Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

États-Unis : Tom Price, opposant à l’avortement, nommé ministre de la Santé par Donald Trump

Il a 62 ans, a travaillé pendant vingt ans dans le secteur privé comme chirurgien orthopédique, est opposé à l’avortement et dénonce farouchement la réforme de l’assurance maladie Obamacare (ou « Affordable Care Act ») ou le système public de couverture maladie Medicare. Tom Price a été nommé ce mardi ministre de la Santé par Donald Trump.

Le président des Etats-Unis qui prendra ses fonctions en janvier a justifié son choix en assurant que Tom Price était « exceptionnellement qualifié pour mener à bien » l’engagement « d’abroger et de remplacer Obamacare afin de donner à tous les Américains une couverture santé abordable et accessible ». [...]

Depuis plus de dix élections, ses votes reflètent d’ailleurs son opposition à la prise en charge de la contraception, son rejet de l’Obamacare ou sa position concernant « la protection du fœtus ». Ces votes tranchés qui sont souvent salués par une grande association américaine luttant contre l’IVG, « National Right to Life », qui lui accorde un sans-faute avec mention spéciale sur son site Internet.

Lire l’intégralité de l’article sur 20minutes.fr

Pendant ce temps, en France...

 

Sur l’avortement, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi, sur E&R :

 






Alerter

10 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #1613985

    Je suis d’accord sur tout sauf sur l’avortement. Je ne sais pas s’il a l’intention de l’interdire ou s’il est prêt à le garder. S’il veut l’interdire, je ne le suis pas sur ce point.

     

    Répondre à ce message

    • C’est normal, tu es un goy et donc un humain dans lequel on a injecté un désir morbide de mort, le mépris voir le dégoût de soi, et duquel on a ôté cette rage et joie de vivre inhérentes à toutes les créatures vivantes. Tu fais parti de ces générations d’hommes et de femmes qu’une subtile et perverse propagande a réussi à convaincre qu’une grossesse accidentelle était un drame plus épouvantable que l’acte abominable consistant à l’interrompre. Je sais que tu ne comprendras pas mes propos et prendras pour un fanatique religieux ou un truc de ce genre...mais peut être qu’un jour tu évolueras sur le sujet et ce commentaire te reviendras à l’esprit avec une signification nouvelle...

       
    • @goy pride
      T’as tout dit l’ami. Il y a 2 camps dans la vie. Ceux qui fuient comme des lâches et se font avorter, et ceux qui assument et prennent une grossesse non-désirée comme une épreuve de la vie et qui font face, la tête haute.

       
    • L’avortement est un homicide volontaire avec l’entière bénédiction des pouvoirs publiques .

       
    • @Borntogrowl : certes, il y a "ceux qui fuient comme des lâches" et c’est très laid, mais le plus souvent dans le cas d’une grossesse (hors mariage), ce sont les hommes précisément qui fuient, la fille "n’avait qu’à faire attention, qu’elle se débrouille". Combien de naissances seraient préservées si le compagnon assumait aussi et se réjouissait même contre mauvaise fortune ? Savez-vous la difficulté, la détresse et parfois même la panique d’élever un enfant en tant que parent isolé ? (mère ou père au demeurant).
      Mais là c’est un grand débat et un immense chantier (brider la permissivité sexuelle, restauration d’une politique de la famille, valorisation de la maternité, enseignement de la morale et de l’engagement, revalorisation du salaire - un seul - pouvant faire vivre une famille, critique sévère de la consommation à outrance ...)
      On ne peut isoler l’avortement de toute la problématique de société actuelle et ne montrer du doigt que les malheureuses qui ont manqué de courage.
      Ceci posé, je connais bien la société étasunienne et son darwinisme social forcené. Je doute qu’elle offre à court terme de bonnes conditions à des futures mamans en détresse, lesquelles sont légions dès 16 ou 17 ans dans les campagnes puritaines ... le tableau de société étant bien pire que chez nous.
      Aiguille à tricoter en vue ?

       
  • Aspirer un foetus dans une seringue faut vraiment être d’une cruauté incroyable, pendant ce temps en France, nos gouvernants valide ce crime.

     

    Répondre à ce message

  • Selon moi, le système a déjà trouvé la parade : en injectant, à doses infinitésimales des substances abortives dans la nourriture ( lait, viande, limonade...) et dans les vaccins, sans oublier les OGM...le taux de fécondité des femmes a été divisé par deux en 50 ans, passant de 6 enfants par femme à 2,9...

     

    Répondre à ce message

  • Il est pro vita ! Fantastique ! Contre les exactions du roi Herode...et du massacre des inocents (qui se chiffre par centaines de millions).

     

    Répondre à ce message

  • Après avoir douté de Trump par rapport à la nomination de l’ancien de Goldman Sachs, je reprends espoir là. Le combat pour les enfants et contre la pédocriminalité d’état et l’avortement est très certainement le combat principal. Le meurtre est ce dont se nourrissent nos élites.

     

    Répondre à ce message

  • Une victoire pour les humains, une défaite pour les sales bêtes !
    A bat les ordures !
    Vive la Vie !
    Gloire au Christ roy !

    Préparez-vous à entendre leurs vociférations de mauvais perdants, les serviteurs du malin ne reconnaissent jamais ni leur défaite ni ce qu’ils sont.
    #UnMouchoirPourLesFéministes

    N’empêche, Trump a tenu parole. Un fils à papa fantasque qui met un gros bras d’honneur au Système, ça me plait !

     

    Répondre à ce message