Du Lourd de chez Lourd !

    D’accord avec pratiquement tous les sujets ... sauf que je doute que Marine puisse un jour être au pouvoir ... Maintenant ... si je me gourre, ce sera tant mieux !

    Une chose aussi, vers la fin ... les "collabos" - collabos de quel côté ??? - de la dernière guerre n’ont strictement rien à voir avec les collobos/collabeurs d’aujourd’hui !


  • #91706

    je crois que ce que dit attali sur la mère et ses 7 enfants,c qu’ils ne seront pas tous des humains non parcequ’ils ne sont pas juifs,(dans cette couvée si je puis m’exprimer ainsi)mais ils y en a des mauvais,pour un chrétiens,mauvais c quelqu’un de méchant de vil mais pas pour attaly pour lui c quelqu’un qui ne réussira pas qui ne fera pas parti de l’elite,qui n’aura droit a aucun superflux et donc la descendance ne sera jamais... humaine .(Dany l’a bien compris lol)


  • #91712
    le 27/01/2012 par Apocryphe
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Excellentes analyses de bout en bout, c’est du très haut niveau ! Comme il dit il déroule sur du velour, tellement les choses évoluent dans le sens de tout ce qu’il avait décrypté depuis depuis pas mal de temps déjà, et tellement ça confirme combien il avait raison.

    Notamment sur Obama le "bounty", qui s’est couché à plat ventre devant le lobby en signant cette "loi martiale" gravissime pour le peuple américain et pour la planète entière, loi très similaire au décret "Nacht un Nebel" signée en 1941 par le très servile Maréchal Keitel, afin de faire disparaitre les opposants au régime et lutter contre toute forme de résistance...

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nuit_e...

    Ce qui se passe aux USA en ce moment est complétement occulté par les médias alors que le parallèle avec le régime nazi devrait faire bondir tous nos droitdel’hommistes habituels ! Non, ils préfèrent taper sur la Hongrie et la Syrie ! Tout est à front renversé, c’est hallucinant...

    C’est le triomphe du Malin dans toute sa splendeur, mais gardons espoir, car après le triomphe il y aura sa chute...

     

    • #91840
      le 27/01/2012 par pétunia
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Comme d’habitude , clair , compréhensible ! Merci Mr Soral , continuez avec votre franc-parler qui permet même aux gens simples d’être éclairés ...


  • #91721

    Excellent comme toujours, merci pour ces analyses de très haut niveau intellectuel, c’est vraiment très respectable !


  • #91732
    le 27/01/2012 par Ramirez
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Blop écrit :
    "Pré-visionnage : c’est quoi ce bonnet :-)"

    C’est peut-être parce que son nom complet est "Alain Bonnet de Soral" (http://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Soral).

    Il existe certainement une raison esthétique au port de ce bonnet, tout comme dans les vidéos précédentes il y en avait une pour la présence du chien en peluche (Dantec) et pour le vidéo soft-porno (ou érotico... c’est selon) où madame Botul se faisait enfiler par Klaus Kinski.

    Je crois que la raison est à chercher dans le livre "La création de la mode", qui est bien exposé en arrière plan.


  • #91735
    le 27/01/2012 par Roberto
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Un exercice de Haute Voltige du Président, comme à l’accoutumé.

    J’ai aimé le passage sur les KLASFERDS et le double jeu des élites mondialistes.
    C’était très intéressant, au point que je vais devoir encore faire des recherches et acquérir des livres sur les auteurs évoqués durant la vidéo.
    Merci pour ce travail de déblayage.

    Alain Soral, c’est de la bombe bébé !!


  • #91736

    J’apprécie toujours les analyses d’Alain Soral meme si je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il dit !

    Depuis quelque temps,je trouve que le site d’ER, qui avant relayait les analyses de personnes très différentes,est devenu un organe de propagande du FN.
    Il est devenu presque impossible de remettre en cause les analyses de Marine Le Pen sans se faire traiter d’idiot ou de collabo.

    J’apprécie monsieur Soral pour ses analyses très intéressantes mais je ne suis pas sur ce site(excellent par ailleurs)pour qu’on me dise pour qui voter.

    Je tiens à dire que je ne partage pas le point de vue de Soral sur Alain Gresh ou Tariq Ramdan.
    Gresh a une mère juive mais cela ne fait de lui un sioniste.
    D’ailleurs,lui-meme ne se considère pas comme Juif,car pour lui il s’agit d’une religion et lui se dit athée et non Juif athée comme Cohn Bendit.
    Il faut rappeler que son père fut un grand résistant communiste,un vrai,et non un petit trotskiste libertaire.
    D’ailleurs,il dérangeait tellement les petits cons collabos qu’il fut assassiné de manière mystérieuse.
    Il était aussi un militant anti-sioniste,grand admirateur de Nasser,et un porteur de valise pour les militants nationalistes Algériens.

    Donc,je trouve bien dommage que Soral s’attaque à des gens aussi intègres.

    Par ailleurs,Alain Gresh n’est pas du tout un "sioniste de gauche" comme DANIELLE Bleitrach,il a toujours soutenu la cause palestinienne et s’est fait cracher dessus par les faux anti-sionistes de service.
    A ce propos,il a été obligé de quitter son poste de directeur du Monde Diplomatique,car il était considéré comme trop "pro-palestinien".
    Ca devrait plaire à Alain Soral,Gresh est très pro-syrien et il a été l’un des seuls journalistes français à donner la parole à Bashar Al Assad,et il s’est fait traité d’islamo-gauchiste et de pro-Assad ou Ahmadinejad par les faux résistants.

    Alors,je trouve que le procès que lui fait Soral est profondément injuste.
    D’ailleurs,c’est bizarre car le site d’ER avait meme publié un des ses articles où il dénonçait justement l’escroquerie de la gauche sioniste.

    Alors,vraiment pourquoi le diaboliser et surtout sans argument et preuve ?

    Quant à Ramadan,si Alain Soral attend à ce qu’il appelle à voter Marine Le Pen,je pense qu’il ne le fera pas,et c’est son droit.
    Mais comme c’est un garçon intelligent,il n’appellera pas non plus à voter UMPS,arnaque qu’il avait identifié bien avant Soral.

    Alors,je trouve très excessives les réactions de certains internautes qui le traitent de collabo alors que c’est quelqu’un d’intègre.

     

    • #91779
      le 27/01/2012 par mozart
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      perso, je préfère les harkis aux porteurs de valises...


    • #91870

      arguments très intéressants sur gresh. merci.
      il semble que le monde diplomatique est beaucoup plus proche d’e&r que ne le croit alain soral. dommage qu’il se mette à dos des gens qui ont prouvé depuis longtemps leur attachement à la défense de la justice en palestine et à la lutte contre le capital.


    • #91875
      le 27/01/2012 par Edgar Detriach
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      La méthode n’est peut être pas la bonne mais Soral a raison d’attaquer un type qui encourage de manière perfide (via la marionnette Bouteldja) les jeunes de cités à cramer les caisses des travailleurs.


    • #91890

      Je suis totalement daccord avec toi farah

      Mais j’ajouterais que peu de gens se rendent compte de la réelle puissance du système, car entre acquisser ce que dit Soral et aller répéter ca à la télé c’est pas du tout la même chose, et la encore je vais citer Menard qui recevant La Libre TeamSpeak disait qu’il ne voulait pas d’un débat avec Faurisson, car ca signifirait un suicide professionnelle pour lui et qu’il est beaucoup plus efficace à I-télé que dans une radio web.

      Et c’est totalement vrai, les mecs de La Libre TeamSpeak ils peuvent dire ce qu’ils veulent, ils sont pour la plupart anonyme, tandis que Ramadan il montre sa tête et assume ce qu’il dit.

      J’aimerais bien vous voir défendre vos idées sur un plateau télé rempli de menteur professionnel défendre vos idées 1 contre 5 comme un Zemmour ou un Ramadan le fait !


  • #91739

    Suite :

    Houria Bouteldja,a certes un langage excessif et parfois trop émotif,mais il faut etre honnete, elle n’a jamais appelé quiconque à bruler des voitures ou à faire des émeutes.

    C’est sur elle n’est pas une admiratrice de Marine Le Pen,mais ce n’est pas une raison pour déformer ses propos ou la traiter de collabo alors qu’elle a toujours dénoncé l’arnaque l’UMPS,SOS racisme ou NPNS.

    Donc,je suis un peu déçue par ces approximations voire mensonges.

    Ce n’est pas parce qu’on n’est pas sur la ligne FN qu’il faut à tout prix diaboliser les gens.

    Par ailleurs,je ne voterai pas Marine Le Pen car je pense qu’elle fait intégralement partie du système.

    J’appelle tout le monde ici à avoir un discours critique sur tout le monde !

     

    • #91765

      et bien vous n’avez alors rien compris à rien.
      gresh et bouteldja sont des ordures francophobes. S’ils critiquent sos racisme, c’est parce qu’ils veulent encore plus d’antiracisme et de repentance !! Il n’ y a, du point de vue du peuple français, c’est-à-dire le seul point de vue honnête, aucune différence entre eux et bhl.


    • #91848
      le 27/01/2012 par chahb ibn tachafine
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Le discourt de bouteldja est le meme que SOS rascisme rien de nouveau pleurnichage et victimisation.
      Quelle retourne en algerie son pays est indépendant depuis62 comme disait Lyauter nous sommes chez eux.


    • #91872

      Et qu’as-tu à dire sur le fait que la Bouteille-de-jaja se fasse payer par le Qatar ? Une approximation ? Un mensonge ?


    • #91887

      Ne prône-t-elle pas des zones franches "souchiens-rein" sur le mode du tristement célèbre judenrein ? N’a-t-elle pas déclaré prévoir n’accorder de passes qu’à de quelques rares "visages pâles" appelés comme tous les autres à baisser les yeux ?
      Vous parlez d’un programme commun...


    • #91893

      Franchement je trouve que vous délirez un peu les gens, "du point de vue du peuple français le seule point de vue honnete". Je trouve exagéré la façon dont vous traitez tout le monde de collabo, déjà si quelqu’un n’insulte pas le crif à chaque fois qu’il a un micro ca veut pas dire qu’il roule pour eux.
      La encore c’est du pur manichéisme, faudrait avoir un certain sens de la mesure dans vos propos.


  • #91745

    Aubrac,je savais qu’il y avait quelque chose de foireux mais n’arrivais pas à l’identifier,merci pour l’éclairage.


  • #91749

    Les lois memorielles, la loi Gayssot, le procès Barbie, les Klarsfeld ,Alain soral est entrain de dénouer la pelote de laine et va finir par découvrir le pot aux roses.

    Maurice Bardèche dans "Nuremberg ou la terre promise " écrivait déjà qu’après les procès de Nuremberg, nous étions devenus tous juifs.

    Nous vivons sur du mensonge .


  • #91750
    le 27/01/2012 par Frédérique
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    30 000 vues en 24 heures ... impressionant quand on sait les scores de visionnage d’il y a un an.

     

    • #91852
      le 27/01/2012 par chahb ibn tachafine
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Nous devons faire notre propre propagande et faire tourner les vidéos de Mr Soral et son équipe sur de multiples supports.
      Amicalement.


    • #91908
      le 27/01/2012 par quenellier
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      effectivement et il y a 2 ans ça tournait à 4000/5000 vues en 1 semaine...
      C’est l’intellectuel numéro 1 en France de l’internet .


    • #92327
      le 28/01/2012 par chahb ibn tachfine
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Exactement et quelle domage que les intelectuelles Francais non conformiste ne soit pas accepté au Nom de la pensé unique.


  • #91764
    le 27/01/2012 par anonyme
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    BRAAAAVO Soral, vous ne vous êtes plus répété, vous parler relativement doucement, avec calme et clarté ! Bien, Bien !


  • #91790

    A propos de l’affaire Bakri-Busnach et pour ceux qui veulent en savoir plus, très bon PDF d’Akadem (le "campus numérique juif" (sic)) à ce sujet :

    Ici : http://www.akadem.org/photos/contex...

    Bien à vous.


  • #91793
    le 27/01/2012 par Ni ho salud
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Merci pour tout cet entretien, un petit bémol quand même : quand Alain Soral dit que nous, les chrétiens, nous avons le pardon, mais que bien sûr, on ne serrait pas la main de ce sale type (Barbie) et qu’on lui souhaite même de mourir d’un cancer, etc ... vraiment, excusez-moi, mais ce n’est pas ça le PARDON que le Christ nous demande de savoir donner ! voilà pourquoi, d’ailleurs, même en étant chrétien, c’est très difficile à faire ...

     

    • #91874

      Certes, mais entre le pardon du Christ qu’il faut savoir donner et le fait de tendre les fesses, y’a un monde.
      .
      Nous, on ne va pas chercher les gens à l’autre bout du monde, 50 ans après, pour les honnir et les supplicier...surtout lorsqu’on a les mains pleines de cas pires à régler aujourd’hui.
      .
      Pardonner n’est pas se soumettre ; le Christ ne demande pas de se soumettre ET il ne cherche pas la vengeance. Le pardon sans l’oubli, quoi.


  • #91798

    Une vidéo jubilatoire d’Alain Soral en grande forme, mais je regrette que la récente mise au point par médias interposés entre Marine Le Pen et Dieudonné ne soit pas abordée .

    L’une affirmant n’avoir jamais voulu rencontrer l’autre et ce dernier déclarant n’avoir " jamais été intéressé par le F.N. ", la situation peut en effet laisser à penser que la stratégie de "dédiabolisation" du nouveau Front n’en est peut-être pas une et qu’au contraire, Marine Le Pen s’inscrit pleinement dans le discours des nouvelles "Droites nationales" européennes pro-israël et farouchement anti-Islam ...

    Je n’ai en ce qui me concerne aucune réponse ni certitude sur le sujet mais commence sérieusement à douter
    de la longueur de la cuillère qu’utilise "Marine" pour diner avec qui vous savez ...

    Patry

     

    • #92256
      le 28/01/2012 par shoananas
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Je suis tout à fait d’accord ! E&R a l’habitude de mettre les vidéo de Dieudo mais celle-ci ... pourtant il ne dit rien de méchant sur MLP Il a juste un avis différent de Soral et c’est son droit.


  • #91805

    je confirme par mon expérience les dires de A. Soral sur les juifs anti-sionistes de gauche : pour en avoir fréquenté une pendant plusieurs années, je peux dire que c’est aussi effrayant qu’il le dit, j’ai retrouvé tous les traits de caractère qu’il dépeint

     

  • #91807
    le 27/01/2012 par Aleksi
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Merci Alain, toujours aussi passionnant avec toutefois le même regret quand il parle de Nabe. C’est dommage qu’il ne l’ai jamais lu (surtout au régal des vermines) car il n’imagine pas à quel point ils ont des avis qui convergent. C’est l’éternel querelle des analystes et des artistes. Je ne sais même pas si Alain est au courant que "collabeur" est une expression de Nabe (voir "les pieds-blancs")


  • #91828

    " Le con du mois c’est moi"... enfin j’exagère un peu.... !! eh ho, faut pas pousser mémère dans les orties non plus -)


  • #91833

    M’exprimant rarement sur les vidéos d’AS qui sont toujours trés pertinente ,je vais faire l’inverse de beaucoup qui se contente de dire ’il est génial"il est trop fort "c’est formidable vive alain"pas besoin d’en rajouter une couche supplémentaire.Comme alain aime bien la dialectique ,et la polémique
    je voudrais apporter un point de vue trés critique sur le vote des personnalités préférés des français.

    D’aprés AS t’es pas un bon francais parce que YN et OS ne sont pas représentatif du peuple ,et YN et OS ne devraient pas être en tête d’affiche parce qu’ils font parties d’une minorités visibles qui réussissent et qui pourraient être utilisé .

    De quoi s’agit-il en réalité,d’un film qui raconte l’histoire d’une rencontre improbable entre un petit gars de banlieue(qui n’est un modéle pour personne)qui se lie d’amitié avec un bourgeois handicapé suite à un recrutement.Ce film va peut être dépassé la grande vadrouille c’est du jamais en 40ans

    Mais pour AS l’erreur est dans le casting ,celui d’un black.Il n’aurait jamais du accepter ce rôle.Bah oui j’imagine la scéne ,on vient voir OS pour un film avec françois de cluzet mais comme il est con ,il accepte et manque de pot 17 millions d’entrées .La publicité du film tient en grande partie de son succés,pas du message subliminal du métissage absolu ou de cette
    cette france généreuse ouverte d’aprés le commentaire de la journaliste de bfmqu’on veut nous faire avaler.

    AS s’enferme dans la pensée du contreversé hervé ryssen avec son obssession du métissage voulue par la communauté organisé qui veut la destruction de la nation.
    Si on présente un panel de 50 célébrités et que les français élisent celui qu’ils estiment correspondre à leur désir c’est tout à leur honneur .L’Abbé Pierre est resté trés longtemps premier de la liste,suivi de david douillet qui n’est plus judoka mais occupe un poste de conseiller politique ou je ne sais quoi.L’année prochaine ça sera d’autres bien blancs ,bien français de souche .

    Ensuite pour YN pareil on lui reproche d’être métisse et de l’avoir chanté,même si je sais qu’il est utilisé par SOS baleine(je suis pas naif)
    L’image que j’ai de lui c’est celle d’un gars plutôt cool,libre dans sa tête qui fume des pet de tems en temps(comme l’ex gardien de but fabien barthez)qui a remporté roland garros ,qui a été entraîneur d’une équipe de tennis qu’il a amené au top niveau ,qui a monté une association "faites le mur" pour les enfants défavorisés,qui a coaché une équipe de rugby qui se trouvait au plus bas niveau,qui remplis des salles de concert .YN c’est une des meilleurs reconversion,il a apporté beaucoup,fait beaucoup il n’a jamais emmerdé personne,on peut le critiquer sur des choses mais faut arrêter de toujours lui en mettre plein la gueul .Si on lui reproche de vivre au USA et de faire des concerts en france ,trés bien ,mais quid de florent pagny qui passe 300 jours par an en Patagonie est qui revient en france refourgué ses disques ?Je dit bravo yannick noah continue te laisse pas emmerder ,mais surtout te laisse pas récupérer les socialistes .

    ,

     

    • #91913
      le 27/01/2012 par mozart
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @sami
      votre message est consternant.
      il faudrait songer à arrêter de regarder la télé, et à se cultiver un peu.


    • #91925
      le 27/01/2012 par FaridDominique
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Petite précision Sami : Le film La Grande vadrouille a déjà été dépassé par Bienvenu chez les Ch’tis au niveau du nombre d’entrées.


    • #91944
      le 27/01/2012 par Edgar Detriach
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Je lui reproche surtout d’être un chanteur médiocre. Pour le défendre sur ce point, il faut vraiment avoir de la merde dans les oreilles. Il fait partie de la propagande du système qu’il le veuille ou non. Je pense que c’est un naïf qui croit en ce qu’il dit comme beaucoup d’autres... Il se prend pour un genre de messie cosmoplanétaire du métissage en lutte contre les hordes d’affreux racistes moisis... Après si les gens sont assez con pour payer une place de concert du gourou Yannick Noah, c’est pas mon problème, Raël fait a peu près le même genre d’arnaque cosmique pour ravagés du bulbe. Mais le deuxième ne crois pas aux conneries qu’il balance...


    • #92214

      Sami, ton analyse (?) du film est vraiment au raz-des-pâquerettes. Tu as encore beaucoup de travail à fournir pour être au niveau et comprendre à quelle sauce on te mange. Avec le temps...peut-être...
      .
      Je ne m’étends pas sur l’analyse mais franchement, les clichés sautent aux yeux et le racisme social déguisé en ouverture encore plus répugnant. Le goy (écervelé) est vraiment bon qu’à servir l’élu (même réduit à une tête pensante). Ou est le peuple de France dans ce film ? Nul part. Des castes, c’est tout. Le peuple ? Il n’est bon qu’à payer l’entrée du ciné...17 millions, une occase immanquable, hein.


  • #91838

    J’espère qu’Alain Soral s’expliquera un jour plus en détail sur les raisons qui le font tacler Clemenceau (dans son dernier livre comme dans cet entretien). Rappelons que Clemenceau, pacifiste -mais pacifiste lucide au contraire de Jaures et autres- n’a jamais poussé à la guerre de ’14, mais l’a conduit en grand patriote. Sa seule erreur est peut-être de n’avoir pas écouté Foch qui voulait occuper l’Allemagne après la victoire, Clemenceau, trop heureux de la paix retrouvée voulait lui en finir le plus rapidement possible de concert (ce qui va de soit) avec les Alliés. Qui était alors le faiseur de guerres ? Foch ou Clemenceau ?

    Soral ne peut tout détruire sur son passage, sans y apporter des explications poussées. Nous l’écoutons avec intention.

    Merci pour ces entretiens mensuels qui deviennent indispensables.

     

    • #91982

      On peut reprocher beaucoup de chose a Jean Jaurès mais un va-t-en guerre là je suis curieux de connaitre tes sources ,il était de ceux qui était contre et fut assassiné en juillet 14 pour faire taire un pacifiste écouté par les pauvres gueux qui sont allé se faire massacrer dans les tranchés.« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage. » Jean Jaurès.


  • #91841
    le 27/01/2012 par jocoltrane
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Petite recommandation pour de la musique réellement inspirée (j’ai rien contre megadeath mais c’est assez comique) qui me semble plus en accord avec l’esprit

    Le reverand gary davis : http://www.youtube.com/watch?v=A—Z...
    http://www.youtube.com/watch?v=Y1lp...

    Blind willie johnson : http://www.youtube.com/watch?v=s-Pr...

    ou plus récent Freddie King et facile à écouter : http://www.youtube.com/watch?v=lJU8...

    ça represente quand meme plus l’idée que je me fait de Soral que du travelo rock

     

  • #91843

    BRAVO !
    A quand les entretiens du président en DVD !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

     

  • #91846

    il serait bien qu’alain soral développe son argumentaire sur le monde diplomatique (alain gresh, serge halimi, maurice lemoine, diminique vidal, etc.) qui sont des gens très sérieux sur la question économico-sociale. très gauche du travail. que d’ailleurs AS aimait bcp il me semble dans les années 2000 ?

    est-on si sur que alain gresh qui vient d’écrire un super article sur le proche orient et l’iran dans le numero de décembre 2011 soit exactement sur la ligne du PIR et sur une ligne francophobe ? rien n’est moins sûr... merci d’étayer ces critiques intéressantes néanmoins.

     

    • #91918
      le 27/01/2012 par mozart
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      vous n’avez qu’à demander à gresh ce qu’il pense du fn, ou de l’anti-racisme, ou de la priorité nationale, ou de la fin de l’immigration et du regroupement familial...


  • #91862
    le 27/01/2012 par Areinas
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    ’’Je pourrais moi dire toute ma haine. Je sais. Je le ferais plus tard s’ils ne reviennent pas. J’aime mieux raconter des histoires. J’en raconterais de telles qu’ils reviendront, exprés, pour me tuer, des quatre coins du monde. Alors ce sera fini et je serai bien content.’’

    Louis Ferdinand Céline. Mort à crédit


  • #91866
    le 27/01/2012 par Garçon Eric
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Tiens, tu comprendras mieux avec ca : Echec, Partie Lasker-Thomas joué à Londres en 1912. Voies avec Dieudo, il t’expliquera.

    Sinon, il y a une célébre partie de Ficher où en un coup, il controle le jeu. Un fou planté en plein milieu de l’échiquier...Un fou tombé du ciel.

    Allez c’est mon jour de bonté, un petit dévoilement : penche toi sur Petrossian.


  • #91867

    Je n’ai pas la télé et pour la première fois je vois un discours de François Hollande ! Putain on croirait que c’est un canular ! Il y a des gens qui ont l’intention de voter pour ce bouffon ? J’ai rarement vu un physique aussi ingrat ! Quand il parle on dirait une espèce de robot...Purée même Sarkozy fait figure de playboy à côté !


  • #91892
    le 27/01/2012 par Vincent Vega
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Heureusement qu’il existe un homme tel que Alain Soral pour exprimer certaines vérités dérangeantes mais néanmoins nécessaires à la compréhension de la décadence de la France et de la disparition programmée des Etats-nations.

    Excepté notre Président, qui dénonce avec autant de talent et de détermination la mise sous tutelle de notre nation par cette oligarchie bancaire mondialiste et cosmopolite ?

    Dans le registre de l’humour, Dieudonné fait son travail plus qu’honorablement et dans une moindre mesure quant à l’Audimat il y a Kemi Séba qui se bat pour la cause des afro-dissidents anti-impérialistes. Mais, selon moi, il faut reconnaître que la parole de Soral est plus tranchante et se situe à un haut niveau dialectique. Avant lui, je n’avais jamais entendu un tel discours clair, argumenté et en rupture totale avec le charabia abscons de cette intelligentsia française dégénérée comme le dirait LLP.

    En fait, avec Soral, je suis à nouveau fier d’être français.

    Mais le problème est de savoir comment le peuple français réconcilié va-t-il se débarrasser de cette élite scélérate qui est à l’origine de la plupart des maux socio-économiques dont est victime notre si beau pays depuis environ 40 ans ?


  • #91898

    Avec encore plus en retard, bonne année à Toi , Alain , et merci comme toujours pour tes valeurs et ton courage.
    Tu perpétues à semer les graines de la liberté et maints de ces arbres qui jailliront des entrailles de la pensée humaine deviendront grands, forts et pérennes... car leurs racines seront allées aussi profondément que possible pour y quérir la source, celle de l’origine, celle de la vérité...

     

    • #91986
      le 27/01/2012 par Steeve
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Bonne Année et surtout bonne santé aussi,

      et ne songe pas au risque de te faite poignardé ou autre comme tu en parlait le moi précédent encore, on aura besoin de toi pour nous éclairé et peut être un jour pour être a la tête d’un nouveau partie populiste ! une fois que les veaux et les moutons ne voudrons plus suivre leur berger ( Satan ) vers l’abattoire, il en faudra un nouveau qui leur fera comprendre qu’ils sont des hommes, des homme né libre et mourrons libre pour reprendre ce que disait Dieudo.

      Les grand homme n’ont pas tous été soumis a tel ou tel réseaux ( je ne citerais pas de noms ) rien n’empêche qu’un jour tu en devienne un aux yeux de tout le monde, je viens de parler tout à l’heure avec un anciens de la guerre, qui a participé a plusieurs campagne a celle en Italie en Algérie et qui a connue la guerre 40 etc il m’a fait comprendre que les personne les plus en danger l’ors d’une guerre sont les civils, mais se sont aussi les civils qui peuvent mené un révolution contre l’empire !

      Il parlait d’un début de guerre civils je ne sais plus ci c’était le cas du début de la guerre d’algérie, mais que de quelques types qui descendent avec des fusils dans les rue pour mener un révolution, ça fait vite effet boule de neige, pour au final voir juste des gens crevé et conclure le tout par des accords entre élites. donc ci un jour il devrai y n avoir une j’espère faire partis du parti qui prendra pas les armes mais la parole, et je pense que
      ce serai du gachi que tu ne sois plus la pour mené se combat par la parole ce qui fera peut être baisser les arme s. hum bon voilà un petit message de soutien et je continue d’insiter les gens a visité votre site et lire comprendre l’empire. merci


  • #91903

    Excellent entretien,le dernier m’avait moins plus car Alain etait trop dans le mysticisme. Concernant Marine le Pen il confirme toutefois implicitement qu’elle a bien avalisé le voyage de Alliot. Alain aurait-il était berné de l’interieur ?

     

    • #91947
      le 27/01/2012 par francky
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Bien sur que Marine avait avalisé le voyage d’Alliot sinon il aurait du payer de sa poche... Mais ce qu’elle n’avait pas avalisé ( à prirori) c’est sa visite surprise dans les colonies... Ce qui me fait dire cela , c’est que depuis ce voyage, on voit de nouveau JMLP dans les medias... histoire de remettre les pendules à l’heure si vous vsoyez ce que je veux dire... Parceque il l a dit et redis : " Marine n’a rien à faire en Israel, cela ne lui serait d’aucun interet..."
      Une belle quenelle à L Alliot en quelque sorte...
      Sinon ces videos de notre Alain "national" sont vraiement exceptionelles. Je les ai même envoyé à mes amis et famille (pour la premiere fois)... Je dois dire que pour certain d’entre eux ce fut un choc... mais salutaire. Ils n’imaginaient même pas qu’il vivaient dans le mensonge depuis qu’ils etaient nés...
      Bravo Alain et au plaisir de te voir de nouveau...


    • #91959

      Quant au mysticisme, je pense que c’est logique de par le parcours du penseur en profondeur qu’il est, et aussi à ne pas oublier ce qu’implique la pression de prendre des risques tels que les siens, qui fait que l’on a une tendance ( naturelle ) à l’incantation de temps à autre pour gérer le stress et se rappeler le cap (son chemin)...


  • #91904
    le 27/01/2012 par Pharaoh
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Je ne sais pas si vous arrivez remarquer, quand Elbakkach interview le rabbin Berheim, il a sa petite écharpe couleur Israël...

    Putains de traîtres qui prolifèrent.


  • #91937
    le 27/01/2012 par Binette
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Selon wiki : un génocide est l’extermination physique, intentionnelle, systématique et programmée d’un groupe ou d’une partie d’un groupe en raison de ses origines ethniques, religieuses ou sociales.
    Donc je sais pas si soral a raison quand il parle de génocide... qqun peut meclairer ?? si un génocide c exterminer une partie d’un groupe donc ca approuve le génocide juif, arménien, des saucisses sur le barbecue pendant l’été...etc ?

     

    • #92045

      Un patricide est l’acte de tuer son pere, si le pere n’est pas tué, alors ce n’est pas un patricide, c ’est une tentative de patricide.
      C’est la meme chose avec un génocide, si toute les personnes visées (de par leur race, leur "gènes") ne sont pas tué, alors il ne peut s’agir d’un génocide mais d’une tentative de génocide, et qui par définition ne peut etre appeler génocide.
      C’est mon avis suivant ce que je pense etre de la logique.


    • #92049
      le 27/01/2012 par Garfaz
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Hmm méfie de Wikipédia... perso sur un autre site de définition je suis tombé sur ça :
      " Un génocide est l’anéantissement délibéré et méthodique d’un groupe d’hommes, en raison de sa race, de son appartenance ethnique, de sa nationalité ou de sa religion, dans le but de le faire disparaître totalement et ce au nom d’un principe raciste ou d’une conception idéologique de ce groupe. "
      Et quand bien même ça ne change pas vraiment le fond de son raisonnement (et la stupidité intégrale de la loi en question...)


  • #91958

    Comme toujours je me régale à chacune de vos interventions mensuelles. Merci de nous apporter votre point de vue éclairé.


  • #91970

    J’aimerais savoir pourquoi M.Soral ne parle pas une seule fois de Niolas Dupont Aignan.
    Au lieu de parler de Bayrout j’aimerais bien l’entendre un peu plus sur NDA !
    Marine le Pen n’est pas la seule à être une candidate hors système.
    Nicolas Dupont Aignan est également pour une sortie de l’euro, et dénonce depuis fort longtemps le FMI. Il dénonce aussi ce faux jeu d’alternance. Et c’est justement parce qu’il est hors système qu’il est très peu médiatisé malheureusement !

     

    • #91977
      le 27/01/2012 par Borgia
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Il en parle dans l’entretien d’octobre partie 4. Téléchargée mais pas encore vue...


    • #91988
      le 27/01/2012 par Zertal
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      NDA ? Celui qui a appelé à voter Sarko en 2007 et qui a applaudit au bombardement de la Libye en 2011 ?

      C’est un sous-marin de l’UMP. Très efficace d’ailleurs, puisqu’à part les deux faits que je viens de citer (+ la rumeur "young leaders") il n’y a pas grand chose qui le trahit. Mais un sous-marin quand même.


    • #91993
      le 27/01/2012 par petit_poney
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Il faut te renseigner. Alain Soral a parlé de Nicolas Dupont-Aignant. Il a dit que sa ligne politique était la meilleure mais qu’on le faisait monter dans les médias pour faire perdre Marine Le Pen. N’est-il pas assez intelligent pour s’en rendre compte ?

      Le bras droit de NDA, Laurent Pinsolle a déclaré que si Marine Le Pen était au second tour il ferait tout pour faire barrage au FN quitte à voter Hollande ou Sarkozy. C’est assez clair ?

      Pinsolle a également soutenu l’intervention en Libye, sujet sur lequel NDA reste muet.

       

      • #92117
        le 28/01/2012 par Zertal
        Alain Soral, entretien de janvier 2012

        Comme je l’ai dit NDA s’était exprimé sur l’intervention en Libye, et cela dans un article de son blog en date du 19 mars 2011.

        http://blog.nicolasdupontaignan.fr/...

        Extrait :
        "Une fois n’est pas coutume, j’apporte mon entier soutien au gouvernement dans sa décision d’intervenir pour éviter le massacre des insurgés Libyens.

        Cette course contre la montre n’est d’ailleurs pas encore gagnée. Mais elle peut, à tout le moins, montrer au Colonel Kadhafi qu’on ne peut pas impunément s’acharner sur son peuple."


    • #92060
      le 27/01/2012 par anonyme
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      NDA a critiqué la guerre de Libye !!!


    • #92112

      Hélàs, hélàs cher Plop !........
      Dupon NianNian n’est pas ce qu’il semble être : ancien de l’UMP , il fait surtout partie depuis 2001 de la French American Foundation, un lobby américain mondialiste en lien avec le CFR et la Trilaterale. Dans cette campagne, il joue juste sa carte perso, sa carrière, en remplacement d’ailleurs de De Villiers qui était le rempart anti-FN chez les souverainistes.
      Comme DeVille-pine, il n’a quasi aucune structure, aucun mouvement... mais il aura les 500 signatures ! car toutes les voix qu’il pourra prendre à Marine sont bonne à prendre. Exemple les dernières régionale où des liste FN n’ont pu accéder au 2ème tour pour quelques points pris par des structures ectoplasmiques. C’est ça, aussi, la politique : il suffit de voir qui finance ces structures ou les candidats bidon...


    • #92142

      Personellement je trouve que on dit beaucoup de chose et nimporte quoi sur NDA, il aurait pu rester à l’UMP si tu dis qu’il joue sa carte perso, dans le chemin ou il s’est engouffré y’a que des coups a prendre. Il se fait traiter d’anti-européen toute la journée, à chaque fois qu’on lui offre une place dans un plateau télé, y’a toujours 4 mondialiste en face de lui pour le traiter de tout et nimporte quoi.
      Ensuite concernant le lobby, moi je le crois quand il dit qu’il ne va plus à leur conférence, jpense qu’il ne dénonce pas ses lobbys juste pour pas avoir de problème avec la police politique et pour pas être traiter de complotiste.
      Et la encore je trouve que c’est d’un manichéisme extraordinaire, comme s’il fallait que le mec soit 100% propre pour que vous lui ayez de l’estime pour le travail qu’il fait.


  • #91975
    le 27/01/2012 par Borgia
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Alain je te trouve dur avec Nabe. Bon je suis très mal placé pour parler de votre relation mais puisque toi tu en parles j’aimerais en parler aussi. Je m’intéresse beaucoup à son oeuvre et c’est l’une des principales personnes qui m’a fait reconnaitre l’espèce d’imposture dans laquelle nous vivons. Sans lui j’aurais peut être eu une vision moins critique de la société dans laquelle je vis. J’avoue qu’en regardant tes vidéos il n’a peut être pas ta culture mais il a une certaine philosophie de vie très intéressante et il a quand même vécu pas mal de choses. C’est pour ça que je comprend pas trop votre désaccord. Peut-être est-il trop ’artiste’ pour toi. Tu es sûrement plus ’terre à terre’. Bref lui tout comme toi m’apportez beaucoup (tout comme Dieudo) et je continuerai à vous soutenir. Mais c’est vraiment con de ne plus se parler parce qu’on est pas d’accords sur la théorie du 11 septembre...


  • #91978

    le passage sur le jeteur de verre d’eau (en video..) est éloquent. en tout cas du trés bon cru pour cette rentrée ....le ton est trés bon, posé ,humoristique et tjrs aussi instructif...
    merci mr soral pour nous faire partager généreusement votre synthése !
    qui est malheureusement indémontable... c’est cela qui vous rend pénible à l’extréme au yeux et oreilles de vos "éssayistes détracteurs" .
    vous et claude bourguignon (pour l’écologie) étes de véritables transmetteurs de savoir !
    des gens précieux ...
    merci d’éxister !


  • #91987

    juste pour répondre au conducator soral : la légitimité de cohn bendit lui vient du peuple qui l’a élu, des électeurs qui l’ont désigné pour être leur représentant au parlement européen. Voila d’ou lui vient sa légitimité pour s’exprimer. Et le conducator soral, elle lui vient d’où sa légitimité pour s’exprimer sur tout et n’importe quoi et déverser ses tombereaux de haine ?

     

  • #92002
    le 27/01/2012 par Tulipe
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    *Avis à Alain Soral, s’il veut bien visionner et publier cette vidéo "Mouseland" sous-titré en français !! dont le sujet, les chats (les élus) et les rats (nous), histoire de faire profiter à tous un fou-rire garanti en ces temps difficile !
    http://www.youtube.com/watch?v=Fu2k...
    Merci pour votre excellent site !


  • #92008

    Une petite question ? Cela coûterait-il cher à E&R de faire une pochette sympa et de faire claquer 2 ou trois milles dvd par mois des conférences d’Alain que certains d’entre nous (en tous les cas j’en serais volontiers, ça me fera prendre l’air !) distribuerais dans les boites aux lettres sur des parties du territoire bien ciblées. Ensuite les gens se les dupliqueraient qui en famille, qui à des potes, bref une petite participation bénévole sympa qui permettrait à Mr Soral de se faire connaitre du grand public et de très vite de toutes les façons rentrer dans les frais des dvd par la vente toujours améliorée et popularisé de ses livres. Une façon de remercier dans un esprit sympa pour la qualité de son travail, un petit coup de main tout simple. Un dvd pareil sur les candidats leur parcours, qui sont-ils vraiment etc..." tain la gifle" dans le landernau politico/médiatique. Après super-Dupont, super-Baffeur, super-coup-d’plafonneur !-)

     

  • #92011
    le 27/01/2012 par Antoine
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Il a raison Soral quand il dit que les juifs ont tout fais pour protéger leur gueule, font voté les lois pour leur génocide.

    D’ailleurs ce qui est scandaleux Israel fait bloque pour ne pas reconnaitre les autre crimes contre l’humanité comme les arménien, au Rwandais etc... car ils pensent qu’a leur gueule pour que personne oublie leur génocide

     

    • #92231
      le 28/01/2012 par thihen42
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Personnellement je pense que c’est exactement l’inverse.
      Non seulement les juifs ne sont pas opposés à d’autres lois ’’génocides’’ mais au contraire je crois que ce sont eux qui les désirent pour pouvoir y camoufler la loi Gayssot qui n’est plus alors perçue comme une faveur communautaire.


  • #92038

    L’avenir de la France vu par la communauté organisée ou pour les intimes le lobby qui n’existe pas. http://www.youtube.com/watch?v=n_Ec...


  • #92041
    le 27/01/2012 par frombelgium
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Quelle excellente vidéo encore une fois !!!

    On approche la perfection dans la présentation au niveau du montage !

    Bravo à toute l’équipe vous faites du travail exeptionnel

    Longue vie


  • #92051
    le 27/01/2012 par zizilamour
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    encore un enorme MERCI a Alain pour son analyse mensuelle !

    soirées quenelles ( epaulées ) & Lumiere au travers des Tenebres ..


  • #92080

    Merci une nouvelle fois pour cette analyse mensuelle.

    Un ballon d’oxygène dans un monde de Co2.

    Je me demande quelle est la proportion en France des juifs sionistes par rapport au anti-sionistes (voire des ni l’un ni l’autre) ?

    Par contre, il faut régler cette histoire de bonnet (lol) ! Alain, prend un bonnet court qui tient tout seul, qui n’a pas besoin d’être replié sur les côtés ou d’être remonté en l’air...


  • #92087
    le 27/01/2012 par anonyme
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    500’000 concerne les enfants morts de moins de 5 ans

    2’000’000 d’enfants morts est le vrai chiffre !!!

    Source : Susan Lindauer et ici (anglais)


  • #92097

    Splendeur, magnificence, brillance de la Vérité, haute voltige ...

    Merci Alain Soral et longue vie à vous. Je n’ajouterai rien d’autre de plus que également un grand Merci pour ces mots pour les enfants Iraquiens, pauvres innocents oubliés, victimes de la haine, de la guerre et de l’embargo.


  • #92115
    le 28/01/2012 par zizilamour
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    leger spoil
    je doit bien avouer qu’a la partie 5, quand Maitre Quenelle nous presente " le rejeton a moitié dingo qui fait du patin a roulettes "j’ai tellement ri a l’enchainement, que j’en ai laché une caisse tonitruante .
    je crois que je n’avait pas ri autant depuis des années .

    Merci Maitre Quenelle ! <3

     

    • #92251
      le 28/01/2012 par Quenelle Epauled
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Oui, et admiez la belle photo de famille, avec le dingo dans toute sa splendeur !

      http://www3.pictures.gi.zimbio.com/...

      Un tombeur des ses dames selon Ardisson, hé bein... Je vois là plutôt un gros bolos mal habillé comme une tarlouze qui se tient comme une merde, sans parler de sa tête de dingo en effet...


  • #92122
    le 28/01/2012 par kiloutou
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Lucidité d’analyse géopolitique presque sur-naturelle AS !! comment c’est venu ? de naissance , apprentissage ? ou un coup sur le ring qui aurait décuplé certaines connexions neuronales ?
    merci,encore !!!

    PS : en revanche sur le plan biblique, en tant que chrétien, j’ai une autre grille de lecture du rapport "ancien/ nouveau testament" plus justifiée et moins expéditive : Jesus est en permanence annoncé et prophétisé dans l’ancien testament (depuis la genèse) ne serait-ce que par les prophètes messianiques comme Esaie entre autres. Ce n’est pas parce que les hébreux ont passé leur temps à dévoyer depuis la création ( nous même ne faisons pas mieux qu’eux aujourd’hui, ego en tête...) qu’il faut qualifier Dieu de "belliqueux et vengeur". Dieu n’a jamais agit sans un jugement préalable, et comme il est Dieu et juste, tout ce qu’il a ordonné était justifié...(une lecture moins rapide de l’aspect historique des Écritures le révèle aisémment). Si on ne croit pas en sa justice Parfaite, qui dépasse celle de l’homme, alors il est indispensable de réexaminer sa notion de la Foi. j’ai le droit de pas te suivre dans ta lecture ?

     

    • #92156
      le 28/01/2012 par Apocryphe
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Prends le temps de lire le Deutéronome, rien de tel que d’aller à la source :

      http://www.info-bible.org/lsg/05.De...

      Si tu n’as pas le temps, voici quelques extraits :

      4.24
      Car l’Éternel, ton Dieu, est un feu dévorant, un Dieu jaloux.
      4.25
      Lorsque tu auras des enfants, et des enfants de tes enfants, et que vous serez depuis longtemps dans le pays, si vous vous corrompez, si vous faites des images taillées, des représentations de quoi que ce soit, si vous faites ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, votre Dieu, pour l’irriter, -
      4.26
      j’en prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre, -vous disparaîtrez par une mort rapide du pays dont vous allez prendre possession au delà du Jourdain, vous n’y prolongerez pas vos jours, car vous serez entièrement détruits.
      4.27
      L’Éternel vous dispersera parmi les peuples, et vous ne resterez qu’un petit nombre au milieu des nations où l’Éternel vous emmènera.
      7.9
      Sache donc que c’est l’Éternel, ton Dieu, qui est Dieu. Ce Dieu fidèle garde son alliance et sa miséricorde jusqu’à la millième génération envers ceux qui l’aiment et qui observent ses commandements.
      7.10
      Mais il use directement de représailles envers ceux qui le haïssent, et il les fait périr ; il ne diffère point envers celui qui le hait, il use directement de représailles.
      7.16
      Tu dévoreras tous les peuples que l’Éternel, ton Dieu, va te livrer, tu ne jetteras pas sur eux un regard de pitié, et tu ne serviras point leurs dieux, car ce serait un piège pour toi.
      8.19
      Si tu oublies l’Éternel, ton Dieu, et que tu ailles après d’autres dieux, si tu les sers et te prosternes devant eux, je vous déclare formellement aujourd’hui que vous périrez.
      8.20
      Vous périrez comme les nations que l’Éternel fait périr devant vous, parce que vous n’aurez point écouté la voix de l’Éternel, votre Dieu.

      Si ça ce n’est pas un Dieu "belliqueux et vengeur", je ne sais pas ce qu’il te faut...


    • #92372
      le 28/01/2012 par kiloutou
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @ apocryphe.
      désolé je vois pas Dieu belliqueux ou vengeur mais plutot comme un père qui redresse et corrige son enfant quand il en a besoin. Il s’adresse aux juifs dans les textes que tu cites. A juste titre car a chaque génération ils ont devoyé. Ils étaient censés être ses porte-parole auprès de l’humanité entière et a la place ils ont cultivé un elitisme qui les a perdu. Ce n’est pas faute de les avoir prévenu. Et si on est honnête, c’est valable pour nous aussi aujourd’hui d’ailleurs !
      Dieu reste le même du début jusqu’à la fin. Tu remarqueras que dans l’apocalypse du nouveau testament la plupart de la population terrestre sera anéantie car elle aura refusé Dieu. Sera-ce-injuste ? Lorsqu’un jardinier veux faire croitre sa vigne il doit élaguer les mauvaises herbes autour. C’est la même chose. Il y a un jugement de Dieu là aussi, supérieur a la raison ou au sentimentalisme humain. Ce n’est pas l’homme que Dieu veut éliminer c’est le péché.. Dès lors l’homme qui s’accroche a son péché connaitra la même fin que son péché : la mort. C’est logique. C’est la qu’intervient la notion de libre arbitre. Les textes du Deuteronome auxquels tu fais référence ne doivent d’ailleurs pas être sortis de leurs contexte historique (difficile de dire ça après la descente en flèche de BHL par AS) mais ça n’en reste pas moins vrai :
      Les peuples que Dieu a anéanti refusaient de le reconnaitre et pire, la plupart pratiquaient et répandaient des rituels qui allaient a l’encontre de l’amour de Dieu : bon nombre de ces peuplades irrécupérables sacrifiaient leur enfants par le feu pour adorer moloch astarté, mardouk et autres identités du malin, (voir Sodome et Gomorrhe). Dieu devait-il laisser massacrer des innocents ou intervenir ? Que faire quand ils refusaient d’entendre raison. D’autres comme les habitants de Ninive (dont la cruauté était proverbiale) ont compris et accepté tout de suite le message que Jonas leur apportait de la part de Dieu ( Jonas 3 1à10) : Ils ont été épargnés. Tu verras que Dieu est amour et non pas belliqueux, si tu choisis de ne pas le juger avec ta raison. Voir Esaie 55 : "vos voies ne sont pas mes voies...." Je crois que la véritable humilité et soumission a Dieu commence là...

      amitié.


    • #92389
      le 28/01/2012 par Durtal
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Il faut rappeler que pour le chrétien l’AT n’est que symbolique, c’est un image des verités revelés plus tard par le Christ et son Église. Si vous lisez les commentaires classiques sur l’AT, vous trouverez que la clé de lecture utilisée par les Pères et les Docteurs de l’Église est toujours métaphorique. Par exemple, la fuite de l’Égypte n’est qu’un symbole du rachat de l’homme prisionnier du péché par le Christ etc.


    • #92589

      @Apocryphe
      Sans vouloir t’offenser , étant chrétien , as tu penser un jour que l’histoire biblique telle qu’elle nous est narré , n’est pas "vraiment" la "vérité" ? je veux dire (je ne remet aucunement en cause les évangiles et le message de jésus) , Pierre Jovanovich dans son livre "le mensonge universelle" prouve par A + B que l’histoire de la genèse est fausse et est une adaptation (bizarre ça surtout aussi tot dans l’histoire de l’humanité : a qui cela profite t’il ?) de la genèse originale écrite par les sumériens ....
      le pire c’est que cette remise en cause est conforté par "le livre d’Enoch" , qui d’une à été découvert que récement , et qui lui explique que le péché est du au fait que des anges sont descendus parmis les hommes et s’accouplèrent avec les filles des hommes......
      Pire la suite de ce texte raconte l’apocalypse 500 ans au moins avant que jean n’ai eu sa révélation , et il a été prouvé par l’analyse des évangiles que jésus connaissaIt par coeur le livre d’enoch car il y fait référence plus d’une vingtaine de fois.....
      Et pour achever le tout , je te conseille de lire les écrits du Dr Immanuel Velikovski , qui lui a réuni dans son étude tous les textes sacrés du monde et , c’est aperçut que ce que certains dans l’ancien testament ont voulut nous faire croire comme une manifestation divine de dieu rien que pour eux , est de la fumisterie : par exemple l’exode , les plaies d’égyptes sont décrites universellement aussi bien chez les asiatiques(empire ming , je crois , que chez les aborigènes d’Australie et les civilisations pré-colombienne......
      Donc ce qui c’est passé de façon surnaturelle en égypte le fut pour toutes les tribus de la terre.....
      Bizarre ça pour un peuple soit disant élu.....
      Le Dr Vélikovsky est juif , et le seul qui ai réussit à impressionner Einstein pour la petite histoire....


    • #92801
      le 29/01/2012 par Apocryphe
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @ kiloutou.

      Tu dis "désolé je vois pas Dieu belliqueux ou vengeur mais plutot comme un père qui redresse et corrige son enfant quand il en a besoin." Tu es libre de voir ce que tu veux, moi je lis le texte et pour moi les mots du Deutéronome ont un sens, notamment ici : " vous serez entièrement détruits" ; ici : "je vous déclare formellement aujourd’hui que vous périrez." ; ou encore ici : "Vous périrez comme les nations que l’Éternel fait périr devant vous". Pour c’est moi c’est très proche de notre concept moderne de génocide (total ou partiel). Un père qui "redresse et corrige son enfant quand il en a besoin" ne lui ote pas la vie... Votre argument ne tient pas la route.

      @ donia.

      Je te rassure, je ne prends pas tout ce qui est dit dans la Bible comme la "vérité", bien au contraire. Notamment la Torah, oeuvre des Lévites du Royaume de Juda (les scribes), et plus spécialement le Deutéronome, qui signifie "deuxième loi", indiquant par là qu’il existait une "première loi" antérieure à lui (celle de l’Exode ?), et qui contredit sur certains points les Dix Commandements donnés à Moïse...
      D’ailleurs de plus en plus d’historiens considèrent que le Deutéronome n’aurait été écrit qu’au VIIème siècle avant J.C., et qu’il ne serait donc pas de Moïse.
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Deut%C...
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Histoi...


    • #92896
      le 30/01/2012 par Popopodi
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @donia
      Je suis également sur cette façon de voir les choses, c’est à dire que Genèse, création de l’homme, déluge... ne sont qu’une resucée d’ écrits antérieurs babyloniens ou carrément sumériens , et donc en ce qui concerne l’aspect vengeur de Dieu, il s’agirait de Enlil, qui comme Dieu, a voulu éliminer l’homme, et son aspect plus généreux représenterait Enki, son demi-frère, qui fut effectivement celui qui prévint le Noah sumérien de la cata à venir. Bon on se retrouve dans la fameuse théorie des Annunaki relativement connue maintenant.


    • #95986
      le 05/02/2012 par kiloutou
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      "...quand aux ecrits summeriens, c’est une autre version de la periode antédiluvienne transmise de génération en génération par d’autres descendants de Noë, agrementée au passage de quelques mythes. Heureusement que Dieu a fait un rappel des fait plus cohérent dans la bible.
      extrait de "genèse ou l’anti-mythe" de jean Flori - isbn 2-85743-053-1
      "...dans le recit d’Atrahasis les dieux se disputent entre eux car les hommes-esclaves sont devenus trop nombreux (alors que dans la bible il est écrit :croissez et multipliez) Les cris des hommes empechent les dieux de dormir et il en resulte une revolte parmi les dieux, une bagarre generale au cours de laquelle l’humanité est menacée de destruction et tout de meme sauvée par la trahison d’un des dieux.
      Les summeriens ne sont pas les peuples les plus anciens. Dés le 3ème millenaire existaient deja des civilisations cosmogoniques, c’est a dire des récits sur la creation du monde. La plupart de ces traditions enseignent la preexistence de la matière sous la forme d’un monde embryonnaire dont les dieux eux-memes sont issus. Les éléments de ce cosmos-le ciel et la terre se sont un jour unis et de cette etreinte sont nés tout à la fois les dieux, les hommes et la végétation.
      D’autres récits plus complets racontent que les dieux , qui ont aussi une origine, se sont multipliés et s’irritent de devoir eux-memes pouvoir à leur subsistance et exécuter des travaux. Aussi demandent-ils a Enki l’un des dieux principaux de faire quelque chose pour les liberer de cette servitude. Avec son sang il imbibe l’argile un dieu crée alors une serie de 7 deesses meres qui a leur tour creeront des hommes chargés de pourvoir au besoins des dieux.
      Comparons avec la Bible : sur la forme :a la simplicité et la sobriété du texte biblique tout entier contenu en une page s’oppose l’effarante complexité et inflation verbale du recit summerien qui compte plusieurs centaines de vers.
      sur le fond : d’un coté, un dieu unique anterieur a la matiere et au temps createur de l’homme par un acte d’amour faisant de lui le maitre de la nature de l’autre, des dieux accablés de travaux par d’autres dieux plus forts, eux-memes dependants de la matière preexistante. des dieux qui se revoltent se disputent et se dechirent. Des dieux crées a l’image de l’homme, si bien que le texte biblique apparait comme une sorte de negatif des recits summeriens ou les dieux sont pleins de passions de malice de mlechanceté et d’envie..."

      à lire en ent


    • #95990
      le 05/02/2012 par kiloutou
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @apocryphe,
      Libre à toi de voir Dieu comme tu le veux, mais dans la lutte contre le mal n’importe quel medecin est obligé d’amputer un membre gangréné, sauf qu’ici il s’agit d’etres humains ayant leur libre arbitre et semant la mort et la destruction dans la vie d’autres hommes (d’ou le terme de vengeur) Un juge de tribunal est-il vengeur en rendant son jugement ? C’est l’homme qui pousse Dieu a de telles extremités. Et il le fait en souffrant. A tel point qu’il a permis le sacrifice de son fils pour les sauver. il n’y a chez lui ni belligerence ni vengeance. Ce sont 2 qualificatifs qui ne s’appliquent qu’a l’homme.


    • #95995
      le 05/02/2012 par kiloutou
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @dounia
      Jojovanovic ? c’est le type qui a ecrit une interpretation de l’apocalypse et a qui des moines qui essayaient depuis 40 ans du fin fond de leur monastère de comprendre ce livre ont fait une stand up ovation a genou en lui confessant humblement qu’eux n’y avaient jamais rien compris ?
      celui qui a su expliquer par A+B quelque chose de surnaturel ?
      Celui qui, dans une crise d’hystérie, quitte le studio de la radio ou il anime une emission parcequ’ un de ses fidèles auditeurs le tutoie au telephone ?
      Mr EGO !
      chapo le gars..perso j’y vais pas...mais libre à vous...
      j’ai bien aimé le post de LLP sur jovanovic...que du bon sens


  • #92171
    le 28/01/2012 par Mansur
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Superbe entretien. Une bouffée d’oxygène dans ce monde malade.

    Pauvre France... Passer de ça :
    http://t1.gstatic.com/images?q=tbn :...
    ça :
    https://www.reproarte.com/files/ima...
    ou encore ça :
    http://storage.canalblog.com/57/13/...

    à (probablement) ça :
    http://jaimepaslesriches.typepad.fr...

    Rien à ajouter...


  • #92184
    le 28/01/2012 par Maxime56
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Toujours en très grande forme Alain, le problème avec toi c’est que tu as 10 ans d’avance !


  • #92187
    le 28/01/2012 par Julien
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Comme d’habitude ce n’est que du bonheur comme on dit bêtement aujourd’hui, Soral a encore percé le brouillard propagandiste et ouvert le rideau sur les turpitudes sataniques de la communauté organisée.

    Il faut savoir qu’il n’y a pas de moyen terme avec ces gens la, c’est "vous êtes avec nous 1OO% ou contre nous 100%". Ils ne connaissent que deux positions du pied : à leur cul ou au notre, il n’y a pas de milieu, jamais ! C’est la guerre perpétuelle à l’antisémitisme, le carburant synaptique cacher.
    Arrogants, dominateurs ? Oh que oui, et combien, ils osent tout les lascars et c’est à ça qu’on les reconnait.

    Soulevons un voile sur l’oxymoron apparent du "juif laïc". Cela pourrait paraître paradoxal, mais il n’en est rien, la religion n’est que l’émanation, le génie de la race qui prime avant tout.

    Alain nous dit que nous ne sommes pas loin du style hollywoodien dans le cinoche français. Mais nous y sommes déjà en plein dedans. Le cinéma français est une affaire communautaire à 99%, les 1% qui reste c’est Perrin, les éclairagistes, les électriciens et les maquettistes. Pour s’en convaincre il suffit de scanner les génériques de films, édifiant, incroyable ! C’est presque un insulte au génie Français. Il n’y a pas que dans ce domaine d’ailleurs, c’est partout pareil. Le pompon 2011 c’est "La vérité si je mens ! 3", alors là c’est le sommet, l’Himalaya, jusqu’à l’équipe technique, ne peut pas faire mieux ou pire selon les goûts

    Il faut faire connaitre les écris et vidéos de Soral, c’est du domaine du salut public.

    Salut à toi Soral.


  • #92222
    le 28/01/2012 par Patriote62
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Nda est ambigu : d’un côté il est prêt à prendre des ministres FN, parade à radio courtoisie mais d’un autre côté fait tout pour se démarquer du Fn. Il joue le rôle de Villiers que j’ai soutenu et pour finir on a militant en déshérence et sa carrière foutue alors qu’il s’est range derrière Sarko.


  • #92232
    le 28/01/2012 par temet-nosce
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    .
    .
    Pour confirmer la partie 3 de soral ( en mm temps faut être aveugle pour ne pas s’en être apercu ) une vidéo amusante, mais tellement d’actualité, d’un discours de "Tommy" Douglas qui nous explique la politique gauche/droite et de "ceux" qui les élisent ^^.A regarder sans modération
    .
    . http://www.youtube.com/watch?v=Fu2k...


  • #92234

    Soral : le Rocco Siffredi du Logos ! ;)


  • #92253
    le 28/01/2012 par le gros con
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    simone veille à légitimé 4 millions de morts par avortement en 20 ans

    faudrait lui donner le prochain prix nobel

     

    • #92622

      Et que dire des milliards de morts dus à la masturbation :o)

      Restons dans le raisonnable.
      Ca n’est pas la morale religieuse qui doit décider du moment où l’enfant a une "âme".

      Le droit à l’avortement est un droit des femmes qui n’a pas à être jugé par les hommes car c’est un acte de détresse.
      La mise au monde, par contre, est une responsabilité qui doit être assumée.

      Parlons plutôt de la procréation artificielle, qui elle, est une atrocité, en privant de racine un enfant qui va naître.

      A mon avis :)


    • #92902
      le 30/01/2012 par Anonyme
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Non, un spermatozoïde n’est pas un être vivant ; l’ovule fécondée, si.

      Ce n’est pas une question religieuse, mais une définition scientifique sérieuse de ce qu’est la vie, et de surcroît la vie humaine.

      Et ne nous fais pas croire qu’il y a un quart de millions de femmes en détresse par année, et que l’homme ne devrait effectivement ne rien avoir à dire sur la question.


    • #93285

      Le "droit" à l’avortement n’est pas un acte de "détresse" ( détresse qu’il faudrait qualifier avec précision - qu’est ce que la détresse ? Nous sommes presque tous en détresse, nous sommes 99, 99% en détresse. Doit-on tuer pour en sortir ? ) .
      L’avortement est de venu un acte de confort. De nos jours, on se fait récurer l’entre-jambe comme on se fait planter des gros nichons. C’est la conséquence de la politique de domination sauce US ( on sert du cul et des jeux débiles aux masses qui finissent par baiser comme des porcs en délaissant leurs mioches ou en les tuant direct avant la mise à l’air ). C’est la conséquence du "titinaiement". voir Z.Brezinssky


  • #92294

    Que veut dire Soral quand il dit (début de partie 4 à propos des "génocides" juif/arménien :

    "quand on va de 4.5 à 1.5 -puisque c’est ce qui est écrit sur la plaque à Auschwitz- ça fait moins 3. Et on sait que 6-3=3, eh bah non la loi gayssot oblige à dire que 6-3=6"

    Merci d’avance.

     

    • #92465
      le 28/01/2012 par Mahmoud
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Salut camarade !
      Il fait référence au livre de Roger Garody " les mythes fondateurs de la politique israélienne" ou il est expliqué qu’en 1994 la direction d’Auschwitz c’est trouvée obligée devant les faits de changer la plaque commémorative -qui indiquait 4,5 millions de morts- en 1.5 millions, et donc 4,5-1,5=3, donc le chiffre officiel de 6 devient normalement 6-3=3.Garody écrit dans son livre avec ironie " 6-3=6"


    • #92513

      Jusqu’en 1990, des plaques mentionnaient que 4 millions d’hommes, de femmes et d’enfants furent tués a Auschwitz. En avril 1990 elles furent remplacées par des nouvelles plaques qui mentionnaient que 1,5 millions d’hommes, de femmes et d’enfants, "principalement des juifs", furent tués a Auschwitz.

      Le nombres de morts serait donc officiellement passé de 4 a 1,5 millions de morts, ce qui fait 2,5 millions de morts en moins. Or, la loi Gayssot ne permettrait pas la contestation du chiffre de 6 millions de juifs morts.

      Roger Garaudy, dans "Les Mythes fondateurs de la politique israélienne", ecrit :



      « 
      L’on n’en continue pas moins après avoir officiellement réduit le nombre de victimes à Auschwitz-Birkenau, de 4 à 1 million, à répéter le chiffre global : 6 millions de juifs exterminés, selon cette étrange arithmétique : 6-3 = 6  »



      dénoncé ou révélé par Le Canard enchaîné en janvier 1996, Roger Garaudy sera condamné, le 27 février 1998 pour contestation de crimes contre l’humanité, diffamation raciale etc etc...


    • #92539

      Ce qu’il veut dire c’est que le tribunal de Nuremberg a décrété qu’il y a avait eu 6 millions de mort juifs dans les camps dont 4,5 millions à Auschwitz. Mais sur la plaque de Auschwitz, suivant quelques rectifications, il s’est avéré qu’en fait il n’y en a eu "que" 1,5 millions. Mais selon la loi Gayssot, il est interdit de remettre en question les conclusions de Nuremberg et donc qu’il ya eu 6 millions de mort juifs, alors que depuis, 3 millions de Juifs ont disparu des tablettes d’Auschwitz (Simone Jacob ?). Donc, malgré une logique mathématique indéniable qui conclurait qu’il n’y a eu "que" 3 millions de juifs gasé dans les camps, nous sommes contraint, par une loi communautaire, anti-démocratique et anti-républicaine, d’accepter le fait que 6 millions - 3 millions = 6 millions (décret de Nuremberg), sous peine de prison et de 45000 € d’amende. C’est juste une atteinte à la logique et à l’intélligence... française dans ce cas-là.


    • #92580

      La réponse : regarde le documentaire "un homme" de Paul Eric Blanru , et surtout , surtout , fais tourner au max !


    • #92655

      Jusqu’en 1990, des plaques mentionnaient que 4 millions d’hommes, de femmes et d’enfants furent tués a Auschwitz. En avril 1990 elles furent remplacées par des nouvelles plaques qui mentionnaient que 1,5 millions d’hommes, de femmes et d’enfants, "principalement des juifs", furent tués a Auschwitz.
      Le nombres de morts serait donc officiellement passé de 4 a 1,5 millions de morts, ce qui fait 2,5 millions de morts en moins. Or, la loi Gayssot ne permettrait pas la contestation du chiffre de 6 millions de juifs morts.
      Roger Garaudy, dans "Les Mythes fondateurs de la politique israélienne", ecrit :



      « 
L’on n’en continue pas moins après avoir officiellement réduit le nombre de victimes à Auschwitz-Birkenau, de 4 à 1 million, à répéter le chiffre global : 6 millions de juifs exterminés, selon cette étrange arithmétique : 6-3 = 6 »



      dénoncé ou révélé par Le Canard enchaîné en janvier 1996, Roger Garaudy sera condamné, le 27 février 1998 pour contestation de crimes contre l’humanité, diffamation raciale etc etc...


    • #93317
      le 31/01/2012 par Julien
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Après "E=mc2" ont a "6-3=6", le nouveau dogme relatif.


  • #92301

    d’après wikipedia,Alain gresh et tarik ramadan ont écrit un livre appelé l’islam en questions chez actes sud
    http://catalogue.bnf.fr/servlet/Rec...


  • #92303
    le 28/01/2012 par Grindsel Tirédunevi
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Je continue à croire que dans le couple juif-anglais, ce n’est pas forcément celui qu’on croit qui porte le pantalon.

     

  • #92316
    le 28/01/2012 par Gaëtan
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Du grand Soral, je félicite ceux qui réalisent ces entretiens, ils sont de mieux en mieux faits, c’est un bonheur. J’espère que la conférence de Toulon sur la question demain la troisième guerre mondiale, sera elle aussi filmée.
    A ce propos je me demandais si Alain avait entendu parler du projet HAARP et ce qu’il pensait des nouvelles armes développées par l’USSTRACOM. Je vois mal les américains développer de telles technologies militaires pour garder ça dans le coffre à jouets.
    Obama faisait mine de militer pour le désarmement nucléaire mais force est de constater que c’est le contraire qui se produit avec des bombes bien plus puissante que Little Boy (Bombe A larguée sur Hiroshima).
    l’arsenal thermonucléaire israélien fait également froit dans le dos et l’on se demande pourquoi tant de bombes ? On ne chasserait pas les mouches avec un lance rocket. La puissance de feu d’aujourd’hui est totalement démeusurée et je me demande s’il ne s’agit pas là d’un Joker ? Je m’explique...
    L’Empire et ses hauts dignitaires se sentant perdus et condamnés, ne pourraient-ils pas décider de tout faire sauter ? Qu’ils se disent quitte à être jugés et condamnés à mort pour haute trahison autant tout faire sauter pour que personne ne gagne.
    Je ne vois pas très bien à quoi d’autre pourrait servir leur arsenal nucléaire mais je pense que c’est également ce qui va les perdre. Quand les corps constitués auront compris là où veulent nous emmener ces hommes et ce qu’ils sont prêts à faire pour nous vaincre...Je suis certains qu’ils les mettront aux arrêts, ils n’ont pas le choix, ils ne peuvent pas choisir sciemment de faire sauter leur parents, leurs, frères, leurs femmes, leurs enfants, leurs amis, leurs chiens, leurs poissons rouges, leurs maisons, leurs villes etc.
    La question serait plutôt quelle est la limite des corps constitués, à partir de quel point craqueront-ils, jusqu’où vont-ils aller avant d’arrêter le massacre ?
    Les deux premières GM nous ont montré qu’on pouvait aller très loin dans l"horreur et ce sans aucune raison valable, si ce n’est pour obéir aux fous et aux salauds qui nous gouvernent.
    J’espère donc qu’ils ne sera pas trop tard quand ses hommes de mains des puissants décideront de dire "Stop". Si trop de bombes H ont pété plongeant le monde dans le fameux hivers nucléaire décrit par les scientifiques, là il sera un peu tard pour s’dire "bon, on arrête.".
    Voilà, je suis vraiment curieux et imapatient de voir comment Alain va organiser sa conférence...

     

    • #92898
      le 30/01/2012 par Popopodi
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      "L’Empire et ses hauts dignitaires se sentant perdus et condamnés, ne pourraient-ils pas décider de tout faire sauter ? Qu’ils se disent quitte à être jugés et condamnés à mort pour haute trahison autant tout faire sauter pour que personne ne gagne."

      Les gagnants seront toujours les mêmes, et nous serons par définition dans les perdants, car ce sont ceux-là même qui contrôlent Haarp et autres douceurs, qui ont déjà préparé des milliers de km2 de bases souterraines dans lesquelles t’aura interêt d’avoir un sacré carton d’invitation pour faire partie des privilégiés. Ce qu’ils ont fait dans ce sens là à l’aéroport de Denver est proprement hallucinant, ne serait-ce que les éléments du décor. Et puis c’est précisé sur je ne sais plus quel monument, le fameux "american Stonehenge", que la population doit être réduite à 500 millions pour être viable.


  • #92437
    le 28/01/2012 par un lecteur de l’intellectuel dissident
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Salut,
    après lecture du commentaire d’un camarade qui avait l’air de dire qu"AS n’était pas objectif à l’endroit d’Houria Bouteldja car elle n’a jamais appelé à brûler des bagnoles lors du séminaire de Bagnolet, je suis allé regarder les deux vidéos de son intervention :
    - AS a raison lorsqu’il dit qu’elle raconte n’importe quoi. Je suis même surpris car il me semble qu’à une époque elle racontait moins de conneries
    - AS a tort quand il dit qu’elle appelle à brûler des bagnoles. Elle dit maladroitement qu’elle souhaite surfer sur la vagues des émeutes de 2005 mais sans jamais appeler à faire des conneries.
    - AS a raison quand il souligne positivement son élégance

    Comme le dit AS, il ne lui manque pas grand chose pour sauter le pas. Elle n’a pas encore le courage de désigner son véritable ennemi car je crois objectivement qu’elle ne le connaît pas encore et malheureusement elle est de bonne foi. Il lui faut encore du temps et beaucoup de travail.

     

    • #92646
      le 29/01/2012 par mozart
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      il ne manque pas grand chose à houria bouteldja pout passer le pas sur la politique étrangère !...
      mais sur la politique intérieure, la route est encore sacrément longue : repentance obsessionnelle, vocabulaire antiraciste dominant, ( "stigmatisations" ou "discriminations" ), francophobie plus que latente.


  • #92460
    le 28/01/2012 par stangrof
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    cohn bandit ne connais rien ou feint de ne rien connaitre a la Hongrie de 56 ! En effet, la révolte anti communiste a commencé par plusieurs jours de pogroms saignants ! Pourquoi ? Parce que tous les dirigeants et l’ immense majorité des commissaires politiques, la police secrète et les tortionnaires de la terrible AVL ( équivalent du kgb en beaucoup plus féroce ) étaient des juifs revenus dans les sacoches de l’ URSS dés 45. A lire et a traduire Uprising
    http://www.amazon.com/Uprising-One-...


  • #92478
    le 28/01/2012 par chahb ibn tachfine
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Nous devons etre solidaire avec Mr Soral et son Equipe aussi financierement.
    Soutenons ensemble l’un des seul intellectuel Francais dissident et unificateur.


  • #92492
    le 28/01/2012 par Agnès
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Merci beaucoup pour votre lucidité, votre franchise et pour ce grand courage que vous laissez vous emporter. Que Dieu vous protège dans ce combat. Que votre esprit continue de luire..


  • #92526

    Bonsoir . Que du bonheur !!! Pour ce qui est de rouler le vent dans le dos en faux plat descendant, cela se dit aussi "dérouler du braquet". J’ai vraiment apprécié ces vidéos qui se concrétisent dans les faits plusieurs années après ses prises de positions ! Un grand Bonhomme, un pur moment de plaisir qui ont le don d’énerver ma fille puisque collé à l’écran et non sous sa séduction primaire mais non moins réelle !!!!!! Je dois acquérir Chute que je n’ai pas lu lui. Kénavo et vive Marine.


  • #92532
    le 28/01/2012 par UnPrénomMoyen
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Signez la pétition contre l’ACTA afin de protéger la liberté et neutralité du réseau !

    http://www.avaaz.org/en/eu_save_the...
    http://www.stopacta.info

    E&R se doit de traiter également les problématiques liés à l’Internet !
    Un très bon point de départ : http://www.laquadrature.net/fr


  • #92553
    le 28/01/2012 par damien
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    De mieux en mieux, comme le bon vin.

    De la précision, au poil de cul près qui dit toute la vérité.

    Il n’y a rien à redire sur +de 90% du contenu.
    Il s’agit d’un des meilleurs entretiens, je conseille.

    Soral bosse beaucoup en 2 semaines, il n’a cette fois pas appellé Bourguinon M Bourgoin.
    (pour info sur ce c’est un ancien de l’INRA spécialiste de la micro bio des sols qui osé s’opposer au tout chimique. Il a été éjecté. Aujourd’hui il est consultant en sol et fait du vin dans le sud-est avec sa femme).

    Sur l’honnêteté de Tariq Ramadan, j’en sais trop rien, il est si peu français que j’ai l’impression qu’il tombe dans tout les pièges tendus, naïvement ou pas (quand on est à plein temps et intelligent quand même...). En même temps en l’écoutant, j’ai l’impression dans la gestuelle et la voix d’entendre un Pierre Rabhi, mais lui est français et un honnête homme.

    Que dire encore ...

     

    • #93086
      le 30/01/2012 par president
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Juste pour info, Tariq Ramadan est diplomé en littérature française, il connait la france et son histoire certainement mieux que beaucoup d’entre vous, il a visité et rencontrer des acteurs sociaux ou politiques dans presque toutes les villes de France et il y vient régulierement (qui fait mieux comme présence sur le terrain), sa femme et ses enfants ont la nationalité française, donc il pourrait l’obtenir. L’argument de "il n’est pas français" ne tient pas, je vous rappelle aussi que Soral est de nationalité suisse aussi...
      Ensuite pour info toujours pierre Rabhi est algerien né en Algerie...


  • #92613
    le 29/01/2012 par P.Leroy
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Bravo ! Magnifique ! Merci Alain Soral, la France n’est pas toute entiere a plat ventre....


  • #92614
    le 29/01/2012 par The End
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Comme à son habitude, très bonne analyse de M. Soral, vraiment perspicasse et judicieux et encore une fois je suis fan !!!

    Par contre la parti sur Rachida Dati laisse à désirer, le fait de la décrédibilisé sur ses "faux diplômes" ok ! si ce n’est pas de la diffamation tout de meme ( sinon on se la joue à la Gala et Voici et on parle juste des ragots et soi-disant, voir pire on invente des rumeur) mais de dire que ses frères sont des tolards ?!? Quesceque ça change pour elle ?!?
    De plus en quoi n’a telle pas le droit plus qu’un autre davoir le 7ieme arrondissement de Paris ? Parceque c’est une beurette, parceque je sui un beurre j’ai pas le droit detre a la tête d’un quartier de catholique ?!? Donc le catho "dirige les cathos" et puis dans le 92 on mets un maire français d’origine algérienne etc etc et ça c’est la reconsilliation nationale ? Ya un truc que je piges pas la...

    Desoler pour ma syntaxe et mon orthographe mais je commentes depuis un téléphone portable :-(

     

    • #92740
      le 29/01/2012 par Charles
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Je ne crois pas que Soral soit contre Rachida ou l’idée qu’elle puisse garder le 7e, il souligne simplement toute l’hostilité sous-jacente du système ; comme quoi les dés seraient pipés contre elles, en fin de compte.

      Du reste, je crois qu’il la critique simplement pour sa soumission et sa "collabeuration" si je puis dire. Mais bon, je ne suis pas Français, des détails peuvent m’échapper.


    • #92754
      le 29/01/2012 par mozart
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      C’est quoi cette parano ??
      Soral n’a pas besoin d’être "contre" rachida dati.
      Elle est nulle d’elle-même.
      C’est une potiche de la "diversité", comme disent les idéologues aujourd’hui.
      Elle est la preuve que la discrimination positive est déjà très largement pratiquée en France, comme l’a prouvée une étude de pôle emploi sur le cv anonyme, et que cette discrimination ne résout rien pour la masse des "minorités visibles", pour employer la novlangue.
      tout ça, c’est de l’américanisation, et rien d’autre.


    • #92766
      le 29/01/2012 par Rombier
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Merci M.Soral pour votre alacrité et votre courage moral qui me galvanisent et m’aident à réfléchir. Que l’esprit d’amour et de fraternité souffle longtemps sur vous comme il le fait déjà.
      @The End : Je pense comme vous qu’il est nécessaire d’aider un analyste du calibre d’Alain Soral en lui indiquant les scories et autres radicalisations maladroites, pouvant facilement desservir l’ensemble de son discours qui, selon moi, tient sacrément bien la route. Je crois que succomber à certaines facilités quand on est lancé en plein galop dans un contexte d’urgence comme celui qu’on traverse est inévitable, même si on s’astreint par ailleurs à un effort louable d’honnêteté intellectuelle. Donc bien qu’excusables parce que humains, ces "écarts" ouvrent néanmoins la porte à l’amalgame et l’affadissement voire la réduction d’une vision qui est tout sauf étroite.


    • #92775
      le 29/01/2012 par The End
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Bien sur que la discrimination positive existe, bien sur que rachida est en bois de cagette mais je dit simplement ce qui me semble bizarre à entendre c’est à dire 1) en quoi la diffamer fait avancer le smilblik ? 2) Pourquoi un "catho avec la raie sur le coté" serai plus à même d’être élu dans le 7ieme que mustafa (né en france de parents naturalisé francais en 1959 ?!?)

      Autant les explications de M.Soral ont toujours été claires autant sur ces dires, bah pas clairs !!!!


    • #92792

      1) parce qu’elle est ridicule, et qu’elle est un symptôme de tout ce multiculturalisme/antiracisme/diversité qu’on essaie de nous vendre.
      2)parce que Fillon ressemble à son électorat, la bourgeoisie catholique traditionnelle.


    • #92922
      le 30/01/2012 par The End
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      @ Lolo : tu penses vraiment ce que tu écrits ? "parceque fillon ressemble à son électorat" ? ce serait vraiment malheureux si demain "qui se ressemble s’assemble !!! " on vivrai alors dans une france multis clans ou l’égalité et la reconciliation nationale ne seraient plus...et puis ou s’arreter ?!? les cathos avec les cathos, les musulmans avec les musulmans, puis les roux avec les roux, les cinéphiles entre eux...

      @ Rombier : Effectivement vu sous cet angle, il est vrai que c’est compréhensible, cela dit d’entendre ces "dérapages" m’offusque légérement, c’est juste que je crois tellement au mouvement soralien qui s’apparente à cette petite bulle d’air alors qu’on a la tete sous l’eau...


  • #92668
    le 29/01/2012 par Marco polo
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    SORAL a de très bonne analyse, mais il est très dur de faire comprendre aujourd’hui à un citoyen qui regarde TF1 tous les soirs la situation des problèmes actuels ( Par exemple je prends l’exemple d’une partie de ma famille)

    J’ai l’impression que les gens sont complètement abrutis qu’ils veulent comprendre des conflits de plusieurs années en 5 min expliqué au journal télévisé et ce faire une opinion personnelle de 30 secondes de blabla... pour être dans la norme.

    Le drame c’est quant tu te rend compte que la télévision a abruti tellement les gens même des gens de ta propre famille ils croient plus au journal télévisé qu’aux arguments personnels d’un membre de la famille vérifié explicitement par sources internet de recherche et de preuves... que quand tu leurs parle par exemple de gouvernance global ou du racket bancaire par le taux d’intérêt, la création monétaire, l’arnaque de l’IR expliqué par Etienne CHOUARD. J’ai essayé d’en parler a des proches soit c’est le blocage le gros blanc et il n’ont pas d’argument, soit quand je fini mon explication il savent pas quoi dire et quand je leur envoi des sources par mail et même quand je les rencontres ils vont pas voir ....

    Ils me disent généralement j’ai pas eu le temps de regarder trop de travail, j’ai pas vu ou alors l’argument oui le monde est pourri mais on peut y faire quoi ??? l’excuse du j’ai pas eu le temps c’est l’argument principal pour éviter la discussion.

    quand la barre des 11% de la population sera au courant des arnaques mondialistes, et des fauteurs de guerre, puis des manipulations de nos élites peut être qu’il y auras peut être un sursaut.

    Personnellement je pense que les gens croient trop à la télévision et ne sont pas assez curieux pour chercher des sources sur internet ce n’est pas qu’ils sont bêtes mais pas assez curieux,moi personnellement je ne me crois pas plus intelligent que le citoyen lambda Français.

     

    • #92770

      C’est exactement ça ! Moi aussi j’ai essayé de parler de certains sujets à des proches mais je me retrouve face à un mur d’incompréhension, non pas qu’ils me prennent pour un idiot mais ils ne savent tout simplement pas quoi répondre...

      En même temps je me revois il y a 2 ans, et j’aurai pu réagir de la même façon, il faut l’admettre nous avons franchi un sas d’initiation qui nous rend difficile la conversation avec les gens du quotidien. Quoi qu’il en soit je n’abandonne pas, je pense que seul le temps et la persévérance peuvent payer, parce que je sais que nous sommes dans le vrai.


  • #92687
    le 29/01/2012 par julien
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Alain Soral c’est le jason statham du logos Français ! Y’a de l’action !!!!!!!!!

     

    • #93817
      le 01/02/2012 par Julien
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Tiens un usurpateur, un deuxième Julien, comme c’est bizarre, ça ne devrait pourtant pas être possible si le système fonctionnait correctement ???


  • #92696
    le 29/01/2012 par Droite matriarcale
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Comparer Pierre Vial à Danielle Bleitrach, c’est honteux, et c’est indigne d’un esprit aussi brillant que celui d’AS. Il sait très très bien que c’est faux, et il sait très très bien que, premièrement, c’est une insulte, deuxième, que c’est la pire des insultes que l’on puisse lui adresser à PV, troisièmement, que ça constitue donc une déclaration de guerre. C’est un crachat à la gueule, de la haine gratuite ; c’est aussi bête que l’attitude de Siné face à Dieudo. Monsieur Soral serait bien plus avisé de proposer un front uni antisioniste. Puisqu’il le fait avec les racialistes noirs, pourquoi pas avec les racialistes blancs ? Pourquoi ce deux poids deux mesures ? En fin de compte, Monsieur Pierre Vial est à un niveau d’infréquentabilité encore supérieur à Soral.


  • #92802
    le 29/01/2012 par jerome
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    M. Soral tape tellement sur les juifs que je me demande quel est son projet pour la "reconciliation" ?
    je me mets a la place d’un type né juif sans le demander, et qui voit ces videos et qui ne peut que lui en vouloir, ou d’un type né musulman sans le demander et qui ne peut qu’en vouloir aux juifs.
    je comprends qu’on soit contre les projets de colonisation sioniste ou contre certaines élites, mais la stigmatisation generale d’une religion ne peut pas amener a la reconciliation, non ?

     

    • #92813

      Il en parle beaucoup mais ce n’est qu’en proportion des nuisances que cause cette communauté ; il considère que c’est la cause numéro 1 à beaucoup de problèmes actuels, voilà.


    • #92814
      le 29/01/2012 par un lecteur de l’intellectuel dissident
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Gilad Atzmon ou Norman Finkelstein sont plus durs à l’endroit des juifs que beaucoup. Mais même chez Atzmon ou Finkelstein, ce n’est pas le juif qui est visé, c’est l’être humain qui se comporte comme une ordure. Pour le musulman c’est pareil : t’imagines un musulman à qui on demanderait de choisir entre l’émir du quatar et Atzmon ? N’importe quel musulman d’aplomb n’aurait aucune hésitation.
      Sortir de l’atavisme ou du tribalisme pour passer à l’universalisme, c’est pas simple.


    • #92818
      le 29/01/2012 par turlututu
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Je me pose également la question depuis que j’ai commencé à écouter Soral et à le lire mais vous la formulez vraiment bien. Quid de l’articulation d’un message clair de réconciliation à l’égard des "juifs sur les bords", par dessus leurs élites constituées (qui ont depuis toujours la fâcheuse habitude de trahir les humbles ...) ...


    • #92822
      le 29/01/2012 par Apocryphe
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Soral ne tape pas sur les juifs en tant qu’individus, il tape sur l’idéologie sioniste (qui dépasse de loin les seuls juifs) et il tape sur la religion judaique talmudiste et raciste. Rien n’empeche un juif sain d’esprit de renoncer au sionisme et au talmudisme, et de se fondre dans l’universalisme, comme l’ont fait intelligemment les Séfarades de France sous Napoléon par exemple.


    • #93020
      le 30/01/2012 par Tatiebaba
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      manifestement vous n’avez pas suffisamment "écouté" SORAL, et en tout cas pas du tout "entendu" ce qu’il dit.
      Il ne tape jamais sur aucun "Juif né Juif sans le demander" pour vous citer ....Petit apparté dans ma réponse est on Juif sans le décider ? Est ce une race ou une appartenance religieuse.....Revenons donc à votre commentaire : SORAL tape sur les Juifs dont le projet est la domination des autres communautés ou nation par des moyens indignes et au nom d’une appartenance à un groupe "élu" et au nom d’intérêts très privés sur le dos des autres "non Juifs".


  • #92804

    Éclaircissement sur le "génocide" arménien :
    http://www.the-savoisien.com/blog/i...
    La dernière loi imposée aux peuples français sur le "génocide Arménien" n’a été dicté que dans le seul but d’occulter le fait que ces massacres, des deux cotés, Turcs et Arméniens, ont été manigancés par les hébraïques et aussi et surtout pour occulter le génocide, lui réel, des Pontiques.


  • #92809
    le 29/01/2012 par turlututu
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Merci M. Soral pour votre grande indépendance d’esprit et votre courage.

    Vous parlez de Serge Klarsfeld de façon très critique. Soit.

    J’aimerai cependant bien savoir ce que vous pensez de ceci :
    http://rutube.ru/tracks/5260105.html

    Il s’agit d’une émission de France Culture diffusée en 2004 composée d’extraits audio du procès Barbie et d’interviews des acteurs de l’époque. Vous y trouverez notamment de 6:00 à 38:00 la plaidoirie de Serge Klarsfeld en tant que partie civile.

    Il me semble que ce document confirme ce que vous dites par ailleurs : rien n’est simple. Et si on parlait aujourd’hui du rôle de la France dans la déportation des juifs d’Europe comme en parlait M. Klarsfeld en 1987, bien des choses seraient différentes.

    J’aimerai bien avoir votre avis sur ce document.


  • #92820
    le 29/01/2012 par Markovitch
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Excellent Alain Soral dans ses analyses qui lui donnent chaque jour raison !
    Juste une remarque. Les sédévacantistes ne sont pas des fous-furieux ni des extrémistes (voir l’Abbé Zins et son Blog http://www.phpbbserver.com/phpbb/in...).
    Ils sont simplement allés jusqu’au bout de la logique compréhension de la destruction de TOUS les dogmes catholiques issus du pseudo concile Vatican II. L’Eglise visible a cessé d’exister depuis et est remplacée par une autre église soumise au Nouvel Ordre Mondial judéo-maçonnique. C’est pourquoi nous disons qu’il n’y a rien à négocier avec la Rome apostate. La FSSPX (lefebvriste) persiste dans son aveuglement à vouloir négocier avec ce que Mgr Lefebvre appelait lui-même des anti-christs ce qui est désolant et ne peut aboutir qu’à leur absorption par la Rome judéo-maçonnique. C’est ce que veut Ratzinger et c’est pour cela qu’il a été "élu" "pape". Bush avait dit lui-même qu’il souhaitait Ratzinger comme "pape"...
    Au fond, les sédévacantistes ont une position claire et ont bien établi leurs ennemis et refusent toute compromission avec les anti-christs de la Rome moderniste. C’est ce que fait Alain Soral lorsqu’il refuse de se compromettre dans les grands médias.
    Bon courage !


  • #92846

    Merci à Alain Soral pour cet entretien très riche et très bien documenté . C’est de plus en plus intéressant . Les sujets sont très bien traités , saupoudrés d’un d’humour désintéressé , qui rend l’analyse encore plus attractive .
    Si seulement il pouvait revenir à la télévision , les gens prendraient conscience de toutes ces vérités . Il ne ferait qu’une bouchée des Polony/Pulvar & co ..

     

  • #92857
    le 30/01/2012 par Druide
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Dans les textes juifs, Amalek est un nom qui désigne l’Ennemi héréditaire des juifs. Haman le perse (dans le Livre d’Esther) était le chef des Amalécites, lesquels descendaient d’Esau (nom qui servira surtout à désigner Rome et la catholicité, et puis par extension, tout le christianisme et la civilisation occidentale).
    Avant de s’appliquer à Rome, au christianisme, puis plus tard (XXe siècle) aux Allemands et aux Arabes, le nom d’Amalek désignait les Arméniens.
    Ce qui faisait la particularité du christianisme arménien était qu’ils ouvraient grands leurs bras aux juifs, ils voulaient absolument les convertir au christianisme, mais pas par la force, en leur montrant à quel point ils vivraient mieux, libres et entourés d’amour, s’ils devenaient chrétiens. C’est ainsi qu’en Arménie, de nombreux juifs comprirent à quel point ils étaient opprimés par leur propre élite juive et furent tentés de de se convertir à la foi chrétienne. Cette conversion massive de juifs au christianisme arménien représentait une menace de taille pour les élites juives qui tenaient à conserver leur troupeau bien sectaire, pris par la peur et coupé du reste du monde. Dès lors, il devint d’une importance capitale pour les élites juives d’attaquer sur tous les front tout ce qui se rattachait au christianisme arménien, à commencer par les Arméniens eux-mêmes. Amalek est même carrément le mot hébreu pour "Arménien". ("The use of ’Amalek as the Hebrew word for "Armenian" is first attested in the tenth-century chronicle Yosippon (composed in Byzantine southern Italy)...")

    Qu’il y ait eu effectivement "génocide" des Arménien, cela est difficile de le croire en définitive, surtout lorsqu’on constate l’importance de la population arménienne actuelle. Mais peu importe qu’il y ait eu ou non une volonté de génocide, de vouloir rayer de la carte des Arméniens — comme les juifs doivent rayer de le nom et la mémoire de leur Ennemi héréditaire - il reste que l’histoire du Moyen-age témoigne incontestablement d’une guerre spirituelle menée par le judaisme contre les Arméniens et plus particulièrement les chrétiens arméniens.

    Source :
    Elliott Horowitz, Reckless Rites : Purim and the History of Jewish Violence, 2006, Princeton University Press, pp.10-11 ; 122-125


  • #92914

    baby alone à bruxelles devra rendre des comptes au peuples...


  • #92965

    Une remarque sur la Hongrie qui est important de préciser, Alain Soral dit a la fin "soutien inconditionnel a Orban et a la Hongrie", il est vrai que VO a été élu avec une bonne majorité, mais la réalité est que plus de la moitié des hongrois se disent froncierement hostile a VO aujourd´hui. Je ne fais confiance a aucun institut de sondage, j´évite, quand je me ramene vers les gens de dire "Salut ! moi c´est ****** je suis francais, alors Orbán ?? Pour ou contre ??"
    Mais j´essaye quand je le sens, d´aborder le sujet pour connaitre la température locale.
    C´est un fait. Dans 2 ans il risque fortement de se faire dégager par son peuple, pour etre remplacé par peut etre quelqu´un qui sera de conivence avec l´UE et qui assurera la décadence de la Hongrie.

    D´ou mon souhait de faire partager l´extrait vidéo avec sub anglais et hongrois.
    Pour montrer ce point de vue alternatif de AL : Que VO se prend des coups par l´UE pour protéger son pays malgré les apparences.

    Je n´ai eu aucune réponse de la part du responsable E&R a qui j´ai fait la demande.


  • #92998

    http://blog.mondediplo.net/2012-01-...

    voilà un article très récent de alain gresh sur son blog du monde diplomatique relatif au moyen-orient.
    très intéressant sur la dérive d’israel vers l’extreme droite. et rejoint les propos d’alain soral sur la lutte nazisme/judaisme dans la volonté de domination raciale.

     

    • #93136

      Je ne connais pas Alain Gresh, mais son prédécésseur au Monde Diplomatique Ignacio Ramonet, et ce dernier à souvent tenu des propos presque élogieux sur les Chavez, Castro etc... et a publié pas mal de bouquins sur la manipulation médiatique (Le Chewing-gum des Yeux, La tyrannie de la comunication...) ou comment des séries comme Friends exportent l’idéal américain dans le monde etc, voir aussi sur la mort du Journalisme... Donc cela ne m’étonnerait pas que son succésseur aille dans ce même sens, sans forcément aller aussi loin que AS et autres.


    • #93268
      le 31/01/2012 par polytriiique
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Le Monde Diplomatique s’est comporté en véritable chien de garde vis à vis des contestataires du 11-Septembre (la comparaison avec son pendant norvégien en dit long sur son degré de collaboration), ce journal soit-disant non-aligné ne s’est pas gêné pour participer au dénigrement médiatique de Thierry Meyssan, c’est exactement la même ligne qu’un Noam Chomsky : un anti-impérialisme bon-teint doublé d’un anti-complotisme viscéral, soit le rôle classique du vigilant d’extrême-gauche qui a pour fonction de maintenir les révoltés hors des sujets dangeureux...


    • #93439
      le 31/01/2012 par Lucien
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      C’est pas si simple, polytriiique. Un lecteur du Monde diplomatique y trouvera toutes les informations nécessaires à une remise en question totale du modèle libéral bourgeois protestant, on ne peut pas leur retirer ça.


  • #93009

    Ca déboîte du logos, toutes mes ficelles de caleçon !

    Par contre, on aimerait bien connaître le testament de Jean Moulin. C’est peut-être le déclencheur de la fin des temps, Soral, on te protégera ! ^^


  • #93061
    le 30/01/2012 par laurent
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    bonna année et longue vie Alain ;
    fais gaffe quand meme.


  • #93119
    le 30/01/2012 par Philippe
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Vidéo très intéressante, une logique implacable !


  • #93177
    le 30/01/2012 par Dimitri
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Bonsoir.

    Vidéo intéressante, même si je me demande pourquoi AS n’a pas abordé le revirement soudain de MLP et son soutien publique même si il a été fait après-coup du voyage de Aliot en Israël.

    Par ailleurs j’aimerais en savoir plus sur ce fameux testament gardé fièrement par notre Vergès. Des lectures à m’indiquer dans ce sens ?

     

    • #93283
      le 31/01/2012 par garbageolog
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      comme pour le testament de Barbie, une des mystères de la 2eme gm rest, pour moi, l’ histoire de Rudolph Hess telle qu’ elle nous est présentée, cad pleine de trous... pourquoi cet homme fut il pendant si longtemps maintenu "incommunicado" ? sans parler des circonstances de sa mort ....


  • #93423
    le 31/01/2012 par Lucien
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Alain Soral attaqué de partout ! Ce midi dans le journal de France Culture, cette petite quenelle par Cheminade : "Monsieur Soral est un écorché vif. A son âge, on ne peut plus draguer les jeunes femmes, et cela frustre énormément..."

    Les fans attendent la réponse d’Alain !


  • #93432

    de toute façon,toutes les lois mémorielles sont des privilèges communautaire


  • #93459
    le 31/01/2012 par la fée clochette
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Bonjour et merci beaucoup pour ces analyses brillantes !
    Voici une petite peinture (numérique) quenelliène de ma fabrication.
    Partagez la comme bon vous semble, imprimez la, faites en des posters, bref, utilisez la !
    http://img407.imageshack.us/img407/...

    Cordialement.


  • #93467
    le 31/01/2012 par freddo
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    6-3 = 3 millions, donc selon Soral, comment on le lit parfois sur des sites négationistes, il n’y aurait que 3 millions de juifs génocidés parcequ’une plaque à Auchwitz aurait revu le chiffre à la baisse. Il est quand même de notoriété publique que les différentes équipes historiennes ayant compté avec différentes méthodes le nombre de juifs assassinés pendant la Seconde guerre mondiale n’ont jamais tenu compte de cette plaque. Seule les négationistes ou les ignorants font comme si c’était le cas. Le chiffre reconnus aujourd’hui est une fourchette allant de 5,2 à 5,9 millions.


  • #93708
    le 01/02/2012 par Julien
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    "C Hollywood" avec Heyer, Daniel, Stark et Giuliani chez Calvi hier en roue libre sur faux plat.


  • #94043
    le 01/02/2012 par Païen
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Quel bien fou cela fait-il d’écouter le président chaque mois. Maintenant que j’ai visionné tous les précédents entretiens, j’attends avec impatience la fin du mois.

    - Quel plaisir aussi d’entendre "Take no prisoners" Du Cultissime Megadeth (album Rust In Peace : Un Chef D’Oeuvre pour ceux que ça intéresse) en séquence d’intro u_u (headbang)


  • #94139
    le 02/02/2012 par le breton du québec
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Chaque nouvelle vidéo est toujours un moment jouissif !
    Je dois avouer qu’alain soral contribue pleinement au développement du travail d’éveil que j’avais commencé tout seul il y a 10 ans et en cela je l’en remercie chaleureusement.
    P.S:bravo encore pour la musique d’introduction(MEGADETH)qui n’est pas un groupe de dégénérés comme j’ai pu le lire ici de la part d’un monsieur vraisemblablement agé.DAVE MUSTAINE(son leader) poursuit le meme combat de la dénonciation du nouvel ordre mondial dans ses paroles et dans ses entrevues et il mérite le respect pour cela.Il fallait que cela soit dit.


  • #94456

    Impossible de nier les génocides de par la nouvelle loi ... très bien ! Le peuple palestinien meurt dans un camps génocidaire à ciel ouvert ! Fouttons le nez des sionistes dans leur propre merde, qu’on rigole aussi un peu.. allez quenelle de 215 ! Merci pour votre fraternité et bonne année !


  • #94801

    Je reste sur ma faim, il balance une bombe sur Jacques Vergès possédant le testament Barbie. A ma connaissance Vergès a accusé Raymond Aubrac mais C’est de notoriété publique. Alain parle de quelqu’un d’autre.


  • #94951
    le 03/02/2012 par Damien
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Sur la "question" du nombre, des sources juives (Zionist Organization of America) datant des années 1942 ou 1943 estiment à cette date le nombre de Juifs en Europe à 2 millions.
    http://www.youtube.com/watch?v=soPj...

    Encore du bon travail de François Marginean dans son émission L’Autre Monde. Je suis cotent qu’ E&R est placé la playlist des émissions dans les sites amis, et j’invite chacun écouter les émissions.
    Peut-être E&R ou des sympathisants québécois pourraient-ils prendre contact avec François Marginean si ce n’est pas déjà fait.


  • #95049
    le 03/02/2012 par Damien
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Pour rebondir sur la mécanique de la repentance éternelle, la SNCF fait de nouveau l’actualité quant aux déportations ferroviaires pendant la guerre :
    http://www.agoravox.fr/tribune-libr...

    La repentance ou l’histoire sans fin !


  • #95076
    le 03/02/2012 par Damien
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Pour ceux qui veulent lire "La conception matérialiste de la question juive" d’Abraham Léon :
    http://aime-et-sers.com/la-concepti...


  • #95115
    le 04/02/2012 par youssef
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    il faut être très fort pour avoir fait le lien entre la Banque et la religion ! si l’usure est permise , et même encouragée chez certains, il faut reconnaître qu’elle est étrangère au catholicisme et à l’islam- lesquels ont toujours maintenu, jusqu’à récemment, la Banque à bonne distance de la chose publique...merci alain Soral de répéter ces vérités !


  • #95439
    le 04/02/2012 par Damien
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Je suppose qu’Alain Soral s’est laissé entraîner par sa verve dans les dernières minutes et à oublier de parler des deux livres posés à sa gauche devant les quenelles d’or : si c’est le cas il s’agit de "Misères du désir" et de "Chute" tous deux réédités en 2012.
    L’occasion d’une saine relecture !


  • #96027
    le 05/02/2012 par Seneca
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    A propos de la pédophilie, le Talmud suggère un rapport douteux entre judaïsme et rapport aux enfants. Quelqu’un saurait-il éclairer davantage ?

    J’aimerais en outre que les musulmans regardent ceci et m’expliquent... autrement qu’en rejetant la faute sur "les sionistes" ou par les mêmes procédés détournés, mesquins et lâches que les abrutis très facilement identifiables qui commentent la vidéo et que je ne prends pas pour des représentants de l’Islam. Expliquez je vous prie, pour tous les gens présents ici, puisque vous savez que ceci n’est que par l’aval de l’Islam et vous êtes reliés à cette religion, qui a une réalité actuelle, que vous ne pouvez nier.
    http://youtu.be/UFCwjbciQ7Q

     

    • #96217
      le 06/02/2012 par Seneca
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Je me suis renseigné. Il ne s’agit pas de musulmans mais de yézidis kurdes ! Il semblerait d’ailleurs qu’il y ait eu des représailles plus ou moins directes... Cette vidéo date et n’est pas toute récente. Je vais en informer la personne qui a posté la vidéo.
      Il traîne malgré tout des vidéos d’égorgements et de mises à mort par lapidation, toujours originaires de ces régions maudites, qui risquent d’être à long terme un coup dur pour l’islam, notamment pour les pratiquants sincères. Quel en est votre avis ?

      J’ai souvent lu dans les commentaires accompagnant ces horreurs (en dehors d’une pluie de grossièretés très originales) qu’il était justice qu’une femme qui trompe son mari soit lapidée, mais qu’en est-il de la polygamie des époux ? Ils ne trompent pas leur femme légalement ? (Oui, je sais que la femme est l’égal de l’homme, merci savants, merci mr. Soral) On parle beaucoup de la virilité des musulmans, mais ce qui nous est servi dans un plateau dès notre enfance, ce n’est pas nous qui sommes allés le chercher. Rien de viril.

      Quelle image avez-vous de l’égorgement ? Est-ce "viril", "adulte" ? Les prostitués célestes, c’est adulte, aussi ?

      Et que dire des contradictions du Coran à propos des mécréants qu’il faut un coup égorger, un coup respecter si ils ne sont pas païens ?

      Des réponses claires et honnêtes sont les bienvenues.


  • #97543

    Pourquoi autant d’occurrences du terme "Français de souche" ?
    En quoi cette dichotomie sert la réconciliation nationale ?


  • #97607
    le 08/02/2012 par snowboard
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    par rapport a la 5eme vidéo,on pourrait faire le prolongement avec le projet aladin qui utilise les moyens de l’état français pour faire de la propagande
    http://projetaladin.org/


  • #100131

    Merci Monsieur Soral, j’avais déjà compris dans les grandes lignes se qui se passe dans notre société et vous m’avez permis de "boucher" les trous car il me manquait des pièces dans mon puzzle. Je voterais Marine Lepen car je n’ai pas d’autre choix. Je suis né en France, de parents révolutionnaires algériens et j’aime la France de ses écrivains et de ses philosophes. J’aime les vrais valeurs de la France. Je n’aime pas cette France qui vomit tous les jours sur les musulmans, cette France sous protectorat Israélien..

     

    • #101217
      le 14/02/2012 par Seneca
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Il faut reconnaître la réalité. Jean-Marie Le Pen a du talmudiste en lui. Il joue depuis toujours d’une ambiguïté qui lui permet d’exalter le xénophobe pas très malin comme celui qui voudrait voir le véritable retour aux valeurs "austères" en lui. Ce serait quand même mieux s’il n’avait eu que le côté "droit", le côté soralien. Sa fille ne semble pas avoir arrangé les choses.

      La plupart des jeunes pro-FN que je connais ne prennent que ce côté gauche qui leur permet de se croire plus puissants que les sacs-poubelle nike qui les ont un jour trainés dans la boue. Les jeunes qui gueulent "MARINE !" en plein discours de celle-ci participent des mêmes penchants primaires. Parmi eux, certains poussent même la méchanceté vindicative jusqu’à s’engouffrer des nuits durant dans d’interminables recherches qui confirmeraient argument fallacieux après argument leur fantasme de la supériorité du blond sur le nègre et au passage sur tout autre europoïde mongoloïde ou latin, vestiges d’une Allemagne putride, rachitique et anti-nietzschéenne...

      La tentative de Soral qui pousse le jeune abruti que nous sommes à réfléchir toujours bas et plus profond m’est apparue comme l’espoir insoupçonné d’une réconciliation, rôle auquel je ne voyais personne oser s’y atteler, encore moins y consacrer sa vie.

      Au nom de la France jeune et malgré les questions qui restent sur la touche, Merci Soral !


  • #101431

    Le Front National qui fait peur au système ? Soral qui invite à voter Le Pen ? Je ne comprend pas l’analyse, ni la position.

     

    • #102852
      le 17/02/2012 par franck
      Alain Soral, entretien de janvier 2012

      Parce que c est tout simplement la realité..... Mais il faut etre subtil pour comprendre le message codé du FN surtout avec Marine qui le fait elle à un niveau encore plus subtil pour pouvoir simplement passer dans les medias et ainsi conquerir - un jour - la fonction supreme.... Et ceux qui parle de reconciliation nationale, eh bien il ferait mieux de faire comme notre Alain : De voter pour Marine ...même si - et c est un euphemisme de le dire - il (Alain) ne la (Marine) porte pas dans son coeur.... CQFD.


  • #107703
    le 24/02/2012 par alex66
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Et boom ! 100.000 lectures pour cet article/entretien.
    A quand la suite ?


  • #110620

    quand soral citait kemi seba,qu’il disait "occupez-vous de vos fesses",il denoncait Bernard lugan
    ré-écoutez bien en podcast ses émissions afro insolent


  • #129247

    Merci pour votre travail M. Soral !
    Par contre, on ne peut plus lire la vidéo 2 à partir de la minute 11 environ... J’ai essayé plusieurs fois... Impossible. Certains mal intentionnés l’ont-ils bloqués car vous y révélez des trucs gênants, ou simple problème informatique ? En tout cas, j’aimerais bien l’entendre !


  • #129248

    pardon, je voulais dire la vidéo 3 ! Sur Hollande et Sarko...


  • #156006
    le 22/05/2012 par Johann
    Alain Soral, entretien de janvier 2012

    Quelque chose me marque dans la deuxième vidéo. Alain Soral dit apprécier ce qui furent les objectifs de Herlz et Dieudonné a pourtant reçu a la main d’or des rabbins antisionistes qui on fortement critiqué Herlz. En espérant obtenir une petite explication, sait-on jamais.


Afficher les commentaires suivants