Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Le grand complot – Conférence de Laurent Guyénot et Damien Viguier à Ferney-Voltaire

Le 30 avril 2016, l’équipe d’E&R Haute-Savoie organisait une conférence autour de la notion de « complotisme », avec pour intervenants Laurent Guyénot et Damien Viguier.

 

L’intervention de Damien Viguier :

 

 

L’intervention de Laurent Guyénot :

 

 

Les questions du public :

 

 

 

Retrouvez Laurent Guyénot et Damien Viguier
chez Kontre Kulture

 

Voir aussi, sur E&R :

 

Soutenez le travail de la section E&R Haute-Savoie en participant à leur prochaine conférence :

 

Pour soutenir les sections régionales d’Égalité & Réconciliation :

 
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

30 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Merci Messieurs, vous êtes dans le vrai, définitivement !

    L’analogie entre la situation actuelle et la séquence Ph. le Bel sonne juste, mais résonnera-t-elle à travers les temps ? ... à voir...

    Le topo sur les Croisades est passionant, d’autant plus que la vision proposée dépasse les limites du roman national qui biaisent toutes tentatives d’objectivisation de l’Histoire, de compréhension réalisation des processus historiques dans toutes leurs dimensions.

    Vous êtes dans le vrai, les invectives indolentes des demi-habiles, à la pensée atrophiée, ne sont que lamentations inaudibles de perdants !

    Vous êtes dans le vrai, "il faut réconcilier les mémoires" ...
    ce qui implique de réconcilier les chronologies ... mais c’est un autre débat...


  • Bonsoir Mr Guyénot,

    Lorsque vous dites que le sionisme veut affaiblir les nations et non les détruire, jusqu’où peut aller cet affaiblissement selon vous ?

    Dans votre livre (JFK), vous parlez d’une possibilité de guerre mondiale qui serait inscrit dans le programme sioniste, prix à payer pour les américains (page 288).

     

    • Sans vouloir répondre à la place du conférencier, je pense qu’il veut dire un état comme l’actuel Etat français : les fonctions régaliennes sont limitées aux impôts,à la machinerie judiciaire (juger et faire les lois), et à la machinerie que j’appelle, "protection des nuisibles", à savoir flics, gabelous et militaires !

      Ces trois forces sont dorénavant mises aux services des puissances d’argent (machinerie globaliste multinationale), alors qu’au départ, elles sont au service des citoyens !

      Ce détournement de ces fonctions régaliennes de base (ne parlons plus de la monnaie puisque depuis l’€, nous ne contrôlons plus rien), s’est fait sur le long terme, avec bien entendu, la volonté complice des différents politicards, qui se sont succédés aux affaires !

      C’est la fameuse "trahison des clercs", pour motifs d’enrichissement personnel, mais aussi par idéologie, car ces gens sont formés dans la haine des peuples, et de celui dont ils sont originaires en premier !

      Ils ont fait leur, dans les grandes instituts de formation de la République, le fait que nation, état, pays, notions auxquelles sont attachés les peuples ( quoi qu’en France......eh beh faut voir, ...), et comme ils haïssent les peuples, par transitivité, ils haïront les valeurs de ce dernier.

      quand on voit l’attitude parfaite de larbinat de l’actuelle classe politique, il ne sert à rien pour la clique mondialiste, de supprimer un tel appareil d’état : il fait tout ce qu’ils exigent, et en plus il a encore la puissance pour nuire à ceux du peuple, qui voient le manège !

      C’est pourquoi Alain Soral passe sa vie convoqué chez les pandores et devant la XXVIIème chambre, et doit ansuite payer des milliers de brozoufs ! et pourquoi demain, beaucoup d’intervenants ici auront peut-être la mauvaise surprise d’entendre sonner à leur porte à 6h00 du mat’, pour une invitation à un séjour dans un camp de rééducation où il faudra dire "je suis moi aussi attaché à Biiiip, comme M Valls", pour pouvoir espérer sortir !

      Je pense que c’est grosso modo à ça que pensait M Guyénot.

      Adishatz

      H/


  • Une assistance plutôt dissipée. Maitre Viguier par son expérience de maitre de conférence a su canaliser tout ça heureusement !

     

    • Les thèses de Laurent Guyénot me paraissent intéressantes à exploiter puisque les notions de jeux, de projets et de complots sont émis par Caroll Quigley "Histoire secrète de l’Oligarchie anglo-américaine". Je cite une note écrite (p.182) [Dans l’histoire de Stead (Lord), le fiasco de Jameson devait se transformer en succès extraordinaire grâce au rédacteur en chef sud-africain héroïque, qui lorsque tout semblait perdu, se précipiterait à Johannesburg, attiserait la révolte et sauverait la situation"]. Les Kindergarten’s Milner (pdg et créateur de Rio Tinto) s’opposèrent sur la stratégie à adopter vis-à-vis de C. Rhodes qui voulait sa guère afin de réunifier le Transvaal aux autres régions d’Afrique du Sud. Comme le projet échoua, cette pouponnière d’oligarques reporta la faute sur l’une de ses membres Melle Flora Shaw, agent de liaison entre Rhodes et le Times (journal conçu pour émettre la propagande de ce groupe qui désiraient coûte que coûte étendre l’influence anglaise via leurs dominions pour créer le "Commonwealth") ; elle devait être entendue par une commission d’enquête au sujet de la guerre des Boers (là, différentes hypothèses de jeu de réponses ont été étudiées). L’oligarque principal (Cécil Rhodes riche à milliards via ses mines de diamants en Rhodésie et au Transvaal) écrivit des livres testaments qui se transmettait de membres à membres afin de créer un espace ouvert (un sans frontiérisme) commercial entre tous les pays anglo-américain (le Grand Commonwealth : Canada, Afrique du Sud, Inde, Australie ... y compris les USA). Comment s’y prirent-ils ? comme maintenant avec la théorie du genre par la formation des enseignants (secondaire/ universitaire via des chaires d’histoire) avec la complicité du pouvoir et des médias (fin 19è, ils achetèrent le Times, le Daily Herald, la BBC dirigée par des Lords qui appartenaient aux écoles de penser "Rhodes/Milner") puis grands argentiers ils possédaient les banques (Lazard, Rothschild, Hambros, Barclay’s...) et infiltrèrent tous les conseils d’administration des + grandes sociétés anglophones.

      Ce qu’explique L. Guyénot c’est cela même si son exposé paraît très confus, ses pistes de réflexions n’en sont pas moins inintéressantes voire subtiles. A la différence de Me Viguier, Sigaut, Hillard ou Cousin, L. Guyénot a toute l’attitude d’un chercheur, c’est un cérébral qui réfléchit aux sujets sans être un grand pédagogue qui capte son auditoire comme Me Viguier habitué aux conférences qu’il donne.


    • A NPNF : comme quoi les avis varient avec les sensibilités , car je trouve Monsieur Guyénot un conférencier fin , captivant et clair avec en plus un indéniable charme .


    • @MPNF



      A la différence de Me Viguier, Sigaut, Hillard ou Cousin, L. Guyénot a toute l’attitude d’un chercheur,



      Qu’entendez-vous par là ? Dois-je comprendre que je fais de la recherche depuis plus de treize ans sans discontinuer mais que je n’en ai pas « l’attitude », ou bien que je ne suis pas chercheur ?
      J’aimerais bien comprendre.


    • Madame Sigaut, ne montez pas sur vos grands chevaux, je disais simplement que Laurent Guéynot avait l’âme d’un chercheur (de type "CNRS", d’où le terme employé de cérébral), je ne discours pas sur votre travail que je trouve remarquable, je soulignais la pédagogie et l’habitude d’orateurs qui captivent leur public (d’où les noms que je citais) à la différence d’un cérébral, qui par timidité, paraît amorcer les sujets de façon plus confuse : cela n’enlève en rien que les hypothèses qu’émet L. Guyénot, amènent à la réflexion ; en cela, ses pistes me paraissent intéressantes à exploiter.

      Je ne remets nullement votre travail, je parle juste de l’approche du conférencier. Que ce soit votre travail ou celui de M. Guyénot, je ne le remettrai jamais en cause. Cependant, je partage pleinement ce que souligne Me Viguier (dès 33’08 - partie 2/3) puisque il y a peu sur ER une discussion enflammée eut lieu sur être historien ou pas. Cet aspect, je vous l’avoue je m’en moque complètement, c’est la façon de véhiculer la matière et l’intérêt que j’y trouve qui fait que je m’intéresse aux travaux de son auteur.


  • Merci à Laurent Guyénot pour sa mise au point sur le complotisme. Par rapport à la question finale relative à l’opposition Nouveau vs Ancien testament : elle est décisive. Dans le nveau testament, il n’y plus de peuple élu, de barrières, de carcans névrotiques : c’est l’humanité entière qui est invitée à découvrir la vraie Vie en Christ. Le Christ met à bas également tous les systèmes de pouvoir et de religion : il ne vient pas fonder une église mais une communauté humaine en la vraie vie. Le christianisme est donc le contraire d’une religion du carcan, des lois et de l’observance : c’est une religion libératrice, radicale, incendiaire, qui nous relie à la vraie Vie et qui dénonce de manière définitive tous les pouvoirs, tous les temples.
    A ce titre, quand on entend le pape François dire qu’il faut accueillir tous les migrants car le visage du Christ est en eux, le message est incomplet. Le pape oublie la puissance radicale du message du Christ : ce dernier, devant une maison qui brûle, ne se contenterait pas de panser les plaies des blessés. Il lèverait le voile sur les causes de l’incendie. Il ferait rendre gorge aux pyromanes. Aussi le pape aurait-il été bien inspiré de lever le voile sur les ténèbres du projet noachiste-mondialiste qui plongent peu à peu l’humanité vers le chaos.

     

    • C’est étonnant de faire une conférence sur le Grand Complot sans parler du Comploteur originel, Lucifer contre Dieu, avant la création de l’Homme qui, en tant qu’être doté du libre arbitre, est l’enjeu de cette bataille qui se déroule sur Terre, lieu où le Serpent est coincé jusqu’à sa défaite.

      La question sur l’Ancien Testament n’est pas de se dire "est-ce qu’on doit en tirer une leçon politique et morale", mais juste "est-ce qu’on doit le ranger aux oubliettes ou continuer à l’étudier comme partie intégrante de la Bible." Quant à la notion de peuple élu qui dérange Laurent, à la base ce n’était pas un peuple mais juste un homme, Abram, et il fallait bien que Dieu choisisse et prépare son incarnation humaine quelque part (ça ne pouvait pas être le monde entier), et c’est cette histoire qui est racontée dans l’Ancien Testament, et qui ne devrait pas être négligée.

      Le rappel qui est fait à la fin sur le... je ne sais pas comment ça s’écrit, le fait que la Bible dit bien qu’il y a un retrait progressif de la protection divine jusqu’à un moment où le mal se déchainera dans toute son horreur sans entrave, avant le retour du Christ... C’est effectivement l’enjeu terrestre du Grand Complot, mais justement, les Sabbataïstes-Frankistes et autres se sont dit, puisque c’est comme ça, accélérons l’avènement de cette période, en faisant un maximum de mal, et le Messie arrivera plus vite. Or c’est exactement l’inverse qui a été donné comme mission aux Chrétiens (je ne peux pas parler pour les autres religions) : d’évangéliser pour sauver un maximum de monde. Donc certes il faut être conscient qu’on touchera le fond un jour (de notre vivant pense-t-on, mais d’autres le pensaient déjà des siècles auparavant), mais ne pas se détourner du Bien pour autant (la protection retirée de Dieu ne veut pas dire l’absence de Bien, étant donné que l’homme, créé à l’image de Dieu et disposant du libre arbitre, est aussi capable de bien si notamment il a en tête les paroles divines).


    • Je voulais dire aussi, comme la dame du public le fait, faire une fixation sur le "sionisme" c’est d’assez courte vue quand même, le sionisme est un plan parmi plein d’autres qui fait avancer la cause luciférienne comme les autres plans, c’est quelque chose d’assez précis donc il faut arrêter d’appeler tout et n’importe quoi "sionisme" et de se mettre des œillères, le mal c’est le mal, ce n’est pas seulement le mal sioniste, il y a du mal partout. Tout comme il y a du bien partout. La différence entre maintenant et avant, c’est la mondialisation, le fait que le monde entier communique, et est donc un terrain de jeu pour le puissant du moment (donc du coup, la traduction dominante du complot maléfique, qui s’articule autour du sionisme mais aussi de la "destinée manifeste" américaine et autres fanatismes, a des répercutions sur une partie importante du monde, tandis qu’avant chacun avait son complot et ses problèmes dans son coin).


  • Excellentissime conference que je n’ai pu interrompre et ai du finir jusqu’a 2h du mat.
    Sur la forme, j’aime beaucoup ce duo avec Viguier en mode prof/moderateur/apaiseur, on sent l’experience du maitre de conf avec ses gros dossiers, et Guyenot en mode jazzy qui essaie de suivre la partition du conference avec ses 20 feuilles, mais se sent finalement très a l’aise des qu’il les lâche et jouent quelques notes de grace au niveau des parallalelismes et des concepts.

    Sur le fond, ces deux la ont articule des concepts très très compliques en évitant tous les pièges comploto-antisemites. Le parallélisme avec les Croisades et les croises mercenaires, djihadistes du Christ, est excellent. Je sors a peine de la lecture des articles de Guyenot sur les neoconservateurs aux US, et je m’attendais a ce qu’il fasse le meme parallel avec les sayanim a Washington et en France, les croises/djihadistes de la Terre Promise...
    La "reconciliation des mémoires" est l’approche la plus objective et la plus honnête je pense aussi.

    C’etait sa premiere conference a Guyenot ? J’en trouve pas d’autres en ligne. Une fois qu’il sera un peu plus a l’aise il va faire très très mal.

    La nouvelle equipe de la dissidence que Soral met en avant, avec Viguier, Guyenot, Marion Sigaut, Pierre Hillard, Gilad Atzmon, est probablement la plus performance a ce jour. Ils en arrivent tous aux memes conclusions a peu près, en venant de "disciplines" différentes. Franchement, bravo et merci ER.


  • @ Laurent Guyénot

    Merci pour cette intervention. Je voulais juste revenir sur la notion de "complot global" auquel vous ne croyez pas et préférez la notion de "plusieurs complots", je pense que vous faites erreur, il y a bel et bien un complot mondial dans lequel tous les autres petits complots s’emboîtent parfaitement, un complot orchestré par une élite et une intelligence démoniaque supérieure (quand Soral dit que nous sommes sous le règne de Satan, ce n’est pas juste une façon de parler).

    Je vous recommande à ce propos de visionner ce documentaire, je suis persuadé qu’après l’avoir vu, vous changerez complètement d’avis.

    Cordialement.

     


    • Je vous recommande à ce propos de visionner ce documentaire, je suis persuadé qu’après l’avoir vu, vous changerez complètement d’avis.



      Ne serait-ce pas un peu prétentieux d’arriver à ce genre de propos, de manière aussi sentencieuse - avec comme seul argumentaire une vidéo trouvée sur youtube - face à quelqu’un qui fait des recherches depuis plusieurs années et qui en écrit des livres et en fait des conférences ? Qu’il ait raison ou pas d’ailleurs...


    • @John

      j’ai regardé, j’en connaissais une bonne partie en réalité...
      mais j’ai remarqué qu’il n’y a aucune allusion au sionisme qui est d’après ce que j’avais compris au dessus du bilderberg... (via Rotchild qui controle la FED entre autre). Du coup on est un peu perdu dans tout ça...


  • Je pense que Damien Viguier a raison quand il dit (3e vidéo), en substance, que les événement pourraient bien être pipées de manière à faire croire que les temps eschatologiques sont arrivés.

    Cela donne un atout imbattable aux sionistes car on constate que certains milieux chrétiens, en particulier, ne veulent absolument pas interférer dans les événements. Ils laissent les impostures se dérouler sans essayer de les contrer. Ils pensent que les hommes ne peuvent rien faire, que seul Dieux peut rétablir l’ordre. Ces gens, complètement ligotés par leurs croyances, au lieu de se battre, se laisseront égorger en récitant le Notre Père.

     

  • Excellentissime conference, merci messieurs !
    @Laurent Guyenot : j’ai lu avec très grand intérêt votre article sur les neocons (triple jeu/machiavellian), en français et en anglais. D’ailleurs, écrivez vous vos articles vous meme directement dans chaque langue ? Combien de temps de recherche et d’écriture vous prend un article comme sur les neocons ? Grace a cet article, je peux a present comprendre les enjeux derriere l’election de Trump ou Hillary : Hillary a tous les neocons derriere elle, alors que Trump a hérite au niveau de diplomatie de Pat Buchanan ; i.e. guerres "humanitaires" interventionnistes de l’Empire comme dirait Soral, ou d’un certain Nouvel Ordre Mondial (il y en aura un, la question serait de savoir lequel et pour qui), contre une diplomatie isolationniste, basée sur le commerce et l’entente avec Putin. Est ce correct ? En terme de "complots", considérant qu’il y a aussi certains juif derriere Trump, est il correct de dire que ces elections américaines sont en fait l’enjeu de 2 camps juifs qui s’affrontent ? l’un sioniste modère pourrait on dire de gauche, l’autre plus agressif, racialiste, de droite ?
    Aussi, pensez vous que les Croises, Djihadistes, Neocons, sont les bras armes de la foi de chacune des religions ? Si les croisades ont dure 200 ans pour établir le pouvoir spirituel et temporel de l’église catholique a Rome, combien de temps encore pensez vous que les guerres sionistes vont durer ? Leur but est il d’installer a Jerusalem le nouveau pouvoir spirituel et materiel de la foi juive et mondial, dans une pax judaica ? Serions nous a la période équivalente a 1100 A.C des croisades ? Je veux dire au debut de la "reconquista juive" ?
    Si tel était le cas, avons nous des traces de resistance des dissidents catholique de l’époque ? Ont ils pu faire quelque chose ? Sommes nous réduit a l’analyse de ce qui se passe, meme a l’avant garde, mais sans pouvoir vraiment influer sur un pouvoir qui nous echappe ?

    Je vous rejoins sur le fait que le judaïsme ou sionisme a toujours eu besoin d’un Empire pour properer. Je trouve l’explication du texte d’Esther de Gilad Atzmon très convaincante (lobbying d’Esther sur les officiels de l’Empire Perse. Etes vous d’accord ?

    @Maitre Viguier, bien entendu vous pouvez aussi apporter vos elements de réponse.
    Merci encore a vous pour vos cours de droit et défense de Soral et le Professeur !

    @Marion Sigaut ; dont je vois un commentaire, je vous trouve tous aussi performante, et merci pour vos travaux.

     

  • J adore mrs Guyénot sur le 11/09 mais ça reste un non croyant qui n ira pas au fond des choses...,comme pour Francis Cousin...,il y a des choses que les païens ne peuvent pas comprendre sans révélation ..enfin rien n est perdu pour eux...,en tout cas merci pour cette conférence

     

    • @I.k



      ça reste un non croyant qui n ira pas au fond des choses... il y a des choses que les païens ne peuvent pas comprendre sans révélation



      C’est à dire ? C’est quoi le fond des choses ? Il n’ira pas parce qu’il ne peut pas ou qu’il ne veut pas ?

      Je ne pense pas que nous soyons obligés d’être croyants pour nous donner le droit de faire le travail des Guyénot, Soral ou tant d’autres.
      Chacun fait sa part du boulot avec sa conscience et ces propres croyances. Le principal c’est d’avoir des gens comme eux qui font le travail... et d’être honnête, à tous les niveaux, et ça ce n’est pas une religion...
      Pour moi ce type d’argumentaire ne fait pas avancer le débat, et ne sert qu’a faire gonfler la poitrine de certains.
      Ne vous en déplaise, mais, actuellement, hormis quelques exceptions, je ne suis pas sûre que, si nous devions attendre auprès des croyants, nous aurions, comme le dit Soral, une chance de gagner... surtout qd on voit ce que le Systèmes fait des Musulmans aujourd’hui et ce qu’il a fait (en France en tout cas) des Catholiques hier...

       

      • Effectivement, chacun est libre de croire ou pas (en général d’ailleurs ce n’est pas un choix, ça nous "tombe dessus", un beau jour quelque chose se passe et on croit, ou ça se transmet de génération en génération...), et ça n’empêche pas de travailler sur l’Histoire ni rien. Sauf qu’on est dans un niveau de paradigme complètement différent, entre le niveau terrestre et le niveau spirituel. Tu dis :



        je ne suis pas sûre que, si nous devions attendre auprès des croyants, nous aurions, comme le dit Soral, une chance de gagner...



        Alors là il faut définir "nous", et quel est le combat que "nous" mène et doit "gagner". Le croyant que je suis défini "nous" comme l’humanité recherchant le Bien et se plaçant du côté de son Créateur (qu’importe les mots et la doctrine spirituelle observée, certes c’est l’action du Christ sur la croix qui sauve les hommes, mais des milliards d’entre eux, d’avant et d’après, n’en auront pas entendu parlé ou auront eu une autre croyance et choisiront tout de même le bon camp, y compris des athées). Et le combat, c’est celui contre la rébellion luciférienne, on sait qu’il est déjà gagné, depuis le début.

        Vraiment, je suis sur E&R, j’aime beaucoup suivre de près les "signes des temps", je me prends au jeu de militer et tout, mais effectivement en tant que croyant je ne vais pas non plus me jeter entier dans un combat terrestre et temporel entre mal et mal alors que ça n’a aucun sens et on risque de s’y perdre.

        Tu me fais penser (sans offense) à Judas dans la Bible, connu pour avoir trahi Jésus : son intention n’était pas de trahir mais de forcer les choses, il faisait partie de ceux qui pensait que le Messie n’était qu’un superhomme qui allait libérer les Juifs des Romains et devenir leur Roi. Alors il s’est dit, bon ça ne vient pas, je vais mettre Jésus en difficulté et il devra bien user de ses pouvoirs pour s’en sortir et faire avancer le schmilblick par la même occasion. Il a donc tenté d’instrumentaliser politiquement... Dieu. Il n’a rien compris, a regretté amèrement et s’est finalement pendu...

        Et du mal, a jailli beaucoup de bien. Dès lors, sans te souhaiter de finir comme Judas ni rien, fait comme il te sent, du bien en sortira tout de même.


    • C’est parce qu’il ne peut pas et ne veut pas. " Vous serez comme des dieux, vous ne mourrez pas, vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal". La toute première rébellion, qui suit toutes les autres, le fameux " Non serviam ". Le bon dieu nous a crée avec un total libre-arbitre parce qu’il veut être servi par des amis et pas par des esclaves. C’est pour cela qu’aujourd’hui très peu de gens se sauvent, le nombre d’élus est malheureusement très faible. On se damne ou on se sauve par notre propre volonté en fait, il le savait d’ailleurs d’ou cette phrase : " Qui sait si quand je reviendrai je trouverai encore la foi parmi vous " M.Guyénot refusera donc de comprendre certaines choses, puisque chacun fait sa vérité. Comme les innombrables miracles en France et ailleurs, la divine providence etc... Seul Dieu peut se servir d’un mal pour faire un bien, c’est pour cela que les talmudistes et l’islam ne servent qu’à réveiller la foi catholique. Les dilemmes vont se multiplier pour ces gens là, par exemple pour les musulmans, soit ils accepteront un islam de france c’est à dire intégré à la maçonnerie comme Vatican 2, soit ils restent dans leur islam conquérant, soit ils se convertissent. Si la providence en ramène autant c’est pour les sauver et les convertir. Le très-haut permet que le démon agisse plus ou moins fort pour en obtenir un bien. C’est pour cela que les scandales et abominations iront crescendo car les cerveaux sont très très gangrenés et mariés au malin. La plupart des âmes sont à lui et ils ne les lâchera pas comme ça. C’est ce qu’il disait tout le temps à Jean-Marie Vianney ( Saint curé d’ars )" va t’en Vianney ces âmes sont à moi !" et il a réussi l’impossible. M.Guyénot optera toujours pour la version républicaine de l’histoire de France, type croisades, inquisition, catharisme etc... C’est un sceptique, le pêché d’orgueil ne l’amène pas à se dire, par exemple, pour la Sainte ampoule lors du baptême de Clovis, la vision de Constantin, la conversion de Saint Paul etc etc... Est-ce mes ancêtres qui étaient demeurés ou est-ce moi ? Lui à la science, pas eux. Et le plus fou, c’est que ce type de blocage va de plus en plus se faire sentir pour les païens, notamment en France. Car notre histoire est essentiellement surnaturelle. Dans les pays d’Amérique aussi il doit y avoir une double histoire mais moins forte car ces pays sont plus récents ( voir la vie de Garcia Moreno en équateur ) ou des Cristeros.


    • En gros et surtout pour nous français, si tu étudies la bonne version de l’histoire de France. Cela fait comme moi, Marion Sigaut et bien d’autres, tu deviens catholique et royaliste car tu te retrouves forcement confronté à ce dilemme, je sers ou je ne sers pas. A mon avis, M.Guyénot a étudié les 2 et ensuite tu choisis mais ça demande beaucoup de courage et de grâces peut-être. Car il a dit : " Celui qui m’aime, qu’il prenne sa croix, qu’il renonce à lui même et qu’il me suive" ou " Celui qui n’est pas avec moi est contre moi " ou encore " Nul ne peut servir 2 maîtres à la fois " et tout cela ne fera que s’accentuer car il a dit aussi " Quand je serai élevé de terre, j’attirerai tout à moi" beaucoup de ces paroles n’ont pas été comprise à l’époque car certaines étaient destinées aux générations suivantes, peut-être même particulièrement la notre. Enfin, c’est ce qu’il y a de plus fabuleux.

      Je pense aussi à ce qu’il a dit sur la croix " j’ai soif" ("sitio"), vrai-dieu et vrai-homme, c’était son humanité qui parlait mais aussi sa divinité, cela voulait dire " j’ai soif d’âmes". Les juifs sont bien le peuple élu, il n’y a pas de doute. Tous nos Saints apôtres étaient juifs, Saint Abraham, Saint Moïse etc... Mais le jour du Vendredi Saint ça a cessé d’être les juifs, c’est devenu les catholiques. Contrairement à ce que pense les protestants, son triomphe est incomplet car il y manque notre participation. Après son décès, il est descendu 3 jours ( pour notre espace temps terrestre ) dans les enfers, libéré Saint Moïse et ouvrir les portes du paradis. Matthieu 5
      …10Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux ! 11Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi. 12Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux ; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous. Tout ça M.Guyénot et beaucoup d’autre le savent très bien mais ne peuvent renoncer à leur vie mondaine et à leur confort. Même si il a institué le sacrement de mariage pour que l’homme et la femme s’aident à porter leur croix et à se multiplier, il y’en a qui par ignorance ou par dépravation ne peuvent changer malgré le fait qu’ils savent qu’ils n’y a que 2 étendards. Jésus ou Satan. Pour les célibataires c’est encore plus chaud mais les grâces sont envoyé à qui demande. "Demandez et vous aurez"


    • Étant moi même sur la ligne que vous qualifiez de "païenne" de Cousin et Guyénot, vos commentaires me font sourire parce que je suis par ailleurs un grand amoureux du Christ que je considère comme un grand païen, un grand anti religieux, un grand anti dogmatique, et je me demande chaque fois comment l’Église catholique a pu naître des évangiles.


  • 1% possède et dirige,
    4% travaille pour et sert le 1%,
    90% n’a aucune idée de ce qui se passe,
    5% sait et tente d’informer le 90%,
    Et le 4% fait tout pour empêcher le 90% d’entendre le 5%.....

     

  • Merci à tous les deux pour cette conférence !

    Laurent Guyénot
    J’ai beaucoup aimé votre manière de voir l’Histoire comme émanant de "Projets".
    Je suis d’accord avec vous quand vous dites qu’aucun des "Projets " dont vous avez parlé ne synthétise à lui seul "Le projet"... "Le grand complot" (pas même le sionisme). Pourtant je pense que ce "Grand Complot" existe, et Damien Viguier y fait référence à partir de la 30ème minute de la 3ème partie... Il ne le nomme pas expressément mais je trouve que Marx avait bien trouvé le terme pour le synthétiser : Le Capital. C’est à dire un projet civilisationnel marchand et basé sur la possession et plus tard l’argent. Le juridique, le religieux, le militaire, le politique, l’économique semblent découler de ce Projet de capitalisation et non pas l’inverse. C’est un projet qui est maintenu sans grande conscience, par atavisme, comme d’ailleurs bien souvent les "Petits Projets" qui le nourrissent.
    Et ce grand complot est aujourd’hui à un état avancé puisqu’il a fini de toucher le monde entier au siècle dernier. Et comme tout désir, il perd de sa saveur lorsqu’il est assouvi. Espérons que les prochains siècles donnent le jour à un désir global fraternel, à un désir de l’être.
    Merci à Francis Cousin et merci à E&R et Alain Soral !


  • Sur les propos de Me Viguier et la notion de relation triangulaire gouvernement/rebelles/peuple : bien qu’il y ait dans un conflit des éléments tels que le temps ou la force qui entrent en jeu, on parle cependant ici clairement de stratégies de communication.

    C’est à dire que la perception que se fait le peuple de la réalité est le territoire que chaque camp (gouvernement ou rebelles) cherche à conquérir : c’est le poids qui fera basculer le destin d’un côté ou d’un autre, non pas par une violence exercée en masse de la part de la population mais plutôt par son refus de participer au paradigme d’un des deux camps.

    La lutte se résume donc à "quel camp apparaît comme légitime pour réclamer le pouvoir ?".

    Il s’agit bien là de revendications de valeurs morales.

    Le camp illégitime aura évidemment besoin de recourir à la propagande alors que le camp légitime, de part sa légitimité aura par contre souvent la naïveté de croire que la vérité se suffit à elle-même !

    Ce n’est bien sûr (et malheureusement) pas le cas : si quelques âmes s’éveillent et échappent à cette propagande, il ne faut pourtant pas perdre de vue que c’est bien l’exception et non la règle. C’est pourquoi si on est la cible, ou la "tête de Turc" d’une technique de propagande, il faut toujours miser sur la qualité et non sur la quantité des alliés.

    Le truc principal de la propagande, c’est bien sûr la répétition d’un même message sous différentes formes et à travers différents moyens de communication.

    Ensuite, si la grande masse du peuple est subjuguée par cette propagande, c’est qu’elle a ses propres raisons pour consentir à cette hypnose (oui, il y a bien un degré de consentement) : elle préfère l’accord commun à la "révélation", tout simplement parce que l’accord commun assure stabilité et intégration sociales, même si ce n’est qu’à court terme.

    Ça aussi la propagande le sait et en joue.

    Par exemple : le sujet du "complotisme" est souvent tourné en dérision par les médias américains car cela provoquera le réflexe du rire et donc du discrédit chaque fois que le quidam sera confronté à l’idée de projets cachés ou d’associations secrètes. Mais cela envoie aussi comme message la menace de la ridiculisation (premier pas vers le bannissement de la société) à celui qui oserait s’intéresser à ces fameuses théories du complot !

    (À suivre)

     

    • (Suite)

      Donc, celui qui utilise la propagande recherche le nombre et il l’obtiendra sûrement car c’est paradoxalement à la fois le but et l’outil de la propagande : convaincre un maximum de personnes non seulement pour avoir la majorité de son côté mais aussi parce que ça oblige l’utilisateur de la propagande à trouver le plus petit commun dénominateur entre tant de personnes si différentes pour s’adresser à elles : des messages bêtes, simples, qui titillent des pulsions ou des émotions basiques plutôt que d’éveiller la réflexion.

      La civilisation moderne remplit très bien son rôle d’ailleurs car il y a de plus en plus de personnes qui sont des employés de grandes entreprises et des consommateurs de la grande distribution : nous nous uniformisons, tout comme les produits que nous consommons.

      Ce que je préconise (et que je tente d’appliquer à mon modeste niveau), c’est de faire l’inverse de la propagande : s’adresser à son audience en sous-groupes intelligents plutôt qu’en une masse informe et stupide. Soral l’a très bien fais lorsqu’il s’adressait au "corps constitués" avec d’ailleurs je crois un certains succès.

      Il faut s’adresser à des groupes qui comprennent votre message, qui ressentent que vous comprenez les joies et les peines qui leur sont propres :

      - "Artisans, je connais vos difficultés, sachez qu’elles sont le fruit de ce système ultra-libéral."
      - "Petits commerçants, la grande distribution vous menace mais nous pouvons trouver des solutions ensemble."
      - "Chômeurs, vous êtes beaucoup au bord de la dépression, rejoignez-nous, votre force c’est justement votre nombre croissant !"
      - "Employés de multinationales, vous sentez bien que les centres commerciaux ne rempliront jamais ce vide en vous, que votre tatouage ne vous donnera jamais une véritable identité, sortez de cette vie à laquelle on vous a condamné dès l’enfance !"

      Briser l’uniformité stupide que cherche à créer la propagande, identifier des sous-groupes et leurs expliquer que nous connaissons les problèmes et les espoirs qui leur sont propres.

      Ce n’est pas par hasard si Poutine parle de "monde multi-polaire" : il recherche des alliés qui comprennent qu’ils ont tout à perdre s’ils sont absorbés par un empire aux prétentions globalistes.


Commentaires suivants