Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Aperçu de culpabilité juive

Évaluer la haine ressentie envers les Juifs dans les nations qui les hébergent, et la crainte inspirée à leurs voisins par les Juifs, est devenu une habitude juive institutionnalisée. Les organes de presse juive ont signalé hier que « neuf Juifs des États-Unis sur dix s’inquiètent de l’antisémitisme ».

 

Pour ma part, en y réfléchissant, je ne puis trouver un autre peuple qui investit autant d’énergie dans l’évaluation de son impopularité. Malgré l’ampleur de la phobie de l’Islam et du racisme envers les Noirs, nous ne sommes pas bassinés par un déluge de « statistiques » nous alertant du sentiment de haine des Noirs ou de l’insécurité ressentie par les Musulmans.

Les statistiques du Comité juif américain (CJA), suggèrent que « la plupart des Juifs pensent que la situation s’aggrave. » Je trouve leurs statistiques peu plausibles, mais je suppose que toute personne portée sur les mathématiques, conviendrait que si neuf sur dix ont peur, la situation ne peut guère empirer beaucoup, puisque dix sur dix ne seraient qu’une aggravation mineure (de 11 %).

Supposons un instant que les statistiques du CJA reflètent la réalité et que la grande majorité (90 %) des 1200 Juifs interrogés, toutes opinions politiques ou religieuses confondues, considèrent que la haine envers les Juifs est un problème sérieux aux conséquences potentiellement désastreuses.

On peut se demander qui sont ces Juifs « osés », formant les un sur dix qui, contrairement à leurs pairs, ne craignent pas leurs voisins goyim. Je soupçonne que ce sont ceux qui sont dits « haïr leur judéité », cet infâme groupe d’affreux juifs humanistes qui soutiennent la Palestine et sont dégoûtés par la multitude de derniers scandales juifs #MeToo et les réseaux pédocriminels et du crime organisé.

Il se pourrait que cette petite minorité (10 %) de Juifs insoumis, soit inquiétée par le scandale des opiacés, qui a entraîné la mort de 400 000 personnes aux États-Unis ; ils sont probablement conscients d’être les principaux acteurs de cette saga de génocide de classe. Ils sont sans doute préoccupés par la portée des crimes financiers, allant de Madoff à l’organisation de l’évasion fiscale aux États-Unis par des banques israéliennes, en passant par les sociétés d’options binaires israéliennes, qui escroquent les citoyens des États-Unis.

Ces parias juifs universalistes sont souvent de virulents critiques de leur peuple, de leur culture et de leur politique. Ils sont capables de dénoncer l’AIPAC et l’ADL, Soros et même la Jewish Voice for Peace, parce qu’elle à l’air d’une opposition contrôlée. Les statistiques du CJA laissent penser qu’il existe un scénario comique, dans lequel neuf Juifs sur dix sont intimidés par les un sur dix autres qui disent ce qu’ils pensent.

Il y a une interprétation moins humoristique et plus sérieuse aux statistiques du CJA. Il est probable que le grand nombre de Juifs inquiets de l’antisémitisme, indique que tous les Juifs sont conscients des aspects inquiétants liés à leur politique, leur culture, leur identité, les pressions qu’ils exercent sur la politique, et la criminalité israélienne.

Des Juifs peuvent ressentir la souillure touchant leur communauté salie par des personnages problématiques, comme Weinstein, Epstein et Maxwell. Ils peuvent se sentir éclaboussés par la politique israélienne et l’intensif lobbying sioniste, qui pille chaque année des milliards de dollars des contribuables étasuniens. Au moment où la Maison Blanche a l’air de se détourner de l’interventionnisme immoral des néocons, des Juifs pourraient être déconcertés par le fait que la doctrine va-t-en-guerre des néocons est essentiellement un projet juif. Ari Shavit, chroniqueur de Haartez, écrivait en 2003 : « La guerre en Irak a été conçue par 25 intellectuels néocons, pour la plupart juifs… » Peut-être que certains Juifs comprennent maintenant que le glissement sioniste d’une « terre promise » vers une « planète promise », imaginé par les néocons, n’a pas été bien pensée pour les Juifs en tant que communauté.

J’essaie de faire remarquer qu’il est bien possible que la peur envahissante de « l’antisémitisme », bien que mal documentée par le CJA, soit l’expression de leur culpabilité. Les Juifs des États-Unis peuvent ressentir de la culpabilité communautaire face à la politique et à l’esprit de désastre cultivé par certaines couches de leur hiérarchie corrompue. Vivant aux États-Unis, ils pourraient même se sentir coupables du dur sacrifice sur l’autel de « l’antisémitisme », de l’une des valeurs principales de leur pays, celle de la liberté d’expression garantie par le premier Amendement.

Je souhaiterais bien sûr que le CJA poursuive son enquête à ce sujet. Il serait intéressant de connaître la corrélation entre la peur juive de l’antisémitisme et la culpabilité juive. Il serait aussi fascinant de découvrir comment l’anxiété juive se traduit par de l’introspection. À cet égard, je suggère qu’au lieu d’accuser les Étasuniens, les Juifs essayent de voir en eux ce qui les travaille. Les Juifs étasuniens voudront peut-être suivre les premiers sionistes, comme Theodor Herzl, dont la culpabilité est devenue de l’introspection. L’antisémitisme a profondément troublé Herzl, mais cela ne l’a pas empêché de s’attaquer à ses causes. Herlz a écrit :

« De riches Juifs contrôlant le monde, le sort des gouvernements et des nations est entre leurs mains. Ils ont dressé les gouvernements les uns contre les autres. Quand les riches Juifs jouent, les nations et les dirigeants dansent [sur leur musique]. D’une manière ou d’une autre, ils s’enrichissent. »

Herzl, à l’instar des premiers sionistes, estimait que grâce à la métamorphose culturelle, idéologique et spirituelle suscitée par le « retour au pays », les Juifs pourraient s’émanciper de leurs conditions et même être appréciés dans le monde entier. Herzl et ses compagnons premiers sionistes avaient manifestement tort en proposant ce remède à la question juive, mais ils ont frappé en plein dans le mille en prescrivant l’introspection et l’autocritique rigoureuse.

Les Juifs étasuniens ont beaucoup à apprendre de Herzl et des autres premiers sionistes. Ils devraient se demander comment leur « Médine dorée » étasunienne, leur terre juive providentielle, s’est transformée en « domaine menaçant ». Qu’est-ce qui s’est passé, qu’est-ce qui a changé dans ces quelques dernières années ? Est-ce les clameurs antisémites incessantes et les tentatives désespérées et institutionnelles de faire taire les critiques, qui ont fait de leur Médine dorée un lieu intimidant ?

Gilad, sur E&R :

 
 






Alerter

18 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

  • #2312787
    Le 2 novembre à 17:53 par Le Malicieux
    Aperçu de culpabilité juive

    Ce que j’aime chez Mr Atzmon, c’est le côté chirurgical de ses interventions.

     

    Répondre à ce message

    • #2313049
      Le 3 novembre à 08:57 par gloria Lasso
      Aperçu de culpabilité juive

      Hélas toujours sous péridurale.

       
    • #2315355
      Le 6 novembre à 10:30 par Prout-prout & Chirurgie Esthétique
      Aperçu de culpabilité juive

      Ce que j’aime chez Mr Atzmon, c’est le côté chirurgical de ses interventions.



      Bah... Ça doit être ses origines, le côté, guerres propres... Ou guerre Juste (?) j’ai oublié...

      Bref, à chacun sa bonne guerre LOL

      Je vous laisse, c’est l’heure du Jazz sur Fronce Culture...

       
  • #2312845
    Le 2 novembre à 19:53 par 6lv1
    Aperçu de culpabilité juive

    Quoiqu’on puisse en penser, les choses avancent et elles avancent dans la seule direction possible : l’amour entre les hommes.
    La couche de crasse millénaire sur Terre sera résorbée, le processus vibratoire en cours est instopable...
    Boo yah l’empire !!

     

    Répondre à ce message

    • #2312941
      Le 2 novembre à 23:53 par Le king
      Aperçu de culpabilité juive

      Oui... mais non ! L’histoire des hommes et sans cesse recommencée c’est celle de la frontière et de la défiance générale. L’amour des autres ne va pas de soi surtout s’il est intéressé..,

       
  • #2312847
    Le 2 novembre à 20:00 par maldauror
    Aperçu de culpabilité juive

    Cette phrase m’interroge ( 1200 Juifs interrogés, toutes opinions politiques ou religieuses confondues)Comment peut on être juif d’une autre religion ? Il me semble que cet amalgame sert souvent de confusion concernant être juif ou de race sémite ,se qui n’est pas forcément la même chose…. NON ?????!!!!!

     

    Répondre à ce message

    • #2312902
      Le 2 novembre à 22:13 par Un passant
      Aperçu de culpabilité juive

      Je ne suis pas expert, mais il me semble qu’il y a plusieurs courants dans le judaïsme. Au point qu’on peut parler d’opinion religieuses différentes. Par exemple un juif orthodoxe et un sabataiste me semblent très éloignés au niveau de leurs religion.

       
  • #2312867
    Le 2 novembre à 20:43 par Ezra
    Aperçu de culpabilité juive

    Comme à ses habitudes... impérial Gilad Atzmon.
    Je conseille à tous son dernier livre en date : Being in Time.
    Pas de VF pour le moment, mais pour ceux qui lisent l’anglais ça vaut le détour.

     

    Répondre à ce message

  • #2312874
    Le 2 novembre à 21:04 par Un ploemeurois
    Aperçu de culpabilité juive

    Vouloir l’universel en restant dans la singularité, c’est la quadrature du cercle.

     

    Répondre à ce message

    • #2312943
      Le 2 novembre à 23:56 par Le king
      Aperçu de culpabilité juive

      Et pourtant, ce n’est pas faux ! L’universel pour l’universel est un mensonge : la condition de l’amour c’est son exclusivité...

       
    • #2312955
      Le 3 novembre à 00:13 par Grz
      Aperçu de culpabilité juive

      C’est surtout la sphérisation de la bourse.

       
    • #2313789
      Le 4 novembre à 09:54 par Fionisme
      Aperçu de culpabilité juive

      Quadrature de la rondelle irait mieux

       
  • #2312912
    Le 2 novembre à 22:37 par André Bastin
    Aperçu de culpabilité juive

    Voici un très bel extrait, grave et poétique, d’un texte de Gilad Atzmon paru en 2018 :" The Yom Kippur Syndrom". À la toute fin du texte, il dit en s’adressant aux juifs :

    "Essayez de quitter la tribu tard dans la nuit, de ramper sous la clôture du ghetto, de creuser un tunnel sous le mur de séparation si nécessaire, puis une fois en terre libre, avancez tranquillement et modestement vers l’humain et l’universel."

    Il termine en leur souhaitant bonne chance. Merci à ER de relayer Gilad Atzmon !

     

    Répondre à ce message

    • #2312989
      Le 3 novembre à 02:11 par fajs
      Aperçu de culpabilité juive

      Superbe, merci de rappeler que Gilad Atzmon a déjà rejoint l’universel et l’humain !
      Amen

       
  • #2312958
    Le 3 novembre à 00:17 par PMJLL
    Aperçu de culpabilité juive

    Gilad ATZMON n’est pas seulement un bon musicien...Il sait écrire.

     

    Répondre à ce message

  • #2313286
    Le 3 novembre à 15:23 par France d’abord
    Aperçu de culpabilité juive

    Ford et le moustachu avaient prévenu...
    La liberté d’expression quasi-totale aux USA leur permet aujourd’hui encore de bien designer les problèmes. Si il y’a un nouveau moustachu qui doit émerger, il viendra sûrement des USA...

     

    Répondre à ce message

  • #2316730
    Le 8 novembre à 05:29 par K-ro
    Aperçu de culpabilité juive

    "nous ne sommes pas bassinés par un déluge de « statistiques » nous alertant du sentiment de haine des Noirs ou de l’insécurité ressentie par les Musulmans."

    C’est complètement faux, l’auteur de l’article ne doit pas recevoir la TNT chez lui ma parole ! Certes, ce n’est pas aussi clair que pour les juifs, mais des méchants autochtones qui n’acceptent pas les réfugiés/les gitans/les musulmans/les noirs, il y en a longueur de série prolo. Regardez un Joséphine ange gardien, un Plus belle la Vie ou un JT de TF1, vous verrez que c’est exactement la même chose, en moins verbalisé et plus tacite. La Licra et SOS racisme, c’est de la même eau.

     

    Répondre à ce message

  • #2317355
    Le 8 novembre à 20:43 par Bob
    Aperçu de culpabilité juive

    Milles excuses, mais ayez toujours à l’esprit Roger Dommergue :

    « Ils agissent toujours contre quelqu’un ou contre quelque chose,
    Jamais pour quelqu’un ’ OU pour quelque chose.
    Ils ne donnent pas : ils prennent, ils arrachent,
    Ils mutilent.
    D’où leur perfection malsaine.
    C’est leur malédiction.
    Ils ne croient pas en eux, ils en sont incapables.
    Aussi mettent-ils toute leur énergie dans la démonstration
    D’une essence inexistante.
    Absorbés par cette lutte négative, il ne leur reste plus rien pour aimer.
    La préoccupation de la démonstration,remplace le don, l’amour, la création,
    La prière ...
    Fac-similés "géniaux" et spectaculaires. sans âme,
    A l’aspect extérieur. plus vrai que le vrai VRAI,
    D’où la mystification universelle.
    Doute, incertitude, destruction ne créent pas l’amour.
    Ils sont pauvres.
    Ne pouvant réaliser, ils détruisent, dégradent, caricaturent.
    Alors ils sont le contraire de l’humain.
    Alors ils se retranchent eux-mêmes de l’humanité.
    Plus leur rage est grande et plus ils atteignent la perfection de l’illusion.
    Armes diaboliques qui leur permettent cette satanique réussite,·
    EN DEHORS de l’humain, CONTRE l’humain, en donnant à l’humain l’illusion du POUR L’ HUMAIN.
    Ils tentent de pénétrer l’essence des choses avec une volonté agressive et non D’amour.
    C’est pourquoi l’analyse "juive" présente pour l’éternité
    UN VISAGE DE DÉSESPOIR VERTIGINEUX.
    Créations illusoires, destruction réelle,
    Car elles violent un équilibre.
    Une immense pitié nous pénètre
    Envers ces êtres
    Contraints pour l’Éternité
    A demeurer étrangers à toute essence, et.
    S’ils veulent la forcer,
    A ne pouvoir atteindre qu’une perfection diabolique.
    Éblouissante, Mais
    A côté ... »

    ORTHODOXIE -> La tentation de l’homme-Dieu : Entretien sur la recherche de l’immortalité et de la toute puissance par le transhumanisme. (le 01/11/19 à 9h05)
    franceculture.fr/emissions/orthodoxie/la-tentation-de-lhomme-dieu

     

    Répondre à ce message