Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R

Hollande au dîner de cons, Belkacem chez les Gaulois, Faurisson au Bataclan !

Le dîner de cons

 

L’Assemblée générale des Nations unies, qui s’est tenue au siège de l’organisation, à New York, le 21 octobre 2016, avait à son ordre du jour la désignation, très symbolique, du chef d’État de l’année.

C’est François Hollande qui a été élu par ses pairs, à l’unanimité des dirigeants des 197 pays membres.

Bien qu’il eût pu légitimement crier au plagiat, Francis Weber a préféré faire comme le monde entier,  et les millions de spectateurs qui ont apprécié le film eux aussi ont fait (dont Madame Clinton) : « Hillary. »

François Hollande, lui, évidemment, n’a rien vu. Il a dit être extrêmement honoré par cette distinction, et il a ajouté qu’il espérait faire encore mieux l’année prochaine, si toutefois bien sûr la météo le permet.

 

L’arroseuse copieusement arrosée !

 

Le 22 septembre 2016, Jean-Michel Lambin, agrégé d’histoire, a adressé à Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, une lettre ouverte.

Il y reprend la susnommée, sur les errements auxquels elle s’est laissée aller, concernant la vérité historique, dans la déclaration qu’elle a faite en réponse à Nicolas Sarkozy, et à son « Nos ancêtres, ce sont les Gaulois »

Cette lettre étant rédigée mille fois mieux que jamais, sans doute, je ne saurais le faire, je vous invite à aller vous en régaler, et je vais circonscrire, moi, mon commentaire de celle-ci, à l’indication qu’il s’y insurge magnifiquement, contre ce que j’appellerais, la déliquescence de notre système éducatif.

Et si j’ai choisi d’utiliser « déliquescence », et non pas, par exemple, « destruction » ou « anéantissement », c’est parce qu’il figure, le mot déliquescence, dans le dictionnaire, juste entre « délinquant » et « délirant. »

 

Triste anniversaire

 

Hé oui : aujourd’hui, c’est la Fête des Morts [1]. Ce qui fait que dans onze jours très exactement, ça sera le premier anniversaire des attentats de Paris, du 13 novembre 2015. Triste anniversaire, donc, d’où le titre.

Alors pour l’occasion, Patrice Alègre, mon Directeur de la publication-adjoint stagiaire, Patou m’a suggéré d’aller à Vichy, rendre visite à Robert Faurisson, histoire, oui, de trouver un peu d’inspiration.

Il faut être honnête : les attentats terroristes, ce n’est pas ce qu’on peut appeler, un sujet comique par nature. Exact. Carlos dirait, et il s’y connaît, qu’on est plus proche du mélodrame que de La Grande Vadrouille.

Et c’est vrai qu’en cela, ça semblait être une bonne idée, au départ, d’aller faire un tour chez Robert, vu que pour lui, par exemple, le film Shoah, c’est plus ou moins l’intégrale de Coluche. Ben déjà il dure 9 heures, le truc, et c’est vrai qu’à la fin, là, quand en guise de générique, il y a les noms de tous les déportés qui défilent, il faut reconnaître que, si t’es pas dans le délire, c’est à mourir de rire. Voilà. Toutefois, je l’admets, aller chez Faurisson pour trouver l’inspiration sur les attentats de Paris, ce n’était pas une si bonne idée que ça, finalement.

Non parce que, je vous explique. Lui, Robert, carrément il dit, que « le Bataclan » n’a jamais existé. Donc forcément, c’est pas... Ah ben, le problème, avec Robert, c’est ça. En fait, on ne sait jamais si il est sérieux, ou si il déconne. Et du coup, entre le CRIF et lui, il y a toujours de l’eau dans le gaz. Mais bon, c’est ça qui est drôle, aussi : il faut dire la vérité. En tout cas, moi, il me fait trop rigoler. Ah ça, je peux vous assurer qu’avec Robert, on ne s’ennuie pas une seule seconde  !

Vous voulez un petit four ?

Germain Gaiffe-Cohen,
directeur adjoint de la publication d’E&R

 

 

Retrouvez Robert Faurisson chez Kontre Kulture :

 

Une époque tragique décryptée avec humour, chez Kontre Kulture :

 

Voir aussi :

25 septembre
"Les riches, c’est fait pour être très riches, et les pauvres, très pauvres !"
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
14
15 août
Le "Père Pistolet" mexicain ou La Bataille de San Sebastian
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
6
23 juin
Affaire de la chanson anti-Valls : Germain Gaiffe avait raison !
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
19 mai
Germain Gaiffe privé de législatives : une incitation à l’évasion !
La réponse du préfet, et la réplique de Germain Gaiffe
7
18 mai
Germain Gaiffe, directeur adjoint de la publication d’E&R, empêché de se présenter aux législatives
17
12 mai
Charité bien ordonnée commence par soi-même (sauf en politique !)
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
16
7 avril
Tentative d’évasion électorale de Germain Gaiffe : la profession de foi
L’édito du directeur adjoint de la publication d’E&R
10
24 mars
Ma candidature aux élections législatives, par Germain Gaiffe-Cohen
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
22
9 mars
En prison, tout le monde n’est pas Charlie !
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
20
10 février
La Chasse aux petits gnons, par Germain Gaiffe-Cohen
L’édito musical des directeurs de la publication d’E&R
34
20 janvier
Prends ça dans ta gueule !
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
17
6 janvier
La Cour de justice de la République ou l’impunité des racailles d’en haut
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
25
Décembre 2016
Une beauté à couper le souffle – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
10
Octobre 2016
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Juppé président !
15
Octobre 2016
Handicap Zéro : extraordinaire Théo Berlemont
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
3
Septembre 2016
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
La gauche, la droite... et Plaintecontrix
12
Septembre 2016
Un Rocard sinon rien !
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
Septembre 2016
François Hollande, Nicolas Sarkozy et l’esprit olympique
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
15
Août 2016
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
Jean Moulin, le terrorisme et les fabricants de bougies
10
Août 2016
Aimez-vous les uns les autres... OK, mais quand les autres ne veulent pas ?
L’édito de Germain Gaiffe, directeur de la publication d’E&R
32
Juillet 2016
Belote, rebelote et dix d’Eder
L’édito des directeurs de la publication d’E&R
11
Juillet 2016
Le Sénat, Michael Jackson, Belmondo et les seins de Raquel Welch
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
33
Juin 2016
À quand la fin de l’inaptocratie ?
Brèves de comptoir – L’édito des directeurs de la publication d’E&R
21
Juin 2016
Le malade imaginaire – Un vent de folie souffle sur la justice grenobloise
L’édito du directeur adjoint de la publication d’E&R
28
Mai 2016
Dieudonné expulsé du Canada : l’édito des directeurs de la publication d’E&R
En chanson !
15

Notes

[1] Brève écrite par Germain Gaiffe-Cohen le 1er novembre, NDLR.

 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

4 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • #1598802

    Jolie lettre que celle de Jean-Michel Lambin adressée à notre Sinistre de l’éducation.
    Rien à dire sur le fond et sur l’intention mais il y a quand même une petite précision qu’il serait bon d’apporter.
    Elle concerne le point 3) de la partie historique relative aux « Franc-comtois ».
    Schématiquement :

    L’Empire Carolingien constitué par Charlemagne a été transmis à son fils Louis I dit "le Pieux" ou "le Débonnaire".

    Après la mort de Louis I en 840 cet empire a été effectivement partagé en trois parties par le Traité de Verdun en 843 entre trois de ses fils :

    - la Westfrankenreich (Francie Occidentale) à Charles II dit "le Chauve" et constituée principalement par la Neustrie, l’Aquitaine et la Bourgogne ouest.

    - la Midfrankenreich (Francie Médiane) à Lothaire I et constituée grosso modo d’une bande nord-sud comprenant les zones actuelles suivantes : Pays-Bas, Belgique, Lorraine, l’est de la Bourgogne, la Provence et le nord de l’Italie.

    - l’Ostfrankenreich (Francie Orientale) à Louis II dit "le Germanique" et constituée de la Saxe, de l’Austrasie, de la Thuringe et de la Bavière (territoire vaguement superposable à l’Allemagne actuelle).

    Les « Franc-comtois » appartiennent donc bien à la Midfrankenreich mais seulement jusqu’en 870 (après la mort de Lothaire I en 855 puis d’un de ses fils, Lothaire II roi de Lotharingie en 869).
    A l’issue du Traité de Meerssen en 870 la Midfrankenreich sera divisée et partagée entre la Westfrankenreich (Charles II), l’Ostfrankenreich (Louis II) et le Royaume d’Italie (Louis II d’Italie dit "le Jeune", autre fils de Lothaire I).

    Donc la Franche-Comté, ex constituant du Royaume de Bourgogne, fut bien Lotharingienne puis majoritairement Germanique (une petite partie occidentale de ce comté revenant toutefois à la future France).

    Bref, un gigantesque bordel pour ceux qui voudraient se servir de l’Histoire de France à des fins idéologiques.


  • « y a toujours de l’eau dans le gaz » excellent !


  • Édito aussi délicieux qu’un petit four !
    Merci Monsieur le Directeur-adjoint pour cette divine tranche de liberté !


  • Excellent le mot déliquescent entre délinquant et délirant.
    Fort à propos
    Fallait la trouver celle-là