Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

De Farage à la métaphysique

Nigel Farage, sorte de vis-à-vis britannique de Donald Trump, est de loin l’homme le plus important de la politique britannique. En l’espace de quelques semaines seulement, il a pris un énorme élan politique. Farage s’est opposé à tout l’establishment politique, y compris les médias et les élites commerciales, et a promis de changer une fois pour toutes la politique britannique. Jusqu’à présent, il semble qu’il gagne sur tous les fronts.

 

Comment se fait-il qu’une fois de plus, un populiste de droite ait gagné l’esprit et le cœur des travailleurs ? Comment est-il possible que Jeremy Corbyn, qui était perçu par beaucoup d’entre nous comme le plus grand espoir de la politique occidentale, ait réussi, en moins de trois ans, à se transformer en un accident passager sans importance ? Comment est-il possible que la droite l’emporte systématiquement alors que les conditions sont réunies pour une révolution socialiste exemplaire ?

Contrairement aux commentateurs politiques, mon explication de ce phénomène politique récurrent est de nature métaphysique.

La vision de la gauche de la temporalité est une structure linéaire du progrès historique qui évolue d’un « passé » à un « futur ». L’idéologie de gauche s’articule autour d’une ligne du temps en constante évolution. La gauche promet toujours d’améliorer les choses à l’avenir, de lutter contre l’austérité, de prendre soin du plus grand nombre et non du plus petit nombre, d’instaurer l’égalité et la tolérance, etc. Rien de tout cela n’est en train de se produire à l’heure actuelle. Il reste donc à la gauche la situation d’une promesse censée se réaliser dans un « demain » imaginaire.

Ce n’est pas ainsi que l’argument politique de la droite est structuré. En fait, l’argument de la droite et du fascisme est beaucoup plus sophistiqué d’un point de vue métaphysique. Dans mon récent livre, Being in Time, j’affirme que l’idéologue de droite suggère que, pour la classe ouvrière l’utopie est la « nostalgie ». Trump a gagné la confiance de ses électeurs en promettant de rendre l’Amérique grande à nouveau. Il a juré de réinstaller le passé dans le futur, en inversant l’évolution du temps. Il a promis de faire « reculer » [dans le temps] l’Amérique. Nigel Farage utilise la même tactique, faisant appel aux mêmes sentiments. Il promet de faire de la Grande-Bretagne un royaume et pas seulement une petite île dans un coin du vaste cadre mondialiste dysfonctionnel qu’est l’UE. Farage, c’est la nostalgie d’un passé meilleur. Corbyn a été une star politique uniquement parce qu’il est un personnage nostalgique, un vieux gauchiste. Pendant un certain temps, il a également inversé la ligne du temps, mais ni lui ni aucun de ses conseillers n’ont été assez intelligents pour saisir le secret derrière la « révolution Corbyn ». Ils ont laissé s’évaporer un moment magique de popularité. Corbyn est devenu un cliché. Son pourcentage d’approbation est de 25 %, ce qui n’est pas très prometteur pour un candidat au poste de Premier ministre.

Dans le contexte de la pensée de gauche, le passé, le présent et l’avenir sont chronologiques et se succèdent dans un ordre consécutif. Dans la philosophie de l’aile droite, les temps changent de position de façon irrégulière. Trump et Farage ont mis le « passé » dans le futur. Ils promettent de nous ramener en arrière [au « bon vieux temps »]. Ils font appel aux masses parce que l’esprit humain, dans sa recherche de l’unité, transcende les chronologies linéaires. L’idéologue de droite capitalise sur la recherche humaine de l’essence, des logos et de la transparence. À cet égard, les humains sont des créatures historiques. Ils sont capables de voir l’avenir dans le passé et vice versa.

La gauche, dans sa conception actuelle, peut-elle gagner la confiance du peuple ? Je pense que c’est peu probable. La gauche, comme je l’ai décrite plus haut, est détachée de l’esprit humain. Elle est dans une situation d’apesanteur, sans lien avec le réel. Pour que l’éthique, l’égalité et la tolérance l’emportent, nous avons besoin d’une étude approfondie de l’esprit humain et non de discussions boiteuses sur le matérialisme dialectique.

Gilad Atzmon (le 22 mai 2019)

Retrouvez Gilad Atzmon en conférence illustrée, sur E&R :

 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

52 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #2207365
    le 28/05/2019 par Gros Shaah Marron
    De Farage à la métaphysique

    Wahou ! Merci Mr Atzmon !
    Super article !

    C’est exactement cette bulle en apesanteur de la gauche qui fait fuir. On ne peut pas s’enfuir vers l’imaginaire lorsque le rôle même d’un moteur politique est le réel.

    En tout cas, il y en a qui swing et c’est pas donné à tout le monde !


  • #2207389
    le 28/05/2019 par Le king
    De Farage à la métaphysique

    Je ne suis pas du tout d’accord avec gilad ! Personne ne change le système ni le cours de l’histoire ! Farage incarne le camp américain ; or, si le Brexit a bel et bien en lieu, le Royaume uni se retrouvera seul face au bulldozer américain et se trouvera contraint de négocier un accord commercial en position de faiblesse...( obligé par exemple d’accepter la bouffe chimique made in Usa )..

     

    • #2207446
      le 28/05/2019 par Salade
      De Farage à la métaphysique

      Tu veux dire la bouffe que l europe aurait de toute facon imposée au RU par les traités de libre échange.
      Vous paraphraser en gros les medias qui nous racontent qu’on a besoin de l europe pour lutter contre la chine les état unis, la russie ( toujours dans le même ordre ).
      Le RU même isolé pourra au moins négocier et faire ses choix.
      Tous les pays font face a ce bulldozer et l’europe y est particulièrement soumise, le brexit leur offrira de manière évidente plus de marge de manoeuvre y compris envers les plus gros ( la libre concurrence imposée par l europe ne s appliquera plus au RU par exemple)


    • #2207600
      le 28/05/2019 par Eric
      De Farage à la métaphysique

      Il est tout à fait normal que vous ne soyez pas d’accord avec lui vu qu’il a largement raison ! Lol. Vous êtes une immuable boussole !
      @salade (qui lui n’en débite pas), vous avez évidemment raison.


    • #2207996
      le 29/05/2019 par Bayinnaung
      De Farage à la métaphysique

      @u roitelet

      Mieux vaut les américains de Trump que les allemands européistes. C’est la Luftwaffe qui a tué le plus d’anglais, par l’US Air Force.

      On est bien d’accord pour dire que les USA se sont dotés d’un président anti-système, c’est prouvé et incontestable évidemment, donc si les Anglais se rapprochent des américains et s’éloignent des européistes, ils passent dans le camp anti-système.


  • #2207390
    le 28/05/2019 par Monsieur Bill
    De Farage à la métaphysique

    Farage gagne 30 sièges sur 73 ! Ce gentleman est un exemple pour tous les dissidents, parti de zéro, insulté et calomnié, le voici en passe d’être premier ministre ! " Un gentleman ne peut s’intéresser qu’à des causes perdues " (Borges) . Et certaine qui semblait perdue, grâce à lui a été sauvée .

     

    • #2207475
      le 28/05/2019 par The Médiavengers ZIonist War
      De Farage à la métaphysique

      Mais non, vous n’avez rien compris malheureux ! Il ne faut surtout pas voter, des fois que ça change quelque chose. Elections, piège à cons et pis c’est tout ! Donc si vous ne votez pas, ça veut dire que vous êtes au-to-ma-ti-que-ment intelligent. Tout le monde s’abstient, on devient tous des génies et ce sera le paradis sur Terre. C’est-y pas beau ?


    • #2207496
      le 28/05/2019 par Paul82
      De Farage à la métaphysique

      "parti de zéro" oui enfin, Farage n’est pas tout seul non plus ! Il a derrière lui une partie de la finance britannique, qui cherche à fuir la zone dollar. Faut arrêter d’idéaliser un moment....


  • #2207409
    le 28/05/2019 par Mandark
    De Farage à la métaphysique

    Et dire que Phillipot se compare à Farage. C’en est pitoyable quand on voit la différence de résultats électoraux !
    Et c’est aussi pitoyable quand on voit à quel point les Français sont tétanisés par la sortie de la France de l’UE.

     

    • #2207549
      le 28/05/2019 par vaurien
      De Farage à la métaphysique

      C’est qu’il y a des raisons à ça, Les Français ne sont pas cons et ont leur instinct de survie comme les autres même s’il peut les tromper comme il peut tromper n’importe qui.


    • #2208093
      le 29/05/2019 par yul
      De Farage à la métaphysique

      @Mandark
      Il est idiot de comparer Farage à Philippot....
      Il est tout aussi idiot de comparer le peuple anglais au peuple français !
      Le problème du peuple français est son "universalisme" (suivant les époques : internationalisme, progressisme, anti-racisme) qui l’empêche de faire les choix de son intérêt propre... out le contraire de britannique ou seul "leur" intérêt compte.


  • #2207421
    le 28/05/2019 par nerval
    De Farage à la métaphysique

    Comment faire pour avoir un Nigel Farage français ?!!

     

    • #2207516
      le 28/05/2019 par Snake Plissken
      De Farage à la métaphysique

      Trop tard l’éducation nationale et la propagande politico-merdiatique du système ayant lavé les cerveaux de dizaines de millions de gens depuis 50 ans avec leur "sacro-sainte" construction européenne (voulue et planifiée par la CIA) et le stupide leitmotiv :"c’est grâce à l’Union Européenne qu’il n’y a plus la guerre".
      Les guerres coloniales ou néo-coloniales où la France en tant que puissance étatique et militaire est impliquée depuis l’Indochine n’étant bien entendu pas comptabilisées comme de vrais guerres par nos politiciens euromondialistes retors ni par tous les benêts endoctrinés par les médias vu qu’ils ne se sentent pour la plupart pas concernés personnellement par des peuples que notre aviation bombarde,à 3000,4000,5000 km ou plus de chez-nous au nom de la démocratie mondiale et du camp du bien atlantico-sioniste.
      Les veaux français ne sortiront leur têtes du sable que lorsque les premières têtes rouleront devant eux,c’est à dire quand il n’y aura plus rien à sauver hormis leur propre peau...


    • #2207563
      le 28/05/2019 par The Médiavengers Zionist War
      De Farage à la métaphysique

      Demandez aux abstentionnistes, ils ont réponse à tout.


    • #2207578
      le 28/05/2019 par Sedetiam
      De Farage à la métaphysique

      Votez Netanyahou (ou l’un de ses supplétifs déjà dans les parages) : car Gilad a raison.
      Cependant, cette droite « dure » qui projette l’électeur dans un passé lointain (et supposément meilleur) est aussi celle en place en Israël, qui « offre » la Terre Promise* à ses ressortissants, ceux choisis par le Grand Mickey Suprêmissime Chamboultou de l’Univers, doublé de la narration d’un passé plus récent (que personne ne peut nier) et bien moins meilleur, en le sacralisant, en l’expliquant même au-delà du jugement, par la télépathie consensuelle : si ce n’est pas métaphysique, ça...

      Terre Promise* : il l’« offre » en squizant l’eschatologie car la « promesse » est un concept de gauche.


    • #2207590
      le 28/05/2019 par sankara
      De Farage à la métaphysique

      Bonne question....

      François Asselineau revendique Nigel Farage comme modèle...Mais il est suffisamment réaliste pour ne pas prétendre l’imiter.


    • #2207593
      le 28/05/2019 par Pamela
      De Farage à la métaphysique

      Henry de Lesquen est le Trump Français


    • #2207602
      le 28/05/2019 par Eric
      De Farage à la métaphysique

      « Mais il est suffisamment réaliste pour ne pas prétendre l’imiter. »
      C’est-à-dire ?


    • #2207628
      le 29/05/2019 par vaurien
      De Farage à la métaphysique

      @Sedetiam
      C’est très bien vu, car cette projection dans le passé est une projection dans les entrailles de l’enfer. Si cela continue ainsi, du monde, il ne restera rien. Car il suffit d’un hurluberlu qui entend des vox lui venant de je ne sais où pour que tout parte en miettes.


  • #2207428
    le 28/05/2019 par Tumie
    De Farage à la métaphysique

    Merci Gilad Atzmon pour ce concept si éclairant !
    " mais oui c’est bien sûr " !!!


  • #2207431
    le 28/05/2019 par SamTitiyé
    De Farage à la métaphysique

    Une question que l’on peut se poser à propos du succès de Farage est comment a-t-il pu avoir autant d’influence sur l’electorat, en particulier qui ont été ses relais pour faire passer son message ? Les médias britanniques ne seraient-ils pas aussi muselés que chez nous ? Son épopée vaudrait bien un reportage.

     

    • #2207508
      le 28/05/2019 par spirit
      De Farage à la métaphysique

      L’importance d’être un bon orateur est déterminant en Angleterre !

      Disraeli,qui n’était pas issu d’une famille de landlords ou de nababs enrichis aux Indes avait pour seules armes un extraordinaire talent oratoire,de la répartis et un sens du spectacle qui ont fait de lui un premier ministre admiré par tous !

      Nigel Farage ne déroge pas à cette règle et ses interventions au parlement européens sont brillantes et droites...le mec ne craint personne dans un duel de paroles !


    • #2207575
      le 28/05/2019 par SamTitiyé
      De Farage à la métaphysique

      Le talent oratoire est une chose se faire relayer et atteindre la cible en est une autre. La question repose surtout sur les canaux de diffusion qui ont permis de toucher le public britannique. Par comparaison en France, il aurait été très difficile pour quelqu’un visant le même projet d’avoir l’écho dont bénéficie Farage. D’ailleurs, il est inconnu pour le pékin français. Qui en France est tenu informé des discours provenant de Bruxelles ? Vous reconnaîtrez que cela ne dépasse pas le public présent sur le net et qui s’y intéresse.


  • #2207464
    le 28/05/2019 par vaurien
    De Farage à la métaphysique

    Contrairement aux commentateurs politiques, mon explication de ce phénomène politique récurrent est de nature métaphysique



    C’est complètement absurde. L’explication politique ne peut avoir aucun lien avec une quelconque nature métaphysique qui n’intervient que dans le cas d’impasse politique totale, cas où l’Angleterre et l’Europe d’une manière général n’y sont pas encore réduits. L’explication la plus plausible est à mettre sur les idéologies en présence qui, en dehors de s’être sclérosées et détachées du réel ou du vécu des populations concernées, n’interpelle plus personne avec un intérêt soutenu venant d’une conviction, mais seulement par un intérêt formel qui s’attache à n’importe quoi pourvu que ce n’importe quoi apparaisse porteur de changement.


  • #2207471
    le 28/05/2019 par The Médiavengers Zionist War
    De Farage à la métaphysique

    Il s’agit de l’évènement majeur de ces élections. Les merdias ont évidemment censuré l’info, et même l’UPR l’a zappé. Il et vrai que la comparaison fait très mal.
    La reconfiguration de la vie politique à l’anglaise devrait interpeller en France, mais j’entends et je lis déjà le chapelet d’imbécilités que chaque camp va sortir pour justifier de ne rien faire tout en demandant de se bouger à leur place. Il y en a un paquet d’exemplaires ici d’ailleurs.

     

    • #2207650
      le 29/05/2019 par goy pride
      De Farage à la métaphysique

      En quel l’honneur l’UPR l’aurait zappé ? Asselineau parle régulièrement de Farage et peu avant le résultats de ces élections il a évoqué le ras de marée de Farage en notant que dans les merdias ils annonçaient la victoire des candidats euopéistes mais restaient silencieux en ce qui concerne la victoire éclatante de Farage au Royaume-Uni sous prétexte qu’il ne faut pas influencer le vote en France ! A l’UPR ils sont juste entrain de panser leurs plaies après une campagne éreintante. Ils se sont tous démené pendant ces dernières semaines, ils vont pas rembrayer directement comme si de rien n’était ! Je pense que dans leur prochaine revue de presse et entretien d’Asselineau ce point capital sera bien entendu abordé !


  • #2207481
    le 28/05/2019 par michel amm
    De Farage à la métaphysique

    Je constate qu’ils y en a qui croient encore au père noël, au chevalier blanc.

    Farage, Farage, mon idole !

    Farage n’est pas tout seul. Il a un réseau derrière lui, il a une partie des média qui relaie son discours.

    Farage n’est que le représentant du réseau de pouvoir anglais qui veut le Frexit. Est-ce la City, est-ce les américains, est-ce la Kommandantur ? Je n’en sais rien, je ne suis pas anglais ni milliardaire.

    Ceux qui compare Farage et Asselineau compare deux choses différentes :

    L’homme d’un réseau Farage et un homme seul Asselineau.

    Ceci explique pourquoi Asselineau ne fait pas les mêmes scores en France. Ce n’est pas parce que les français sont différents des anglais ou plus cons, mais simplement parce que Asselineau n’est soutenu par aucun réseau de pouvoir en France.

    C’est malheureux, mais c’est comme cela. Il faudra attendre que les réseaux de pouvoirs français ait besoin de lui pour que cela change. Cela n’arrivera peut-être jamais.

    Asselineau est uniquement soutenu par les militants de l’upr qui n’ont pas des postes de pouvoir.

     

    • #2207587
      le 28/05/2019 par The Médiavengers Zionist War
      De Farage à la métaphysique

      Enfin, vous avez compris ! Merci de nous expliquer vous-même qu’Asselineau n’a donc aucune chance de réussite.


    • #2207614
      le 28/05/2019 par michel amm
      De Farage à la métaphysique

      C’est mon meilleurs choix.

      Tout les autres partis sont à la solde de la Kommandantur. L’upr est indépendant.

      Mais vous préférez comme tous les internet warriors trouver des excuses pour ne rien faire et aider la France avec vos messages.

      Ou mieux, vous préférez peut être aider les réseaux qui dirigent la France pour toucher un petit billet, ou une petite place aux élections.

      A.S n’a beaucoup de chance de battre le système, mais il fait le boulot quand même !

      Et bien c’est pareil à l’upr : on fait le boulot quand même. Même si 98,3% des Français pour l’instant veulent une autre Europe.

      Si des évènements changent la donne, on sera là.


    • #2207626
      le 29/05/2019 par Le Goy
      De Farage à la métaphysique

      C’est aussi peut être parce qu’Asselineau passe son temps à casser du sucre sur les autres partis "nationalistes" et qu’il dit clairement qu’il se moque de la mort de centaines de jeunes français dans des attentats islamiques perpétrés par des français, bons à prendre, tant qu’ils votent upr... D’ailleurs, quand on voit le prix que ça coûte de faire des élections et que l’upr n’a jamais atteint les 5% pour se faire rembourser les sommes engagées, on peut se douter qu’Asselineau est missionné (probablement par les ennemis de la France) pour être le gourou de trolls sur la toile. Ca ne serait pas surprenant vu son parcours. En tout cas, les français sont assez intelligents pour ne pas tomber dans ce piège, même s’il a sûrement réussi à faire perdre du temps à pas mal de monde avec ses exposés alambiquées.


    • #2207640
      le 29/05/2019 par Jobi Joba
      De Farage à la métaphysique

      Farage est un tribun hors pair. Je suivais ses déclarations au parlement européen, il a la verve, il est éclatant, drôle. C’rst jubilatoire.
      Trump est une bête de scène, il est drôle, magistral. Asselineau est encore trop technocrate.


  • #2207503
    le 28/05/2019 par Snake Plissken
    De Farage à la métaphysique

    Si j’étais un politicien en vue je ferais tout pour m’attacher Gilead comme conseiller privé...^^
    Le seul,à ma connaissance,à avoir compris que la "nostalgie" en tant que programme politique avait de l’avenir en Europe c’est,qu’on l’aime ou non n’est pas le problème,Eric Zemmour.
    Cependant il y a un bémol,les Britanniques,même ceux issus des classes populaires,connaissent en général l’histoire de leurs peuples et en sont fiers,à l’opposé des Français souvent incultes en la matière et dégénérés depuis trop longtemps par la doxa multiculturaliste,métissolâtre et xénophile du système dominant.
    Et n’oublions pas non plus les Anglais sont aussi des îliens,leur insularité et leur passé de pirates et d’aventuriers impérialistes (dont ils n’ont pas honte contrairement à nous) leur ayant permis "once upon a time" d’être les maitres du monde,renforçent leur sentiment national et l’impression d’avoir un destin unique en tant que peuple là où les français,surtout nos jeunes,haïssent généralement leur propre culture ou au mieux la trouvent ringarde et se rêvent en expatriés et/ou en citoyens du monde...

     

    • #2207562
      le 28/05/2019 par vaurien
      De Farage à la métaphysique

      Gilad Atzmon n’a rien inventé. Tout le monde sait que la politique est une projection sur le futur en l’inventant au moins au niveau du discours ou un retour vers un passé idyllique qui n’exige rien, ni imaginaire, ni effort. Tout le monde le trouve tout seul lorsque le présent est bloqué et ne peut pas se projeter sur le futur. Le passé idyllique est tout naturel. Puisqu’on a survécu jusqu’à aujourd’hui, le passé devrait être pour quelque chose sans se poser de questions ni sur le comment ni sur le pourquoi. Ce qui ruine la gauche, ce n’est pas sa projection sur le futur, mais l’inconsistance de son discours et sa pénétration par le sionisme qui la présente comme un personnage à deux visages, l’un hideux et l’autre trop maquillé pour apprécier sa nature.


  • #2207505
    le 28/05/2019 par foulque
    De Farage à la métaphysique

    Le 30 octobre 2017, sur la radio LBC il concède que "le lobby juif" est très riche et puissant aux Etats-Unis…


  • #2207518
    le 28/05/2019 par compris
    De Farage à la métaphysique

    Si je comprends bien les Anglais veulent le Brexit, et même après le référendum, les politicos ont retardé les choses pour essayer d’éviter qu’il y ait un Brexit. Et cela fait 2 ans que les Anglais attendent ce Brexit.

    Le parti de Farage pour les Européennes s’appelait simplement "Brexit" !!!!!


  • #2207522
    le 28/05/2019 par léon
    De Farage à la métaphysique

    Mais l’esprit humain n’a aucunes assises, sinon celles qu’il convient à se donner, ou à honorer à travers lui-même.

    On peut s’astreindre à quelques règles par pur pragmatisme (parcequ’elles produisent ceci et non celà) .. reste à les vendre aux masses.
    Mais pour le reste ?

    Je ne crois pas que la spiritualité ou la politique n’ont jamais eu la moindre vérité, sinon les resultats qu’elles produisent.
    Quand a la gauche, si elle perd electoralement, elle a gagné (et continue de gagner) politiquement.
    Si les gens votent à droite, ils souhaitent tout de même vivre dans un monde
    "de gauche".

    Si le texte veut dire qu’il faut etudier les mechanismes de l’esprit humain oui ! mais etudier l’esprit en lui même... que nous apprendrait-il que nous ne sachions déjà ?? (et par quel miracle la connaissance emergerait de l’ignorançe ?)

     

    • #2207589
      le 28/05/2019 par Sedetiam
      De Farage à la métaphysique

      Sauf à être animiste ou chamaniste totémique, de ce côté nord au-delà du 30ème parallèle et des anciennes colonies (qui en découlent), nous fonctionnons tous, beaucoup plus que moins, au regard d’archétypes qui peuplent nos rêves jusqu’à notre quotidien réveillé(1) : de ceux que l’« on » a placés-là, au gré des transmissions, orales, écrites, traditionnelles, rituelles, cultuelles puis culturelles. C’est ici, et depuis la nuit des temps, que tous ces lascars savent quelle corde faire vibrer « en nous » lorsqu’il en est besoin. Soit vous suivez « inconsciemment » et donc « machinalement » soit l’on vous oblige à suivre. Dans le monde moderne (et ses droit de l’homme) qui est le nôtre, on vous oblige avec plus de subtilité(s) qu’autrefois, de sorte à ne pas finir devant le CEDH, mais l’on vous oblige quand même, par une foultitude de méthodes qui passe parfois par la 17è (entre autres). Cela n’entravant en rien celle, majeure, qui appelle aux archétypes de chacun (qui crée ce que l’on nomme par ironie, le(s) troupeau(x) de moutons)(2), cependant que l’offre actuelle se trouve pléthorique (voire nulle) au gré de l’explosion des « images » fournies par la modernité et ses moyens de communication rapides. Quand vous avez Hanouna ou Nabila ou quelques Youtubeurs et autres Instagrammeurs comme héros - inconscients -, comprenez que c’est compliqué car on n’est plus dans l’ordre de grandeur - des mythes aux légendes - de Gilgamesh, Zeus, le Christ, Robin des Bois ou du Guesclin.

      (1) ce qui n’est pas la même chose que d’être éveillé, état de conscience qui nous prêterait quelque prudence au regard des discours ou récits.
      (2) c’est pour cela que les gonzes sont appelés bergers, guides, etc..


    • #2207621
      le 28/05/2019 par léon
      De Farage à la métaphysique

      Peut être qu’on m’oblige .. ? Si vous le suggérez !

      Mais où est l’assise primordiale, intangible, indisctutable de l’esprit humain ?
      C’est a dire du mien, du vôtre,et de tout le reste de l’espèce ?

      Ne serait-elle quand même pas en nos mains, à notre merci ?
      Celà dit pondre Nabilla et je ne sais quoi dans cette réponse,nan ! Je compprend votre démarche, mais non.
      Si je prône la liberté et la responsabilité première de tout à chacun, ce n’est pas pour tomber dans une proposition aussi futile que toute faite.
      Je comprend votre souçi, et votre réponse toute faite, mais non.

      Point de légendes,point de mythes, point de références ici, merci.


    • #2207979
      le 29/05/2019 par Sedetiam
      De Farage à la métaphysique

      @ Léon,

      Vous me voyez heureux de croiser votre chemin qui semble sortir de l’ordinaire : c’est à dire des esprits « contraints ». Cela dit, en matière de liberté comme vous le soulignez, est-ce que vous avez quelques dissertations au(x) concept(s) novateur(s) à proposer à la lecture, l’expression même d’un esprit libre qui, comme vous le souligniez, nous apprendrait autre chose que nous ne sachions déjà (qui seraient alors des références). Parce que voyez-vous, ce qui me plaît chez l’être humain, c’est sa capacité à imaginer, inventer, inover grâce au Génie qui l’habite, Génie capable de lire dans l’éther toutes les mélodies de l’immanence et autres annales akashiques alors que l’immense majorité de ses congénères en pince pour Nabila*, déesse - moderne - de la téléréalité. Cela, franchement ça m’intéresse.
      Seulement voilà, et soyons d’accord qu’il s’agit là d’un particularisme, d’une exception même, et non d’une généralité (à laquelle fait semblant de se vouer la politique).
      Au plaisir.

      * Désolé, de ce que l’on me rapporte - et qui sert de stéréotype à un panel des plus large -, je ne connais que celle-là, sa consoeur Kardashian et la blonde de la piscine dont j’ai perdu le nom. Les « Marseillais » aussi, sans trop savoir ce que c’est.


  • #2207530
    le 28/05/2019 par dixi
    De Farage à la métaphysique

    L’indépendance d’un pays est primordiale .Mais il faut un véritable leader, un vrai capable de soutenir son pays avec un entourage de qualité , pas des types qui viennent que pour la gamelle .Un pays bien géré avec diplomatie et fermeté .Un pays comme la France peut relever le défi, parce qu’elle a une richesse intellectuelle, un patrimoine, un savoir-faire industriel .Mais elle a été affaibli par le fait d’avoir signé des compromis avec l’UE .Elle s’autodétruit petit à petit .Pour cela il faudrait un leader de la même trempe que Nigel Farage , du même charisme .J’ai plusieurs fois écouté ses interventions percutantes au parlement européen .On sent qu’il y a des convictions et de la fermeté dans ses paroles .


  • #2207536
    le 28/05/2019 par Cookie
    De Farage à la métaphysique

    Restons prudents sur la personne de Farage qui tout comme son épouse a travaillé à la City. Pour rappel, c’est ce monsieur qui a refusé de collaborer avec le FN parce que ce dernier serait "trop extrême". Le Brexit est une affaire complexe, une intrigue de cour entre divers groupes oligarchiques qui se jouent des préoccupations réelles des peuples Britanniques. Rien à voir avec l’idée d’un Frexit qui serait unanimement une catastrophe pour les élites. Quand on gratte un peu, on se rend compte que la société britannique est une sorte de grande cage dorée aux techniques de manipulation et de contrôle totalitaires très perfectionnées et très "soft", il faut donc se méfier de manière générale à toute innovation ou tendance socioculturelle y puisant ses sources.

     

    • #2209161
      le 31/05/2019 par Sedetiam
      De Farage à la métaphysique

      Tout comme Mélenchon et d’autres quand ils la ramènent, j’aime bien le bonhomme sur ce point de talent précis : pour les reste vous avez raison, tant les Anglais sont les éternels ennemis de la France ; leurs descendants dégénérés outre-Atlantique, idem. Ils ne sont « alliés » que pour bouffer une bête plus grosse encore...


  • #2207558
    le 28/05/2019 par Ali
    De Farage à la métaphysique

    Du point de vue d’une vie humaine, comme de celui des cycles traditionnels, ou cosmique, nous savons la direction d’éloignement inéluctable depuis le centre. Gilad à donc raison dans son analyse. D’ailleurs souvent les droites sont plus religieuses que les gauches émancipatrices. Mais ce retour disons vers un passé idéal ne peut se réaliser et surtout avec les formes actuelles, et la politique, comme les medias, sont bien une des preuves sinon des sources de la perception fausse de la réalité qui nous est donnée. Cette "nostalgie" n’est qu’un énième sursaut de la confusion qui ne cessera de se propager et de grandir à tous les niveaux avant un soudain et inespéré redressement dont les religieux guettent les signes. Les intéressés pourront se pencher sur les écrits de René Guénon à ce sujet.


  • #2207597
    le 28/05/2019 par Rémi Pierre
    De Farage à la métaphysique

    L’homme de droite croit en Dieu, l’homme de gauche croit au Père Noël, l’homme de pouvoir croit que son intérêt particulier passe avant l’intérêt général.

     

    • #2208271
      le 29/05/2019 par listener
      De Farage à la métaphysique

      D’autant plus que le père Noël est d’origine protestante. Et les protestantisme est à l’origine de toutes les gauches et des emmerdements du monde occidental. Les protestants avaient interdit le culte de tous les saints sauf celui de Saint Nicolas (évêque de Myre et martyr) , par faveur pour les enfants.

      Mais ce saint Nicolas a eu une existence historique attestée et et n’est pas complètement une blague, au contraire, par exemple, des rois mages qui n’ont aucune chance d’être des personages historiques. Autant que les saints innocents .. (je vais me faire foudroyer. J’arrête)


  • #2207630
    le 29/05/2019 par Anonyme
    De Farage à la métaphysique

    Pour moi le RU, je pense tout simplement qu’il fait "du bon boulot" pour L’UE des Banksters et qu’il n’est pas de mèche, non, ce RU est une association de malfaiteurs !


  • #2207642
    le 29/05/2019 par Jobi Joba
    De Farage à la métaphysique

    C’est la différence fondamentale entre le conservatisme et le progressisme. On garde parce que l’on aime.

     

    • #2207860
      le 29/05/2019 par Vnr
      De Farage à la métaphysique

      Très bien vu. Le progressiste n’aime pas son monde ni son entourage. Il veut tout changer perpétuellement. C’est une maladie psychiatrique. D’autant plus que le changement, si parfois nécessaire, s’avère être une source de stress importante pour les êtres vivants.


  • #2207712
    le 29/05/2019 par horticult post
    De Farage à la métaphysique

    Il y a quand même quelque chose de très simple, de bon sens, à constater : toujours, partout, les peuples, c’est à dire la force de production, de réflexion et d’invention, n’ont aucun intérêt à "accueillir" puis se laisser submerger par des populaces d’incultes à religion ou mentalité agressive, qu’ils soient décidés ou non à bosser pour leur propre intérêt, et à filer doux au début de leur séjour, avant pondaison.
    Frexit, nexit, brexit ont la même finalité : foutez-nous la paix ! Laissez-nous produire et vire entre nous, à notre manière, avec les recettes qui ont toujours marché !
    Autre chose de très simple : ce n’est pas une majorité globale, composée de gens incultes et niais, d’étrangers hostiles, de paresseux matériels et spirituels, mêlés au peuple productif et inventif, de voter quand les carottes sont cuites et les sociétés explosées.
    Les parasites voteront toujours pour le parasitisme, et chacun tentera de tirer la couverture à soi, autrement dit d’exploiter autant qu’il se peut le voisin ou le groupe opposé.
    N’importe quelle élection est donc vouée à l’échec dans une société ainsi divisée. Les résultats des dernières sont à la fois logiques et inquiétants, faussés ou pas. Ils correspondent à l’aggravation de la tenue d’une société incendiée comme les poutres de NDP, qui paraît dévitalisée voire fumante du côté des forces productives, et très vivace du côté des parasites et incendiaires. La France est un jardin qu’étouffent les orties.
    Que faut-il à ce jardin pour qu’y repoussent les roses et les pensées ? Du désherbant (qui peut être une plante concurrente, un oiseau anti-chenilles ou un arracheur de racines parasitaires dévoué), un jardinier, parfois un chat ou un furet pour les ratons. Certainement pas l’avis des orties, qui occupent actuellement quasiment tous les médias, entre autres postes stratégiques.


  • #2207793
    le 29/05/2019 par Passons
    De Farage à la métaphysique

    C’est tout simple, la gauche n’a pas de projet. Elle est dans l’incapacité totale de donner une envie de futur. On avait remarqué cela avec Mélenchon. Qui avait envie de vivre dans le monde que Mélanchon a tenté péniblement d’esquisser avant de se rabbatre sur l’écologie ?.Ajoutons à cela la trahison de la gauche classique ... .
    Quand les gens auront plus de temps pour rêver et espérer leur futur que de passer leur temps à résoudre leurs problèmes quotidiens on se lèvera tous les matins du bon pied.


  • #2207795
    le 29/05/2019 par europhobe
    De Farage à la métaphysique

    Gilad Atzmon a beau être quelqu’un de très courageux, son analyse politique me laisse un peu de marbre... Parler de métaphysique pour juste évoquer le clivage progressiste / conservateur, c’est assez chutzpehsque.


  • #2208988
    le 31/05/2019 par Die Zauberflöte
    De Farage à la métaphysique

    Jusqu’à présent, il semble qu’il gagne sur tous les fronts.



    Du saxo au pipeau, il n’y a qu’un souffle LOL


Commentaires suivants