Egalité et Réconciliation
http://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
 
A A A
imprimer

Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

L’une des faces cachées de l’industrie agro-alimentaire

C’est un scandale qui jette un peu plus l’opprobre sur le milieu des abattoirs. Un mois après les actes de cruauté filmés dans l’établissement du Vigan (Gard), et cinq mois après ceux perpétrés à Alès, qui avaient suscité l’indignation, l’association L214 dévoile de nouveaux cas de maltraitance animale. Cette fois, les faits se déroulent au sein d’une entreprise de découpe de viande mettant en avant le bio et le Label rouge : l’abattoir intercommunal de Soule, situé dans la petite ville de Mauléon-Licharre (Pyrénées-Atlantiques), au cœur du Pays basque.

[...]

Comme dans les abattoirs du Vigan ou d’Alès, la nouvelle vidéo de L214 montre des animaux qui reprennent conscience et se débattent violemment alors qu’ils sont suspendus pour la saignée ; des employés qui commencent les opérations de découpe des pattes et de la tête sur des bêtes encore vivantes ; des salariés qui frappent ou assomment à l’aide de crochets des ovins pas complètement étourdis ; d’autres qui poussent des bovins en leur assénant des coups d’aiguillon électrique sur la tête ; ou encore un agneau écartelé vivant, pris entre deux crochets en l’absence de l’opérateur. [...]

« Je suis effondré, catastrophé, réagit, après le visionnage des vidéos, Gérard Clémente, directeur de l’abattoir depuis quarante ans, à deux mois de la retraite. Je suis très souvent dans mon abattoir, j’ai essayé d’améliorer les conditions d’abattage depuis des années, et là, on tourne le dos, et des employés frappent les bêtes. On est cuits. » L’homme assure qu’il va congédier les salariés, tout en incriminant les cadences de travail : « Il faut tuer 15 000 agneaux en quinze jours pour Pâques. Si on travaillait plus sereinement, ils ne commettraient pas ce type d’action. »

Lire la suite de l’article sur lemonde.fr

 

Avertissement : la vidéo suivante contient des images ou des scènes choquantes

 

Voir aussi, sur E&R :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

162 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Logique marchande, on finira comme ça...

     

  • On se prétend un peuple civilisé , éduqué , moderne...et bien
    quand on voit ces horreurs , je crois qu’on est très loin de cela ,
    l’élevage industriel est aussi un crime envers les animaux....
    l’appât du gain , du toujours plus....voilà où nous en sommes , très
    pointilleux sur tout mais quand il s’agit de multinationales financières
    qui profite de tout ce système tout le monde se tait . C’est révoltant !

    Quand est-ce ferons-nous arrêter tous ces orgies criminels contre ces
    pauvres animaux sans défense ?

    Honte à l’humain , qui ne l’est , que de nom !


  • Voilà ce qu’il en coûte de remplacer la paysannerie par " l’agro-industrie"...Ils sont la pour faire du Business les Gars !!! "Tu veux bouffer de la viande autrement ? Chopes ta Bestiole et sors ton couteau...T’en mangeras moins du coup..."


  • Ca tombe bien, Thierry Casasnovas nous dit que la viande n’est pas nécessaire à notre corps... On a qu’à arrêter d’en manger. C’est tout bénéf’ pour soi et pour les autres (mais pas trop pour les lobbys, mais ça c’est pas grave :) )

     

    • Il y a un juste milieu aussi.
      C’est l’habitude d’opposer les végétariens et les autres, mais une consommation raisonnable de viande réglerait déjà pas mal de problèmes.

      Le problème c’est pas tant de manger de la viande, mais d’en avoir fait un aliment quasi-quotidien pour une large part de la population.
      En plus on néglige d’autres aliments,beaucoup moins chers , et meilleurs à la santé.

      Le même problème se pose avec le poisson aussi (sur-pêche) , donc, voilà , le règne animal ne peut pas soutenir ce genre de consommation de masse, il y a que le végétal qui le peut.
      (Et encore, avec une agriculture responsable)


    • C’est pas l’Evangile non plus, hein...


    • Ouais ouais... t’as vu sa gueule ? T’as vu ses dents ?
      Ah elle va être belle l’armée de militants nationalistes végétariens de France, elle va redresser le pays à coup de jus de légumes ?

      Le mec est à moitié mort et il veut t’apprendre à bouffer, et toi tu le trouves crédible ? T’as pas été livré avec toutes les pièces ou bien ?


  • #1431390
    le 29/03/2016 par Махсуд Махкамов
    Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

    Il faut faire exactement le contraire des règlements imposés depuis 30 ans. Interdire les abattoirs industriels, avec les employés payés au sous-SMIC, et revenir aux éleveurs qui abattent eux-mêmes leurs bêtes ou le font faire par un boucher artisanal.

    Dans ce domaine comme dans beaucoup d’autres, il faudrait faire un virage à 180° et en finir avec les lubies productivistes et néolibérales qui ont été imposées - souvent avec l’aide de sales règlementations et de sales fonctionnaires.

     

    • #1434337
      le 02/04/2016 par Vincent forestier
      Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

      Salut camarade
      Tu es à mon sens dans le vrai. Plutôt que de faire des analyses sur l’éthique et devenir par conséquent des moralisateurs, je pense que nous sommes plus forts en expliquant. La critique de la société façon E&R et bien inscrite dans ton commentaire, l’ami. Qui travaille dans les abattoirs aujourd’hui ? Savez-vous quelles normes régissent ces établissements et comment ont-ils été repensés et reconstruits ? Ce sont des chaines comme une chaine de production ! Il y a un nombre d’animaux à l’heure à respecter et les périodes de fêtes sont des pics de production avec augmentation des cadences ! Les intentions de ces donneurs d’alerte sont le respect de la cause animale mais n’oublions pas les causes sociologiques de cette situation. La productivité et l’industrialisation sans limite ont abouti à la perte des savoir faire et des méthodes artisanales. Les différentes crises animales (poulets, porcs, vaches) ont toutes les mêmes origines et la paysannerie prend du plomb dans l’aile à chaque fois ! Cette fois-ci ça retombera à nouveau sur les éleveurs car les fermetures d’abattoirs ne sont pas anodines pour les éleveurs ! Voyez comment notre société se délite... Amicalement


  • #1431393

    Pour tous ces accrocs de la viande, c’est une pathologie. Tous les médecins le disent mangez 1 fois par semaine de la viande rouge et de qualité mais non les gens s’en tapent, les conséquences sont désastreuses, c’est un carnage pour le traitement animal et c’est un tabac pour les cancérologues.

     

  • Forcément que c’est cruel, maintenant quelle différence avec la méthode d’abattage casher ou halal ?

     

    • Halal, pour ce que j’en sais en bon, euh... de souche, c’est le mouton pendu par les pieds, la tête en direction du soleil levant, couteau sous la gorge, ça prend pas longtemps ( Paroles de Tunisiens !!!)


    • - Déchiqueter une bête vivante ? Lui donner des coups sur la tête, puis encore l’étourdir avec je ne sais quoi, et finalement la saigner, encore et encore car « cette petite saloperie continue à bouger ! »... Et on parle même pas des « extras » !

      - « maintenant quelle différence avec la méthode d’abattage casher ou halal ? »

      Mais pourquoi comparer l’usine à des religions ?


    • pour miles qui commente ce poste sans rien connaitre et qui dit n’importe quoi ou plutôt qui répète des clichés faux sur l’abattage halal "familiale "qu’il ne connait pas, l’animal n’est pas pendu vivant par les pieds car ils doit s’ébattre librement dans les spasmes de l’agonie et tout doit être fait pour que la mort soit rapide, "lame tranchante comme un rasoir pour trancher et non pas charcuter ,pour que la saignée se fasse d’un aller retour de la lame , ne jamais tuer un animal sous le regard un autre pour ne pas le stresser , et l’a dépouille n’est pendue qu’une fois l’animal bien mort , quand à la direction elle n’a rien à voir avec la direction du lever du soleil , les musulmans n’adorent pas cette astre ceci n’est que colportage de fausses informations de personne qui parle sans savoir


    • #1431792

      @jacque

      On peut même rajouter qu’il est formellement interdit d’aiguiser sa lame devant la bête pour ne pas l’apeurer et on évoque le nom de Dieu avant de l’égorger ( le but ici étant de ne pas oublier pour quelle raison on "egorge" cette bête ce n’est pas par plaisir mais par besoin/nécessiter etc..) . Ce n’est pas a a la porté du premier clampin venu d’égorger un mouton, on ne laisse pas n’importe qui faire ça (comme c’est le cas sur la vidéo) c’est même un lourd péché de laisser cette tache a quelqu’un’ d’inexpérimenté il va faire souffrir l’animal . L’animal doit également être en bonne santé pas stresser etc il y a énormément de règle a respecter je vous prie de ne pas prendre ça a la légère et de balancer des information erroné entendu par " un tunisien ;)"

      Cordialement


    • curieusement (mais pas tant que ça), l’abattage rituel musulman rejoint l’abattage traditionnel dans toutes les civilisations anciennes. On demande rituellement l’assentiment de l’animal , on s’excuse auprès de lui et on fait un contre don pour cette vie otée, enfin on essaie de le faire mourir paisiblement et sans souffrances inutiles.
      De là, la coutume chez les bouchers de mettre une pomme dans la bouche d’un cochon ou des herbes dans la gueule d’un cervidé chez les chasseurs


    • #1432078

      Casher, Halal... où comment se donner bonne conscience en associant religion et barbarie.
      C’est exactement ce que font les terroristes... et les sionistes.


  • #1431404

    Que ceux qui se prétendent œuvrer pour la paix mais se nourrissent de violence commencent par la fermer, physiquement, et à tout jamais..
    Merci.


  • Onevoice a déjà débattu sur ce sujet il y a déjà de longues années.Et le problème malheureusement n’a pas l’air d’avancer d’un pouce et ce malgré leur courage et celui de nombreuses associations (sincères) qui luttent.
    Et si au lieu de manger de la viande on mangeait pour Pâques un gateau en forme d’agneau comme en Alsace (en Italie aussi il me semble).


  • L214, avant de vous occuper des animaux maltraités, il faudrait vous occuper des foetus massacrés par milliards ( depuis la légalisation de l’avortement ), dans l’indifférence générale.

    Les foetus n’ont ni le droit d’être assommés par un choc électrique, ni le droit d’être défendus par des médias majeurs.

    Avez-vous déjà VU un avortement ?

     

    • bravo ! voila un argument que je soutien ! sans pour autant défendre les mauvais tueurs d’abattoir qui font mal leur travail


    • #1431475

      Dans ce domaine, on peut compter sur Peter Singer (lien), un "philosophe analytique" qui affirme tout de go qu’il n’est pas immoral de tuer un enfant à naître. C’est le même Singer qui prêche la libération des animaux, car leur donner un statut inférieur à celui des hommes, c’est du "spécisme", donc c’est mal. Je crois sincèrement qu’on en aurait jamais entendu parler, si le système n’était pas devenu à ce point avide de financiariser le monde et partant de là, d’animaliser les foules.


    • Quel rapport ? Ils devraient aussi s’intéresser à la cause palestinienne, c’est ça ?


    • concurrence victimaire ?


    • ENFIN un commentaire de bon sens !! C’est vraiment consternant de lire tous ces commentaires de personnes qui sont tombées dans le panneau du compassionnel, alors qu’on pourrait attendre de lecteurs d’ER un peu plus de raison et d’esprit critique...


    • Fallait la sortir celle-là,

      Si tu veux défendre les fœtus avortés, t’as qu’à créer ton assoc,

      L214 est une association de défense des animaux,

      Là pour un argument débile, je tire mon chapeau,


    • #1433951

      Comme si on ne pouvait pas lutter contre les deux. Toi qui te prétends "KTO", tu devrais savoir que le Seigneur Jésus Christ a combattu contre TOUTES les forces des ténèbres. Si tu es son serviteur, alors tu connais le chemin.


  • #1431414

    Y a-t-il des militants végétariens chez E&R, ou l’industrie agro-alimentaire est-elle si horrible que ça ?
    Tournons-nous vers l’autonomie alimentaire : un potager et un petit élevage (moutons, poules, lapins...) c’est très facile à tenir et aussi très sympa pour avoir quelque chose à partager avec ses enfants.
    Et ça se marie très bien avec un travail à 100%. Pour décharger un emploi du temps je préconise plutôt de renoncer à se bourrer la gueule le weekend !

     

    • Et vos enfants iront égorger le cochon à l’ancienne ? Ils auront le coeur pour faire cela, un truc à partager avec eux ? Apprenez-leur le jardin, mais laissez les animaux vivre leur vie.


    • #1433178

      @DavidR

      Le cœur, c’est le bon mot. C’est à la fois le courage - qui manque aux herbivores - et l’amour - qui leur manque aussi -, de ceux qui ont élevé avec soin un cochon pour nourrir une famille pendant une année entière. Tuer le cochon est une noble tradition. c’est pour cela qu’elle est interdite par la société libérale de la marchandise, dans laquelle tout est dénaturé.


  • #1431418

    Il faudra que ça finisse bien un jour par se savoir :
    A) Oui on peut nourrir l’Humanité avec l’agriculture biologique !
    B) Oui on est en parfaite santé en étant végétarien !!!
    La question est : mais quand ?

     

    • Rearquez le matraquage de la propagande anti bio dans les séries par exemple.Et on nous rabache toujours que les végétariens ont des carences et que c’est pas bon.Regardez-les s’empifrer de mauvais hamburgers en se léchant les babines.C’est grossier et j’espère que ça ne marche pas.


  • Pas très Charlie tout ça !


  • #1431420

    L’écrivain à lunette à la fin de ce film divertissant : "J’ai choisi de ne plus consommer de produits d’origine animale, pourquoi pas vous ?"
    Ma réponse : "Parce que je n’ai pas envie de te ressembler". Et c’est bien le cas : j’ai bien aimé le passage quand l’agneau se fait écarteler parce que l’ouvrier est parti à la machine à café.

     

    • Wouha, tu es un vrai rebelle toi.


    • Les animaux les plus robustes sont végétariens :
      Gorille, éléphan, taureau, rhino, Brachiosaure

      Notre anatomie est celle d’un frugivore et non d’un omnivore.
      L’omnivorisme c’est survivre en mangant de la merde.

      Adam et eve était frugivore.
      Cf Genèse 1.29
      Dieu dit aussi : « Je vous donne toute herbe à graine sur toute la surface de la terre, ainsi que tout arbre portant des fruits avec pépins ou noyau : ce sera votre nourriture.


    • "Adam et Eve étaient..." Vous croyez vraiment à ces histoires ?....

      Et si vous y tenez :

      Genèse 9.3 :
      Tout animal qui se meut et qui est vivant pourra vous servir de nourriture. Comme pour la végétation verte, oui je vous donne tout cela.


    • Cyb888, ils sont herbivores, essayez de faire pareil, vous ne deviendrez pas plus robuste. Alors qu’avec des produits d’origine animal (comme les oeufs, c’est pour ça que Rocky en boit), vous le deviendrez.


    • Si je crois à ces histoires ? Je sais qu’il y a plusieurs niveaux de lecture dont le symbolisme.

      Sinon Dieu m’a aidé systématiquement après des prières sincères. Je ne vais pas être ingrat envers celui qui m’aide.

      Si ça peut te rassurer :
      Matthieu 15.11 :
      Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui rend l’homme impur, mais ce qui sort de la bouche. Voilà ce qui rend l’homme impur.

      Sinon voici des homme robustes végétarien :
      Le double champion du monde de boxe :
      https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.ne...

      Le champion du monde de bras de fer :
      https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.ne...

      M. Univers :
      https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.ne...

      Et nous avons une anatomie de frugivore, voir tableau page 5 :
      http://guidealimentairefrugivore.co...


    • Franchement très con ; pas d’autre mot ; des gens comme toi me donnent envie de ne plus lire les coms de ce pourtant très bon site ; "Tant que les hommes massacreront les bêtes, ils s’entretueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut en effet récolter la joie et l’amour."
      Pythagore (570-480 av. JC)
      il y a en a beaucoup sur ce site qui se réclament du Christianisme mais la compassion n’a pas de limite, elle doit s’étendre à tous les êtres vivants.


  • Personnellement ayant lu de nombreux ouvrages sur le sujet je suis tellement écœuré que j’ai réduit énormément ma consommation de viande surtout le porc. J’ai rayé de mon menu le veau et l’agneau. Les agriculteurs devraient se remuer là-dessus, car ces faits vont gravement porter préjudice à la consommation des animaux qu’ils produisent, surtout dans le bio.


  • Il m’arrive de travailler pour des abattoirs, notamment pour le groupe SICAREV, j’assiste à des "tueries" de Vaches, veaux et porcs. Tout se passe dans les règles et très proprement dès l’arrivée des bestiaux, de la mise à mort, en passant par la découpe jusqu’au conditionnement en chambre froide. Je suis extrêmement choqué devant cette vidéo et surtout devant la cruauté et le manque de professionnalisme manifestent de ces ouvriers.


  • Et encore si vous voyiez le halal : c’ est encore pire !!

     

    • Un abattage rituelique nécessite d’avoir conscience de la Vie. C’est un sacrifice à Dieu selon un croyant. Dans ce que l’on voit dans cette vidéo c’est de l’inconscience profonde


    • << C’est un sacrifice à Dieu selon un croyant >>

      Ceux qui pensent comme ça (des faux croyants d’ailleurs, des traîtres à Dieu, mais ça c’est une autre histoire, là je ne parle que de logique) ont un manque d’intelligence qui est proche, sans exagérer, d’un attardement mental, et je ne dis pas ça comme un mot d’humeur, c’est très sérieux, parce que ça n’a aucun sens logique.

      Qu’il soit intelligent ou non ou utile ou non ou tout ce qu’on veut, un sacrifice est par définition un sacrifice de quelque chose de soi-même, ça ne peut pas être le sacrifice d’un être extérieur à soi, sinon ça n’est pas un sacrifice mais un meurtre et ça n’a rien à voir.
      Je ne parle même pas de morale mais de logique, et de sens des mots.


    • Voici ce qu’est l’abattage rituel musulman bien compris et mis en pratique. Le respect de l’animal et la conscience qu’une vie va être prise.
      Alors merci de vous renseigner avant de raconter n’importe quoi !
      https://www.youtube.com/watch?v=CG-...


    • P.S. au sujet des "sacrifices" d’animaux : je ne connais pas bien l’Islam et je ne veux pas généraliser car je sais qu’il y a des musulmans respectables, mais c’est ça le logos, on est helléno-chrétien ou on ne l’est pas :

      comme il me semble qu’il y a deux Islams (un qui dit que Dieu condamne le meurtre d’innocents, et un autre, djihadiste pour faire court), il y a une chose qui pourrait être discutée par des islamologues si ils peuvent accepter l’autocritique :
      dans l’Islam non djihadiste pour faire court, il y a parfois des détails (juste des détails, mais c’est révélateur) qui ressemblent à l’Islam djihadiste, c’est-à-dire une vision de Dieu qui ne tient pas logiquement.

      (p.ex. il y a des djihadistes qui croient des choses tellement absurdes qu’elles sont presque comiques, comme si Dieu était fou : ils croient que dans leur combat, qu’ils croient juste , ils n’iront tout de même pas au paradis si ils sont tués par une femme lors du combat. Même si Dieu était d’accord avec leur combat, pourquoi les punirait-ils pour une chose qui n’est pas de leur faute ? Ca ne tient pas. Il y a là un système qui ressemble à certaines sectes, une sorte de psychose étendue à un groupe de gens.)

      Chez un "musulman qui se dit pacifique mais qui croit que Dieu veut qu’il tue rituellement un animal", il semble y avoir la même base de non-sens absolu : pourquoi Dieu voudrait-il que quelqu’un tue un animal ? Ca ne tient pas. Si ce musulman était Dieu lui-même, voudrait-il voir une de ses créatures tuer une autre de ses créatures ? Probablement pas si il n’est pas sadique. Donc ce musulman croit non seulement que Dieu est idiot, mais qu’il est plus idiot que lui-même, l’humain.

      Ca défie l’entendement, et la base de ça est : accepter quelque chose parce qu’on nous l’a dit sans le comprendre. Un peu comme écouter la doxa et les médias traditionnels et croire tout ça automatiquement.
      Il y a chez ces musulmans-là une fixation à la lettre (tel ou tel texte ou interprétation ou je ne sais pas) sans la recherche de l’esprit. Une religion doit se remettre en question (pour être plus proche de Dieu, pas pour s’en éloigner), alors il me semble qu’une réflexion sur ce sujet serait intéressante, mais elle a peut-être lieu, je ne connais pas l’islamologie.


    • << alors il me semble qu’une réflexion sur ce sujet serait intéressante, mais elle a peut-être lieu, je ne connais pas l’islamologie >>

      Re-P.S. :
      Quand je dis une réflexion sur le sujet, ce n’est pas dans l’esprit où p.ex. T. Ramadan prônait un "moratoire sur la lapidation"... J’entendais évidemment : une réflexion de la part des islamologues, et non de la part des égorgeurs d’animaux.

      Car évidemment il ne s’agit pas de laisser à ces derniers le luxe d’avoir le temps de réfléchir, ceux-là devraient être mis en tôle direct si ça ne tenait qu’à moi. Mais je pense qu’on m’avait compris.


  • J’ai été végétarien pendant 14 ans. C’est pas tjs évident. J’essaie de nouveau d’en manger moins mais vu les finances on n’a pas tjs le choix, alors on achète même du porc qui est sans doute la viande la moins cher. Manger régulièrement du poisson n’est pas donné à tout le monde. Et de la bonne viande c’ est bon pour la santé tant que ce soit bio.

     

    • #1431623

      De la bonne viande ça peut être bon, mais pas pour la santé, loin de là. A moins que certains êtres humains soient nés avec un appareil digestif différent des autres.


    • C’est très facile d’être végétarien. Si vous mangez de la viande, vous cautionnez inconsciemment la mort des animaux. Et la viande je suis vraiment pas sûr que c’est bon pour la santé.


    • "vous cautionnez inconsciemment la mort des animaux"

      E&R est devenu un site de militants bobos écolos ? La mort fait partie de la vie, des animaux meurent, des animaux mangent et sont mangés. C’est pas possible d’entendre des conneries pareilles


    • @Robert Oui, en 2016 avec les magasins pleins de fruits, légumes, légumineuses et céréales. Grand bien vous fasse si vous mangez de la viande j’espère seulement que vous avez la conscience tranquille...


    • #1432148

      Désolé mais il est possible de tuer les animaux autrement que comme sur la vidéo. De plus, avant de les tuer, ça ne serait pas si mal que ça de les laisser vivre à l’air libre, au lieu d’entrepôts fermés. Manger de la viande, pas de soucis, chacun fait ce qu’il veut, mais cette industrie torture les animaux, pour en plus en jeter des tonnes à la poubelle tous les mois. Vous aimeriez être considéré comme ça ? Je ne pense pas.


  • #1431443

    Je dois en être à ma vingt -quatrième année pratiquement sans viande .

     

    • #1431683
      le 30/03/2016 par réconcilié-récalcitrant
      Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

      Félicitations ! Vous voyez, on s’en passe très bien ! Manger de la viande, du poisson, des oeufs, du fromage, boire du lait, ou du vin est purement culturel mais non nécessaire, c’est un fait.
      Peut-être que les gens n’ont pas envie de lâcher leurs sales habitudes, par peur, car çà serait pour eux perdre une partie de leur identité ?


  • Déjà à la dernière affaire j’ai tiqué sur 2 choses, la version de la presidente de L214 et un de ses cadres qui n’étaient pas les mêmes quant à l’origine des images.

    Pour l’une "un infiltré qui a fait un travail très difficile", ce qui amène logiquement à penser qu’elle sait "des choses", et l’autre "on nous les a envoyées, mais on en sait pas plus, de toutes façons on voit qu’elles sont authentiques".
    Bref... étonnant quand même... (avec un peu de chance leurs déclarations peuvent peut être encore se retrouver en replay, de mémoire sur iTele pour l’une et BFM pour l’autre)

    Et puis tout simplement la qualité des images, jusqu’à cette affaire moi perso j’ai toujours vu dans ce genre de révélations des images de piètre qualité prises sous le manteau discrètement par (en général) des employés outrés.
    Là ça avait tout du travail de pro, avec installation de caméra et tout le toutim, donc surement pas l’oeuvre d’un employé, et diffcilement celle de l’association qui semble pas en avoir les moyens, ni financièrement, ni matériellement ni humainement.

    Et là... rebelote, excellentes images, plusieurs zones, plusieurs angles... bref même topo.

    Le tout peu de temps après des polémiques sur l’agro-alimentaire, la viande surtout halal .... bref en pleine période où "business is business in a wild wild world" (pour résumer).
    Et comme par hasard justement (d’après les déclarations du directeur lui-même), à 2 mois de son départ (ça lutte déjà pour la suite ?) et en plein "rush de Pâques" (certains se doutaient-ils que c’était la meilleure période pour des dérapages ?)

    Alors je sais pas qui pourrait être derrière, entre le simple concurrent lambda, la filière du halal qui est toute sauf musulmane, ou pourquoi pas des ricains qui se préparent déjà au TAFTA et veulent aussi un abattoir sur place, etc etc etc ...

    Mais je suis persuadé que les gens de L214 sont au mieux les idiots utiles de professionnels qui n’en ont rien à foutre de la cause animale et de l’éthique même en règle générale.

     

    • Exactement...ça ressemble trait pour trait à un film de propagande fait pour faire pleurer dans les chaumières et, à force d’émotion, de conditionner les gens à abandonner toute mesure et toute raison.


    • Bien vu ! Ce serait interessant de savoir qui dirige L214 et quels sont leurs réseaux, à mon avis les choses seraient vite claires !

      Sinon, le montage est clairement malhonnête, puisqu’ils ne retiennent que des "incidents" sur combien d’heures de rush ? On parle d’industrie et d’animaux, il est évident qu’il y ai des ratés. Pour le reste, on ne tue pas un animal d’une tonne (! !!) avec des bisous ! Quant au coté glauque, il est inhérent à toute industrie !


    • #1431641
      le 30/03/2016 par Le souletin 64130
      Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

      Cette histoire pue. Je l’ai compris d’instinct.
      Le directeur n’y est très certainement pour rien. Longue carrière sans soucis. Il était déjà contre tout abattage rituel (paru dans le journal il y a des années) qui fait souffrir les bêtes.
      En plus, il sait bien qu’un animal stressé, maltraité, donne une mauvaise viande, de la mauvaise qualité. Absent durant 1h/1h30, il se sent trahi, comme tous ses collègues (d’après ses dires sur bfm tv).
      La viande axuria de mauléon est par ailleurs réputée comme excellente.
      L’abattoir a connu des investissements incroyables en nouveaux locaux, pour l’accueil des camions, et dans le traitement des agneaux de lait, etc
      Logique capitaliste d’une part (économie d’échelle d’une part et productivité d’autre part, surtout à la période Paques, 15000 animaux à traiter en 2 semaines), crétinisme de l’autre de la part de 2 employés (d’ores et déjà licenciés, réunion demain) sur 37 (désormais 35 en attendant les éventuelles répercussions économiques) qui peuvent également être suspectés de complicité dans l’installation des caméras... pot-de-vin pour maltraiter les bêtes, grosse com derrière ???
      En effet, il faut soit avoir engagé james bond pour installer les caméras, soit que le complice de l’association soit de l’intérieur. Mais il faut vraiment être con en étant employé pour envoyer de telles images susceptibles de dégrader fortement l’image de la petite entreprise pour laquelle on travaille.

      S’il n’y a pas d’abattoir, quid des éleveurs, des agriculteurs, etc ?
      Volonté de tuer notre campagne ?
      Association qui dispose apparemment de moyens suffisants.
      D’où elle sort, qui y a-t-il derrière ? Bizarre.


    • #1431748

      C’est invraisemblable de lire des commentaires comme ça !

      Les images sont trop nettes pour être vraie ? ( c’est peut être parce que depuis 10 ans ya de plus en plus de pixels dans les caméras - NON ? )

      Vous êtes tellement à croc à vos habitudes de viandars - que vous cherchez toutes les excuses débiles du monde - pour vous donner bonne conscience .

      Puis qu’on se porte mieux sans la bidoche , en mangeant cru et si possible BIO , POURKOI chercher des prétextes , des complots , pour s’excuser de participer passivement à la souffrance animal - du à l’abatage et à l’élevage moderne ?


  • #1431450

    Forcément, de moins en moins d’éleveurs et de petites fermes et tout le monde qui veut quand même sa viande. Alors il faut bien qu’il y ait des gens qui assument l’impératif de production de la dite viande, et là où un réseau de petits éleveurs tuaient tous un peu, on se retrouve par la rationalisation de l’abattage avec des usines où des mecs ne font que ça de la journée. Je ne blâme même pas les gars en question dans la mesure où je me demande sincèrement s’il est possible de tuer des animaux toute la journée, semaines après semaines, sans devenir totalement insensible (un genre de mécanisme de survie, pour gérer psychologiquement ce travail) voire juste taré, pour les moins chanceux.

    C’est du fordisme appliqué à l’élevage, certains traient le lait et nettoient la merde toute la journée, et ceux du bout de la chaîne tuent des dizaines de bêtes par heure. La mise à mort n’était qu’une des très nombreuses parties d’un métier complexe et autrement plus épanouissant pour les hommes, et quand elle devient un métier en elle-même, il me semble que ce genre de comportement apparait presque naturellement, comme un réflexe, un comportement anormal face à une situation qui l’est aussi.


  • En 1969, j’ai travaillé dans un labo de physiologie sur un sujet qui m’obligeait à venir chercher à l’aube des têtes de mouton et des langues de bœuf dans un abattoir.
    Résultat : je suis devenu végétarien (sauf œufs, lait et un peu de poisson), à vie. C’est possible, et pas si difficile que ça.

    Avec la “non-bagnole”, et une vie chiche mais intellectuellement riche, c’est une des conditions pour une minima moralia indispensable afin de résister à la pression-pollution en cette “Basse Epoque”.

    Ah, j’oubliais : aussi le site E&R, depuis 5 ans. Et cette terrible vidéo illustre parfaitement, hélas, les prises de conscience qu’on peut y gagner, durement... Mais la citoyenneté responsable, et donc à l’heure actuelle nécessairement dissidente, est à ce prix.


  • #1431469

    c’est revoltant on nous cache la verité sur ces abattoirs de la honte je ne mange ni mouton ni vache ni cheval et jamais plus je n’en mangerai je suis ecoeuré

     

    • Hé...qui te dit que ce que tu vois est LA vérité, et pas plutôt un concentré de tous les abattages qui ont foiré parmi tous ceux qui se sont bien passés...voire même un truc monté pour l’occasion, afin de réalisé un bon petit film de propagande anti-viande (que tu as gobé tout rond) ???


  • Il y a des sacrés dégénérés dans ces abattoirs quand même.., les predecentes vidéos étaient dures mais c’est malheureusement comme ca un abattoir.
    Mais la ca va trop loin, prendre plaisir a écarteler un bébé animal...arrivé a ce point de cruauté, ce sont des psychopathes les mecs, non seulement ils vont perdrent leur travaille mais les actes de cruauté envers les animaux étant punis par la loi, cela pourrai (devrai) aller plus loin.

     

    • rassure toi (et là je compte sur les ouvriers d’abattoir et responsables également pour confirmer mes dires ) dans les abattoirs qui se respectent et respectent surtout les consommateurs et les animaux il y a une commission du bien être animale et tout le personnel de la chaine d’abattage y est formé et soumis ,,ce genre de vidéo se rapproche plus de la propagande pour les végétariens que de l’information et il serait bon d’ouvrir un vrais débat sur toutes les rumeurs qui circules que chacun mange ce qu’il veut cela ne regarde que lui , et aux végétarien véritables ayatollahs du regard dans l’assiette des autres pour imposer le dictat de leur pseudo secte , je leur demande comment vous allez convertir et nourrir les inuites au sandwich concombre laitue eux qui ne peuvent rien faire poussez par 50 degrés sous zéro ou les bushmen du Kalahari qui n’auraient pas une goute d’eau pour irriguer le moindre pissenlit faut il éradiquer ces peuples au nom du sacro-saint végétarisme car ils se nourrissent principalement de viande(de toutes sortes ) et souvent crue en plus


    • @ jacques
      Les inuits se nourrissent comme ils le souhaitent pour survivre dans leur climat rude, assumant l’élevage et l’abattage.
      Le problème principal c’est l’industrialisation de l’abattage pour nourrir des millions de consommateurs. C’est une abomination. La fin de l’humanité.
      Une solution est de cesser de consommer des la viande animale et revenir aux proteines végétales.


  • Voilà ce que sont les végétariens, des demis fragiles qui vivent dans le paraitre, qui se présentent sous une fonction sociale absurde comme "écrivain", qui n’ont pas les facultés pour comprendre que ce courant est complètement hypocrite, complètement en cohérence avec la logique du capital qui amène l’indignation, le paraitre, ainsi que ces tortures de masses contre lesquels les bobos prétendent lutter.

    Une semaine dans la jungle à voir la réalité de la nature auquel l’homme appartient, les animaux qui se torturent sans scrupules les uns les autres mais à l’artisanale, pas dans des machines sans vie, des systèmes à la chaine. Ça c’est vraiment le seul truc contre lequel il faut lutter, la mort contre la vie, et c’est toujours le capitalisme qui en est la cause.

    Prétendre qu’on est trop sensible pour pouvoir manger de la viande après avoir vu ces images c’est de l’hypocrisie pure, de la pose pour nourrir son égo et l’étaler aux yeux des autres. Prétendre lutter contre ce système en n’achetant plus du tout de viande au lieu de militer pour généraliser les bouchers qui prennent soin de leurs bêtes, c’est vraiment lutter contre les petits artisans et pour les grosses industries ; l’humanité n’arrêtera jamais de manger de la viande parce qu’en dernière instance on n’est vraiment sensible qu’a notre propre espèce, qu’on a besoin de se nourrir d’être vivant pour être en bonne santé, et peu nous importe le niveau de conscience des plantes, fruits, insectes, ou animaux, tant que c’est différent de nous on peut s’en nourrir sans problème.

     

  • La solution n’est pas de ne plus manger de viande, mais simplement d’abattre les animaux correctement (assommés efficacement de manière à ce que l’animal ne reprenne pas conscience avant de perdre sa vie, etc...).
    En même temps, dans ce monde de profits où la rapidité est toujours plus accrue en contrepartie du travail bien fait, il est normal que ce genre de situation arrive.

    Donc, pour conclure, si on ne mange plus d’animaux, certes il n’y aura plus de bêtes abattues n’importe comment, mais le problème de fond ne sera pas résolu pour autant.
    Or il est de bon sens de régler le problème de fond, plutôt que de coller des pansements sur une plaie profonde si je puis dire.

     

    • Relis-toi, ton message ne veut rien dire, surtout le dernier paragraphe..

      La solution la meilleure est d’être végétarien, c’est ça résoudre le problème de fond.


    • @gd,

      La preuve que mon commentaire à du sens, puisque tu y réponds en affirmant le contraire du message de mon commentaire, à savoir selon toi, qu’il faille être végétarien pour résoudre le problème de fond.
      Tu as donc bien compris mon message qui dit qu’il faille plutôt abattre correctement les animaux au lieu de leur infliger de la torture pour résoudre le problème de fond, afin de me faire savoir que la solution que je préconise est d’après toi pas bonne en disant que ce que j’écris ne veux rien dire !

      Si je peux me permettre, je te conseille à l’avenir d’éviter de jouer (en conscience ou non) au petit agent du système sous peine de te ridiculiser avec des commentaires qui se contredisent eux-mêmes.

      Cordialement.


    • Non, tu dis que si on ne mange plus d’animaux le problème de fond ne sera pas résolu pour autant.
      Tu peux m’expliquer quel problème de fond il restera ? Aucun, alors que si on vérifie simplement un peu plus ici et là, ça, c’est le pansement superficiel, même si évidemment c’est mieux que rien.
      Quant à l’agent du système je me marre, pour toi le "système" c’est les quelques pauvres végétariens qui peinent à trouver des plats dans les restos, et pas l’industrie mondiale de la viande qui brasse des milliards...


    • @gd,

      écoute, il faut vraiment que tu me relises à tête reposée car tu n’as visiblement pas compris mon commentaire.

      Pour commencer, ce n’est pas moi qui dit que si on ne mange plus de viande, le problème sera réglé.

      Ensuite je vais t’expliquer le problème de fond qui est exprimé entre les lignes dans mon commentaire initiale.
      Le problème de fond produit une cadence élevé pour les employés qui abattent les animaux avec très certainement un salaire de misère. Cela fait, en partie, que les employés finissent par « mal faire » leur travail car il y a de fait absence de motivations, dégoût, etc...

      Donc la résolution du problème de travail mal fait ne se règle pas simplement par le fait de ne plus manger de viande car le système qui fait que le entreprises doivent imposer des cadences élevés, des bas salaires, etc... ne change pas avec cette solution.

      J’espère que tu pourras comprendre désormais que si les conditions de travail redeviennent plus humaine et équitable, alors le travail reprendra de la valeur avec à la clé un travail bien fait, et en l’occurrence dans les abattoirs, un abattage digne de ce nom et non une boucherie sans nom.

      Ainsi, ceux qui souhaitent manger de la viande pourront continuer à le faire, tout comme ceux qui souhaitent manger que des plantes. On est pas obligé de subir la dictature du végétarisme tout en permettant au système pourri de se perpétrer. Parce que ce que tu proposes, à savoir ne plus manger de viande, règle certes le problème des mauvais abattages, mais ne règle pas le problème du système inéquitable qui finira inexorablement par pourrir le végétarisme quand tu te retrouvera a manger des plantes intoxiqués par je ne sais quelle substance malsaine parce qu’il faudra intoxiquer les plantes pour que le profit puisse continuer à se faire.

      Maintenant, si tu ne comprends pas tout cela, tu as le droit de dire que je m’exprime mal ou que je raconte n’importe quoi, mais stp, fait aussi un effort de ton côté pour comprendre ceux qui ne pensent pas comme toi et accepter les points de vues différents des tiens. Je te remercie.

      Cordialement.


    • Ah oui d’accord. J’avais mal compris, je croyais que tu disais que si on ne mange plus d’animaux le problème de fond de la souffrance animale ne sera pas résolu, or tu parlais d’un autre problème de fond, le système de la course au profit et donc les conditions de travail dans la société en général.


    • @gd,
      je crains qu’il faille une fois de plus me relire, car tu n’as pas bien tout saisi encore une fois.


    • J’ai relu mais je ne vois pas, éclaire donc ma lanterne.


    • @gd,

      Tu dis que tu avais mal compris, puisque tu croyais que je disais que si on ne mange plus d’animaux, le problème de fond de la souffrance animale ne sera pas résolu.
      Or sur ce point-là, tu avais bien compris, mais il ne faut pas nommer ce problème-là comme étant le problème de fond.
      La souffrance animale n’est que la résultante du problème de fond qui est, comme tu le dis, le système de la course au profit, conditions de travail, etc...


    • Oui, on s’est embrouillé, en fait je voulais dire : "je croyais que tu disais que si on ne mange plus d’animaux le problème de fond qui EST la souffrance animale ne sera pas résolu". Toi tu parlais d’un problème de fond derrière ça, la course au profit etc.
      On peut effectivement essayer de faire changer la société vis à vis de ça, mais d’ici là on devrait déjà ficher la paix aux animaux, après les humains s’arrangeront, si ils veulent, avec leur course au profit, leurs médias et les débiles qu’ils mettent au pouvoir, c’est eux qui l’ont voulu, qu’ils soient les seuls à payer au moins, c’est la moindre des choses.


  • #1431500

    D’où l’intérêt de désormais fuir ces traditions...
    Comme l’a dit je ne sait plus qui qui mieux vaut à noël manger un bon pâté de campagne qu’un mauvais foie gras industriel.
    Il est évident que les conditions de production ne peuvent que mauvaises en raison des pics de (sur)consommation.


  • #1431516

    Je suis tout à fait d’accord avec le fait qu’il faut des contrôles drastiques et sévères sur les conditions d’abattage des animaux et que ces images sont choquantes. Cependant ce qui me dérange au plus au point comme d’habitude c’est l’ instrumentalisation par les végétaliens de ces faits pour faire passer leurs idées ! J’adore la viande et pour ma part j’ en consommerais toujours ! Et un végétalien n’a aucune leçon à me donner ! Et puis pas d’amalgame tout les abattoirs ne sont pas comme celui-ci nn plus xD !


  • Est ce qu’un abattoir peut être industriel ET "respectueux" des animaux ?
    La logique industrielle est en totale contradiction avec le respect du vivant .
    (qui devient objet,fatalement)

    Mais bon, c’est pas nouveau, alors pourquoi les médias en parlent-ils maintenant ?

     

    • Bonjour,
      Les merdias en parlent parce qu’ils ne peuvent plus éviter le sujet depuis que l’association L214 pénètre les abattoirs. Et l’association L214 c’est peut-être vous, ou ce sera peut-être vous, moi c’est certain j’en suis membre, et encore bien d’autres citoyens français que les merdias ne pourront plus ignorer tant nous serons nombreux.

      J’ai arrêté de consommer des produits animaux il y a 5 ans après avoir visionné la vidéo de Gary Yourofsky "Le discours le plus important de votre vie".
      Je tiens à témoigner qu’après les premiers mois d’adaptation et de déconditionnement, ce n’est que du bonheur. Je suis enfin cohérente avec moi-même, car je savais que les animaux souffraient dans les élevages et les abattoirs et je ressentais beaucoup de culpabilité lorsque j’en consommais.
      On nous raconte depuis l’enfance que nous devons consommer des protéines animales pour être en bonne santé, c’est faux ! C’est absolument le contraire.
      Supprimer toutes matières animales demande de repenser notre alimentation ce qui a des effets très bénéfiques sur notre santé. Et finalement c’est beaucoup plus simple que ce qu’on imagine.

      Merci à E&R de relayer l’enquête de L214.

      Bonne santé à vous sans souffrance animale.


  • Et ils finissent par traiter les musulmans de barbares parce qu’ils égorgent leur bétail !
    Le monde à l’envers !

     

  • La question la plus importante à se poser n’est pas de savoir s’il faut manger ou non de la viande mais de savoir si les animaux peuvent être traités différemment dans un monde capitaliste...
    Dès qu’une activité atteint une ampleur industrielle, elle devient inhumaine, quel que soit le domaine.
    Il est urgent d’en sortir. Pour nous, les animaux et l’environnement.


  • Ce n’est pas évident de savoir si cette association a plus pour but de faire arrêter aux gens de manger de la viande, ou bien réellement se préoccuper du bien être des animaux.
    Néanmoins au moins ils ont fait un travail très important, ça c’est clair, et là dessus il n’y a rien à dire.

    En tout cas c’est vraiment infâme, notamment l’agneau écartelé vivant.

    Je pense pour y avoir pas mal réfléchi, que la seule solution valable serait de nationaliser tous les abattoirs, et d’interdire l’abatage par des sociétés privées. Pourquoi ? Parceque les fonctionnaires ont beaucoup de défauts très critiquables qui seraient très utiles dans le cas présent.
    Par exemple : l’employé à son appareil à étourdir qui ne fonctionne plus. Il n’y aura qu’un fonctionnaire pour faire stopper toute la chaîne de production pour ça. Il a atteint son quota d’abatage dans la journée ou autre ? "je m’arrête chef" ^^. Tandis qu’un employé continuera pour ne pas se faire virer. etc, etc, etc...

    En vrai c’est la seule solution. Tant que le capital fera partie du procédé ça sera monstrueux. Il suffit d’un appareil en panne ou inadapté pour que l’abatage des bêtes se transforme en carnage. Et les gros pourris qui dirigent les abattoirs ne vont pas faire stopper les chaines pour un appareil en panne.

    Ca, plus il pourrait y avoir des systèmes de caméras avec contrôles à distance aléatoires. De telle manière que l’employé ne sache jamais s’il est filmé ou non. Caméras reliées à un centre à part. Il pourrait même y avoir une redondance avec plusieurs centres de contrôle et l’affichage d’images prises au hasard, programmé par un logiciel informatique avec le bon algorithme...
    On a la technologie pour faire tout ça. Pour une fois elle serait utilisée à bon escient.


  • Je n’ai RIEN vu de choquant dans cette vidéo (dont on se demande comment cette association de pequenauds a pu l’obtenir, celle-ci et les autres, c’est bizarre, une telle qualité et un tel cadrage sur TOUTES leurs vidéos). Ils ont combien d’heures de rush pour ensuite venir nous montrer quelques petits incidents ou quelques images "choc" pour les âmes sensibles ? Eh oui c’est une industrie, et l’industrie c’est moche et glauque, peu importe le domaine. Pour le reste, ces gens travaillent sur de l’animal, donc sur de l’imprévisible.
    Que les gars qui travaillent là bas donnent des coups à la tête des ovins pour les assommer quand l’étourdissement electrique échoue (ou ne fonctionne pas, parce que oui, des pannes ça arrive), façon vieille école, quoi de plus naturel et humain ?

    Tous ces émois petit-bourgeois me donnent envie de vomir, tellement c’est pédé.

    La preuve que la France est pourrie par l’urbanisme, càd par des gens qui ne produisent plus rien par eux-même et qui finissent par avoir des hauts-le-cœur quand ils voient la réalité en face.
    Je vais vous en dire d’autres : On met du fumier pour enrichir le sol où poussent vos légumes... le fumier c’est du pipi et du caca de vaches, ohlala la terre c’est sale et la viande c’est des morceaux d’animaux morts ! Horreur ! "Je vais vite partager mon petit émoi sur facebook quant à la souffrance animale, ça m’évitera de penser aux souffrances humaines autour de moi !"

    Sérieusement, les gens qui commentent "Ca fait 2 ans que je ne mange plus de viande !" ; vous n’avez pas d’amis dans la vie ? Non ? Parce que sérieusement on s’en branle, c’est totalement hors sujet !


  • #1431618

    Il y a une question que je me pose n’ayant pas regardé cette vidéo : comment des opérations de découpe peuvent être effectuées sur des animaux encore vivants ? Cela voudrait dire qu’ils ne saignent pas les bêtes avec les avoir étourdies et passent directement à la découpe ? Parce qu’un mammifère terrestre saigné, c’est à dire qui a eu les carotides perforées perd conscience en quelque secondes et le coeur s’arrête de battre probablement au bout d’une trentaine de secondes, par contre il est vrai que des mouvements réflexes peuvent perdurer pendant plus d’une minute. Ce que j’entends par mouvements réflexes ce sont ces soubresauts nerveux que l’on peut observer sur la carcasse d’un poulet ou d’un canard décapité. Enfin bref il est clair que cet abattoir est une maison de l’horreur...mais qu’espéré d’autre dans uns système qui traite les êtres vivants comme des numéros et de la matière inerte ? Les gars qui bossent là dedans on déjà un profil psychologique particulier qui n’est pas tourné sur la compassion pour les animaux, quant à ceux qui bossent là dedans parce qu’ils n’ont pas le choix de faire autre chose ils sont obligés de se désensibiliser pour supporter le stress mental consistant d’abattre à la chaîne des centaines d’animaux par jour...si on rajoute le fait que ce système est en lui même une abomination comment espérer que les gens qui bossent là dedans se comportent en humain sensible ?
    Pour résoudre ce problème il faudrait diminuer la taille des élevages, les disperser et les relocaliser sur les lieux de consommation (les animaux élevés devrait être consommés sur un rayon n’excédent pas 100 km du lieu d’élevage) et relocaliser l’abattage directement sur le lieu d’élevage ou à proximité immédiate et augmenter le tarif de la viande afin que cette dernière reprennent de la valeur et soit ainsi consommer en plus petite quantité, moins gaspillé et plus apprécié à sa valeur réelle.

     

    • Ce sont de bonnes propositions à mon sens.
      Lorsque l’industrialisation sera accusée de traîtrise, c’est ce genre de directives que je vois bien être mis en place pour revenir à un mode de developpement local.
      Notre vrai avenir.


    • #1431761

      Vous avez raison !
      Arrêtons de bouffer ! On ne mange plus, on bouffe ! On ne cherche plus à subvenir à nos besoins, et on ne savoure plus nôtre nourriture (petit clin d’ œil aux fast food et cie, boycott macdo et cie) Et puis reprenons les moyens de production ! Préférons élever nous même nôtre nourriture (si on peu bien sur).


  • #1431620

    Les mecs qui vont travailler dans les abattoirs ont de gros problèmes à défouler...

     

    • "Il n’y a pas de sot métier, il n’y a que de sottes gens " Ecole primaire dans les années 60 à 8h30 du matin.


    • #1431811

      bas si tu devais faire se qu’il font dans les conditions ou ils le font peux être que t’ouvrirais un peux moins ta grande gueule

      a mon avis c’est pas vraiment un choix de carrière que de découper des animaux, tu te retrouve la dedans par ce que tu n’as pas le choix !
      Alors quand, pour faire du profit, il y a des gros porcs qui décide de faire travailler au rabais des pauvres a l’aide du chantage implicite a la fin de contrat il y a toujours, TOUJOURS des incommensurables débiles qui vont blâmer les employés d’abattoirs qui sont les principales victimes de l’histoire (j’aimerais pas vivre avec toutes ses images de carnage dans la tête) au lieu d’identifier et de dénoncer les véritables bénéficiaire de tous cela.

      morale : si tu ouvre 10 abattoirs tu a réussis dans la vie mais si tu es obligés de travailler dans un abattoir par se que le RSA ne te suffis pas alors tu est un désaxé.


  • #1431656

    Comment est-il possible de regarder ces images et de ne pas considérer que SATAN existe. Des êtres vivants alignés pour être reproduit et abattus systématiquement. Je suis athée, mais je ne sais plus encore pour que combien de temps. Ce qu’on est moche... C’est insoutenable,


  • Bonjour,
    J’ai parcouru vos commentaires qui sont pour la plupart indignés, certaines personnes sont vraiment révoltées, d’autres veulent carrément devenir végétariens !
    Mais en ce qui me concerne, je repense en voyant ces vidéos si bien filmées et qui passent sur BFM, aux centaines de vidéos publiées sur le net montrant des djihadistes égorger des humains, les amputer de leur pénis en "plein état de conscience". Je repense aussi aux soldats russes égorgés pareillement à la chaine en Tchétchénie. Y avait pas de pistolet électrique pour eux !
    Ce qui m’inquête le plus, c’est la qualité de la viande après un tel traitement. En état de stress extrême, le cerveau libère des toxines qui se répandent dans le sang et contaminent les muscles que l’on est sensé manger.
    Mais qu’est-ce que vous croyez les gens ? Il y en a qui battent leur femmes ! Le monde est comme ça : si ces gus se défoulent sur les animaux au boulot et rentrent chez eux élever leurs enfants comme de bons pères aimants, alors tant mieux. Il y a vraiment plus grave comme préoccupations à l’heure actuelle.


  • #1431689
    le 30/03/2016 par Requiem for a Dream
    Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

    C’ est un sujet qui me tient à coeur. Un cuistot qui ne connait pas ses racines culinaires est un cuistot sans identité me disait un jour un chef. La France, connue de par le monde pour sa cuisine d’exception, n’a pas vocation à devenir végétarienne.

    Quand vous achetez une viande, veillez à demander à votre boucher la provenance de l’élevage, la race, la découpe et la maturation. Préférez une Bavette, un plat de côtes, une Gîte à la noix ou une Macreuse plutôt qu’un steak haché. Renseignez vous sur l’anatomie bovine et sachez que les muscles sont désormais appelés STEACK dans les supermarchés . Encore une fois, fuyez cette viande ! C’est un mot générique qui cache bien des horreurs dans votre assiette. Bannissez ce mot de votre assiette.

    Mal nommer les choses, c’est ajouter du malheur à ce monde disait Camus.

    Je ne puis que vous conseiller d’acheter votre viande dans des boucheries qui pratiquent des prix pas très démocratiques...ben oui ! Faut sortir les sousous pour avoir de la qualité. Le désastre écologique que nous vivons vient de la démocratisation des prix (Lidl, Aldi, Mac Do. Quick, KFC...) Fuyez ces endroits comme la peste !

     

    • #1431861

      Faux, les boucheries indépendantes ne vendent pas toujours plus cher, ou très peu ou même moins cher qu’une grande surface. C’est le cas dans mon bled et ça doit pas être un cas isolé. Mon boucher possède lui-même les bêtes qu’il vend. Sa viande est d’une qualité remarquable. Il vend le steak haché moins cher au kilo que le Leclerc d’à côté (qualité médiocre)...aux gens d’être moins cons et de bouffer moins...et puis le jeu vidéo à 60 € ça c’est pas un problème hein ?..


  • #1431700
    le 30/03/2016 par Requiem for a Dream
    Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

    Puisqu’on parle de mal-bouffe, Jean-Pierre Coffe est mort. Un personnage fort sympathique qui se battait pour nos traditions et notre identité culinaire. Dommage cependant qu’il ait défendu le Lidl en fin de carrière. Encore un qui a vendu son âme au diable contre du pognon avant de mourir. J’espère que Dieu lui sera clément malgré tout.


  • #1431722

    Après l’électronarcose, les agneaux sont suspendus par une patte, sauf "l’écartelé", qui pour l’être(écartelé), a été suspendu par les deux pattes... Etrange...


  • Pourvu que des scientifiques arrivent le plus vite possible à créer des clones d’animaux sans système cérébral ou alors de la viande entièrement synthétique.

    Quelle abomination, très triste...


  • Une "indignation générale" . un peu comme l ’indignation générale de la population fasse a son gouvernement finalement .
    Du genre de celles qui ne pousse personne à changer quoi que ce soit , dès lors qu’il s’agit de renoncer a quoi que ce soit .


  • #1431774

    J’ai pas regardé la vidéo , ça sert à rien . Une fois qu’on a vu une ou deux vidéos de la PETA , on est vaccinés à vie , je pense . Je rejoins certains commentaires qui disent que pour bosser dans un abattoir , faut avoir un problème . Comment peut-on faire ce job et être quelqu’un d’équilibré ? C’est impossible .

     

    • #1432105

      Il faut juste avoir une famille à nourrir et pas d’autres alternatives !!!! Va proposer des postes à la sortie des abattoirs si ta boite embauche, au même tarif tu auras de la main d’œuvre courageuse....

      Comme dirait Papacito : Fonctionnaire VA !


  • #1431776

    RIDICULE ...la civilisation européenne devrait plutôt s’occuper des abattoirs humains et à ciel ouvert dans le monde .. et cesser de donner la légion d’honneur aux bourreaux d’Arabie ou de Judée !!


  • #1431778

    "Il faut tuer 15 000 agneaux en quinze jours pour Pâques"

    Et c’est partout pareil, le productivisme poussé à l’extrême amène inexorablement à une détérioration des conditions de travail au sein des entreprises.

    Qu’il s’agisse d’anciens cadres de France Télécom qui se jettent par la fenêtre ou des patrons molestés ou ici des animaux butés à la vas-vite on en reviens toujours aux mêmes maux à savoir la rentabilité coûte que coûte au détriment du bien être et du travail bien fait qui nécessite du temps.

    Aujourd’hui on demande de plus en plus aux salariés de faire mieux en moins de temps, ce qui conduit à des drames dans tous les domaines parce que cette logique qui semble acceptable par les spéculateurs et aux actionnaires qui n’y voient que des chiffres est intenable sur le terrain ("Si on travaillait plus sereinement, ils ne commettraient pas ce type d’action.").

    Et ça n’ira pas en s’améliorant, enfin pour le moment parce que ça s’arrêtera de gré ou de force, quand on aura tout détruit et peut-être nous même parce que tant qu’il y a des ressources à peu prêt pour tout le monde ça passe encore mais quand les ressources vitales se feront de plus en plus rares, et qu’on sera 3 milliards de plus, que va-t-il se passer ? ...

    Moi je pense que cette frénésie va tous nous entrainer vers notre propre extinction.
    Doit-on en arriver à produire un nouvel Iphone par semaine ou un "call of duty" tous les 3 jours pour peut-être un jour se rendre compte qu’il y a un gros problème et qu’on ne peut pas aller vers une croissance infinie ?

    Est-ce que les élites sont au final plus connes que la moyenne pour ne pas voir le drame qui est juste devant nous tous ?

    Je suis peut-être pessimiste mais l’avenir ne me semble pas particulièrement serein et à de nombreux égards.

     

    • #1431998

      Disons qu’a france telecom,le monopole leur permettant de ne rien foutre pendant des années,le retour au réel a été dur quand la concurrence a pu s’installer. Et grand merci,ft nous ayant tous bien entubés pendant des lustres.


  • A voir déjà comme ils traitent l’humain, il ne faut pas s’attendre à plus de compassion pour des futurs steaks. . .

    Pauvres bêtes

    Qui sont réellement les animaux . . . ?


  • #1431826
    le 30/03/2016 par L’Union Européenne je n’en veux plus
    Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

    Il y a une trentaine d’années, j’ai vu égorger, dans la cour de la petite ferme bretonne de mon oncle, un ou deux cochons. Ça couine très, très fort et du sang partout. Mais hors de question de faire n’importe quoi. La bête était respectée dans son engraissement jusqu’aux andouilles que ma mère faisait dans de grandes jarres en grès avec du gros sel. On faisait aussi notre cidre avec un pressoir, de la paille ... Et les pommes n’étaient pas des golden ou des pink lady ultra calibrées. Et l’eau de vie, planquée dans la terre, qui allait avec. Bref une culture, un savoir faire.

    Aujourd’hui on nage en pleine marchandisation déconnectée de toute réalité naturelle. L’Europe est passé par là pour tout uniformiser et faire disparaître les cultures paysannes.

     

  • j arrive a la cinquantaine,je suis agriculteur,j ai vécu mon enfance a la ferme,mes parents etaient éléveurs...a cette epoque,j avais moins de dix ans,j allais aux abattoirs,c etait pas genial...je suis aujourd hui végétarien...

     

    • #1432180

      Je mange de la viande à tout les repas car sinon toutes ces belles bêtes disparaitront, ce ne sont pas des animaux de compagnie... Ensuite ce serait le tour de l’homo sentimentalis de disparaitre car inutile lui-même.


  • #1431867

    Encore une fois ce qui me révolte le plus ce sont les conditions de travail des employés, très ingrates et même dangereuses.

    Le plus souvent le problème semble être un matériel inadapté, probablement pour des raisons de coût, pour permettre de prendre en charge des animaux de tailles différentes mais sans modification du matériel.

    Concernant le comportement cruel des employés, il faut avoir travaillé à la chaîne pour comprendre ; au bout de quelques jours de travail vous n’éprouvez plus aucune compassion pour les bêtes ce ne sont plus que des objets qu’on manipule. Une manipulation très délicate car chaque animal peut réagir différemment mais la chaîne avance toujours à la même vitesse. C’est très pénible et énervant. Évidemment on pourra toujours dire qu’ils n’ont qu’a faire un autre métier mais démissionner est un luxe que tout le monde ne peut pas se permettre.

    N’oubliez pas que votre avenir c’est de manger du foin pendant que l’oligarchie sera nourrie au bœuf de Kobé. Si je dois arrêter de manger de la viande il faudra m’en empêcher de force, ça ne marche pas sur moi l’émotion et les sentimenteries.

     

    • Emotion et sentimenteries ? Sérieusement ? Ca s’appelle simplement la réalité, crue et poignante. A moins d’être dénué de toute émotion, justement.

      Je ne sais pas si tu as des enfants ? Imagine que tu te reproduises, mais que ton enfant tout juste né, soit, trois mois plus tard, abattu car sa chair est tellement bonne et tendre. Même quand j’étais dans une routine de viande tous les jours, je ne pouvais m’empêcher de penser à ça lorsque je mangeais de l’agneau, du veau, du marcassin, etc.

      Aujourd’hui, depuis plus de deux ans, je mange très peu de viande. Peut-être une fois par mois, et encore. Je suis sportif, et je n’ai aucun manque ni aucune carence.

      Les protéines "nécessaires" du steak quotidien sont tout autant du marketing que le lait de vache à boire chaque matin. Les protéines végétales sont plus faciles à assimiler. Le fer se trouve dans plein d’autres aliments. Des bonnes protéines (et vitamines) se trouvent dans les fruits à coques.

      Instruisez-vous. Vous n’en sortirez que grandis.


    • #1432159

      Ça ne vous fais rien un agneau écartelé vivant, des bêtes tabassees alors qu’innocentes ? En plus on dirait que vous êtes fier de vous. Vous pensez que ce sont des vidéos de propagande pour les végétariens. Pas du tout. Cela fait au moins 35 ans que des images montrant l’horreur des abbatoirs sont tournées en camera cachées. Juste pour montrer la vérité.

      Vous parlez de chaines et donc de pas le temps. Oui, mais ce ne sont pas des trucs, ce sont des êtres vivants et de plus innocents. Quand on veut on peut. Brigitte Bardot avait fait voter une loi pour que l’animal soit tuer avec un pistolet. Moi je remercie les gens qui font partis de la protection animal.


    • #1432268

      Bien sur que c’est de la propagande végétarienne. Il ne faut plus manger de viande car 1 kilo de barbaque coûte beaucoup plus chère à produire qu’un kilo de verdure et il faut faire des économies... Mais ce n’est pas très sexy dit comme ça alors on trouve d’autres moyens car c’est mieux si ça vient de vous-même.

      Merci pour vos efforts pour notre avenir mais pour moi c’est non, le végétarisme n’est qu’un des multiples aspects que prend la haine de soi croissante dans les pays occidentaux. Vous n’en avez pas fini de prendre conscience du mal que votre existence cause au monde, que restera-t-il de vous lorsque vous serez enfin parfaitement inoffensifs ?

      Évidement je suis triste pour le petit agneau comme pour les souris avec lesquelles mon chat "joue" ou pour les sapins de noël qu’on coupe tout les ans mais il ne faut exagérer, ce ne sont pas des êtres humains et je n’y penserai plus demain. Je souhaite simplement qu’on améliore les méthodes d’abatage, pour les animaux mais aussi pour les employés.


    • Merci Zarathousthra pour cet éclair de lumière au milieu de ces ténèbres larmoyante.

      Je répète que le coté glauque est inhérent à toute industrie, que le montage est malhonnête (combien d’heures de rush pour nous enchainer quelques incidents ?).

      Le rapport à l’animal dans notre société est devenu véritablement pathologique. L’anthropomorphisme porté sur les animaux de compagnie (avec toutes ses dérives et accidents) tend à se rependre sur tout le règne animal (sauf les arraignées, les mouches et les moustiques, que tous ces hypocrites écrasent sans états d’âmes en poussant des petits cris outrés ou à coup d’insecticide quelconque).

      En laissant ainsi des anti-spécistes s’en prendre à la filière viande Française, alors même que nos éleveurs crèvent les uns après les autres et que la relève des petites exploitations ne sont pas assurées, nous participons à la démolition de ce qui reste l’exception et la qualité Française, pour nous diriger vers des usines à viande type "Ferme aux 1000 vaches" tournant avec travailleurs détachés Polonais et Roumains. Bravo les émo-végétariens, comme quoi les émotifs sont toujours les idiots utiles des apôtres de la secte du progrès.


    • Zarathousthra, l’histoire du colibri et de l’incendie, tu connais ?

      Il n’y a pas de compétition à vouloir devenir le plus inoffensif possible. Juste un déni de réalité de la part de certaines personnes. Ce n’est pas parce qu’on a l’habitude de bouffer de la viande, ou de bouffer beaucoup de manière générale, qu’il ne faut pas se poser la question de l’utilité de cette habitude.

      C’est un peu comme le jeûne, que beaucoup ne comprennent pas. Il faut tester pour l’appréhender. Un peu comme la routine de consommation de viande, il faut l’arrêter petit à petit pour comprendre. Moins consommer de viande ne signifie pas tuer l’industrie. Je ne mange plus beaucoup de viande, mais quand j’en mange, c’est de la qualité. Manger moins souvent, mais plus qualitatif et plus onéreux, c’est déjà énorme. L’élevage aurait du rester de "l’artisanat", c’est son industrialisation qui a mené à la situation actuelle.


  • Si les employés essaient de les assomer ou s’il y en a qui sont écartelés vivants c’est bien qu’il y a problème dans la chaine de ’production’ qui ne relève pas des employés ..
    D’autre part, c’est bien de se préoccuper des animaux mais quid des employés qui exercent probablement l’un des métiers les plus difficile ..


  • #1431880
    le 30/03/2016 par horizons lumineux
    Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

    Je suis devenu végétarien, le seul moyen de sauver ces animaux.

     

    • en même temps ils n’éxistent que pour être mangé ...


    • #1431956

      Idem,suite notamment au reportage sur "la remballe de viande " d’envoyé spécial
      Où un ancien boucher ,en caméra cachée, explique les étiquetage et montre comment est "retravaillée" la viande.

      Saviez vous qu’ils passaient aussi de la musique classique devant certains abattoirs pour baisser le niveau de stress et que si les animaux sont tous bien compressés,c’est pour éviter tout débordement à l’arrivée ?
      Alors que la bête sait et sent dès le départ où elle va aller
      Pourtant,je les ai aimées les viandes rôties,bouillies,grillées,ainsi que les cochonnailles.
      Elles ne me manquent pas:mon corps ne les réclame pas et ma conscience s’allège sachant que ne plus en acheter c’est ne plus cautionner toute cette chaîne.Qui plus est s’en faire le complice.
      Et quand on voit la différence,on ne peut plus faire comme si on ne savait pas
      Salutations


    • #1432172

      Incroyable non-sens car le jour où en n’en mangera plus, le mouton disparaitra. Qui voudra élever ces bestioles gratuitement ?


    • @Zarathoustra :

      Exactement ! Ce sera haro sur l’infâme mouton, l’infâme chèvre et l’infâme vache, qui ne seront plus que des nuisibles, qui, s’ils sont remis en liberté, saccageront les champs de légumes de nos chers végétariens.


  • #1431889

    je viens de visionner cette vidéo et je trouve qu’il n’y a rien de choquant hormis le faite que cette abattage se fait de façon quasi-industriel donc avec tout ce qui peux en découlée comme abus que nous propose t’il ce monsieur "une anesthésie général suivie d’un gros bisou " ? quelle hypocrisie !!!


  • Eux aussi sont-ils sous captagon ?


  • Je suppose qu’aucuns de ceux qui crient à l’assassin ne vont jamais acheter de la viande en boucheries, fournies par les abattoirs ? Cessez de faire les hypocrites : pour nourrir une masse de gens avec des protéines, on ne fait pas d’omelettes sans casser des oeufs ! Vous ne voulez pas de viande animale ? Hé bien allez manger des choux ! Sinon, faites comme dans la Pologne d’antan : faites la queue avec vos tickets ! Pas sûr que vous en auriez, de la bidoche...

     

    • Quelle ignorance ...
      Pour nourrir toute la population du globe (et sans aucune carence en proteine) il est bien plus facile de le faire sans proteine animale. Mais bon, quand on est ideologiquement persuade que la viande est necessaire a la survie, on a du mal a tenir un raisonnement coherent.
      Apres que vous vouliez en manger parce que vous aimez ca, grand bien vous fasse. Mais ne venez pas nous raconter n importe quoi.


    • Sans carences, bien sûr, en prenant des compléments alimentaires à base de poudre de tataoueltek d’amazonie du sud, venue par cargo. Allez donc vendre vos histoires "végans" à ceux que ça intéresse (c’est marrant, encore un mouvement à la con qui nous vient des pays anglo-saxons).


    • @kelmeth

      En mangeant des fruits et légumes biologiques, vous ne souffrirez d’aucune carence ; malheureusement il faut un petit peu se renseigner sur le sujet et même lire des livres, je comprends que c’est un peu difficile lorsque l’on est bourré d’oestrogènes, on a plutôt tendance à avoir un comportement de féministe hystérique.

      Personnellement je ne me considère pas comme "vegan" et je déplore tout le "merchandising" qui va avec, je ne pense cependant pas que le fait de ne pas consommer de produits animaux (ou au moins sélectionner ses fournisseurs) soit purement anglo-saxon ou mal.

      Salutations.


    • @kelmeth

      Coller l’étiquette "vegan" sur quelqu’un qui ne pense pas comme toi, ça revient - au hasard - à coller l’étiquette "facho" sur un gars qui remet en cause le Système. Médite là-dessus.

      Je pensais qu’il y avait sur ce site des gens qui étaient ouverts. Je commence à douter. Nous sortir tous les poncifs sur les protéines indispensables de la viande, la filière économique qu’on tuerait, la propagande vegan, etc, c’est grotesque en plus de suinter l’ignorance.

      Un peu comme ces gens qui ne veulent pas se poser la question de la pollution individuelle, car il y a la filière automobile à préserver, un "way of life" en bagnole dont on a besoin, etc.


    • @Arthos :

      Je te donnes içi :
      (http://daodejing.free.fr/bib/SP%20v... ) le lien d’un droit de réponse du naturopathe Robert Masson, je n’ai malheureusement pas pu trouver le nom du magazine d’où cet article est tiré, mais ces informations sont les mêmes que dans ses livres. Je conseille d’ailleurs vivement à tous ceux qui s’intéressent à leur alimentation d’acheter "Diététique de l’expérience : 50 années d’observations, 50 années de réflexions, 50 années d’applications" , plein de bon sens, et battant en brèche tout un tas d’idée reçues et de dogmes participant de la propagande agressive de plus en plus présente sur le net, des "vegans" (végétaliens, et autres crudivores, anti-spécistes).
      Petit extrait : "En ai-je vu dans les années 70, époque florissante du végétalisme en France, des ces petits êtres décharnés, peau tendue sur un squelette rabougri, yeux enfoncés dans les orbites, des pauvres petits yeux où la mort se profilait déjà, de pauvres petits êtres nés dans une famille partisane des aliments purs (sous-entendu végétaux) et qui moururent en nombre au nom du végétalisme...
      NON, M. Schaller, toutes ces petites étoiles, toutes ces petites fleurs ne seront pas mortes pour RIEN, le génocide infantile impuni et ignoré doit se terminer car AUCUN DOGME, AUCUNE PHILOSOPHIE, AUCUNE THEORIE, AUSSI GRANDIOSE SOIT-ELLE NE PEUT JUSTIFIER LES CIMETIERES D’ENFANTS."

      Comme tu le vois, grand expert en taux d’hormones, les informations ça existe, les livres aussi, malheureusement les cons ont appris à écrire. On peut aujourd’hui trouver foule d’informations et d’études "scientifiques" qui disent ou sont utilisées, pour dire tout et son contraire. Reste alors à savoir faire le tri, avec son bagage culturel et son bon sens.


    • @Milouz :

      Si tu lisais mieux, tu verrais que je répond au commentaire suivant :




      "David : Quelle ignorance ...
      Pour nourrir toute la population du globe (et sans aucune carence en proteine) il est bien plus facile de le faire sans proteine animale. Mais bon, quand on est ideologiquement persuade que la viande est necessaire a la survie, on a du mal a tenir un raisonnement coherent.
      Apres que vous vouliez en manger parce que vous aimez ca, grand bien vous fasse. Mais ne venez pas nous raconter n importe quoi."



      Or c’est précisément le fond de la propagande veganiste, il ne s’agit donc en aucun cas d’un jugement gratuit. Quant à cette manie de traiter son contradicteur d’"ignorant" alors que l’on est même pas entré dans l’échange argumentaire, voilà qui est précisément la marque du prêt à penser anglo-saxon : "You are just ignorant !" "You are a hater because you are ignorant !"
      Ceci est donc précisément une étiquette gratuite.
      Comme on disait dans la cour de récré : "C’est celui qui dit qui est."


    • @kelmeth

      Croire qu’arrêter la viande va t’amener des carences qui ne peuvent être compensées que grâce à la prise de compléments alimentaires en poudre venant du trou du cul du monde, c’est clairement de l’ignorance.

      Tout comme croire que le jeûne à l’eau va te faire perdre connaissance.

      Avant de parler de quelque chose, je me renseigne, voire, dans le cas présent, j’expérimente. Et j’essaie de rester ouvert, en évitant les formules méprisantes du style "va raconter tes histoires vegan à ceux que ça intéresse".


  • #1431970
    le 30/03/2016 par Francois Desvignes
    Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

    Je propose à notre écrivain de mettre des lunettes de soleil aux agneaux pour qu’ils ne soient pas éblouis et des pantoufles aux veaux pour qu’ils ne se blessent pas en se marchant dessus.

    Il aurait bien voulu manger de la viande mais sans l’abattage ; du coup il est végétarien.

    Il aurait bien voulu faire l’amour mais sans risque MST ; du coup il se paluche

    L’écrivain, continue, continue, t’es drôle : le ridicule ne tue pas.

    Demain tu vas nous dire : j’aurais bien voulu respirer mais je ne voulais pas participer au réchauffement climatique avec mon expiration de CO2 ; donc j’ai préféré m’asphyxier

    La bonne nouvelle.

    En 16, les "penseurs" de cet acabit on les mettait en première ligne pour s’en débarrasser

    On savait que trois comme ça dans un régiment, 100 dans la république et ce serait la capitulation en rase campagne : game over, dissous, nettoyé.

    Aujourd’hui on les appelle : "les puceaux du réel" (Abauzit)

    Notre seul et vrai fléau.

     

  • Ras le bol de la propagande anti viande !

    Si il y a un probleme, c’est celui de l’industrialisation de l’abattage, qui mène à des conditions de travail et d’abattage déplorables.
    Certains cherchent à nous mettre au foin , c’est évident !
    Les histoires de vaches qui pêtent ou comment nourrir la planète... Entre la moitié de ce qui est produit qui part à la poubelle et les projets de développement freinés aux quatres coins de la planète...
    Arrêtons !


  • Je pense que la clé du problème est sociologique. Qui travaille dans les abbatoirs ? Le tout petit peuple. Or le petit peuple manque souvent de morale, et peut donc se montrer très cruel (je parle par expérience).
    Sinon, le végétarisme, ça sent l’Évangile... Je m’en méfie.

     

    • #1432576

      Pourquoi tant de réactions pour un débat aussi puéril et vain ?

      Je respecte les végétarien et les gens qui mangent de la viande. Pourquoi s’en offusquer ? Si l’un ne souhaite pas manger de viande grand bien lui fasse, quant à l’autre s’il souhaite en manger tout de même, grand bien lui fasse aussi.

      Que dire de plus ?

      Mais par contre, aux moralisateurs, qui avec une stupidité crasse essaie tant bien que mal à persuader autrui qu’ils ont raison... Eh bien, vous êtes dans l’erreur et vous devez par respect pour vous même vous remettre en question pour le bien de tous. Cette arrogance de penser détenir la vérité est répugnante ; orgueil et vanité quand tu nous tiens !

      « Tel croit pouvoir manger de tout ; tel autre, qui est faible, ne mange que des légumes. Que celui qui mange ne méprise pas celui qui ne mange pas, et que celui qui ne mange pas ne juge point celui qui mange, car Dieu l’a accueilli. ». Romains 14 :2-3


    • #1433007

      Le végétarisme est une sorte de jaïnisme matérialiste, une religion sans révélation comme dirait l’autre...


    • @ Delacroix : c’est juste en quête d’identité. Un petite personne insignifiante et frustrée. un jour peut-être, comprendra-t-il..... ou pas !!!


  • #1432523

    Des conditions difficiles pour tout le monde. Pour être certain du meilleur traitement infligé aux bêtes il faudrait réquisitionner aux postes d’abattage les militants de la cause animale qui feront au mieux dans ces conditions : productivité et rentabilité + confort animal, pas humain hein, animal ! : ) Comme ça plus de problème Monsieur l’écrivain.


  • #1432581

    Pour tous ceux qui disent que ces animaux ne servent que a être manger.

    Perso j’utilise mes chèvres et mes poules pour tondre le gazon, les haies et nettoyer le jardin (si vous avez peu de haie, optez plutôt pour l’âne ou le mouton). Ainsi que pour nettoyer le potager hors saisons.

    Je me sers du potager avant les semi d’avril pour faire pousser des plantes qui régénèrent le sol. Ensuite je fauche tout ca, que je redonnes aux animaux pour ensuite récupérer le fumier que je remets dans le potager.

    Bref, je ne fais presque rien a part nettoyer l’abri et m’occuper du potager dans un jardin de 2 000m²
    J’ai un autre petit jardin que les animaux n’ont pas accès et la je dois tondre toutes les semaines, retirer mauvaises herbes, mousses etc

    Bref ces animaux ont peut etre été crée par nous. Mais les chiens et chats aussi et pourtant quand vous les achetez, ce n’est pas principalement pour qu’ils mangent des rats et surveillent la maison
    La preuve que cet argument n’a aucun sens c’est qu’il y a même des gens qui ont des rats, des poissons ou bien même des serpent en animaux de compagnie.

    C’est fous ce rapport a la consommation systématiquement, même chez les "dissidents" Et de toutes façons c’est largement rentable de se servir de ces animaux comme jardiniers
    (l’idée ne vient pas de moi bien-sure j’avais vu ca dans un reportage ou un mec se servait de ses cochons de la même façon que je le fais)


  • #1432700

    Vidéo sur des actes de cruauté dans certains abattoirs, reportage sur D8 pour nous présenter la révolution du steak sans viande (à base de protéine de soja), pubs qui fleurissent un peu partout à la télé sur les steaks sans viande, cautionnées par un ancien candidat de TopChef. Le timing est parfait.
    Je ne peux pas m’empêcher d’y voir une volonté autre que celle de protéger les animaux. On essaye de nous vendre une nouvelle manière de manger, qui dans un premier temps peut paraître plutôt saine, à savoir manger des protéines végétales plutôt qu’animales, mais je doute que cette "révolution" ait cet objectif. Quand on lit Bernanos, on sait que chaque perte de liberté est d’abord présentée au peuple comme une avancée. Quand on a vu Soleil Vert avec Charlton Heston, on ne peut s’empêcher de penser que commencer à manger des steaks de soja, entièrement fabriqués par une machine, est sûrement la première étape vers une alimentation "surnaturelle", où l’on abandonne les préceptes valables depuis toujours, à savoir chasser ou cueillir, ou plus tard dans l’évolution de l’homme, à savoir élever ou cultiver. Là non, on "fabrique" notre "viande". Quand on aura été bien habitué à manger de la nourriture "fabriquée", il ne restera plus qu’à changer la matière première de cette nourriture pour tomber dans n’importe quelle dérive. Et à quand la fabriquera-t-on de manière totalement synthétique ?
    Sans parler du fait que ce type de nourriture va tuer au passage l’agriculteur...


  • Je trouve ça désolant la manière avec laquelle certaines personnes justifient leur propre consommation et leur manque total de prise de conscience. Elles n’ont pas l’air d’assumer leur consommation de viande en barquette si facile d’accès. Se poser des questions et vouloir le respect de l’animal (qui ne sert pas seulement à être mangé merci) ne signifie pas devenir végétarien ou végan mais plutôt se soucier des êtres vivants et moins de son petit confort. Elever un animal dans le respect et refuser toute sorte d’industrialisation de l’agriculture (élevage et abattage) n’a rien d’hypocrite. Vivement que les consciences s’éveillent et cela vaut pour tous les sujets, pas seulement ceux qui nous arrangent et ne remettent pas en question notre façon de vivre et de consommer !


  • L’action militante dans les pays occidentaux est devenu une plaie !

    En effet, chacun se permet de donner des leçons sur tel sujet ou tel sujet et pourrit littéralement la vie des autres. A Nantes, c’est les cyclistes, ils se regroupent maintenant en groupe d’actions, militent au sein de la municipalité pour agrandir sans arrêt les zones cyclables en réduisant les voies de circulation pour les voitures : résultat : les bouchons n’arrêtent plus ici et c’est principalement à cause d’eux.
    On a aussi les vegans, véritables plaies bobos qui se permettent de donner des leçons alors qu’ils sont pour la plupart des nantis...

    Je vous en prie, foutez-nous la paix ; votre avis, on s’en contrefout et vos actions sont plutôt d’ordre à radicaliser le camp d’en face. Vous ne voulez pas manger de viande, c’est très bien, mais par pitié, FOUTEZ NOUS LA PAIX !!!

    Un jour, les nerfs vont me prendre, et je vais bouffer un vegan, vous l’aurez bien cherché !

     

    • Sensibiliser, c’est pourrir la vie des autres ? Certaines personnes remettent en question leur vision du monde, des médias, de la politique, grâce à des vidéos de Dieudo, de Soral, ou grâce à des articles relayés ici-même. Est-ce que l’on pourrait dire qu’E&R pourrit la vie des autres en les informant/sensibilisant ? Et est-ce que ce travail d’information/sensibilisation n’est pas aussi de nature à radicaliser le camp d’en face ?

      Les bouchons, c’est surtout la faute des gens qui se déplacent exclusivement en voiture pour faire 1 ou 2 km, et qui sont malheureusement seuls dans leur char d’assaut.


  • #1432909

    Il n’y a pas que les abattoirs, il y a les cirques et les zoo aussi. Dans mon jeune temps je m’intéressais aux extraterrestres, c’est à dire l’intelligence non humaine. C’était à Londres, aussi pour me rapprocher des dauphins j’ai été membre du British Sub Aqua Club. Mais il y avait trop de candidatures spontanées. Je me suis rabattu sur le Royal London Zoological Garden pour m’occuper des Apes (les grands singes), les Monkeys s’est fatigant, ça fait tout le temps "le singe". Et bien j’ai nourri deux petites filles orang-outangs au biberon parce que leurs mères voulaient les tuer pour ne pas qu’elles passent leurs vies en prison. Je ne vous parle pas des singes que l’on cache à la vue des visiteurs parce qu’ils se masturbent sans cesse ou ont perdu un oeil. Ils passent leur vie seul dans une petite cage dans un couloir sans fenêtre. J’ai un peu honte d’avoir fait ça, mais que faire ? Ouvrir les portes et lâcher une colonie de quarante orangs dans Londres ? Les laisser chez eux dans leur environnement et, à la limite, laisser de très grands professionels les observer, photos, films, pas plus !

    Le couple de gorilles avaient des noms, Guy et Loomie. J’ai passé assez de temps auprès de ces gorilles pour dire que je n’y comprends rien aux gorilles.


  • On ne dira pas, « on ne savait pas ce qui se passe dans les abattoirs ». Combien de fois j’ai entendu les gens autour de moi, dire sans honte, « mais vous savez on a des règlements en France, on fait pas souffrir les bêtes... » (Ma conscience doit rester zen, moi le bidochard...)
    Vous voulez le goût de la viande, et la vérité ? Ben voilà. Deux choix s’imposent, continuez à soutenir par vos achats une industrie cruelle, froide et sanglante, maintes fois dénoncée par les associations, ou cessez de participer à cette immonde industrie de la bidoche, et donc le choix éthique est évident. Le reste c’est bu blabla hypocrite.
    Flexitarien ? Ce serait déjà un grand début. Végan ? Un idéal vers lequel il faut tendre, n’est-ce pas égalité & réconciliation avec le monde animal.


  • #1433215

    On peut manger de la viande et dénoncer les conditions cruelles,dans lesquelles ces animaux sont abattus...Une fois de plus,les dérives de l’industrie agro-alimentaire nous prouvent que ce "lobby" n’a rien a foutre dans ce domaine !Honteusement scandaleux...


  • #1433367
    le 01/04/2016 par n’importe nawak
    Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

    Je propose de créer une association pour la lutte du droit à la dignité et à la vie des huitres.
    Imaginez vous un instant être à la place d’une huitre sur le point d’être mangé ! Après avoir été déportée de votre habitat naturel, maintenue en vie dans des chambres frigorifiques, vendue.
    Vous subissez la torture à l’acide citrique (filet de jus de citron), pour ensuite traverser le couloir de la mort (œsophage), et finir lentement dissous dans un bain d’acide gastrique.
    Voilà les atrocités que l’on fait subir aux huîtres sous couvert de haute gastronomie !!! Voilà les souffrances pluri-millénaires de ces êtres !!

    PS : Devant la surmédiatisation insensée de cette affaire je voulais faire un peu d’humour

     

    • Merci beaucoup pour votre message , il est très apprécié par ici !

      bien à vous ,


    • #1434483

      Ce que je surveille surtout c’est que là dessous ils veulent qu’on stérilise les chats et chiens errants... La quenelle est qu’ils vont ensuite imposer que les gens aient des toutous et minous castrés chez eux. Tout le monde peut obtenir un toutou ou un minou de la portée d’un voisin .Là ça va être comme la GPA, tu veux un chiot ? Tu veux un chaton ? Va falloir casquer mec !


  • #1433463
    le 01/04/2016 par Camelot du Christ-Roi...
    Nouveaux actes de cruauté découverts dans un abattoir

    Avec cette histoire de shoah des animaux, j’ai bien peur que l’on fasse des chèques et des excuses, longtemps !
    Merde quand même !
    Y aura-t-il un Nuremberg pour les bourreaux !
    (je plaisante, ne vous excitez pas , je trouve moi aussi cela sordide...)
    De nos jours vaut mieux préciser...on sait jamais avec le CRIVF (Conseil Représentatif des Veaux de France , le lobby les gars, le lobby !)


  • Il ne faut pas soumettre les abattoirs à des exigences de rentabilité.
    Quitte à produire cinq fois moins de viande, que les bêtes soient abattues dignement et avec soin.
    Dans mon supermarché, les présentoirs sont remplis de bidoches qu’on jette. Y en aurait cinq fois moins, ça changerait rien ! Il faut que cela change drastiquement.


Commentaires suivants