Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Castaner : "Nous nous battons tous les jours contre le déferlement de haine sur les réseaux sociaux"

 

 

« C’est un homme de grande qualité, c’est un homme qui a grandi, et lui-même a dénoncé les propos qu’il avait tenus quand il était étudiant, mais je crois qu’il y a une violence sur les réseaux sociaux qui nous oblige nous, les responsables politiques, et que ce qu’il avait dit à ce moment-là, l’empêchait, l’empêchait de porter la parole de ce nouveau mouvement qu’est La République en marche. »

« Parce que nous devons nous battre tous les jours contre ce déferlement de haine que portent les réseaux sociaux nous devons effectivement accepter la mise en cause, la mise en cause des journalistes en particulier et nous devons refuser des mots qui sont trop violents, c’est dur, c’est dur humainement »

 

Ainsi s’exprimait le porte-parole de LREM Christophe Castaner – secrétaire d’État auprès du Premier ministre, chargé des Relations avec le Parlement, délégué général de La République en marche !, ouf – devant Caroline Roux sur France 2, dans Les 4 vérités, ce mardi 9 janvier 2017.

 

On reprend la déclaration du patron de LREM : « Parce que nous devons nous battre tous les jours contre ce déferlement de haine que portent les réseaux sociaux... »

Et le mépris de l’oligarchie pour la liberté d’expression, pour les opinions différentes, pour l’humour non Charlie ? Et les poursuites en justice des écrivains, des mal-pensants, des humoristes ? Et la campagne de délation contre ceux qui déterrent courageusement des vérités pour les Français ?

 

En outre, les LREM auront fort à faire, tant leurs députés ou représentants plus ou moins élus sortent de l’ordinaire, en matière de respect humain. Castaner a raison d’évoquer la violence des réseaux sociaux, mais il ne faut pas oublier la violence oligarchique. La période de répression et de censure sur la liberté d’expression ne rend pas le dialogue entre le bas et le haut très facile. La pacification n’est pas en vue.

Heureusement, Caroline Roux n’est pas une journaliste trop mordante (on est sur France 2, pas sur E&R), on sent qu’elle a de la compassion pour Christophe Castaner (il représente le pouvoir politique et donc le pouvoir sur France Télévisions) et son poulain Rayan Nezzar, qui a dû jeter l’éponge.

 

 

Ne soyons pas hypocrites : c’est ainsi que l’on cause dans tous les états-majors politiques, de la gauche à la droite en passant par LREM. Là, Nezzar a été rattrapé par la patrouille parce que Twitter pousse les naïfs à se lâcher. C’est comme Facebook, on dit des choses, on like des personnes ou des déclarations et un jour, plaf, ça nous retombe dessus. Parce que les temps ont changé.

Le plus intéressant, dans cette histoire de censure totalitaire qui vient, c’est que les oligarques ont du mal à appliquer à eux-mêmes ou à leurs troupes ce qu’ils imposent au peuple de France. Une partie de la violence anti-oligarchique vient de là, de ce « 2P2M » (deux poids deux mesures) permanent.

Les juges sont juges et partie, ils détiennent tous les pouvoirs, et c’est ça qui met le peuple en colère. L’exigence d’« exemplarité » qui peut paraître violente, c’est parce que les gens ne pardonnent plus le moindre écart de la part des donneurs de leçons. Quand on monte au cocotier, il faut avoir le slip propre...

 

Pour comprendre l’imposture de la démocratie macronienne,
lire chez Kontre Kulture :

La mascarade LREM, sur E&R :

 






Alerter

35 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

Suivre les commentaires sur cet article

Afficher les commentaires précédents
  • Est que ce "gouvernement" se bat tous les jours contre le déferlement de licenciements et de chômage ? La réponse est assurément : non.

     

    Répondre à ce message

  • #1876780

    Nous n’avons jamais eu confiance en toi Castaner.. Rectifie tes propos ! Et puis qu’est-ce que c’est que ces manières de donner ton avis (bien servile) sur une chaine de service public .. un avis dont personne n’a rien à cirer.. Nb : un "narvalo" est quelqu’un qui n’est pas tout à fait normal..

     

    Répondre à ce message

  • #1876862

    Ce bandit rêve de museler le peuple, ceux qui ne sont pas de son avis...C’est le projet des gouvernants que de brider la liberté d’expression, surtout sur le net...Ce sont des fascistes dans l’âme, des despotes en costards...Finalement ils sont comme les dirigeants chinois...

     

    Répondre à ce message

  • Si on applique les normes de la psychologie au comportement des élites vis à vis du peuple (mensonges, double langage, maltraitance physique, abandon, dévalorisation du peuple et pour l’élite haute estime d’eux même......) nous sommes dans un cas typique de perversion, de maltraitance qui doit être condamné avec protection de l’enfant en ôtant le droit parental. Malheureusement un enfant qui a été maltraité toute sa vie ne voit pas qu’il est maltraité, il n’a pas de point de comparaison et pas assez de ressources et une bonne image de lui-même pour comprendre et pour se défendre

     

    Répondre à ce message

  • La dictature de ce régime devient de plus en plus féroce ....zombifier le peuple ...telle devient maintenant leur ordre de marche !!!...

     

    Répondre à ce message

  • Ils se battent contre les déferlements de haine ? Petite mise au point...
    On a le droit de haïr son voisin, mais on n’a pas le droit de lui porter atteinte. C’est toute la différence entre le péché et le crime, développé autrefois par Abélard et qui a été l’un des fondements de notre droit. D’ailleurs, la parole a été longtemps considérée comme un exutoire et un moindre mal. Si elle en vient à réellement porter atteinte à une (des) personne(s), elle(s) peuvent porter plainte pour diffamation. Tout cela existait depuis longtemps. Ce qui se passe depuis quelques décennies est différent.
    D’une part, la diffamation a laissé place à des plainte d’associations qui prétendent représenter l’intérêt de groupes (et non pas de personnes nommées), mais qui défendent leur raison d’être, leur influence et leurs subventions. Il s’agit d’une prise de pouvoir déguisée au détriment de la démocratie.
    D’autre part, un Etat qui prétend instaurer une morale d’Etat confond le légal et le moral, c’est-à-dire place ce qui est d’ordre moral dans le champ du légal, Un tel Etat est un Etat totalitaire.

     

    Répondre à ce message

  • Il ferait mieux de se battre contre les raisons de ce déferlement de haine bien mérité ce clown.
    Mais bon rien à attendre d’un ancien joueur de poker qui a fait des études de droit avec des résultats minables et qui a toujours vécu au crochet de nos impôts.
    Allez donc lire la bio de ce guignol vous allez bien vous marrer.

     

    Répondre à ce message

  • Monsieur Castaner vous ne pouvez-vous battre contre la nature humaine, c’est sans issue.

     

    Répondre à ce message

  • #1878135

    jolie flagrant délit de ’fake news’ par le premier homme politique français. Une honte..

     

    Répondre à ce message

  • Cela se voie trop qu’ils n’ont plus les manettes du pays et ils nous cassent les coquilles sur des choses qui devraient être insignifiantes en temps normal. Internet et à tout le monde, alors pas touche point barre. Faudrait interdire les politiques en fonction de s’en servir à l’avenir car ils doivent bosser et non espionner, tel des chacals, le moindre tweet. D’ailleurs, j’espère que dans le futur, ils n’existeront plus car maintenant un logiciel peut les remplacés facilement pour un meilleur résultat. On ne veut pas de dirigeant bordel quant est ce qu’ils le comprendront, qu’ils se trouvent un travail qui sert à quelque chose comme tout le monde.

     

    Répondre à ce message

Afficher les commentaires précédents