Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Charité bien ordonnée commence par soi-même (sauf en politique !)

L’édito des directeurs de la publication d’E&R

Voici ce qu’Emmanuel Macron avait répondu le 2 mai 2017, à Jean-Jacques Bourdin, sur BFMTV, à propos des fonctions que pourrait exercer Manuel Valls, s’il était élu président de la République (ce qui est effectif depuis le 7 mai 2017), Manuel la Girouette, Manu le Parjure, puisque, rappelons-le, bien que celui-ci se fût engagé par écrit à soutenir le vainqueur des primaires du parti socialiste, en l’occurrence Benoît Hamon, c’est en fait pour Emmanuel Macron que Manuel Valls a appelé à voter au premier tour de l’élection présidentielle (et bien sûr au second), et non pas pour Benoît Hamon :

« Manuel Valls ne sera pas au Gouvernement, car je l’ai dit, j’ai été clair : il faut renouveler. »

Or, c’est ce même Emmanuel Macron, qui, rappelons-le ça aussi, car ce fait est essentiel à mon propos, a été ministre « au » Gouvernement de François Hollande.

Mais aujourd’hui, à Manuel Valls qui souhaite être candidat aux élections législatives sous l’étiquette, « La République en Marche », le tout nouveau parti qu’il a créé, Emmanuel Macron, et dont les membres, s’ils sont élus députés, doivent lui donner la majorité qui lui est nécessaire, à Emmanuel Macron, pour pouvoir gouverner, le tout neuf président de la République a répondu très poliment que cette investiture « La République en Marche », il pouvait se la carrer bien profond dans son cul de salope et de traître, Valls.

Alors que ce soit ou non parce que Manuel Valls avait lui déclaré ceci, à propos d’Emmanuel Macron, quand ce dernier avait quitté « son » Gouvernement en 2016, « La Loyauté est essentielle en politique », qu’importe : cette sous-merde, ce despote dans l’âme pire encore qu’Adolf Hitler et Joseph Goebbels réunis, et qui incarne mieux que tout autre, la pourriture extrême et infinie qui caractérise les politiciens professionnels, Manuel Valls s’est magistralement fait rouler dans la farine et humilier publiquement par ce jeune freluquet.

Cet Emmanuel Macron que Manuel Valls considérait hier encore ou presque, comme son élève, vient de prouver là qu’il n’y a pas que dans sa vie privée, qu’il aime baiser ses anciens professeurs : c’est manifestement tout aussi vrai dans sa vie politique.

Et visiblement, il sait parfaitement s’y prendre, le bougre !

En tout cas, nous sommes très nombreux, je pense, à avoir pris notre pied en apprenant la nouvelle.

Dieudonné M’Bala M’Bala, notamment, confirme.

Quant à Alfredo Straniéri, mon époux et aîné de 15 ans, il la trouve pas mal du tout, lui, la Brigitte !

Du coup, moi je dis que, oui : rien que pour ça, finalement ça valait le coup qu’il soit élu à l’Élysée, le gamin.

Et Vive la France !

 

Germain Gaiffe-Cohen,
directeur adjoint de la publication d’E&R

 

Voir aussi :

15 août
Le "Père Pistolet" mexicain ou La Bataille de San Sebastian
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
4
23 juin
Affaire de la chanson anti-Valls : Germain Gaiffe avait raison !
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
19 mai
Germain Gaiffe privé de législatives : une incitation à l’évasion !
La réponse du préfet, et la réplique de Germain Gaiffe
7
18 mai
Germain Gaiffe, directeur adjoint de la publication d’E&R, empêché de se présenter aux législatives
17
7 avril
Tentative d’évasion électorale de Germain Gaiffe : la profession de foi
L’édito du directeur adjoint de la publication d’E&R
10
24 mars
Ma candidature aux élections législatives, par Germain Gaiffe-Cohen
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
22
9 mars
En prison, tout le monde n’est pas Charlie !
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
20
10 février
La Chasse aux petits gnons, par Germain Gaiffe-Cohen
L’édito musical des directeurs de la publication d’E&R
34
20 janvier
Prends ça dans ta gueule !
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
17
6 janvier
La Cour de justice de la République ou l’impunité des racailles d’en haut
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
25
Décembre 2016
Une beauté à couper le souffle – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
10
Novembre 2016
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Hollande au dîner de cons, Belkacem chez les Gaulois, Faurisson au Bataclan !
4
Octobre 2016
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Juppé président !
15
Octobre 2016
Handicap Zéro : extraordinaire Théo Berlemont
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
3
Septembre 2016
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
La gauche, la droite... et Plaintecontrix
12
Septembre 2016
Un Rocard sinon rien !
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
Septembre 2016
François Hollande, Nicolas Sarkozy et l’esprit olympique
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
Août 2016
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Jean Moulin, le terrorisme et les fabricants de bougies
10
Août 2016
Aimez-vous les uns les autres... OK, mais quand les autres ne veulent pas ?
L’édito de Germain Gaiffe, directeur de la publication d’E&R
32
Juillet 2016
Belote, rebelote et dix d’Eder
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
11
Juillet 2016
Le Sénat, Michael Jackson, Belmondo et les seins de Raquel Welch
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
33
Juin 2016
À quand la fin de l’inaptocratie ?
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
21
Juin 2016
Le malade imaginaire – Un vent de folie souffle sur la justice grenobloise
L’édito du directeur adjoint de la publication d’E&R
28
Mai 2016
Dieudonné expulsé du Canada : l’édito des directeurs de la publication d’E&R
En chanson !
15
Avril 2016
Panama Papers : à qui profite le crime ?
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
17

Manuel Valls, une carrière, des trahisons, chez Kontre Kulture :

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

16 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • C’est au contraire dommage que Macron ne prenne pas Valls comme ministre.
    Cela aurait diminué drastiquement ses chances de gagner les législatives.


  • Cet Emmanuel Macron que Manuel Valls considérait hier encore ou presque, comme son élève, vient de prouver là qu’il n’y a pas que dans sa vie privée, qu’il aime baiser ses anciens professeurs : c’est manifestement tout aussi vrai dans sa vie politique.
    - excellent passage...très fort, très haut niveau, là ! ;-)


  • Tout ça pour dire du mal d’Hitler et Goebbels ...

     

    • + 1
      J’ai tiqué moi aussi.
      Ne serait-ce que par soutien à Vincent Reynouard qui se prend des persécutions intenses (il a d’ailleurs récemment annoncé que la presse britannique commence à s’intéresser à lui, qui est en exil au Royaume-Uni), arrêtons de coloporter la version des vainqueurs.


  • OK sauf l’avant dernière phrase ... à prendre au troisième degré j’espère§


  • Larguez les amarres !

    Le vaisseau FRANCE reprend le large pour cinq printemps de tempête sociale.
    Face à la marée libérale et aux courants migratoires, la bélandre s’engloutit, battue des vents et des flots.
    À mille lieues de là, le corsaire de Bruxelles nous guette, faisant fi des acquis sociaux.

    Mais qu’importe, le jeune moussaillon se prétend Gaulliste !
    Une colombe et deux Églises, le Général doit se morfondre dans sa tombe.
    OTAN en emporte le vent, souveraineté jonque d’antan.

    Depuis dix ans maintenant, écumeurs apatrides bradent, dépècent, dépucellent notre ingénue au plus offrant, notre Marianne prostituée du Moyen-Orient.

    Liberté, égalité, fatalité.

     

  • Larguez les amarres !

    Le vaisseau FRANCE reprend le large pour cinq printemps de tempête sociale.
    Face à la marée libérale et aux courants migratoires, la bélandre s’engloutit, battue des vents et des flots.
    À mille lieues de là, le corsaire de Bruxelles nous guette, faisant fi des acquis sociaux.

    Mais qu’importe, le jeune moussaillon se prétend Gaulliste !
    Une colombe et deux Églises, le Général doit se morfondre dans sa tombe.
    OTAN en emporte le vent, souveraineté jonque d’antan.

    Depuis dix ans maintenant, écumeurs apatrides bradent, dépècent, dépucellent notre ingénue au plus offrant, notre Marianne prostituée du Moyen-Orient.

    Liberté, égalité, fatalité.


  • #1726532

    Va-t-il enfin vivre son rêve, et ouvrir une blanchisserie à Évry ?


  • J’aimerais partager la satisfaction du directeur de publications, pourtant quelque chose me dit que Manolo-la-tremblotte, alias Manolito-le-giflé-en-place-publique, finira par intégrer l’équipe de rabatteurs du nouveau président, qui comme les précédents, fait passer cette putain de parité comme critère essentiel. Quitte à embarquer tous les cons et les pétasses possibles et imaginables. L’essentiel, l’incontournable étant la parité !

    Au moins, Macron, n’aura pas promis le "changement" lui ! Et c’est bien ce qui devrait inquiéter ses suppôts...


  • Manu va comprendre enfin l’intérêt de pouvoir s’exprimer sur Internet lorsqu’on ne peut plus le faire autre part. Bientôt en youtubeur sur le site "Cliqueur en folie".


  • Ne nous réjouissons pas trop vite : la sous-merde humaine n’est malheureusement pas facilement biodégradable.

    Elle a cette fâcheuse tendance à se re-pointer. De plus, les sous-merdes s’entraident. Or de ces dernières, la politicosphère en regorge, comme nous savons tous.

    Néanmoins, il est légitime de prendre son pied dans une juste mesure de la nouvelle gifle que Manu la patte folle vient de prendre dans son faciès de traître quasiment sans rival et à gerber jusqu’à la stratosphère.

    Si je puis me permettre une suggestion : E&R devrait tenir une espèce de bilan, avec dates et circonstances, de toutes les gifles, métaphoriques et autres, que Manu s’est pris dans la gueule depuis l’automne. Cela pourrait s’intituler Le Gifloscope de Manu la Tremblote. Avec une photo de sa Majesté le Gifleur Suprême Nolan à la Main d’Or.


  • Pas rapport au titre :
    Charité bien ordonnée commence par soi-même, oui, à condition d’avoir Dieu dans le cœur. La hiérarchie de la charité -> Dieu, soi, le prochain.


  • Manu l’aigri a fait mieux dans le dernier JDD,il a carrément traité Macron de "méchant".... !!!!

    Mais qui,sauf dans une cour de récré en CE1,traite son prochain de méchant ?

     

Commentaires suivants