Egalité et Réconciliation
https://www.egaliteetreconciliation.fr/
 
A A A
imprimer

Entretien avec Étienne Chouard sur la création monétaire et la démocratie athénienne par tirage au sort

Entretien vidéo en 4 parties avec Étienne Chouard sur la création monétaire.

Partie 1 : La dette


Entretien avec Etienne Chouard - 1 - l’argent... par culture-libre

Partie 2 : Complot et impôt


Entretien avec Etienne Chouard - 2 - complot et... par culture-libre

Partie 3 : Le système électif


Entretien avec Etienne Chouard - 3 - le système... par culture-libre

Partie 4 : Le tirage au sort


Entretien avec Etienne Chouard - 4 - le tirage... par culture-libre
 
 



Article ancien.
Les commentaires sont désactivés



Alerter

14 Commentaires

AVERTISSEMENT !

Eu égard au climat délétère actuel, nous ne validerons plus aucun commentaire ne respectant pas de manière stricte la charte E&R :

- Aucun message à caractère raciste ou contrevenant à la loi
- Aucun appel à la violence ou à la haine, ni d'insultes
- Commentaire rédigé en bon français et sans fautes d'orthographe

Quoi qu'il advienne, les modérateurs n'auront en aucune manière à justifier leurs décisions.

Tous les commentaires appartiennent à leurs auteurs respectifs et ne sauraient engager la responsabilité de l'association Egalité & Réconciliation ou ses représentants.

  • Excellent ! Bravo Monsieur Chouard !

    Ce qui est dit notamment sur la Banque est essentiel à comprendre (moi non plus je n’ai pas trouvé de justifications raisonnables et honnêtes à l’abandon de la souveraineté monétaire de la part des États, quelque soit l’école de pensée économique). Les faiblesses de l’élection sont aussi un sujet majeur. Quant au tirage au sort, je ne sais pas si c’est la formule la plus efficace, mais en tout cas il me parait nécessaire d’y réfléchir. Sous cette angle il faut analyser le rôle des politiques, qui au final consiste à choisir les conseillers qu’ils voudront écouter, en effet les politiques pour l’ensemble ne sont experts en rien si ce n’est en politique, c’est un système auto-entretenu qui ne correspond pas à de véritables besoins, le rôle d’amateurs serait aussi de choisir leurs experts, mais pour ça il faudrait que chaque amateur choisit au hasard se voit dispenser une formation honnête une fois désigné (voilà un gros problème, c’est déjà impossible ou presque à définir alors à appliquer...) pour être en mesure de choisir les experts qu’ils décideront d’écouter. Il y aurait toujours une gouvernance d’experts et donc un certain élitisme qui est à mon avis absolument nécessaire, mais pas l’élitisme parasitaire des experts de la politique qui pour les raisons évoquées par Chouard sont si nocifs à la nation.

    Bref une intervention pleine de bon sens et véritablement stimulante pour l’esprit.


  • Toujours aussi intéressant l’Etienne. En revanche je nuancerai sur un point (mais il doit le savoir mais ne peut le dire) : il dit qu’aucun parti (puisque tous financés par la banque) ne remet en cause ce système. C’est faux car Marine Le Pen l’a dit à maintes reprises : sa première décision, si elle était élue, serait de faire disparaître la loi Pompidou Rotschild ! Elle dit clairement que c’est le préalable à toute autre initiative.

    Etienne Chouard a donc sa réponse : le vote Marine (sauf à lui faire un procès d’intention et penser qu’elle ne le fera pas).

     

  • Le programme économique du FN est en tout cas indisponible sur le site officielle au moment où j’écris ces lignes.


  • Du beau boulot. Le bouquin de Mullins est effectivement bouleversant.

     

  • merci encore à étienne chouard , qui pour moi fut le déclencheur de nombreuses recherches à partir de sa video conférence d’il y a maintenant 3 ans sur la loi pompidou et les articles 104 ect..
    quand on sait que "en haut" ça se gave de cette maniére .
    sans se réapproprier la monnaie tout le reste ...comme il le dit, est du rafistolage.
    et merci à lui de nous avoir fait passer l’info des traveaux de annie lacroix riz ..à propos DU CONCRET des interactions économie -histoire.
    aprés ça on ne peut plus revenir en arriére et subir "la béquée" pseudo journalistique ambiante des médias, c’est tout simplement impossible ...le cas inverse est du domaine du coma.


  • C’est une théorie qui sera pas enseigné l’année prochaine en CM2 ! Merci pour ces infos, ça me donne espoir de voir des gens qui ont un vrai cerveau, quelqu’un comme lui qui a réussi a changer son paradigme aussi tard mérite le respect !
    Résistance !


  • Je suis désolé mais cette personne n’y connait rien.

    Encore une personne qui a mal digéré des livres économiques ou qui a dû faire AES (j’ose espérer qu’il n’a pas fait des sciences économiques ! (comme moi))
    Il oublie un des élément principal !
    Les banques privées ne peuvent pas créer de la monnaie sans le refinancement de la banque centrale qui lui prête à un taux défini par le gouverneur de la banque centrale. Ce taux définit le montant des prêt accordés au particuliers. Ce taux définit le nombre de particuliers éligibles au prêt (si le taux est trop élevé, personne ne pourra emprunter). Il n’y a donc pas création de monnaie des banques privées sans l’accord de la banque centrale (décision politique).
    De plus il y a des règles de prêt par rapport au capital accumulé par chaque banque.

    J’aurais préféré l’entendre parler sur le mécanisme des subprimes, qui lui était pervers et à la limite de la légalité et qui a plongé notre système dans la faillite.

    Sur le taux de refinancement de la banque centrale, il n’est pas magique : il définit un taux d’inflation et de rendement du capital. On ferait mieux de discuter de ce problème (inflation/rendement du capital) plutôt que de baser des réflexions sur une forme d’ignorance grave. Comme il le dit, on l’apprend très tôt en économie...

    Oui, il y a des questions de confiance qui nourrissent le système, mais elles ne sont pas à ce niveau.


  • Léonidas, il y a quand même deux problèmes majeurs :
    - La banque centrale est indépendante du pouvoir politique et est souvent un cartel de banques privées (FED).
    Le principe de prêter avec des intérêts que j’appelle de l’usure est un principe ignoble et on tuait les gens pour ça dans l’antiquité.

    Pourrait tu nous dire si ce qu’il dit est faux pourquoi quand on pose la question aux hommes politiques ils bottent en touche directement ? Même les "révolutionnaires" comme Mélenchon ou Besancenot ?


  • Analyse commentée sur weboose.wordpress


  • Contrairement aux tartufs de tous bords, Etienne Chouard a du mérite, il n’est pas économiste mais il est clair qu’il s’est intéressé sérieusement au sujet, mais ça n’est pas encore ça.

    Sa "solution" pour en sortir et abominablement catastrophique il n’imagine simplement pas ce qui doit être fait. Pourtant si la création d’une banque centrale est l’objet d’un complot abominable ... la solution devrait être évidente ... il n’en imagine simplement pas (encore) la suppression.

    Il a compris pourquoi moi libéral Autrichiens considére comme abominable l’enseignement de l’économie en France, puisqu’il concède l’avoir "enseignée" sans même s’être intéressé à la création monétaire ... tout est dit.

    Aller Etienne !
    Passe à d’autres auteurs, relève ton œillère socialiste pour voir ailleurs, tu trouveras la réponse à ce que tu cherches.




    Free Banking versus Banking Regulation by Monetary Authorities : A Long-Run Comparison of Two Systems : Le Massachusetts (1803-1858) and France (1800-1870)
    http://www.bepress.com/jeeh/vol10/i...

    La vérité sur la monnaie
    https://www.amazon.fr/dp/2738100988...

    État, qu’as-tu fait de notre monnaie ?
    http://www.scribd.com/doc/11452701/...

    Divers articles de Georges selgin auteur de "la théorie de la banque libre"
    http://www.scribd.com/search?query=...

    Pourquoi il faut sacrifier la forme "sociale" de la responsabilité limitée
    http://www.lemonde.fr/idees/article...