Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

#NIPNIC épisode 5 : le sport

Dans ce nouveau volet de #NIPNIC, Alain Soral étudie la sociologie du sport. Le cyclisme, le tennis, la boxe et le football sont ainsi analysés d’un point de vue sociétal et technique, Alain Soral étant sociologue et instructeur de boxe anglaise.

 

Extraits

 

Mohamed Ali et Marcel Cerdan selon Alain Soral :

 

L’Euro 2016 selon Alain Soral :

 

L’émission complète en écoute gratuite

 

Sur Apple Music, Deezer et Spotify, l’émission peut être écoutée en intégralité et gratuitement après inscription.

 

Sur iTunes/Apple Music :
https://itunes.apple.com/fr/album/le-sport/id1135544038?l=en

Sur Deezer :
http://www.deezer.com/album/13606427

Sur Spotify :
https://play.spotify.com/album/23G3JiDXxMxsAtWJ6wjQjP?play=true&utm_source=open.spotify.com&utm_medium=open

 

 

Plus de sport avec Alain Soral chez Kontre Kulture

 

Rendez-vous sur kontrekulture.com
pour découvrir les ouvrages d’Alain Soral !

 

Vous appréciez les analyses d’Alain Soral ?
Dites-le autour de vous avec la boutique E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

11 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1537180
    le 18/08/2016 par TeddyTed
    #NIPNIC épisode 5 : le sport

    Très bien vu la remarque de l’animateur à propos de cette mode des blagues sur les Portugais.
    Cette "mode" vient du fait qu’on ne peut plus chambrer les autres communautés (sous peine d’être aussitôt taxé de raciste et:ou d’antisémite etc.) alors on chambre ceux qui ne se défendent pas : les cathos, les Belges, les Portugais...
    Et les Portugais on les moque sur quoi ? Principalement sur leur aptitude à travailler de leurs mains et construire... Sidérant.

     

    • #1537211
      le 19/08/2016 par ras
      #NIPNIC épisode 5 : le sport

      Je suis entièrement d’accord sur les moqueries gratuites que subit cette diaspora, maintenant dire que c’est la communauté européenne du sud qui s’est le mieux intégré, là je ne suis pas d’accord avec Alain.
      On le remarque car c’est surtout encore frais chronologiquement donc on voit encore leur entreprises familiales et les liens soudés qu’ils entretiennent entre eux dans le contexte actuel, mais pour le coup la communauté italienne, c’est aussi bien intégré en son temps sur un modèle relativement similaire aux Portugais la seule différence est chronologique depuis cette communauté est moins visible dans certains secteurs d’activité et beaucoup plus mixé au sein de la population (c’est donc le signe d’une bonne intégration)
      Les métiers de maçonnerie étaient jadis tenus par la communauté italienne.


    • #1537246
      le 19/08/2016 par Rob
      #NIPNIC épisode 5 : le sport

      Le bon coté des choses est que les communautés dont on se moque sont généralement les mieux intégrées et les plus appréciées (la moquerie en question étant plus souvent une taquinerie amicale entre pote qu’une méchanceté xénophobe). Rien de grave en soi donc.

      Ce qui est bien plus inquiétant c’est au contraire les communautés dont on n’ose pas se moquer, car ça implique qu’il y a une gêne voire une prise de distance du reste de la population (généralement entretenue par des associations de "protection" débile qui ne font qu’enfoncer ceux qu’elles prétendent protéger). Ce n’est pas par respect mais par peur que les gens n’osent pas chambrer ces communautés, ni même parfois les nommer : on parle d’un "black" pour désigner un noir et on n’ose pas du tout désigner un arabe ou un juif , et ce climat de terreur est très malsain et risque de finir par se retourner contre eux.

      Dit autrement, si j’étais français aux USA (étant un "de souche", je prend toujours ce cas de figure quand je veux essayer de me mettre à la place des français d’origine immigrées), je préférerai que les américains me chambrent gentiment sur le fait que je sois français, quitte à recevoir quelques vannes un peu lourdingues, plutôt que les voir me regarder avec crainte et méfiance et ne presque pas oser parler de ma francité pour des motifs de politiquement correct débile instauré par je-ne-sais-quel association antiraciste. Je me sentirai bien plus accepté par eux dans le premier cas (un peu comme une sorte d’intégration par l’humour) et j’aurai bien plus peur pour mon avenir dans ce pays dans le deuxième.


    • #1537312
      le 19/08/2016 par Gladice l’aligator.
      #NIPNIC épisode 5 : le sport

      @ Rob

      "Le bon coté des choses est que les communautés dont on se moque sont généralement les mieux intégrées et les plus appréciées (la moquerie en question étant plus souvent une taquinerie amicale entre pote qu’une méchanceté xénophobe). Rien de grave en soi donc".

      "Qui aime bien châtie bien" ; les communautés de ceux qui sont morts pour toi dans l’arène, bouffés par des bêtes féroces, nourries au préalable aux croquettes pour chat avant le carnage carnacier ou syndicalement tenus à s’entretuer pour le bon plaisir du public taquin, sur ce postulat étaient, c’est sur, laid "plus appreciées" et bien intégrées dans l’estomac des fauves rassasiés.

      La ruse n’aurait-elle pas un peu remplacé la cruauté, si je ne m’abuse.

      Des fois, je me demande si la médiocrité s’est substituée à la servitude ou si c’est son ancêtre. Faudrait mandater des experts non rémunérés sur le sujet (ou alors juste un p’tit défraiment) don de soi oblige.

      La défaite sportive c’est comme un massacre ludique. C’est pour certains divertissant et pour d’autres juste un mauvais maux ment à passer.

      Heureusement que ces moments ne se transmettent pas, comme le témoin d’une course de relais.

      Mais... c’est exact, il est plus chic de lire sur la tombe du mec taquiné par le public, sous les crocs de Léo, qui baise les pieds de l’empereur de lui offrir d’être pleinement lui-même (public assidu), qu’il est mort sacrifié pour la taquinerie, qu’en vain pour la médiocrité.

      Avant les boulets étaient reliés à des chaînes, désormais ils sont comme les portables sans fils et filmés par des caméras.

      On arrête pas le progrès, rien ne se perd tout se transforme.


  • #1537213
    le 19/08/2016 par Rust Cohle
    #NIPNIC épisode 5 : le sport

    Bonjours,
    Les extraits diffusés sur Deeze sont tronqués j’ai l’impression... Soral ne termine pas ses phrases. Est-ce l’équipe de montage de NIPNIC ou la plateforme Deezer qui fait ça ?

     

  • #1537319
    le 19/08/2016 par Clara Imbert
    #NIPNIC épisode 5 : le sport

    Wouawww, j’adore !

    Il en parle tellement bien... que je l’écouterais pendant des heures ! :)


  • #1537958
    le 20/08/2016 par MPNF
    #NIPNIC épisode 5 : le sport

    Selon le classement alexa (341 à 350), félicitons E&R pour devancer médiapart et les grands sites d’achat en ligne (leclerc, but, ebay...) devant des banques (ex : CA) mais talonné par Sputniknews. E&R va damner le pion aux sites gouvernementaux (gouv.fr, legifrance.fr). Bravo pour cette belle performance grâce à la qualité de votre travail collectif.


  • #1539779
    le 22/08/2016 par Crylovitch
    #NIPNIC épisode 5 : le sport

    Bonjour, pourquoi on ne trouve pas les émissions en mp3 sur le site tout comme erfm ?


  • #1540311
    le 23/08/2016 par Sank21
    #NIPNIC épisode 5 : le sport

    Et pour écouter plus qu’une minute par thème on fait comment ?


  • #1544493
    le 29/08/2016 par SSSQ
    #NIPNIC épisode 5 : le sport

    Je sais pas comment on fait pour regarder le foot ?! Moi je fais une allergie
    Ce sport est en même temps un abrutissant et un anxiolytique.
    Tout ce temps que passent les blaireaux devant leur écran, ils ne le passent pas devant des programmes culturels ou intellectuels. Non, ils sont vautrés, bobonne assurant le ravitaillement en pizza et bière forte, à regarder la balle être poussée par une majorité d’ânes (la coiffure en dit long sur la toile d’araignée dans la tête de certain) payés 10 fois ce que leur patron du CAC40 qui les exploitent, arrive à ramasser, et payés 100 fois son salaire, pour les dirigeants de club et autres "associés-actionnaires-enculaires.
    Ce spectacle du pognon est totalement à gerber !!! Comme disait Soral, le pognon c’est comme le chocolat, quand on t’en fait trop bouffer ça rend malade. Les mecs se gavent de millions par mois, snobant, depuis leur ferrari ou leur hummer, les supporters majoritairement prolétaires qui les attendent à la fin de l’entrainement et le petit gars du PSG qui nettoie des chiottes ravagés à mi-temps, lui, est vissé au SMIC et n’est pas prêt de pouvoir rouler au moins dans une poubelle vue qu’elles sont maintenant interdites sur Paris, Paris qui semble se transformer en "ZALEM" pour ceux qui connaissent le manga "GUNNM", une ville suspendue dans les cieux réservée à une élite et KUZUTETSU, sa "banlieue" sur Terre qui lui sert de "décharge", et où la lie de l’humanité survit dans la violence et la misère.
    De plus, participer à tout ça, c’est les aider à se gaver. De la même manière, et avec la même logique, je me suis privé des JO du Brésil, le background étant catastrophique, genre "vous aurez des stades, pas des HLM" : à gerber encore une fois. Boycottez, si vous le pouvez, dés que vous le pouvez, tout ce qui représente l’empire et jusqu’à la Victoire. Dieu vous garde. ;)