Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

De la destruction du père – Conférence de Damien Viguier à Lille

Le 25 juin 2016, l’équipe d’E&R Lille accueillait Damien Viguier pour une conférence portant sur la destruction de la figure paternelle dans notre société.

 

 

Retrouvez Damien Viguier chez Kontre Kulture :

Lire également chez Kontre Kulture :

Damien Viguier, sur E&R :

 

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 
 






Alerter

27 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • #1607967

    @Zeklon B.

    Selon Saint-thomas d’aquin, satan veut détruire la nature de l’homme car la nature divine ne peut s’y "surajouter".

     

    Répondre à ce message

  • #1608027

    C’est toujours un régal des plus enrichissant d’écouter Maître Viguier. Merci à lui, et merci à E&R d’avoir relayé.

     

    Répondre à ce message

  • #1608030

    Merci à Damien Viguier qui combine pédagogie et recherche de profondeur pour un sujet fondamental sur lequel une brume est jetée au quotidien. La logique de transmission générationnelle est perturbée par une moralisation omniprésente empêchant toute critique pragmatique de cette lente dérive de l’occident.
    Le tout servi par un humour très frais, on en redemande.

     

    Répondre à ce message

    • #1611191

      Je réagis juste à une chose, il nous sert la connerie darwiniene que l’homme et le singe sont cousins, pourquoi pas la loutre ou le calamar.... ensuite il mélange le temps divin et le temps humain. 1000 ans est comme un jour, et un jour est comme 1000 ans. Même au sein de la dissidence je vois la pâte des francs merdiers.

       
    • #1611374
      Le 28 novembre à 13:18 par La femme pauvre de Léon Bloy
      De la destruction du père – Conférence de Damien Viguier à Lille

      @ xavier40

      Et, s’il voulait se prendre pour descendant d’une huitre... Quelle importance ! On s’en fiche s’il lui plait d’être un descendant d’huîtres. Je dis huître, comme je dirai surimi, c’est égal. Il ne fait de mal à personne dans son huit clos télévisuel.

      Qu’importe le temps psychologique ou chronologique...« Aux âmes bien nées, la valeurs n’attend pas le nombre des années. »

       
  • #1608086
    Le 23 novembre à 22:32 par Stagger Lee NC
    De la destruction du père – Conférence de Damien Viguier à Lille

    Je reste sur ma faim...

    J’aime bien Me Viguier, son phrasé, ses idées et positions exposées dans ses diverses vidéos, y compris lors d’interviews sur des procès en cours.

    Le principe de clan est simple à comprendre, il l’explique très bien.

    Ce que j’aurais aimé trouver ici, c’est une sorte de chronologie des lois principales portant atteintes au clan ainsi que les différents degrés d’attaques ( l’Europe, l’Etat, l’interprétation du JAF, dans les entreprises, les administrations, les écoles).

    Aussi une comparaison de la place du père en France et dans d’autres endroits significatifs (les USA - notre modèle-, en Egypte, au Japon etc...).

    Je crois me souvenir qu’il est historien du Droit, je suis sûr qu’il saurait nous expliquer tout cela.

    Merci à ER de proposer des vidéos et articles qui sortent aussi de l’actualité, et qui nous font réfléchir à des sujets plus vastes, supérieurs qui justement nous outillent pour comprendre notre quotidien.

     

    Répondre à ce message

  • #1608272
    Le 24 novembre à 10:39 par Inconnu au bataillon
    De la destruction du père – Conférence de Damien Viguier à Lille

    On sait que l’on pense juste lorsque l’on arrive a des constats généraux communs par un raisonnement propre.

    J’ ai l’ image du "Rouleau compresseur" que j’ ai décrit a une femme maghrébine qui me parlait de FN. dans un café .

    Heureux d’être raccord avec Mtre Viguier et ER.

    On sape ce qui dépasse. Les "extrémistes" ne sont ils pas que des gens hors normes ? Des extrêmes , pourquoi devrait ils être a "exclure ?" si non par une "sape" de ce qui est "extra ordinaire" pour nous ramener a un état de médiocrité sociale...

    On connait tous un ami qui est extra ordinaire et donc avec des idées "hors normes" , qui parle fort ou qui est décalé et parfois d’une justesse "jusqu’au boutisme" sur bien des idées ou l’ on est en surface... Ses gens là... Extrémistes.

    Voilà sans trop extrapoler comment marche ce "rouleau compresseur" car le beau en art et en culture vien de l’ extrême aussi . On ne crée pas du "magnifique " (Extrêmement beau) sans s’essayer a des extrêmes d’autre genre... "One Shot" , cela n’existe pas. C’est comme cela que l’on est " raboté "

    Dans la famille c’est de même. On exclu les pères autoritaires, car qu’est ce que l’ autorité si non une "extrême" de plus ? extrême de pouvoir et d’autorité... Non. Aujourd’hui on rabote par une extrême de platitude et celui qui trouve la médiane qui passera et ne choquera personne, celui là sera "élu" chef de la société...

    Un extrême oui, mais un extrêmement plat... Médiocre, qui régnerait sur les extrêmement beau, autoritaires mais tout clan a besoin de cadre.
    Si l’on exclu les extrêmes, celons moi et ses conférences m’ aide aussi dans mes réflexions, on exclu aussi quoi ? Le beau, L’ autorité, Le cadre et ce que l’on admire... On exclu donc son clan et aussi ses libertés de jouir de la vie et non des vices qui ne sont que des jouissances de l’instant, et le reste du temps... ?

    On se plain , on est faible et l’ on ne croit plu en la beaut du monde... De l’instant qui dure. On croit juste a chasser ce qui nous contraint de vivre nos "petites jouissances" pour ne pas accéder a des bien faits plus larges, jouir de la solitude et de la réflexion, ...

    Voici comment je définit le rouleau compresseur de la société actuelle... Qui broie tout ce qui dépasse , qui broie les familles donc, le beau et les cadres, donc la vie même et nous réduit a l’ état de jouisseur quand on adhère mais dans une médiocrité décrite même dans les religions (Jouissance de l’instant n’es rien qu’un vice.)

    Merci Maitre.

     

    Répondre à ce message

  • #1608375

    discours à prétention anthropologique mais tout juste ethnologique, concernant particulièrement la société judéo chrétienne fondée sur la propriété et le monothéisme.
    il suffit de lire, par exemple, "archéologie de la violence" pour s’apercevoir que ce discours, asséné comme vérité universelle, n’est qu’en réalité que parcellaire et ethnocentrée.

     

    Répondre à ce message

  • #1608434

    on peut avoir l’avis de caroline fourest ?

     

    Répondre à ce message

  • #1608471

    Dans une vidéo relativement récente, Bernard Stiegler fait une critique assez sévère des théories translâtres de Maurice Godelier.
    Bernard Stiegler qui, avec le temps, devient de plus en plus "réac", et reste un philosophe de très haut niveau malgré tout.

     

    Répondre à ce message

  • #1608749

    Je me dois d’objecter quand Mr Viguier nous dit que le patriarcat est la forme originel familiale connue.

    Je me souviens pourtant qu’il avait cité il y a quelques temps le livre de Engels "L’origine de la propriétés, de la famille et de l’état"

    L’organisation familiale qu’elle soit matriarcale ou patriarcale appel a la nécessiter de gérer les biens familiaux:le lignage, on est donc en pleine révolution néolithique de l’accumulation.

    Avant le néolithique, il y eu quelques centaines de milliers d’années de paléolithique :
    Dans une communauté ou les parents n’ont rien a léguer a leurs enfants autre que le savoir ancestrale de comment reproduire la vie, il n’y a aucune nécessité patriarcale ou matriarcale.
    Il y a une organisation immanente au groupe où la femme est centrale dans le foyer de part la grossesse, l’enfantement et l’allaitement, elle est donc le cueillir, le recueillir, elle ne part pas chasser elle accompagne l’enfant et fait des activité compatible avec ses conditions objectives tel que la cueillette.
    L’homme lui est dans le sortir, la chasse.
    Il n’y a donc aucune opposition, aucune hiérarchisation mais complémentarité dialectique(articulation des contradictions).
    Une fois posé le role de l’homme et de la femme, De là il y a une structure plus bordélique a première vue de la communauté avec les mariages par groupe qui enfaite on leur logique(je ne l ’expliquerai pas ici car ma mémoire me fait défaut).

    donc lire pour la théorie le livre de Engels "L’origine de la propriétés, de la famille et de l’état"
    et pour l’étude concrète in vivo le livre "Chronique des indiens guayaki" de pierre clastre qui a étudié ces indiens au XXeme sciécle.

    J’en profite pour dire qu’il y a des études très solide de comment vivait-on ces ages là (le paléolithique par exemple) car bien qu’en Europe il se soit éteins il y a des milliers d’années, à la dècouverte de l’Amérique, elles avaientt encore cours dans cette partie du globe ce qui a permis a des anthropologue et avant eux les jésuite de recueillir des témoignage IN VIVO...

    C’est l’occasion d’exprimer que Lorsque je regarde toutes conférences, je reste sur ma faim, que des concepts apparaissent ainsi hors sol qu’ils ne sont pas relié a une logique globale, fautes dialectiques ? limites de l’auteur ? j’ai plus d’objections ou de questions qu’autre chose,et ce n’est pas par manque de temps du conférencier qui pourrait poser des jalons assez facilement pour faire cohérence, suis-je le seul ?

     

    Répondre à ce message

    • #1608984
      Le 25 novembre à 14:04 par On s’y fait
      De la destruction du père – Conférence de Damien Viguier à Lille

      Es-tu seul ? On dirait que oui. Dans l’évidence c’est toujours le cas, en l’espèce.

       
    • #1609239
      Le 25 novembre à 22:10 par envolées_des_incultes
      De la destruction du père – Conférence de Damien Viguier à Lille

      Bonjour.
      .
      Non, vous ne l’êtes pas. Je me faisais cette même remarque.

       
    • #1609310

      En effet,
      il n’y a qu’une personne qui a la fin d’une de ces conférences me donne l’impression de cohérence dialectique globale et entière, c’est Mr francis cousin, qui malgrè que je ne maîtrise pas tout les concepts qu’il articule et que le temps d’une conférence n’est jamais suffisant pour tout traiter, me donne l’impression d’avoir posé des jalons de conscience comme vous dites qui font totale cohérence, je n’ai pas avec lui d’impression de déséquilibre ou en tous cas beaucoup moins...Je vous conseille donc de vous intéresser a ce personnage et aux idées qu’il véhicule.

       
  • #1614981

    Le modèle Père Mère Enfant nous vient directement de l’exemple de la Sainte Famille (Joseph, Marie, Jésus). Ce n’est pas un hasard si le libre consentement des époux a été instauré dans la société par l’influence de l’Eglise. C’était précisément pour éviter les mariage arrangés et luter contre l’inceste. Chose qui, selon Maitre Viguier, va a " l’encontre du modèle traditionnel ".

    A moins d’avoir mal compris, Adam ne serait pas notre ancêtre commun sinon on aurait tous le même nom... Ah bon ? parce qu’on ne peut pas imaginer qu’après que l’espèce humaine se soit démultiplié les familles aient eu envie de se donner des noms de famille ? On ne peut pas imaginer qu’a un moment donné une personne change de nom de famille ? Une foule d’hypothèses peuvent expliquer cette "contradiction".

    J’ai définitivement lâché l’affaire lors du passage sur la théorie de l’évolufion et de la bipédie qui " a pris des millions d’année " (sic). Je me permet de placer ici un argument anti-évolution (parmis des millions) : a la vitesse où l’humanité se reproduit, si l’homme existait depuis X millions d’année l’espèce humaine aurait surchargé la terre depuis longtemps.

    Or, en étudiant la vitesse à la quelle l’homme se reproduit actuellement, et en l’appliquant à l’envers cela nous donne un ancêtre commun qui tombe aux environs de l’époque supposée du déluge. Je vois d’ici quelques intellectuels de haut vol me sortir que l’homme se reproduit plus vite aujourd’hui grâce aux avancées de la science : ce serait oublier que c’est précisément dans les pays les plus développés que les taux de natalités sont les plus bas.

    Les "young earth", "chrétiens fondamentalistes" , ne donnent d’ailleurs pas 4 ou 5 000 ans à la terre mais 6 a 8 000 ans si je ne m’abuse.

    Je pense qu’avec toutes les recherches qu’il existe actuellement allant contre la théorie l’évolution nous n’avons plus d’excuse pour croire en cette fumisterie qui sert d’alibi à l’athéisme, au matérialisme, et au nihilisme.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents